Avis du vol Finnair Helsinki New York en classe Affaires

Compagnie Finnair
Vol AY005
Classe Affaires
Siege 9L
Temps de vol 08:45
Décollage 16 Mar 19, 14:10
Arrivée à 16 Mar 19, 16:55
AY   #73 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 139 avis
Athos_001
Par 2203
Publié le 26 mars 2019

Routing


Bonjour à tous et bienvenue à bord du 2ème FR de ma toute première série, portant sur mon premier voyage à New-York et en solo. Vous trouverez le contexte de cette série dans le FR précédent, que je vous invite à lire si ce n'est pas déjà fait. D'ailleurs merci à tous pour vos commentaires sur celui-ci ça ma beaucoup touché. Voici le routing :


Routing

  • AY1582 - Economique - Paris → Helsinki en Airbus A319 Passé
  • AY005 Finnair - Business - Helsinki (HEL) → New-York (JFK) en A330-300 Vous etes ici
  • BA176 British Airways - Economique - New-York (JFK) → Londres (LHR) en 777-200ER A venir
  • BA306 British Airways - Economique - Londres (LHR) → Paris (CDG) en A319 A venir

photo map

Bonus (oubli du premier fr)


Je profite du début de ce FR pour y inclure quelques photos "bonus" que j'avais oublié de mettre dans le premier segment. Ces photos concernent donc le CDG-HEL. Vous y trouverez aussi les données Flightradar24.



Vitesse et altitude : 


photo vitesse-altitude-ay1582

Introduction


Souvenez-vous : Nous nous étions quittés à mon arrivée à Helsinki, après quelques grosses sueurs froides au check-in au départ de CDG. Mais ce n'était pas là le début de mes "aventures". Ce segment a été initialement booké en tant que billet en classe économique, mais il s'est passé quelques péripéties entre temps…


Peut-être le savez-vous, Finnair propose un système d'enchères pour les surclassements en Business. Lors du booking de ce routing fin novembre, je place donc une enchère au montant minimum possible, soit 480€. N'ayant jamais fait aucun vol en Business de ma vie, je tente juste dans le doute. Evidemment le système m'explique que plus l'enchère est basse, moins celle-ci a de chances d'aboutir, et que j'aurais le résultat environ 1 semaine avant le vol. Je ne me fais donc aucune illusion, et oublie cette enchère. Sauf que…


Je reçois le dimanche,un peu moins d'une semaine avant le vol, un mail de Finnair m'annonçant avoir gagné l'enchère. Je saute de joie, m'imagine déjà à bord, le rêve. Je clique sur le lien mais celui-ci ne fonctionne étrangement pas. Je regarde l'heure et la date d'arrivée du mail. Il se trouve qu'il date en fait de la veille. J'avais seulement 24h pour répondre à l'offre et celle-ci est désormais expirée. J'ai reçu la notification sur mon téléphone trop tard. Je maudis l'application android Outlook, et je me maudis de ne pas avoir regardé mes mails samedi matin au réveil. L'excitation disparaît aussi vite qu'elle était arrivée à la lecture du mal et laisse place à une humeur maussade.


photo bid-accepted

Néanmoins, je ne m'avoue pas vaincu. Je sais le Customer Service de Finnair assez réactif sur twitter, ayant déjà eu à demander une info auparavant. Je m'empresse donc d'envoyer un message et je reçois 2 heures après une réponse dont voici la teneur :


photo finnair-helps

Je vais immédiatement sur le site internet chercher le numéro adéquat et lance l'appel. Il s'agit d'un numéro surtaxé à 12cts/min, je trouve ça assez mesquin (est-ce une pratique courante chez les autres legacy ?). Toujours est-il que ça sera un des seuls points négatifs de ce service client comme vous allez le voir.
Des messages préenregistrés par une voix masculine en français avec un très fort accent nordique me permettent d'avoir quelqu'un de réel en ligne au bout de 7 minutes d'attente, ce qui reste acceptable et en dessous de ma barrière psychologique des 10 minutes d'attente.

L'opératrice, dont j'ai oublié le prénom, est adorable et parle un excellent français et malgré un accent nordique très prononcé, cela reste tout à fait compréhensible. Elle me dit qu'elle va transmettre le dossier au service surclassement et qu'elle me recontacte par mail ou sur mon téléphone dès qu'elle a une réponse, tout en me précisant qu'il y a des chances qu'ils me renvoient un nouveau lien actif.

L'espoir remonte à cette nouvelle et l'attente commence. Rien le dimanche après l'appel. Rien lundi matin. Rien lundi en début d'après midi. J'ai tenté de prendre mon mal en patience mais je sais pertinemment que plus le temps passe moins j'ai de chance d'avoir mon upgrade. Je teste donc une autre méthode, je contacte le Customer Service via le tchat sur le site internet, en anglais cette fois-ci. Réponse immédiate et efficace : après analyse de mon dossier par un opérateur, il s'avère effectivement que je les ai contacté trop tard pour que l'enchère soit encore disponible, et qu'il ne peut rien faire. Mais il enchaîne immédiatement avec un autre message me disant qu'il vient de vérifier le remplissage de l'avion et qu'il reste une possibilité pour m'upgrade à 500€, soit seulement 20€ de plus que mon enchère plancher. Il suffit de suivre une procédure particulière sur le site de Finnair qui, bien que joli, est assez peu clair et optimisé. Plusieurs "chemins" mènent à des vérifications de disponibilités d'upgrade, chacune avec des interfaces et résultats différents. Soit.

Suivant à la lettre les instructions de mon conseiller, j'arrive sur une interface que je n'avais encore jamais vue, et là surprise, là où les autres interfaces annonçaient un surclassement impossible ou non disponible, je retrouve ici effectivement une "last minute offer" à 500€ comme annoncé. Je me ferais somme toute assez vite aux 20€ supplémentaires, dû à l'enchère ratée par ma faute, et m'empresse d'acheter cet upgrade. Je cède à cette petite folie en me disant que ce n'est pas tous les jours que j'irais à New-York, autant en profiter à fond, surtout quand des offres comme celle-ci se présentent. Ayant payé le routing de base très peu cher (220€ pour rappel), je me suis dit que c'était un plutôt bon plan, qu'en pensez-vous ? Auriez-vous pris ce surclassement à ma place ? Peut-être déciderez-vous après avoir lu le FR ! 


photo upgrade-purchased-19159

Effectivement, il reste encore 16 sièges disponibles répartis dans les deux cabines business du 330-300. Miracle, le siège que j'avais visé est encore libre !

Il s'agit du 9L, que je voulais absolument pour plusieurs raisons : d'une part il est du côté droit de l'appareil, j'espère pouvoir observer le Groenland et l'Islande pendant le vol, ainsi que les côtes canadiennes et américaines pendant l'approche. D'autre part, ce siège est situé dans la deuxième petite cabine business avec seulement 3 rangées, ce qui doit donner une impression plus calme et plus intime que dans la grande cabine avant. Enfin, il s'agit du seul siège solo de cette petite cabine à être collé au hublot, en ayant la desserte du côté gauche faisant office de séparation avec le couloir (les autre sièges ayant l'assise donnant directement sur le couloir). Vous découvrirez la configuration très particulière de cette classe business plus loin dans ce FR.


photo cabine-330

Soyez indulgent, il s'agit du tout premier vol en Business de ma vie (encore une première fois dans ce routing !), je risque donc de m'émerveiller pour pas grand chose ou pour des choses qui paraîtront parfaitement normales et banales aux yeux de certains habitués ici. Je ne pouvais pas refréner mon excitation !

Après cette longue introduction, permettez-moi de vous souhaiter une bonne lecture pour le début des choses sérieuses.


Arrivée à Helsinki, transit et lounge


Nous disions donc… Oui ! Mon arrivée à Helsinki ! Je dispose de près de 2h40 devant moi avant le prochain vol qui m'emmènera jusqu'à JFK, puisqu'au moment où je pose les pieds dans le terminal il est 11:26 local :


photo img_20190316_112655

Ce terminal est décidément très joli. La décoration, l'agencement et les matériaux proposés donnent une toute autre impression à ce bâtiment comparé à celui que j'ai quitté à CDG.


photo img_20190316_112901-22246

L'aéroport Vantaa d'Helsinki est dans une grosse période de travaux extrêmement lourds qui vont agrandir l'ensemble des deux terminaux. Même dans ces conditions d'accueil "dégradées", l'aéroport reste classe et propre. L'ensemble reste assumé, et les grands panneaux masquant le gros du travail expliquent de manière pédagogique ce qui se passe, avec une timeline de ce qui est en cours. Le site internet de l'aéroport regorge quant à lui d'informations sur l'ensemble du calendrier des travaux et des changements apportés. 


photo img_20190316_113528-29354

J'ai tracé ma route à travers le terminal jusqu'à atteindre la zone internationale, ayant atterri en zone Schengen, afin de passer la PAF. Heureusement HEL dispose d'équipements similaires à nos PARAFE mais visiblement beaucoup plus nombreux et fonctionnels puisque qu'une bonne quinzaine de portiques permettent de passer la frontière sans aucune attente. Il n'y a même pas de cordons ou de lignes pour prévoir une éventuelle file d'attente, signe que ça ne doit pas arriver souvent. Il y a littéralement 15 secondes d'écoulées entre le moment où je sors mon passeport de la poche et le moment où je me retrouve en zone internationale. C'est impressionnant d'efficacité et je n'ai pas attendu ni fait la queue une seule seconde.

Je poursuis ma route jusqu'à arriver au lounge Finnair en zone Non-Schengen. Finnair dispose également d'un lounge en zone Schengen. J'étais prévenu mais un kakémono devant l'entrée nous rappelle qu'en raison des travaux, la surface du lounge est réduite et les services dégradés. L'offre de restauration est réduite et les saunas / douches n'a pas encore rouverts. Visuellement c'est très plaisant, les couleurs et lumières sont douces. Le design est très nordique comme on pouvait s'y attendre et c'est assez réussi. Le salon est en tout cas très calme.

Les cerbères sont très gentils, à l'image du personnel Finnair à qui j'ai eu affaire depuis le début de mon voyage, c'est une constante. 4 écrans incurvés répartis dans le salon diffusent 3 programmes différents : 1 chaîne de sports d'hiver et 2 chaînes d'information en continu (BBC World News et CNN).


photo img_20190316_115451-24190

 Les toilettes sont propres, il est encore assez tôt et le lounge est quasiment vide il faut le dire.


photo img_20190316_113811

L'offre de presse est indigente. En revanche bon point, toute la partie droite que vous voyez est occupée par des titres asiatiques, grosse part des destinations de Finnair qui se veut comme la charnière entre l'Europe et l'Asie, jouissant de la position géographique avantageuse d'Helsinki sur ces trajets.


photo img_20190316_114139

Les vins présents aujourd'hui, deux blancs français et deux rouges (australien et espagnol).


photo img_20190316_114400

L'offre de restauration, avec la partie froide : 


photo img_20190316_114421

Smoothie du jour et fruits frais : 


photo img_20190316_114532

Distributeur de jus avec une tablette tactile !


photo img_20190316_114550

Les desserts et sucreries : 


photo img_20190316_114620

Et enfin l'offre chaude qui consistera en tout et pour tout en un plat de lasagnes potiron-épinard et du chili-con-carne.


photo img_20190316_114647photo img_20190316_114651

Les bouteilles à disposition : 



Ma sélection personnelle (excusez le coca mais un mal de tête me perçait la tête à la suite de mon CDG-HEL. Ne vous inquiétez pas, je me suis rattrapé sur le vol qui arrive) : 


photo img_20190316_115524

On y retrouve la serviette au design emblématique de Marimekko ainsi que des couverts siglés Finnair. Le gratin est moche mais étonnamment très bon, une bonne surprise. Je croiserais la cuisinière en train de changer le plat qui me dira que c'est nouveau, fait-maison sur place, etc. Intéressant à noter et à voir pour la suite lorsque l'intégralité de l'offre du salon sera opérationnelle, cela peut donner quelque chose d'intéressant. A date d'écriture de ce FR, la nouvelle cuisine a en effet ouvert depuis seulement quelques jours.

Connecté à internet sur le wifi du lounge, je reçois une notification de l'application Finnair m'informant que l'embarquement a débuté. Je regarde l'horaire, dubitatif, et en effet nous sommes encore à +1h du décollage. Je ne prends pas de risque et décide d'aller jeter un œil en porte. L'heure est donc venue de quitter le lounge, je traverse donc la zone en travaux afin d'atteindre les portes 50+ et cette jolie oeuvre d'art suspendue dans le hall. 


photo img_20190316_131333

embarquement et decollage


Arrivé en porte je découvre une jolie file d'attente, ou plutôt deux : une classique et une priority dans laquelle je vais m'aligner. Je comprends rapidement pourquoi "l'embarquement" débute si tôt, il y a une dernière vérification en porte avec une question du type : "Avez vous fait vous même votre bagage, l'avez vous perdu de vue,…". Des BP bipent de manière "aléatoire" pour que des agents viennent chercher le passager en question et l'isoler dans une guérite en verre fumé collée à la porte afin de procéder à une fouille du bagage. Je suis surpris de ne pas être sélectionné pour ce contrôle, étant un jeune homme de 21 ans voyageant seul, je devais cocher pas mal de cases. Je ne vais pas m'en plaindre.


Petite anecdote, peut-être pourrez-vous m'éclairer : Les voyages aux USA sont réputés pour leurs contrôles de sécurité, évidemment. Mis à part mon problème de check-in à CDG qui n'avait peut-être aucun rapport, je n'ai pas eu de contrôle particulier. A CDG, il y a juste eu le portique de base et la petite languette pour le test explosif et c'est tout. Aucune palpation, pas de scanner corporel millimétrique si cher aux américains. Je me suis dit que c'était sûrement normal pour un CDG-HEL en zone Schengen. Surprise, arrivé à HEL, il y a juste la PAF et l'équivalent de PARAFE dont je vous ai parlé, et c'est tout. Entre Paris et New-York, je n'ai pas été scanné, ni fouillé, ni palpé une seule fois…
Faille dans le système de correspondance Schengen/international à HEL pendant les travaux ou est-ce normal ?  


A la suite de ce contrôle nous sommes "parqués" dans une zone fermée au niveau de la porte en attendant le véritable embarquement. Mon avion du jour est immatriculé OH-LTO, il s'agit du 330-300 en livrée spéciale Marimekko (décidément ça me suit), dont voici une photo vue de la porte. Je n'aurais malheureusement pas de meilleur point de vue sur mon appareil du jour, à cause de la zone fermée précédemment évoquée. Sa production est datée au 15/05/2009 d'après le site de Finnair, très bel et vénérable oiseau.


photo img_20190316_131814

Voici d'autres points de vue issus de Jetphotos : 


photo 11219_1548158562photo 61317_1549297466

Je me servirais du voisin identique comme lot de consolation. Cette livrée est magnifique, je l'adore vraiment. 


photo 330-crop

cabine et siege


L'embarquement débute et la zone spécifique priority part en premier. Deux jetbridges sont reliés à l'appareil, le premier desservant la première cabine Business de 7 rangs, le second desservant la deuxième petite cabine business de 3 rangs et toute l'éco.

Malgré mon positionnement dans la deuxième petite cabine, je ne boude pas mon plaisir en prenant le premier jetbridge pour la première fois de ma vie, pas de raison de pas en profiter ! Mon passage "forcé" dans la première cabine Business nous offre ainsi un bel aperçu de la configuration très particulière choisie par Finnair sur ses 330.

En effet, nous sommes en présence d'une configuration (1-2)-2-1 staggered forward facing et lie-flat. Les sièges sont donc tous orientés vers l'avant, contrairement aux "herringbone" comme le Cirrus de chez Safran Seats ou le Super Diamond de chez Rockwell Collins. Ici il s'agit d'un siège Vantage de chez Thompson, ancienne génération datant de 2013 de mémoire. Les sièges n'ayant pas d'angle, la configuration staggered est impérative pour permettre du lie-flat ou du full-flat, ce qui signifie que les pieds de la personne derrière vous se situe sur votre droite ou votre gauche, en quinconce. Les sièges hublots côté droit sont "solo", alternant entre la desserte côté couloir / l'assise collée au hublot, et inversement. Les sièges centraux sont tous "duo" comme vous pouvez le constater ci-dessous.

La subtilité intervient sur les sièges hublots gauches, où il y a cette fois ci une alternance entre des sièges solo et duo, les sièges solos profitant par conséquent d'une desserte de chaque côté et étant surnommés à juste titre sièges "throne".
 
Les cabines de ces 330 de Finnair seront retrofitées à partir de l'année prochaine pour leur fin de vie apparemment. Finnair est toujours en cours de réception de ses A350 à ce jour, équipés des Cirrus. Je doute que ces 330 seront équipés des mêmes Cirrus mais l'espoir peut toujours faire vivre !


photo img_20190316_134313-29786

Assez discuté, je me dépêche d'aller à mon siège pendant que les passagers de la classe éco commencent à embarquer. Le voici ! Le 9L, comme promis. Comme précisé précédemment, il s'agit du seul siège de cette petite cabine business bien tranquille à être solo et à avoir la desserte côté couloir. J'aurais ainsi plus d'intimité et de confort (évitant les personnes passant dans le couloir), ainsi qu'une meilleure vue au hublot.


photo img_20190316_135215

Voici ce qui se trouve devant moi. La pochette rigide à gauche comprends la carte des boissons, le menu, le casque à réduction de bruit dont nous parlerons plus tard, et enfin toute la littérature de bord présentée dans le FR précédent.


photo img_20190316_134056

L'écran commence à accuser son âge mais cela reste tout à fait correct. Il est orientable afin de permettre une bonne vision lorsque le siège est en position lit.


photo img_20190316photo img_20190316-2

Tout comme l'écran, le siège porte aussi les marques du temps avec quelques égratignures, c'est toutefois plus impressionnant en photo qu'en vrai je vous rassure. La propreté est en revanche irréprochable.



L'IFE s'allume tranquillement alors que l'embarquement se poursuit : 


photo img_20190316_134540

Le legroom est, comment dire… royal !


photo img_20190316_134101

Les commandes du siège sont situées sur la desserte à ma gauche. Simples et efficaces. Les 3 positions classiques sont pré-enregistrées : dans l'ordre, position lit, lazy-Z et TToL. Chaque paramètre est aussi ajustable manuellement. La fonction massage est totalement gadget mais les coussins d'air en question permettent de régler la dureté du dossier, un bon point. Le petit bouton moodlight sert uniquement à activer/désactiver la petite lumière située dans le rangement sur ma gauche.


photo img_20190316_134518

La ceinture encombrante mais relativement légère malgré l'airbag qu'elle contient : 


photo img_20190316_140535

La boisson d'accueil est servie très rapidement, le choix est à faire entre de l'eau, du champagne ou du jus de myrtilles (le fameux). Je prends le champagne pour commencer. Le verre est très sympa, toute la verrerie arbore le même design "gelé" et nordique, que j'aime beaucoup.


photo img_20190316_134909

Santé !


photo img_20190316_134917

La PNC qui s'occupera de moi pendant toute la durée du vol, prénommée Saana, est maintenant au courant que c'est ma toute première fois en Business, et se mettra un point d'honneur à ce que cela soit mémorable. Elle insistera donc pour m'expliquer le contenu des deux cartes, le fonctionnement de l'IFEC ainsi que celui de la tablette. 
"And if you need anything Mr. Athos, please let me know at any time during the flight". 
J'ai noté qu'elle s'accroupissait systématiquement pour parler à ma hauteur, c'est très agréable. 


photo img_20190316_135656

en vol


On commence à repousser ! Voici la vue au parking depuis mon siège, avec ce magnifique winglet : 


photo img_20190316_134504photo img_20190316_134509

Poursuivons la découverte de mon espace.  En bas à gauche de la coque du siège du devant se situe un espace dédié au stockage des chaussures. Une paire de chaussons y était disposée : 


photo img_20190316_14025photo img_20190316_140313

Ce design Marimekko sera une valeur sûre pour tout l'armement cabine. Je ne me remets pas du legroom, j'ai vraiment tout ça pour moi pour plus de 8h de vol ? Le rêve ! Je suis jambes tendues avec le siège en TToL sur cette photo pour info… Il y a de quoi faire ! 


photo img_20190316_140442

Le coussin acidulé est plutôt confortable : 


photo img_20190316_140516

Et enfin l'amenity kit, lui aussi en design Marimekko !


photo img_20190316_140347

Le contenu est classique :  un masque aux couleurs de Finnair, des bouchons d'oreille, une brosse à dent et du dentifrice, deux petits produits cosmétiques Clarins. Une petite carte précise que certains items sont disponibles à la demande afin d'éviter le gaspillage, comme des kits de rasage ou du bain de bouche. Plutôt bonne idée je trouve, qu'en pensez-vous ? La trousse en elle-même est de bonne facture, totalement réutilisable.



Décollage ! Installez-vous confortablement, détendez-vous et appréciez la suite de votre vol : 



photo img_20190316_143017

On perce une première fois.


photo img_20190316_142755

Un premier oshibori chaud est servi à la pince, signe que le service va commencer tranquillement. Commençons par l'apéritif. Le cocktail signature de Finnair, le Blue Sky, est très réputé, mon choix est donc fait d'avance  ! D'autres cocktails sont aussi disponibles. 


photo img_20190316_144431photo img_20190316_143452

Le cocktail arrivera avec le sourire et une petite verrine d'amuse-bouche dont j'ai totalement oublié la teneur. Mais c'était bon, ça je m'en souviens ! La verrerie précédemment évoquée est toujours là, et déclinée en plus petit pour la verrine. Toujours aussi joli et élégant. Le cocktail en lui même n'a pas à faillir de sa réputation, il est exquis.


photo img_20190316_14571

Tout ceci me laisse du temps pour lire les menus. Commençons par la carte des boissons. Saana plaisantera avec moi sur le fait que je sois français et du choix offert par la compagnie en termes de bouteilles. Je lui apprendrais même à prononcer certains domaines avec le bon accent, à sa demande. De son propre aveu, assez peu de français prennent Finnair, du moins sur les vols qu'elle opère, et n'a donc pas l'occasion d'exercer ses compétences de sommelière auprès de clients français. Désolé d'avance aux non-amateurs pour la succession d'images :  


photo img_20190316_143500

Il s'agit donc du champagne qui m'a été servi en boisson d'accueil ainsi que dans le cocktail. 


La sélection de Blancs présents à bord :


photo img_20190316_143505photo img_20190316_143511

Les origines sont assez variées, du Chili à l'Allemagne en passant par la Nouvelle-Zélande.


photo img_20190316_143515

La sélection de rouges maintenant : 


photo img_20190316_143521photo img_20190316_143525

Certains choix sont toujours aussi surprenants, d'autant plus sur une compagnie nordique et un vol transatlantique : 


photo img_20190316_143530

Vins de dessert : 


photo img_20190316_143533photo img_20190316_143541

Voici donc pour les vins. Une sélection assez variée, qu'en pensez-vous ? Poursuivons avec le reste de l'offre liquide, en commençant par les spiritueux et bières. A noter que les références avec une * sur cette page sont disponibles uniquement sur les vols à destination de l'Asie, voire même du Japon uniquement (je ne suis plus certain).


photo img_20190316_143545photo img_20190316_143549

Et enfin les différents awards gagnés par Finnair pour sa carte des boissons : 


photo img_20190316_143553

Voici fini l'exploration de cette carte des boissons. Maintenant voyons voir ce qu'il y a à manger aujourd'hui : 


photo img_20190316_152252

Il y a un choix entre 2 entrées à faire ainsi qu'entre 5 plats différents. Je choisis les deux signés du chef cuisinier de Finnair, Tommy Myllymäki, à savoir le saumon fumé avec coleslaw au raifort en entrée, ainsi que la joue de bœuf braisée et céleri-rave à la sauce aux cranberries. L'ensemble de la carte est évidemment teinté de gastronomie nordique, les plats proposés sont assez intéressants je trouve.

Le service est rapidement exécuté après mon choix. La nappe est disposée sur ma tablette. L'entrée est servie depuis un trolley (camouflé avec une nappe) mais à l'assiette directement, pas de plateau moche donc plutôt un bon point l'un dans l'autre. Le pain est choisi parmi une corbeille avec choix de pain blanc, aux graines et pain noir. Celui aux céréales que j'ai choisi est frais et moelleux à souhait. Celui-ci est servi à la pince directement dans une assiette avec le beurre. Seul point "négatif" si on veut chipoter, la salière et la poivrière sont en plastique avec une petite opercule dessus. Le blanc m'a été conseillé par Saana, il s'agit de l'Aconcagua Costa que vous avez précédemment vu sur la carte. Les couverts sont enroulés dans une serviette, avec un cure-dent ensaché à l'intérieur.


photo img_20190316_152546

Comme vous le voyez, c'était très bon ! Très frais et fin. Le coleslaw était caché sous le saumon. Les quantités étaient peut-être même trop grosses. 


photo img_20190316_153244

La suite sera encore meilleure, la joue de bœuf braisée arrive ! Le service se fait cette fois-ci vraiment à l'assiette, directement depuis le galley, et uniquement après que Saana ait préalablement demandé si je souhaitais la suite immédiatement.


photo img_20190316_154323photo img_20190316_154327

La viande est correctement cuite. Le céleri est encore croquant ainsi que la poire, j'ai adoré. La sauce est en quantité et également très bonne. Le seul point négatif que j'ai pu trouver à ce plat était la purée de panais qui avait un côté "industriel". Excepté ça, tout était succulent et encore une fois en grosses quantités. Je ne m'attendais honnêtement pas à avoir un plat aussi bon, c'est une excellente surprise. Ce coup-ci j'ai choisi d'accompagner le plat du Château Leydet Valentin 2015 qui s'est bien accordé à la viande et la sauce, mieux que le blanc avec l'entrée à mon goût.


photo img_20190316_160810

Dehors c'est le calme plat et d'une constante beauté, je profite de la vue avec ma musique dans les oreilles.


photo img_20190316_144048

Je suis déjà rassasié, les quantités étaient vraiment larges. Je prendrais le fromage mais pas de dessert, de toute façon aucun ne me tentait vraiment. Saana me précise que je peux commander un dessert plus tard à n'importe quel moment du vol si je le souhaite, c'est bon à savoir.
Je lui précise en retour que je ne mange pas de bleu, je n'aurais donc que le fromage à pâte pressé Finlandais assez quelconque mais bon, accompagné de son sempiternel cracker et d'un chutney. Service à l'assiette encore une fois toujours aussi rapide et gentil. Les plus observateurs et pointilleux auront noté que la salière et la poivrière n'ont pas été enlevés pour le fromage. 


photo img_20190316_160920

Je clôture enfin ce moment par un thé, amené encore une fois avec gentillesse et sourire. Après ce repas aussi bon que surprenant, il est temps de se reposer et de vous présenter l'IFEC.
Je dispose d'une heure de Wifi gracieusement offerte, après quoi il m'est possible d'acheter des forfaits à l'heure. Finnair a été assez intelligent pour ne pas faire de forfaits à la consommation de données.  Les tarifs sont relativement contenus et restent abordables (contrairement à ceux pratiqués par BA que j'ai expérimenté au retour, absolument scandaleux). Le débit est très correct pour de la navigation internet et du tchat. Je n'ai pas testé de streaming vidéo. L'écran d'accueil de l'IFE se présente comme suit : 


photo img_20190316_143759

Deux caméras de qualité moyennes donnent les vues depuis le dessous et vers l'avant de l'appareil. Rien pour le moment, seule une mer de nuages nous accompagne.


photo img_20190316_143819

Le 330-300 est bien modélisé par la géovision. Malheureusement celle-ci n'est pas personnalisable et les différentes vues tournent en boucle sans possibilité de les choisir. La langue alterne entre le finnois et l'anglais malgré le choix de l'anglais comme langue dans les paramètres de l'IFE.


photo img_20190316_143845photo img_20190316_143859

Notre route théorique du jour : 


photo img_20190316_144027

Certaines vues sont plutôt sympas à regarder pour les plus avgeek d'entre nous.



Sous le capot au padding abîmé présenté au début de ce FR se cache cette télécommande à l'ancienne, dont je ne me servirais pas sauf pour le volume, le tactile de l'écran étant précis et réactif comme il se doit.


photo img_20190316_144619

Le casque Phitek qui était dans la pochette rigide de tout à l'heure a été déballé et essayé, malheureusement avec un grésillement très désagréable dans une oreille et l'autre oreille n'étant pas fonctionnelle, je serais amené à demander un changement de casque. Ce qui sera effectué rapidement, avec le sourire et moult excuses. Je me retrouve donc avec un casque fonctionnel mais pour mieux me rendre compte de sa piètre qualité sonore. La réduction de bruit active est en revanche efficace.


photo img_20190316_144709

On se rapproche des côtes Islandaises mais pour le moment l'épaisse couche nuageuse m'empêche de voir quoi que ce soit…


photo img_20190316_144909photo img_20190316_144907

La sélection de contenus est large : Il y a des albums de musique, des séries et des films en nombre. J'en ai compté une bonne centaine, incluant de nombreuses langues et sous-titres.



Ah ! Quelques trouées dans la couche nuageuse me laisse espérer voir l'Islande bientôt. Je profite de la vue en attendant.


photo img_20190316_161718photo img_20190316_161724

Sur la totalité du vol j'ai regardé deux films, Three Billboards et Birdman. L'écran est agréable à regarder malgré une diagonale un peu limite et pas aux standards d'aujourd'hui.


photo img_20190316_164442photo img_20190316_164445

L'Islande arrive enfin ! Ça se mérite mais c'est d'une beauté à couper le souffle. Le soleil bas sur l'horizon donne aux reliefs une saveur particulière. Ça donne très envie d'y aller tiens ! 



Je profite de la configuration "lit" du siège, qu'est-ce que c'est agréable ! Comme noté au début, il ne s'agit pas d'un siège "full-flat" comme le Cirrus mais d'un siège "lie-flat" avec un angle de 180 à 185°. Thompson procède avec une petite astuce afin de rendre cela invisible : l'ottoman dans la boîte à pied est légèrement surélevé, ainsi en position couchée même si le siège n'est pas à plat les jambes légèrement relevées mettent le corps à "plat" au final. L'espace offert par la boîte à pied est large et confortable. Une couverture est proposée emballée et stockée dans les coffres si besoin, je ne m'en servirais pas. Elle est évidemment aux couleurs de Marimekko.


photo img_20190316_165824

Petit tour au galley après un peu de repos. Les PNC ont dressé sur une nappe un self service de sucreries, biscuits salés, barres de céréales et jus.


photo img_20190316_181302

La "grosse" cabine Business à l'avant du galley, quasiment complète : 


photo img_20190316_181434

Je suis bien content d'être dans la deuxième petite cabine de seulement 3 rangs, même si elle est remplie à 10/13, l'impression de calme et d'intimité est en effet bien plus importante qu'à l'avant.


Petit tour aux commodités qui sont parfaitement tenues, avec des marqueurs "business" tels que les serviettes en tissus et les différents produits proposés.


photo img_20190316_135336

Nous arrivons à la frontière américano-canadienne avec une ville au nom bien porté quand une verrine de fruits frais est proposée et acceptée avec plaisir.



La deuxième prestation, froide, arrive tranquillement. Il s'agit principalement de fruits de mer et de mets à base de poisson, principalement des spécialités finlandaises. N'étant pas fan de ce type de mets je n'ai pas beaucoup aimé à titre personnel et je ne finirais pas. Je pense en revanche que pour un amateur, ce qui était proposé avait l'air qualitatif. Le pain est toujours aussi bon, frais et moelleux. Cette deuxième prestation est servie depuis le galley mais sur un plateau. On aura eu tous les types de service depuis le début de ce vol ! 


photo img_20190316_215301

Les paysages nord-américains enneigés nous ouvrent les bras : 


photo img_20190316_215424

Tandis que l'arrivée se rapproche inexorablement…


photo img_20190316_223123

arrivée à JFK


Les côtes New-Yorkaises arrivent : 



L'approche à JFK est longue mais ça permet de profiter du paysage à basse altitude : 


photo img_20190316_230655photo img_20190316_230659

Atterrissage avec quelques rebonds puis reverse : 


photo img_20190316_231056

Bienvenue à New-York ! 


photo img_20190316_231100

La trajectoire réelle de ce vol, avec une route bien plus au nord que ce que je pensais. Je n'aurais eu aucune vue sur le Groenland d'ailleurs, les nuages étaient trop épais et sans éclaircies, de l'Islande jusqu'au Canada quasiment. 


photo trajet-ay5photo vitesse-altitude-ay5

Ainsi se finit ce vol. Pour une première expérience, ce fut éblouissant de bout en bout.


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Finnair

9.1/10
Cabine9.0
Equipage9.5
Divertissements9.0
Restauration9.0

Finnair Silver Wings Lounge

7.9/10
Confort8.5
Restauration8.0
Divertissements7.0
Services8.0

Helsinki - HEL

9.0/10
Fluidité9.5
Accès8.5
Services9.0
Propreté9.0

New York - JFK

7.9/10
Fluidité8.5
Accès7.5
Services8.0
Propreté7.5

Conclusion

Difficile de juger le lounge Finnair en l'état actuel. Joli, calme et confortable, tous les services (tels que l'emblématique sauna) ne sont pas encore actifs et la superficie pas encore totalement inaugurée ni utilisée. Ce que j'ai vécu ne présage cependant que du bon pour la suite.

Le CDG-HEL m'avait laissé espérer le meilleur au niveau de l'équipage, et je n'ai pas été déçu, quelle performance ! Saana a été exemplaire et adorable, contribuant grandement à rendre ce premier vol en business mémorable. Malgré la cabine, le siège et l'IFE qui accuse son âge, le confort reste intact. Le catering était surprenant, je n'ai jamais aussi bien mangé en avion. Quelques fausses notes pour les puristes et si on veut vraiment chipoter mais rien qui ne vienne gâcher mon plaisir.

Alors certes, nous ne sommes pas en présence d'un produit d'"exception" comme certains ici ont pu l'expérimenter chez Qatar, Singapore, ou Etihad par exemple, mais le service exemplaire, plein de bonne volonté, d'émotion et d'humanité rends l'expérience mémorable et donne envie de revenir encore et encore.

Si vous avez la moindre suggestion ou critique concernant mon style d'écriture, mes photos, ou la mise en forme de mon FR, n'hésitez pas à m'en faire part que je puisse m'améliorer ! Merci de m'avoir lu et je vous dis à très vite pour les prochains vols.

Informations sur la ligne Helsinki (HEL) New York (JFK)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 5 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Helsinki (HEL) → New York (JFK).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Finnair avec 7.2/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 43 minutes.

  Plus d'informations

23 Commentaires

  • Comment 494906 by
    okapi GOLD 3294 Commentaires

    Bonjour et quel plaisir de retrouver cette suite!

    Auriez-vous pris ce surclassement à ma place ?

    À moins de 60 euros l'heure de vol en Business, c'était une offre à saisir. Si en plus, on inclut le passage au salon, c'est une affaire, je n'aurais pas hésité moi non plus et pourtant, je ne suis pas adepte du tout des classes avant! Je salue le plateau de fruits frais dans le salon. L'offre chaude n'est pas forcément très variée mais si c'est du fait maison, pourquoi pas? De toutes façons, vu que beaucoup de passagers se restaureront en vol, ce n'est pas très important.
    Bel avion, cool d'avoir échappé à l'inquisition pré-embarquement^^ À bord, nn vrai siège hublot, plutôt que ces pseudos fauteuils disposés dans tous les angles mais surtout loin du paysage, un vrai plus, selon moi. Le siège est peut-être un peu étroit (effet de la photo?) et la ceinture encombrante mais moins que sur d'autres compagnies.
    Message à tous les afficionados d'Air France et de ses plateaux repas en J... prenez plutôt Finnair. Service à l'assiette qui fait la différence, au moins sur la première prestation avec une présentation soignée (lire sans éclaboussures), mets "différents" dont les goûts peuvent ne pas enchanter mais qui ont le mérite d'être proposés avec le sourire. Ça fait beaucoup en faveur d'une "petite" compagnie nordique.
    Je vais peut-être me convertir au design Marimekko :-)
    Je note surtout que comme pour tout vol, en dépit de la classe choisie, l'équipage fait la différence. Le service au sol n'était pas en reste, pour une première expérience, ça sent le sans fautes et pour un deuxième FR publié ici, bah... bravo!
    Merci pour ce partage!!!

    • Comment 494909 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      Bonjour, merci pour ce commentaire !

      À moins de 60 euros l'heure de vol en Business, c'était une offre à saisir. Si en plus, on inclut le passage au salon, c'est une affaire

      Oui vu comme ça, ça se tient.

      L'offre chaude n'est pas forcément très variée mais si c'est du fait maison, pourquoi pas? De toutes façons, vu que beaucoup de passagers se restaureront en vol, ce n'est pas très important.

      C'est exactement ce que je me suis dit. J'ai volontairement peu mangé au salon pour profiter en vol. Et je préfère avoir peu de choix mais de qualité plutôt que pléthore de plats surgelés industriels.

      Le siège est peut-être un peu étroit (effet de la photo?)

      Il est certain que nous ne sommes pas en présence du siège le plus large du marché. Ça ne m'a pas dérangé et j'étais très confortablement installé, encore moins à l'étroit.

      Merci ! A bientôt.

  • Comment 494916 by
    Yvlisse 86 Commentaires

    Merci pour ce beau report (rempli de belles photos). Moi non plus je n'aurais pas hésité pour payer pour la Business, il faut savoir se faire plaisir et c'est quand même plus confortable... Très beau service et les plats sont très appétissants ..... le 2ème service avec produits de la mer m'aurait bien tenté. Paysages grandioses qui font envie de découvrir et la lumière est excellente. Report très agréable à lire.... j'attends le retour avec plaisir ;-)) A bientôt

  • Comment 494918 by
    Nollaig GOLD 1273 Commentaires

    Merci pour ce FR extrêmement bien rédigé.
    Tout comme vous, je n'aurais pas hésité pour ce surclassement.
    Très bon produit Finnair sur ce vol. Les plats sont très bien présentés et vous avez eu une PNC aux petits soins.
    Une belle première expérience en classe affaires!
    A bientôt

  • Comment 494930 by
    scorph GOLD 1075 Commentaires

    Bonjour Athos et merci pour cet excellent report ! Texte agréable + belles photos un plaisir à lire !

    De son propre aveu, assez peu de français prennent Finnair

    En effet ça se ressent sur la base de donnée qui gagne là une belle entrée.
    Pour l'upgrade 500€ ce n'est pas donné mais quand on prends en compte le prix payé en éco cela reste raisonnable.
    Finnair propose un service que je trouve plutôt bon sur du transatlantique même si la cabine gagnerais à passé sur un produit un peu plus moderne comme leurs A350.
    PNC au petits soins pour une première en J réussie
    Bon vols !

    • Comment 494941 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      Bonjour Scorph, merci pour l'avis ça fait plaisir.

      Pour l'upgrade 500€ ce n'est pas donné mais quand on prends en compte le prix payé en éco cela reste raisonnable.

      En effet je l'ai pris parce que j'ai payé le routing de base 220€ en tout, sinon je n'aurais pas dépensé autant.

      Finnair propose un service que je trouve plutôt bon sur du transatlantique même si la cabine gagnerais à passé sur un produit un peu plus moderne comme leurs A350.

      En effet j'imagine le même service et soft product avec du hard product plus moderne et ça serait imbattable sur ce type de segment ! J'ai hâte de voir par quoi ils vont remplacer ces Vantage.

  • Comment 494953 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4997 Commentaires

    Merci pour ce FR, qui est très agréable à la lecture.
    j'aurai également succombé à l’achat du surclassement, surtout avec un prix d'achat du billet aussi bas.
    On constate que l'humain reste l'essentiel à tous les niveaux, vous avez eu de la chance avec cette PNC.
    Je suis fan de leur verrerie et des plats finnois (et je ne parle même pas de marimekko, ni de leur cocktail signature).
    A bientôt

    • Comment 494965 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      Bonsoir ! Merci pour le message ça me touche.

      On constate que l'humain reste l'essentiel à tous les niveaux, vous avez eu de la chance avec cette PNC.

      Très important en effet, c'est la première fois que je peux le dire à ce point là je pense.

      Je suis fan de leur verrerie et des plats finnois (et je ne parle même pas de marimekko, ni de leur cocktail signature).

      Tout plein de petites choses qui nous donnent un attachement à Finnair, ils ont tout compris !

  • Comment 494969 by
    Esteban TEAM GOLD 10211 Commentaires

    Merci pour le partage de ce report très agréable à lire ! On sent la passion et l'émotion que vous avez eu lors de ce voyage.

    C'est vraiment "rafraichissant" de lire un report en J de quelqu'un qui n'en a pas l'habitude et de redécouvrir ce moment par lequel nous sommes presque tous passés il y a plus ou moins longtemps ^^

    Perso j'aurai succombé aussi, après le prix du surclassement reste vraiment en fonction de l'envie et des moyens de chacun, mais ici il n'y a vraiment rien à redire.

    Le service AY est vraiment attentionné et charmant, la verrerie est magnifique.

    A bientôt !

    • Comment 494990 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      Bonsoir !

      Merci pour le partage de ce report très agréable à lire ! On sent la passion et l'émotion que vous avez eu lors de ce voyage.

      Merci à vous pour le commentaire, en effet ça restera gravé dans ma mémoire.

      C'est vraiment "rafraichissant" de lire un report en J de quelqu'un qui n'en a pas l'habitude et de redécouvrir ce moment par lequel nous sommes presque tous passés il y a plus ou moins longtemps ^^

      Heureux que ça vous ai plu, j'y ai mis mon cœur !

      Le service AY est vraiment attentionné et charmant, la verrerie est magnifique.

      Oui c'est ce genre de petits détails qui globalement amènent à une expérience agréable.

      Merci encore, à bientôt.

  • Comment 494972 by
    lagentsecret SILVER 10628 Commentaires

    Merci pour ce FR

    C'est très détaillé, avec de belles photos et vraiment très agréable à lire

    "Auriez-vous pris ce surclassement à ma place ?"
    Vous en aviez envie et vous en aviez le budget : la question ne se pose même pas !
    En plus vu le parcours difficile pour y arriver vous l'avez bien mérité ;)

    ". Je ne pouvais pas refréner mon excitation !"
    Et c'est tant mieux.
    ça fait plaisir et ça change des habituels blasés.

    L'offre nourriture du salon est assez réduite mais au moins elle est bonne

    Ce qui m'a toujours surpris dans les salons nordiques c'est l'absence de
    poissons fumés, qui je pensais, était dans les habitudes alimentaires locales.
    J'en ai trouvé une seule fois dans le salon SK de CPH

    "Les quantités étaient peut-être même trop grosses. "
    La présentation est très réussie.
    Personnellement pour le saumon les quantités ne sont jamais trop grosses.

    La présentation du plat chaud est mois réussie, peut être à cause de
    l'assiette ronde mais vous avez trouvé le plat excellent

    Superbes photos de l'Islande, heureusement que ce n'était pas couvert à ce moment là

    La collation parait bonne sauf si l'on aime pas ce genre de nourriture bien sur

    Il y a beaucoup de fruits servis je trouve ça vraiment très bien

    Une superbe expérience que ce vol et qui, personnellement, me plairait bien davantage
    que voler sur une des compagnies du Golfe.

    A bientôt pour le retour

    • Comment 494997 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      C'est très détaillé, avec de belles photos et vraiment très agréable à lire

      Oui j'espère que ce n'est pas trop détaillé, j'ai l'impression d'écrire des pavés et des romans des fois, j'ai peur d'en perdre certains en route ^^
      J'adore les FR avec des belles photos donc j'essaye dans la mesure du possible de rendre la pareille. Merci pour ce compliment ça me touche vraiment.

      Vous en aviez envie et vous en aviez le budget : la question ne se pose même pas ! En plus vu le parcours difficile pour y arriver vous l'avez bien mérité ;)

      J'adore cette mentalité merci hahaha. Oui il est vrai qu'une fois posé dans ce siège je me suis dit "wahou, tout ça pour en arriver là, je l'aurais pas volé".

      Et c'est tant mieux. ça fait plaisir et ça change des habituels blasés.

      Comment être blasé avec un service comme ça ? :) Même si ça avait été mon centième vol en business, je me serais mal vu ne pas apprécier une telle prestation. L'effet de la première fois joue sûrement dans mon jugement et m'aveugle un peu.

      Ce qui m'a toujours surpris dans les salons nordiques c'est l'absence de poissons fumés, qui je pensais, était dans les habitudes alimentaires locales.

      En effet c'est intéressant à noter, l'offre du salon ne faisait pas du tout nordique.

      La collation parait bonne sauf si l'on aime pas ce genre de nourriture bien sur

      Oui pour le coup ce sont vraiment mes goûts personnels qui n'ont pas adhéré, en dehors de ça le plateau était qualitatif et frais. Ma voisine de couloir, finlandaise d'origine, a dévoré le même plateau et en a même redemandé en disant que c'était excellent, je la crois sur parole !

      Une superbe expérience que ce vol et qui, personnellement, me plairait bien davantage que voler sur une des compagnies du Golfe.

      Ne serait-ce que pour le catering...

      Merci encore, à bientôt !

  • Comment 494988 by
    Donfredo 509 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Une 1e en J qui donne envie de ne plus la quitter !
    Très bonne prestation de Finnair, surtout de la PNC aux petits soins, ce qui fait la différence.
    La prestation a l'air bonne, la verrine de fruits est très bienvenue.
    Le salon propose une prestation correcte même si elle est en partie en travaux.
    A bientôt.

  • Comment 495016 by
    GrandVoyageur SILVER 244 Commentaires

    Bonjour Athos, bienvenue sur Flight Report et merci pour votre report qui est très complet :)

    J'ai effectué exactement le même vol que vous en 2016. Vous pourrez le consulter pour comparer :)

    Vous avez eu raison de vous faire plaisir avec ce surclassement.

    Helsinki est un aéroport à taille humaine, d'ailleurs Finair le met en avant dans son marketing.

    Concernant le lounge, l'offre de restauration est plutôt interessante, et est bien meilleur que ce que j'avais pu voir lors de mon passage.

    Concernant la fouille en porte d'embarquement, aucun lien avec les réponses aux questions que l'on vous a posé, depuis le début vous aviez été sélectionné et visiblement identifié comme passager à risque pour les USA, d'ailleurs vous deviez avoir l'annotation "SSSS" sur votre carte d'embarquement. Les critères de sélection sont nombreuses et sont assez flou. Personnellement je fais le trajet chaque mois en moyenne, c'est banco une fois sur trois.

    Dommage que votre vol ai été effectué en Airbus 330, j'avais eu l'occasion de voler en A350 lorsque j'avais effectué le même vol.
    La cabine mérite un petit rafraichissement, tant mieux cependant que vous ayez pu sélectionner un siège solo.

    Pas de wifi disponible pendant le vol ?

    La PNC qui s'occupera de moi pendant toute la durée du vol, prénommée Saana, est maintenant au courant que c'est ma toute première fois en Business, et se mettra un point d'honneur à ce que cela soit mémorable

    Heureux de voir que vous ayez eu un bon équipage pour ce vol pour qu'il puisse être un souvenir mémorable

    Passez une excellente journée et à bientôt

    • Comment 495027 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      Concernant la fouille en porte d'embarquement, aucun lien avec les réponses aux questions que l'on vous a posé, depuis le début vous aviez été sélectionné et visiblement identifié comme passager à risque pour les USA, d'ailleurs vous deviez avoir l'annotation "SSSS" sur votre carte d'embarquement. Les critères de sélection sont nombreuses et sont assez flou. Personnellement je fais le trajet chaque mois en moyenne, c'est banco une fois sur trois.

      Justement je n'ai pas été fouillé en porte, même pire que ça, je n'ai pas été fouillé / scanné / palpé une seule fois de tout le trajet ! Et mon BP ne portait aucune mention SSSS c'est la première chose que j'ai vérifié après ma galère de check-in.

      Dommage que votre vol ai été effectué en Airbus 330, j'avais eu l'occasion de voler en A350 lorsque j'avais effectué le même vol.

      Le 330 est un de mes avions préféré alors je ne regrette pas, mais il est vrai que j'avais osé espérer un changement d'appareil par le 350 jusqu'à la dernière minute, j'avais repéré quelques rotations effectuées en 350 sur ce trajet, dont une à peine quelques jours avant mon vol.

      Pas de wifi disponible pendant le vol ?

      Si justement j'en ai parlé assez rapidement au tout début de la présentation de l'IFE, je disposais d'une heure gratuite.
      A bientôt !

  • Comment 495402 by
    momolemomo GOLD 5710 Commentaires

    20 euros de plus pour avoir raté le mail, c’est pas si grave. Avec ce tarif de base, c’est un bon prix pour un surclassement.
    En plus vous avez pu sélectionner un des meilleurs siège de la cabine pour les voyageurs solos ou ceux qui ne rateraient le groenland pour rien au monde, comme vous (et moi).
    HEL est connu comme un des aéroports les fluides et simples à transiter.
    Ce salon vient juste d’être refait. J’aime beaucoup le design.
    Ces sièges ne valent pas les Cirrus des A350 mais ça reste bien correct
    Ils ont étendu leur liste de cocktail! En plus ils font envie!
    J’ai passé un de mes meilleurs vols sur Finnair et bien qu’on soit loin de tout type d’excellence, mais le produit global est très agréable.
    Merci pour ce Fr très agréable à lire!

    • Comment 495640 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      20 euros de plus pour avoir raté le mail, c’est pas si grave. Avec ce tarif de base, c’est un bon prix pour un surclassement.

      Je me suis dit que c'était le prix de ma juste punition pour ne pas avoir regardé mes mails assidûment ! Le tarif de base a bien aidé en effet.

      En plus vous avez pu sélectionner un des meilleurs siège de la cabine pour les voyageurs solos ou ceux qui ne rateraient le groenland pour rien au monde, comme vous (et moi).

      Excellent siège en effet. Voir le reste de la cabine en vrai m'a conforté dans mon choix. J'ai été déçu que la météo ne m'ai pas offert le Groenland justement, mais l'Islande a largement compensé !

      HEL est connu comme un des aéroports les fluides et simples à transiter.

      D'accord je ne savais pas, je comprends bien pourquoi. Ça change de CDG !

      Merci du commentaire et à bientôt.

  • Comment 495560 by
    pititom GOLD 10250 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    On sent que ce vol vous a procuré beaucoup de plaisir, et cela seul justifie d'avoir payé ce surclassement. Au final, cela fait 720€ pour l'A/R en mixte, cela reste tout à fait raisonnable.

    Finnair a opéré une belle montée en gamme. Il y a quelques années, il n'y avait pas de trousses, un disgracieux plateau et beaucoup moins de choix. Là au contraire ou trouve 3 blancs et 3 rouges. C'est rare les compagnies qui en proposent plus de 2 de chaque.

    Tout cela me donne envie de retester un vol avec eux :)

    Merci !

    • Comment 495641 by
      Athos_001 AUTEUR 71 Commentaires

      On sent que ce vol vous a procuré beaucoup de plaisir, et cela seul justifie d'avoir payé ce surclassement. Au final, cela fait 720€ pour l'A/R en mixte, cela reste tout à fait raisonnable.

      En effet c'était un pur bonheur de bout en bout. En dehors de l'aspect financier, c'était important de passer un bon moment et de se faire plaisir. D'autant plus quand l'offre est intéressante et raisonnable comme vous dites.

      Finnair a opéré une belle montée en gamme. Il y a quelques années, il n'y avait pas de trousses, un disgracieux plateau et beaucoup moins de choix. Là au contraire ou trouve 3 blancs et 3 rouges. C'est rare les compagnies qui en proposent plus de 2 de chaque.

      En effet Finnair a opéré de profonds changements avec l'arrivée du 350 dont ils sont très fiers, ça fait très plaisir à voir qu'une compagnie évolue aussi vite et dans le bon sens.

      Merci pour le commentaire Pititom, à très vite.

Connectez-vous pour poster un commentaire.