Avis du vol Lufthansa Frankfurt Chicago en classe Première

Compagnie Lufthansa
Vol LH430
Classe Première
Siege 3G
Temps de vol 09:25
Décollage 10 Jan 19, 10:40
Arrivée à 10 Jan 19, 13:05
LH   #52 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 1099 avis
thdesbois
Par SILVER 2136
Publié le 26 janvier 2019
Bonjour à tous,

Je vous retrouve pour le deuxième segment de mon voyage vers la côte Est des États-Unis qui s'annonce un poil plus excitant cette fois-ci.
Pour rappel, la feuille de route est la suivante :

1. Paris (CDG) – Francfort (FRA), 10 Janvier 2019, LH 1051, Affaires
2. Francfort (FRA) – Chicago (ORD), 10 Janvier 2019, LH 430, Première
3. Chicago (ORD) – Washington (DCA), 14 Janvier 2019, AA 985, Première
4. Washington (DCA) – New York (LGA), 16 Janvier 2019, DL 5921, Première
5. New York (JFK) – Francfort (FRA), 19 Janvier 2019, LH 401, Première
6. Francfort (FRA) – Paris (CDG), 19 Janvier 2019, LH 1026, Affaires



On sort du monde eurobusiness pour de la première classe au sens propre.
Je suis en transit, je ne récupère pas mes bagages, ils arriveront directement à Chicago.
Avant toute chose, le service au sol de Lufthansa First n'offre pas une continuité de service comme Thaï Airways (pour l'avoir testé) ou d'après ce que je peux lire également avec Air France (non testé à ce jour). À la sortie de l'avion à Francfort (CDG - FRA), il n'y a personne pour accueillir et escorter les passagers de première classe jusqu'à leurs correspondances ou jusqu'aux louanges lorsque ces derniers continuent de voler avec Lufthansa.

De fait, on se débrouille, débarquement en zone A, qui est la zone Schengen de l'aéroport de Francfort. Mon vol suivant embarquant dans la zone B, hors Schengen, je décide de me rendre au lounge première classe de Lufthansa de la zone B pour profiter de l'ensemble des services, à savoir le service de limousine (ce qui n'aurait pas été le cas dans le lounge de la zone A à cause du PAF).

Tout comme Singapore Airlines, Lufthansa propose également un First Class Terminal. Dans mon cas il n'y a que peu d'intérêt à sortir de l'aéroport pour rejoindre ce terminal dédié puisque le seul avantage est le service de limousine garanti (Schengen ou non).
À mon sens, l'utilisation de ce terminal présente un intérêt lorsqu'on débute son voyage à Francfort (service de valet parking) ou lorsqu'on se rend dans l'espace Schengen et que le transit s'effectue à Francfort.

Lors du passage dans la zone hors Schengen, il y a le PAF. Possibilité de se présenter aux comptoirs classiques ou d'utiliser les bornes automatiques du style PARAFE. Ces derniers sont plutôt efficaces et dix minutes plus tard, je suis dans la concourse de la zone B face à :
Je ne vais pas vous ennuyer avec les photos du PAF et du concourse, je vous propose donc d'emblée de me retrouver au Lufthansa First Class Lounge (de la zone B du Terminal 1) pour une petite visite.

photo img_1720

On monte à l'étage et on se retrouve face à l'entrée du lounge.

photo img_4200

Après un accueil chaleureux et souriant, contrôle de la carte d'embarquement et annonce qu'une limousine pourra me conduire au pied de l'avion pour rejoindre la passerelle et embarquer si je le souhaite - ce que j'accepte volontiers -, la charmante hôtesse m'accompagne et souhaite me présenter les facilités du lounge - je l'arrête rapidement, je connais déjà les lieux -.

Le lounge est divisé en plusieurs espaces : un espace à proprement parler lounging area équipé de canapés et tables basses qui est contigu à un espace dining au sein du lequel il est possible de se restaurer (buffet et service à la carte). Enfin plusieurs business corners sont également disponibles ainsi que des salles de bain (à savoir : la salle de bain n°1 dispose à la fois d'une baignoire et d'une douche ; les autres salles de bain ne sont équipées que de douches).

J'ajoute également que le Lufthansa First Class Lounge de la zone A du Terminal 1 de Francfort dispose d'une cave à cigares. Je pense que c'est également le cas de celui de la zone B mais je ne peux l'affirmer ne l'ayant ni vu ni testé.

Je me suis levé tôt pour être à l'heure à CDG, n'ayant pas pris le temps de petit-déjeuner, je décide de m'attabler.

photo img_4201

Le buffet à disposition agrémenté d'une large sélection d'aliments sucrés et salés.

photo img_1730

Et une trancheuse à jambon pour terminer la présentation du coin buffet.

photo img_1731

Je me sers quelques tranches de jambon ibérique, ainsi qu'une petite salade de fruits et je commande des oeufs Bénédicte, café et jus d'orange (fraichement pressé) auprès d'un serveur souriant et plein d'entrain.

photo img_1734

La charmante hôtesse vient individuellement informer que l'embarquement est en cours et se terminera par les passagers de première classe, que nous disposons donc d'une dizaine de minutes pour se préparer à embarquer. Je termine donc en trois coups de fourchette mes oeufs Bénédicte - excellents sauf le pain de mie en guise de base qui n'est pas du tout convaincant -.

Je retourne à l'entrée du lounge, l'hôtesse m'escorte jusqu'à un ascenseur dédié pour rejoindre le tarmac où attend la Porsche qui doit me conduire jusqu'à l'avion.



La chauffeuse nous attend à la sortie de l'ascenseur, salutations d'usage par mon nom et nous discutons le long du trajet. Elle porte un gilet jaune et en plaisante allègrement en disant que c'est surement l'une des seules à conduire une Porsche…
Très souriante elle n'hésite pas non plus à écarter les autres passagers pour que je ne patiente pas une fois sur la passerelle. Enfin, elle me souhaite un très agréable voyage au moment de poser un pied dans l'avion.

Avant de découvrir la cabine, quelques photos de la bête :



L'équipe du jour qui va officier en première classe me fait d'emblée fort bonne impression. Salutations très chaleureuses, presentations et je me dirige vers mon siège.

Aujourd'hui, je suis à la place 3G et sur les huit sièges que compte la cabine, seuls cinq seront occupés. Je suis à la place 3G car étant donné la configuration de la cabine, c'est le seul siège avec le 3F qui sont côte à côte (siège sur lequel prendra place mon compagnon de voyage).
Outre le fait que la cabine soit aérée et lumineuse, le jeu de couleurs est agréable et je dois dire que j'aime beaucoup la façon qu'à Lufthansa de présenter la cabine avant le décollage et à nouveau lors du service du repas principal.

Voici le siège (propre, rien à redire) et l'ottoman.

photo img_4208

La traditionnelle rose rouge de Lufthansa en première classe.

photo img_4258

La rose est également disposée à chacun des fauteuils de la cabine.

photo img_4212

La pitch est à mon sens largement suffisant. Il ne s'agit pas d'une suite privative mais un panneau peut-être relevé le long du couloir pour plus d'intimité (ou entre les sièges s'ils sont côte à côte). Le siège est large et confortable.
Mon siège plus en détails :

photo img_1746photo img_1747

Je me débarrasse de mon manteau, écharpe et veste. Marcel, l'un des PNC du jour s'empresse de tout suspendre dans la penderie (pour information sur le 747, la configuration de la cabine permet à chaque passager d'avoir une penderie individuelle) et propose de ranger ma valise dans le compartiment dédié (idem, un petit compartiment/placard individuel sous la penderie permet de stocker ses sacs ou autres effets personnels).

Le CCP à l'humour assez particulier passe saluer les passagers et en profite pour distribuer un petit coupon avec un code wifi (usage gratuit). Le wifi fonctionne correctement mais je ne l'utiliserai pas.

À mon sens, la présentation pré-décollage de la cabine est vraiment un must de Lufthansa.

photo img_1748photo img_1749

Marcel me propose d'emblée un rafraichissement, petit-déjeuner fraichement terminé, j'opte sans hésitation pour du champagne. Au choix, Pommery Cuvée Louise ou Taittinger Comtes de Champagne.

J'opte pour le Taittinger.

photo img_1750photo img_1752

Hopla ! Revenons un petit moment sur le siège et les divers équipements.
L'IFE est suffisamment grand, fluide et le contenu est très honnête (mais je ne suis pas un grand adepte du divertissement en vol, il m'arrive assez régulièrement de laisser l'écran éteint).
Tout d'abord, il s'ensuit un casque Bose réducteur de bruit.

photo img_1764

Des coffres de rangement (en quantité suffisante).

photo img_1763

Une trousse de toilette plutôt classique avec : masque de nuit, chaussettes, bouchons d'oreilles, brosse à dents, dentifrice, peigne, crèmes mains/visage/corps de la marque La Prairie et chausse-pied.

photo img_1761photo img_1769

Force est de constater que je n'ai jamais eu l'occasion de compléter ma collection de trousses de toilette Rimowa en voyageant sur Lufthansa. Par contre Thaï Airways en distribue littéralement à chacun de mes voyages.

S'agissant du pyjama, Lufthansa coopère toujours avec Van Laack mais ces derniers ne sont plus gris et il n'y a plus de différence de matière entre le haut et le bas comme c'était le cas auparavant. Le pyjama qui m'a été distribué est un nouveau modèle - toujours de la maison Van Laack - entièrement marron avec le col blanc et accompagné d'une écharpe (de nuit ?) dans la même matière. Ça me semble bien plus qualitatif que le précédent modèle.

photo img_1757

Et le meilleur arrive maintenant : les pantoufles. Incroyablement confortables et dignes de ce que distribuent les meilleurs hôtels. Jugez plutôt :

photo img_1756photo img_4209

Un petit saut aux toilettes avant le décollage (deux toilettes pour la cabine de première, c'est propre et ça le restera).
J'enfile mon pyjama et c'est aussi l'occasion de vous faire visiter :



Je mets mes pantoufles, Marcel, notre PNC plutôt à l'aise, ne manque pas de sourire et me lance un : "super comfy those new slippers".
On ne va pas tarder à décoller.

Vingt minutes plus tard, ça s'active dans le galley et le comptoir de présentation situé à l'avant de la troisième rangée de la cabine retrouve sa présentation pré-décollage.
De la même façon, je retrouve également rapidement un verre plein.
Marcel et sa collègue (dont j'ai malheureusement oublié le nom) guettent.

Une heure après le décollage, l'apéritif débute : oshibori décoré de pétales de roses (distribué et promptement récupéré après usage) et amuse-bouches (noix de Saint-Jacques et mousse de chou-fleur - c'est bon).

photo img_4213

C'est maintenant l'heure d'attaquer le repas.

photo img_4210

À noter que Lufthansa ne propose pas de Book the Cook comme Thaï ou Singapore Airlines. On se contente donc de la sélection disponible à bord.
Je vous propose de parcourir ensemble la carte des plats (disponible en allemand, anglais et espagnol).



Sans oublier l'essentiel : la carte des boissons.



C'est parti, ça commence par le dressage appliqué de la table. Hélas, le placement des couverts relève de la corvée du passager même en première.

photo img_1770photo img_4217

Je constate que le détail est poussé assez loin :

photo img_4219

Le service - à la roulante - peut commencer. Personnellement, j'aime beaucoup ce style de service, je suis content de le retrouver chez Lufthansa pour le caviar, les entrées ainsi que le fromage et les desserts. C'est plus plaisant qu'un simple service à l'assiette même si génère un peu plus d'agitation dans la cabine.

photo img_4220photo img_4222

Contrairement à Thaï Airways qui rationne le caviar en portions individuelles de 30 grammes (je concède par ailleurs que la présentation du caviar sur ThaÏ est très réussie avec cette sorte d'assiette compartimentée en demi-cercle présentant les accompagnements du caviar), ici il s'agit d'un pot pour l'ensemble de la cabine.

photo img_4221

Caviar, épisode 1.
photo img_4223

À mon plus grand plaisir, il y aura eu trois épisodes de caviar aujourd'hui…alors, trouvez-vous toujours le service à la roulante ringard et inutile ?
Je fais remarquer aux PNC l'absence de cuillère en nacre pour déguster le caviar ; Thaï Airways et Singapore Airlines en proposent.

J'attaque ensuite la sélection d'entrées. Je fais le choix de toutes les goûter et je ne suis pas déçu. Trio gagnant accompagné d'un vin blanc sud-africain.

photo img_4233photo img_1779

Ensuite, un sorte de trou normand revisité est proposé en guise d'intermède entre les entrées et le plat de résistance. Habituellement pas grand adepte de ce genre de chose, je me laisse néanmoins convaincre. Il s'agira en réalité d'un sorbet à la poire baigné au champagne Pommery Cuvée Louise (à ce stade nous sommes à sec de Taittinger Comtes de Champagne).

photo img_1783

Le plat de résistance arrive quelques minutes plus tard. La poularde, sa sauce et ses accompagnements étaient vraiment très bons.

photo img_1785

Je teste deux vins rouges pour accompagner le plat : un argentin et un français. Je préfère de loin le Château Latour-Martillac.

photo img_1786photo img_1787

Malencontreusement deux petites gouttes de vin rouge viennent s'échouer sur ma nappe, Marcel vient immédiatement me proposer de la changer. Je refuse et on passe aux fromages, servis encore une fois à la roulante.

photo img_1791

Largement repus, je décide de m'abstenir des desserts proposés à la carte au profit d'une assiette de fruits frais et d'une infusion pour terminer le repas.

photo img_1797

Une fois la table débarrassée, je vais me brosser les dents et je retrouve mon fauteuil transformé en lit. J'indique à l'équipage vouloir être réveillé une heure et demi avant l'atterrissage, je termine tranquillement de regarder un film et je m'endors.

photo img_1794

Je me réveille avant la consigne donnée à l'équipage, je ne souhaite pas de petit-déjeuner ou de snack, seulement un café que je bois en profitant de la vue.



L'atterrissage se passe sans encombre, l'équipage vient saluer chaque passager.
Débarquement et une hôtesse Lufthansa indique aux passagers de première classe qu'elle ne peut les assister avec les formalités liées à l'immigration mais qu'elle sera présente après l'immigration près du carrousel à bagages pour nous assister si nécessaire.

Le shutdown dure depuis plus de dix jours déjà mais nous sommes chanceux l'immigration est quasi-déserte, les bagages sont livrés rapidement et une trentaine de minutes plus tard, je suis dans le taxi qui file vers downtown Chicago.

photo img_4263

À bientôt pour le reste du périple.
Afficher la suite

Verdict

Lufthansa

9.8/10
Cabine10.0
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration10.0

Lufthansa First Class Lounge - Concourse B Central Area

9.8/10
Confort10.0
Restauration9.0
Divertissements10.0
Services10.0

Frankfurt - FRA

8.1/10
Fluidité6.0
Accès10.0
Services7.5
Propreté9.0

Chicago - ORD

8.5/10
Fluidité10.0
Accès7.0
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

Lufthansa tire son épingle du jeu haut la main avec ce vol parfaitement bien exécuté et maîtrisé à tout point de vue. L'équipe qui officiait sur ce vol y est certainement pour beaucoup et a été d'une efficacité incomparable (PNC proactifs, souriants et professionnels).

En ce qui concerne la cabine, pas de surprise, elle est agréable, spacieuse et aérée. C'est une valeur sûre. Le siège et le lit sont tous deux confortables, les rangements sont suffisants et l'offre de divertissements est tout à fait honorable.

S'agissant de la nourriture et des boissons, pas d'erreur non plus que ce soit dans le First Class Lounge de Francfort ou à bord. Bien entendu il ne s'agit pas de faire une quelconque comparaison avec un trois étoiles Michelin mais il faut tout de même relever l'excellent niveau du catering.

Globalement, Lufthansa gagnerait à offrir une continuité de service et éviter les ruptures qui s'avèrent la plupart du temps préjudiciables à la qualité de la prestation dans son ensemble.

Sauf à considérer ces points comme rédhibitoires, ça donne envie de voler avec Lufthansa encore, encore et encore !

Informations sur la ligne Frankfurt (FRA) Chicago (ORD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Frankfurt (FRA) → Chicago (ORD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Lufthansa avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 0 minutes.

  Plus d'informations

17 Commentaires

  • Comment 485382 by
    Frednyon SILVER 2209 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR
    Offre solide de LH en First.
    Il n’y a bien qu’en Allemagne que l’on est amené à l’avion en Panaméra...
    On peut chipoter sur des détails, mais l’ensemble est très qualitatif.
    L’espace disponible dans cette cabine située dans le nez du 747 est agréable.
    J’aime beaucoup ce service au chariot (un peu rétro), qui permet de voir les plats avant de choisir (ou de prendre les 3 entrées).
    Il me semble que la carte des vins est un peu en retrait, avec notamment des vins du Nouveau-Monde (et un porto) qui n’ont rien à faire en First.
    Merci pour le partage !

    • Comment 486524 by
      thdesbois SILVER AUTEUR 62 Commentaires

      Merci pour ce commentaire.
      Je suis content de lire que je ne suis pas le seul à apprécier le côté "old school" du service à la roulante.
      La cabine dans le nez du 747 est effectivement très spacieuse (avec en plus des vestiaires individuels).

  • Comment 485389 by
    mogoy GOLD 9826 Commentaires

    Merci pour ce FR très réussi et plaisant à lire.

    3 épisodes de caviar et un joli chariot d'entrées, de quoi se réconcilier avec LH.
    Syndrome à l'Asiana avec la rupture du champagne de tête si tôt durant le vol. Ce n'est pas bon signe même si je n'ai jamais eu l'occasion de goûter la cuvée Louise.

    Comme l'a dit Frednyon, une carte des vins assez faible...

  • Comment 485392 by
    Numero_2 SILVER 9432 Commentaires

    Merci pour cette suite.

    C’est complet et agréablement narré : on sent que vous considérez le voyage en First comme une expérience en soi.

    Les accompagnements personnalisés en transit sont à mon avis nécessaires si ils font passer le passager par des chemins dérobés ou des coupe-file. Si ce n’est pas le cas je trouve ce service superflu.

    Question indiscrète : voyagiez-vous accompagné (ce dont je me doute vu les photos prises à bord) ? Si non la table non débarrassée du salon ferait tache. ;)

    Excellent point que ce transfert en Porsche depuis le salon B.

    Cabine connue et qui reste agréable dans le nez du 747.

    « Hélas, le placement des couverts relève de la corvée du passager même en première. » -> :(

    Beau service à l’ancienne que l’on retrouve aussi en J OS.

    Dommage que le Comtes de Champagne soit rationné car non seulement il est excellent mais cela donne une impression de pingrerie de la part de LH.
    En comparaison, j’ai vu tellement de bouteilles de Krug siphonnées en J BR que j’avais l’impression que la soute en était garnie !

    Deuxième question indiscrète : dans quelle langue avez-vous communiqué avec l’équipage ?

    Comme Frednyon et Mogoy qui sont des amateurs avertis, je trouve la carte des vins un peu légère pour cette classe de voyage.

    Merci encore et à bientôt.

    • Comment 486527 by
      thdesbois SILVER AUTEUR 62 Commentaires

      Lufthansa n'est pas extrêmement au point avec les escortes (si ce n'est celles sortant des First Class Lounges ou First Class Terminal), c'est un axe d'amélioration immédiat et évident. L'expérience "premium" s'en trouverait renforcée comme le propose déjà la Thaï à Bangkok.
      Idem s'agissant du placement des couverts à mon avis.

      Bien vu, j'étais effectivement accompagné, c'est pour ça que la table est dressée pour deux personnes. C'est également la raison pour laquelle nous voyagions sur les fauteuils 3F et 3G (autrement j'aurai préféré le 3A).

      J'ai communiqué en anglais avec l'équipage, qui était parfaitement bilingue sur ce segment de vol.

  • Comment 485436 by
    lagentsecret SILVER 10682 Commentaires

    Merci pour ce FR

    C'est complet, détaillé et très agréable à lire.

    Passage rapide par un salon où vous avez vos habitudes.

    "où attend la Porsche qui doit me conduire jusqu'à l'avion."
    Je dirais qu'aujourd'hui le fait d'être conduit par une gilet jaune est plus prestigieux
    que la marque de la voiture ;)

    Cabine agréable qu'on pourrait trouver manquée d'intimité.

    Siège confortable et offrant un repos de qualité en position lit.

    Equipage parfait mais je pense que c'est le marqueur principal et essentiel de cette classe de voyage.

    Dommage d'être en rupture sur un champagne.

    Le catering, clairement à votre goût, est toujours assez audacieux chez LH je trouve :
    Selle de veau et thon, mayonnaise aux anchois/Saumon épicé, choucroute parfumée au gingembre, moutarde et légumes/
    Gorgonzola, cerises poivrées, pignons.
    Poularde nourrie au maïs, jus de graine de courge, Krautfleckerl (qui sont des pâtes
    autrichiennes servies traditionnellement, comme ici, avec du chou blanc).

    "Sans oublier l'essentiel : la carte des boissons."
    Certes cette carte ne fait pas la part belle à des crus prestigieux mais peut-être
    offre-t-elle des découvertes intéressantes.

    Service au chariot que je trouve élégant

    L'huile d'olive semble être présentée en coupelle avec du vinaigre, au détriment de celui qui voudrait en apprécier
    le goût.

    " je ne souhaite pas de petit-déjeuner ou de snack, seulement un café que je bois en profitant de la vue."
    La vue est dans ce cas, pour moi, le plus grand des plaisirs

    "Globalement, Lufthansa gagnerait à offrir une continuité de service et éviter les ruptures qui s'avèrent la plupart du temps préjudiciables à la qualité de la prestation dans son ensemble."
    Bizarrement l'hôtesse Lufthansa ne semble pas être capable de vous assister alors qu'il me semble
    que AF le fait à certaines escales avec ses pax First.

    A bientôt pour un autre de ces excellents partages d'expérience

    • Comment 486528 by
      thdesbois SILVER AUTEUR 62 Commentaires

      Un équipage lorsqu'il est irréprochable, ça vaut toujours le coup de le souligner. C'est d'ailleurs ce que j'ai dit lors du mot d'adieu (et c'est pas toujours le cas comme j'ai pu expérimenter sur segment JFK-FRA...mais c'est une autre histoire - à venir).

      Effectivement, je rejoins toutes les remarques formulées sur ce point, la rupture de stock c'est bien dommage pour les passagers...et ça fait un peu "pauvresse" de la part de Lufthansa.

      Je suis d'accord avec vous en ce qui concerne la nourriture, j'adhère à ce que propose Lufthansa. Pour information, lors de la mise en place et du dressage de la tableau, la coupelle est posée, ensuite l'huile est présentée, servie, et la proposition d'y ajouter du vinaigre est faite au passager. J'ai accepté mais je n'ai pas touché à la coupelle à vrai dire.

      Savez-vous si Air France assiste ses passagers La Première à la descente de l'avion aux USA (de la passerelle jusqu'à la réception des bagages en passant par l'immigration) ? Si tel est le cas, mauvais point pour Lufthansa.

      • Comment 486532 by
        lagentsecret SILVER 10682 Commentaires

        Savez-vous si Air France assiste ses passagers La Première à la descente de l'avion aux USA (de la passerelle jusqu'à la réception des bagages en passant par l'immigration) ?
        C'était le cas dans ce FR
        https://flight-report.com/fr/report/27074/Air-France-AF0072-Paris-CDG-Los-Angeles-LAX

  • Comment 485462 by
    nico83et13 SILVER 1988 Commentaires

    Merci pour le FR.

    Petit plus en voyageant sur LH c'est l'accès au salon F, SQ est plutôt mesquin de ne pas payer l'entrée. C'est vraiment agréable de se restaurer avant un vol.
    Vraiment un plus de se faire transférer en Porsche.
    Beaucoup n'aiment pas cette cabine F de LH mais moi je l'aime bien tant le siège est confortable, et il a l'air bien moelleux à souhait.
    J'aime ce service avec les chariots, ça donne une touche de luxe et j'aime bien jeter un oeil sur ce qu'on va manger.
    Par contre la carte des vins est très très faible hormis le champagne.
    Dommage de ne pas avoir pris les photos du repas de votre compagnon s'il a mangé autre chose que vous.
    Est ce que l'hôtesse s'est occupé de vos valises et vous attendez au panneau first LH/LX devant le carrousel ?

    A bientôt.

    • Comment 486529 by
      thdesbois SILVER AUTEUR 62 Commentaires

      Merci pour votre commentaire. Finalement, on s'avère être quelqu'uns à apprécier cette cabine dans le nez du 747 et le service à la roulante. Content de le constater avec l'espoir que de plus en plus de compagnies fassent ce choix là.

      L'hôtesse attendait à la sortie de l'avion sur la passerelle en disant au passagers de première qu'elle les retrouverait à la réception des bagages et qu'elle ne pouvait en rien les assister avec les formalités liées à l'immigration.
      Soit dit en passant, ces formalités ont été tellement vite expédiées que l'hôtesse n'est pas arrivée avant nous aux carrousels à bagages. Conclusion : efficacité limitée voire nulle.

  • Comment 485480 by
    Esteban TEAM GOLD 10398 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Je trouve le produit First LH vraiment très bien sauf en ce qui concerne l'accompagnement que LH n'est pas capable de proposer à ses clients dans ses propres hubs. C'est vraiment un énorme point noir et je ne comprend pas que ce ne soit pas prévu.

    Sinon c'est parfait.

    A bientôt !

  • Comment 486493 by
    Leadership TEAM GOLD 4346 Commentaires

    Merci pour cette suite avec ce FR en effet plus attendu que le précédent :P
    Je vous félicite pour la qualité du récit et pour les photos. Le ton est juste et les remarques pertinentes sur ce produit d’exception.
    Le service est bien exécuté avec des PNC parfait, c’est en effet un marqueur de la First.
    Très bien de proposer deux champagnes et notamment le superbe Comtes de Champagne de Taittinger mais dommage de sa rupture de stock en plein vol!
    À bientôt

  • Comment 486551 by
    pititom GOLD 10273 Commentaires

    Merci pour ce joli FR !

    En effet, pas d'accompagnement chez LH. Mais sortir (et traverser le parking taxi) peut valoir le coup au delà de l'hypothétique limo. Comme le cigar-lounge (pour les fumeurs) et le très large bar qui n'est pas au salon du terminal. Mais pour un pdj, je suis d'accord que cela suffit ;)

    Jolie cabine, qui me va très bien (n'étant pas claustrophile) mais je trouve la tablette du verre trop loin du siège. Un vrai comble ^^

    C'est vrai que le charriot, c'est très élégant, mais cela veut dire service à horaire fixe et pas à la demande.

    Il n'y a pas que TG qui rationne le caviar. C'est 30gr aussi sur CX par exemple, ou même juste 5gr chez AF pour faire l'illusion. Je reconnais que les doses chez LH sont généreuses. Mais il faut bien compenser leur catering rarement engageant :s Mais il semble que vous aimiez la poularde à la LH ^^

    Un très beau vol en tout cas !

    A bientôt :)

    • Comment 486557 by
      thdesbois SILVER AUTEUR 62 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.
      Il est vrai qu'à la faveur d'une escale plus longue ou au profit d'une période plus favorable (apéritif/dîner par exemple), cela peut valoir le coup de mettre les pieds au FCT. Peut-être à l'occasion d'un prochain vol avec Lufthansa...

      "C'est vrai que le charriot, c'est très élégant, mais cela veut dire service à horaire fixe et pas à la demande." Je dois dire que c'est assez vrai et c'est en tout état de cause ce que l'équipage tente d'imposer mais je me permets lorsque je souhaite faire durer l'apéritif de le refuser et d'indiquer gentiment mais fermement qu'en tant que passager : I am the master of time.

      Proposer 5 grammes c'est risible, autant ne pas en proposer, AF joue l'apparence du luxe et la pingrerie en même temps.
      Je ne connais pas la première de CX, mais sur TH quoique rationné, le service du caviar et particulièrement agréable.
      J'ai vraiment aimé la poularde, c'est vrai.

Connectez-vous pour poster un commentaire.