Avis du vol Iberia Express Lyon Madrid en classe Economique

Compagnie Iberia Express
Vol I23735
Classe Economique
Siege 25A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:10
Décollage 07 Déc 18, 11:10
Arrivée à 07 Déc 18, 13:00
I2   #106 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 43 avis
scorph
Par GOLD 690
Publié le 29 janvier 2019

Bonjour à tous et bienvenue à bord de cette nouvelle courte série de FR entre France et Espagne effectuée en cette fin d'année 2018.


Ayant beaucoup de jours à solder d’ici fin décembre, je me vois « forcer » de poser quelques jours en cette fin d’année. Madame ne pouvant m’accompagner je décide d’aller faire une petite tournée de la famille du coté de Grenoble.
Souhaitant tout de même voir du pays je décide de mettre le cap sur la capitale Espagnole Madrid que je ne connais pas et qui est suffisamment proche et bien desservie depuis Toulouse pour permettre à madame de me rejoindre quelques jours en amoureux.

Au niveau du routing je fais très simple, mon habituel vol Easyjet du matin se chargera de me transporter jusqu’à Lyon afin de rejoindre la famille dans les Alpes. Quant au retour je trouverais un billet LYS-MAD-TLS à 79€ avec Iberia express avec des horaires sympa (départ en matinée le vendredi, retour le mardi soir). Madame aura le même tarif à J-30 pour son TLS-MAD-TLS avec Iberia express aussi.

Ce qui nous donne le routing suivant: 


Routing


Cette ligne est étonnamment une exclue ! Mais que font nos FRiste Lyonnais ? Sans doute habitué aux compagnies plus pompeuses comme Emirates ou LH (ils se reconnaîtront ;-))


Direction lyon satolas


Le voyage commence déjà par une petite nouveauté au départ de Grenoble, je délaisserais mon habituelle navette Ouibus pour son concurrent Allemand Flixbus qui a ouvert la ligne il y a quelques mois, la raison, le tarif A/S à 5€ contre 17€ en moyenne sur la compagnie bleue. Bilan c’est exactement le même service, toutefois avantage à Ouibus pour la fréquence (1 bus toutes les 30 min en période de pointe + flexibilité horaire contre uniquement 5 bus par jour pour Flixbus).
Pour faire simple je conseil Flixbus pour venir de Grenoble et non dans l’autre sens car si votre avion a du retard vous avez perdu 5€ contrairement aux Ouibus qui permettent une flexibilité de 2 bus dans le sens Lyon > Grenoble. 


photo p1

Après cet aparté bus « Macron » il est temps pour moi de rejoindre l’aéroport, au loin la gare TGV ne c’est toujours pas envolée malgré sa forme de volatile.


photo p2

Je rentre dans le terminal 2, et tombe sur le FIDS. Iberia opère encore depuis la partie « ancienne » de l’aéroport de Lyon et cela fait très longtemps que je n’ai pas pris AF ou A5 au départ de LYS.


photo p3

Petite marche au milieu des commerces, on trouve des boutiques « aelia » mais aussi une petite supérette Casino.


photo p4

Petite halte au Starbucks pour prendre un café (levé à 6h30 tout de même)…


photo p7

Le terminal 2 fait désormais pale figure si l’on compare au flambant neuf terminal 1, plafond assez bas, design des années 90, des boutiques fermées, bref une fin de règne.


photo p8-86

Le passage par la sécurité sera lui très rapide, une seule personne devant moi avec un préposé plutôt sympathique.


photo p9

Je n’ai que quelques pas à faire avant de rejoindre la porte P16 d’où partira mon vol toutefois il me reste une dernière étape à passer le contrôle d’identité de la PAF. Comme son compère le PIF il sera rapidement effectué et avec le sourire.


photo p10

Une fois les contrôles passés c’est le désert, à part quelques distributeurs il n’y a rien dans cette zone « non-Schengen », le salon Dzhari à lui été déserté avec l’ouverture des deux salons confluence et Mont-Blanc du T1. 


photo p11

La salle à tout de même bénéficié de quelques décorations


photo p24-0-38

Notre vol est bien affiché, mais aucun appareil n’est à la porte pour le moment.


photo p12

La passerelle décorée pour faire plaisir à NicoBCN.


photo p13

Je m’essaye au spotting, vraiment pas pratique depuis cette salle d’embarquement.

On distingue tout de même au loin l’arrivée d’un A320 sharklet de LH depuis Munich, Chevelan ? 


photo p14

Le nouvel ami d’Esteban l’Embraer 175 décolle en direction d’Amsterdam.


photo p15

Air Arabia Maroc s’envole lui en direction de Fez.


photo p16photo p17

Alors qu’un A318 d’Air France arrive de Paris de Gaulle.


photo p18

Easyjet arrive lui d’une rotation depuis Barcelone.


photo p20

Tandis que cet A320 d’Air France arrive lui d'Orly 


photo p19

Notre appareil pointe le bout de son nez et atterri à l’heure depuis Madrid.


photo p21photo p22

Bon désolé pour la qualité des photos voici à travers de quoi je spottais…


photo p23

Du coup pour avoir notre oiseau du jour en entier ce sera compliqué, il s’agit d’EC-LLE un A320 âgé de 19 ans, il a commencé sa carrière chez Iberia avant d’être transféré et ré-immatriculé chez Iberia express.



L’embarquement est finalement appelé avec le respect des priorités mais pas d’utilisation des groupes d’embarquements.


photo p25

La carte d’embarquement du jour.


photo p50

Je rejoins la passerelle où ça bouchonne quelque peu le temps d’installer les PMR, parfait cela me permet de prendre différentes vues de notre appareil du jour personnellement je trouve la livrée Iberia express plutôt réussie.



Fuselage shoot réglementaire.


photo p33

On y est presque !


photo p34

A Bord de l'A320 d'iberia express


L'acceuil à bord de la part de la CC est souriant, les PNC portent un uniforme différent de celui de la maison mère, un peu plus décontracté.
Passage par la cabine business aux seyantes têtières noires et au pas un peu moins réduit.


photo p35

Je remonte la cabine, en éco les têtières sont rouge, de nouveau le contact avec les 2 hôtesses qui sont souriantes et chaleureuses à des années lumières de mes souvenirs d'Iberia. 


photo p36

Je rejoins mon siège, 



L'avantage des vols en semaine hors saison c'est qu'on est souvent pas trop dérangé par les voisins ! L'arrière de la cabine est littéralement vide avec un remplissage totale de la cabine qui doit atteindre péniblement les 50%.


photo p40

Détail sur la têtière en faux cuir.


photo p39

Le pitch nous rappel douloureusement que nous sommes sur une low-cost (je ne fais qu'un petit mètre soixante douze).


photo p42

Le PSU assez vintage dans cette cabine qui montre son age avancé. Je devrais d'ailleurs bricoler un peu la protection de vitre de mon hublot en la re-clipsant au panneau d'habillage cabine.


photo p45

Dans mon champs de vision je trouve le range document mais aussi l'arrière de la têtière du siège de devant qui fait de la pub pour l'application de divertissement "Club Express Onboard" j'y reviendrais un peu plus tard.


photo p43

En cabine l'embarquement est terminé avec un peu d'avance sur l'horaire prévu.


photo p46

Vu depuis mon hublot


photo p49

Les consignes sont présentés à l'ancienne par notre équipage du jour et nous ne tardons pas à repousser, au passage on notera que BA opère elle depuis le terminal 1 on ne mélange pas les torchons et les serviettes chez IAG !


photo p51

Notre roulage commence en direction de la piste 17 droite en service ce midi en passant devant la tour.


photo p52photo p53

La cabine est elle prête pour le décollage. 


photo p54

Nous arrivons au point d’arrêt de la piste de décollage.


photo p55

Nous n'utiliserons pas toute la longueur (4000m) de la piste 17R/35L pour nous envoler aujourd'hui.


photo p56

Nous nous élançons sans attente avec un beau survol du terrain.



Au loin on aperçoit les contreforts du Bugey.


photo p60

Notre montée nous fait survoler, les hangars de logistiques et la barrière de péage de la Verpillière avant de passer à travers la couche nuageuse.


photo p61photo p62

Fort heureusement très peu épaisse.


photo p63

Au sommet se sont les cimes enneigées des Alpes que l'on aperçoit au loin.



Décidément ce hublot n'est ni propre ni en bon état de plus je suis a contre jour allons voir ailleurs dans la cabine si l'on trouve une meilleure place. 


photo p67

J'ai été plutôt bien inspiré car nous survolons la ville de Lyon, avec un passage par le Sud et une très belle vue sur le quartier de confluence et le Stade Gerland.



Nous volons au Nord de Saint Etienne, et la ville de Montbrison.


photo p74photo p75

Malheureusement le Massif-Central sera recouvert d'une fine couche nuageuse.


photo p76

Je ne suis toujours pas dérangé par mes voisins…


photo p77-98

La couches nuageuse est plus ou moins dense à certains endroits.


photo p78photo p79

Petit coup d’œil sur la littérature de bord, on y trouve la safety card, le magazine Ronda ainsi que la carte de la vente à bord.


photo p44

A l'intérieur du magazine de bord on trouve cette double page qui présente la filiale low-cost d'Iberia Express. Mais aussi la page de présentation de la flotte d'Iberia.


photo p48photo p81

La carte de la vente à bord qui connaîtra un succès mitigé.


photo p105-0-60

En cabine l'ambiance est calme, le rideau entre les deux classes tiré.


photo p80

Dehors le blanc domine toujours autant.


photo p82

Pour avoir une idée de la route suivie, merci flightradar24.com


photo p152

Ça se découvre un peu sur notre route dans le Sud Ouest de la France, Malheureusement à 35000ft avec une légère brume au sol il est impossible de distinguer précisément le sol.


photo p83

J'en profite donc pour tester l'application de divertissement à bord proposée par Iberia Express.
L'accès est facile, il suffit de connecter son appareil au wifi de l'appareil et de créer un compte. On tombe ensuite sur le menu avec un accès à une géolocalisation. 


photo p153

Dans l'onglet divertissement on retrouve un choix de films pas tous hyper récents mais pour tout publique. On y trouve aussi des séries. On notera le petit message à l'attention des utilisateurs sans gènes.
Bien entendu et contrairement à Norwegian tous les films sont gratuits.


photo p154photo p155

Au niveau de la musique le choix est plus restreint avec de nombreux Dj sets.


photo p156

Ça marche aussi très bien sur ordinateur.


photo p84-19

D'ailleurs la position est assez précise, je doutais dans un premier temps que nous passions si proche du golf de Gascogne mais c'est bien la cote Atlantique que l'on aperçoit au loin. La grande zone urbaine visible n'est autre que l'ensemble urbain qui regroupe les villes de Bayonne, Biarritz et Anglet.



Petit air to air avec cet A220 de Swiss.


photo p87

Alors que l'on approche des Pyrénées le relief se plie.


photo p89

Nous survolons a présent la chaîne de montagne frontalière avec l'océan Atlantique en toile de fond.


photo p90

Nous sommes à présent en Espagne et l'on survol la célèbre ville de Pampelune.



Puis les paysages aride de Navarre.


photo p94photo p95

En cabine l'ambiance est toujours aussi tranquille.


photo p101

Avant que le relief ne recommence à grimper au niveau de la Sierra de Cebollera.


photo p96

Les crêtes sont hérissés d'éoliennes.


photo p98

C'est à se moment là que les annonce concernant la fin du vol sont diffusées en cabine, les hôtesses passerons en cabine offrir à tous les passagers un tube entier de chewing-gum. Pratique étrange mais appréciée.


photo p97

Un peu plus tard alors que notre descente est déjà bien entamée on devine les sommets légèrement enneigés du Macizo del Pico del Lobo-Cebollera.


photo p99

Nous survolons à présent la Castille et la vallée du Duero.


photo p102

Nous apercevons au loin la retenue d'Alcorlo.


photo p103

Notre approche de Madrid nous fait survoler l'Est de Guadalajara.


photo p104

Ici le terrain est un peu plus vallonné alors que nous faisons toujours cap au Sud.


photo p106

Alors que nous virons vers le Nord Ouest, direction Madrid, le paysage se fait plus plat.


photo p107

Le sol se rapproche on distingue bien les plantations d'oliviers.


photo p108

La cabine est désormais prête pour l’atterrissage les hôtesses passeront deux fois vérifier que tous les passagers soient bien attachés.


photo p109

Alors que nous approchons du terrain une petite masse de nuage bas fait son apparition, c'est un phénomène assez courant à Madrid. Nous poursuivons notre ombre durant quelques minutes.


photo p110photo p111

Heureusement ce banc de nuage est de petite taille et nous aurons un visuelle parfait pour l'approche vers la piste 32L.


photo p112

Nous passons au niveau de l’échangeur autoroutier de Torrejon.


photo p113

Nous survolons le sud du terrain de Barajas où l'on trouve une partie des services au sol d'Iberia.


photo p114

Dans le prolongement entre les deux pistes 32 se trouve les hangars de maintenance devant lesquels trônent une partie des ex-A340-300 de la compagnie Espagnole.


photo p115

Un peu plus loin se sont les MD 87/88 qui attendent la découpeuse le nombre décroit petit à petit mais il reste quelques survivants.


photo p116

Les fire trainer des pompiers de Barajas dont un ancien 727.


photo p117

Bienvenido A Madrid


Posé en douceur sur le tarmac madrilène et freinage peu appuyé.


photo p118photo p119

Nous quittons rapidement la piste.


photo p120

Et nous prenons la direction du T4.


photo p121

En chemin on croise cet A330-300 ce dernier à du connaitre une panne car il n'a pas volé pendant près de 10 jours.


photo p122

Au loin on aperçoit le T4S qui regroupe les vols intercontinentaux d'Iberia, One world mais aussi quelques autres compagnies comme Emirates ou Avianca.


photo p123

En chemin on croise un Cessna citation immatriculé en Algérie.


photo p124

Un Boeing 787-9 de Saudia arrive de Jeddah, en toile de fond on aperçoit le T4S ou loge l'A380 Emirates avec la livrée Expo 2020.


photo p125

Mais pour nous c'est par là.


photo p126

Beau line-up d'Airbus moyens courriers aux couleurs locales.


photo p127

Cet A321 partira dans la soirée direction Barcelone.


photo p128

Son frère s'envolera lui aussi dans la soirée mais direction Porto.


photo p129

Module plus petit, l'A319 arrive lui depuis Dusseldorf.


photo p130

Encore un A321 mais celui-la fera du béton pendant toute la journée.


photo p131

Virage à gauche qui sera le dernier, on ne peut pas dire qu'à cette heure-ci ça grouille d'activité au T4…


photo p132

Vu le faible remplissage le débarquement se fera rapidement par un jet bridge. Une nouvelles fois les hôtesses me saluerons avec un sourire qui fait plaisir à voir.


photo p133

Vue sur la carlingue de notre appareil grâce au jet bridge vitré. 


photo p134

Direction le terminal.


photo p135

On retrouve l'architecture typique de Barajas et cet immense T4 que je trouve vraiment bien fait.


photo p136

Je profite des belles baies vitrées pour tirer une dernière fois le portrait à notre oiseau du jour, bye bye Lima Echo. On notera au passage que de nombreuses palettes de fret seront sortis des soutes de notre A320 peut être de quoi rentabiliser le vol.



Je profite pour rejoindre tranquillement le métro.


photo p140

Au loin on aperçoit un superbe A340-600 d'Iberia.


photo p141

En tout cas Iberia Express est bien présente à Barajas d'où opère sa flotte de 22 appareils, notre appareil n'aura pas le temps de se reposer il repartira dans la foulée vers Tenerife.


photo p142

Passage devant un des FIDS du terminal.


photo p143

Dernier appareil vue lors de ma balade vers la sortie cet A320 qui arrive lui de Barcelone.


photo p144

Décidément le terminal 4 est vraiment très beau architecturalement parlant.


photo p145photo p146

Pour la sortie il faut descendre au rez de chaussé.


photo p147

Passage par la salle de livraison bagage, rien a attendre pour ma part.


photo p148

Aucun contrôle pour rejoindre la partie ground side, une zone un peu plus étriquée avec un peu plus de monde.


photo p149-92

Je trouve facilement les automates situés à l'entrée du métro de Madrid. Seul 6 automates sont disponibles c'est dommage sachant qu'on trouve une dizaine d'automates derrière les barrières où là il ne servent pas a grand chose. Le tarif lui est correct à environ 5€ + 2€ pour l'achat de la carte magnétique.


photo p150

Heureusement l'affluence est moindre et je ne tarderais pas à rejoindre les quais de la ligne 8. Je n'attendrais pas très longtemps avant qu'une rame n'arrive et parte en direction du centre de Madrid.


photo p151

J'espère que ce report vous aura plus, je vous retrouve bientôt pour la suite pour la suite de cette courte série. D'ici là bon vols à tous ! Il y aura un second bonus plus av-geek lors du vol retour.


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Iberia Express

7.8/10
Cabine7.5
Equipage9.0
Divertissements8.5
Restauration6.0

Lyon - LYS

7.5/10
Fluidité9.0
Accès7.0
Services6.5
Propreté7.5

Madrid - MAD

8.8/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services9.5
Propreté8.5

Conclusion

Vol surprenamment bon par la filiale « low-fare » de la compagnie Espagnole sorte de Joon à la sauce Ibère qui à force de déshabiller la compagnie mère se retrouve même plus accueillante que cette dernière.

Iberia Express :
Confort : Bon ce n’est pas ici que la compagnie espagnole marque le plus de point avec cet A320 haute densité qui commence à avoir bien vécu. Toutefois le faible remplissage rendra se vol on ne peut plus confortable.
Equipage : Entièrement féminin, jeune, très souriante et sympathique (oui oui on parle d’hôtesses affiliées à Iberia) plus des annonces depuis le poste complète et compréhensible franchement excellent point.
Divertissement : Le hublot quel belle invention sur un vol de jour il vaut tous les IFE du monde. On retrouve en plus la littérature de bord Iberia et en prime une application watch on your devise complète, gratuite et qui fonctionne quand je vous dis que la low-fare fait mieux que la mère…
Restauration: Pareil qu’Iberia il me semble que les tarifs étaient légèrement plus cher, un bonus pour le paquet de chewing-gum offert.

Lyon T2:
Fluidité: Cheminement assez court et passage au PIF et à la PAF éclair avec des agents sympathiques. Parfait.
Accès: Assez pratique et plutôt bon marché depuis Grenoble avec ce billet à 5€ pour une heure d'autoroute quand on pense au prix de l'arnaque Rhône-express.
Services: Le T2 fait désormais bien pale figure face au nouveau T1 de nombreuses boutiques sont désormais fermés tandis que du coté des portes "international" le salon Dzhari à définitivement mis la clef sous la porte.
Propreté: Plutôt propre mais l'architecture est vraiment vintage.

Madrid T4:
Fluidité : Pas de contrôles cheminement assez court pour rejoindre la sortie, assez peu d'attente pour l'achat des titres de transport pour le métro.
Accès: Pratique et rapide avec la ligne métro 8 le tarif reste lui assez cher pour l'Espagne 5€ mais plutôt bon marché pour une liaison aéroportuaire européenne.
Services: Tous les services d'un grand HUB, je n'ais rien vu qui manqué.
Propreté: RAS même pour les toilettes d'une fraîcheur correct.

Informations sur la ligne Lyon (LYS) Madrid (MAD)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Lyon (LYS) → Madrid (MAD).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Iberia Express avec 6.8/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 50 minutes.

  Plus d'informations

21 Commentaires

  • Comment 486045 by
    lagentsecret SILVER 10683 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Des tarifs vraiment intéressants avec IB Express

    "mais pas d’utilisation des groupes d’embarquements."
    Vu l'occupation ça ne s'avère pas utile

    "on ne mélange pas les torchons et les serviettes chez IAG !"
    Oui mais c'est BA le torchon ;)

    Un confort réduit mais amélioré par l'absence de voisin

    Des PNCettes souriantes

    Un bon vol

    De belles photos pour le bonus madrilène

    A bientôt

  • Comment 486075 by
    Loouri GOLD 419 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR.

    Un vol agréable, notamment grâce au faible remplissage.

    Ayant également ma famille à Grenoble, je repars (ou arrive) souvent de Sato. Je n'avais jamais pris flixbus, mais à 5€ c'est un excellent prix, merci pour l'astuce. En général je prends le TGV qui met une heure et me coûte 9€ (avec le tarif et carte jeune tout de même). Ça reste pas cher (et bien plus confortable) par rapport au OuiBus (ou au prix du péage sur l'autoroute48). Drôle de se dire que les Grenoblois (via le bus, ou TGV qui reste accessible) payent moins cher pour se rendre à Sato que les Lyonnais avec le RE.

    "La passerelle décorée pour faire plaisir à NicoBCN" - J'espère que le jeu de mot avec le fromage est voulu de la part de Sixt!

    5€ pour le métro à Madrid, c'est également excessif (peut-être moins que de nombreuses capitales) par rapport aux 1€50 (+0.10c) habituels. C'est un tarif qui s'applique uniquement à l'aéroport ? Si oui, c'est du vol. Je préfère payer plus cher parce que l'aéroport est situé en zone 5 (Londres par exemple) que parce que c'est justement un aéroport, ce qui est selon moi malhonnête (Paris, Lyon, et malheureusement des dizaines d'autres exemples).

    Merci pour le bonus, à bientôt.
    Louri

    • Comment 486079 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Loouri et merci pour ce retour, en effet pour Grenoble j'avais moi aussi utilisé le TGV étant plus jeune ^^ toujours un peu risqué à l'arrivée d'un vol si ce dernier est en retard. Pour sixt ils ont l'habitude des jeux de mots dans se cas là part rapport aux célèbres restaurant bistronomique appelés "bouchons"!
      Pour le prix du métro de Madrid il est croissant en fonction de la distance et des zones ... même s'il est cher pour un salaire Espagnole.
      Bon vols !

  • Comment 486088 by
    lysflyer SILVER 433 Commentaires

    Un vol agréable grâce à un LF faible mais une pratique étrange des PNC avec la distribution de chewing-gum. À ce compte là, 25g de cochonneries salées et un micro verre en plastique de c*ca ne devrait pas ruiner IAG...

    • Comment 486105 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour lysflyer et merci pour ce commentaire Lf faible qui fait grandement gagner en confort, étrange de distribuer un tube complet de chewing gum alors que l'on ne sert pas de collation cela dis le même vol opéré par Iberia il n'y aurait rien eu de gratuit.
      Bon vols !

  • Comment 486134 by
    NZ1 SILVER 1187 Commentaires

    Merci Hugo pour le partage !
    Un jeu de mot sur les bouchons de la part de Sixt qui est loueur de voiture, c’est gonflé ^^
    Les FR sur Iberia/Iberia Express se suivent et confirment presque tous que la compagnie est largement fréquentable
    L’application de divertissement m’a l’air vraiment pas mal et le fait qu’elle soit utilisable sur ordinateur est top
    Un tube entier de chewing-gum en guise de collation, je dis pourquoi pas
    A bientôt

    • Comment 486158 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Hugo et merci pour ce retour, Sixt à toujours une petite phrase rigolote sur les passerelles qu'elle sponsorise. IB reste une compagnie fréquentable surtout du fait des tarifs faibles qu'elle propose. Pour l'application de divertissement c'est vraiment un plus de la part d'Iberia Express que paradoxalement on ne retrouve pas chez la maison mère. Le tube de chewing gum devait etre une opération publicitaire car nous ne l'avons pas eu au retour.
      Bon vols !

  • Comment 486146 by
    nicobcn TEAM GOLD 3919 Commentaires

    Merci pour ce FR et la dédicace :)_

    J'admire cette campagne de publicité de Sixt qui est excellente en tous points: légère, adapté à chaque aéroport, et pas répétitive.

    IB Express est une excellente option vu le prix payé, tu peux en plus cumuler des Avios, et bénéficié de cette offre de divertissement qui a l'air intéressante.

    Bizarre cette histoire de chewing-gum... ?

    Jolie bonus de Madrid que j'ai visité le week-end suivant, une excellente destination pour un week-end en décembre, l'ambiance en ville était très sympa avec tous ces marchés et décorations.

    A bientôt :)

    • Comment 486182 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Nico et merci pour ce retour, avec plaisir pour la dédicace je trouve aussi cette campagne publicitaire réussie. En effet niveau avios cela crédite autant qu'un vol Iberia à bas tarif (toujours ça de pris). Je confirme pour Madrid très agréable avec ce beau soleil de décembre.
      Bon vols !

  • Comment 486161 by
    AK SILVER 660 Commentaires

    "Cette ligne est étonnamment une exclue ! Mais que font nos FRiste Lyonnais ?"
    ==> J'ai pris ce vol, à une époque où je ne connaissais FR sans oser poster dessus, dans un contexte de reroutage d'un LYS LIS remplacé par un LYS MAD LIS avec 7 (sept) heures d'escales suite à un surbooking sauvage d'une compagnie portugaise.... Ça aurait fait un beau FR !

    • Comment 486183 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Alice et merci pour ce commentaire, dommage de ne pas avoir reporté les expériences de re-routing sont souvent très croustillantes.
      Bon vols !

      • Comment 486450 by
        AK SILVER 660 Commentaires

        C'était en effet cocasse et croustillant avant, pendant et après. Je voyageais avec une amie, sur une réservation différente. Nous avions fait l'enregistrement en ligne dès son ouverture afin d'être placées à côté. Mais cinq minutes avant l'embarquement, j'ai été appelée au comptoir "pour information" (quelle pudeur !). Et là, le drame s'ensuivit ! Retour en zone publique, ré-enregistrement vers MAD, re-passage de la sécurité, embarquement pour MAD, et mise en soute de mon bagage à main qui contenait évidemment toutes mes affaires.... Le vol en lui-même fut peu intéressant avec un personnel de bord qui n'en avait strictement rien à carrer. C'est une fois dans l'avion, au passage des Pyrénées, que j'avais pris conscience de la possibilité de sortir de l'aéroport à l'escale. J'ai fini par aller faire un tour en ville, ce qui n'était pas si mal finalement.

        Et après, j'ai mis six bons mois à me faire rembourser les frais supplémentaires....

  • Comment 486175 by
    Esteban TEAM GOLD 10430 Commentaires

    Merci pour le partage Hugo !

    Bon avant tout il me faut lever un mystère :

    "J'ai été plutôt bien inspirée car nous survolons la ville de Lyon" >> tu nous avais caché ça :)

    Sinon IB Express ne se démarque pas vraiment d'IB tout court, je ne vois pas leur utilité. Mais force est de constater qu'ils font le job.

    Pour le paquet de Halls je présume que ce doit être un partenariat promotionnel, fréquent chez les LCC.

    A bientôt :)

  • Comment 486187 by
    AirBretzel TEAM GOLD 5174 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR.
    Un bon vol, et toujours de très belles photos.
    opération commerciale pour le fabricant de chewing-gum, tant mieux.
    J'aime aussi l'architecture de ce terminal à MAD.
    A bientôt

    • Comment 486266 by
      scorph GOLD AUTEUR 1076 Commentaires

      Bonjour Valérie et merci pour ce commentaire, opération commerciale réussie encore un peu plus avec ce report ... MAD est une réussite il a d'ailleurs remporter plusieurs prix architecturaux.
      Bon vols !

  • Comment 486501 by
    Nollaig GOLD 1307 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR!
    "Cette ligne est étonnamment une exclue ! Mais que font nos FRiste Lyonnais ? Sans doute habitué aux compagnies plus pompeuses comme Emirates ou LH (ils se reconnaîtront ;-)" :P
    Le T2 fait vraiment triste maintenant comparé au T1.
    Ce qu'il faut retenir du FR c'est qu'il est moins cher de se rendre à l'aéroport depuis Grenoble que depuis le centre de Lyon … Un comble quand même!
    L'aéroport de Madrid est une belle réussite architecturale!
    A bientôt

  • Comment 488557 by
    Kethu GOLD 1850 Commentaires

    Merci pour ce récit !

    Dire que je m'étais préparé cet exclue, en décembre pour ma part, mais j'ai du annuler en dernière minute... Rageant ^^

    Si on considère Iberia comme une legacy, ce vol est bien pauvre. Mais en la considérant comme une LCC, ce qu'elle est en Europe, c'est assez intéressant, le tarif est peu élevé (j'avais eu aussi l'aller simple à un peu plus de 30€), une appli qui fait office d'IFE assez bien rempli pour des vols européens... Avec en plus un triplet de sièges pour ton confort, c'est très appréciable !

    Il va falloir que je retente l'expérience :)

    A+ !

Connectez-vous pour poster un commentaire.