Avis du vol Cathay Pacific Hong Kong Paris en classe Economique

Compagnie Cathay Pacific
Vol CX279
Classe Economique
Siege 68B
Temps de vol 12:40
Décollage 08 Avr 18, 09:10
Arrivée à 08 Avr 18, 15:50
CX 468 avis
Atimoy
Par 2576
Publié le 10 avril 2018
Ola todos,

Me revoici pour un second FR qui devait initialement être reporté, car, l'été dernier, j'avais rapidement fait part de mon rêve de voler sur l'A350 de Cathay Pacific : ici

Ca sera chose faite grâce au routing suivant, dans le cadre d'un voyage loisir :

- CDG > HKG en Boeing 777-300ER avec Cathay Pacific en Economique (pas reporté)
- HKG > SGN en Boeing 777-300ER avec Cathay Pacific en Economique (pas reporté)
- SGN > HAN en Airbus A350-900 avec Vietnam Airlines en Economique (pas de chance, malheureux soit-il, ma batterie a fait des siennes, et pas que pour les report, mais pendant tout le voyage).
- HAN > HKG en Airbus A320 avec Cathay Dragon en Economique > ici
- HKG > CDG en Airbus A350-900 avec Cathay Pacific, en Eco, vous êtes donc dessus, après un mini teasing du vol précédent.

Rappelez-vous de la fameuse attente dans la passerelle, sous la clim, sur le vol précédent. Un froid de canard donc, après un voyage pas des plus reposant, dans des conditions sanitaires loin des standards européens, notamment une randonnée de plusieurs jours à la frontière sino-vietnamienne (vous connaissez le Yunan ? C'est tout simplement magnifique) avec des moustiques pas super cool et de l'eau pas hyper potable… Bref, ce froid nous glace, nous fatigue, et petit à petit, notre arrivée à Hong Kong présage un bon virus.

Un repas dans un sombre restaurant plus tard - j'ai bien peur d'avoir mangé du chien, une viande bien ferme au goût jusqu'alors inconnu, alors que j'avais réussi à ne pas en manger dans le Yunan (on voit des chiens grillés dans tous les villages, là-bas) - et l'estomac commence à tourner et retourner, la nuit tombe et la fièvre fait son apparition, nausées en bonus.

Autant vous dire que la nuit va être très (trop) courte, et le réveil à 5h45 n'aide pas. J'ai bien peur de vous dire que ce rêve de voler en A350 tourne en cauchemar… et que FR il n'y aura pas.

Allez, autant y croire, des médocs et de la motivation pour se diriger vers l'aéroport. Je vous poste ci-dessous 2/3 photos du magnifique hôtel dans lequel nous avons séjourné à Hong Kong : après un voyage pas trop cher dans des contrées profondes, rien de mieux qu'un luxueux hôtel :)


Il s'agit du 99 Bonham, nous logeons au 31ème étage et c'est plutôt magique !

Bref, retour à nos petites affaires, levés à 5h45, tous les deux malades, il n'est pour l'instant pas question d'écrire un FR.
Taxi jusqu'à la station Hong Kong puis Airport Express, 24 minutes pour rejoindre l'aéroport et la modique somme de 17 euros à deux, c'est cool.

On arrive donc à l'aéroport, hourra, j'ai une photo, sur les coup de 7h00.
Cet aéroport est énorme, il est déjà plein de monde (il est tout le temps plein de monde haha) et nous recherchons le ticketing office avec l'espoir de s'offrir un surclassement en PEY voire sur la J pour mieux vivre le voyage.

photo img_7584

Le ticketing office trouvé, on demande donc :
- la J est full… dommage
- la PEY n'est pas full, on y croit, la dame recherche les tarifs et fini par nous annoncer un… 1000 euros par personne. Mais 1000 euros par tête quand on a payé 620 euros les billets A/R alors que des compagnies (je pense à Finnair) peuvent proposer des vols A/R en J pour 1800 euros, je trouve ça abusé. N'hésitez pas à me dire si je me trompe ou pas, peut être qu'après tout ce sont les standards.

Après, pour info, il y avait… 4 passagers en Premium Eco sur ce vol. Bizarre de ne pas vouloir faire des offres le jour même pour quelques centaines d'euros (toujours ça de pris) et préférer laisser des sièges (beaucoup de sièges) vides, surtout quand on présente des exercices déficitaires, non ?

Bref, après ce court billet d'humeur (lol), direction la sécurité et l'immigration, le tout passé en un petit quart d'heure mais avec de gros frissons dans le corps, rien ne s'arrange…

Notre vol est prévu porte 69, au bout du terminal, dans l'aile droite

photo hong-kong-1

Une bonne nouvelle (enfin!) puisque c'est juste à côté du salon The Pier Affaires, salon auquel nous avons accès.

Bon, j'en suis vraiment désolé, mais à peine arrivés au salon, nous nous dirigeons vers la salle de repos et dormons. Je n'ai donc aucune photo, bien que l'endroit soit vraiment beau et très réussi.

Trente minute avant l'embarquement, je décide d'aller voir le personnel déjà présent à la porte pour leur parler de nos petits soucis et savoir si nous pouvons être assis sur une rangée de trois à deux, s'il reste de la place évidemment, et avec politesse. Ce à quoi on me répond avec gentillesse qu'ils s'en occupent de suite, et me demandent si nous nous sentons capable de voler, et de ne pas hésiter à leur demander de l'aide pendant le vol. C'est rassurant.

L'embarquement peut commencer, il n'est toujours pas question d'écrire de FR, juste une petite photo de l'appareil, un A350 que j'apprécie beaucoup dans cette livrée.

photo img_7589

Il est immatriculé B-LRE et n'a qu'un an.

photo img_7698

On embarque, en dernier, cette fois pas de file d'attente, et un passage par la PEY donc, totalement vide…

Je m'assois dans un siège confortable, avec un pas très large pour mes grandes jambes, et puis merde… la magie opère, je rêvais de voler sur l'A350 de CX (encore plus en classe avant, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie lol) alors faisons ce FR.

Voici donc la vue depuis le hublot

photo img_7590

Le pas, très généreux donc

photo img_7596photo img_7597

Le (grand) écran

photo img_7598photo img_7599

Un écran équipé, non pas comme à l'aller, du logiciel (je n'ai pas trouvé d'autre mot) CX Studio, et c'est pour moi une belle réussite.
Le tactile marche du tonnerre, il y a beaucoup beaucoup de choix.

Des films, pleins de films de tous les genres, et certains tout juste sortis au cinéma.
Sous titre et audio disponibles en de nombreuses langues, c'est bien.

photo img_7607

Vous avez sans doute vu les sections sur le côté : films, lecture, musique, enfant, shopping, jeux, carte et caméras extérieures.

photo img_7610

Dans la section film, possibilité de regarder des séries récentes, et la télé par satellite : BBC, Euronews et CNN.

photo img_7612

Pour les amateurs de shopping

photo img_7611

J'allais oublier, le menu est distribué, pendant que notre voisin de la rangée du milieu fait un scandale pour être surclassé, après avoir fait un scandale parce que son voisin se racle la gorge, et qu'il en a marre des "chinois qui font des bruits inappropriés, et je ne suis pas le seul à penser ça, tout le monde en a ras le bol des chinois" : c'était l'instant raciste d'un jeune français d'une vingtaine d'année qui me fait honte, et qui plus est intelligent de dire ça à du personnel de CX hongkongais mais aussi chinois.

J'aurais été le commandant de bord, j'en connais un qui aurait été débarqué haha.

Bref, je repasse au menu, d'un côté anglais, de l'autre mandarin ou cantonnais (putain, j'ai honte de moi même la)

photo img_7600

Alors, soyez indulgent, si le menu est en photo, vous n'aurez pas les plats, la suite du pourquoi du comment bientôt :)
Mais je suis sûr qu'ils étaient bons, sur nos 3 vols CX et KA précédents, tous ont été délicieux.

Départ prévu à 9h10, il est 9h20 et nous n'avons pas bougé. Wow, j'espère qu'ils n'ont pas vu que nous sommes tout pâles et prêt à nous débarquer… non, je me fais un film, on repousse et on attend longtemps, très longtemps dans la file des innombrables avions pour décoller, ce qui se fera à 10h et des poussières. En retard donc.

Et vous savez quoi, si le vol oscille généralement entre 11h50 et 12h10, depuis quelques temps, l'Airbus se balade plus vers le nord pour quasiment rejoindre les routes en provenance de Tokyo (quasiment j'ai dit, j'ai tendance à exagérer) et nous faire du 12h45 de vol. Pas aujourd'hui svp, non… eh bien si!

Petite vue des deux caméras extérieures

photo img_7605photo img_7606

Et le retour des frissons, des nausées et j'en passe.

Le moment de vous présenter le casque, dont je ne suis pas fan et préfère donc utiliser mes écouteurs.
Je trouve que le casque ne couvre en effet pas assez le bruit de l'avion.

photo img_7601photo img_7602

Voici la géolocalisation hyper réussie, de nombreux modes de vue disponibles et personnalisables grâce au tactile, c'est l'éclate (j'avais prévenu que j'exagère un peu).

photo img_7603

Cet IFE et CX Studio permettent aussi un contrôle de la lumière depuis l'écran

photo img_7609

Très rapidement, l'équipage se met en route pour distribuer les petit déjeuner. Et ça sera sans nous, on est pas bien du tout.
J'en profite pour aller faire un tour aux WC, déjà souillé par je ne sais quel passager… (je ne suis pas sûr que l'on s'en rende compte sur la photo)

photo img_7615photo img_7616

Le plus, une crème pour les mains en plus du savon

photo img_7618

Puisque je vous disais que ce n'est pas très propre

photo img_7619

Vue sur la cabine rempli au 3/4 selon mon estimation :)

photo img_7620photo img_7621

Retour au siège et découverte d'une inclinaison assez généreuse, mais moins que sur le 77W (est-ce une impression?).
(oui, on aperçoit ma copine allongé, pas bien…)


photo img_7614

Découvrons les autres divertissements, et le wifi !! Les A350 de Cathay en sont équipés

photo img_7622

C'est super simple pour se connecter, et ça coute une quinzaine d'euros pour un vol de presque 13 heures, je trouve l'offre intéressante.
Mais je compte dormir, je suis de plus en plus mal, ma chère et tendre aussi, donc ça sera sans moi.

photo img_7657

Le magazine DISCOVERY de Cathay Pacific est super réussi, de beaux articles voyage, la présentation du réseau, des actus Cathay, des statuts, de oneworld et j'en passe !



Pour le wifi et ceux qui n'arriverait pas à savoir comment se connecter, CX pense à tout

photo img_7632photo img_7633

La fiche de sécurité

photo img_7631

et le magazine pour les rois et les reines du shopping

photo img_7629photo img_7630

Instant couverture, en bonus nous en avons 3 pour 2, pareil pour les oreillers qui sont fournis avec.
Plutôt cool quand on sait qu'il fait plutôt frais dans les avions et que nous souhaitons une seule chose : dormir

photo img_7628photo img_7661

Tout le contenu présenté est donc rangé ici :

photo img_7634

et j'allais oublié, coucou toi (je sens que l'on va en avoir besoin). Vous remarquerez que mon état de santé oblige, j'ai mis le sac à l'envers, lol…

photo img_7638

Nous en sommes maintenant ici, encore 11h57 à tenir, c'est long, très long…

photo img_7635

Vue de dehors, il fait beau, encore plus avec deux hublots.

photo img_7636photo img_7637

L'équipage vient régulièrement nous voir, c'est sympa, et avec en prime de petites bouteilles d'eau.

photo img_7643

Partis depuis presque une heure, ma copine dort à point fermé, pas moi malheureusement.
Présentation "du petit coin rangement du haut", avec prise USB.

Un espace bien pensé, puisqu'il permet de poser un verre et un téléphone en recharge

photo img_7642

Pour la tablette classique, elle est grande, peu s'avancer ou se reculer, tout ce qu'on attend d'une tablette en fait. Mais pour le coup, elle n'a plus d'intérêt puisque cela semble compromis, même pour la deuxième prestation…

photo img_7640photo img_7641

La cabine est petit à petit plongée dans le noir, d'abord sous ces tons

photo img_7648photo img_7649

J'en profite pour passer le temps en découvrant l'offre de jeux, elle est cool, il y a du choix, j'opte pour Angry Birds puis un jeu de tennis bien réussi, qui me passera bien 1 heure.

photo img_7647photo img_7650

Allez, on avance on avance, on est là, désert de Gobi, prépare toi.

photo img_7653photo img_7652

Et la cabine est maintenant dans le noir le plus total, gare à ceux qui souhaite ouvrir le cache hublot !

photo img_7654

Je vais marcher un peu derrière pour découvrir l'offre snack et la porte de l'avion

Voici l'offre snack disposé super complète : chips, salade de fruits, cookies, biscuits en tout genre, pommes, bananes, bouteilles d'eau…
Et le complément Cathay, ce sont les soupes de nouilles, il suffit de demander ça et on l'apporte dans les 5 minutes.

photo img_7658

La porte donc

photo img_7656

Allez, disons que l'appétit vient en mangeant, je m'efforce de me forcer : les nouilles arrivent et le PNC me dit que ça va forcément m'aider à aller mieux

photo img_7659photo img_7660

Une salade de fruit, une barre de céréale et un biscuit aussi.

photo img_7664

J'ai fini mon repas, nous sommes maintenant ici, plus que 7 heures à passer, déjà 5 heures et demi derrière nous, au final c'est pas si chaotique hein ?

photo img_7665photo img_7666photo img_7667

Et pourtant, …


Ma copine se réveille, se sent de moins en moins bien.
Elle est d'une pâleur, je ne l'ai jamais vu comme ça. Elle me fait part d'un mal de crâne terrible qui lui prend aux temps, au dessus des yeux, un mal qui s'intensifie et qui s'accompagne de frissons et de nausées. Le temps passe et rien ne s'arrange, je commence sérieusement à m'inquiéter, même si je ne lui montre rien et fait tout pour la rassurer.

Il est temps d'aller chercher une hôtesse et de lui expliquer chaque symptôme, elle prend note de tout et vient rassurer mon amie.

Malheureusement, rien ne passe, alors qu'il reste 6 heures, ma copine n'en peut plus, elle se décide à venir avec moi à l'arrière pour tenter de se dégourdir les jambes. Une fois en queue de l'avion, elle fait un malaise et tombe dans les pommes (pas celles du snack, lol). Quelques secondes puis elle se réveille puis vomit, et re-vomit.

Autant vous dire que si je fais tout pour cacher mon appréhension, je suis maintenant hyper inquiet. Je fais tout pour la rassurer, les PNC sont avec nous et sont forts rassurants aussi, même si une hôtesse note tout notre passif (voyage, vol KA296, symptômes, etc) pour en avertir, je crois, le pilote.

Merde alors, un déroutement n'est pas une chose que j'envisage, et encore moins au dessus du fin fond de la Russie. Je n'ai rien contre nos amis russes, mais l'idée de me poser dans une ville inconnue proche de la Sibérie ne m'enchante guère. Rien de méchant, c'est humain, mais j'avoue ne pas vouloir me retrouver là-bas…

Puis, remettons les choses dans leur contexte, je ne suis pas médecin et je ne vais pas m'auto proclamer expert médical, par respect à celles et ceux qui ont bossé dur pendant près de 10 ans, mais en analysant la situation, puisque j'ai les mêmes symptômes, ça ne peut pas être quelque chose de cardiaque ou autre, mais forcément du à quelque chose que l'on a mangé, bu, etc.

Je fais donc tout pour la rassurer, même si la panique l'a déjà gagné depuis longtemps.

Dans notre malheur, ayant fait face à un soucis de santé qui m'avait presque coûté la vie plus jeune - je ne remercierai jamais assez la réactivité du SAMU, des infirmières et des médecins du CHU de Rennes - (lors de nos premiers mois ensemble, si c'est pas beau, ça), je suis aujourd'hui équipé d'une bonne trousse médicale et je peux donc lui donner quelques médocs qui atténuent les douleurs, sous conseils de papa, qui lui est médecin, et grâce au wifi gracieusement offert par l'équipage : c'est beau la technologie. D'ailleurs, pour ce dernier, inutile de céder à la panique.

Et puis une hôtesse nous propose un remède miracle, un thé à base de citron et de plante qu'elle se fait quand elle a des maux de crânes en vol, et qu'elle a donc avec elle : si ce n'est pas digne d'un film hollywodien, ça.

Le remède pris, je masse le crâne de ma chère et tendre en priant intérieurement pour que tout cela s'arrange. Au bout d'une quinzaine de minutes, la voilà qui repart dans les bras de Morphée.
Espérons que cela fasse effet. L'hôtesse, adorable soit elle, passe toute les 10 minutes prendre des nouvelles. L'équipage me propose même de veiller sur elle dès que je m'absente à l'arrière, car j'avoue moi même être fatigué, pas au top, et pris de nausées.

Une, puis deux, puis les heures passent. Ma copine dort toujours, nous approchons de St Petersbourg et de l'Europe, me voilà beaucoup plus serein.
Si déroutement il devait y avoir (je n'y crois plus, et c'est tant mieux), ça sera beaucoup plus près de la France, dans des terres plus connues.

photo img_7668

Vous comprendrez donc mon manque de photos sur ce laps de temps, j'en suis désolé, mais je souhaitais quand même faire ce FR d'une expérience amère mais originale.

Un passager qui ne manque pas de curiosité fini par céder et ouvre son hublot pour nous délecter d'un peu de lumière dans la cabine. Je ne le blâme pas, je suis habituellement comme lui et peut passer des heures à regarder les paysages. Mais pas cette fois, me voilà aussi pris d'un mal de crâne et de nausées. Interminable.

photo img_7669

Allez, courage, on approche du but (je crois d'ailleurs que ce passager tentait d'apercevoir St Petersburg).

photo img_7670

Je me décide à regarder un film, ma copine se réveille et l'hôtesse vient la voir pour prendre des nouvelles : elle va beaucoup mieux, discute beaucoup avec la PNC, adorable, qui la rassure et lui annonce qu'il ne nous reste que 2 heures de vol. Nous oublierons presque qu'il y a d'autres passagers dans cet avion, et la cabine s'éveille petit à petit, les hublots (enfin, les caches hublots) s'ouvrent.

Paris approche, nous voilà maintenant au dessus de Bruxelles.

photo img_7671

Comment c'est dehors ?

photo img_7672

Caméra extérieure

photo img_7673

Et vient enfin l'annonce tant attendue du capitaine : nous entamons notre descente, l'atterrissage est prévu dans la demi heure, piste nord, donc un peu de taxi à prévoir jusqu'au Terminal 2A.
Pas trop grave, après quasi 13 heures de vol pas des plus sympathique, on va pas chipoter pour 20 minutes de roulage :)

photo img_7674

C'est le moment de ralentir, arriver trop vite signifie souvent remise des gaz et c'est reparti pour un tour. Pas aujourd'hui, svp !

photo img_7675photo img_7676

Hopla, on s'aligne, on va atterrir piste 27R, c'est le moment de sortir les roues, le train d'atterrissage si vous préférez ;)

photo img_7677photo img_7678

Côté hublot, on voit le terminal 2F (?), nous atterrissons bien en France !!

photo img_7679

Nous n'avons jamais été aussi proche.
Néanmoins, vous remarquerez que nous arrivons un petit peu de côté, et un peu vite à mon goût : je ne suis pas totalement dans le faux, l'avion tarde à poser ses roues, la piste défile, je crains le pire… une remise des gaz ? Heureusement non. Les roues finissent pas toucher le sol, atterrissage très brutal, freinage d'une puissance maximale. On arrive au bout de la piste, ça y est.

photo img_7681photo img_7682

Et croyez-moi, cet atterrissage était bien brutal puisque plusieurs passagers vomissent (2/3 à des sièges proches des nôtres). Mais pas moi, donc je m'en satisfait, haha. Décidément, un vol "inoubliable".

On laisse passer un A330 d'EgyptAir puis un A380 QR.

photo img_7683

On roule

photo img_7685photo img_7687

Et on se gare à la petite cerise du Terminal 2A

photo img_7688photo img_7689

La cabine se vide, l'occasion pour nous de remercier chaleureusement l'équipage qui a été exceptionnel, que nous remercions sincèrement. Ces derniers se montrent encore adorable et nous souhaitent un prompt rétablissement, et de prendre bien soin de nous. Touchant.

La cabine Eco

photo img_7690photo img_7691

La PEY

photo img_7692

Et la classe Affaires

photo img_7693

On est sorti, adios petit A350, heureux d'avoir pu voler avec toi, j'espère que la prochaine fois sera une meilleure expérience (niveau santé, et aussi en J).

photo img_7694photo img_7695

On atteint rapidement l'immigration, passage rapide et fluide.

photo img_7696

Par contre, pour les bagages, soit je suis maudit à CDG, soit c'est la règle générale pour tout le monde, on attend longtemps pour les récupérer.
Puis direction le RER B, en grève, il nous faudra 1h30 pour rejoindre notre chez nous contre 50 minutes habituellement, on s'en tire bien. Petite pensée à tous ceux qui doivent prendre des TGV pour rejoindre la province, bon courage…

photo img_7700photo img_7701

Voici un petit récap du vol, aussi :

photo img_7697photo img_7699

Et voici donc la fin du FR.

J'espère que cela vous aura plu.

Les FR sont généralement plus complet mais il me paraissait important de vous partager cette expérience et illustrer à quel point le professionnalisme d'un équipage peut faire la différence sur ces vols long courriers, que nous avons été touché par leurs attentions et que Cathay Pacific s'impose définitivement comme une grande compagnie qui, malgré des résultats dans le dur, s'efforce d'être à la hauteur de son statut de compagnie mythique. J'espère avoir la chance de re voler avec eux, dans de meilleurs conditions.

Merci à tous de m'avoir lu, je suis comme d'habitude ouvert à toute suggestion, remarque et question.

PS, en ce mardi matin, nous allons franchement mieux :)
Afficher la suite

Verdict

Cathay Pacific

9.4/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements9.5
Restauration9.0

Cathay Pacific The Pier - Business Class Section

9.4/10
Confort10.0
Restauration9.0
Divertissements8.5
Services10.0

Hong Kong - HKG

9.6/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services9.5
Propreté10.0

Paris - CDG

7.3/10
Fluidité7.5
Accès6.5
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Pour la compagnie,

Un 9 pour une super cabine en Eco, qui fait mieux ? Je n'ai pas eu la chance de tester toutes les compagnies du monde, j'attends donc vos retours ;)
L'équipage, pour avoir été incroyable, mérite un 100.
Niveau divertissement, c'est 9,5, car je ne vois pas ce qu'il manque.
Restauration, je n'ai presque rien mangé, mais 9 pour tous les snacks proposés et les repas précédemment eu à bord des 3 autres vols, qui étaient bons, et le menu faisait envie, après coup.

The Pier est juste génial.

Je ne parle pas de Hong Kong, aéroport exceptionnel : propre, fluide, spotter friendly, avec beaucoup de services et facile d'accès.

CDG, c'est autre chose.. Pas toujours propre, les bagages très long à venir, et l'accès, c'est selon les humeurs, mais le RER B n'est pas génial.

A vos commentaires ;)

Informations sur la ligne Hong Kong (HKG) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 38 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Hong Kong (HKG) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Cathay Pacific avec 8.4/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 51 minutes.

  Plus d'informations

15 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 440412 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10069 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Voyager malade, j'ai déjà fait et ce n'est pas agréable du tout.
    Puisque vous aviez accès au salon vous n'aviez pas envisagé la possibilité d'un upgrade avec les miles ?

    • Comment 440414 by
      Atimoy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour votre commentaire Numero_2 :)
      Malheureusement non, pas de surclassement possible avec des miles... on aura au moins laissé tranquilles les passagers des classes avant, haha!
      Voyager malade, qui plus est pendant quasiment 13h, est en effet terriblement difficile...
      A bientôt!

  • Comment 440417 by
    Kethu GOLD 2366 Commentaires

    Merci pour ce report ! Quelle déception pour un avgeek de voyager ainsi quand on se faisait un plaisir de découvrir un nouvel appareil…

    J’ai testé aussi le voyage aérien en ayant l’estomac tout retourné et de la fièvre… Vraiment très désagréable (surtout quand il y a de longues phases avec obligation de rester assis, sans possibilité d’aller aux WC…). On compte les minutes qui restent tout le long du vol…

    Je n’ose imaginer la petite panique qui prend quand votre copine s’évanouit… On doit se sentir tellement démuni, surtout dans un avion au milieu de nulle part ! Heureusement que l’équipage était parfait !

    Pour le reste, la cabine a vraiment l’air confortable, un bon pitch, un système de divertissement qui a l’air d’être dans ce qui se fait de mieux en éco à ce jour… Cathay reste une excellente compagnie, que j’aimerais beaucoup tester.

    Pour la conclusion du FR, certes, il n’est pas « complet », mais tellement original (malheureusement pour vous) que je le trouve bien plus intéressant ! Il permet de se faire un avis bien plus complet sur la qualité de l’équipage que si vous aviez été en bonne santé !

    Content de voir à la dernière ligne que le mal est passé… :)

    • Comment 440424 by
      Atimoy AUTEUR 63 Commentaires

      Merci pour votre agréable commentaire :)
      En effet, il faut parfois vivre des expériences "originales" pour se rendre compte de la qualité d'une compagnie, de son équipage, etc.
      Mais sur les 4 vols CX/KA, autant dire qu'il n'y a pas spécialement eu de déceptions, ces 2 compagnies font le maximum pour que leurs passagers vivent une belle expérience de vol, du moins c'est mon ressenti, et c'est vraiment réussi. Au final, 3 avions différents et 3 cabines propres et modernes, surtout quand on compare à mon vol en A350 VN, bien plus déçevant malgré l'âge de l'avion...
      Pour le malaise au dessus de la Russie, j'avoue que j'ai commencé à me faire de ces films... au final, rien de bien grave, mais à 40 000 pieds confiné dans une cabine, les émotions sont décuplées.
      A très vite !

  • Comment 440425 by
    Donfredo 657 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Votre photo d'illustration ressemble fortement à celle de mon FR lorsque j'avais reporté en exclusivité le premier FR sur l'A350 de CX il y a un an et demi :) Que le temps passe vite !
    En tout cas, votre expérience a été "originale", quel dommage de ne pas pu avoir profiter pleinement du vol (repas/divertissements) mais quel comportement exemplaire de l'équipage CX aux petits soins.
    En espérant que vous aurez prochainement l'occasion de voler en A350 dans d'autres conditions...

  • Comment 440426 by
    KL651 4525 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Je me demande pourquoi les HKG-CDG passent aussi au nord ces temps-ci...
    Conditions horribles et angoissantes pour un vol aussi long, heureusement que l'équipage a été au top.
    Je me demande ce que ça aurait donné sur une compagnie chinoise avec un équipage parlant mal anglais...

  • Comment 440429 by
    Cornichou 82 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Vous avez su gérer cette situation catastrophique grâce à l'équipage un grand bravo à eux , c'est pas facile d'être malade alors là dans un avion c'est absolument horrible encore plus si on ne sait pas si on pourra embarquer.
    Il m'est arrivé la même chose il y a 4 ans avec AH, l'équipage était aux petits soins et j'ai même été placée en J puisqu'elle était vide.
    En tout cas bon rétablissement à vous et à votre copine.

  • Comment 440460 by
    Papoumada GOLD 6716 Commentaires

    Merci pour ce FR d'outre-tombe.

    La narration est excellente et met le lecteur dans l'ambiance d'un long moment désagréable.

    Une histoire qui confirme une énième fois qu'un équipage de haut niveau change positivement la vie !

    A bientôt !

  • Comment 440504 by
    Esteban GOLD 17553 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Et bien, un vol chaotique annoncé et un vol super chaotique effectué. Quelle histoire, franchement je n'aurais pas voulu être à votre place. J'ai fait un voyage l'année dernière avec mon frère malade également (moi je ne l'étais pas) je n'ai pas fermé l'oeil du vol pour le surveiller.

    Equipage au top, c'est dans ces situations que l'on reconnait les meilleurs.

    A bientôt !

  • Comment 440637 by
    The_Mabb 274 Commentaires

    Merci pour ce partage.

    Rien de pire que tomber malade avant un vol, et je parle en connaissance de cause.
    La vue depuis l'hôtel est effectivement top et la chambre a l'air elle aussi top.
    1000€ le surclassement par tête de pipe, ça fait cher la place en J.
    IFe bien fournis et pitch convenable, et je reste impressionné par la qualité de la caméra situé sur la queue de l'appareil, le rendu est top.
    Oh oui, un vol de 12h45 quand on est nauséeux peut paraître bien plus long.

    Je plains votre dame lors de son malaise, mais l'équipage que vous avez eu a été ultra professionnel et très sympathique, même de vous offrir de la Wifi pour appeler votre papa médecin, c'est vraiment cool.
    Effectivement, le déroutement vers une terre reculée de la Russie ne vend pas du rêve.

    L'atterrissage n'a pas du être une partie de plaisir mais effectivement, le pilote est un peu haut, en témoigne la photo ou le PAPI est éclairé de 3 feux blancs.

    A bientôt

  • Comment 440705 by
    Edmond_Dantesque 208 Commentaires

    Merci pour le FR. C'est con, j'avais cliqué sur le votre justement car je voulais voir ce que CX proposait en catering éco... Raté ! :-) Mais dans ces conditions, je comprends aisément que vous ne vouliez pas manger. Et heureusement vous n'avais pas fait mention de turbulences. Car elles auraient pu rendre le vol insupportable.

    La chose chose qui manque à l'A350 sont les hublots occultables électriquement du 787 qui remplacent les caches hublots, et permettent de jeter un coup d'oeil dehors même lorsque les PNC donnent la consigne de mettre la cabine dans le noir.

  • Comment 440723 by
    indianocean SILVER 7236 Commentaires

    J'ai bien peur que la climatisation qui tourne à fond n'ait joué des tours à votre copine. C'est le genre de truc qui peut vous rendre malade comme un chien, sans en manger la viande ;-)

    Je vois que Cathay a trouvé le moyen d'optimiser l'utilisation de ses avions en ne positionnant pas les deux vols à quelques heures d'intervalle avec le quotidien CX 261
    L'inconvénient est en effet le vol qui se déroule de jour et qu'il n'est pas aisé de s'endormir

    Dommage aussi pour la catering car j'étais curieux de voir ce que la compagnie propose sur un vol de jour.

    Bravo pour l'équipage et merci pour ce FR

  • Comment 440749 by
    AirBretzel GOLD 10282 Commentaires

    Merci pour ce FR .
    Voler en étant malade j'ai aussi déjà fait, une torture, le temps ne passe pas et c'est vrai que l'on commence à se détendre à l'approche de l'Europe car l'on sait que l'on rentre enfin chez soi.
    Dommage j'étais intéressé de voir le catering de CX, par contre l'offre au galley est intéressante (surtout les fruits).
    Un super équipage qui mérite d'en faire un FR.
    A bientôt

  • Comment 443832 by
    TonTonChristian SILVER 738 Commentaires

    Bonjour Atimoy et merci pour ce FR.

    Je croyais cette compagnie à la réputation solide.

    Si les services à bord ont été parfait, il en est tout autre pour les services au sol et que dire du service consommateur.

    Trois jours avant son départ, mon ami a réservé sur le site internet de la compagnie un vol entre Paris et Ho Chi Minh via Honk Kong départ le 6 février et retour le 25 février en Y pour 816€.
    Pour son vol retour, on ne lui propose qu' un vol avec 9h d'escale de nuit à HKG.

    Pour le vol aller, son appareil quitte la porte d'embarquement à l'heure mais doit subir un dégivrage. Il décollera de Paris avec 1h34' de retard.
    Arrivé à HKG 25 minutes avant le vol suivant, mon ami se précipite pour sortir de l'appareil où des cerbères peu aimables sont là pour remettre un nouveau BP, déchirer les anciens et donner deux vouchers de restauration pour un montant d'environ 15€.
    Tout cela sans un mot et sans expliquer la situation.
    Il est reporté sur un autre vol qui part 8h plus tard d'HKG.
    Il arrivera finalement à destination 8h20 plus tard que ses vols initiaux.

    Il se présente au salon Cathay ou il se fait refouler tout aussi sèchement étant un passager de classe économique.

    Nombre de compagnies chinoises offrent pour leur passager en long transit l'accès à un hôtel ou un salon gratuitement, même pour leur passager  voyageant en classe économique.

    Nous contactons à maintes reprise le service client de Cathay sur place et à Honk Kong par mail. Nous demandons une offre raisonnable de surclassement pour son vol retour à titre de compensation.
    Ces demandes sont refusées sèchement au motif que la compagnie ne se juge pas responsable du retard important subi par mon ami.

    Pour son vol retour, il passera une nuit de 8h30h sur un banc de l'aérogare.

    Après son retour, j'adresse une demande d'indemnisation en recommandé avec A/R au siège social de Cathay France a Nanterre. Nous demandons 600€ d'indemnisation conformément au règlement CE 261/2004 pour retard très important à destination.
    Nous argumentons qu'après le décollage retardé du vol CX260 de Paris, le le hub d'escale de HKG avait tout son temps pour re-router mon ami dans des délais raisonnables pour son vol vers HCM (ne serait-ce qu'en retenant 10 minutes le vol CX 767 même si les bagages avaient eu du retard, organiser sa très longue attente ou simplement que des personnels de Cathay lui exposent la situation à HKG et lui fasse connaître ses droits).
    Nous n'obtenons aucune réponse par courrier.
    Un mois plus tard , j'appelle le siège social par téléphone et on m'indique être recontacté dans la journée.
    Mon ami reçoit moins de 3 heures plus tard un mail avec une réponse lapidaire : Cathay ne se juge pas responsable de ce retard.
    Il y a 2 semaines, j'adresse une plainte à la DGAC pour les mêmes motifs avec la même demande d'indemnisation.

    Souhaitons que La DGAC puisse contrainte CATHAY a faire un geste commercial.
    La suite plus tard....

    • Comment 451361 by
      TonTonChristian SILVER 738 Commentaires

      Salut tout le monde FRiste.

      Je me suis plaint à la DGAC de ce long retard.

      La DGAC ne peut pas poursuivre les compagnies aériennes. Elle ne peut que demander si elles peuvent indemniser ou réexaminer le dossier pour les passagers qui se plaignent d'une affaire solide et bien argumentée.

      Une fois de plus, Cathay répond très (trop?) rapidement (en 6 jours!) qu'elle n'est pas responsables de ce retard. En raison du mauvais temps, l'avion a dû être dégivré.
      Pour ce type de retard, de nombreuses compagnies aériennes européennes donnent des excuses accompagnés de gestes commerciaux (miles sur les cartes de fidélité, petit coupon de réduction pour les prochains vols ou compensation légale en espèces - même pour retard dû au dégivrage).

      Alors la prochaine étape est la justice ... Il y a de nombreux cas ou les passagers ont eu gain de cause pour ce mémé type d’événements.

      A plus tard.

Connectez-vous pour poster un commentaire.