Avis du vol Air France Paris Shanghai en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF116
Classe Affaires
Siege 72A
Temps de vol 11:10
Décollage 28 Mai 19, 23:25
Arrivée à 29 Mai 19, 16:35
AF   #26 sur 96 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 6050 avis
Porcepic
Par 3943
Publié le 5 juin 2019

Bonjour à tous,

Après quelques temps d'absence à la rédaction (dernier FR rédigé en 2015…), je reprends un peu de service à l'occasion d'un routing qui me mènera à Kuala Lumpur pendant le grand week-end de l'Ascension.

Ce billet a été acheté alors que China Eastern proposait des tarifs assez agressifs vers l'Asie en J au départ de Paris, ce qui avait l'avantage de dispenser d'un pré-acheminement. Mon regard initialement porté plutôt du côté de Taïwan, je dérive finalement vers Kuala Lumpur qui figurait aussi parmi les destinations à tester, les prix proposés étant peu ou prou identiques sur une bonne partie des destinations de MU/FM dans l'Est et le Sud-Est de l'Asie.

Du point de vue de bon membre FB loyal, un segment PVG-KUL rapporte bien plus qu'un PVG-TPE, le premier étant un vol LONG 1 (24XP en J) lorsque le deuxième n'est considéré que comme un vol domestique par FB (6XP en J). Le "petit" détour s'avérera plutôt lucratif en terme de miles puisque, sous codes MU, les vols créditeront en fonction de la distance et non du prix payé.

Pour varier les plaisirs, le tarif (ticket MU) permet sur le vol aller de profiter des partages de code entre MU et AF. J'ai privilégié avant tout le vol AF pour ses horaires, le départ étant prévu à 23h25 ce qui permet de se rendre tranquillement à l'aéroport après une journée de travail. Le vol MU de 21h20 est encore jouable, mais ne permettait pas d'arriver à destination plus tôt (correspondance plus longue à PVG, mais j'ai déjà plus de 2h de prévu à PVG ce qui me paraissait plus que jouable, surtout dans ce sens-là). L'autre vol MU de 13h25 offrait certes lui cet avantage, mais au prix d'une journée de congés supplémentaire, sans forcément plus de temps "utile" sur place : pouvoir sauter dans son lit dès son arrivée reste l'une des meilleures configurations pour se recaler rapidement sur le fuseau horaire local…

L'inconvénient du vol opéré par AF, c'est qu'il est opéré en A380 avec ses anciennes cabines, voire "très" anciennes si l'on tombe sur un appareil équipé des NEV3. Compensé néanmoins par un catering que j'espère plus qualitatif sur MU, et la certitude à ces horaires de partir du hall L et de profiter de son salon rénové…

Pour les vols entre PVG et la destination finale, pas trop de choix : il faudra tenter Shanghai Airlines en B737-800, même si les liaisons en question vont jusqu'aux 5 voire 6h de vol au planning !

Sans plus tarder, place au routing…


Routing

  • AF116 - Affaires - Paris CDG - Shanghai PVG - Airbus A380-800 Vous etes ici
  • FM861 - Affaires - Shanghai PVG - Kuala Lumpur KUL - Boeing B737-800 A venir
  • FM886 - Affaires - Kuala Lumpur KUL - Shanghai PVG - Boeing B737-800 A venir
  • MU553 - Affaires - Shanghai PVG - Paris CDG - Boeing B777-300 A venir

L'enregistrement en ligne


Même si le billet a été acheté via une OTA sur stock MU, il est possible de récupérer le PNR associé côté AF afin de faire apparaître la réservation sur son compte FB, et en particulier sur l'application AF.

Inutile néanmoins de préciser qu'il a été impossible de réserver à l'avance un siège sur ce vol : AF le reconnaissant comme un vol sous code MU, MU comme un vol opéré par AF… le partage de code a encore des progrès à faire.

Jusqu'à l'enregistrement en ligne, seuls les horaires du vol opéré par AF (sous partage de code MU) étaient correctement affichés dans l'application, les autres vols apparaissant avec pour heure de départ et d'arrivée 00:00. Tout s'arrangera au moment de l'ouverture de l'enregistrement en ligne.

Je peux enfin choisir un siège : beaucoup de places restent encore libres, témoignant soit d'un vol mal vendu, soit peut-être d'une clientèle majoritairement chinoise qui n'a, paraît-il, pas pour habitude de choisir son siège avec beaucoup d'avance. Je vous divulgâche tout de suite : c'est plutôt la deuxième option qui sera la bonne !

Je choisis le siège 72A, un siège dans le fond mais pas tout à fait, dans l'idée de profiter d'un siège hublot tout en maximisant mes chances d'obtenir un siège libre côté couloir et ainsi profiter d'un full-access de fait.

Non sans avoir préalablement refusé l'offre ci-dessous pour un surclassement en P. Pour une fois pour ce type d'offres, le prix en miles semble "raisonnable" si on le compare aux prix d'un billet Prime (et rapporté au prix payé pour le billet J de base). Je me permets de flouter les visages de ces deux personnages dont une passagère n'ayant peut-être pas la volonté que soit étalée au vu et su de tous les lecteurs de FR la facilité déconcertante avec laquelle elle a, elle, succombé aux avances d'AF en matière de surclassement.


photo upgrade_af116-34214

Arrivée à l'aéroport


Le jour J, et le soir S, c'est en RER B que je rejoins CDG. Trajet sans histoires, c'est tant mieux.


photo img_1459

Enregistrement dans la zone Skypriority (photo prise en réalité après en être sorti, les lecteurs les plus sagaces ayant noté qu'on n'y arrive pas de côté-là depuis la gare RER). Pas d'attente en entrée de zone mais une légère file avant d'arriver au comptoir. Rien de bien méchant néanmoins, et mon BP m'est rapidement remis, aussi vite que ma valise est enregistrée jusqu'à ma destination finale.

J'en profite pour demander à l'agent confirmation que le siège 72B est encore libre : c'est toujours le cas ! On continue de croiser les doigts.


photo img_1460-49823

Passage PAF rapide via les sas Paraphe (aucune attente). Comme c'était prévisible avec un départ  en A380 à cette heure tardive de la journée, à gauche toute ensuite, direction le hall L via le LISA.


photo img_1461-29064

Passage au salon du 2E hall L


Après le passage du PIF, direction le salon. Accueil cordial, une agente prendra mon BP pour la scanner manuellement sur sa machine, qui d'une simple lumière verte m'accordera quant à elle automatiquement l'accès au salon.

J'envisage de prendre une douche, mais me dis qu'il vaut mieux tester avant l'espace cocktail : je n'ai plus les horaires exacts d'ouverture en tête et j'ai bien peur qu'à ma sortie, celui-ci soit déjà fermé…

Va donc pour le cocktail "Destination". Cette fois-ci, c'est Dublin qui est à l'honneur avec un cocktail Whiskey/Cointreau très rafraîchissant. Pour pousser la débauche à son stade ultime, j'accompagne le tout des bien connues gaufrettes au poivre.


photo img_1462

Direction ensuite les douches pour une autre forme de rafraîchissement. Je me dirige d'abord vers les comptoirs d'information, qui géraient l'accès aux douches lors de l'ouverture du salon - mais il y a eu bien des changements depuis et celles-ci sont désormais en libre service.

Moralité : il faut attendre devant (où il n'y a pas grand chose) si l'on veut savoir quand une douche se libère. C'est, je trouve, bien moins pratique que l'ancien système des buzzers. Mais cela en décourage peut-être plus d'un et rend finalement sans doute l'attente moins longue pour les passagers persévérants comme je l'ai été. Finalement, l'attente n'aura pas été si longue, une toute petite dizaine de minutes…

Aussi, je ne trouve pas forcément la signalétique très visible pour identifier les douches réservées aux hommes et celles réservées aux femmes (je n'avais initialement même pas fait attention qu'il y avait deux espaces distincts).


photo img_1463

Vue de la cabine à l'entrée, une fois préparée par l'agente. Celle-ci me remettra en plus du kit déjà présent une brosse à dents / dentifrice pour le voyage. Celle-ci est d'ailleurs plutôt qualitative et peut être réutilisée plusieurs fois (les brosses à dents fournies généralement à cette occasion ont plutôt tendance à bien souffrir dès le premier usage).

Je m'excuse d'avance auprès de mes lecteurs : l'agente n'a vraisemblablement pas pensé à la sensibilité délicate des lecteurs de FR, et a oublié de refermer la cuvette des toilettes pour accroître la photogénie des lieux.


photo img_1464

Direction après cela le buffet pour une petite sélection, juste ce qu'il faut pour patienter jusqu'au dîner en vol, tout en se laissant suffisamment de place. La viande et les pommes de terre sont correctes, la quiche une bonne surprise.

L'espace "cuisine" était quant à lui déjà fermé, alors qu'à cette heure, on peut s'attendre à ce que pas mal de gens souhaitent manger un plat correct au salon plutôt qu'à bord. Sans aller jusqu'à proposer un service complet de dîner au sol comme à JFK ou IAD, AF pourrait faire des efforts sur les horaires d'ouverture de cet espace…

Figurait d'ailleurs encore la présentation du jour : une modeste salade avec deux asperges se battant en duel. Vous me direz, ça change au moins de la tartine au jambon qu'on voyait jusque là. Dans tous les cas, on reste bien loin des mini-cassolettes avec lesquelles on nous appâtait à l'ouverture du salon…


photo img_1465

Niveau presse, pas mal de journaux disponibles, plutôt étrangers, certes, mais quasiment rien côté magazines. Il est vrai toutefois que ce vol part un mardi et que la plupart des titres paraissent plutôt le jeudi, mais cela empêche-t-il d'en mettre à disposition ? Les salons au 2F me semblent plus fournis de ce côté-là.

Finalement, c'est tranquillement l'heure d'embarquer qui arrive. Je ressors du salon par la "nouvelle" sortie aménagée au fond du salon.

Pour un salon "vitrine", je trouve que le salon du hall L commence à perdre son effet "whaouh". L'aménagement intérieur est certes top, mais je trouve que l'offre proposée tend à se dégrader petit à petit par rapport à ce qui nous avait été affiché à son ouverture. C'est dommage, même si je préfère toujours passer dans un salon AF réaménagé que dans un salon KL réaménagé !


Embarquement et installation


Je vous avais caché avoir tenté, avant de me rendre au salon, un petit tour en porte pour voir l'appareil qui assurera la liaison ce soir. Mais j'ai rapidement rebroussé chemin quand j'ai vu les travaux en cours dans cette partie du hall L, bouchant la vue et surtout entraînant la fermeture des tapis roulants.


photo img_1466

Quand j'arrive en porte, l'embarquement est bien entamé mais loin d'être terminé. AF avait néanmoins déjà cru bon de devoir m'enjoindre de me rendre en porte où l'embarquement "se termine" : (i) par un rappel sur l'application ; (ii) et par l'envoi d'un SMS.


photo img_1467-76141

L'embarquement est immédiat, par la file Skypriority. Les groupes 1 (passagers J notamment) et 2 (STE) semblaient fusionnées, du moins à ce stade de l'embarquement, mais sans conséquence aucune car il n'y avait quasiment plus personne dans la file.

Qui dit embarquement en J dans un A380 dit escalator pour monter au niveau supérieur. La signalétique est très peu claire pour les passagers, si l'on en croit le nombre de personnes qui se sont trompées de couloir/pont pour embarquer et se sont retrouvées contraintes de rebrousser chemin…


photo img_1468-47822

L'embarquement par le pont supérieur est toujours l'occasion de belles prises de vue sur l'appareil. Et bientôt la réponse que vous attendiez tous à la question qui hante tout passager d'un A380 AF en J : NEV3 ou NEV4 ?…


photo img_1469

Installation à bord après un accueil chaleureux de l'équipage, direction mon siège le 72A. Le siège à côté du mien est toujours libre pour le moment.

Je n'avais pas un tel souvenir, mais la cabine fait assez "étroite". Si bien sûr il n'y a aucun problème de place une fois assis dans le siège, pour en sortir, c'est tout de même plutôt étroit. Je serais bien content si le siège voisin venait à rester libre !


photo img_1470-64642

A noter que la passagère que vous voyez assise au milieu de la rangée 72 sera déplacée, après son accord, quelques minutes après par une PNC au siège hublot de l'autre côté de la rangée, et ce afin de permettre à un couple qui voyageait ensemble d'être côte à côte (Madame occupait déjà l'autre siège du duo du milieu).

Je ne sais pas si c'est un "hasard", la PNC ayant fait au plus simple en échangeant les places des deux passagers, mais une autre solution plus commode et sans doute plus agréable pour la passagère déplacée aurait été de la déplacer sur le siège 72B qui restera vacant durant tout le vol. Elle aurait ainsi bénéficié d'un siège similaire côté couloir… Quoi qu'il en soit, je suis très content que ce ne soit pas la solution retenue par la PNC puisque cela me permettra d'avoir un siège full-access artificiel sur cette cabine 380 !

Pour ceux qui ne l'auraient pas encore remarqué, voici un autre détail qui prouve s'il en était encore besoin que ce sera une cabine NEV4 ce soir ! C'est en effet F-HPJI qui assurera la liaison vers Shanghai…


photo img_1471

Distribution de la boisson d'accueil (champagne, évidemment) et de la trousse de confort que je ne vous présenterai pas plus en détail.

Je me contenterai seulement de : (i) noter la présence d'un cure-dent qui me paraît bien superflu ; (ii) d'exprimer mon indifférence quant à la présence d'un stylo, bien que je sais que c'est un détail important aux yeux de bon nombre de lecteurs de FR ; (iii) et enfin de regretter la disparition récente du baume à lèvres Clarins que je trouvais pourtant bien pratique et très qualitatif…


photo img_1473

La cabine est prête. Prise de parole du commandant de bord teintée d'une pointe d'humour (* je change le nom, mais l'idée est là : ça rimait en [o]) : "Mesdames et messieurs, bonsoir, ici votre capitaine… Le Capitaine Geppetto*… Capitaine Geppetto*, le capitaine qu'il vous faut !".

Le commandant annonce un départ imminent et à l'heure, et une arrivée en avance à Shanghai grâce aux vents favorables qui nous porteront ce soir.


photo img_1472

Décollage et premier service


Décollage et distribution rapide des menus.

Le décollage étant tardif (23h25), la prestation sera réduite : en particulier, pas de mise en bouche dans le service, et pas de choix dans le dessert qui sera directement posé sur le plateau.


photo img_1474

La cheffe de cabine passera ensuite me souhaiter la bienvenue à bord, et expliquer comment se déroulera le service sur ce vol. Elle prendra ensuite ma commande pour le plat du souper, et me demander mes préférences pour la suite du service et en particulier si je souhaite être réveillé pour le petit-déjeuner.

La première impression semble se confirmer : ce soir, ce sera un équipage fort aimable, chaleureux et très professionnel.

C'est par un service d'apéritif que débutera le service (et un nouveau verre de champagne !). Étant donnée la durée du vol, et même si le départ est tardif, c'est une chose que j'apprécie mais je m'interroge du coup sur la pertinence de l'absence d'une mise en bouche : cela aurait-il vraiment considérablement ralenti le service, puisqu'un apéritif est déjà prévu ?


photo img_1475

Le plateau tel qu'il sera présenté. Conformément au service "accéléré", le fromage et le dessert (unique) sont déjà apposés sur le plateau.

L'hôtesse saupoudrera entrées et salade au moulin à poivre, puis procédera à la distribution du pain. Je reste sage à ce stade en optant pour un verre de Perrier.

"Foie gras au champagne et aux deux poivres, chutney de tomates vertes et sa déclinaison d'artichauts"


photo img_1476

L'entrée est conforme à l'impression visuelle : c'était très bon !

C'est au tour du plat de faire son apparition. Je ne sais pas si c'était le hasard du service ou si c'était particulièrement bien géré par l'équipage, mais en tout état de cause le service se faisait naturellement, le plat chaud arrivant pile au bon moment et donc ni trop tôt, ni trop tard.

J'opterais pour les crevettes qui sont, comme l'entrée, déjà récemment apparues dans un reportage de Kalix à destination de Minneapolis (voir : https://flight-report.com/fr/report/42045/air-france-af694-paris-cdg-minneapolis-msp) ; je n'aurais donc pas la primeur de la présentation.

"Crevettes en crumble de pain d'épices, jus de coquillages, choux-fleurs"


photo img_1477

Néanmoins, je trouve que le plat rend mieux que la version présentée par Kalix. J'ai trouvé le plat très bon, et particulièrement original avec l'association crevettes/pain d'épices, même si des produits un peu plus nobles auraient peut-être pu être utilisés à la place des crevettes.

Étonnamment, je redemande un verre d'eau pétillante et cette fois-ci ce sera de la Badoit : la PNC m'indiquera que le service ne prévoit qu'une bouteille de Perrier pour l'apéritif, et ensuite c'est Badoit ! Je trouve cela un peu étrange, mais soit, ça ne me dérange pas plus que ça et je ne vais pas faire ma fine bulle… pardon, ma fine bouche.

Le fromage était bon. Mention spéciale au chèvre qui était goûteux.

Le plateau est ensuite débarrassé par les PNC pour laisser de la place au dessert. J'accompagne le tout d'un thé vert Sencha Ariake du Palais des thés (plateau élégamment présenté par la PNC), les mêmes que ceux disponibles au salon. Plus une chartreuse verte, pour changer de la poire que je réserve aux vols en classe arrière !…


photo img_1478

Et ensuite : fin du service et début du dodo !


Réveil et 2ème service


Malgré mon NEV4 en configuration full-access du fait de l'absence de voisin, j'ai l'impression d'avoir mal dormi sur ce siège. J'entre-ouvre un œil pensant être quelque part aux environs de Moscou au vu de la durée depuis le départ du vol…

… en fait, nous en sommes déjà là !


photo img_1480

Ah ! Soit, j'ai apparemment bien mieux dormi que ce que je pensais… :o)

La cabine est rallumée dans un mood-lighting élégamment orangé, et je constate que le service a en fait déjà commencé.


photo img_1481-58009

J'opterai pour le pain perdu, type de proposition à laquelle je peux difficilement résister. A noter la présence au menu d'une assiette froide de crudités, pour ceux qui souhaiteraient sauter le petit-déjeuner pour se recaler sur l'horaire de destination (il est aux environs de 14h30 heure locale, un peu plus d'une heure et demie avant l'atterrissage à Shanghai) : c'est un très bon point, même si je n'en profiterai pas.

"Pain perdu et sa compotée de mirabelles"


photo img_1479

C'était bon et copieux. Le croissant et surtout la brioche auront bien résisté au voyage.

J'accompagne le tout d'un espresso et d'un jus d'orange. Petit hic dans le service : la PNC en charge de la préparation de l'espresso avait compris que celui-ci devait être envoyé en bas… qu'à cela ne tienne, la PNC en charge de ma rangée s'en rendra rapidement compte et en re-demandera un nouveau, en me tenant informé du "souci" et en s'excusant de la maladresse. Pas de quoi !


photo img_1482

Dehors, c'est encore bien nuageux alors que nous allons bientôt commencer la descente…


photo img_1483

Descente et arrivée à Shanghai Pudong


La descente débute et le commandant de bord nous partage les messages de routine sur la fin du vol, la météo à destination et nous remercie d'avoir choisi Air France. La cabine sera ensuite préparée par les PNC, et la cheffe de cabine passera me glisser un petit mot en me souhaitant un bon séjour (pas de détails sur ma correspondance - je ne sais pas s'ils avaient l'information).

Une dizaine de minutes avant l'atterrissage, le commandant reprend la parole pour nous indiquer dans quelques instants une vue exceptionnelle sur Shanghai pour les passagers assis à gauche de l'appareil, et s'excusant pour ceux qui sont assis de l'autre côté…

Effectivement, pas trop de smog cet après-midi ! On distingue bien la boucle du Huangpu au niveau du Bund. Il faudra se contenter de ça aujourd'hui : le temps de correspondance sera trop court pour aller y faire un tour…


photo img_1484

Détail de la route du jour sur la géovision de l'IFE. Plutôt classique pour cette liaison.


photo img_1485

Encore de belles vues, cette fois-ci sur les côtes et leur activité portuaire, avant de s'aligner en finale. Le fait d'être au pont supérieur rendrait l'aile de l'A380 "presque" en apparence de taille raisonnable ! En réalité, on rappellera que les seuls volets de l'appareil font à peu près la taille d'une aile entière d'A320…


photo img_1486

Atterrissage (en contre jour) avec un peu plus d'une demie-heure d'avance par rapport à l'horaire programmé.


photo img_1487

L'avantage de PVG, c'est que même en arrivant en avance, la porte est libre ! ;o) Pas toujours pareil à CDG…


photo img_1488

Installation des passerelles dans un temps raisonnable et débarquement en passant par le pont inférieur - les passerelles de PVG ne semblent pas pouvoir se connecter sur les portes au niveau du pont supérieur.

La cheffe de cabine me souhaitera de nouveau un bon séjour lorsque je passerai devant elle, en m'appelant même par mon nom !

Il est un peu plus de 16h30 lorsque je quitte l'avion direction le circuit transfert de PVG, soit avec 5 minutes d'avance par rapport à l'heure d'atterrissage initialement programmée. Pas d'inquiétude pour ma correspondance puisque mon prochain vol pour KUL est prévu à 18h50…


photo img_1489
Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.2/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements8.0
Restauration10.0

Air France Lounge - 2E, Hall L

7.9/10
Confort10.0
Restauration7.0
Divertissements6.5
Services8.0

Paris - CDG

9.6/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services9.5
Propreté10.0

Shanghai - PVG

9.4/10
Fluidité7.5
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

En résumé, un très bon vol avec AF.

Notation de la compagnie
- Cabine : RAS sur ce vol, on dort très bien dans un NEV4, et le silence du pont supérieur est agréable. J'enlève 1 pt pour la sensation d'être un peu "enfermé" lorsqu'on est sur un siège hublot. Évidemment, la note prend en compte l'absence de voisin : si le siège d'à côté n'avait pas été libre, la note aurait sérieusement été dégradée...
- Équipage : excellent sur ce vol. On aimerait en avoir des pareils sur tous ses vols !
- Divertissements : offre plus que complète sur ce vol de nuit. J'enlève néanmoins 1 pt pour la navigation pénible sur l'IFE des A380, et 1 pt pour la résolution un peu faiblarde à l'heure actuelle.
- Restauration : RAS, c'était très bon et bien présenté. C'est ce que j'espérais d'Air France et je n'ai pas été déçu.

Notation de CDG
- Fluidité : RAS ce soir-là, a fortiori avec un accès Skypriority.
- Accès : RER B pas capricieux, interconnexion avec le RER A idéale quand on vient de l'Est parisien...
- Services : RAS pour mes besoins ce soir-là, si ce n'est un DAB pas forcément accessible "sur le chemin", il a fallu faire un petit détour.
- Propreté : RAS

Notation de PVG
- Fluidité : un peu d'attente dans les circuits de correspondance de PVG.
- Accès / Services : sans objet dans mon cas, je mets la note maximale par principe puisque RAS.
- Propreté : RAS.

Notation du salon
- Confort : RAS, c'est toujours agréable de pouvoir passer par un salon AF et en particulier celui de 2L.
- Restauration : je pénalise les horaires restreints pour les espaces cocktail et cuisine et, lorsque ce dernier est ouvert, la progressive simplification voire dégradation de l'offre du jour proposée (modestes salades, tartines insignifiantes...) qui s'éloignent de ce qui était présenté à l'ouverture du salon.
- Divertissement : je n'attends pas grand chose d'un salon là-dessus si ce n'est de la presse. Déçu par l'offre ce soir-là, en particulier s'agissant des magazines qui se limitaient à des revues publicitaires...
- Services : le passage à une offre libre service pour les douches me paraît moins pratique à l'utilisation en rendant l'attente plus désagréable... mais cela a peut-être le mérite de faciliter l'accessibilité des douches in fine, je laisse le bénéfice du doute à AF.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Shanghai (PVG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 33 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Shanghai (PVG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 11 heures et 18 minutes.

  Plus d'informations

17 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 505723 by
    Tjunior 124 Commentaires
    Merci pour ce Fr , La facon dont vous le racontez est des plus agréables , de bon PNC , un service et des prestas plutôt bonnes par rapport à la concurrence.
  • Comment 505728 by
    Esteban GOLD 19710 Commentaires
    Merci beaucoup pour le partage après cette "petite"absence :)

    Le nouveau mode de fonctionnement des douches est ridicule, alors que c'est tellement plus pratique avec des buzzers.

    Dans le même état d'esprit, la cuisine chaude fermée alors qu'il reste encore des vols au départ, c'est top :( :(

    Je ne vous rejoins pas sur le cure-dent que je trouve être une bonne idée dans une trousse de confort, tout comme le stylo qui est vraiment nécessaire.

    A bientôt !
  • Comment 505742 by
    Leadership TEAM BRONZE 5436 Commentaires
    Merci pour ce FR et pour ce retour après tant d’absence :)
    J’ai beaucoup de mal avec le 9/10 pour le confort, vous êtes libre de juger ce siège comme confortable mais le fait de ne pas avoir de voisin ne doit pas rentrer en ligne de compte dans votre notation.
    Le catering aurait probablement été moins bon avec MU mais j’aurais largement préféré le confort de leur cirrus.
    A+
  • Comment 505744 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10390 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    Les joies et misères du codeshare : c’est vraiment un système mal fichu et ce quelle que soit l’alliance.

    Mais vous avez eu les miles à défaut de la primeur du choix de siège. ;)

    Après la chute de l’offre du salon rénové du 2G, vous êtes l’énième FRiste qui fait mention que le lounge du 2L est sur la même pente.

    Cabine NEV4 bien connue et malheureusement toujours d’actualité sur AF. Comme Leadership je tique un peu sur votre notation !

    Un excellent équipage est souvent garant d’un bon vol et vous le confirmez ici.

    De la chartreuse, pouah ! ^^’

    Le catering semble dans la moyenne haute de ce dont quoi on est habitué en J AF.

    A bientôt.
  • Comment 505747 by
    nicobcn TEAM GOLD 7443 Commentaires
    Merci pour cet excellent FR !

    Un vol rendu particulièrement agréable par un équipage au top qui mérite bien sa note :)

    L'A380 reste un avion à part, et je pense que le jour où il sera rénové^^^, la prestation à son bord sera exceptionnelle. Espérons qu'AF respecte son calendrier déjà bien long !

    Le catering paraît très bien également,

    A bientôt !
  • Comment 505755 by
    lagentsecret 12187 Commentaires
    Merci pour ce FR

    C'est complet et agréable à lire , grâce, en particulier, à des touches d'humour

    Belle optimisation des codeshares concernant le tarif acquitté avec
    ensuite les aléas du codeshare en ce qui concerne le choix des sièges, etc...

    Offre nourriture salon toujours bien pauvre mais je présume que l'offre
    boissons était elle bien meilleure

    A bord on retrouve un bon tirage à la loterie NEV3/NEV4 et un siège d'à côté libre

    "bien que je sais que c'est un détail important aux yeux de bon nombre de lecteurs de FR"
    Vu la qualité des stylos offerts j'ai également du mal à comprendre l'extase qui accompagne
    certains à la vue de ces stylos ;)

    "pas de choix dans le dessert qui sera directement posé sur le plateau."
    Pas très cohérent puiqu'il existe une formule rapide

    "cela aurait-il vraiment considérablement ralenti le service, puisqu'un apéritif est déjà prévu ?"
    La distribution d'un amuse bouche en sus de la boite de carton des noix de cajou
    représente une perte de temps préjudiciable au sommeil des pax !

    Le dessert sous sa cloche en plastique ?

    "la PNC m'indiquera que le service ne prévoit qu'une bouteille de Perrier pour l'apéritif, et ensuite c'est Badoit !"
    Les voies du catering AF sont impénétrables

    Entrée et plat chaud qui vous ont plu mais je trouve la présentation peu flatteuse

    Petit déjeuner classique

    Un vol qui vous a plu avec un équipage très agréable

    A bientôt
  • Comment 505757 by
    wowote 1647 Commentaires
    Bonsoir Merci pour ce FR. Faire le pied de.grue devant les douches comme un air de camping =)? Le catering me fait particulièrement envie . Une expérience très réussie avec un équipage motivé ! A bientôt
  • Comment 505762 by
    Mehdi-Skyteam 113 Commentaires
    Bonsoir,

    Merci pour ce superbe report à qui il ne manque rien.
    C’est vrai que pour le code share sur l’app Af ou même sur le site il devrait y avoir un système relié à son numéro flying blue qui permet de retrouver toutes ses réservations une chose que KLM a réussi a faire d’ailleurs.
    Une offre de surclassement qui tient la route d’autant plus au départ de CDG pour le salon la première.
    La question qu’ont pourraient ce posé c’est quand AF va rénover les cabines de leurs A380 car lorsqu’on a goûté aux nouvelles il est dur de retourner en arrière.
    Pour le Perrier et le Badois ça me fait pensé à l’Evian et la Cristalline AF n’est pas fidèle à une seule marque d’eau.
    Sur le petit déjeuné AF fait des efforts ! La grande force d’AF c’est les PNC qui sont très souvent agréable et jovial malheureusement il demeure des exceptions...

    Merci et à bientôt !
  • Comment 505780 by
    aonang 1 Commentaires
    merci pour le compte rendu.
    Comment sait-on si on est en NEV 3 ou NEV 4 ?
    Je pars à Atlanta avec AF en classe Affaire et l'avion sera un A380
  • Comment 505895 by
    lysflyer 1266 Commentaires
    Merci pour ce FR qui montre un bien beau produit mis à part un salon un peu poussif.
    Concernant la présence du stylo, c'est fort appréciable surtout si on a oublié/perdu/mis en soute son/ses stylo(s) et permet de pouvoir remplir les documents d'immigration plus facilement.
    À bientôt pour la suite du routing!
  • Comment 506063 by
    indianocean SILVER 7535 Commentaires
    Le prix demandé pour le surclassement en La Première est plutôt raisonnable mais le montant en miles est totalement indécent.

    Il est dommage que Ben ait décidé de se séparer de la moitié de la flotte des A380.
    Si il est très apprécié par les passagers par son silence son confort, il l'est moins pour les compagnies.
    C'est ça, être gourmand

    Merci pour ce FR
  • Comment 506151 by
    RODOLPHE 11 Commentaires
    Bonjour et merci pour le FR.
    Je vous trouve vraiment bien généreux dans vos notations... Un NEV4, un service "expédié", des plateaux repas qui font plus penser à une Eco... pas très sexy tout cela.

Connectez-vous pour poster un commentaire.