Avis du vol FlyValan Stuttgart Turin en classe Economique

Compagnie FlyValan
Vol 0B4030
Classe Economique
Siege 12F
Avion ATR 72-500
Temps de vol 01:20
Décollage 04 Déc 18, 09:15
Arrivée à 04 Déc 18, 10:35
F6 1 avis
LUCKY LUKE
Par GOLD 624
Publié le 8 décembre 2018

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui de découvrir une micro compagnie… qui n’existe déjà plus en tant que telle !

En effet, FlyValan possède toujours un site internet (http://flyvalan.com/) avec toute la présentation qui va bien de sa mission, son réseau, sa flotte, etc, mais le menu déroulant destiné à effectuer des réservations au départ ou à destination de sa base de Gênes trahit la triste réalité : la dernière date accessible est le 9 mars 2018 !

Il y a donc bien longtemps que cette « paper airline » italienne, créée afin de proposer de nouvelles dessertes régionales de/vers la région Ligurie, n’a pas vendu de billets.

En réalité, son existence a été très éphémère : quelques semaines tout au plus au cours de l’hiver 2017/2018, la dernière ligne à avoir résisté étant celle reliant Gênes à Trieste, après que quelques autres aient soit opéré de manière ponctuelle (Zurich), soit jamais ouvert (Bruxelles).

La question qui se pose alors bien naturellement est : « comment est-il encore possible de voler sur FlyValan au cours de l’hiver suivant, quasiment 9 mois après l’arrêt de ses activités ? ». Eh bien, c’est très simple : en parallèle de FlyValan, société italienne ne possédant pas de CTA, s’était créée une deuxième compagnie, sous pavillon roumain pour sa part, dénommée Fly Compass, destinée à opérer le seul et unique ATR72, basé à Gênes. Malgré le jet de l’éponge rapide de FlyValan dans le domaine du vol régulier régional, la structure opérationnelle de Fly Compass a survécu et exploite toujours l’ATR72 en question en le proposant sur le marché de l’ACMI… sans avoir changé quoi que ce soit à sa livrée d’origine, qui perpétue donc la marque FlyValan, peut-être dans l’espoir d’un hypothétique redémarrage ?

Parmi les compagnies clientes de ce curieux attelage, il y a eu Air Nostrum au cours de l’été 2018 et il y a désormais Blue Air, qui manque visiblement d’avions pour gréer les nombreuses lignes récemment ouvertes au départ de Turin et qui affrète donc l’ATR en question au cours de l’hiver 2018/2019, principalement vers trois destinations : Stuttgart, Pescara et Naples, les deux premières étant de petits axes où des avions de la capacité du B737 sont de toute façon inadaptés.

En tous cas, cela fait bien mes affaires car j’avais bien repéré FlyValan l’an dernier quand elle a démarré sa véritable activité mais je n’avais pas eu le temps de me rendre à Gênes afin de voler sur son ATR dans des délais aussi courts (la liste de ce que j’ai manqué pour les mêmes raisons serait très longue à dérouler).

Pour la petite histoire et pour être complet, j’ai essayé de voler une 1re fois sur l’ATR de FlyValan un mois plus tôt que le vol de ce FR, dans le sens TRN-STR cette fois, mais j’avais été victime d’une IRGAV de dernière minute et je m’étais retrouvé dans un 737 tout ce qu’il y a de plus Blue Air, ce qui était effectivement du luxe pour la vingtaine de passagers du jour… 


photo 8333-13

… ma seule consolation étant qu’il s’agissait d’un -500 alors que j’avais fait du –800 de Blue Air il y a une dizaine d’années sur un STR-SBZ-OTP qui s’était pris 5h de retard. 


photo 6989-3

Bref, tout étant question d'abnégation dans la vie, je décide de retenter ma chance en ce début décembre sur STR-TRN cette fois-ci. Je sais déjà que c’est bien l’ATR FlyValan qui va faire mon vol car, ayant choisi le sens inverse du mois précédent, Flight Radar 24 m’a rassuré dès le début de la journée ; c’est bien lui qui est en vol entre TRN et STR alors que j’arrive dans l’aérogare joliment décorée pour Noel. 


photo cimg8834

 Le check-in se fait au Terminal 3. 


photo cimg8836

 Vous pouvez constater que c’est désert à un peu plus d'une heure du départ.


photo cimg8838

Mon BP est édité en quelques instants. On ne me donne pas le choix du siège car c’est une option payante sur Blue Air. Peu m’importe car le numéro de séquence trahit le remplissage très faible : 21é et peut-être dernier pax enregistré. On verra tout ça une fois à bord et on notera au passage qu'à aucun moment il n'est mentionné un autre transporteur que Blue Air, ce qui n'est pas tout à fait la vérité !


photo cimg8842-44

Au PIF du T3 c’est fluide aussi et je suis donc airside avant 8h15, pour un départ à 9h15.


photo cimg8843

Petit coup d’œil en porte d’embarquement : un agent est déjà en place alors que le vol ne part que dans une heure.


photo cimg8844-99

 Je peux donc me rendre à mon lieu d’attente devenu habituel quand je passe par STR. Ce « lounge du pauvre » équipé de sièges, tables et prises électriques est très fonctionnel, très pratique et bien entendu libre d’accès.


photo cimg8845

C’est ici même qu’a été photographiée la fameuse maquette de l’Embraer 195 d’Aurigny à propos duquel j’avais lancé un petit quiz dans le FR qui y était consacré : https://flight-report.com/fr/report/36464/aurigny-air-services-gr610-guernsey-gci-london-lgw


photo cimg8846

Voilà les amis, vous savez tout à présent : la photo de la maquette date de début novembre, ici même, soit 2 jours après avoir volé dans l’E195 Aurigny… et quelques minutes après avoir débarqué du B735 Blue Air qui remplaçait ce jour-là le fameux ATR72 dont il est question aujourd’hui.


photo cimg8847

Dans ce salon comme un peu de partout dans l'aérogare, on trouve ce genre de présentoirs, impeccablement garnis, à la gloire de l'aéroport de Stuggart Manfred Rommel, qui édite un magazine périodique et qui publie encore un guide-horaires.


photo cimg8837

L’embarquement sera lancé à H-25mn et s’effectuera par bus, STR faisant partie de ces aéroports où les petits modules sont systématiquement stationnés « au large ». On peut apercevoir notre ATR sous le rétroviseur du bus devant nous, mais comme déjà indiqué, Flight Radar 24 avait ôté tout suspense à son sujet. Mes nerfs ne s’en porteront pas plus mal…


photo cimg8851

Un point très appréciable qu’il convient de noter alors qu'à lieu la COP24 : les paxbus de l’aéroport de STR sont devenus 100% verts. Non pas que je souhaite faire du zèle dans le domaine écologique, ce serait un comble vu l’empreinte carbone qui est la mienne depuis plus de 40 ans et bientôt 8.500 vols, mais plus égoïstement je ne compte plus les tonnes de gaz d’échappement de paxbus que j’ai dû ingurgiter dans ma « carrière » de passager. Tout ça portes ouvertes en attendant un ou deux pax retardataires tandis que le chauffeur est tranquillement en train de lire son journal dans sa cabine climatisée. Bref, tous les frequent flyers qui me lisent y ont aussi eu droit et conviendront volontiers qu’un paxbus à moteur électrique ça change quand même la vie d’un embarquement au large.


photo cimg8850

Autre détail qualitatif à bord de paxbus décidément bien civilisé : le rappel du numéro de vol et de la destination. Je ne citerai pas ici quelques anecdotes rocambolesques que j'ai en mémoire sur des erreurs d'embarquement de passagers, qui se sont retrouvés par force à une destination qui n'était pas celle de leur choix, parce que ça avait cafouillé en montant dans des paxbus (Orly Sud, années 90…)


photo cimg8853

 Nous arrivons donc près de notre avion à H-15mn pleinement informés de notre destination, en silence et sans avoir avalé le moindre CO2 !


photo cimg8855

  C’est lui et il ne pouvait pas en être autrement : cet ATR72-500 est un millésime 2007 et a fait toute sa carrière précédente chez… TACV !


photo cimg8857

Il est revenu en Europe en juin 2017 sous l’immatriculation très bizarre 2-DCBT, avant de devenir YR-FVL sous le registre roumain. Toutes les photos de lui que l’on peut voir sur le site de FlyValan ont d’ailleurs été faites pendant son chantier de remise en forme, à Maastricht, sous cette immat 2-DCBT des plus curieuses.  


photo cimg8859

C'est un peu la cohue pour la dépose des bagages cabine les plus volumineux qui devront voyager en soute bien que nous ne soyons qu'une vingtaine de passagers ce matin.


photo cimg8860-0-79photo cimg8860-93

Le temps que ça se calme, je me retourne pour apercevoir au loin, dans la grisaille, ces quelques avions qui "sèchent" sur le tarmac.


photo cimg8863

A défaut de recul suffisant pour une photo complète de notre ATR du jour, le voici coupé en deux.


photo cimg8866photo cimg8865

J'embarque en dernier.


photo cimg8861

Le siège 4D qui m'a été attribué au check-in ne me convenant guère, je m'arrête au rang 12.


photo cimg8873

… qui est désert des deux côtés.


photo cimg8874

La cabine sent le vécu. Ce sont les mêmes sièges que ceux que j'avais eu en 2015 sur TACV, donc sans doute ceux d'origine. Du scotch Air Nostrum a été appelé à la rescousse…


photo cimg8877

… tandis que les porte gobelets ont disparu.


photo cimg8871

Allez, tout ça n'est pas très grave. Une telle ligne pourrait être assurée en Q400 d'Eurowings ou en E-175 Alitalia et j'ai quand même la chance de profiter d'un ATR72 FlyValan affrété par Blue Air, excusez du peu ! La mise en route a lieu dès 9h10, pour un départ bloc avant l'horaire de 9h15.


photo cimg8872

Nous sommes airborne dans les minutes suivantes.


photo cimg8879

Joli angle de montée, favorisé par le chargement modeste, qui fait que nous sommes déjà très haut quand on atteint le seuil opposé de la piste, qui est à la hauteur de l'aérogare, les grands hangars un peu plus loin étant les celèbres installations de la foire de Stuttgart. Tout étant relié par S-Bahn au réseau DB, on admirera une fois de plus l'efficacité allemande dans ce complexe aéroport/réseau ferré/pôle d'activités. 


photo cimg8880

A bord, tout est calme et les consignes "attachez vos ceintures" ont été éteintes.


photo cimg8881

Le pitch n'est pas fameux comme sur tout ATR72 à 70 sièges, mais en prenant l'espace disponible en latéral quand on n'a pas de voisin, il y a moyen de s'arranger.


photo cimg8887

Vous avez pu voir que des auto-collants ont été rajoutés afin que la clientèle italienne ne soit pas dépaysée dans cet avion opérant sous registre roumain mais dont la trace des 10 premières années passées au Cap Vert est encore bien visible !


photo img_1494

Question in-flight magazine c'est en revanche très clair : c'est l'édition italienne de beBlueAir qui est à bord.


photo img_1564

Il est vrai qu'avec une base à Turin, une à Alghero et 10 autres points dans en Italie, Blue Air à de quoi avoir répondant dans la langue de Dante (NB : Kilmarnock, pas celui auquel tu penses…) 


photo img_1571-33

Pas un mot sur cet affrètement d'ATR72 dans la double page consacrée à la flotte mais on y apprend aussi tout sur les divers types de 737 exploités par Blue Air : 300, 400, 500, 700, 800 et 800MAX ! En revanche, le graphiste n'est pas un Avgeek, car il n'y a pour lui que deux silhouettes différentes pour symboliser ces 6 versions…


photo img_1570-68

Peut-être que le nouveau CEO, qui est un ancien Commandant de Bord de la compagnie, aura envie de lui expliquer toutes les différences entre les diverses séries de Boeing 737…


photo img_1569-58

Que regarde-t-on après le magazine de bord ? Les consignes de sécurité bien sûr ! Elles sont très pourries, avec chewing-gum, rebords cornés ou mordus par des enfants, traces de stylo et autres réjouissances qui pourrissent la vie du collectionneur.  Je vais donc discrètement devoir inspecter les pochettes du bi place de devant, d'à-côté et de derrière moi pour en attraper une ou deux pas trop abîmées. En voici une à peu près propre, en roumain et anglais.


photo img_1572

Comme souvent en fouillant dans plusieurs sièges, on tombe sur des éditions de consignes différentes, quand ce n'est pas carrément sur des consignes d'appareils différents. Voici ici la version trilingue, à laquelle l’interdiction de vapoter à été ajoutée. Dans les deux éditions, la photo de l'avion reste la même… toujours avec son immat temporaire 2-DBCT.


photo img_1574

Les deux PNC roumains (1F+1M) qui parlent assez bien italien même si leur accent est sans équivoque sur leurs origines, vont ensuite faire un tour en cabine avec un petit trolley afin de proposer un grignotage salé (pas très pertinent à 9h du matin) et des boissons froides uniquement. On notera quand même que c'est gratuit, donc l'indulgence est de mise.


photo cimg8889

C'était nettement mieux sur le B737-500 un mois plus tôt : il y avait le choix avec du sucré et surtout il y avait du café, chose qui semble impossible à faire sur cet ATR72 sans doute pas équipé de boilers en état de fonctionnement.


photo 8333-8

Ma pitance avalée, je me lance dans l'inspection des toilettes, pas trop en mauvais état.


photo cimg8885

Désolé pour la photo flou, on entre dans une zone de turbulences.


photo cimg8886

Retour à mon siège où les consignes relatives aux ceintures ont été allumées. Elles le resteront jusqu'à l'atterrissage.


photo img_1458

On voit bien la ville de Locarno au bord du lac. Ça bouge pas mal malgré le temps très clair.


photo img_1459

Très beau spectacle que le Lac Majeur qui défile sous nos yeux.



Un peu plus tard, voici un de ses satellites, beaucoup plus petit, le lac d'Orta.


photo img_1468

La descente vers Turin a commencé.


photo img_1473

On aperçoit déjà la ville à gauche.


photo img_1475

Virage à droite autour de Superga, et sa colline tristement célèbre depuis le 4 mai 1949 : un Fiat G.212 (I-ELCE) transportant l'équipe fanion du Torino s'y était écrasé avant l'atterrissage, tout près de la Basilique, alors qu'il revenait de Lisbonne où le "Toro" avait affronté le Benfica. Il faisait nuit, la visibilité n'était pas bonne et la technologie n'était pas celle d'aujourd'hui. Les 31 personnes qui se trouvaient à bord périrent. Le "Grande Torino" d'alors, plusieurs fois champion d'Italie lors des saisons précédentes avec une génération exceptionnelle de joueurs surdoués, équipe préférée des turinois d'origine, ne s'est jamais remis de cette tragédie, laissant la Juventus, qui a plutôt comme supporters les émigrés du mezzogiorno, venus dans la région pour travailler chez Fiat, devenir le club phare de la ville pour des décennies et des décennies…


photo img_1477

Pas de risque de percuter la colline aujourd'hui. Notre ATR garde des distances très raisonnables avec le sol…


photo img_1479

Nous voici maintenant en perpendiculaire avec la ville. Quelle chance de pouvoir faire un tel vol avec une météo aussi bonne alors que nous sommes quand même début décembre.


photo img_1481

Nouveau coup de manche à droite avant de survoler le centre de Turin.


photo img_1482

Superga vue de l'autre côté à présent. A classer par conséquent au chapitre des tragédies aéro-footballistiques les plus marquantes. Comme le crash de l'Airspeed Ambassador de BEA à Munich en 1949, décimant l'équipe de Manchester United, celui d'un Fokker 28 de l'aéronavale péruvienne en 1987 (43 morts dont toute l'équipe de l'Allianz Lima) celui d'un Dash-5 Buffalo de l'armée zambienne en 1993 avec toute l'équipe nationale à bord, ou plus récemment (2016) le BAe 146 de Lamia avec à son bord le club brésilien de Chapecoense. 


photo img_1484

On parlait de Fiat un peu plus haut. Voici ses anciennes usines de Lingotto avec son célèbre autodrome sur le toit de ce bâtiment rectangulaire (500 mètres de long !) au centre de la photo, La dernière voiture construite ici remonte à 1982, sachant que l'endroit a été reconverti en palais des congrès. Le célèbre musée de l'automobile de Turin est situé à côté.


photo img_1486

Le contre-jour ne me permettra pas de prendre plus de photos de la ville.


photo img_1488

On se pose et on roule dans les minutes suivantes.


photo img_1491

A Turin, on construit des voitures mais aussi des avions et des hélicoptères. Je vous présente Leonardo, anciennement connu sous le nom plus technique de Finmeccanica.


photo img_1492

On entre au parking à 10h25.


photo img_1493

Bloc arrivée avec près de 10 minutes d'avance.


photo img_1497

Sur la tarmac, peu d'activité. Un B737-500 qui sèche dans la pampa et l'ARJ85 de CityJet affrété par AF qui va à CDG.


photo img_1498

Une avant dernière photo de la cabine en débarquant.


photo img_1500

Et une dernière, où comme de la part de tous les équipages au monde c'est estampillé : touche pas à mon poste !


photo img_1501

Les passagers qui avaient des bagages cabine transportés en soute les récupèrent avant de monter dans le bus.


photo img_1507-38

Je profite de la météo bien meilleure qu'à Stuttgart un peu plus tôt, pour refaire une rafale de photos de notre ATR du jour.


photo img_1504photo img_1506photo img_1508-98

Dans les minutes suivantes, le bus dépose sa vingtaine de passagers devant l'entrée de l'aérogare.


photo img_1510

C'est la fin de ce FR dont j'espère que vous aurez apprécié la lecture.

Afficher la suite

Verdict

FlyValan

6.0/10
Cabine6.0
Equipage6.0
Divertissements6.0
Restauration6.0

Stuttgart - STR

8.2/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté8.0

Turin - TRN

7.8/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté7.0

Conclusion

Un bon vol Blue Air avec un avion affrété rarissime puisque la compagnie qui l'exploite ne possède que celui-là, et il porte encore les pleines couleurs de son défunt opérateur. L'Avgeek et le passager lambda y ont donc tous deux trouvé leur compte même si le premier est certainement beaucoup plus sensible à la singularité de la chose. Ceci étant, un peu de variété ne fait de mal à personne en ces temps de consolidation du transport aérien européen et que ce soit Blue Air, FlyValan ou FlyCompass, c'est toujours ça de pris en termes d'originalité pour voyager entre l'Allemagne et l'Italie.

Sur le même sujet

28 Commentaires

  • Comment 479325 by
    Esteban TEAM GOLD 12368 Commentaires

    Merci pour le partage Luc !

    Belle prise que cet avion de FlyValan ou FlyCompass, c'est selon.

    Les start up et autres virtual airlines sont difficile à chopre et c'est encore plus dur quand elles mettent la clef sous la porte juste après avoir ouvert.

    Une prestation gratuite c'est déjà pas mal, mais il aurait été de meilleur ton de servir un snack sucré sur cet horaire.

    A bientôt !

    • Comment 479438 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Mecri Stephan d'avoir commenté. Oui, le pax Blue Air qui voyage sur cet ATR est perdant au change par rapport au 737 : pas de boissons chaudes et mélage salé imposé (le type d'avion n'y est pour rien...) ce qui démontre que tout ça est assez peu organisé : on "couvre" un vol sur le planning et basta ! Y'a qu'un Avgeek qui y voit du positif... A bientôt.

  • Comment 479329 by
    AirBretzel TEAM GOLD 7367 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR.
    C'est toujours un plaisir de découvrir ces petites compagnies (voir éphémères).
    paxbus à moteur électrique ça change quand même la vie d’un embarquement au large. => entièrement d'accord cela devrait être la norme.
    A bord le confort d'une cabine avec un taux de remplissage moyen et une petite collation.
    A bientôt

    • Comment 479439 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci Valérie. On est bien d'accord, certains aéroports investissent des fortunes dans certains domaines comme le recyclage des eaux usées et semblent avoir oublié que les gaz d’échappement de leurs paxbus sont totalement insupportables. Au moins, STR fait des efforts dans tout ! A bientôt.

  • Comment 479370 by
    akivi GOLD 2586 Commentaires

    Décidément les raretés s'enchaînent en provenance du cowboy le plus célèbre du site, pour mon plus grand plaisir !

    Heureux que tu aies eu cet avion après un premier essai infructueux en raison d'une redoutée IRGAV.

    Tu t'imagines bien que j'ai regardé s'il m'était possible de faire ce vol moi aussi, surtout qu'il est toujours prévu en ATR en janvier par exemple, mais la ligne ne semble pas desservie le weekend par 0B donc je vais essayer de me débrouiller autrement !

    Merci et à bientôt !

    • Comment 479441 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci Guillaume pour tes compliments ! L'avion fait surtout la ligne de STR (mais comme je l'ai subi il y a un mois, il peut y avoir des IRG) qui ne justifie pas une capacité plus importante et que je verrai bien fermer un de ces jours d'ailleurs. Il semble ne jamais voler le samedi effectivement mais le dimanche, je le vois souvent sur FR24 faire le Naples de mi-journée et le Stuttgart du soir. C'est un peu la loterie je te le concède... A bientôt.

  • Comment 479377 by
    NZ1 1320 Commentaires

    Merci pour le partage !
    La rareté est encore le maitre-mot de ce FR, il faut de la patience et de bonnes informations pour attraper un tel avion
    Je découvre l’aéroport de STR vu du ciel alors que je l’ai toujours vu en passant sur l’autoroute qui est collée à la piste, c’est un beau complexe
    Superbes vues également au dessus du lac Majeur et des sommets enneigés environnants
    A bord, la collation est perfectible mais elle reste appréciable
    A bientôt

  • Comment 479396 by
    flyLWA 28 Commentaires

    Nice report! I also had the "pleasure" to fly with FlyValan or Flycompass on a wet lease to Air Nostrum last September from PMI to IBZ.
    The aircraft seemed to be in worse conditions and most of the overhead bins were wrapped in american tape and passengers were unable to use them.
    Passengers have complained so much about this FlyValan that Air Nostrum had stated publicly that they will not use their services again.
    Thanks for posting!

    • Comment 479443 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Thank you. You're right, this aircraft looks older than it is, even if the cabin seems to have been refreshed between the YM contract last summer (despite the tape still appearing at row 12) and the current 0B operation.

  • Comment 479424 by
    AirOne SILVER 2250 Commentaires

    Cette fin d'année est riche en publication de raretés qui font votre signature ? réussir à voler sur cet ATR revient bien à être le MacGyver de l'aérien, d'ailleurs l'avion est aussi entretenu comme ça à l'intérieur (le Scotch Air Nostrum). Le vol est bien dégagé ce qui offre des très belles vues à bord de ce petit ATR.

    À bientôt

    • Comment 479445 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci pour le commentaire et tant mieux si mes FRs vous plaisent. Il m'en reste une dizaine à publier d'ici la fin du mois, sachant que l'année 2019 sera nettement moins prolixe pour moi en raison d'un changement de sphère professionnelle. En tous cas, j'espère ne jamais croiser le sinistre Murdoc... A bientôt.

  • Comment 479433 by
    Kilmarnock SILVER 5068 Commentaires

    Merci pour cette exclusivité Luc! Bon en même temps, c'est pratiquement toujours le cas avec toi :D
    STR est un aéroport assez méconnu l'air de rien sur FR.
    Sympa le clin d'oeil sur Dante. Je pense que malgré tout je n'aurai pas confondu le portugais (ou brésilien), avec l'italien de Blue Air ^^
    Une flotte OB remplie de plusieurs modèles de 737... le -400 que je n'ai jamais pris pourrait m'interresser.
    Jolis survols aériens.
    Tes précisions sur les catastrophes aériennes en rapport avec les équipes de foot me touchent... triste histoire du Torino qui aura malgré elle laissé la "voie libre" à la vieille dame...
    A bientôt!

    • Comment 479446 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci Benjamin. Eh oui, nos deux passions communes que sont l'aérien et le football n'ont pas toujours des histoires amusantes à raconter, mais que veux-tu, dans la durée ça reste quand même grâce aux avions que les matchs internationaux ont lieu. Sur des décennies et des décennies les crashs aériens d'équipes de foot se comptent fort heureusement sur les doigts des deux main. Je remarque que ceux que j'ai répertoriés dans le FR ont tous eu lieu lors de vols spéciaux et pas en ligne régulière, deux de ces vols spéciaux étant assurés par des avions militaires... Chacun jugera... A bientôt.

  • Comment 479449 by
    Flying-Kolia GOLD 903 Commentaires

    Merci pour ce FR quelque peu original sur compagnie maintenant devenue rare ;)

  • Comment 479486 by
    marathon GOLD 9602 Commentaires

    YR-FVL : FlyValan avait quand même réussi à avoir une "immatriculation - clin d’œil" dans sa courte existence.

    Les flottes de PAXbus ne s'éloignent jamais de plus de quelques km de leur base et ne restent jamais de manière prolongée au large : une configuration idéale pour des bus électriques, tant pour leur recharge que pour le dimensionnement de leur autonomie.

    Superbes vues aériennes en Italie, jusqu'à destination !

    Ton évolution professionnelle est une chose, ta passion des vols improbables en est une autre et je soupçonne que cette dernière ne va pas disparaître de sitôt.

    Merci pour le partage :)

  • Comment 479493 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8245 Commentaires

    Merci de cette nouvelle exclusivité Luc. Seul toi pouvait nous proposer de voler sur une compagnie disparue ! Rien d'exceptionnel à bord de cet appareil qui a vécu mais un nouveau trophé à ton tableau de chasse déjà bien rempli. Superbes vue des lacs italiens. J'ai un petit faible pour le lac d'Orta et la superbe isola de san Gulio (rien à voir avec Jules qui n'a rien d'un saint!)

    • Comment 479499 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci Christophe. Tout à fait d'accord, San Giulio est l'une des innombrables merveilles de la région, et du pays tout entier d'ailleurs. Dans le même registre "ile au milieu d'un lac", j'aime bien Bled en Slovénie aussi. A bientôt.

  • Comment 479502 by
    airberlin GOLD 792 Commentaires

    Merci pour cette ligne depuis mon aéroport privilégié. Je ne savais pas que Blue Air offrait un service à bord gratuit. Cette ligne avait fermé après que Lufthansa avait retiré l’ensemble de ses CRJ200 et c’est un plaisir de la voir rouvrir.

    • Comment 479539 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci pour le commentaire. Oui, depuis que LH a recentré tout son réseau sur ses hubs de FRA et MUC, je ne vois pas quelle compagnie allemande pourrait désormais assurer cette ligne au courant de trafic "point à point" somme toute assez faible, peut-être même pas du ressort qu'un Q400 EW. Concernant l'aéroport de STR, il y avait une maquette à gagner lors du mini quiz que j'avais lancé dans mon FR consacré à l'E195 Aurigny et vous l'auriez sans doute reconnu ! A bientôt.

  • Comment 479515 by
    mogoy GOLD 10373 Commentaires

    Merci Luc pour ce FR éphémère.
    Prendre le rejeton plus ou moins illégitime et ostracisée d'une compagnie déjà morte et enterrée, voilà qui passerait pour de la nécrophilie morbide pour avgeek !
    Au moins ils proposent quelque chose pendant le vol, ce qui est très inattendu !

    • Comment 479541 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Tu as raison Quentin, il y a un côté morbide à toujours vouloir chasser le type avion et/ou la compagnie en fin de vie, voire même après sa vie comme FlyValan. Mais tout collectionneur qui se respecte, qu'il soit de vols insolites ou d'autres choses, te dira que la valeur se mesure bien à la difficulté de se procurer l'objet, même virtuel, en tant que tel. Alors, oui, j'avoue : je guette constamment ce qui va disparaître dans le monde de l'aérien, pas pour le plaisir de voler sur des compagnies agonisantes mais pour celui de me dire après coup "j'ai réussi à le faire alors qu'il était encore temps"... Merci pour ton commentaire et à bientôt.

  • Comment 479634 by
    jules67500 GOLD 4963 Commentaires

    Merci Luc pour cette nouvelle découverte !

    STR bien vide pour une fois, me concernant je l'ai toujours vu plein comme un oeuf !

    Dommage que la ligne ferme, elle permet une liaison entre deux grands centres automobiles !

    A bientôt !

    • Comment 479701 by
      LUCKY LUKE GOLD AUTEUR 2709 Commentaires

      Merci Jules pour tes commentaires toujours fort appréciés. Je ne voudrais pas -comme souvent- porter malchance à la ligne dont la fermeture semble probable vu les faibles remplissages et la machine atypique utilisée par Blue Air. L'avenir nous dira ce qu'il en est. Il est indiscutable que même en Porsche, faire Stuttgart Turin par l'autoroute n'est pas aussi commode :-). A bientôt.

  • Comment 479829 by
    Alcam 2072 Commentaires

    Merci Luc pour ce très bon FR post mortem pour FlyValan.

  • Comment 480337 by
    MERCURE 63 Commentaires

    Merci pour ce report, en particulier l'évocation de la catastrophe du Torino dont j'ignorais tout, contrairement à la plupart des accidents similaires que tu énumères ensuite. Là on ne parle que de football mais je crois que rares sont les sports d'équipe qui n'ont pas payé un tribut humain à l'aviation.

Connectez-vous pour poster un commentaire.