Avis du vol Air France Hamburg Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF1711
Classe Economique
Siege 6A
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:35
Décollage 13 Nov 18, 15:30
Arrivée à 13 Nov 18, 17:05
AF   #26 sur 95 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5971 avis
marathon
Par GOLD 456
Publié le 19 novembre 2018

Ce retour de Hambourg pour raison professionnelle commençait mal :


Routing


… car AF n’avait pas été capable de me conserver mon siège, et pire, m’avait placé, certes au hublot, mais à contre-jour,


photo clipboard11a

Mais en quelques clics, je rétablissais le bon ordre des choses : le 6A est une valeur sûre, éprouvée au fil de mes navettes suédoises de 2017.


photo clipboard15a

Trajet en S-Bahn vers HAM


Quand on est à la proximité de la gare centrale de Hambourg, on peut rentrer à Paris en bus (c’est long, mais très bon marché)


photo img_1354a

Ou en train, pas avec ces trains là :


photo img_1348a

Ni avec ceux là :


photo img_1350a

Mais plutôt avec un train de cette famille là, ce qui est plus rapide qu’en bus. Pas celui-ci, me précise BESMRS (merci à lui), pour raison de nombreuses incompatibilités techniques. 
Pour mémoire, Wikipedia m'apprend que cette gare est celle qui a le plus de trafic passager en Allemagne; elle occuperait selon ce critère la troisième place en Europe, derrière les gares parisiennes du Nord et de Châtelet-Les Halles. 


photo img_1347a

Malgré les apparences, le plus rapide n’est pas un train à grande vitesse, mais un train rapide (Stadtschnellbahn, abrégé en S-Bahn), tout particulièrement la ligne S1 vers l’aéroport.


photo img_1351a

Mais attention, la ligne est en fourche, et en heure creuse, ce train va se scinder à Ohlsdorf


photo img_1361a

Les trois premières voitures (ou plus précisément les trois caisses de l’automotrice de tête) vont en direction de l’aéroport, et les trois suivantes vers Poppenbüttel.


photo img_1362a

Les habitants de Poppenbüttel le savent bien, en revanche, on rappelle cette particularité aux PAX qui ne vont pas tous quotidiennement à l’aéroport.


photo img_1363a

Bref, vingt minutes plus tard, l’afficheur dans la rame annonce que le train est à destination de Wedel, à l’autre extrémité de la ligne, ce qui signifie qu’il est temps de descendre.


photo img_1367a

HAM


Un escalier mécanique, un couloir un peu long, un ascenseur…


photo img_1369a

… et arrivée landside. Personne à l’enregistrement des vols Eurowings (à droite)


photo img_1371a

Et pas grand monde aux bornes destinées (notamment ?) aux PAX des vols Skyteam, en amont de comptoirs de dépose de bagages.


photo img_1372a

Un espace jeu au deuxième niveau de la mezzanine, là où se trouve l’accès à la terrasse d’observation


photo img_1373a

OLCI et pas de bagage en soute : je vais directement au PIF prioritaire, à droite.


photo img_1374a

Les bornes de lecture de BP refusent de laisser passer cette PAX et ses enfants, qui finissent par être hélés par une dragonne à un comptoir derrière moi.
Le passage du PIF se fait sans problème particulier, mais j’ai été frappé par l’attitude identiquement un peu désagréable du personnel supervisant la dépose des bagages à main et autres dans les bacs, de celui supervisant le nudoscope et de celle qui a effectué un contrôle aléatoire d’explosif. Au prix de dix minutes d’attente au PIF général, on a en revanche des agents adorables en fin de matinée, je le sais de source sûre, à savoir ce FR HAM-BRU de Kilmarnock.


photo img_1375a

Passage le long de boutiques duty-free où je ne m’attarde pas.


photo img_1376a

Mon étape suivante est en haut à gauche de cette photo


photo img_1377a

Le salon d’affaire multi-compagnies


photo img_1378a

HAM, le salon


Le dragon est courtois et efficace


photo img_1379a

Un présentoir de presse étrangère verso


photo img_1434a

Et allemande recto. En allemand ci-dessous, en anglais ci-dessus, il est précisé que ces journaux et magazines sont à lire sur place.


photo img_1435a

En arrière-plan ci-dessous, l’un des deux canapés circulaires pour mini-réunions.


photo img_1438a

J’ai oublié de prendre une phot d’ensemble du premier espace du salon, où se trouve notamment le buffet, mais en voici les canapés situés le long des baies vitrées donnant sur le tarmac (photo prise à mon départ ; ils étaient tous occupés à mon arrivée).


photo img_1437a

L’espace ci-dessus se prolonge à l’arrière plan par un corridor le long des baies vitrées – derrière la cloison à droite se trouvent les escaliers et ascenseurs.


photo img_1395a

Cet espace où je m’installe (car proche des baies vitrées pour le spotting) aboutit à un espace symétrique du premier, logiquement désert, car en cul-de-sac et situé au plus loin de l’entrée et du buffet. Comme tous les usagers de ce salon l’on déjà souligné avant moi, ce salon n’est pas très calme, car faute de séparation phonique du reste du terminal, il y a en permanence un bouhaha en bruit de fond, pas insupportable, mais impossible à ignorer.


photo img_1390a

Fail aux places le long des baies vitrées pour ce qui est de l’alimentation électrique : les prises au sol sont monopolisées pour l’alimentation de colonnes lumineuses. Il faut penser à venir avec sa prise multiple (en supposant que ce détournement soit toléré…).


photo img_1393a

Les canapés situés loin des baies vitrées ont des prises électriques de type E/F (mais pas de prises USB qui ont tendance à se généraliser ailleurs).


photo img_1436a

Pour ce qui est de l’accès internet, entre le salon de HAM et celui de CDG, il n’y en a pas un pour racheter l’autre, en ce début de semaine.


photo img_1403a

En revanche, rien à dire pour la propreté : cette employée tourne en permanence dans le salon pour débarrasser et nettoyer. Il y a l’embarras du choix de place pour s’installer en arrivant au salon peu après 14h.


photo img_1402a

Le buffet : on tombe dessus en tournant le coin après le comptoir d’accueil à l’entrée.


photo img_1380a

Ces photos se passent de commentaires.


photo img_1384aphoto img_1385aphoto img_1386a

Quasiment pas de protéines animales, à part ces fourrés à la viande de porc et un conteneur de saucisses de Francfort chaudes.


photo img_1387a

Outre les habituels distributeurs de café et thé, il y a ces boissons avec et sans alcool (mes excuses pour ce cliché assez flou).


photo img_1388a

Spotting humide


Je n’ai pas immortalisé ma collation qui n’était pas inoubliable, pour me concentrer sur le spotting, malgré une météo qui était beaucoup moins favorable que celle dont Kilmarnock a bénéficié une semaine plus tôt.

Le seul gros porteur à cette heure là est ce 777 EK


photo img_1383a

… en faisant abstraction de ce 707 définivement parqué de l’autre côté des pistes


photo img_1391a

Arrivées successives d’un A319 Eurowings


photo img_1381a

A319 Austrian


photo img_1394a

Et l’A319 AF qui va me ramener à CDG


photo img_1396a

Effet étincelant dû aux gouttes d’eau sur la vitre


photo img_1400a

Le temps s’améliore au loin


photo img_1406a

Mais c’est encore dans un déluge qu’atterrit cet A320 Iberia


photo img_1407a

Le voici qui arrive au terminal


photo img_1410a

Sur un tarmac inondé


photo img_1412a

Repoussage d’un A320 Swiss


photo img_1413a

Départ d’un E-190 KLM


photo img_1415a

Arrivée d’un A320 Germanwings


photo img_1422a

Toujours autant d’eau sur la piste, à l’arrivée de cet A321 Lufthansa


photo img_1425a


Wind Nord/Ost, Startbahn drei-drei
Bis hier hör' ich die Motoren
Wie ein Pfeil zieht sie vorbei
Und es dröhnt in meinen Ohren
Und der nasse Asphalt bebt
Wie ein Schleier staubt der Regen
Bis sie abhebt und sie schwebt
Der Sonne entgegen


photo img_1429a

Ich seh' ihr noch lange nach
Seh' sie die Wolken erklimmen
Bis die Lichter nach und nach
Ganz im Regengrau verschwimmen
Meine Augen haben schon
Jenen winz'gen Punkt verloren
Nur von fern' klingt monoton
Das Summen der Motoren


(C’est très tendance de citer une célébrité du monde de la chanson dans un FR concernant HAM).


photo img_1431a

Le ciel commence à se dégager


photo img_1432a

Il est 14h56 : mon vol est affiché en train d’embarquer


photo img_1433a

Mais deux minutes plus tard, à un autre FIDS du même salon, je peux encore attendre


photo img_1439a

Embarquement


J’ai préféré ne pas chercher à savoir quand ce FIDS allait se réveiller. L’espace est très dégagé le long des portes d’embarquement : cela change de CDG-2F !


photo img_1441a

A droite, les boutiques sont bien gardées.


photo img_1442a

Encore un peu de spotting : A321 LH sur le départ


photo img_1443a

Et « mon » A319 au soleil revenu


photo img_1445aphoto img_1447a

Il n’y a plus de PAX en porte : je suis parmi les derniers à embarquer


photo img_1448a

A319 Eurowings à la porte voisine


photo img_1450a

Instant porte


photo img_1451a

Fuselage shot


photo img_1452a

Les deux rangs de J ne seront pas complets


photo img_1453a

On n’attend plus guère que moi, en 6A, et cela semble bien parti pour avoir un siège vide à côté de moi


photo img_1454a

La moquette n’est pas impeccable, mais c’est acceptable


photo img_1455a

Pour ce qui est du pitch, il est tout aussi serré dans cet A319 que dans l’A318 de l’aller.


photo img_1463a

Ce qui est tout aussi inconfortable quand on est de grande taille, même en étant au couloir, comme à l’aller également.


photo img_1457a

Instant F-OITN


photo img_1458a

La fiche de sécurité recto-verso


photo img_14678a

Je n’ai pas utilisé cette patère, faute d’avoir emporté le crochet qui permet de la rendre fonctionnelle – son piton est beaucoup trop petit.


photo img_1543a

Le hublot maculé de goutelettes réduit à néant mes efforts de spotting avant le début du roulage. (Atterrissage d’un A319 LH)


photo img_1460a

Deux issues sur l’aile, mais c’est quand même un A319, à haute densité de sièges comme chez Easyjet.


photo img_1462a

Je me suis demandé à quoi servent ces deux Smart sur le tarmac


photo img_1461a

Embarquement terminé : le siège milieu est resté vide, comme à l’aller. (BESMRS, dans son commentaire, précise que c'est effectivement un confidentiel privilège FB-Plat). Notez la prise USB à l’extrémité de l’accoudoir.


photo img_1465a

Le ciel se dégage peu avant le repoussage, mais il pleut encore


photo img_1466a

Le terminal vu après le repoussage


photo img_1469a

Une accorte employée de piste monte la banderole de la goupille de blocage du train avant


photo img_1471a

Elle ne s’attarde pas et repart au plus vite vers le terminal


photo img_1474a

Roulage le long du terminal : l’A320 Iberia vu à son arrivée et un A319 LH


photo img_1477a

L’extrémité du terminal est dédiée aux LCC : un A319 (lui aussi à double issue sur l’aile) et un A320 Germanwings


photo img_1478a

L’A320 Germanwings


photo img_1479a

Et une bonne prise : la belle livrée noire et jaune de D-AIZR, l’A320 Eurowings aux couleurs du club de football Borussia Dortmund dont l’emblème sur l’empennage rappelle qu’il a été fondé en 1909. (Cette fois-ci, c'est bien un A320, merci Lucky Luke…)


photo img_1483a

Alignement piste 33


photo img_1486a

En vol


Décollage


photo img_1489a

Sortie de la couche nuageuse.


photo img_1496a

Über den Wolken
Muß die Freiheit wohl grenzenlos sein
Alle Ängste, alle Sorgen
Sagt man
Blieben darunter verborgen
Und dann
Würde was uns groß und wichtig erscheint
Plötzlich nichtig und klein


(Über den Wolken, Reinhard Mey, 1974)   


photo img_1497a

Les nuages vont vous épargner me cacher le paysage pendant l’essentiel du vol.


photo img_1499a

Bref aperçu de l’Elbe, avant que les nuages ne se referment


photo img_1501a

Après avoir mis son téléphone à recharger et casé tant bien que mal ses jambes, mon voisin s’endort.


photo img_1542b

… pendant que je reçois la collation, qui à bord du vol AF1711 HAM-CDG de 15h30 est exactement la même que celle servie à bord du vol AF1510 CDG-HAM de 15h30 de la veille.


photo img_1503a

Comme l’a remarqué Okapi dans mon FR précédent, les 47% d’ananas de ce gâteau sont composés d’ananas, de sucre et d’eau. La quantité de sucre et d’eau ne saurait être nulle – ce serait sinon une information mensongère - mettons qu’il y en ait 10%. Cela laisse 90% d’ananas dans l’ananas. Ah oui, mais de quoi sont composés les 90% d’ananas ? De 90% d’ananas et 10% de sucre et d’eau, bien sûr !
Tout élève en premier trimestre de Maths Sup connait la limite de cette suite quand sa raison est inférieure à 1 : en poussant l’analyse, il est mathématiquement prouvé que ce moelleux exotique ne contient pas d’ananas du tout, et accessoirement qu’il contient rien moins que 47% de sucre et d’eau dans des proportions relatives inconnues.

On notera aussi que non seulement ce produit ne doit pas être recongelé, mais qu’il doit être consommé dans l’avion (contrairement au gilet de sauvetage qui doit être consommé hors de l’avion).


photo img_1506a

Je frémis à la pensée des sanctions douanières qui me guettent si je descends de l’avion avec et je le déballe donc


photo img_1507a

Autopsie de la chose qui a exactement le même goût qu’à l’aller : de la noix de coco et un soupçon homéopathique, pour ne pas dire infinitésimal, d’ananas.


photo img_1509a

Je ne sais s’ils avaient plus d’ananas devant le rideau


photo img_1510a

Vue du réacteur, à défaut du paysage en dessous


photo img_1511a

Les nuages se dégagent au niveau de Liège qui a dû être visible à contre-jour à droite de l’appareil. A défaut, voici Lierre, dont le béguinage est cité par l’Unesco comme faisant partie du patrimoine mondial de l’humanité. Je vous accorde volontiers qu’on ne le distingue pas, au centre de cette photo, même à la résolution d’origine.


photo img_1519a

Plus facile à reconnaitre, mais culturellement moins prestigieux : le site du festival Tomorrowland, à Boom, ici à gauche de l’autoroute A12, avant le franchissement du Rupel, affluent de l’Escaut.


photo img_1520a

Duffel, commune dont le nom est passé dans le langage courant : c’était ici qu’était tissée la laine très épaisse des duffel-coats. C’est le seul souvenir de cette industrie qui fit la fortune de la Flandre au XIX° siècle : l’usine que vous voyez au centre de cette photo est un très important laminoir d’aluminium.


photo img_1522a

Kilmarnock ayant montré l’aéroport de Bruxelles en repartant de Hambourg, je ne pouvais pas me permettre de ne pas en faire autant.


photo img_1527a

En bonus, voici la ville de Bruxelles


photo img_1532aphoto img_1533aphoto img_1535a

Aperçu par une miraculeuse trouée dans les nuages, l’autre grand aéroport belge, Charleroi (CRL), une base importante de Ryanair, affublé sans surprise du nom « Bruxelles-sud ».


photo img_1536a

L’avion fait un curieux zig-zag dans la descente


photo img_1545a

Un lecteur en connait-il la raison ?


photo clipboard030a

Arrivée à CDG


Air to air avec un Dash 8-400 Flybe en descente vers le doublet sud de CDG – la médiocre transparence de l’air ne me permet pas de faire mieux.


photo img_1558a

Juilly


photo img_1562a

Coucher de soleil


photo img_1564a

On aperçoit à peine le vieux village de Mitry-Mory derrière les immenses entrepôts de sa zone industrielle


photo img_1566a

De gauche à droite, les terminaux 2E et 2D et la gare TGV-RER de CDG


photo img_1568a

Le terminal de CDG, canal habituel (pour moi)


photo img_1569a

Le double taxiway effectuant la liaison entre le terminal 2 côté Est et le doublet nord
Sur la droite, le parking des appareils long-courrier Skyteam est bien vide.


photo img_1571a

Coucher de soleil sur la toiture de la jetée 2 du Terminal 2F


photo img_1572a

Le Terminal 2 défile au loin – à droite, la toiture plate de la gare SNCF


photo img_1573a

Posé des roues à 16h46, déploiement des inverseurs de poussée


photo img_1576a

Le terminal de CDG, canal historique


photo img_1577a

787-9 ANA


photo img_1578a

Le manque de lumière et les cahots au roulage un peu rapide ne facilitent pas la prise de vue : c’est le logo de la RAM sur l’empennage et le crénelage des capots de GEnx, mais je n’ai pas trouvé de référence à un 747-8 à la RAM. BESMRS (encore lui !) m'indique que c'est le remplaçant du 744 qui a effectué son dernier vol en septembre de cette année.


photo img_1579a

La, c’est plus facile : A330-200 Kuwait Airways


photo img_1585a

A319 Brussels Airlines


photo img_1588a

A350 LATAM


photo img_1590a

Passage au dessus de l’autoroute A1


photo img_1594a

Ce 738 Travel Service (OK-TVT) a été endommagé lors d’un atterrissage « dur » le 22 févier 2014 ) à TER (Açores).


photo img_1597a

A320 Vueling


photo img_1598a

738 TUI


photo img_1600a

Arrivée d’un appareil marocain


photo img_1601a

Cet A320 appartient à Air Arabia Maroc


photo img_1602a

Un autre A320 de LCC maghrébin, la tunisienne Nouvelair


photo img_1603a

L’un de mes A310, en copropriété avec mes concitoyens


photo img_1605aphoto img_1607a

La brochette d’appareils au parking LCC


photo img_1608a

La cabine avait la même taille que celle d’un E-190, mais il n’a pas eu le même succès commercial.


photo img_1609a

Roulage le long du siège d’AF


photo img_1611a

Le hall K du Terminal 2E, au fond


photo img_1612a

Dernier virage à côté d’un A319


photo img_1615a

Instant Danette après l’arrêt complet de l’appareil


photo img_1616a

Il n’y a plus de tradition : ce vol AF en provenance d’Europe du Nord est en avance d’un quart d’heure.


photo img_1617a

Cheminement à l’étage inférieur de la jetée


photo img_1619a

Et surprise : passage par les aubettes de la PAF pour un contrôle d’immigration qui sera rapide.


photo img_1620a

Puis descente dans la salle de livraison des bagages, déserte


photo img_1621a

Comme bien souvent, cette boutique duty-free est fermée


photo img_1623a

Il n’y a qu’un attroupement de douaniers juste avant la sortie landside, mais il ne feront pas mine de me souhaiter la bienvenue à leur manière.


photo img_1622a

Il ne me reste plus qu’à payer le parking (71 EUR pour moins d’un jour et demi !)


photo img_1624a

Mais pas ici, à la barrière de péage


photo img_1625a

Et rentrer chez moi, alors que la circulation est déjà engorgée en petite couronne


photo img_1628a

En résumé, la trajectoire relevée sur Flightradar24.


photo clipboard05a

Merci de m’avoir lu jusqu’ici !

Je vous propose maintenant un bonus sur un bâtiment de Hambourg qui fait partie de mon patrimoine.

Il y a des bâtiments, comme ce parking à voiture juste à côté de la gare centrale de Hambourg, qui sont franchement quelconques de jour


photo img_1320a

Et qu’un éclairage un peu soigné magnifie la nuit.


photo img_1292a

Hambourg est l’une des villes où se trouvent parmi les plus beaux exemples d’Expressionisme de brique, style architectural apparu dans les années 1920.


photo img_1340a

Mais si estimables soient les réalisations de Hans und Oskar Gerson, qui sont signé le Sprinkenhof, ci-dessous et ci-dessus.


photo img_1345a

… ainsi que le Meßberghof, ci-dessous,


photo img_1333a

… elles n’ont pas le trait de génie de Hans Hölger, qui a dessiné la Chilehaus (« Maison du Chili », car le commanditaire avait fait fortune en important du salpêtre chilien).


photo img_1324a

L’architecte a allégé la silhouette de ce bâtiment massif (4,8 millions de briques !) en réduisant la taille des derniers étages, et utilisé le plan de la parcelle pour donner à cette pointe effilée une allure de proue de paquebot, la quintessence de la modernité à l’époque.


photo img_1326a

Cette réusssite architecturale a valu à cet immeuble d’être associé à Speicherstadt, le quartier des entrepots de l’ancien port de Hambourg, dans le classement de ce dernier au patrimoine mondial par l’Unesco.


photo img_1328a

Un condor, symbole du Chili, à l’extrémité du bâtiment.


photo img_1329a

Entrée de la principale cour intérieure


photo img_1331a

La cour est tout aussi impressionnante de jour…


photo img_1338a

… que de nuit


photo img_1303a

La façade illuminée


photo img_1304a

La proue du navire dans la nuit


photo img_1305a

A bientôt pour le prochain embarquement !


photo img_1297a
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.5/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration7.0

Independent Airport Lounge

6.8/10
Confort7.0
Restauration7.0
Divertissements6.0
Services7.0

Hamburg - HAM

8.6/10
Fluidité8.0
Accès10.0
Services6.5
Propreté10.0

Paris - CDG

7.8/10
Fluidité7.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

C'est bien parce que je suis de petite taille et que mon statut, plus que le hasard, fait bénéficier d'un siège voisin libre que je trouve le confort à bord correct. Pour la plupart des PAX, c'est tassé, même si on peut trouver pire.
L'équipage a fait son travail, qui n'allait pas bien loin.
Divertissements à bord. Oui, il y a un magazine de vol, et je n'ai pas cherché l'offre en ligne, car la préparation de ce FR suffisait à me divertir.
Pour ce qui est de la restauration, il faut se contenter de peu de nos jours en vol européen, mais il ne m'apparaît pas indispensable pour autant de manger en plein milieu d'après-midi.

La fluidité du PIF de HAM était correcte, sans être exceptionnelle pour un accès prioritaire. Je dégrade la note de services pour sanctionner l'attitude unanimement un peu désagréable du personnel du PIF - j'ai eu l'impression qu'ils s'étaient donné le mot.
L'accessibilité de HAM depuis la ville est excellente : une ligne de S-Bahn traversant la ville via la gare centrale, offrant pléthore de correspondances, le tout pour un tarif remarquablement modéré.

Le salon de HAM offre une excellente vue sur le tarmac, même par météo défavorable (je note quand même que les baies vitrées sont inclinées dans le mauvais sens). En revanche, l'échec de connexion à internet est un mauvais point, tout comme le manque de prises électriques dans certaines zones du salon. Il y a cependant une bonne offre de presse.
La restauration n'est pas éblouissante, des saucisses chaudes (alors que tout est froid à CDG-2F), mais une offre froide inférieure à celle du même CDG-2F.

La perte de temps due au contrôle de police à l'arrivée à CDG était minime, mais pas celle causée par la circulation automobile : l'accessibilité de CDG est le point noir de CDG et cela ne fait qu'empirer : l'heure de pointe commence avant 17h l'après-midi.

Informations sur la ligne Hamburg (HAM) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 16 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Hamburg (HAM) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 34 minutes.

  Plus d'informations

19 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 476265 by
    BESMRS 2408 Commentaires
    Merci pour le Fr :o)

    Le hasard n’a rien de présent dans la présence d’un siège libre : c’est même ultra classique !

    Les rangs x à 8 sont réservés : Flex, abonnés, Platinum, Club 2000 et VIP… en configuration 1-X-1 !
    Un pax lambda ne pourra pas les sélectionner à l’OLCI ou en pré-assignation.
    Par contre des pax éligibles pourront sélectionner le siège central (en cas de voyage à 3 par exemple).

    Je doute que l’ICE-T (pendulaire) qui assure un ICE de la ligne 28 vers Berlin soit technique apte à venir en France (pas de 25 kV, pas de KVB, ni d’ERTMS, gabarit germanique, etc.)… mais bon on peut toujours essayer !

    Pour moi S-bahn vient de Stadtschnellbahn (appellation berlinoise de 1929 ?

    Le 747-400 de la RAM a fait son dernier vol en septembre 2018, son successeur a visiblement été livré !
    • Comment 476272 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      Merci beaucoup pour ces nombreuses précisions et correctifs, Herr Professor Doktor BESMRS !
      J'ai repris le texte de ma copie maculée de rouge - j'attends avec crainte la relecture du prof d'identification d'avion ;)
      (Wikipedia indique que S-Bahn provient "höchstwahrscheinlich" (= le plus vraisemblablement) de Stadtschnellbahn, en mentionnant l'origine berlinoise, sans être catégorique). Je n'avais pas envisagé que cet ICE puisse aller en France, mais tout au plus qu'il puisse m'en rapprocher, sans me préoccuper de sordides considérations de ligne auquel ce modèle pourrait être affecté dans la réalité ;)
      Merci, à bientôt pour le prochain épisode !
  • Comment 476295 by
    LUCKY LUKE GOLD 3204 Commentaires
    Cher co-propriétaire d'A310 (excellent ... !),
    Merci pour ce FR dans la pure tradition Marathonienne, à savoir avec plein de détails intéressants avec un joli spotting (autant que possible vu la météo) au départ et à l'arrivée.
    Sans prétendre rivaliser pour le poste de "prof d'identification d'avion" cité ci-dessus, je me permets de te signaler que tu cites deux fois un A320 Eurowings qui est en fait un A319 comme tu le soulignes plus loin avec la raison de la confusion fréquente entre les deux (les doubles issues d'aile) ainsi que deux typos concernant Germania iso. Germanwings. Bref rien de bien grave mais je préfère te le dire avant que tu ne t'attires les foudres d'un autre :-)
    A bientôt.
  • Comment 476335 by
    Esteban GOLD 20425 Commentaires
    Merci à toi cher Co Pro (l’assemblée générale pour la rénovation de la façade de l’Airbus est pour bientôt !)

    Très joli spotting mouillé a HAM, et sans fautes s’il vous plaît (a moins que je n’en n’aie loupé !)

    Le gâteau à l’ananas sans ananas il faut l’inventer quand même !

    A bientôt !!
    • Comment 476464 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      Notre copropriété se porterait mieux s'il y avait plus de Co Pro présents ou représentés à l'assemblée générale, et si tous payaient leurs charges ;)
      Il fallait vraiment passer l'objectif entre les gouttes cette fois-ci pour le spotting.
      La présence de noix de coco rendait ce gâteau "à l'ananas" meilleur que les gâteaux réellement à l'ananas dont les Taïwanais sont si fiers.
      A bientôt !
  • Comment 476357 by
    Kilmarnock SILVER 6822 Commentaires
    Merci pour ce récit retour François!
    Je vais finir par croire que tu m'as suivi à Hambourg haha, beaucoup de photos et de trajets sont similaires à ce que j'avais vécu 1 semaine avant ^^
    En revanche tu décris de ton côté ce beau salon à l'offre plutôt moyenne.
    Dommage pour la météo. Le trafic à HAM ne mérite cependant pas de s'y attarder.
    Tu as donc toi aussi eu un personnel adorable au PIF.
    Merci également pour ce joli bonus architectural! On ne peut donc pas dire qu'il ne casse pas des briques ^^
    A bientôt.
    • Comment 476536 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      J'ai bien révisé ton FR avant d'aller à HAM (si si, c'est vrai !)
      En deux déplacements à HAM, j'ai eu plutôt de la chance côté météo, car je suis chaque fois arrivé dans le terminal juste avant la pluie. A cette saison et à cette latitude, on ne peut pas espérer beaucoup de lumière dans l'après-midi.
      Bien vu au sujet de ces immeubles :)
      Merci pour le commentaire, à bientôt !
  • Comment 476475 by
    Benoit75008 7191 Commentaires
    Merci Marathon pour ce FR!

    Le salon offre de belles vues sur les pistes!

    A bord, les photos sont magnifiques!

    Le survol de Charleroi est bien présenté mais je trouve que le catering à bord reste bien "cheap".

    Excellente journée à toi et à bientôt
    • Comment 476542 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      Un salon très spotter-friendly qui fournit une vue imprenable sur les deux pistes. La seule erreur de conception, ce sont les baies vitrées inclinées qui prennent toute la pluie.
      En vol, j'ai eu de la chance de voir BRU et CRL - ce n'était pas gagné d'avance.
      Avec Eurowings comme seul concurrent en vol direct, AF n'est malheureusement pas incitée à faire beaucoup d'effort sur cette ligne.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !
  • Comment 476527 by
    Kethu GOLD 2664 Commentaires
    Merci François pour le récit :)

    J'aime bien ce salon à HAM, même si l'offre y est limitée et qu'il est un peu bruyant, il y a beaucoup de place, et la vue directe sur le tarmac est très appréciable...

    A bord, rien de bien mémorable. L'offre est symbolique, elle a le mérite d'encore exister quand les lignes MC passent inexorablement sous pavillon Joon...

    Jolies vues depuis le ciel, idem pour le bonus :)

    A bientôt !
    • Comment 476546 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      En dominant le tarmac, ce salon offre une excellente vue sur les mouvements d'avion, mais les PAX ordinaires ne sont pas oubliés pour autant, car il y a une terrasse en accès libre landside fournissant une vue similaire, et on a aussi de bonnes vues à proximité des portes successives.
      Objectivement, ce qui compte à bord, ce n'est pas ce petit gâteau de faible valeur qui passerait au PIF, mais la boisson si l'on apprécie d'avoir plus que de l'eau froide.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !
  • Comment 476600 by
    lagentsecret 12184 Commentaires
    Merci pour ce FR

    Tour d'horizon des moyens de locomotion entre Hamburg et Paris mais aucun qui ait
    convaincu Mètre Marathon de réduire son empreinte carbone ;)

    Joli spotting sous la pluie

    "(C’est très tendance de citer une célébrité du monde de la chanson dans un FR concernant HAM)."
    Cette célébrité pourrait mériter d'être connue donc pourquoi ne pas la citer ?

    Salon avec une offre bien légère mais on peut toujours imaginer qu'aux heures des repas
    une offre chaude conséquente soit présente.

    La vue sur le tarmac permet d'avoir une compensation

    Cabine semblable à celle du vol aller

    Le moelleux exotique, ayant un meilleur goût que les patisseries taiwaïnaises au même fruit,
    fait un retour (presque) gagnant.
    Même si mathématiquement il n'est pas si sur qu'il contienne de l'ananas !

    "pour ne pas dire infinitésimal, d’ananas."
    Effet direct de la mise en doute de l'existence de Dieu, pardon d'ananas dans le moelleux.

    Vous avez la dent dure, à défaut de l'avoir sucrée, contre ce pauvre moelleux décongelé.

    Fin de vol avec de belles vues aériennes

    Très beau bonus architectural dont le point d'orgue est cette Chilehaus

    A bientôt
    • Comment 476900 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      « Aucun moyen de locomotion entre Hamburg et Paris qui ait convaincu Mètre Marathon de réduire son empreinte carbone »
      -> Je doute que mon employeur accepte de me faire passer une journée entière rémunérée dans les transports terrestre au motif de réduire mon empreinte carbone, même s’il ne s’interdit pas un peu de greenwashing à l’occasion.

      « Cette célébrité pourrait mériter d'être connue donc pourquoi ne pas la citer ? »
      -> Je fournis le nom de Reinhard Mey un peu plus loin dans le récit. En cas d’impatience, un moteur de recherche californien dévoile sans peine l’auteur de ces vers.

      « on peut toujours imaginer qu'aux heures des repas une offre chaude conséquente soit présente au salon »
      -> La disposition des présentoirs ne semble pas prévue pour améliorer l’offre chaude dans la journée.

      « La vue sur le tarmac permet d'avoir une compensation »
      -> Dommage que les vitres soient inclinées de manière à maximiser l’exposition à la pluie.

      « Cabine semblable à celle du vol aller »
      -> Semblable, mais pas identique : les sièges de l'A319 sont en cuir, contrairement à ceux de l'A318 de l'aller.

      Le moelleux à l’ananas, un sujet inépuisable, à la différence de la quantité d’ananas y présente !

      J’avais aperçu fugitivement la Chilehaus lors du déplacement précédent et m’étais promis de la revoir plus longuement. C’est chose faite, et j’ai déjà des idées pour le bonus de la prochaine fois.

      Merci pour le commentaire, à bientôt pour de nouvelles aventures !
  • Comment 476734 by
    jules67500 GOLD 6161 Commentaires
    Merci François pour ce FR :)

    Les transports à Hambourg sont d'une facilité déconcertante : tout est fait pour aiguiller le passager. Pas comme dans un certain aéroport français, où l'on vient de voter une nouvelle ligne Express tarifée à 24€ aller-simple...

    Salon sans grande offre mais qui permet d'attendre confortablement, et c'est le principal.

    A bord, à nouveau cette prestation trop juste pour ce vol d'1h30 bloc-bloc. Dommage qu'AF ne fasse pas d'efforts.

    A+
    • Comment 476927 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      L’interface homme-machine des distributeurs automatiques est (comme bien souvent) un peu compliquée pour un PAX qui la découvre à l’aéroport : une raison supplémentaire pour qu’il y en faille plusieurs dans la salle de livraison des bagages.

      Ce salon soutient honorablement la comparaison avec ceux de CDG-2F, certains critères en compensant d’autres.

      La concurrence en vol direct étant limitée à Eurowings, AF n’est pas incité à faire des efforts sur cette destination. Par ailleurs, ce vol d'approche n'est pas le critère de choix principal pour les PAX en correspondance avec une destination long-courrier.

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 477114 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci Francois pour ce retour relaté cliniquement comme à ton habitude.

    Autre de mes lacunes : HAM. Ce n'est clairement pas le salon qui me fera écourter un éventuel week end la bas. Ce n'est pas pas un tord après voir vu le bonus, bien nécesssaire à rendre sexy des empilements de briques au nord de l'Allemagne (à Rome cela s'appelle une ruine antique...).

    Autant savoir les raisons de l'absence de voisin en tant que plat tant que tu le restes. Sinon tu ne pourras plus évoquer avec nostalgie cette glorieuses période une fois retombé au niveau Gold ! Pour se consoler, tu pourras en revanche te dire que cela n'avait rien de systématique ce qui est commercialement assez logique pour AF car accorder cet avantage rapproche encore plus l'expérience passager Y avec statut de la J.
    • Comment 477180 by
      marathon GOLD AUTEUR 10198 Commentaires
      Il n'y a pas que des assemblages de briques à voir Hambourg : le Musée des Arts Décoratifs semble mériter la visite, mais il m'est difficile d'en inclure la visite dans un déplacement professionnel à l'emploi du temps toujours trop serré.

      Ce siège milieu souvent neutralisé est beaucoup moins appréciable à mes yeux que d'être presque assuré d'avoir le meilleur siège au hublot selon mes critères. La perte de statut à venir devrait être surmontable psychologiquement :)

      Merci pour le commentaire !
  • Comment 481538 by
    Pilpintu TEAM 1012 Commentaires
    Vielen Dank für dieses Lied von Reinhard Mey. Ich kannte es (und auch ihn) nicht!
    Er hat Recht. Wenn man über den Wolken ist, erscheinen die grosse und wichtige Probleme plötzlich klein.
    Leider, in einem meinen künftigen Berichten wird das nich Wahr sein, und die Probleme, die wir normalerweise nicht sehen, werden plötzlich ganz klar sein. :(

Connectez-vous pour poster un commentaire.