Avis du vol Air France Paris Havana en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF820
Classe Affaires
Siege 1L
Temps de vol 10:20
Décollage 06 Déc 18, 14:10
Arrivée à 06 Déc 18, 18:30
AF   #19 sur 71 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5176 avis
Mendes
Par GOLD 2707
Publié le 19 décembre 2018

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau routing vacances. Au programme, un A/R vers l'île de Cuba pour profiter des vacances et un retour par LUX pour le marché de Noël.


Initialement j'avais prévu un A/R depuis Paris et de rentrer en train sur Lyon. A la dernière minute, je décide de prolonger mes vacances sur Luxembourg pour découvrir son marché de noël.

Dans un premier temps, j'avais opté pour un vol Luxair direct depuis CDG mais qui m'a fait réaliser après réservation (non annulable bien sûr) que 50min de transit pourrait s'avérer trop juste : risque de récupérer les bagages, changement de Terminal par bus etc.
Tant pis, changement de plan : on va rester sur Skyteam, dépenser 7.000 miles et 40€ de taxes pour rejoindre LUX via AMS !


Routing

  • AF820 - Business - Paris → La Havane en Boeing 777-300ER Vous etes ici
  • AF825 - Economique - La Havane → Paris en Boeing 777-300ER A venir
  • KL1234 - Economique - Paris → Amsterdam en Boeing 737-800 A venir
  • KL1745 - Economique - Amsterdam → Luxembourg en Embraer ERJ-190 A venir

Le Check-In

Ma réservation AF est effectuée en classe Y toute simple et 30h avant le départ, lors de l'enregistrement en ligne, on me propose un upgrade en W ou en J pour un tarif que je trouve plus qu'abordable (pour la J uniquement : 250€ pour une W, faites-moi rire…).
Pour un trajet dans ce sens avec une durée d'environ 11h, au ratio prestations/prix on est pas mal.


Avantage pour AF lors des achats d'upgrade en ligne lors de l'enregistrement par rapport à certaines (toutes ?) compagnies du Golfe : l'accès aux services VIP au sol, à savoir notamment les Salons SkyTeam et le SkyPriority.


photo capture2

Evidemment les appareils opérants HAV les jeudis sont les vieux 777 COI (les rétrofités opèrent seulement certains jours) donc il m'a fallu un petit moment de réflexion et de consultation de FR pour faire mon choix : payer 400€ pour être en NEV4 pendant 11h certes, mais ne rien payer et être 11h dans la bétaillère des vieux COI, encore moins. Allez, on prend la CB et on se lance !


photo capture-copie

On remarque sur le plan que la J sera complète mais que la W a du mal à trouver preneur. 
Pour la petite histoire, j'ai du faire 7 tentatives pour obtenir un siège hublot. A chaque fois on me proposait un siège différent par défaut (souvent en rang F) et aucune possibilité d'en choisir un autre à moins de recommencer le processus.


Aéroport Paris Charles-de-Gaulle


Nous débutons ce FR à la sortie du TGV en provenance de Lyon après avoir passé 2h "géniales" entouré de familles espagnoles et chinoises se rendant à Disney…


photo img_9118

Quelques escalators plus haut, direction le FIDS géant et emblématique de CDG


photo img_9120

Mon vol est toujours prévu à l'heure et on dirait même qu'il est mis en surbrillance. Direction le T2E


photo img_9121

Avant d'accéder à la zone d'embarquement, j'en profite pour imprimer ma BP et mon étiquette bagage sur une des bornes dans le couloir. 


photo img_9125photo img_9123

Le fameux sésame est en ma possession !
D'ailleurs au passage, si quelqu'un saurait m'expliquer pourquoi depuis une borne AF, sur un vol AF, ma BP porte le logo de UAL (Star Alliance).

Le vol est prévu pour un départ porte M45. Direction donc le Salon AF M


photo img_9124

Quelques tapis plus loin, on débarque enfin dans le hall principal du T2. Comparé à d'habitude, assez peu de monde présent ce matin


photo img_9127

Direction l'espace SkyPriority pour déposer mon bagage


photo img_9129

Il n'y aura personne dans la file d'attente hors US. Je serai directement accueillit au comptoir. Après vérification du passeport et de la Carte Touristique cubaine, mon bagage est placé en soute. Le personnel ne sera pas très bavard, assez peu souriant et le tout dans un français approximatif.


photo img_9128

Pour ne pas perdre de temps et profiter un maximum du salon, direction la PAF par le fameux passage dérobé à côté des toilettes


photo img_9131

Je serai le seul dans la file. Juste avant le PARAFE, une personne de l'encadrement fera passer 4 hommes d'affaires asiatiques en coupe-file juste devant mon nez : pas cool.
Je devrai m'y reprendre à 3x pour réussir à franchir le PARAFE. 


Direction maintenant la navette pour rejoindre les portes M, au bout de la ligne. Comme pour le reste du parcours, guère de monde dans le train à l'exception du personnel de l'aéroport.


photo img_9132

Grace au SkyPriority, le passage à la PIF sera également extrêmement rapide : il m'aura fallu moins de 30min entre le moment où je suis entré dans le T2 et l'accès au DutyFree des portes M.


Passage obligé dans les quelques boutiques de luxe du coin. J'adore l'esprit de Noël qui règne ici


photo img_9133

Quelques mini-Toblerones sont distribués à l'entrée


photo img_9134

Après le DutyFree, le hall M avec encore des boutiques, un espace de restauration central et beaucoup d'emplacements pour attendre confortablement.


photo img_9136photo img_9137

Mais bien sûr, rien de comparable avec le Salon AirFrance


Salon AirFrance - 2E Hall M


Située entre deux boutiques, l'entrée est assez discrète si l'on omet bien sûr l'immense logo AirFrance au-dessus de la porte.


photo img_9139

Les 4 dragonnes de l'accueil seront toutes occupées avec des pax. J'utiliserai les bornes de côté pour pouvoir valider ma BP.


A première vue, le salon a l'air assez grand et est divisé en 11 zones distinctes avec notamment des espaces de restauration, des zones de repos etc.


photo img_9141

La zone du "Service Clients" est totalement déserte, voire laissée à l'abandon. Faut-il y voir un signe ?


photo img_9142

Passage devant l'offre de presse qui est très bien fournie je trouve avec des références d'un peu partout dans le monde


photo img_9143photo img_9144

Juste en face se trouve l'Espace Clarins avec un soin offert. Ici pareil, personne à l'accueil


photo img_9145

Mine de rien il est déjà midi et il commence à faire faim. On va débuter doucement par le "snack" du coin


photo img_9149

Côté boissons, il y a ce qu'il faut pour se désaltérer (distributeur de jus, machine à grains, eau et sodas dans les mini-frigos et quelques bouteilles de vin


photo img_9150photo img_9151

Pour moi ce sera fromage dans une assiette trop grande et quelques fruits frais. On va attendre un peu pour l'alcool


photo img_9152

Dehors le trafic bat son plein avec au premier plan, un A330 (OD-MEE) de MEA en provenance de Beyrouth (souvenirs, souvenirs…) et à l'arrière, on distingue le AF178 (A380 / F-HPJD) qui s'apprête à partir pour Mexico


photo img_9146

Arrive ensuite le F-GSQI / B77W qui attendra une dizaine de minutes en stationnaire qu'un tow vienne le remorquer jusqu'à sa passerelle


photo img_9153

Continuons le tour du propriétaire avec une autre zone de détente et des PS4 en libre-service


photo img_9154

La zone d'attente principale quasiment vide


photo img_9168

Les toilettes relativement propres, mais pas parfaites


photo img_9161photo img_9160

Aperçu de 2 autres A380 d'AirFrance au parking


photo img_9169

Direction maintenant le buffet principal pour manger de façon plus consistante on va dire. Au menu du jour :


photo img_9171

Côté liquide, une offre correcte de champagne, vins de différentes sortes et régions ainsi qu'une sélection d'alcools forts en libre-accès


photo img_9156photo img_9155

Pour moi ce sera "léger", histoire de goûter un maximum de choses. Le résultat est plus que correct avec de bonnes saveurs. Le "Château de la Soujeole" passera très bien.


photo img_9157

Pour le dessert, un parfait au chocolat (le choix des desserts sera quant à lui assez restreint) et accompagné d'un Ségla


photo img_9158

Pour digérer tout ça, direction l'espace détente pour s'allonger un peu et passer l'heure qu'il me reste


photo img_9165photo img_9162

Les sièges commencent doucement à s'user au niveau des accoudoirs


photo img_9167

Il est maintenant l'heure d'embarquer. Aucune annonce pour signaler le début de l'embarquement dans le salon, il faut être attentif. Direction la porte M45 qui se situe un peu plus loin à gauche du Salon


photo img_9173

Différentes files d'attentes sont dressées : Business, SkyPriority et une pour chacune des 5 zones de notre gros COI. Les priorités seront respectées et la vérification des BP se fera par borne. Embarquement à l'heure prévue


photo img_9174

Je m’engouffre le premier dans la passerelle d'accès et au moment de la séparation, grosse hésitation : l'écran au-dessus de la 1ère passerelle indique "La Première" et la seconde "Business / Eco Premium" et visiblement rien pour la Y standard… Bizarre sachant qu'il n'y a pas de F sur ce vol !


Je respecte les consignes comme un gentil mouton et me retrouve à embarquer entre la W et la Y au milieu des familles avec enfants. Tant pis, cela me donnera le droit de remonter toute la cabine pour accéder au Saint Graal.
Allez, on y est : instant porte ! 


photo img_9175

L'Avion : B777-328ER


Informations sur l'avion
- Immatriculation : F-GSQO 
- Type : Boeing 777-300ER (B77W)
- Mise en service : juin 2006 (12,5 ans)
- Configuration : 422 Y / 3-4-3 + 32 W / 2-4-2 + 14 J / 2-3-2

Informations sur le vol
- Code : AF820
- Durée de vol officielle : 10h25
- Durée de vol effective : 9h55 
- Distance : 4809nm / 7740km
- Altitude de croisière : 32.000ft 
- Piste de Départ / Arrivée : 26R / 06


Les salutations lors de l'entrée dans la cabine seront très cordiales de la part de la cheffe W (et oui, comme je suis rentré par la mauvaise porte je n'aurai pas le droit à l'accueil personnalisé de la J).
La cabine de ce 777COI sera bien sûr équipée de NEV4 en configuration 2-3-2 avec seulement 2 rangées (qui seront complètes).


photo img_9177

Le 01L : mon siège pour "en principe" les 11 prochaines heures.


photo img_9176

Sur le siège, on retrouve l'équipement classique avec l'oreiller et la couverture, ainsi qu'un cintre pour accrocher notre manteau. La responsable J viendra le récupérer pour le suspendre dans la penderie du galley avant


photo img_9179

Maintenant que je suis installé, faisons un rapide tour du propriétaire.
Tout d'abord le pas : très pratique mais qui va se révéler limitant avec ma grande taille une fois en position allongée. 


photo img_9180

L'interface de contrôle du siège a quelques années dans la vue mais sera fonctionnelle tout du long avec 2 modes pré-définis : position assise ou couchée.


photo img_9181

Devant, le porte-document a lui aussi déjà été bien sollicité, tout comme les brochures et magazines à l'intérieur


photo img_9183

Au creux de l'accoudoir central se trouve la télécommande, une petite bouteille d'eau pas facile d'accès et le casque à réduction de bruit. A noter un mini-espace de rangement derrière l'accoudoir et ce sera tout. Niveau rangements on est vraiment très limité.


photo img_9185

Comme le reste de la cabine, on sent que l'appui-tête a déjà bien vieilli et vu passer du monde.


photo img_9186

Un petit étui de confort est disposé sur le siège contenant quelques affaires pour le vol : chaussons, chaussettes et protections pour le casque


photo img_9184photo img_9235photo img_9237

Dehors les derniers préparatifs sont en cours. Nous sommes toujours dans les temps


photo img_9189

En attendant, la cheffe de cabine J passera distribuer les trousses de toilette avec au choix 3 coloris : rouge, prune et cyan. Gros bémol pour la fermeture qui est merdique à souhait


photo img_9190photo img_9238photo img_9240

Le contenu de la trousse est assez classique mais tout de même bien fournit : masque, mouchoirs, serviette à lunettes, stylo, brosse à dent avec dentifrice, gel nettoyant, crème hydratante et baume à lèvres Clarins et boules Kies


photo img_9241

Jetons maintenant un oeil aux consignes de sécurité


photo img_9232photo img_9233photo img_9234

Dans la pochette avant se trouvent également les fameux magazines déjà bien feuilletés (Madame de novembre qui n'a pas encore été remplacé on dirait)


photo img_9242

Le PNC passera également distribuer le formulaire d'immigration pour l'entrée sur le territoire cubain


photo img_9204

Dans la foulée (il faut dire qu'il n'y a que 14J à servir), le menu pour le vol de ce soir. Voyons voir ce menu 85è anniversaire !


photo img_9192

Les plats seront signés du Chef Macron Marcon


photo img_9193

Commençons par les boissons avec la carte des "classiques du genre"


photo img_9194

Pour ce qui est du Champagne, nous aurons droit ce soir au "Joseph Perrier - Cuvée Royale Brut". 
Du côté du Blanc, 2 vins au choix : "L'Indomptable de Cigalus 2016 - Languedoc" et "Pouilly Fuissé 2014 - Bourgogne" 


photo img_9195

Et du côté des Rouges, également 2 choix : "Châteauneuf-du-Pape Reine Jeanne 2015 - Vallée du Rhône" ou "Château Haut-Condissas 2014 - Bordeaux"


photo img_9196

Et pour éponger tout ça me direz-vous ? Patience, nous y arrivons !


photo img_9197

Après cette mise en bouche visuelle, il est temps de passer au verre d'accueil avec au choix eau, smoothie ou bubulles. Cela fait tout de même plus de 30 minutes que nous sommes assis, il commence à faire soif. Champagne !


photo img_9199photo img_9201

Dehors ça n'a pas l'air de beaucoup s'activer par contre


photo img_9202

L'embarquement est terminé dans les temps et je dirais même plus : avec 5 minutes d'avance ! Parfait on va pouvoir y aller…


Et là, c'est le drame !


Survient alors l'annonce du CdB : "Mesdames, messieurs, ici le Commandant de Bord… Nous avons un problème !"
Suspense et silence dans la cabine…
- La première bonne nouvelle, c'est que tous les passagers sont à bord
- La deuxième bonne nouvelle, c'est que tous les bagages sont à bord
Malheureusement… *silence* 
- Le système de vidéo est en panne pour l'ensemble de l'appareil. L'équipage et les ingénieurs au sol tentent de redémarrer le système mais nous allons accuser du retard.

Pour se livrer à quelques statistiques, il indique que dans 90% des cas ils arrivent à refaire fonctionner l'avion. Pourquoi je sens qu'on sera dans la mauvaise partie ???

Le temps passe et des "Gilets Jaunes" accompagnent le Cdb aux 4 coins de l'avion.

Après 45 minutes de tentatives désespérées, le CdB doit prendre sa décision et indique qu'au lieu d'annuler le vol, nous allons devoir prendre les airs sans le système de divertissement à bord… Seuls quelques films en continu seront disponibles sur les chaînes ainsi qu'une musique unique, rien de plus. "Cela rappellera les vieux 747 pour les plus anciens d'entre nous" dit-il.

A l'arrière de l'avion, des gens demandent à descendre de l'avion, crient au scandale etc. Finalement, l'upgrade en Business aura vraiment été une bonne inspiration : 11h de vol en COI bétaillère et sans IFE… suicide assuré.

Dehors le temps continue de défiler


photo img_9208

La CCP passera ensuite chez chaque pax J pour s'excuser personnellement de l'avarie et nous indiquer que le Service Commercial AF est au courant et qu'ils nous recontacterons pour nous dédommager.
PS : A l'heure où j'écris ces lignes (+15j après le vol) je n'ai toujours eu aucune nouvelle du service commercial, malgré une relance. 


Nous assistons ensuite au départ des 3 techniciens avec leur mallette. Le PNC ferme et verrouille les portes, ça commence à sentir bon !


Le pushback peut commencer avec 1h de retard. Dehors pas grand chose qui bouge à part ce 787 d'AF en cours de préparation pour Bogota (BOG / AF412). Il s'agit du F-HRBG, livré à AF le 1er décembre soit 5 jours plus tôt !


photo img_9210

Le PNC devra sortir une mallette contenant le kit de démonstration de sécurité. Evidemment, sans IFE il est compliqué de visionner la vidéo de sécurité. Ca rappelle de vieux souvenirs d'assister aux démos avec de vraies personnes sur un LC.


La Roulage


Le roulage débute depuis la porte K64 en direction de la piste 26R via R et T12


photo lfpg

Durant le taxi, on assiste à de très rares arrivées. Ici le AF275 (777-200ER / F-GSPK) en provenance de Tokyo (NRT)


photo img_9212

La circulation sur les 2 pistes est complètement inexistante


photo img_9216

On se rapproche du seuil de piste, il va falloir faire vite avant que le nuage de gauche n'arrive


photo img_9218

Pas le temps de tergiverser : on s'aligne et on part !


photo img_9219

Passage devant notre porte de stationnement et son 787 au bout et ensuite devant le T2E quelques instants avant de quitter le sol


photo img_9221photo img_9222photo img_9223

Survol du reste de CDG et des différents terminaux de fret.
C'est parti pour une dizaine d'heures de vol !
Etant situé bien à l'avant des moteurs, le décollage se fera dans un silence assez inhabituel. 


photo img_9227photo img_9228photo img_9229

A défaut d'avoir un IFE fonctionnel avec de la VOD et tout l’attirail de jeux vidéos, il nous reste la géovision sur les écrans centraux avec une belle écriture blanche sur fond blanc


photo img_9230

Tout de suite après le décollage, nous nous enfonçons dans une épaisse couche nuageuse accompagnée de belles turbulences.
Après quelques minutes, nous voici au-dessus de la première strate et quelques rares ouvertures se présentent 


photo img_9231

Du côté de l'IFE personnel, toujours le même message désespérant… J'ai toujours adoré le concept du : "tu veux de la musique ? Et bien appuie sur OFF" \o/


photo img_9245

Nous quitterons ensuite la France au large de Nantes pour notre traversée de l'Atlantique avec une route très au Sud par rapport à d'habitude. Notez au passage l'extraordinaire qualité d'image de l'IFE, rappelant les TV analogiques avec une antenne à orienter…


photo img_9252

Le Repas Principal


Les turbulences en cabine ayant censé, le PNC commencera le service de l'apéritif. Ne voyant pas de Champagne sur le trolley des boissons, je demanderai s'il en restait en stock. Réponse directe de la PNC : "Mais naturellement M. Mendes, je m'en vais vous en rapporter de suite". Elle fera ensuite goûter les différents vins à mon voisin pour qu'il puisse faire son choix.
Allez, santé !


photo img_9248

Le reste sera accompagné par quelques amandes grillées et abricots secs doublement emballés. 
L'amuse bouche du jour : "Noix de Saint-Jacques fumée et sa purée de panais parfumée à la vanille". Personnellement, j'ai trouvé le goût divin.


photo img_9244

Je prendrai mon temps pour déguster l'amuse-bouche et le PNC viendra pour un refill de ma coupe de Champagne : parfait !


Après le débarrassage de l'apéro, dressage de la tablette avec une nappe blanche. Chose originale je trouve : le fromage est servi sur le même plateau que l'entrée. 


photo img_9254

Dans la serviette, on trouvera les couverts à l'effigie d'AF, un peu gelés et avec de la condensation sur les extrémités


photo img_9259

Il y aura également le choix entre du pain blanc ou du pain aux céréales, servis chauds à la pince et le petit ballotin de beurre


photo img_9258

Le PNC viendra servir les boissons et proposera de manière toujours distinguée : "M. Mendes, puis-je vous faire goûter nos vins rouges ? Je vous recommande particulièrement le Chateauneuf-du-pape qui est excellent, le Bordeaux ayant à mon avis trop de tanin pour être apprécié à sa juste valeur en altitude."
Qui suis-je pour dire non à un Châteauneuf ? Procédez voyons ! 


photo img_9257

Pour l'entrée en elle-même : "Tranche de foie gras de canard, saumon fumé et sa crème à l'estragon".
Comme pour la Saint-Jacques, la qualité sera parfaite, divinement accompagnée par le vin (rouge certes mais bon passons). 


photo img_9256

Une fois l'assiette de l'entrée retirée, le service des plats chauds débute. Mon choix pour le plat principal : "Épaule d'agneau confite, sauce à la figue et à la moutarde, polenta aux olives et noix de cajou" du chef Marcon. 
Une refill de vin rouge est également prévu au programme.
Par contre niveau présentation, je trouve ça grossier avec des éclaboussures partout dans le ramequin et le tout baignant dans le jus et la condensation des haricots. Déception sur ce plat, malgré une qualité gustative toujours au rendez-vous.


photo img_9262

Je terminerai totalement le plat, jusqu'à saucer la succulente sauce à la figue avec le réapprovisionnement de petits pains.


Il est maintenant l'heure de passer au dessert : une "barre chocolatée au caramel" correcte, accompagné par une sélection de glaces avec plusieurs parfums au choix.


photo img_9263

Le grignotage se situe dans le galley avant avec des pots de glace Häagen-Dazs et une sélection de douceurs. L'alcool reste également à disposition sous la supervision du PNC. Un pax russe viendra boire cul-sec 2 verres de Châteauneuf-du-pape. Un sacrilège mais visiblement une scène classique pour le pnc.


photo img_9264

Je croise ensuite la CCP dans le couloir et lui demande s'il est possible d'aller faire un tour dans le cockpit une fois au sol ou éventuellement en vol. En business class, on ne sait jamais. Elle ira vérifier mon profil sur sa tablette et se renseigner auprès du Cdb.


En attendant la réponse, petit tour aux toilettes avant de piquer un roupillon. Très propres mais un peu exigu quand même.


photo img_9265photo img_9266photo img_9267

A mon retour, la CCP m'annonce que le CdB a accédé à ma requête et me propose de venir dans le cockpit dès maintenant pour discuter. En voilà une très bonne nouvelle !


Direction donc le strapontin du cockpit pendant une bonne quinzaine de minutes à discuter avec les deux pilotes en fonction et l'un des PNC J qui m'accompagnait. L'ambiance est très agréable et le CdB m'indique qu'il apprécie discuter avec ses pax les plus fidèles et que, malgré ma barbe, tant que je criais pas "Allahu Akbar" on allait bien s'entendre (humour de cockpit ?)… Nous discutons aéronautique, plan de vol du jour et de choses et autres. Nous revenons aussi sur le couac des IFE où il m'indique qu'en 25 ans c'est la première fois qu'un avion entier est en panne.
Pendant ce temps, Nous survolons les Açores qui sont totalement dégagées de tout nuage ce qui est très rare. Spectacle incroyable à travers le pare-brise.
Malheureusement, je n'aurais pas l'opportunité de prendre de photos mais l'expérience en elle-même suffit déjà amplement. 


De retour à mon siège, je m'installe en mode nuit, mais impossible de dormir avec les souvenirs du cockpit dans ma tête. Je préfère me dire ça que le fait d'être obligé de me recroqueviller pour ne pas toucher les 2 bouts du siège.


photo img_9271

Visiblement, tout le monde n'a pas le même problème


photo img_9275

Dehors, une couche nuageuse est présente mais d'un coup, nous voila avec plus que l'océan à perte de vue.


photo img_9250photo img_9260

Quelques heures avant d'arriver à Cuba, les turbulences se font de plus en plus fortes. Nous sommes obligés de faire un détournement vers le Nord et de monter de 4.000ft pour tenter de trouver une zone plus calme.


Environ 2h avant l'atterrissage, le PNC commencera a servir la collation de fin de vol pour les personnes réveillées. Dernier coup d'oeil au siège NEV4 et son inclinaison limitée pour dormir correctement


photo img_9281

On retrouve la nappe blanche avant le service.
Au programme de cette collation : "Paleron de boeuf avec des pommes de terre sauce moutarde", le retour du dessert précédent et une salade d'ananas.


photo img_9276

La qualité est correcte mais sans plus. J'ignore si le fait que le plat froid soit intentionnel ou non mais ce n'était pas un super idée.


Le Meilleur Moment


Environ 1h avant l'arrivée, la CCP vient me voir à ma place avec un grand sourire : "M. Mendes, j'ai une excellente nouvelle. Le Commandant vous invite à le rejoindre dans le cockpit pour assister à l'atterrissage. Vous êtes chanceux, c'est très rare que ça arrive."
Il me faudra quelques instants pour réaliser ce qui était en train de se passer. Extérieurement je tentais de garder mon calme mais intérieurement, je jubilais d'impatience !

Quelques minutes plus tard, la cheffe J viendra me chercher et me briefera sur le différentes consignes à adopter (ne parler que lorsqu'on m'y autorise, ne rien toucher etc.) avant de pénétrer pour la deuxième fois du vol dans le cockpit, en version nocture ce coup-ci. 
J'y serai à nouveau salué par le pilote et le copilote avant de m'installer à droite à côté d'un troisième pilote. Après des explications sur comment attacher la ceinture 5 points et l'utilisation du masque à oxygène, il est temps de descendre à 17.000ft. 

Après avoir effectué des centaines d'approches et atterrissages en simulateur, y assister en vrai depuis le cockpit d'un LC revêtait une sensation particulière.  

L'approche finale se fera en manuel par le Commandant et le toucher sera parfait. Sur ordre de la tour, nous utiliserons la longueur complète de la piste puis rejoindrons l'emplacement 11 via A.


photo huma

Notre emplacement de parking 11 étant occupé par un KLM, nous roulerons doucement sur le taxiway nous laissant encore le temps de discuter entre nous, me demander mes impressions et de remercier l'équipage pour cette opportunité.


Une fois au parking , les moteurs coupés et la checklist complétée, il est temps pour moi de quitter le cockpit et de prendre congé de l'équipage après une dernière poignée de main.


Aéroport La Havane José Marti


Je débarquerai le dernier de la classe J, juste avant les W. La sortie s'effectue devant la salle d'embarquement vitrée avec l'ensemble des touristes qui attendent de rentrer au Vieux Continent.


Arrivé à la PAF, tant décriée pour sa lenteur, il n'y aura qu'une dizaine de personnes devant moi mais personne dans les box pour contrôler. Après 5 minutes d'attente une dizaine de policiers/policières arriveront en file. Le passage sera très rapide.
Idem pour la partie PIF. 


Côté récupération de bagages en revanche, ce sera plus poussif. Une file immense s'étend le long du terminal avec des Cubains et sur leurs trolleys : des TV, des micro-ondes et des quantités de matériel qu'ils importent de l'étranger. Heureusement pour moi, ils feront tous la file dans la ligne "Choses à déclarer".

Ma valise sera l'une des premières a arriver sur le tapis. 


Dehors, une foule immense attend les familles et leur nouveau matériel électronique. Il faudra se frayer un passage avec les épaules pour atteindre l'extérieur.

Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements5.0
Restauration9.0

Air France Lounge - 2E, Hall M

9.2/10
Confort9.5
Restauration9.0
Divertissements9.0
Services9.5

Paris - CDG

9.4/10
Fluidité9.5
Accès10.0
Services9.5
Propreté8.5

Havana - HAV

7.9/10
Fluidité8.5
Accès9.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

Cela faisait quelques années que je n'avais plus voyagé en J et la première fois où je payais pour être surclassé (à chaque fois des gestes commerciaux en porte). On peut dire que malgré un avion qui se fait vieux avec ses NEV4 non FF/FA l'expérience personnalisée à bord et les petites attentions de l'équipage valaient l'upgrade !
La seule ombre au tableau était l'absence d'IFE VOD durant le vol mais bon, en J j'avais autre chose à faire que regarder la TV : le spectacle dans le cockpit était bien meilleur.

Le vol
Comme dit plus haut, la cabine était correcte (et toujours mieux que la Y) mais accusait le poids des années. L'équipage dans son ensemble a été extraordinaire : pro, à l'écoute et plein d'attentions. Pour le divertissement, je mets la moyenne : 0 pour l'IFE et 5 points bonus pour le cockpit. La restauration était top, à l'exception de la collation froide qui faisait un peu tâche sur la fin.

CDG
Étrangement vide lors de mon passage. Quasiment aucune attente nul part, sentiment amplifié par le SkyPriority. J'ai bien aimé le DutyFree version Noël.

HAV
Aéroport aux allures un peu vieillottes avec sa grande boite vitrée en guide de salle d'attente. L'avantage du J est de pouvoir sortir à la PAF avant tout le monde. Beaucoup de monde au retrait des bagages mais heureusement personne dans la file "Rien à déclarer".

Salon 2E M
Spacieux et quasiment désert il m'a fait une très bonne impression que ce soit pour le confort, les services proposés ou le buffet.

Merci à tous de m'avoir lu et je vous donne très vite rdv pour la suite de ce dernier routing de l'année !

Informations sur la ligne Paris (CDG) Havana (HAV)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 18 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Havana (HAV).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 3 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 480901 by
    Esteban GOLD 16825 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce partage !

    Quelle chance d'avoir passé du temps ET l'atterrissage dans le cockpit, des moments certainement inoubliables.

    Je comprends aussi la décision du commandant et suis d'accord avec lui, mieux vaut partir sans IFE que ne pas partir du tout.

    Le catering est fidèle à AF : bonne entrée et cassolette éclaboussée. La seconde prestation est très light par contre.

    A bientôt !

    • Comment 480934 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci pour ton commentaire Stephan !
      En effet un moment unique dont je me souviendrai longtemps :)
      Le choix du CdB était le plus logique : attendre jusqu'à 1h pour trouver une solution puis se résigner à partir. Malheureusement, certains pax n'étaient pas de cet avis et criaient au remboursement. On verra bien le geste/Miles du service commercial.
      A très bientôt !

  • Comment 480909 by
    Benoit75008 7273 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Un salon à l'offre plutôt fournie.
    A bord la cabine est décevante mais je trouve le catering plutôt varié.

    L'effet COI se fait ressentir pas le confort en J.

    Bonne journée et à bientôt!

    • Comment 480935 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci du commentaire Benoit !
      Pour une 1ère dans un salon AF, effectivement je trouve qu'on s'y sent bien pour passer quelques heures. Le fait qu'il soit quasiment vide à amplifié le sentiment d'un buffet complet.
      A très bientot !

  • Comment 480936 by
    AirBretzel GOLD 9926 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Heureusement que vous avez pris le surclassement car j'imagine l'ambiance en Y.
    Un superbe moment que de pouvoir assister à l'atterrissage du vol.
    Le catering est bien même si la présentation du plat chaud mériterait un meilleur dressage.
    A bientôt

  • Comment 480944 by
    CAP974 426 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce beau FR !
    Un bon vol, avec super bonus cockpit, quelle chance !
    Décidément, les vieilles cabines COI sont à bout de souffle, J'ai eu le même soucis d'IFE en rade sur tout l'avion (F-GSQN) sur mon vol ORY-RUN du 8 décembre dernier, avec même décision du CdB. L'indemnisation fut de 8000 miles (j'étais en premium, FB plat). Le prix du surclassement de Y>J à 399 euros est fort raisonnable ! vous avez eu raison d'en profiter... à titre de comparaison, AF me proposait un upgrade W>J pour 429 euros sur mon dit-vol, de même durée , même cabine (sûrement expliqué par un taux de remplissage différent).
    A bientôt et bonnes fêtes

    • Comment 481208 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci pour votre commentaire !
      Effectivement, 400€ pour un Y>J est une bonne affaire, surtout avec les "plus" reçus à bord. Pour l'instant j'attends encore et toujours une réponse du service commercial. Je pensais que pour des pax J ça allait s'activer quelque peu mais je vais mettre ça sur le compte des congés de Noël
      A bientôt !

  • Comment 480945 by
    lucas330 1692 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Dommage pour l'IFE mais bon entendre des pax gueuler et vouloir sortir, c'est pénible, les gens ne savent que râler.
    Cabine qui fait très ancienne ahah, vivement qu'ils changent les sièges.
    Catering très correct.
    Un équipage parfait et beaucoup de chance pour le jumpseat.
    Merci, à bientôt.

    • Comment 481209 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Bonjour Lucas et merci pour le commentaire
      Les français sont râleur pour un rien alors donnez-leur une vraie raison de se plaindre et vous êtes foutus ! Ils ont commencé à faire des efforts sur le rétrofit des cabines mais c'est un peu la loterie pour tomber sur le bon appareil.
      A bientot

  • Comment 481061 by
    nicobcn TEAM GOLD 6687 Commentaires

    Merci pour ce très bon FR !

    Surclassement très malin ! AF a du mal à remplir ses cabines Y+ et J sur les COI, il y a souvent des offres intéressantes.

    A bord le CDB a eu raison de faire partir l'avion, certes l’absence d'IFE est pénalisante mais pas catastrophique, tant que l'avion vole AF respecte son contrat de transporteur. A voir ensuite pour un geste commercial qui paraît justifié.

    Équipage très sympa à bord, j'ai l'impression que la PAF de HAV s'est améliorée car idem pour moi cet été, pas trop d'attente. En revanche pour les bagages c'est toujours la galère.

    J'espère que vous avez apprécié votre séjour l'île crocodile !

    A bientôt !

    • Comment 481210 by
      Mendes GOLD AUTEUR 435 Commentaires

      Merci pour ce commentaire !
      Je soutenais totalement le CdB dans sa décision : annuler le vol et rester coincé sur CDG pour 1 journée et perdre du temps de vacances dans ce magnifique pays, là ça aurait été le drame.
      Personnellement j'ai adoré le pays même s'ils remettent tout à neuf pour leur 500è anniversaire, ça perd un peu de son "cachet". Je comprends mon voisin de siège qui y va 3x par an pour sa retraite :)
      A bientot !

Connectez-vous pour poster un commentaire.