Avis du vol ANA Tokyo Hachijojima en classe Economique

Compagnie ANA
Vol NH1895
Classe Economique
Siege 26A
Avion Airbus A320
Temps de vol 00:50
Décollage 07 Avr 19, 15:55
Arrivée à 07 Avr 19, 16:45
NH   #24 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 196 avis
marathon
Par GOLD 970
Publié le 26 avril 2019

Un peu de géographie japonaise


Hachijōjima 八丈島 (ce qui signifie « Ile Hachijō »), l’avant-dernière île du chapelet d’îles de l’archipel d’Izu, fait partie administrativement de la préfecture de Tōkyō, mais son isolement à 290 km au sud de la capitale et son attractivité plutôt limitée la rend très exotique auprès des Japonais. Il était d’ailleurs amusant de comparer la réaction des propriétaires à notre arrivée ensemble aux gîtes successifs pendant notre pèlerinage l’an dernier: un Français de Paris parlant japonais, c’était déjà franchement rare, mais ce n’était rien par rapport à un Japonais de Hachijōjima. C’était en soi un facteur non négligeable dans mon acceptation de son invitation chez lui.

Pour expliquer la localisation de HAC, rien de tel que la carte du réseau d’ANA extraite de son magazine de vol. Le vol de ce jour va tout en bas de la carte : HAC, que j’ai souligné par un ovale blanc, est en fait à la latitude de Nagasaki, à l’extrémité gauche de l’archipel, mais celui-ci a été « incliné » pour tenir dans un format paysage et l’archipel des Ryūkyū (Okinawa) qui est bien plus méridional est dans un encart en haut à gauche.


photo 50

Il y a des îles intéressantes dans les encarts à droite de la carte ci-dessus, bien qu’elles ne comportent aucun aéroport civil japonais :

D’une part, encadré en vert, le prolongement plein sud de Tokyo, qui va jusqu’à l’archipel d’Ogasawara, classé par l’Unesco au patrimoine mondial, à 23 heures de ferry venant tous les six jours de Tokyo (les tarifs vont de 400 à 1000 EUR A/R). Les évacuations sanitaires se font en hydravion des Forces d’Autodéfense aériennes (l’armée de l’air) basé à Nagoya.

Encore au-delà, se trouve Iwo Jima, encadrée en rouge, entré en début 1945 dans la mémoire collective comme étant la première île japonaise conquise par les Américains, et toujours fermée aux civils saufs commémorations de cette bataille.

Enfin, encadrée en violet, les quatre îles des Kouriles du sud, situées au nord du Japon au-delà de Hokkaidō, annexées par les Soviétiques dans les dernières semaines de la guerre, qui restent depuis un caillou dans la chaussure des relations russo-japonaises. Les Russes ont récemment proposé d’en rétrocéder deux pour solde de tout compte, mais la fraction la plus nationaliste de l’opinion japonaise fait blocage.


photo 5

Cela dit, aller à Hachijōjima est facile : il y a trois vols quotidiens, pas surchargés en dehors de l’été, et les tarifs sont plutôt doux : non seulement ANA offre un tarif forfaitaire (« ANA Experience Japan ») intéressant aux étrangers non résidents, mais en s’y prenant suffisamment à l’avance, le tarif de base accessible à tous est encore plus modéré. Ce que vous voyez là, ce sont les tarifs pour Mme et moi : les deux A/R nous ont coûté 223 EUR. C’est du non modifiable, non annulable, mais avec un bagage en soute inclus, et choix gratuit du siège à la réservation.


photo clipboard07a

Il est totalement contraire à mes habitudes d’enchaîner deux vols disjoints, mais le tarif de CDG-HAC sur un seul PNR à mes dates était dissuasif. Avec 3h05’ de battement entre l’arrivée du vol CDG-HND et le départ du vol HND-HAC, il y avait de quoi survivre à un petit retard du premier vol et si nous rations ce vol HND-HAC, notre programme avait suffisamment de souplesse pour nous y adapter. Mais pas de souci : le vol AF a été ponctuel.

Le routing se dévoile donc ainsi :


Routing


Enregistrement et trajet vers le terminal domestique


C’est donc en direction de Hachijōjima que je nous ai enregistrés ici. Je pensais qu’il suffirait de montrer nos passeports, mais la première chose que m’a demandé l’employée a été de me montrer ma réservation que j’avais eu la prudence d’imprimer.


photo img_8971a-94487

Après avoir tapé pas mal d’informations au clavier, elle nous a délivré nos BP. Siège au hublot pour moi, au couloir pour Mme : on verra si le pari du siège neutralisé sera plus favorable sur ce vol que sur le précédent.


photo img_8972a

Ayant une marge restée confortable entre les deux vols, rien ne sert de se presser, et la première étape est aux toilettes en face de l’enregistrement. Ce ne sont pas les étrangers, mais les Japonais eux-mêmes qui sont ciblés par ce pictogramme à droite interdisant d’utiliser ce pour nous banal siège de WC comme un WC « à la turque », et en fait aussi « à la japonaise ».


photo img_8973a

Test H2Okapi réussi


photo img_8974a

Ce coin de terminal est impeccable : cet homme au centre de la photo est un employé muni d’un aspirateur, traquant le moindre débris trainant au sol, et il faut bien chercher pour en trouver.


photo img_8976a

Il n’y a pas de transport hectométrique entre les terminaux international et domestique, respectivement, mais des bus, et c’est chacun pour soi : il y a des bus airside pour les PAX d’ANA (horaires en bleu) et des bus pour les PAX de JAL (horaires en rouge). Pour les low-cost, je suppose que ce sont des bus landside.
L’heure du déjeuner, c’est une heure creuse et les bus ne circulent que toutes les 20 minutes, contre 10 minutes en heure de pointe


photo img_8978a

La première étape consiste à passer un PIF où l’attente est nulle. J’avais oublié une petite bouteille d’eau dans mon sac à dos : elle est évidemment détectée et je m’attendais à ce qu’elle soit confisquée, mais non. Présentée quelque secondes à un appareil identique à celui-ci sous sa housse, son innocuité a été validée et elle m’a été poliment restituée, non sans que je me soit tout aussi poliment excusé de l’avoir oubliée là. Cela n’est pas une véritable surprise, car je savais que le Japon a déployé les moyens de contrôle permettant d’autoriser les liquides en cabine dans ses vols domestiques.


photo img_8979a

Puis descente par cet escalier mécanique


photo img_8980a

… pour atteindre cette salle d’attente


photo img_8981a-12495

La navette de bus ANA fait une boucle : Terminal international, Terminal domestique Sud, Terminal domestique Nord.


photo img_8982a

Nous embarquons au terminal nord, porte 46 (terminal nord), mais les numéros ne vont que de 51 à 61 (et de 500 à 506, sans doute par PAXbus) ?


photo img_8983a-78860

Sur ce panneau au pied des écrans ci-dessus, il y a un correctif artisanal, ajoutant les portes 46-48 et étendant les portes à probable PAXbus jusqu’à 511. C’est si difficile que ça de modifier l’affichage à l’écran ?


photo img_8984a-57694

Le bus arrive : contrôle des BP (pas question de transporter un PAX non-ANA) et remise d’un inattendu récépissé de passage du PIF qui ne remplace pas le BP, bien qu’il en reprenne toutes les informations : mes lecteurs (merci à eux) m'ont appris que c'est  une pratique standard au Japon.


photo 87

En tout cas, pas de doute, on est du côté bleu, celui d’ANA


photo img_8986a-22104

La sécurité dans les transports en commun japonais, c’est du sérieux. Etes-vous vraiment sûr qu’un bus stationné sur un emplacement horizontal ne peut pas bouger ? Mieux vaut le caler, non ?


photo img_8987a

La navette n’est pas bondée


photo img_8988a-27800

C’est parti pour un peu de tourisme, et donc de spotting


Spotting Acte I


  A330-300 Air China


photo img_8990a

Alignement de dérives : Philipines Airlines, Lufthansa, China Eastern, China Southern, ANA (à peine visible), JAL et Air China


photo img_8991a

L’A330-300 China Eastern est en livrée spéciale Shanghai Disneyland Resort. Mao doit se retourner dans sa tombe, ou plus précisément, le corps embaumé de Mao doit se retourner dans son mausolée place Tien’anmen.


photo img_8993a

Le bus s’éloigne du terminal, ce qui permet de mieux voir les appareils alignés au contact
747-8 Lufthansa


photo img_8996a

La livrée spéciale Disney de MU


photo img_8997a

767-300ER JAL


photo img_8998a

777-300ER Cathay Pacific


photo img_8999a

737-800 Skymark, en livrée spéciale B League


photo img_9000a

Le 777-200ER AF qui nous a amené ici


photo img_9002a

787 United


photo img_9003a

Passage au dessus d’une voie rapide


photo img_9006a

777-200ER ANA en livrée Star Wars C3PO


photo img_9009aphoto img_9014a

A321 devant un 737-800 ANA


photo img_9010a

772 ANA
 


photo img_9012a

PaXbus et re-PAXbus


A l’arrivée au terminal nord, nouveau long cheminement


photo img_9015a-35719

Et bifurcation au fond ci-dessus pour les portes 46-48, en descendant deux volées d’escalier mécanique ou non.


photo img_9016a

Pas d’angoisse : le vol vers HAC est bien confirmé et il n’y a pas de changement de porte. Le vol GA9356 est bien sûr un partage de code : il s’agit du vol NH755 vers Komatsu (KMQ)


photo img_9018a

Encore un auto-scan de BP


photo img_9019a

Et surprise : il y a nouveau une navette


photo img_9020a

Nous sommes quasiment seuls : il y a un autre PAX derrière moi. Ces sièges sont réservés en principe aux PMR, etc.


photo img_9022a

Re-trajet en bus, donc re-spotting


Spotting Acte II


 767-300ER Air Do


photo img_9023a

737-800 Solaseed Air


photo img_9024a

Décollage de l’A330-300 Air China vu précédemment


photo img_9028a

Satellite : où sont les PAX ?


Le trajet est beaucoup plus court que le précédent et aboutit à un satellite, qui est aussi vaste que vide. Au centre, c’est le PAX qui était avec nous dans le bus, se dirigeant vers la porte 46.


photo img_9030a

En tournant la tête vers la porte 48, c’est complètement vide puisqu’il n’y a aucun vol prévu selon le FIDS, mais il y a un employé qui surveille que tout se passe bien dans ce vide.


photo img_9031a

One se rapproche de la porte 46, et aussi des baies vitrées


photo img_9032a

Des sièges de repos


photo img_9033a

Une table de travail


photo img_9034a

C’est le calme plat à la porte 46


photo img_9037a

Il y a une boutique proposant les incontournables boites de friandises à apporter à ses proches et amis (les nôtres viennent de Paris, et sont dans le bagage à main, car arriver les mains vides serait une sérieuse perte de face).


photo img_9039a

L’accès internet est laborieux : j’abandonne vite, ayant une carte SIM japonaise avec un forfait data illimité


photo img_9042a

Nous nous installons ici. Il nous a quand même fallu exactement une heure chrono après nous être enregistrés pour arriver ici, en cheminement, attentes de bus et trajets en bus.


photo img_9035a

Spotting - Acte III


Enfin… Mme s’installe là avec nos bagages à main, et je m’adonne à une autre activité (en huit lettres, commençant par S)
787-8 ANA


photo img_9036a

737-800 JAL


photo img_9040a

737-800 Solaseed Air


photo img_9041a

737-800 Skymark Airlines


photo img_9043a

787-9 ANA


photo img_9044a

767-300ER ANA


photo img_9045a

Il va stationner à la porte 47 pour assurer le vol vers KMQ. L’homme à gauche avec ce qui semble être une tablette m’a intrigué.


photo img_9046a

Le 767 arrive, guidé par un homme en plein soleil, et également une femme en gilet orange, à moins qu’elle ne bloque la circulation sur la tarmac derrière elle.


photo img_9048a

Doucement


photo img_9049a

Encore un peu


photo img_9050a

C‘est bon !


photo img_9052a

Décollage du 747-8 Lufthansa


photo img_9054a

777-300ER ANA


photo img_9056a

Saisi in extremis : l’envol du 777-200ER d’Air France qui nous a amenés à HND et rentre à CDG.


photo img_9057a

777-200ER ANA en livrée Hello 2020


photo img_9064a

777-300ER Air Canada


photo img_9068a

Arrivée de l’appareil qui compte le plus pour nous cet après-midi


photo img_9058a

C’est l’A320 qui va nous emmener à HAC


photo img_9059a

Tous d’un seul cœur, allons à 2020 !
(Pour ceux qui n’auraient pas bien suivi au fond de la classe, je rappelle que Tokyo accueillera les Jeux Olympiques d’été de 2020 ;)


photo img_9062a

Embarquement à la japonaise


Entre temps, des PAX sont arrivés dans cette salle de bal, mais il ne va pas y avoir de quoi remplir à fond un A320


photo img_9066a

Début de l’embarquement à STD-20’ (à CDG, ce serait l’heure de clôture de l’embarquement !)


photo img_9069a

Ces vingt minutes incluent l’embarquement d’un PMR


photo img_9070a-43006

Une employée photographie un PAX (masqué par celui qui consulte son téléphone)


photo img_9071a-91401

L’embarquement commence : l’employée appelle le groupe 1 (PAX Diamond).
Personne ne bouge.


photo img_9073a-70331

L’employée appelle le groupe 2 (J, Elite).
Personne ne bouge.


photo img_9074a-58582

On arrive au groupe 3, et là, je bouge ainsi que d’autres PAX, sans précipitation, car ce sont les PAX au hublot. Mme m’aurait bien suivi, mais le risque qu’elle se trompe de porte au dernier moment étant limité, je la convainc d’attendre son tour, puisqu’elle est au couloir, donc en groupe 4.


photo img_9075a-28393

Je ne suis pas le seul spotteur


photo img_9076a

Instant porte


photo img_9077a-70572

Distribution au passage d’un bonbon (au choix)


photo img_9083a

Un A320 ANA – revue de détail


Arrivée dans une cabine impeccable


photo img_9078a

Pour ne pas être gêné par l’aile, je nous ai choisi des sièges au fond de la cabine, mais il y avait amplement le choix


photo img_9080a

Vue sur le galley et les derniers rangs


photo img_9081a

La moquette est propre


photo img_9082a

L’écartement entre accoudoirs est légèrement inférieur à ce que je constate habituellement en Europe


photo img_9087a

En revanche, le pitch est dans la bonne moyenne.


photo img_9085a

Et surtout, ce sont des sièges « à l’ancienne » et non amincis, donc très confortablement rembourrés.
Le hublot est légèrement décalé à mon rang, mais ça ira


photo img_9079a

Pas d’écouteurs : je ne sais pas si ces canaux audio sont opérationnels


photo img_9086a

Cette fois-ci, le pari du siège milieu neutralisé est gagné, sans gloire vu le taux de remplissage inférieur à 50%


photo img_9096a

La fiche de sécurité recto-verso%


photo img_9088aphoto img_9089a

La flotte intestellaire d’ANA et spotting, acte IV


Dans le magazine de vol, la pas si classique synthèse de la flotte d’ANA : long courrier, avec les livrées spéciales Star Wars


photo 90

… court-courrier


photo 900

Et en bas à droite, interstellaire
Quelle compagnie aérienne occidentale se permettrait ce clin d’œil humoristique dans son très sérieux magazine de vol ?


photo 9000

A320 Starflyer, un LCC japonais à l’élégante livrée noire


photo img_9099a

737-700 Air Do


photo img_9100a

En vol


Alignement sur la piste. La structure étrange au loin est l’installation de ventilation de la section en tunnel du pont-tunnel routier (l’Aqualine) traversant la baie, située à mi parcours sur une île artificielle.


photo img_9103a

Décollage


photo img_9104a

L’air est très brumeux : il va falloir faire avec. Les polders dans le fond de la baie de Tokyo


photo img_9105a

Le Tokyo Gate bridge, entre deux polders


photo img_9106a

Tokyo Disneyland se trouve à l'extrémité gauche de cette photo, montrant l'un des polders 


photo img_9109a

Voici la partie pont du pont-tunnel Aqualine


photo img_9112a

Le péage situé sur la terre ferme, côté préfecture de Chiba 千葉


photo img_9113a

La base aérienne de Kisarazu 木更津


photo img_9116a

Médiocre air-to-air avec un appareil JAL


photo img_9121a

Tateyama 館山, presque à l’extrémité de la péninsule de Bōsō房総半島


photo img_9120a

Vue générale de la péninsule, et donc dernier aperçu de Honshū, l’île où se trouve Tōkyō


photo img_9123a

Nouvelle distribution de bonbons : voici les deux qu’a reçus Mme. En revanche, il n’y aura pas de boisson


photo img_9124a

L a cabine est calme, et surtout bien peu remplie


photo img_9125a

Arrivée à Hachijōjima


Cette photo de la géovision du vol AF précédent permet de rappeler les fondamentaux de la géographie de Hachijōjima à ceux de mes lecteurs qui pourraient avoir des lacunes à ce sujet : deux volcans éteints (mais dont le magma continue d’alimenter généreusement des sources chaudes : on est au Japon !), réunis par une zone assez plate où se trouve l’essentiel des 7500 habitants et la piste 08/26 de l’aéroport, à peu perpendiculaire à l’axe des volcans.


photo img_8754a

Premiers aperçus de notre destination


photo img_9127a

Le ciel est bien couvert, mais il ne pleut pas


photo img_9129a

La côte au pied du volcan sud, c’est un atterrissage piste 26


photo img_9130a

En bas à gauche, le quai du ferry reliant la nuit Hachijōjima à Tōkyō


photo img_9134a

Les berges de la très petite rivière locale, bétonnées pour éviter l’érosion comme très souvent au Japon.


photo img_9135a

L’habitat est dispersé et clairsemé


photo img_9137a

Ecole primaire en bas à droite


photo img_9139a

Le cimetière, à moins de cent mètres du seuil de la piste 26, confirmant les observations de Papoumada dans mon FR du vol précédent


photo img_9140a

Le hangar des pompiers de HAC


photo img_9142a

Le nom de l’aéroport pour les appareils survolant l’aéroport


photo img_9144a

J’ai étiré la photo ci-dessus dans le sens vertical pour le rendre lisible


photo img_9144-2a

Pas de taxiway ni de raquette en fin de piste : l’avion tourne sur lui-même


photo img_9148a

Et remonte la piste : on découvre le terminal à gauche


photo img_9149a

On découvre le terminal et la tour de contrôle


photo img_9151a

Nous sommes bien arrivés à l’aéroport de Hachijō-jima 八丈島空港 dont le nom n’est affiché en japonais, ce qui illustre la faible aura internationale de cette île.


photo img_9153a

Il y a manifestement une plate-forme d’observation


photo img_9154a

Arrivée au contact et arrêt de l’appareil.
Le signal « ceintures attachées » étant encore allumé, personne ne bouge


photo img_9155a

Le signal s’éteint : personne n’a encore bougé


photo img_9156a

Instant Danette, sans précipitation


photo img_9157a

Pourquoi se presser, ici ?


photo img_9158a

C’est à nous


photo img_9159a

L’avion sur fond de volcan sud. Avec trois A/R HND-HAC par jour, ce n’est pas pour le spotting qu’on vient à HAC.


photo img_9160a

La salle de livraison des bagages est évidemment petite


photo img_9161a

Elle est décorée d’un espadon


photo img_9162a

Et d’une tortue marine, similaire à celles qui viennent pondre sur l’île


photo img_9163a-65360

Arrivée de notre valise : il y a un employé pour disposer correctement les bagages sur le tapis


photo img_9167a-75955

Ce n’est pas seulement ce panneau qui nous souhaite la bienvenue, mais surtout mon ami japonais qui ne cache pas sa gratitude que nous ayons fait le voyage depuis Paris pour venir le voir dans son île isolée.


photo img_9414a

Il nous en fera découvrir les moindres recoins ; nous aurons le temps de découvrir le terminal à l’occasion d’un segment suivant, mais il nous emmène voir cette décoration florale au sol.


photo img_9168a

Ce sont des freesias, dans le cadre de l’exposition du festival du freesia 2019 qui se termine ce dimanche.


photo img_9170a

Voici l’extérieur du terminal, avec quelques taxis


photo img_9171a-88531

C’est la fin de ce récit qui est une exclusivité sur FR ; je vous propose maintenant un premier aperçu de cette île bien méconnue.
 


Bonus : à la découverte de Hachijōjima.


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

ANA

6.9/10
Cabine9.5
Equipage8.0
Divertissements7.0
Restauration3.0

Tokyo - HND

8.2/10
Fluidité10.0
Accès6.0
Services7.0
Propreté10.0

Hachijojima - HAC

9.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Une cabine aux sièges d'un confort trop souvent disparu pour un court vol intérieur.
L'équipage a fait son travail qui était minimaliste. Les divertissements sont limités au magazine de vol, et aussi au paysage, le choix des sièges étant gratuit. Deux bonbons, peut-on encore appeler cela de la restauration ?

Fluidité parfaite à HND, mais un cheminement excessivement long de l'enregistrement au terminal international à la porte d'embarquement au terminal domestique. Seul point en retrait : l'accès internet laborieux par wifi - j'ai préféré utilisé mon accès téléphonique.

Fluidité également parfaite dans ce très petit aéroport qu'est HAC. Les embouteillages sont inconnus dans l'île, et personne n'est loin de l'aéroport dont le parking est gratuit

Sur le même sujet

38 Commentaires

  • Comment 499696 by
    Frednyon SILVER 2210 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce fascinant voyage au coeur du Japon.
    FR agréable à lire.
    Ce périple au sein d’HND semble interminable.
    Aucun risque de chômage de masse au Japon, avec tous ces employés qui surveillent le vide.
    Confortable cabine à bord de ce vol domestique. On comprend que la moquette soit propre, compte tenu de l’absence de service liquide ou solide.
    Il est bien mimi cet aéroport de province. Il y a tout de même un employé pour aider à mettre les bagages droits sur le carousel... quel service !
    Merci pour ce bonus
    A bientôt pour la suite !

    • Comment 499813 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Ce qui me frappe de plus en plus au Japon, c'est moins la quantité de main d'oeuvre dans les services que son âge. Les pensions sont souvent faibles et la proportion de personnes âgées dans ces postes peu qualifiés est élevée. J'ai remarqué aussi des étrangers dans l'hôtellerie (employés avec des statuts de "stagiaires", car l'opinion est contre toute immigration), ce qui est nouveau : il y a un cruel manque de main d'oeuvre en raison de la diminution de la population et de son vieillissement.

      L'insularité du Japon fait qu'il y a beaucoup de tout petits aéroports comme HAC.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 499717 by
    AirBretzel TEAM GOLD 5183 Commentaires

    Merci François pour ce formidable FR.
    Un cheminement et un terminal très différent de celui de JAL (le seul que je connaisse en domestique à HND) Une heure c'est quand même bien long pour arriver en porte.
    Un embarquement dans le calme et le respect des zones : c'est le Japon.
    J'apprécie l'humour de ANA avec le faucon millenium dans la flotte.
    Une destination qui donne envie (en tout cas pour moi) le Royal hôtel est impressionnant : les rideaux sont restés visiblement intacts et y voir la végétation en même temps à la fenêtre est irréaliste.
    A bientôt

    • Comment 499723 by
      FFlyerCDG 2828 Commentaires

      Valérie je ne connaissais pas tes penchants "Urbex" :-))
      Je pensais que "Kethu" et moi étions les deux seuls du site !
      Si une exploration très détaillée de l'hôtel Royal t'intéresse tu peux aller jeter un oeil à ce lien...
      https://urbexsession.com/hachijo-royal-hotel/

    • Comment 499814 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Heureusement que l'HLE est si tardive pour compenser la durée du transfert international - domestique !
      Je connais suffisamment bien le Japon pour ne pas être surpris par cette discipline et cette efficacité à l'embarquement d'un vol domestique.
      Les photos que j'avais vues sur internet du Royal Hotel me l'avait fait cocher dans les must see :)
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 499729 by
    Esteban TEAM GOLD 10443 Commentaires

    Merci pour le partage François !

    Bon chouette je peux ressortir le fouet qui rouillait depuis quelques semaines : ton A321 ANA (dernière photo de la série de photo spotting au sol, on sent donc la fatigue mais ce n'est PAS excusable ^^) est un 772 en fait :) Trois coups de fouets pour le Maître. Voilà, ça c'est fait.

    Sympa les bonbons mais des boissons auraient été plus appropriée !

    A très bientôt et un grand bonjour à Françoise !

    • Comment 499810 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Ca fait un taux d'erreur de 100% sur le seul appareil dont je ne pouvais pas lire l'immatriculation ;)
      Françoise a été horrifiée (hum...) quand je lui ai avoué cette erreur ! ;)
      Merci pour le temps passé à éplucher ma copie, et à bientôt pour le segment suivant !

  • Comment 499735 by
    nicobcn TEAM GOLD 3923 Commentaires

    Merci pour ce FR vers une destination qui m'était inconnue !

    Ce vol ne fait vraiment pas rêver entre la cabine hors d'âge (certes confortable), et la collation inexistante. Heureusement que le tarif est bon.

    A bientôt !

  • Comment 499746 by
    Numero_2 SILVER 9442 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Je pense qu’il aurait été plus rapide de prendre le monorail ou la ligne Keikyu (dont le billet est gratuit pour les pax en transit) pour se rendre au terminal domestique car il faut de toute façon repasser la sécurité pour ce transfert airside.

    Effectivement ce n’est pas la prestation servie en vol qui maculera la moquette de l’avion...
    ANA propose un BoB mais je ne sais pas sur quelles liaisons il est déployé.

    A bientôt.

    • Comment 499822 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Je prends note des options potentiellement plus rapides pour effectuer ce transfert, encore que le trajet en bus vers le satellite fût incontournable.
      Je n'ai pas cherché s'il y avait des options de restauration sur ce vol, ni s'il y avait de quoi se restaurer à la boutique du satellite.
      Merci pour le commentaire; à bientôt !

  • Comment 499751 by
    lagentsecret SILVER 10685 Commentaires

    Merci pour ce FR

    "mais la première chose que m’a demandé l’employée a été de me montrer ma réservation que j’avais eu la prudence d’imprimer."
    C'est nécessaire à moins de vouloir passer un bon bout de temps au comptoir.
    Le système informatique NH ne permettant apparemment pas facilement une recherche par nom (peut-être seulement
    les noms en caractères latins ?)

    "mais les Japonais eux-mêmes qui sont ciblés par ce pictogramme à droite interdisant d’utiliser ce pour nous banal siège de WC comme un WC « à la turque », et en fait aussi « à la japonaise »."
    Je dois avouer ne pas avoir compris pourquoi les japonais se mettraient debout sur la lunette (sinon pour plonger dans l'eau lol)

    " C’est si difficile que ça de modifier l’affichage à l’écran ?"
    En tout cas c'est un point négatif pour l'aéroport

    "Mieux vaut le caler, non ?"
    Je pense que ça a du sens en cas de tremblement de terre

    Plusieurs séances de spotting pour meubler la longues marche vers la porte d'embarquement

    "sans gloire vu le taux de remplissage inférieur à 50%"
    C'est beaucoup plus facile ainsi

    Vol en mode bonbons sans option pour les diabétiques :(

    Court vol sans particularités

    Bonus très intéressant comme d'habitude

    "Pourquoi aller dans cette pâle réplique de Hawaii, quand on peut enfin aller à Hawaii ?"
    La fascination des japonais pour les USA est pour moi une grande source d'interrogation

    A bientôt

    • Comment 499834 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Le système informatique NH ne permettant apparemment pas facilement une recherche par nom (peut-être seulement

      les noms en caractères latins ?)
      Ayant acheté nos billets sur le site de NH, ayant annoncé en japonais que nous allions à HAC vers lequel il n'y avait plus qu'un vol, cela m'a surpris qu'il lui faille les références de la réservation. Partout ailleurs dans mes voyages, passeport + destination suffisent à un agent d'enregistrement.

      Je dois avouer ne pas avoir compris pourquoi les japonais se mettraient debout sur la lunette

      Les WC japonais traditionnels ressemblent de très très loin à une cuvette occidentale qui serait au ras du sol, mais cela fait quand même au moins deux générations qu'il y a aussi des WC occidentaux au Japon.

      Caler le bus pour le cas d'un séisme ? Je n'avais pas pensé à cette explication; le frein à main aurait suffi pour les séismes que j'ai éprouvé dans cette région du monde.

      Il y avait juste assez de trafic aérien et d'appareils au contact visibles pendant ces trajets en bus pour meubler le temps.

      Je n'ai pas cherché à savoir s'il y avait des menus spéciaux pour les bonbons fournis sur ce vol ^^

      La fascination des japonais pour les USA est pour moi une grande source d'interrogation

      Elle vaut bien celle des Français.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 499752 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7855 Commentaires

    Merci de ce récit a bord de cet avion très confortable et impeccable. Superbe spotting à HND !
    A bord service minimum mais ce vol est court et les bonbons sont un petit plus sympathique.

  • Comment 499804 by
    Chevelan GOLD 12643 Commentaires

    Hello François

    Le tarif pour ce vol domestic est honorable, il ne fallait pas s'attendre à des miracles au niveau du catering, mais pour 50 minute de vol, on s'en passe.
    Ouilles les coups de fouets, ça fait mal, mais confondre un A321 avec un B777 c'est un peu gros, tu devais être très fatigué ^^

    Merci pour ce FR, comme toujours TRES détaillé, à bientôt !

    • Comment 499861 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Le nombre limité de calories de la prestation à bord de ce vol est d'autant plus supportable que la sortie est rapide et le trajet en voiture ensuite forcément très court .
      Un peu fatigué et très inattentif - j'essaierai de faire mieux la prochaine fois.
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 499839 by
    jules67500 GOLD 4657 Commentaires

    Merci Maitre Marathon pour ce FR !

    Le périple pour atteindre la porte d'embarquement n'est pas facile avec deux navettes en bus et un PIF.

    A bord, la prestation est réduite au minimum mais une boisson serait tout de même bienvenue.

    La destination m'était inconnue, et il est vrai que cet hôtel déserté est intriguant !

    A bientôt !

    • Comment 499867 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Périple facile, car la signalétique bilingue est irréprochable (à part l'ajout un peu artisanal des portes du satellite au premier bus de transfert), mais excessivement long.
      Malgré ma connaissance du Japon, j'ignorais jusqu'à l'existence de cette île jusqu'à ce que je fasse la connaissance de celui qui est devenu un ami.
      Détruire ce bâtiment surdimensionné coûterait très cher, dans une île qui - c'est rare au Japon - ne souffre pas du manque d'espace. Et que faire ensuite des gravats ?
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

    • Comment 499914 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      PS : le fait que les liquides ne soient pas interdits au passage du PIF rend moins impérieux un service de boissons à bord : nul besoin d'acheter une boisson airside.

  • Comment 499922 by
    wowote 1609 Commentaires

    Bonjour,

    Merci pour ce FR passionnant !
    1 heure pour arriver en porte c'est incroyable.
    En vol prestation minimaliste et sucrée mais très bon confort avec un siège en voie de disparition.
    Bonus tout à fait étonnant avec cet hôtel où la nature a repris ses droits.
    A bientôt

    • Comment 499927 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Bonjour,

      Une heure, moins deux ou trois minutes aux toilettes utilisées selon les recommendations locales ;)
      Un bonbon pour aider à supporter la variation de pressurisation, et c'est tout, mais faut-il plus ? En revanche, le confort de ce siège était appréciable.
      La végétation est déjà difficilement pénétrable au pied du Royal Hotel; je me demande si elle finira par le recouvrir, telle une ruine inca sombrant dans l'oubli.
      Merci pour le compliment, à bientôt !

  • Comment 500219 by
    NZ1 SILVER 1187 Commentaires

    Merci pour ce sympathique FR !
    Beau ballet des livrées à HND entre celles d’ANA et la Disney de China Eastern. L’arrivée de Mickey en Chine continentale n’était effectivement pas gagnée
    Autre ballet parfaitement maitrisé, celui des pax lors de l’embarquement en STD-20’ avec un PMR en plus. Efficacité et méthode, n’est pas le Japon qui veut
    Je m’attendais quand même à un service de liquides sur ce genre de vol, le temps de vol s’y prêtait plutôt bien
    Très beau bonus d’un endroit qui m’est totalement méconnu
    ”réplique de Hawaii” : c’est exactement ce que j’ai pensé en voyant les images
    Une rencontre lors d’un pèlerinage peut mener dans un endroit insoupçonné et fort sympathique
    A bientôt pour la suite

    • Comment 500552 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      On n’imaginerait pas non plus une livrée Eurodisney sur un appareil Air France !
      Les Japonais ont l’habitude de voyager léger, et les tarifs avec bagage en soute inclus les encouragent dans cette habitude. Cela aide beaucoup à fluidifier l’installation à bord - c’est un fossé culturel avec les compagnies européennes et américaines.

      Je ne connais pas Hawaii, et je soupçonne que je me contenterai pendant longtemps de cette réplique, plus facile d’accès pour moi comme pour les Tokyoïtes :)

      J’ai rencontré d'autres pèlerins japonais originaires de lieux tout aussi reculés, mais c’est le seul avec lequel la rencontre a été suffisamment approfondie pour qu’elle ne soit pas sans lendemain.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 500322 by
    akivi GOLD 2199 Commentaires

    Merci pour ce FR sur une destination originale ! J'ai pris ANA récemment depuis HND et j'ai aussi eu droit à un "Security Certificate" alors qu'il n'y avait pas de navette, ça semble plus être lié au passage du PIF. Par contre, à bord j'avais eu une boisson malgré une durée de vol pas beaucoup supérieure.

    Ce cheminement à HND est vraiment inattendu ! Encore pire que le 2G de CDG :)

    Les (nombreux !) employés ici et là, aux tâches parfois inattendues, me rappellent bien des souvenirs :)

    A bientôt !

    • Comment 500555 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      Haha, un récépissé de passage du PIF, donc ? Je ne sais pas en quelle ciconstance il peut être utilisé ou réclamé.

      Tout comme CDG-2G, le terminal international de HND ne date que de 2010, après une trentaine d’années de vols exclusivement intérieurs. Même causes, même conséquences : le transfert est laborieux.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

      • Comment 500576 by
        lagentsecret SILVER 10685 Commentaires

        Haha, un récépissé de passage du PIF, donc ?

        Exact : j'ai eu ça à HND et CTS lors de mon dernier voyage en octobre plus un récépissé à l'embarquement.
        Je suis donc entré en cabine à chaque fois avec trois documents ayant quasiment les mêms informations : carte d'embarquement, récépissé PIF, récépissé embarquement

  • Comment 500488 by
    mogoy GOLD 9859 Commentaires

    Merci pour ce FR François.
    J'avais lu dans ZE il y a quelques années que l'embarquement optimum devait se faire non par numéro de rangée par lettre de rangée.
    D'abord les hublots, puis sièges milieu et enfin couloirs.

    Mais de ce genre d'embarquement ne convient pas aux familles. On ne va pas laisser un enfant embarquer sans ses parents ni le faire voyager sur un siège non adjacent.

    Merci pour le bonus sur cet île dont j'ignorais tout notamment son passé touristique. Cet énorme et impersonnel hôtel envahi de végétation est glauque au possible.

    • Comment 500558 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      L'embarquement optimum doit se faire non par numéro de rangée par lettre de rangée.

      La page de Wikipedia consacrée à ce passionnant sujet (https://en.wikipedia.org/wiki/Boarding_(transport) ) indique que cette méthode serait en effet théoriquement la meilleure, avec l’embarquement « en pyramide inversée » combinant les remplissages d’arrière en avant et du hublot vers le couloir. Et aussi que les PAX ne respectent pas les hypothèses des simulations informatiques, de manière à préempter la place dans les coffres à bagages ou embarquer en famille. Faire embarquer d’abord la classe avant et les PAX à statut va aussi à l’encontre de l’efficacité optimale.

      Je recommande la visite du très intéressant petit musée historique de Hachijōjima, de préférence après quelques années d'étude du japonais ;)

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 500519 by
    Alcam 2037 Commentaires

    Merci François pour ce FR très détaillé et passionnant, comme toujours pour tes vols vers ces pays que tu connais si bien !
    Cet hôtel est fascinant !

  • Comment 502078 by
    Papoumada SILVER 5650 Commentaires

    Merci François pour ce reportage d'un moment as smooth as silk. Il est vrai que le petit nombre de pax, la vacuité -surveillée- de la salle d’embarquement et la discipline locale aident à ne pas créer de stress.

    Merci pour le cours de géographie japonaise et la découverte de Hachijojima que je définirais comme une friche touristique au vu du bonus. Avec un peu de patience, les Japonais pourront en faire un double d'Angkor.

    A bientôt !

    • Comment 502166 by
      marathon GOLD AUTEUR 9520 Commentaires

      C’est notamment pour l’absence de stress qu’elle y ressent que le Japon est une destination favorite de Mme.

      J'ai moi aussi pensé à Angkor en voyant le Royal Hotel. J’imagine des archéologues le redécouvrant dans un siècle et s’interrogeant sur le cataclysme qui a pu causer cet abandon aussi soudain que mystérieux du site : aucune trace d’éruption volcanique, de tsunami, de pillage, d’incendie… Une catastrophe écologique, peut-être ?

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.