Avis du vol Tara Air Lukla Kathmandu en classe Economique

Compagnie Tara Air
Vol TR112
Classe Economique
Siege --
Avion Dornier 228
Temps de vol 01:30
Décollage 20 Avr 18, 10:00
Arrivée à 20 Avr 18, 11:30
TB 3 avis
FlyingRadis
Par 969
Publié le 3 février 2019
Bonjour,

Voici le vol retour tant attendu (merci pour vos commentaires ça fait plaisir) entre Lukla et Kathmandou
Pour rappel, le vol aller est à découvrir ici

Donc après 18 jours de trek dans les vallées autour de l'Everest (dont quelques photos sont disponibles dans la rubrique bonus), nous voici de retour à Lukla en milieu d'après midi.
Nous qui venons de passer un peu de temps dans des endroits reculés, Lukla fait figure de phare de la civilisation c'est à dire qu'il y a de l'eau courante (et même chaude) qui ne gèle pas la nuit voir le jour, un peu d'internet et c'est bien la 1ere fois depuis le début de la marche qu'on respire à peu près facilement. 2800m c'est assez bas comparé au 4000/5000m des semaines précédentes.
Le programme est simple: douche, repas de fin de trek et nous prenons l'avion le lendemain matin pour un vol international le sur-surlendemain et entre temps visite de la vallée de Kathamdou.
Voilà pour la théorie.
Mais… dans le récit de l'aller j'insistais sur le fait que les vols au Népal vers les aéroport de montagne se faisaient à vue et si le temps n'était pas au rendez vous, les vols non plus.
Nous nous réveillons à 6h (le vol est à 9h) insouciant, insouciance qui dure jusqu'au moment d’ouvrir les fenêtres et là les montagnes ont disparu! Lukla baigne dans une mer de nuages.
Le guide nous dit que ça peut être se lever ou pas, il envoie un sherpas qui nous accompagnait à l'aéroport pour prendre des nouvelles et nous étirons le plus possible le petit dej. Oui parce que vous imaginez bien que le mail ou le sms pour savoir si l'avion aura du retard est très loin d'être une réalité.
Et on commence à attendre 1h puis 2h puis un bruit de moteur dans la vallée vient rompre la monotonie. Fausse alerte c'est un hélico (qui ont des pré requis plus souple pour voler).
Et l'attente recommence et là un autre bruit mais cette fois ci c'est un avion puis un deuxième 5 minutes après, branle le bas de combat et tout le monde file à l'aéroport. Le guide nous informe que nous sommes censé partir sur la 2ème rotation et à ce moment le tiers de la première est arrivée et est repartie dans la foulée.
Et l'attente recommence mais cette fois ci dans la salle d'attente de l'aéroport, énorme changement!
Et au bout d'un looooong moment, la sentence tombe, il n'y plus de vol pour la journée, peut être demain.

Et là le phare de la civilisation devient tout de suite très petit et morne.
On commence par faire ce qu'on fait de mieux depuis quelque jours à savoir boire, dormir et manger.
On visite un peu, ici au premier plan, l'héliport et derrière la piste.
photo dsc01316

Ce n'est pas le rush sur la photos mais au final il y a bien eu une quinzaine de rotations d'hélico ce jour là.

Et on se retrouve le soir au même endroit que le matin avec notre enthousiasme qui lui à bien réussi à embarquer dans les deux avions de la journée.
Dans notre galère relative, nous avons quand même pu conserver les chambres que nous occupions le matin même, merci l'agence de trek d'avoir fait le nécessaire.
Le programme du lendemain est assez simple encore une fois: on se réveille, on prend l'avion puis courte visite de Kathmandou et vol international de lendemain.
La question à laquelle tout le monde pense arrive: et si il n'y a pas de nouveau pas d'avion que se passe t'il? (Je rappel ici que Lukla est à 3 jours de marche de la 1ère route carrossable)
La réponse est : l’hélicoptère. Mais comme l'heure de vol est assez prohibitive, l'agence via le guide se propose de prendre en charge les 2/3 du prix, reste à nous d'avancer le tiers restant soit 300€.
(Petite précision, personne n'est surpris, ce cas de figure est bien indiqué lors de la réservation du voyage)
Nous en allons rejoindre Morphée avec toutes ces inconnues en tête.

Le réveil sonne encore plus tôt (5h), l'agence à fait jouer ses relations et nous à mis dans la 1ère rotation. Encore une fois merci l'agence!
Le jour arrive et… mouais.
C'est mieux que la veille mais les nuages montent dans la vallée le matin et là ils sont déjà pas mal haut.
Du coup rebelote, long petit dej et direction l'aéroport, la rumeur fait état du décollage prochain de notre avion de KTM.
L'enregistrement des bagages est fait (ce que nous interprétons comme un bon signe) et l'attente commence dans le petit hall d'enregistrement.
30min, 1heure passent et alors que nous attendions plus rien, de nouveau un bruit de moteur déchire le silence et un avion arrive!
Mais ce n'est pas la bonne compagnie, 5' après et c'est bon un bel avion Tara Air arrive et en fait non. Il y a trois avion par rotation et ce n'est pas le bon numéro.
Il faudrait attendre encore 10' pour que le bon avion arrive. On se dépêche d'embarquer, le roulage commence, l'avion se met le plus au fond possible de la piste et…
photo 1

Petit aperçu de l'avant et de l'arrière de la cabine:
photo img_0473photo img_0475

Le vol tant attendu se déroule comme prévue mais la PNC et les pilotes commencent à faire des messes basses.
Deux minutes après, on nous annonce que KTM vient de fermer à cause de ça

Je suis allé deux fois au Népal, deux jours avant que j’atterrisse la première fois il s'est passé ça et deux semaines avant la deuxième fois il y a eu ça




Hors de question de retourner Lukla parce que l'aéroport vient de fermer également, les nuages étant montés d'un seul coup, le village baigne à nouveau dans une mer de nuage.
Du coup je vous présente l'aéroport de Ramechhap (code IATA RHP), piste de 518m, par rapport au 460m de Lukla on est large mais en fait pas tellement, heureusement qu'à LUA la piste est inclinée.

photo dsc01319photo img_0483

On retrouve ceux qui nous avait précédés à Lukla
photo img_0482

En attendant une petite sieste s'organise à l'ombre de l'aile. Il faut dire que passer des 10/15° de LUA aux 30° de RHP car situé à 474m ( environ 1000m de moins de KTM ) ça fait son petit effet
photo dsc01320photo img_0477

Une heure plus tard, le signal est donné pour redécoller, on patiente en regardant le décollage des copains


On remonte dans l'avion, petite photo du paysage
photo dsc01318

Et on atterrit 20' plus tard à KTM.
On passe un peu de temps à récupérer nos bagages dans le terminal dédié aux arrivés des vols intérieurs qui par rapport à la dernière fois à le mérite d'exister.
Les bouchons de Kathmandou passé, nous arrivons à l'hôtel vers 13h pour une sieste bien mérité.

Voilà c'était le retour un peu épique entre LUA et KTM
Je suis un peu désolé pour le manque de photos au début mais je me suis rendu compte que les derniers jours de trek j'ai pris en moyenne 5 photos par jour par lassitude et fatigue sans doute et Lukla sous la brume par rapport aux hautes vallées, ce n'est pas très photogénique. Il aura fallu ce petit détour pour à nouveau réveiller l'envie de sortir mon appareil.

Je reviendrais bientôt pour des vols plus normaux.

Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Conclusion

Pareil que l'aller, mettre des notes sur ce type de vol est compliqué.
J'avais mis 10 partout sur l'aller, je mets 0 partout pour compenser, il ne faudrait quand même pas que TaraAir et Lukla se retrouve meilleure compagnie et meilleur aéroport.

Sur le même sujet

8 Commentaires

  • Comment 486853 by
    mogoy GOLD 9575 Commentaires

    Merci pour ce FR à l'aventure.
    Compte tenu du contexte népalais, bien heureux d'avoir ces quelques photos à ramener... sain et sauf !

  • Comment 486855 by
    marathon GOLD 9443 Commentaires

    Je laisse la modération juger de l'opportunité de scinder ce FR en deux (oui, le deuxième segment serait un peu léger en photos, mais quand même, c'est dommage de ne laisser la découverte de RHP qu'à ceux qui ont cliqué sur un LUA-KTM déjà pas banal).
    Que dire de plus ? Que la narration est très vivante et que ce FR est aussi saisissant que le précédent :)
    Merci pour le partage !

  • Comment 486862 by
    Bargi62 SILVER 2839 Commentaires

    Merci également pour ce FR retour :
    Finalement ça ne se passe pas si mal pour toi car la fermeture de KTM aura été très brève .
    Ce ne fut pas le cas lorsque le TK s’était embourbé hors de l’unique piste de cet aéroport ;) si ça t’intéresse :https://flight-report.com/fr/report/9744/Buddha-Air-BHA-300-Kathmandu-KTM-Kathmandu-KTM
    Magnifique bonus .
    A bientôt.

  • Comment 486867 by
    akivi GOLD 2063 Commentaires

    Merci pour les récits de cet aller-retour génialissime pour tout AvGeek ! Pas mal d'embûches pour rejoindre KTM, la sieste improvisée sous l'aile de l'avion à RHP est mythique ☺️ Yeti Airlines à PKR, souvenirs souvenirs, un de mes tous premiers FR ! Vous aviez fait la rando au niveau des Annapurnas vous aussi ?

    • Comment 488160 by
      FlyingRadis AUTEUR 4 Commentaires

      Bonjour,
      Oui j'avais également fait le tour des Annapurnas. J'avais fait le "grand tour" qui va jusqu'à Poon Hill. La vue ainsi offerte sur le Dhaulagiri est extraordinaire. Le seul tout petit regret est que dans sa version courte, la fin du tour se termine par un vol entre Jomoson et Phokara qui doit valoir le détour.

  • Comment 486868 by
    lagentsecret SILVER 10503 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Un retour qui s'est éternisé !
    Vu la fatigue accumulée pendant le trek ça ne doit pas être très agréable cette incertitude

    Tout est bien qui finit bien malgré un détour imprévu mais qui n'a pas duré

    Très beau bonus

    A bientôt

  • Comment 486906 by
    lysflyer SILVER 433 Commentaires

    Un retour assez chaotique mais bien géré par l'agence. Le bonus est sublime.

  • Comment 486908 by
    Esteban TEAM GOLD 9638 Commentaires

    Merci pour le partage !

    Les aléas des voyages comme on les aime, ça aurait pu être pire finalement :)

    Et une sieste à l'ombre d'une aile, que demander de plus ?

    A bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.