Avis du vol Joon Seychelles Paris en classe Economique

Compagnie Joon
Vol AF 245
Classe Economique
Siege 19L
Temps de vol 10:15
Décollage 06 Mai 18, 01:50
Arrivée à 06 Mai 18, 10:05
JN   #84 sur 132 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 65 avis
F-OITN
Par GOLD 3339
Publié le 13 mai 2018

Pour comprendre le pourquoi du comment je me retrouve à faire un CDG-SEZ-CDG en moins de 24h, je vous invite à lire le préambule de l'opus précédent en cliquant sur le lien suivant :



  • Vol AF 244 CDG-SEZ (343, Y) : Cliquez ici
  • Vol AF 245 SEZ-CDG (343, Y) : Vous y êtes !


Je vous avais laissé au pied de l'avion, je vous reprends au même endroit ! ;)
photo p1510015

Je suis donc un responsable d'Air Seychelles qui m'ouvrira une porte côté piste pour rejoindre la zone des départs du terminal.
photo p1510016

Dernière vérification de mon passeport et validation de mon BP parisien qui a souffert des quelques minutes en atmosphère très humide. Tiens, pendant que j'y suis ! Chers amis d'Air France ou de leur sous-traitant, il va falloir songer que vos BP peuvent être utiles jusqu'à destination. Pourquoi donc vouloir à tout prix utiliser cet espèce de ticket de caisse qui, face à l'humidité, finit plus par ressembler à un papier toilette transparent qu'à un BP ? Le carton est peut-être plus cher que le papier, mais lui au moins tient la route quelques soient les conditions d'humidité ! Heureusement que j'avais imprimé au préalable le BP à la maison, protégé dans sa pochette plastique hermétique, car l'autre est désormais trop mou et humide pour passer à la machine.
Après cette ultime validation, passage d'un petit pif sommaire et je suis autorisé à entrer dans le terminal. Mes 2 interlocutrices du PIF était très sympas et aussi étonnées que mes interlocuteurs précédents.
photo p1510025

Je suis maintenant accueilli par les dames de cette boutique Duty-Free qui n'en reviennent pas non plus de mon transit express. Je découvre la spécificité linguistique des Seychelles, avec ce mélange plein de charme entre le créole, l'anglais et le français.
photo p1510021

Cette boutique Duty-Free tombe néanmoins à pic puisqu'à l'instar d'Astérix et Obélix dans leur tour de Gaule, je compte bien ramener quelques souvenirs et victuailles à mademoiselle et à mes proches ; et accessoirement à me prouver que je ne rêve pas ! Oui, je suis bien aux Seychelles, à 8000km de l'Europe, et j'y retourne, tout cela en un petit peu moins de 23h ! Je leur demande donc s'il n'est pas trop tard pour faire quelques achats. Oh non répondent-elles de concert. La place est limitée mais je repartirai tout de même en compagnie d'un sac avec dodos brodés, un magnet avec une tortue, un pot de vanille en poudre et plusieurs pots de confitures Ananas Cannelle, Goyave… 2 d'entre eux me seront gracieusement offerts ! (Les confitures sont pour moi ce que le saumon fumé est à l'explorateur suédo-japonnais et ce que le balik est au voyageur du royaume des 1001 raretés volantes).
photo p1510017

Moins dépaysant, caché par la forte luminosité mais cela vaut mieux, un Burger King est installé là… Si la malle-bouffe s'exporte même jusqu'ici, il y a de quoi s'inquiéter pour notre avenir ! ^^
photo p1510020

Tournons les talons et dirigeons-nous vers l'étage supérieur.
photo p1510023photo p1510029

On y retrouve de nombreuses places assises, offrant une vue directe sur le tarmac.
photo p1510030photo p1510031

Zulu Kilo se ravitaille en nourritures diverses : catering pour ses passagers, kérosène pour lui.
photo p1510033

A ce même étage, on retrouve également le salon Vallée de Mai déjà reporté sur ce site.
photo p1510038photo p1510039

Redescendons maintenant en salle d'embarquement. Nous serons les derniers de la soirée.
photo p1510019

Unique évènement en porte, un panneau rappelant l'ouverture de la ligne sera mis en place.
photo p1510040

Mise en place également des 2 files d'embarquement. Notons qu'aucun horaire n'est communiqué sur les écrans. Seules les annonces nous confirmerons que le départ sera retardé d'une demi-heure.
photo p1510042

Dehors, la pluie tombe toujours aussi dru !
photo p1510047

En attendant le feu vert de l'équipage pour embarquer, on nous distribue une flamme Joon ! :)
photo p1510049

Après de multiples aller-retours sous la douche, son gilet fluot trempé et dégoulinant à la main, un agent nous appelle à voix haute à embarquer. Pas de distinctions Skypriority/Economy puisque nous serons seulement une trentaine de pax pour ce vol retour !
Faute de parapluie, je me hâte de rejoindre la deuxième passerelle. Vu que mon appareil photo n'est pas waterproof, je ne prendrai qu'une photo "à la volée" depuis le tarmac.
photo p1510050

Ouf ! Au sec !
photo p1510051

Passage par la Premium (voir l'opus 1 CDG-SEZ pour plus de photos des cabines Premium et Business).
photo p1510052

1h30 après l'avoir quitté, me revoici sur mon 19L ^^
photo p1510053

Le pitch est bon.
photo p1510056

Test Marathon réussit !
photo p1510055

Instant F-OITN ;)
photo p1510064

Avec aussi peu de passagers, l'embarquement sera vite terminé ! ^^
photo p1510058

Après un message de bienvenue présentant l'ensemble des membres d'équipages, le repoussage commence. Au loin, on distingue 3 Twin Otter d'Air Seychelles.
photo p1510059

Le CDB annonce un "roulage court" et c'est à faible vitesse que nous empruntons la petite bretelle permettant de se positionner directement au seuil de la piste 13.
photo p1510065

On y est presque…
photo p1510074

On s'aligne…
photo p1510076

"Décollage !" annonce le CDB. Les manettes de poussées sont placées à mi-course, les CFM56 montent doucement à mi-régime, l'avion s'ébranle et… on s'arrête ! Tiens ? Ça sent le problème technique là.
Une longue attente commence, entrecoupée des "clac clac" du serrage/desserrage des freins que l'on peut entendre lorsqu'on est près des ailes. Parfois, le régime des moteurs est légèrement augmenté, ce qui me laisse penser que "ah ça y est ! On va y aller." sauf que… non ! Ce ne doivent être que des tests et vérifications. On ne bouge toujours pas.
Pour patienter, petit focus sur les Twin Otters qui dorment sur le tarmac.
photo p1510079

La cabine est silencieuse, l'atmosphère calme, et les minutes passent très lentement. Secrètement, je me dis qu'au cas où nous devrions rentrer au parking, cela ne sera pas forcément une mauvaise chose puisque si le retard est suffisant, avec un peu de chance, je verrai peut-être un bout des Seychelles de jour ^^
Finalement, au bout de 20 longues minutes, le CDB annonce à nouveau "décollage" et cette fois-ci sera la bonne !
photo p1510083

La montée se poursuit avec de nombreux virages pour éviter les plus gros cumulus…
photo p1510088

…comme en témoigne notre trajectoire sur la géovision.
photo p1510101photo p1510105

Puis nous émergeons de la couette sous un magnifique clair de lune et un ciel étoilé de rêve. Malheureusement, je ne dispose pas du bon matériel pour réussir de pareils clichés, d'autant plus que je me bats contre les reflets à l'aide de la couverture contre le hublot. Avec une pause de 8 secondes à main levée, cela donnera ceci :
photo p1510093

Les reflets sont d'autant plus difficile à contrer que le mood-lighting est allumé pour le début du service.
photo p1510094

Distribution d'un masque, mais je ne m'en servirai guère ^^
photo p1510090

Puis, c'est au tour de la collation, que j'accompagne d'un verre de jus d'orange.
photo p1510096

Le plat chaud est une sorte de samoussa au poulet et épices, excellent !
photo p1510097

Le reste du plateau est composé d'un yaourt sucré à l'abricot, une compote de pomme (cela me rappelle un certain salon ^^), un récipient d'eau et une barre chocolaté façon nougat avec caramel fabriquée aux Émirats.
photo p1510099

Rien d'extraordinaire mais tout se laisse manger ;) (excepté la barre chocolaté, d'une texture très molle et peu appétissante).
photo p1510100

Malgré l'immensité apparente et cet impression de solitude, nous ne sommes pas seuls à voler dans le coin, comme le montrent ces captures d'écrans prises par le milanais noctambule (merci Okapi !)


La côte somalienne approche avec quelques villes éclairées au nord de مقديشو (Mogadiscio).
photo p1510113

Puis nous poursuivons paisiblement au-dessus d'une mer nuageuse.
photo p1510120

A défaut de pouvoir rendre correctement la beauté du vol de nuit et profitant de l'absence de voisin, je me positionne en tailleur de travers sur mon siège (tout en gardant ma ceinture bouclée) et j'observe rêveusement les étoiles, l'horizon éclairé par la Lune, le feu de position blanc en bout d'aile et les beacon rouge (feu anticolission) qui clignotent tels des phares perdus dans la nuit. Tout semble immobile, même si de temps en temps, une lumière passe furtivement à toute allure en sens inverse juste sous l'aile ! Les airs to airs de nuit à proximité sont assez impressionnants.
Le trafic est dense, nul doute que cela doit beaucoup parler sur 126.90, la fréquence auto-info où tout avion survolant l'Afrique doit transmettre régulièrement sa route, sa position, l'heure estimée aux prochains points et son altitude. Entre 2 transmissions, l'équipage écoute celles des autres évoluant dans leur secteur. Ambiance d'aviateurs ! Cette fréquence permet de palier la déficience du contrôle aérien en Afrique, particulièrement la nuit, et éviter ainsi une catastrophe.
Le message type (en y transcrivant notre indicatif et certaines des données inventées pour l'exemple) est le suivant :
"All stations, all stations, traffic information, this is Joon two four five. Joon two four five, northbound from Seychelles to Paris Charles de Gaulle, on airway UB two one. Position is Mogadiscio at 00h37, flight level three five zero.
Estimating Babox 01h53. Addis Abeba next. Joon two four five is northbound on UB two one, flight level three five zero. Out."


Nous survolons maintenant l’Éthiopie et cette aglomération lumineuse en forme d'aigle n'est autre que አዲስ አበባ (Addis Abeba). Pour la netteté, la photo est volontairement sombre.
photo p1510144

Mais pour avoir une petite idée de ce que cela donnait avec la luminosité réelle, pause de 4s un peu floue pour y parvenir.
photo p1510146

En attendant l'aurore, petite visite de l'avion bien vide, ce qui est toujours très plaisant. Je commence par le galley en porte 2, juste derrière la business. J'y rencontre le chef de cabine. Après quelques échanges, sa question "combien de temps avez-vous séjourné aux Seychelles" me permet de lui expliquer ma présence dans ce vol. Même réaction de surprise qu'avec l'équipage du vol, mais toujours les mêmes sourires en parlant d'une passion commune.
Après cette échange sympathique, je rebrousse chemin en me dirigeant cette fois-ci vers le galley arrière où est disposé sur un trolley un bar à disposition de tous. Par curiosité, je décide d'essayer le BOB en demandant aux PNC un smoothie. Cependant, il n'y en a pas à l'arrière et probablement qu'ils sont au galley avant. Elle m'invitent en attendant à choisir une boisson parmi l'offre gratuite disponible au bar. Je préfère décliner ma commande et jeter mon dévolu sur le jus de pomme. ^^
photo p1510160

Instant Esteban ;)
photo p1510155

Mood-lighting toujours opérant dans le galley.
photo p1510153

Puis-je retourne à mon siège. La 2e cabine Y est presque vide.
photo p1510163

De même pour la première cabine. Je sais qu'aujourd'hui il ne serait plus possible, pour l'écrasante majorité des pax, de se passer d'écrans à bord d'un vol LC. Cependant, je regrette beaucoup l'époque où la cabine était plongée dans le noir sans lumière parasite. Grâce au faible remplissage et au faible nombres d'écrans allumés, on retrouve par chance un peu de cette atmosphère paisible que j'aime tant !
photo p1510152

Le vol se poursuit tranquillement… Nous survolons le Soudan. Les PNC continuent de passer très régulièrement pour proposer de l'eau, même si presque tout le monde dort. Certains profitent à raison du faible remplissage pour s'allonger sur les sièges centraux. Cependant, malgré la fatigue qui commence à se faire sentir, je ne dors pas car c'est l'heure ! L'instant que j'attends le plus ! L'instant à ne pas rater !
Vers l'Est, une lueur commence timidement à éclairer l'horizon…
photo p1510165

Dans la mythologie grecque, c'est en Éthiopie que séjournait dans son palais aux colonnes d'or Hélios, fils d'Hypérion et de Théia. Chaque matin, précédé du char d'Eos, sa sœur et déesse de l'Aurore, Hélios s'apprêtait à s'élancer dans le ciel. De là haut, il pouvait surveiller les Hommes.
photo p1510168

Chez les égyptiens (dont nous nous rapprochons de plus en plus), Nout, divinité personnifiant la voute terrestre, était la mère de Rê, le soleil, qu'elle avalait chaque soir et mettait au monde chaque matin.
photo p1510176

Quelque soit la façon de raconter l'aurore par les peuples du passé, la beauté de sa naissance est à couper le souffle.
photo p1510177

"Si cela continue, il va faire jour !" prophétisait un ami pilote devant pareil spectacle.
photo p1510184

Horizon de feu…
photo p1510181photo p1510182

"Monsieur F-OITN ?" Une voix me sort subitement de ma contemplation. C'est le CCP. Il vient m'apporter un verre de Champagne ainsi qu'un diplôme en souvenir. "Profitez bien de votre vol, mais n'hésitez pas à vous reposer quand même !" me rajoute-t-il en souriant. Je ne m'y attendais pas ! Ma surprise est telle que je mettrai quelques secondes à le remercier chaleureusement pour son geste adorable.
photo p1510188

Merci infiniment !
photo p15101892photo p1510194

Winglet à contre jour…
photo p1510199

Assis en tailleur, face au hublot, dans un avion quasi vide, pas un bruit parasite, seulement le doux bruit de l'air glissant contre les parois, devant un ciel magnifique… Le bonheur à l'état pur ! Cette photo représente la meilleure récompense de cette folle journée !
photo p1510211

Le soleil n'est plus bien loin…
photo p1510217

Ses rayons chatouillent déjà la pointe de ce nuage isolé.
photo p1510218

Derniers instants…
photo p1510221

Coucou !
photo p1510225

Rapidement, la luminosité augmente et le spectacle s'estompe. Vu ma fatigue accumulée et pour éviter de trop gêner les autres voyageurs plongés dans leur sommeil avec mon hublot entrouvert, je me décide à les imiter. Allongé sur les 2 sièges, je réussis à me trouver une position confortable, bercé par le doux bruit environnant. Bonne nuit !
photo p1510232

Je ne dormirai qu'une petite heure au final, mais cette courte sieste m'aura été bénéfique. Petit tour à gauche pour éviter les rayons du soleil frappant avec un grand angle les hublots, mettant en valeur les rayures ou cristaux de glace, ce qui n'est pas top pour les photos.
photo p1510233

Nous survolons désormais le sud de l’Égypte.
photo p1510236

Instant winglet.
photo p1510237

Les nuages se déchirent mais une brume de chaleur empêche toute observation du sol comme la veille.
photo p1510245

Ce n'est pas aujourd'hui que je verrais le Nil !
photo p1510242

Quelques informations données par la Géovision. Nous volons désormais au FL400, notre deuxième et dernier niveau de vol.
photo p1510252

Après une traversée de la Méditerranée restée incognito sous ses nuages, nous abordons maintenant la Crète.
photo p1510253

La côte sud entre Ιεράπετρα (Ierapetra) et Κουτσουράς (Koutsouras).
photo p1510260

Σητεια (Sitia), son petit aéroport (desservie régulièrement par Olympic Air et Sky Express, et quelques autres pendant la belle saison comme Condor, DAT, SAS et Small Planet Airlines) et son port d'où part les ferries desservant Kassos, Karpathos (Village au sud et Diafani au nord) et Rhodes.
photo p1510264

Après la Crète, c'est au tour de Μήλος (Milos) dont on distingue son aéroport. Son origine serait dû à la colère de Poséidon envers les nymphes des Cyclades qu'il transforma en îles (ça ne rigolait pas à l'époque). C'est ici que fut découverte la plus célèbre des statues de Vénus.
photo p1510275

Le reste de la Grèce sera malheureusement sous les nuages. Pendant ce temps, le mood-lighting de la cabine sera réactivé. En effet, le service du petit-déjeuner va bientôt commencer.
photo p1510278

Tout comme dans les A320 Joon, les numéros d'une rangée sur 3 sont déposés sur les racks à bagages.
photo p1510279

Au-dessus de l'Adriatique…
photo p1510282

Pendant ce temps, distribution d'un oshibori.
photo p1510288

Nous logeons désormais la côte de la Croatie.
photo p1510283

En augmentant le contraste en noir et blanc, on distingue mieux le paysage. Nous sommes juste à l'ouest de la baie de Split, au niveau de l'île de Čiovo derrière laquelle on distingue l'aéroport de Split.
photo p1510287

La ville de Rogoznica et sa baie.
photo p1510292

Puis le ciel se couvre à nouveau. Je rate de peu deux air to air parallèles !
photo p1510293

Le petit déjeuner est servit, accompagné par un café.
photo p1510297

Outre le plat chaud encore sous son opercule, le plateau contient un petit pain, du beurre doux, de la confiture de fraise, un fromage frais sucré, une salade de fruits et du jus d'orange industriel.
photo p1510299

Découvrons maintenant le plat chaud !
photo p1510301

Il s'agit d'une crêpe aux pommes-canelle. Vu que j'adore la canelle, j'ai trouvé ce plat excellent.
photo p1510302

Salade de fruit (dont il manque un morceau de melon, affamé que j'étais ^^). Le melon était très fade, le morceau d'ananas correct et les 2 morceaux de pastèque très bons et bien sucrés. La quantité est minime mais ça convient avec le reste.
photo p1510303

Après avoir franchi la côte italienne au sud de Venise, nous arrivons sur la chaîne alpine.
photo p1510333photo p1510335

La vallée de Nembro en Lombardie.
photo p1510338

Le lac de Côme.
photo p1510346

Et son voisin, le lac de Lugano.
photo p1510348

Cependant, voyant que nous prenons une route directe vers Genève. Je change illico de côté car le meilleur est encore à venir ! Nous devrions en effet pouvoir nous faire la série des 4000 du nord des Alpes en un seul coup d'aile ! ;)
photo p1510341

Artémis est réveillée elle aussi ;)
photo p1510343

Nous approchons du premier des 4000 !
photo p1510358

Voici le majestueux Monte Rosa (Mont Rose), culminant à 4634m à la pointe Dufour, surnommée ainsi en l'honneur de Guillaume-Henri Dufour, père de la première carte topographique de la Suisse (la fameuse carte Dufour).
photo p1510359

Dans le prolongement du Monte Rosa, à mi-chemin entre ce dernier et le Breithorn, on retrouve à droite de l'image les célèbres jumeaux valaisans Castor (4223m) et Pollux (4092m)
photo p1510363

Focus sur le versant italien du Monte Rosa.
photo p1510368

Le glacier rocheux du belvédère serpente au fond de la vallée, alimenté par les nombreux glaciers de la face Nord-Est (Monte Rosa, Signal, Nord delle Locce, Canalone Marinelli et Nordend). Les chutes de moraines masquent entièrement la glace en été, le protégeant ainsi de la fonte, ce qui explique en partie sa survie à une altitude aussi basse (1900m au front glaciaire en 2017).
photo p1510370

On passe chez le voisin, le Breithorn, 4164m, derrière lequel s'étend doucement le Glacier d'Aventine. A droite, on retrouve le Klein Matterhorn (le Petit Cervin).
photo p1510366

Vue générale du Breithorn et de l'immense Gornergletscher.
photo p1510375

Focus sur le Petit Cervin (3883m) où on distingue le chantier titanesque du nouveau téléphérique débrayable secondant le téléphérique historique du Klein Matterhorn. Nous somme sur le domaine skiable suisse-italien de Zermatt-Cervinia et Zermatt possède depuis longtemps le plus grand domaine skiable sur glacier en Europe, ouvert toute l'année. C'est également le domaine skiable le plus haut d'Europe avec l'arrivée de 2 téléskis au Dos de Rollin à 3898m.
photo p1510378

Le Breithorn à gauche, le Petit Cervin à droite avec le dernier pylône du nouveau téléphérique.
photo p1510379

On poursuit la visite en s'approchant maintenant du Matterhorn (Cervin), le grand ! Vue de la vallée de Zermatt.
photo p1510386

Zermatt, station interdite aux voitures et accessible uniquement par train à crémaillère depuis Täsch, sur le prolongement de la ligne en provenance de Visp.
photo p1510390

Et voici la majestueuse "griffe" : le Cervin (4478m).
photo p1510393

Continuons notre route en survolant l'immaculée Dent Blanche (4357m) avec le glacier de Ferpècle en toile de fond.
photo p1510399

Au-dessus du glacier de Ferpècle, on retrouve le plateau d'Hérens, dans un paysage très arctique où la petite Tête Blanche (3710m) sort timidement des glaces.
photo p1510401

Une vue plus générale vous permet d'embrasser la scène avec tout au fond le dernier de la série des 4000…
photo p1510402

Il s'agit bien sûr du Mont-Blanc !
photo p1510403

Malheureusement, la partie principale du massif est sous les nuages, mais il reste quand même pas mal de choses à voir !
D'abord, intéressons-nous à ce qu'il y a juste en-dessous de nous. Ici, on peut voir la ville suisse de Martigny tout en bas, puis en remontant, le col routier de la Forclaz et au-dessus le col de Balme encore enneigé. A droite, se cache dans sa vallée escarpée le village frontière de Vallorcine qui rejoint ensuite la grande vallée de Chamonix.
photo p1510425

Au premier plan, le glacier du Trient avec à droite l'Aiguille du Tour (3540m), où passe la frontière franco-suisse. A gauche, la crête se poursuit jusqu'aux Aiguilles Dorées (3519m), la Grande Fourche (3610m) et l'Aiguille du Chardonnet (3824m). Entre la crête Tour-Chardonnet et les Becs Rouges se prélasse le grand glacier du Tour. Et encore derrière les Becs Rouges, la vallée de l'emblématique glacier d'Argentière.
photo p1510437

Vue plus générale du massif des Grands Montets. Au-dessus à gauche, l'Aiguille Verte (4122m) cache son sommet sous un chapeau de nuages. A sa droite, un peu à contre jour, on peut voir les mythiques et impressionnants pythons granitiques des Drus (3754m), possédant sur sa face Ouest une paroi de près de 1000m de hauteur gravie pour la première fois l'été en 1952 par Guido Magnone, Lucien Bérardini, Adrien Dargony et Marcel Lainé ; puis l'hiver en 1957 par René Desmaison et Jean Couzy.
photo p1510452

On se dirige sur le massif principal avec ce qu'on appelle communément "les trois Mont-Blanc". De gauche à droite, on retrouve le Mont-Blanc (4810m), le Dôme du Goûter (4304m) et le Mont-Blanc du Tacul (4248m).
photo p1510441

La Vallée de Chamonix, avec le massif du Mont-Blanc à gauche et les Aiguille Rouges à droite : Le Brévent (2524m), l'Aiguille Pourrie (2562m), l'Aiguille de la Floria (2888m) et l'Aiguille du Belvédère (2965m)
photo p1510445

On saute d'une crête pour se retrouver auprès de la vallée du glacier d'Argentière. On ne voit pas ce dernier mais on peut voir le Glacier des Rognons qui descend en sa direction. A son sommet, l'Aiguille des Grands Montets (3295m) d'où arrive le téléphérique éponyme partant du village d'Argentière via le plateau de Lognan. Une piste noire mythique baptisée "Point de vue" dévale le Glacier des Rognons puis longe le glacier d'Argentière, offrant une vue magnifique de cette vallée glaciaire. Cela me fait drôle de penser que 7 jours auparavant, je descendais justement la piste en question ! ^^
photo p1510450

Vue générale des massifs du Tour et de l'Aiguille Verte. A droite, sous le Mont-Blanc, les Aiguilles de Chamonix jouent à cache-cache avec les nuages. Entre les Aiguilles des Drus et celle de Chamonix se trouve la vallée de la Mer de Glace.
photo p1510455

On va bientôt quitter le secteur en survolant le Brévent (2524m).
photo p1510459

Dernier regard en direction de la face Nord du Mont-Blanc, avec les glaciers des Bossons et de Taconnaz descendant vers Chamonix.
photo p1510463

A gauche de cette photo, la chaîne des Aravis culminé par la Pointe Percée (2752m). En bas à droite, la ville de Cluses.
photo p1510465

Vue plus générale avec les Aravis à Gauche, Cluses au centre. A droite du réacteur, le petit village de Taninges. A sa droite, le massif de Praz-de-Lys Sommand, avec les pointes de Marcelly (2000m) et du Haut Fleury (1981m).
photo p1510469

Focus sur Cluses et Taninges.
photo p1510470

Survol de la Pointe de Chalune (1827m) et du Roc d'Enfer (2244m).
photo p1510472

On quitte bientôt les Bauges avec le Môle (1863m).
photo p1510481

Le même panorama en augmentant le contraste pour mieux voir les détails.
photo p1510524

Gros plan sur le Môle . A ses pieds, les villages de Mieussy et de Saint-Jeoire.
photo p1510514

Le Lac Léman, avec Evian et la pointe d'Yvoire. Au fond, Genève. A droite, le massif du Jura chapeauté de petits cumulus.
photo p1510516

Annemasse et le Salève juste au-dessus, surplombant la plaine de Genève depuis les 1373m du Grand Pilon.
photo p1510519

"Ding" ! Signe que la fin des réjouissance approche, nous commençons notre descente au-dessus des champs.
photo p1510535

Le paysage y est beaucoup plus monotone !
photo p1510539

Tellement monotone que je manque de louper le survol de CDG !
photo p1510545photo p1510546

Survol de l'aéroport du Bourget.
photo p1510550photo p1510553

Épinay-sur-Seine.
photo p1510556

Sartrouville et Maisons-Laffitte.
photo p1510559

La forêt de Saint-Germain-en-Laye.
photo p1510561

C'est ici que nous entamerons notre dernier virage pour s'aligner en finale piste 08 droite.
photo p1510563

Course de péniches sur la Seine.
photo p1510564photo p1510569

Jeux de reflets.
photo p1510573photo p1510574

Le Port-Marly.
photo p1510575

Dans cette brume polluée, on distingue très vaguement l'alignement quasiment parfait entre La Défense, la Tour Eiffel et la Tour Montparnasse.
photo p1510579

Becs de bord d'attaque sortis.
photo p1510590

On repasse à côté du Bourget.
photo p1510598

Focus sur une infime partie de la collection du musée de l'Air et de l'Espace avec les maquettes grandeur nature des lanceurs Ariane 1 et Ariane 5. A leurs côté, le célèbre 747-100 F-BPVJ, le Mercure et l'A380 MSN4.
photo p1510600photo p1510604

Courte finale…
photo p1510607

Et nous y sommes !
photo p1510609

On dégagera en bout de piste.
photo p1510615photo p1510617

S'en suit une attente assez longue où nous laisserons décoller 5 avions avant de traverser la piste 08 gauche.
photo p1510621

A320 AF.
photo p1510620

Un deuxième 320 AF décolle. On peut voir le premier au loin.
photo p1510625

Tiens ? Blue Air en 737-800 au lieu de son 737-500 habituel ? Voilà qui est intéressant !
photo p1510627

Encore deux décollages d'A320 puis un 777-300 AF…
photo p1510630

…et nous traverserons enfin la 08L/26R.
photo p1510631

Passage devant le T2G avec deux Embraer Hop!
photo p1510634

Avro RJ-85 de Cityjet, espèce en sursis à CDG vu que la quasi-totalité de leurs contrats en weat-lease avec AF font désormais partie du passé. Je crois qu'il n'y a plus que Turin qui est desservie en AR8.
photo p1510636

A330-200 et A380 AF.
photo p1510639

En parlant de mérou, en voici deux autres !
photo p1510642photo p1510646

A330-300 Delta.
photo p1510647

767-300 Delta avec derrière le 777-300 AF aux couleurs de Paris 2024.
photo p1510649

A380, A340 et 777 AF entre lesquels se cache un 787-8 Kenya Airways.
photo p1510650photo p1510651

Passage au-dessus de la route traversant CDG d'Ouest en Est.
photo p1510653

A330 China Southern.
photo p1510655

787-9 AF.
photo p1510656

Nous irons nous positionner entre le 787 kényan et ce 777-200 AF encore aux anciennes couleurs (en 2018, c'est très rare !).
photo p1510660photo p1510662

Il est 10h44 lorsque nous serrons les freins. Un retard de quasiment 40min, consécutif à notre longue attente au départ de SEZ et à l'attente en bout de piste après l'atterrissage.
photo p1510663

La cabine se vide rapidement.
photo p1510664

Avant de partir, je rejoins la porte 1 pour remercier une nouvelle fois le CCP et ses collègues de ce merveilleux vol. Voyant la porte du cockpit ouverte, je demande s'il est possible d'y jeter un coup d'oeil furtif. Requête accordée ! Je fais ainsi la connaissance des PNT avec qui je discuterai A340 ;) On évoque aussi ce qui a provoqué l'attente en bout de piste, dont la nature ne peut être communiquée ici mais elle était sans gravité. Il fallait seulement prendre le temps d'effectuer toutes les vérifications nécessaires avant de décoller.
L'avion s'étant vidé très rapidement, je ne peux m'éterniser d'avantage. Au revoir Zulu Kilo, ou plutôt baybay ! ;)
photo p1510665photo p1510667

Rejoignons maintenant l'étage supérieur du hall L.
photo p1510668

787-8 Kenya Airways.
photo p1510669

Descente aux enfers ^^
photo p1510670

Il ne reste plus qu'à faire un petit tour de LISA.
photo p1510671

Une fois au hall M, petite angoisse en voyant l'affluence à la PAF, mais grâce à Parafe, le passage est expédié en moins de 5min.
Passage ensuite devant les douaniers qui observent mon sac de victuailles avec insistance. Sur le coup, je ne saisis pas trop, mais je réalise un instant plus tard pourquoi ! En effet, un type qui se ballade sans bagages en soute et avec un sac sur lequel est inscrit en gros Seychelles Duty-Free, ce n'est pas très commun ! Je ne me fis pas arrêter mais je pense que je n'en suis pas passé loin.
photo p1510672

Ainsi se termine cette escapade express aux Seychelles.
Je ne peux qu'encore une fois remercier l'ensemble de l'équipage pour avoir hautement contribué à la réussite de ce vol !

Dois-je avouer sans passer pour un fou qu'après 20h30 de vol en moins de 23h, j'ai trouvé que c'était tout de même trop court ? ^^


Merci pour votre lecture !
A très bientôt !
Afficher la suite

Verdict

Joon

9.5/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration9.0

Seychelles - SEZ

7.8/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services7.0
Propreté9.0

Paris - CDG

9.0/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

--- Joon ---
Cabine : toujours aussi confortable.
Équipage : excellent, comme à l'aller ! De très nombreux passages pendant le vol pour proposer de l'eau.
Divertissements : IFE (que je n'ai quasiment pas utilisé, mis à part la géovision) et un hublot avec un paysage de rêve derrière : que demander de mieux ?
Restauration : à part la présence du jus d'orange chimique au petit déjeuner, le reste était vraiment très bon (en particulier les crêpes pommes-cannelle !)

--- SEZ ---
Un petit aéroport à taille humaine comme je les aime.
Note neutre pour l'accès.
Les produits Duty-Free avaient l'air d'être assez cher de manière générale, à l'image du coût de la vie au Seychelles.

--- CDG ---
RAS !

Informations sur la ligne Seychelles (SEZ) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 6 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Seychelles (SEZ) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Seychelles avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 40 minutes.

  Plus d'informations

40 Commentaires

  • Comment 444844 by
    cdbamj 52 Commentaires

    Bonjour F-OITN..
    Je t'adresse tous mes compliments pour ces 2 Flightreports Aller Retour d'une qualité exceptionnelle (Je t'attribuerais bien un 20/10..) tant dans la publication photos que dans les textes les accompagnant extrêmement bien documentés.. j'imagine que des recherches sur le net et sur des cartes géographiques ont été nécessaires pour cette élaboration car en vol pas trop de possibilité à ce sujet.. je suis admirative dans cet AR retour rapide mais je te comprends car je viens moi aussi de réaliser un AR de ce genre avec juste 2h escale à LIS sur A330 Aigle Azur.. le produit Joon m'apparaît respectable à ta description et ne me donne qu'une envie, me rendre à SEZ au plus vite..

    • Comment 444860 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup cdbamj !! :)
      Cela m'a demandé en effet un gros travail, déjà de tri puisque j'ai quand même pris près de 1500 photos en 23h (dont la moitié n'est pas exploitable, c'est surtout une histoire d'être sûr d'avoir un minimum de photos réussies sur toutes les phases du vol et du paysage survolé). Je prenais également en photo la géovision ou mon téléphone avec l'appli Maps pour pouvoir retrouver le lieu approximatif où je prenais les photos, mais je n'y pensais pas toujours et retrouver le bon endroit s'avère parfois laborieux. Pour la Grèce et le massif du Mont-Blanc, c'était plutôt facile puisque je connais très très bien ces 2 régions, ce qui était moins le cas du Cervin et du Mont Rose que je survolais pour la première fois. Là encore, la carte topographique suisse m'a été d'un grand secours. Je dois ajouter que je ne savais pas où était vraiment le Mont Rose et que je visais surtout le Cervin. Et surtout, en avion, cela va si vite ! J'ai littéralement mittraillé tout ce que je pouvais au survol des Alpes. Heureusement, j'ai eu le réflexe de photographier tous les hauts sommets précédent le Cervin et c'est après recherches que j'ai retrouvé le Mont Rose. Quand au Cervin, si je n'avais pas repéré Zermatt en fond de vallée au dernier moment, j'aurai loupé un magnifique gros plan. La photo du Cervin que l'on peut voir dans ce récit est la seule que j'ai eu le temps de prendre, quelques secondes avant d'être masqué par le réacteur. Autant dire que ça s'est joué à très peu de choses.
      Pour le reste, je me suis contenté d'un petit travail de recherches en partant de mes connaissances en mythologies diverses. Je souhaitais par exemple parler du char d'Hélios pour l'aurore, mais j'ignorai que dans la mythologie, ce dernier avait un palais en Éthiopie, pays survolé juste avant ! Je ne pouvais faire mieux comme lien.
      Au final, ce n'est pas seulement l'avion qui m'intéresse mais également la beauté des contrées qu'on survole, avec de mieux connaître leurs peuples actuels ou passés et leur histoire. C'est tout cela qui forge la passion du vol :)
      A bientôt !

  • Comment 444845 by
    okapi GOLD 3222 Commentaires

    Il y a plusieurs "scoops" dans ce flight-report et cela en justifie la lecture : Premièrement, Blue Air opère aussi des 737-800 à la place du -500 entre Turin et Paris et pas qu'un jour d'inauguration, c'est bon signe, la route se vend très bien. Faut dire qu'en face, avec du BAe146, faut être passionné pour vouloir voler dedans. Deuxième scoop, on peut acheter de la confiture ananas - cannelle aux Seychelles et cela peut justifier le déplacement. Troisième scoop, il n'y a pas qu'à ABJ que l'on trouve un Burger King, SEZ a ses lettres de noblesse aussi! Le tourisme planétaire peut couler des heures tranquilles les moutons suivent bien.
    Je ne sais pas combien t'ont été facturés les sms qui m'ont permis de vivre l'événement en mode "quasi" live mais cela valait bien la peine d'attendre que ton sèche-cheveux se décide enfin à bouger sur l'écran de mon pc. J'ai même craint le pire : non, pas un crash de ton lent bolide en plein océan, juste une panne de transpondeur et un conséquent manque de ... couverture. Plus sérieusement, ce qui m'a manqué le plus, c'est de pouvoir écouter la fréquence inter-pilote mais le lever de soleil est tout simplement magique et compense largement. Tout le reste, c'est du Joon et je laisse le soin aux autres de dire ce qu'ils en pensent. Je note quand même une différence de taille entre les chers PNC AF et les moins chers PNC Joooon en LC : Ces derniers passent en cabine proposer de l'eau en pleine nuit. Les premiers, malgré tout le bien que j'en pense sont toujours trop fatigués pour se soucier de la réhydratation de leurs hôtes...
    La vue de SPU me rappelle un très bon souvenir. Je l'ai identifié au premier coup d’œil, pas comme ces sommets que j'ai vu et continue de voir mais dont je reste totalement incapable d'en repérer l'identité. On a bien essayé de faire de moi un chasseur (alpin), j'ai dû confesser aux convertisseur que je suis né pêcheur et le resterai ! D'ailleurs, à propos de pêche, j'aurais envoyé un boy de l'aéroport me faire mettre un coup de tampon de l’Île rendue célèbre par ses coco-fesses sur mon passeport. Te voici condamné à y retourner... Merci des partages.

    • Comment 444865 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      "Premièrement, Blue Air opère aussi des 737-800 à la place du -500 entre Turin et Paris et pas qu'un jour d'inauguration, c'est bon signe" ==> Bon signe pour les comptes de Blue Air, mais pas pour moi vu que je vise justement le -500 ;)
      "Faut dire qu'en face, avec du BAe146, faut être passionné pour vouloir voler dedans" ==> comme moi ! :p
      "on peut acheter de la confiture ananas - cannelle aux Seychelles" ==> Cela vaut bien les courses au salon, même si on n'y trouve pas de gâteaux bretons ;)
      "Je ne sais pas combien t'ont été facturés les sms" ==> le coût a été pris en charge sur mon forfait appel que je n'utilise quasiment jamais, d'autant plus qu'on était à la fin du mois de facturation. Cela ne m'a donc rien coûté et mes proches ont également eu leurs sms ;)
      "J'ai même craint le pire : non, pas un crash de ton lent bolide en plein océan" ==> Ouf ! :p
      "On a bien essayé de faire de moi un chasseur (alpin), j'ai dû confesser aux convertisseur que je suis né pêcheur et le resterai !" ==> Tssss, c'était bien la peine de s'installer à Milan ! Tu te rattraperas en faisant de la pêche au gros dans des contrées peu recommandables dont on est sûr que tes exclus le resteront encore longtemps ;)
      " j'aurais envoyé un boy de l'aéroport me faire mettre un coup de tampon" ==> Quand on ne connait ni l'aéroport, ni le pays, et qu'on est le premier pax à faire un back to back, il faut rester prudent, même si j'aurai pu effectivement poser la question. J'y penserai une prochaine fois ;)

      Merci infiniment Guillaume ! :)
      A la prochaine !

  • Comment 444847 by
    momolemomo GOLD 5546 Commentaires

    Pas trop fatigué après cet A/R express?
    L'aeroport parait assez petit et même si le depart a 1h30 pique un peu les yeux, il n'empêche que ça donne un aéroport quasi vide et plus confortable.
    30 pax pour un A340, voilà qui permet de passer un vol tranquille et d'avoir du full-flat même en éco :p
    Ça avait l'air d'être une belle nuit bien claire et avec la tranquillité de la cabine ça a du être bien agréable a observer. Puis le lever de soleil, depuis un avion c'est toujours un spectacle exceptionnel. La vue des Alpes est aussi superbe!
    Ça a du être un vol particulièrement plaisant entre le faible remplissage, les vues du hublots et l'equipage.
    Merci pour ces deux FR très agréables a lire.

    • Comment 444868 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci Moritz ! :)
      J'avais encore suffisamment d'énergie pour assurer la journée du retour, mais le lendemain, j'ai bien écrasé en effet !
      L'aéroport est en effet petit et j'avais lu sur certains récits que l'immigration peut-être longue, surtout lorsqu'on arrive derrière un vol d'Etihad !
      30 pax dans un 340, c'est effectivement très peu, même si j'ai aussi connu un vol assez peu rempli en 342 entre LAX et PPT. De très bons souvenirs de l'enfant que j'étais et qui furent ravivés lors de ce vol à mon grand plaisir ! C'est toujours émouvant de revivre quelque chose que l'on n'a pas vécu depuis bien des années.
      A bientôt

  • Comment 444853 by
    Gaetan SILVER 2076 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    À juste titre, on pourrait te traiter de masochiste à faire l'A/R en éco le même jour !

    Cela dit, tu as pu à SEZ, passer par les portes dérobées sans devoir passer la douange. Dommage pour le tampon !

    A bord, vous vous trouvez une 30aine de personnes, bref c'est le pied et loin de l'expérience que je m'apprête à vivre avec une cabine pleine ! Le vol est classique et c'est du Joon, on ne va pas revenir dessus. En revanche, ce qui est magnifique est le lever de soleil et sur survol des Alpes. Il manque plus que les Dents du Midi pour parfaire ce tour des sommets de la région !

    A bientôt

    • Comment 445553 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci Gaetan :)
      "vous vous trouvez une 30aine de personnes, bref c'est le pied" ==> C'est le pied et c'est rare surtout ! C'est bien cela qui me motivait à revenir dans la foulée car je savais que ce premier vol au départ de SEZ ne serait que peu rempli.
      "En revanche, ce qui est magnifique est le lever de soleil et sur survol des Alpes." ==> Cela vaut bien l'aller-retour en Y non ? ;;;)
      "Il manque plus que les Dents du Midi pour parfaire ce tour des sommets de la région !" ==> Nous sommes passés juste à leur verticale, sur une ligne Dents du midi > Morzine. De ce fait, impossible de les voir malheureusement, mais on ne peut tout avoir !
      A bientôt !

  • Comment 444862 by
    etihadlover 6 Commentaires

    Bonjour et merci pour ces 2 FR fantastiques !

    Qu'il est bon de lire un FR qui ne soit pas un texte rempli de "Monique" Ou "l'oshibori n'était pas assez chaud. Un scandale!".

    Vous m'avez fait voyager sans bouger, votre récit est tout simplement excellent.

    Encore merci pour ce délicieux moment!

    • Comment 445554 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci etihadlover ! :)
      Cela peut arriver de tomber sur de mauvais PNC, mais on retrouve aussi très (trop) souvent des critiques faciles. En tout cas, ici les PNC étaient tous excellents. Pour le reste, j'assume avoir des goûts simples, ce qui ne m'empêche pas d'être critique et d'aimer les bonnes choses, mais les détails tels que l'oshibori sont plus secondaires qu'autre chose. Voler m'intéresse plus que le service, l'A340 m'intéresse plus que Joon ;)
      Merci infiniment pour votre compliment, cela m'encourage à continuer dans cette voie ! :)
      A bientôt !

  • Comment 444866 by
    Bargi62 SILVER 2851 Commentaires

    Merci Cyrille pur ce FR retour :
    Voyager dans une cabine peu remplie et toujours plus agréable et les Pncs ont été aux petits soins avec toi.
    Sympathique geste ces bulles et ce diplôme.
    L’IFE extérieur est vraiment ce qui il y a de mieux en vol et cette aurore est somptueuse comme le survol detaillé des sommets Alpins.
    Bravo encore pour avoir fait cet AR en Y en 23H00.
    A bientôt.

    • Comment 445555 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup Philippe ! :)
      "les Pncs ont été aux petits soins avec toi." ==> Pas qu'avec moi, ils l'étaient avec tous les passagers. Mais le geste du CCP était vraiment adorable, merci encore à lui !
      "L’IFE extérieur est vraiment ce qui il y a de mieux" ==> Je suis bien d'accord ! D'ailleurs, je ne me suis absolument pas servi pendant ce vol du "vrai" IFE, mis à part la géovision.
      A bientôt !

  • Comment 444899 by
    ZuMzuM 347 Commentaires

    Merci pour ces 2 FR d'anthologie ^^

    Superbes photos avec les explications qui vont avec , et quelle rapidité de publication pour un FR si complet !

    Bravo et à bientôt pour d'autres vols passionnants ;-)

  • Comment 444908 by
    Rodo_Af SILVER 543 Commentaires

    Joon Airlines n'a donc toujours pas de n° de vol propre. Toute la signalétique Sol, même l'écran indique une autre compagnie (Air France)....

    Même le Certificat de bord est celui d'une autre compagnie ! Quelle honte pour ces Jooneurs !

    Enfin bon...

    • Comment 445562 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Tu as eu mon avis en plus long par MP. Je redis mon sentiment vis à vis de Joon : une compagnie inachevée. L'idée de départ qui s'arrête aux détails, tels que la signalétique, la vente des billets sur un site dédié et non pas dépendant d'AF, un site corporate etc... Bref cela manque d'une image forte à la Transavia.
      Le certificat AF ne me choque presque pas comparé au reste du mélange AF/JN.
      A bientôt !

  • Comment 444931 by
    Esteban TEAM GOLD 9688 Commentaires

    Merci pour cet aller retour express vers les Seychelles.

    Dans l'ensemble le produit JN est sympathique mais effectivement l'absence de tout branding JN, du numéro de vol au certificat est dommage et ne donne aucune information quant au positionnement de la compagnie.

    A bientôt !

    • Comment 445564 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci Stephan ! :)
      Joon fait des débuts un peu brouillons sur son image et c'est fort dommage. Autant depuis CDG, pour les vols MC, Joon est bien en évidence sur les écrans en porte d'embarquement, autant en LC on retrouve la même présentation qu'AF sur les écrans. De même à SEZ, sur le site de l'aéroport et sur la signalétique en place, aucune mention de Joon, Air France est affichée partout.
      A bientôt !

  • Comment 444950 by
    Papoumada SILVER 5522 Commentaires

    Merci Cyrille pour ce retour promptement effectué.

    Peu importe la durée du séjour aux Seychelles puisque les souvenirs idoines ont été ramenés.

    Cette collation de début de vol me rappelle ce qui est servi ex-TNR à peu près à la même heure, en un tout petit mieux ex-SEZ.

    KQ886 en surbrillance sur les captures au cas piesques : mon ancienne navette vers BKK... (séquence émotion.)

    Belle séquence d'introspection poético-aéronautique au-dessus des nuages.

    " petite visite de l'avion bien vide, ce qui est toujours très plaisant." ===> pour le pax Y, moins pour la compagnie...

    Le résumé des mythes fondateurs est très joliment mis en images.

    Belle attention du CCP. Eussiez-vous enchaîné avec un 3° vol sur une destination Joon, vous finissiez sur le jumpseat.

    Magnifique découverte des Alpes.

    A l'instar du premier opus, ce retour est un régal.

    Bon repos et à bientôt !

    • Comment 445571 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup Franck ! :)
      "Peu importe la durée du séjour aux Seychelles puisque les souvenirs idoines ont été ramenés." ==> #jefaismescoursesauxseychelles :')
      Côté remplissage, le vol aller a bien compensé le retour tout de même ;)
      Pas de jumpseat, malgré une tentative ^^ ça ne marche pas à tous les coups !
      A bientôt !

  • Comment 445016 by
    verco91 162 Commentaires

    Superbe ! Un vrai cours de géographie mais en version digeste

  • Comment 445044 by
    flyingjapans 1371 Commentaires

    Quel superbe FR digne d'un grand avgeek, un grand Merci Cyrille pour le partage.

  • Comment 445046 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4561 Commentaires

    Merci Cyrille pour ce vol retour présenté avec brio.
    Des photos magnifiques de ce lever de soleil, la passion l'a emporté sur la fatigue.
    30 personnes à bord, un quasi vol VIP.
    A bientôt

    • Comment 445575 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup Valérie ! :)
      "la passion l'a emporté sur la fatigue." ==> Comme la Nature est bien faite et qu'elle a horreur du vide comme du déséquilibre, dès la sortie du vol, la fatigue s'est vengée et l'a largement emportée sur la passion ;)
      "30 personnes à bord, un quasi vol VIP." ==> C'est tellement rare et agréable de faire des vols avec un faible remplissage. A la fois je ne le souhaite pas pour les comptes de la compagnie, mais quel bonheur d'être dans une cabine quasi vide et silencieuse !
      A bientôt !

  • Comment 445195 by
    akivi GOLD 2075 Commentaires

    Merci beaucoup Cyrille pour ce FR passionné ! J'ai fait des choses pas vraiment raisonnables dans ma vie d'AvGeek, mais tu bats tous les records avec cet A/R express aux Seychelles ! Mais à ce tarif et dans ces conditions, je trouve que tu as vraiment bien fait. Je suis moi aussi un fan du 340 et je comprends ton enthousiasme à le re-prendre ! Merci encore et à bientôt !

    • Comment 445576 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup Guillaume ! :)
      Cela dit, il est plus facile de faire un A/R express à SEZ que de viser un 727 en Iran ;)
      C'est une succession de facteurs qui m'ont fait prendre cet A/R express, et si on compare le prix payé au plaisir rapporté, l'investissement était on ne peut plus réussi ! Tant pis pour un séjour au Seychelles, je me rattraperai une prochaine fois !
      L'A340 est un avion assez fascinant et tellement agréable, et ce plaisir d'être à bord est d'autant plus multiplié qu'il devient rare. Et c'est parce qu'il devient rare que j'ai succombé ;)
      C'est la saison des promotions post-estivales et je suis sur le point de succomber à un autre A/R du même genre (avec toutefois une nuit sur place parce que sinon, c'est craignos vu les autorités paranoïaques d'outre-atlantique) à bord d'un A340 avec une fleur blanche sur fond bleu, avant leur retrait en 2019 ;)
      A bientôt !

  • Comment 445221 by
    mogoy GOLD 9608 Commentaires

    Merci Cyrille pour ce FR de folie.

    "Les confitures sont pour moi" un péché mignon, je comprend !
    "me revoici sur mon 19L ^^" au moins tu sais qui blâmer en cas de nettoyage approximatif !
    J'ignorais l'absence de contrôle aérien en Afrique...brrr.

    Belle leçon de géo alpine :)

    • Comment 445418 by
      okapi GOLD 3222 Commentaires

      "J'ignorais l'absence de contrôle aérien en Afrique...brrr." -> Le contrôle aérien fonctionne au Maroc, en Algérie (plus ou moins bien vue l'étendue du territoire et du sable, en Tunisie, en Egypte, probablement assez bien en Tanzanie et au Kenya et très bien en Afrique du Sud. Partout ailleurs, c'est très aléatoire et surtout limité aux phases d'approche. La fréquence inter-pilote prend alors tout son sens avec des reports de position et d'estimées toutes les 15 ou 20 minutes, chaque avion volant en général à 5Nm de la route et selon des espacements de 1000 ou 2000 pieds minimum. Le manque de contrôle aérien est dû aux grands espaces non couverts par les radar (l'Algérie, le Soudan, la RD Congo font chacun 5 fois la France avec soit du désert, soit de la foret équatoriale) mais ne pas confondre contrôle radar et radio-communications, les ondes courtes voyagent très bien dans l'air ;-)
      On oublie aussi souvent que les contraintes au-dessus de l'Atlantique (ou du Pacifique) ne sont guère plus élaborées si ce n'est que par la réception de clearance idoines reçues avant chaque traversée : www.theairlinepilots.com/forumarchive/areaprocedures/natops/natclearance.pdf
      My 2 cents...

    • Comment 445579 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci beaucoup Quentin ! :)
      Et merci Guillaume pour tes explications complémentaires ! ;)

      "au moins tu sais qui blâmer en cas de nettoyage approximatif !" ==> Les agents de nettoyage de SEZ peuvent être félicités ! ;)

      Le contrôle radio est également assez déficient la nuit, où mis à part le contrôle des entrées et sorties des aéronefs au-dessus de leur territoire, c'est souvent le service minimum.
      Je me rappelle justement de mon vol en compagnie des PNT sur RUN-ORY avec Air Bourbon, on survolait la Lybie.
      L'avion nous précédant de quelques nautiques était un MD-11 Cargo qui souhaitait changer de vol (au fur et à mesure qu'on consomme du carburant, l'avion s'allège et dans ce cas on cherche à rejoindre un niveau de vol plus élevé pour encore moins consommer). Le problème c'est que notre présence 2000 pieds plus haut les empêchaient de grimper. Notre CDB se doutait qu'une consommation plus élevée pour l'avion cargo ruinerait leurs espoirs d'arriver à destination sans refueler. Du coup, après avoir contrôlé qu'il n'y avait personne derrière nous sur la même route et personne en face, le CDB décida de changer de niveau de vol 15min plus tôt que l'horaire prévu afin de laisser la place à l'avion cargo. Notre copi essaya d'en informer Benghazi mais ce dernier ne répondait pas, et c'est un autre avion moins éloigné qui fit le relais avec Benghazi pour leur signaler nos 2 changements de niveau. J'imagine que depuis 2004, la situation s'est globalement améliorée en Afrique (enfin peut-être pas en Libye, interdite de survol ^^) mais l'auto-info est toujours nécessaire pour assurer la sécurité des vols.

  • Comment 445736 by
    year1996 13 Commentaires

    Merci F-OITN pour ce report très détaillé
    Le produit Joon ressemble à celui d'AF mis à part le BOB
    La cabine donne envie (ça change des anciennes cabines des A340 d'AF) avec un IFE top
    Sympa le certificat de la part de l'équipage
    Le catering est sensiblement le même que celui chez AF
    A bientôt

    • Comment 446179 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Merci ! Joon reste de l'AF déguisé sur le long courrier ;)
      La cabine est magnifique et cela fait du bien de voir un A340 aussi bien équipé ! A part SAS, aucun autre exploitant d'A340-300 n'a installé de cabine de cette génération.
      A bientôt !

  • Comment 445901 by
    Patou974 297 Commentaires

    P....n ! J'aurais envie de dire, ce FR est à l'image du vol aller. Vous êtes tombé dedans, dans le chaudron AVgeek, petit comme Obélix ;) Et quelle science infuse même s'il y a un gros travail de post-production... Donc, merci pour les cours techniques, les rappels poétiques de la mythologie, les cours d'histoire et de géographie...
    Super le certificat de la part d'AF, ce n'est pas avec Corsair que j'en aurais eu un malgré toutes les premières d'avion que j'ai fait avec eux.
    Merci Cyrille mais du coup je me sens complexé et je ne sais pas si je vais continuer à écrire des FR :)
    A bientôt.

    • Comment 446181 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1477 Commentaires

      Mille mercis Patou !
      Non, interdiction d'être complexé ! ^^ Je lis régulièrement tes FR et je les apprécie énormément (même si je m'excuse de ne pas tous les commenter car depuis un smartphone, c'est assez peu pratique).
      Au plaisir de lire tes prochains récits !
      A bientôt !

  • Comment 447163 by
    Klungito 43 Commentaires

    Merci pour ces récits et cette cartographie de haute volée !

  • Comment 451035 by
    laverdure 199 Commentaires

    merci pour ce formidable FR !!! beaucoup d'emotion, j'ai écouté dix fois richard strauss, the summit,

  • Comment 452802 by
    Thibs973 2 Commentaires

    Hello. Merci pour ce FR.

    Juste une petite précision, pas besoin de visa (pour les européens du moins) pour Fortaleza (avec un seul z) pour les séjours jusqu'à 90 jours. Par ailleurs le Brésil est un pays immense et extrêmement varié en terme de paysages, de populations et de culturse. FOR est la porte d'entrée du Nordeste qui, selon moi, est de loinnnnnnn la région la plus sympa du Brésil, avec des plages magnifiques et une culture haute en couleurs, je te conseille vivement d'y faire un tour si tu as l'occasion. Bonne journée !

Connectez-vous pour poster un commentaire.