Avis du vol LATAM Madrid Frankfurt en classe Affaires

Compagnie LATAM
Vol LA704
Classe Affaires
Siege 03L
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 02:40
Décollage 18 Fév 19, 15:00
Arrivée à 18 Fév 19, 17:40
L2   #71 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 93 avis
scorph
Par GOLD 768
Publié le 17 mars 2019

Bonjour à tous et bienvenue dans cette suite et gros morceau/objet du routing le vol à bord du Boeing 787-9 de Latam en J dans cette fameuse liaison opérée en 5ème liberté.


Une nouvelle fois mon travail me permet d’avoir quelques jours de repos en semaine et cela tombe plutôt bien les prix du vol en 5ème liberté Latam sont redevenus abordable (merci Moritz pour l’info) 86€ A/S et je décide donc de tester le produit offert par la compagnie Chilienne en J sur cette liaison européenne. Ce sera l’occasion pour moi de voler en Boeing 787 pour la première fois.
Pour compléter ce routing (car il me faut bien rejoindre Madrid et rentrer de Francfort) je prends le vol Ryanair du matin à 36 € avec 2 bagages à main pour Madrid et pour le retour de mardi ce sera l’un des 4 vols quotidiens de tante Lufthi (Ryanair ayant bien trop rapidement jeté l’éponge sur cette liaison) au tarif prohibitif de 100€ !
Pour une fois, un collègue de travail lui aussi passionné d’aviation sera de la partie !

Ce qui nous donne le routing suivant : 



Cette ligne est un véritable classique de Flight-report. Popularisé par Moritz qui utilise ce vol de 5ème liberté comme une navette on trouve pas moins de 17 reports sur LAN puis LATAM parmi les 12 reports en J 10 ont été rédigés par la star locale (soit un peu moins que les CDG-ARN de Maraton ^^).
Autant vous dire que la J de notre 787-9 du jour est ultra connue, mais abondance de bien ne nuis pas.


Madrid transfert du t1 au T4S


Une nouvelle fois il ne s'agit pas d'une banale arrivée en métro ou une correspondance entre deux vols One world au T4, comme vous avez pu le voir au vol précédent moi et mon compagnon d'aventure sommes arrivés au T1 avec notre vol Ryanair utilitaire. Il nous faut donc rejoindre le terminal 4 et plus exactement le satellite 4S d'ou part notre futur vol. Pour cela petit tour de bus qui relie l'ensemble des terminaux.


photo p1

Nous ferons un court arrêt devant ce DC-9 exposé à proximité du terminal 2 malheureusement le petit parc dans lequel il se trouve était fermé.


photo p2photo p3

Le terminal 2 devant lequel nous avons fait cet arrêt impromptu, ce bâtiment datant des années 50/60 fait clairement vintage surtout quand on voit l'architecture moderne du T4.


photo p4

Quelques petits détours par les échangeurs autoroutiers qui desservent les terminaux de Barajas et l'on approche du terminal 4.


photo p5

Une fois arrivé à bon port sous le préau qui couvre le dépose minute, là ou nous dépose notre navette.


photo p6

Nous arrivons devant les guichets Latam ceux-ci sont bien entendu encore fermés, toutefois il y a deux hôtesses dans un petit guichet qui m'informerons que le vol pour Francfort n'enregistre qu'à partir de midi. Tant pis je garderais mes 2 bagages à main avec moi.


photo p7

Nous ne restons donc pas plus longtemps dans la zone d'enregistrement, et nous filons en direction des contrôles de sûretés.


photo p8

Voyageant en J je me dirige vers la zone de contrôles dédiés et prioritaires, échec Latam ne paye pas cet accès aux voyageurs pour FRA, un mauvais point pour la compagnie Chilienne. Cela dit l'attente reste raisonnable dans la zone pax lambda et nous serons rapidement de l'autre coté. Les agents quant à eux ne seront pas vraiment des modèles de sourires et de sympathies.


photo p9

Ils nous faut descendre à présent un bon nombre d'étages afin de rejoindre les rames du mini-métro qui relie le T4 et son satellite.


photo p10

Vue sur les quais, le trajet dure environ 2/3 minutes, il faut plutot viser le wagon de l'avant souvent moins rempli.


photo p11

Le lounge sala velazquez


Quelques remontés d'escalators plus tard et un contrôle automatique des passeports à la PAF, nous voici devant l'entrée du principale lounge Iberia de Madrid le Sala Velazquez.


photo p12

Il y a un peu de monde à l’accueil avec quelques petits soucis heureusement un autre agent souriant est disponible et scan nos BP en nous souhaitant la bienvenue. Première chose laisser sa valise trolley dans un des casiers situé proche de l’accueil. Très pratique.


photo p14

Mon collègue trouve 2 places face aux pistes la vue est superbe, nous ne bougerons pas de la zone. Il faut dire aussi qu'il y a une forte affluence en ce Lundi matin de nombreux vols intercontinentaux s’apprêtent à partir, le nombre de passagers y est donc important.


photo p13

Vue générale du salon, dans la bibliothèque rouge on trouve un choix de presse principalement Ibérique, lors de mon dernier passage il y avait le Monde, pas cette fois.


photo p15-64024

Les photos ont été prise sur le coup des midi, après les grands départs, au fond derrière les panneaux de bois se trouve l'accès à la zone télé ainsi qu'aux douches.


photo p16-64163

Les sièges que je trouve à la fois design et confortable, chaque petit îlot séparateur est équipé de prises qui fonctionnent ainsi que d'une liseuse.


photo p17

Tout au fond de l'aile gauche se trouve un restaurant qui n'ouvre que pour les vols du soir, pour la restauration en journée il faut se contenter des 2 zones de restaurations buffet située à gauche et droite de l'entrée.


photo p18photo p112

Malheureusement les plats chauds n'arrive qu'a l'heure du déjeuner Espagnol soit 14h, le reste du temps on trouve de quoi prendre l'apéritif ou se faire une petite salade.


photo p113

Quelques petites sélections du jour 


photo p19photo p20

A l’extrémité droite du lounge on trouve cette fois la zone bar à vin que je trouve très réussi, il est possible de déguster de nombreux vins Espagnols avec vue sur les pistes. C'est aussi ici que sont regroupées toutes les boissons du lounge.



J'en profiterais pour demander a l’accueil l'accès a une douche celle-ci sera prête immédiatement. Propre, grande équipé de toilettes et avec les serviettes et savons à disposition le tout gratuitement il n'y a rien à redire parfait.



A noté que le lounge dispose aussi d'une zone de repos, d'une zone pour les enfants à droite sur la photos ainsi que de nombreuses machines à café disposés un peu partout dans le lounge.


photo p114

A mes yeux le principal atout de ce lounge reste sa magnifique baie vitrée qui donne de très belles vues sur les appareils au roulage et les long courriers d'IB et d'Evelop parqués aux alentours.


photo p27

longue seance spotting


Désolé pour ceux qui n'apprécient pas l'exercice je ne plus les mettre sous forme d'un spoiler, il va falloir faire chauffer la roulette.
On commence avec les longs courriers d'Iberia stationnés aux alentours avec l'A350 et l'A340-600 épine dorsale des transports LC de la compagnie Espagnole.


photo p28photo p29

On trouve les visiteurs européens habituels comme ce Boeing 737-800 de KLM qui retourne vers Amsterdam.


photo p30

Ou cet A320 de Lufthansa qui arrive lui depuis Munich.


photo p32

On peut voir de nombreux Crj d'Air Nostrum qui opère pour Iberia, dont l'un des rares Crj 200 de la flotte qui arrive depuis Pamplone. Le Crj-1000 lui s'envolera vers Algers.


photo p31photo p33

Iberia a elle aussi cédée à la Neo magna avec cet appareil au seyant masque de raton laveur qui arrive depuis Barcelone.


photo p34

Le second neo de la flotte passera quelques instants plus tard pour un départ vers Prague.


photo p37

On peut voir aussi des appareils longs courrier comme ce 787-9 bien crado de la compagnie Air China qui assure une rotation sur PEK.


photo p35

Croisement d'appareils régionaux entre cet ATR d'Air Nostrum qui part sur Melilla et cet Embraer 195 d'UX qui arrive depuis Palma.


photo p36

AZ est elle aussi de la partie pour un vol vers Fiumincino.


photo p38

Ce 737-800 d'Air Europa arrive lui d'un long vol depuis Tel Aviv.


photo p39

Comme vous avez pu le voir lors du report précédent Ryanair dispose d'une base à Madrid ce dernier arrive de Cologne.


photo p40

On trouve bien entendu de nombreux appareils moyens courrier d'Iberia/Iberia Express en partance dans l'ordre pour Palma, Genève et Jerez.



C'est aussi l'heure d'arrivée pour cet A340-600 qui arrive de Quito.


photo p44

Novembre Kilo vu dans la zone de maintenance lors du report précédent est bien à l'heure pour son vol vers Rio de Janeiro


photo p47

Petit patchwork européen avec cet Embraer 175 d'AZ cityliner qui arrive de Milan Linate.


photo p42

Cet A320 de BA qui partira pour Londres.


photo p48

Et ce surperbe Belgian icon avec la livrée Rackham de Brussels Airlines au départ vers la capitale Belge.


photo p52

On trouve aussi beaucoup de vol au départ et à l'arrivée du moyen orient avec ce 737 tout blanc qui assure un vol El Al vers Tel Aviv


photo p46

Turkish sort l'artillerie lourde avec cet A330 qui s'envolera vers IST.


photo p49

Tandis qu'a l'arrivée Pegasus en A320neo atterri en provenance de second aéroport d'Istambul SAW.


photo p51

Alors qu'MEA arrive lui de son HUB de Beyrouth.


photo p50

Du plus locale avec cet Embrer 190 d'UX qui arrive de BRU.


photo p53

Ou cet A319 de Volotea qui partira vers Bordeaux.


photo p54

Quelques close up sur les appareils longs courrier d'Iberia, A350 et A340-600 qui s'envolera vers Mexico.



On trouve aussi des appareils beaucoup plus confidentiels comme ce magnifique B737 de Fly Egypt qui part vers Le Caire.


photo p59

Ou encore plus rare cet A330 ravitailleur des forces armées Saoudiennes avec une jolie livrée spéciale.


photo p60

On fini ce tour d'horizon avec des appareils plus connus tel que cet Egyptair en 737 en provenance du Caire.


photo p62

Cet A330 d'Evelop au départ pour Punta Cana


photo p63

Ces 737 d'Air Europa en nouvelle et ancienne livrée en provenance respectivement de Francfort et Lyon


photo p65photo p67

UX opère aussi quelques ATR via la compagnie Swift Air, ce dernier arrivant d'Alicante.


photo p64

Pour finir cette séquence de spotting un dernier 787-8, celui de Qatar qui assure l'un des trois vols quotidiens sur Doha.


photo p68

Entre temps notre appareil du jour est arrivé à sa porte, il s'agit de CC-BGD un Boeing 787-9 agé de 3 ans et demi et initialement livré aux couleurs de LAN avant d'être repeint lors de la fusion LAN-TAM.



Au lounge notre vol est annoncé à l'embarquement, cette dernière étant une des plus proche de la Sala Velazquez nous ne nous pressons pas. Il suffit juste de traverser la zone de vente duty free.


photo p72

A la sortie on trouve ce FIDS notre vol est bien indiqué en cours d'embarquement.


photo p73

A peine quelques mètres à faire dans le terminal avant de rejoindre notre gate.


photo p74

Notre appareil arrivé il y a un peu moins de deux heures est en cours d'embarquement.


photo p75photo p76

Pas de doute c'est notre porte, une file réservée aux passagers premium, c'est par là que nous allons, nous passons sans encombre avec une agente d'embarquement souriante.


photo p77

Le boarding pass sera électronique aujourd'hui sinon il y aurait fallu que je patiente près de 2 heures airside pour l'ouverture des comptoirs pour le vol. Séquence 502 pas banale pour un vol en Boeing 787 !


photo p115

A bord du 787 de latam en j


Nous rejoignons sans plus attendre notre Boeing auquel 2 passerelles sont connectées.


photo p78

Malheureusement une seule des deux est utilisable la seconde servant à embarquer des PMR.


photo p79

Notre voisin un Boeing 787 de la compagnie Colombienne Avianca s’apprête à partir vers Cali.


photo p80

Dérive et fuselage shoot de notre Boeing 787 du jour. Nous sommes accueilli en porte par une hôtesse et la chef de cabine, cette dernière se précipitera sur la famille avec un bébé situé derrière nous et voyageant en éco. Pas d'inquiétude on se débrouillera pour trouver notre siège.


photo p81photo p82

La cabine est déjà bien remplie quand nous arrivons et beaucoup de passagers semblent arriver sur ce vol.


photo p84

Mon siège le 3L situé au cœur de la cabine business qui en compte 30 situés entre les porte 1 et 2. Le siège, bien connu n'est autre que le "Journey" de la firme Japonaise Jamco qui équipe aussi les Airbus A350 de la filiale Brésilienne.


photo p83photo p85-74967

Etant coté hublot je n'ais pas moins de 3 vitres de grande dimension pour profiter du paysage.


photo p97photo p99

Mood lighting rouge et bleu aux couleurs de la compagnie alors que les derniers passagers embarquent à bord de cette cabine qui sera full cette après midi. Un vol aussi bien rempli en éco qui doit garantir un revenu confortable à la compagnie Chilienne.


photo p86-23426photo p88

Je m'installe à mon siège il y a malheureusement eu un oublie de la part des équipes de nettoyage.


photo p90

PSU moderne qui ne présente plus l'interdiction de fumer.


photo p98

En face de nous l'écran de l'IFE est fonctionnel celui-ci bien que de taille raisonnable est fixe sur la paroi du siège de devant et parait loin lorsque l'on est assis dans son siège.


photo p89

Pour le contrôler il est plus pratique d'utiliser la télécommande, le système et plutôt efficace et intuitif.


photo p94

Le pitch lui est exceptionnel


photo p95

Les hôtesses passent alors avec le verre d’accueil au choix, eau, jus ou champagne. Je me ferrais confirmer qu'il s'agit bien d'un champagne et si j'en crois le report de Moritz Nicolas Feuillate est de retour à bord des appareils de Latam. Les noix elles ne sont pas chaudes.



Nos sacs ne peuvent être laissés sous les ottomans, ils seront rangés par l’hôtesse dans les racks à bagage. L'embarquement est à présent terminé, les verres sont ramassés en vu de notre prochain décollage.


photo p100

Les consignes de sécurités sont diffusées sur les écrans en espagnol sous-titré anglais.


photo p107photo p108

Nous ne tardons pas à repousser avec 10 minutes de retard sur l'horaire prévu.


photo p116

Vu sur l'avancée du terminal qui accueil le lounge Sala Velazquez où nous étions il y a quelques minutes.


photo p117

Nous commençons notre roulage vers la piste 36R, en chemin on croise de nombreux appareils longs courrier de la compagnie Ibèrique.


photo p118photo p120

L'A350 et son prédécesseur l'A340-600


photo p119photo p121

Vu depuis le seuil de piste cela fait un sacré line-up


photo p122

Un ATR72 d'Air Nostrum se place sur le point d’arrêt à nos cotés, il opère une rotation vers San Sebastian.


photo p123

Mais nous aurons bien la priorité pour le départ, nous nous présentons sur la piste.


photo p125

Les moteurs Rolls Royce Trent 1000 rugissent !


photo p126

Et nous arrachent du sol sans la moindre difficulté.



En cabine l'ambiance est silencieuse durant notre montée initiale.


photo p124-64307

Voici le (court) chemin qu'il nous faudra parcourir avant de rejoindre FRA.


photo p105

Nous grimpons progressivement vers notre altitude de croisière, dehors c'est malheureusement brumeux


photo p131

On peut tout de même reconnaitre l'Embalse de Belena situé au Nord de Madrid.


photo p132

Je me mets à tester l'une des particularité du Boeing 787, les hublots à teinte variable, une pression sur le hublot le plus proche de moi contrôle les 3 hublots de ma zone. Véritable bouton de la discorde en passagers et membre d'équipage cabine, les PNC tenteront d'assombrir la cabine une première fois mais en laissant le contrôle au passagers pour revenir en teinte normale.


photo p133photo p96

En cabine les rideaux sont fermés l'équipage prépare tranquillement le repas, toutefois en bloquant les rideaux il bloqueront aussi l'accès au toilettes de l'avant… sachant qu'il n'y en a pas à l'arrière, je forcerais donc le passage pour accéder aux commodités.

Après ces remarque sur les lieux d'aisance laisser moi vous détailler l'armement de la cabine. A chaque siège on trouve  un sachet regroupant une couverture polaire et un très bon oreiller.


photo p149

La casque fourni est a réduction active de bruit, plutôt correct.


photo p136

Après le bruit dans cette cabine Business reste largement supportable avec une moyenne de 69dB.


photo p154

Au bout de l'ottoman on retrouve la pochette contenant la documentation de bord.


photo p146

On y trouve la traditionnel et obligatoire safety card en version XXL.


photo p101

Et dans la pochette en plastique le magazine de bord "Vamos"


photo p102

On y trouve une présentation corporate correct avec une page sur la flotte originale. Le réseau de la compagnie est lui sans surprise très Sud américain avec les nombreuses sub-division (Chile/Brazil/Peru…)


photo p103photo p104

En cabine le mood-light est sympathique sur les tons de la compagnie bleu et rouges.


photo p130

Mon compagnon de voyage me prête son objectif 10-18mm quel plaisir pour les photos de la cabine !


photo p134

Bon retour à nos mouton il me faut vous présenter le contenu de l'IFE, il dispose d'une géovision correct sans être de dernière génération. Seul point dommageable point de camera extérieur.


photo p140

Les programmes proposés à la diffusion sont plutôt nombreux bien qu'à consonance très Sud Américaine c'est je trouve plutôt un bon choix toutefois la diversité des langues est elle très réduit pour certain programmes et le français n'y figure pas en grande place.


photo p137photo p138

Un petit aperçu des séries et musiques disponibles.


photo p139

Malheureusement avant chaque programme une pub Chilienne est diffusée.


photo p110

Nous avons rejoint notre altitude de croisière.


photo p135

En dessous de nous des sommets enneigés sont visibles.


photo p141

On voit bien notre aile et son superbe wingflex où est peint l'immatriculation de notre appareil.


photo p142photo p143

Petit tour à l'arrière de la cabine, depuis le galley situé entre les portes 2 on peut voir l’intégralité de la cabine J.


photo p144

Le galley mais surtout la porte 2L pour notre ami Esteban.


photo p145

Les méandres de la Dordogne au niveau de Libourne, nous sommes vertical de Bordeaux, il ne lui reste donc plus que quelques kilomètres avant de se jeter dans la Garonne.


photo p148

Confirmation de la position via notre IFE on notera que notre IFE aime bien la ville de Saint-Nazaire qu'il dédouble sur la carte seul celui le plus au Nord m'est connu ( j'y ais passé quelques années)…


photo p151photo p152

C'est à se moment que l’hôtesse nous distribue un oshibori chaud et parfumé au jasmin.


photo p150

Ça se couvre une fois passé l'estuaire de la Garonne.


photo p153

Heureusement mon attention est absorbée par le plateau qui vient de nous être déposé. Pas de menu, pas de choix, c'est vraiment le point noir de ce vol pour moi. 


photo p155

Un boisson soft et un verre de vin nous sont servis en même temps, là Latam fait fort avec pas moins de 6 vins (3 blancs et 3 rouges) je me laisserais tenté par un rouge Chilien, bien vendu par notre hôtesse il s’avérera très bon.


photo p156

Au niveau nourriture, c'est simple, peut être un peu trop… dommage de ne pas servir un plat chaud. Sur un vol de la même durée c'est la cas chez IB. Après il faut remettre dans le contexte, cette prestation est sensée être une collation pour les passagers arrivant de Santiago. Le pain lui est chaud, dans l'assiette principale la salade aux crevettes est correcte et les fruits seront bons aussi.


photo p157

Autre marqueur d'un service de qualité l'utilisation d'une nappe et d'une vrai serviette, les couverts sont eux en partie siglés.


photo p158photo p159

Durant le repas on croise la Loire à l'ouest d'Orléans.


photo p160photo p161

Le temps de déguster ses agapes que nous voilà déjà au dessus de la capitale ! Une nouvelle fois nous passerons à la verticale, mais cela m'offrira une belle vue sur le Sud Parisien et l'aéroport d'Orly.



Avec notre cap à l'Est le soleil pénètre désormais bien par les immenses hublots de notre 787.


photo p165

Après le débarrassage des plateaux de la part de notre équipage, la CCP viendra vers nous en nous appelant par nos noms respectifs à l'aide de la PIL et nous demandera nos choix de boisson chaude. Je demanderais un café, j'obtiendrais ce grand mug de café à l'américaine. Bon je ne suis pas très difficile niveau café mais pour un européen je trouve quand même que c'est du jus de chaussette.


photo p166

Dehors le soleil file à notre opposé la luminosité décline rapidement en cette mi-février.


photo p167

A travers la brume l'on devine les méandres de la Moselle, au loin les fumerolles nous annonces la présence de la centrale électrique de Cattenom alors que nous survolons déjà l'espace aérien du grand duché du Luxembourg.


photo p168photo p169

Le soleil descends sur l'horizon, il est à présent dans nos 6 heures.


photo p170

Pour avoir une idée de la route suivie par notre vol.


photo p219

Du coté de nos Rolls tout fonctionne parfaitement.


photo p171photo p172

Les annonces de début de descente sont prononcées par notre équipage, et pour accélérer le phénomène nos pilotes sortent les aérofreins. Du coup la Moselle se rapproche rapidement.


photo p174photo p175

Il a quelques ouvrages d'arts impressionnant au dessus de cette dernière avec le viaduc de Rachtig qui culmine à prêt de 150m de haut.


photo p176

En chemin nous survolons l'aéroport de Francfort Hahn, d'où Ryanair opère un bon nombre de vols.


photo p178

La cabine est préparée en vue de l’atterrissage, seat belt sign allumé.


photo p177

Véritable frontière entre Hesse et Rhénanie Palatinat, le Rhin s'écoule tranquillement.


photo p179

Nous longeons le Rhin jusqu’à atteindre les faubourg de Wiesbaden.


photo p181

En effet il ne nous reste que quelques dizaines de minutes de vol.


photo p182photo p183

Dehors la luminosité descends rapidement ce qui donne au ciel de belles couleurs.


photo p180

La plateforme de FRA est en vue alors que nous attaquons une sorte de vent arrière.


photo p184

Nous contournons Francfort par le Nord avec une belle vue sur le quartier d'affaire et la tour télé.



Un petit virage à 180° et nous voila dans l'axe d'approche pour la piste 25R


photo p188

Le quartier des affaire face verso avec en bonus la rivière Main.


photo p189photo p190

A quelques secondes du touché la cabine brille de son moodlighting. On notera par ailleurs que les casques ne sont pas ramassés et que l'IFE est disponible jusqu’à la sortie de l'appareil un autre bon point.


photo p191

WILLKOMMEN IN FRANKFURT


Notre posé sera doux et le freinage modéré.


photo p192

Nous quittons la piste par l'une des dernières bretelles.


photo p193

Jeux de lumières à travers les hublots.


photo p194

La piste 25 droite est la dernière à avoir ouvert à l'aéroport de Francfort, elle est littéralement placée au milieu de la foret.


photo p195

Le roulage pour rejoindre l'aérogare est assez long, les pompiers sont en démonstration. Plutôt rigolo de voir cela.


photo p196

Derrière nous le soleil couchant offre une magnifique lumière.


photo p197

Qui ne fait que magnifier le style de ces MD11. Malheureusement les tri-réacteurs appartiennent vraiment à une espèce quasiment disparue.


photo p198photo p199

Notre roulage vers la jetée B nous fait longer la piste 25C qui accueil aussi pas mal de trafic en cette fin de journée comme cet A319 au décollage pour Düsseldorf.


photo p200

Ou cet A340-300 qui arrive lui de Nanjing.


photo p201

Pour ce B777 d'Air Canada la destination ne sera heureusement pas la lune mais Toronto.


photo p202

Line-up international plutôt varié au terminal 2 avec des appareils asiatiques, africains mais aussi européens.


photo p203

Pas de doutes nous sommes bien à Francfort.


photo p205

Nous ne tardons pas à nous parquer, pas mal de palettes de fret attendent le vol retour.


photo p206

En cabine point d'instant Danette les passagers ne semblent pas vouloir fermer la parenthèse enchantée et prennent le temps de quitter tranquillement la cabine.


photo p204

Après une petite visite du cockpit et une bonne discussion avec notre équipage du jour nous quittons ce confortable B787.


photo p207

Nos voisins asiatiques sortent leur plus imposantes machines, ANA en B777 pour Tokyo tandis qu'Asiana vient elle en Airbus A380.


photo p208

L'avantage de l'objectif grand angle c'est qu'il permet de prendre notre appareil du jour sans recule toutefois ça déforme un petit peu…


photo p209

Quelques dernière vue de notre oiseau du jour, Ciao Golf Delta !



Nous nous dirigeons vers les contrôles de la PAF ce vol arrivant en zone non Schengen, assez peu de monde aux controles type parafe pour les passeports européens (même si mes lunettes feront beugger la machine) ce n'est pas la même attente pour les passeports étrangers et autre carte d'identité (où passera mon ami).


photo p213

C'est une banque Chinoise qui nous souhaite la bienvenu à Francfort, pourquoi pas, après tout la capitale de la Hesse est une des principale place financière Européenne.


photo p215

C'est là que les chemins se sépare avec mon compagnon de voyage qui rentrera en fin de soirée sur Toulouse après une belle journée riche en vol, pour ma part je passerais une petite journée sur les bord du Main que je ne connais pas.


photo p214

Passage dans le hall situé entre les terminaux A et B, on y trouve une sorte de food court, chose assez rare à FRA.


photo p216

Je passerais ensuite par l'entrée principale où à lieu une manifestation de riverains réclamant la fermeture de l'aéroport entre 22h et 6h du matin, bonne chance pour leur combat on parle quand même du 14ème aéroport le plus grand du monde et un fort pourvoyeur d'emploi dans la région.


photo p217

Un petit escalator avant de rejoindre les quais de la gare, attention ne faite pas comme moi, allez prendre votre billet aux distributeurs RMV il coûte 4,95€ contre 8,5€ aux distributeur de la DB pour prendre au final le même SBahn !


photo p218

Voila pour ce gros morceau du routing et se long report ! J'espère qu'il vous aura plus et j'espère vous retrouver bientôt pour la suite et un retour un peu plus banale sur LH. Bon vols à tous !

Afficher la suite

Verdict

LATAM

7.9/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

Iberia Velazquez VIP Lounge

8.9/10
Confort9.0
Restauration7.5
Divertissements10.0
Services9.0

Madrid - MAD

8.0/10
Fluidité7.5
Accès7.5
Services8.5
Propreté8.5

Frankfurt - FRA

7.5/10
Fluidité6.5
Accès6.5
Services8.5
Propreté8.5

Conclusion

L'expérience de ce vol en 5ème liberté en classe avant est vraiment agréable et permet aux av-geek comme moi de toucher une partie du rêve que représente les voyages en classe avant. Pour une liaison de cette distance en Europe le hard product est juste incroyable, pour le reste on sent quand même un service réduit avec l’absence de plat chaud.

Latam (Chile):
Cabine : Les cabines proposés par Latam sur son Boeing 787-9 et A350 sont tout de même loin des meilleurs standards en la matière avec une configuration assez dense qui n'offre ni full access ni full privacy. A contrario cela donne une cabine très aérée et un siège très large ce qui est extrêmement agréable sur un vol de jour. Cela conviendra aussi parfaitement aux phobiques de la boite à pied ainsi qu'aux couples.
Equipage : Sympathique, et souriant toutefois je leur reproche leur disparition pendant la première demi-heure de vol et l’accueil en porte des passagers J qui est à revoir. Par contre Bonus pour l'appel par le nom et la petite visite du poste à la fin du vol.
Divertissement: IFE plutôt complet avec beaucoup de contenu "locale" on regrettera le peu de choix en langue française ainsi qu'un écran qui se trouve un peu loin/est un peu petit.
Restauration: Pas surpris par l’absence de plat chaud toutefois il est dommage qu'un tel niveau de service accompagné d'une tel carte des vins soit déployer pour servir quelques chose d'aussi "simple"...

Madrid (T4):
Fluidité: Dommage de ne pas bénéficier du PIF prioritaire loin de la masse des départ du T4 car Latam ne paye pas l'accès au paxs J sur cette ligne. Toutefois les contrôles PIF et PAF seront passés rapidement.
Accès: Navette inter-terminaux bien indiqué et que nous n'avons pas attendu attention si il y a des bouchons le trajet doit être long.
Services: Tous les services d'un grand HUB international.
Propreté: Bonne sur la majorité des terminaux

Salon Sala Velazquez :
Confort : Salon toujours design et confortable toutefois pas mal de monde en ce lundi matin, excellent bonus pour la partie bar à vin très agréable.
Restauration : Un peu légère aux heures creuses surtout niveau plats chaud, sinon plutôt bien approvisionné avec pas mal de variétés aussi bien au niveau solide que liquides.
Divertissement : C’est grandes baies vitrés sont le paradis des spotters, wifi efficace, espaces de travail… je n’ai pas vu le temps passer.
Services : Douche disponible dans la minute, personnel à l’écoute, casiers à bagages. Très bien.
Propreté: Correct avec du personnel d'entretien en salle très actif. Un seul bémol la propreté des commodités du salon toutefois la douche était niquel.

Francfort:
Fluidité: Passage à la PAF assez long lorsque l'on a pas de passeport européen. sinon parcours passagers sans accros
Accès: Bof fréquence assez faible (un train toutes les 15 minutes environ) et cette erreur de machine m'a fait payer le double du prix !
Services: Tous les services d'un grand aéroport.
Propreté: Plutôt bonne même si architecturalement je ne trouve pas les jetée A et B très bien conçues.

Informations sur la ligne Madrid (MAD) Frankfurt (FRA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 27 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Madrid (MAD) → Frankfurt (FRA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.6/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 33 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 493356 by
    lagentsecret SILVER 10380 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Plat de résistance de ce routing de passionné

    Passage au salon avec une offre réduite mais qui permet un spotting intensif

    Cabine connue et agréable

    Siège confortable

    Le catering est une déception (prévue) avec cette salade au lieu d'un plat chaud

    Malgré tout une bonne expérience globale

    A bientôt

    • Comment 493357 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Gilbert et merci pour ce retour, prestation en J européenne difficilement égalable au vue du type de porteur utilisé sur ce vol qui le rends unique et très agréable. Le salon Sala Velazquez et lui aussi très agréable avec cette magnifique vue sur les pistes. Enfin comme tu le dit le principale bémol reste le catering mais vu le prix payer on ne pouvait espérer plus.
      Bon vols !

  • Comment 493417 by
    NZ1 SILVER 1082 Commentaires

    Merci Hugo pour le partage !
    Comme toujours, un spotting de qualité donc aucune raison de scroller pour moi. Je n’avais jamais entendu parler de Fly Egypt et l’a330 Saoudien est une belle prise
    En parlant de prise, la centrale électrique de Cattenom qu’on aperçoit au loin est surement la centrale qui alimente ma maison en courant, je n’habite pas très loin ^^
    Comme souligné, le hard product est top pour un si court vol et devance largement la concurrence. Le soft pourrait bien être amélioré notamment en proposant un plat chaud mais je trouve que c’est déjà pas mal pour le prix du billet
    En bref, ce FR confirme une nouvelle fois tout le bien que je pense de MAD, du salon Velasquez et de LATAM sur cette liaison
    A bientôt

    • Comment 493605 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Hugo et merci pour ton sympathique commentaire, pour l'A330mrtt Saoudien c'était la première fois qu'il était pris en photo sous ces couleurs là (sur internet). Pour le Flyegypt cette compagnie ne vol à ma connaissance pas en France donc plus dur de la voir il on récupérer un B737 ex-Germania cette semaine.
      Pour la centrale de Cattenom elle est assez caractéristique avec son nombre important de tours de refroidissements.
      Pour le prix du billet il serait malvenu de râler en effet. Le salon Velazquez tout comme le vol Latam sont d'excellentes façons de découvrir le monde des buisness traveler sans se ruiner !

      Bon vols !

  • Comment 493424 by
    vinzbg GOLD 390 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR aux magnifiques prises de vue. Clairement ce vol à ce prix offre un produit de qualité même si le service restauration semble effectivement faible.

    • Comment 493606 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Vinz et merci pour ce retour ravis que ce FR vous ait plus. Pour le catering clairement c'est l'unique bémol de ce vol toutefois le billet ne coûte même pas le prix de certaine classe éco...
      Bon vols !

  • Comment 493448 by
    wowote 1300 Commentaires

    Bonjour,

    Merci pour ce FR. Le terminal 4 est vraiment splendide.
    Superbe expérience en vol pour un tarif dérisoire.
    A bientôt

    • Comment 493609 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Déborah et merci pour ce commentaire, pour être passé au T4 à 5 ou 6 reprises il est à la fois très pratique est esthétique, vraiment une réussite et un belle outil pour la compagnie Ibérique. Clairement une excellente mise en bouche pour la découverte des vols en J. Bon vols !

  • Comment 493458 by
    Chevelan GOLD 11547 Commentaires

    La réputation de ce vol et dans cette classe, à ce tarif n'est plus à faire !

    Merci pour ce FR, à bientôt !

  • Comment 493465 by
    Esteban TEAM GOLD 9014 Commentaires

    Merci Hugo pour le partage !

    Superbe spoting avec une mention particulière pour le ravitailleur saoudien ! Bravo !

    A bord, c'est une agréable cabine bien que le Full Access soit quand même manquant.

    Je crois que le plateau crevettes est le préféré de Moritz ! Malgré tout, et même si c'est un service de "correspondance" je le trouve trop léger sur un temps de vol de cette durée. Pour comparer, KL sur EZE/SCL, prévu sur moins de deux heures, offre un déjeuner chaud avec deux plats à choix, alors que c'est aussi un vol emprunté majoritairement par des gens en correspondances.

    A très bientôt !

    • Comment 493612 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Stéphane et merci pour ce commentaire, spotting de qualité facilité par l'excellente vu du lounge. Cabine agréable pour ce vol d'un peu plus de 2 heures, j'imagine un peu moins pour un vol long courrier vers Santiago du Chili. Il est vrai que la prestation reste "faible" pour les passagers qui prennent le vol en route. Un vrai plat chaud serait vraiment un excellent plus.
      Bon vols !

  • Comment 493512 by
    AirBretzel TEAM GOLD 3892 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR.
    J'ai également succombé à la réservation de ce vol pour septembre.
    Superbe séance de spoting.
    A bord le repas est léger mais à mon avis adapté à un vol en plein après midi.
    A bientôt

  • Comment 493549 by
    Cladiius 158 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    Le spotting à MAD est superbe, surtout l'A340-600 et l'A350.
    A bientôt.

  • Comment 493556 by
    Kilmarnock SILVER 4258 Commentaires

    Merci pour ce récit Hugo!
    Belle 5eme liberté que ce vol Latam en 787, et en plus ici en classe affaires!
    Joli spotting à MAD, on notera l'ATR72 d'Air Nostrum, qui si je ne me trompe pas, n'a fait l'objet d'aucun FR! :o
    A bientôt!

    • Comment 493617 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour Benjamin et merci pour ce commentaire, belle opportunité que ce vol en 5ème liberté pour tester la J de LATAM sans se ruiner! En effet aucun vol de reporté dans les 8 ATR que compte la flotte d'Air Nostrum. Bon vols !

  • Comment 493620 by
    AirOne 1372 Commentaires

    Comme toujours dans vos FR la séance spotting est de qualité et un plaisir à regarder. Le vol offre un service d'exception pour une J en vol intra-européen après sur un vol international c'est moins flatteur. En particulier cet IFE qui semble bien "minable" vis à vis de la distance du siège et du fait que la cabine est récente. Pour le reste au vu du prix payé c'est une bonne affaire.

    À bientôt!

    • Comment 493928 by
      scorph GOLD AUTEUR 977 Commentaires

      Bonjour AirOne et merci pour ce retour, heureux de voir que certain apprécient les photos "spotting". Cabine excellente pour une J européenne, pour l'écran autant il est bon pour sur un vol de 2 heures en Europe. Autant certain IFE dernier cri ont des écrans plus grands en éco... Mais bon vu le tarif il serait mal venue de se plaindre...
      Bon vols !

  • Comment 493973 by
    okapi GOLD 3126 Commentaires

    Merci Hugo pour ces très beaux clichés. Mention spéciale pour l'ATR 72 Air Nostrum qui arbore les aniciennes couleurs d'Iberia, si caractéristiques.
    La qualité du spotting est top, comme toujours et le récit fluide, quelle que soit la compagnie. Latam m'avait laissé un excellent souvenir l'année dernière et pour cause. Tout y est pour un petit prix qui donnerait envie d'en faire une navette à l'instar de Momolemo qui attend toujours ma version des faits. Je déplore toutefois la disparition du Pisco Sour qui était vraiment la boisson fétiche de cette compagnie, plus que l'apparition du Champagne de Nicolas.
    La prestation servie peut paraitre simple mais vu le prix payé qui est constitué bien souvent majoritairement de taxes aéroportuaires, je trouve que ce n'est pas mal du tout, surtout vu ce qu'offrirait la concurrence sur un parcours similaire.
    Merci pour ce partage et à bientôt!

  • Comment 495830 by
    jules67500 GOLD 4200 Commentaires

    Merci Hugo pour ce FR :)

    Je fais également partie de ceux qui vont craquer (ou qui ont déjà craqué) et qui vont faire ce vol dans les prochains temps, sûrement en mai pour moi.

    Prestation un peu légère, dommage de ne pas offrir de plats chauds. Mais bon, à moins de 150€ le segment, on ne peut pas faire les difficiles. Et dire qu'en Y c'est même 25€ !!

    A+

Connectez-vous pour poster un commentaire.