Avis du vol Joon Rome Paris en classe Economique

Compagnie Joon
Vol JN1405
Classe Economique
Siege 6F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:10
Décollage 12 Mai 19, 20:05
Arrivée à 12 Mai 19, 22:15
JN   #84 sur 130 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 62 avis
marathon
Par GOLD 1629
Publié le 10 juin 2019

De ROme à FCO


C’est le retour d’un week-end allongé à Rome, avec une compagnie aérienne à laquelle il restait moins de deux mois avant de disparaître. Est-ce que les voyageurs vont la regretter ? C’est ce que vous allez lire.
Le routing est d'une grande simplicité :  


Routing


Le dimanche en fin d’après-midi, il n’y a pas foule pour acheter un billet pour FCO à la gare de Rome Termini, contrairement à ce que prétend au site d’un voyagiste trouvé par hasard mettant en garde contre de longues attentes. Et contrairement à un automate du métro auquel j’ai donné 3 EUR sans qu’il me délivre de billets, l’automate des Ferroviare del Stato a été honnête.


photo img_4920a

Le prochain train vers Fiumicino ? Oui, il est bien indiqué sur ce tableau indicateur, ainsi que le numéro de la voie


photo img_4921a

… mais la signalétique n’est pas très claire, car il y a un nombre limité d’accès aux quais, référencés de A à D.


photo img_4922a

Voici le Leonardo Express, le train dédié à la desserte de FCO.


photo img_4923a

A 14 EUR le trajet, ce train n’est pas bon marché, mais au moins il est confortable et correctement adapté au transport de PAX avec des bagages, mais il n’a pas un plancher plat de bout en bout.


photo img_4926a

Les voitures sont équipées d’un IRE (In Rail / Ride Entertainement) qui diffuse l’avancement du trajet


photo img_4925a

… et affiche les terminaux des prochains vols, mais le nôtre n’est pas le vol Vueling.


photo img_4929a

Un appareil British Airways passe à basse altitude : l’aéroport ne devrait plus être loin.


photo img_4930a

En voici la preuve


photo img_4932a

Reste à atteindre le terminal 1


photo img_4933a

Et là, j’ai rétrospectivement dû faire une erreur


photo img_4935a

Car on se retrouve au terminal 3, et il a fallu bien chercher avant que Mme ne trouve un panneau indiquant la direction du terminal 1.


photo img_4936a

Passage à l’extérieur, puis long cheminement


photo img_4937a

La tour de contrôle biscornue de FCO


photo img_4938a

Une porte aux couleurs d’Alitalia ? Cela devrait être là


photo img_4939a

Dix minutes depuis la bifurcation erronée pour arriver dans le bon terminal. Ce n’est brillant ni pour moi, ni pour la signalétique de FCO


photo img_4940a

Reconstitué après coup, voici en rouge le cheminement parcouru :


photo clipboard01a

Certains plans trouvés sur internet font apparaître une passerelle dans l’axe des voies du Leonardo Express vers le terminal 1 qui n’existe pas, ou en tout cas pas encore.


photo planfco

Revenons à l’intérieur du terminal : il y a bien un comptoir dédié aux PAX Skypriority


photo img_4941a

Mais le PAX Skypriority en train d’être enregistré semble avoir être un cas compliqué : je n’hésite pas longtemps à passer au bandit manchot, ce qui est beaucoup plus rapide en l’absence de bagage à enregistrer en soute. Moralité : un comptoir dédié Elite+ a un intérêt limité quand il suffit d’un PAX pour le neutraliser.


photo img_4942a

Passage rapide du PIF Skypriority, avec une employée manifestement payée pour récupérer les bacs au plus vite, qu’il y ait encore ou non dessus des bagages à main de PAX commençant naïvement par remettre leur ceinture, leur banane et… et oh, ma valise de cabine qui est déjà en haut de la pile des bacs repartant en amont !


Jeu de piste vers le salon Alitalia en zone Schengen


Le FIDS airside, en version russe.


photo img_4943a

FCO est connu pour les kilomètres d’adhésif gris collé en damier sur ses baies vitrées, ce qui rend le spotting très difficile. La prochaine fois, il faudra que je pense à utiliser mon smartphone dont le faible diamètre de l’objectif pourrait être exceptionnellement un avantage.
738 Ryanair et A320 Lufthansa


photo img_4945a

Quand on aime les jeux de piste landside, on adore les jeux de piste airside, comme par exemple trouver le salon AZ, mais maintenant je connais le trajet. Ce n’est pas parce que le vol est à une porte B que le salon est en zone B, et FCO se garde bien de vous en informer, sinon, ce ne serait pas drôle. Il faut repérer le premier pictogramme à gauche


photo img_4944a

C’est toujours par là


photo img_4946a-87888

Là il n’y a pas de pictogramme. Il faut savoir.


photo img_4947a

Si vous ne savez pas, vous pouvez acheter une aspirine ici


photo img_4948a

Le jeu de piste continue ici. On est du côté des portes D, mais maintenant il faut monter de deux niveaux


photo img_4949a

Le Graal est à droite après la deuxième volée d’escaliers mécaniques, exceptionnellement en service en montée ET à la descente.


photo img_4950a

Salon Alitalia


Sésame, ouvre-toi !


photo img_4952a

Un stand de revues en dessous du FIDS, le long du mur de droite en entrant. La dragonne est cordiale, examine longuement mon BP imprimé à l’automate et finit par me demander un peu embarrassée ma carte FB-Gold. Un doute sur mon statut ? Non, c’est que mon numéro FB (qu’elle doit saisir) est si mal imprimé sur le BP qu’il est presque illisible. Il n’y a rien à redire au niveau courtoisie dans cette interaction.


photo img_4978a

Les fauteuils sont plutôt confortables, mais évidemment pas très pratiques si l’on veut manger sans changer de place. Il y a deux prises secteurs compatibles avec les types E, F et L à l’extrémité de la tablette.


photo img_4953a

Peu importait d’avoir choisi ces fauteuils ci-dessus, dos aux baies vitrées


photo img_4970a

Il n’y a que sur une photo comme celle ci-dessus que l’on peut imaginer avoir une vue extérieure dans ce salon. En fait, les baies vitrées sont presque hermétiquement occultées par des stores opaques.


photo img_4967a

Je soupçonne fortement l’architecte d’avoir cru qu’il obtiendrait un bel effet de verrière incurvée, en oubliant qu’elle serait exposée à toutes les intempéries et qu’il faudrait prévoir un moyen de les nettoyer fréquemment. Nettoyées, elles ne le sont manifestement quasiment jamais, et toute tentative de spotting en écartant (un peu difficilement) ces stores se heurte à une épaisse couche de crasse.


photo img_4968a

Qui plus est, les appareils au contact en face sont (presque ?) uniquement Alitalia, donc fort peu variés (rien que de l’A319, cette fois-ci). FCO fait décidément le maximum pour les PAX qui ont peur de l’avion et veulent les voir le moins possible.


photo img_4969a

Refermons donc ces rideaux : il était possible de se reposer après autant d’efforts si mal récompensés.


photo img_4965a

Ce salon n’est pas immense, mais lors de notre passage, il n’y a pas d’affluence et on y circule aisément.


photo img_4971a-96098

Qu’y a-t-il dans ces cloches ?


photo img_4972a-83117

Des lasagnes dont le prédécoupage a beaucoup chahuté la surface, mais qui ont été déclaré bonnes par Mme et par moi-même.


photo img_4957a

Et cette soupe, sobrement intitulée « Pumpkin and carrots » en anglais


photo img_4959a

Les croûtons de la version orginale sont lost in translation


photo img_4960a

Cold cuts


photo img_4954a

Desserts divers


photo img_4955a

Pommes et kiwis


photo img_4974a

A boire avec modération, ici parce que c’est de l’huile d’olive et du vinaigre balsamique


photo img_4956a

Et ici parce que c’est de l’éthanol à divers taux de concentration


photo img_4973a

Pour la caféine, dont le taux de concentration peut être très élevé dans ce pays, il faut s’adresser au spécialiste qui opèrent à ce comptoir


photo img_4963a

Cette variante est beaucoup trop diluée pour la population locale.


photo img_4966a

L’accès à internet est franchement laborieux


photo img_4975a

Mais avec un peu (voire beaucoup) de patience, j’atteins enfin la page d’accueil.


photo img_4976a

L’heure de l’embarquement approche ; c’est Mme qui grâce à ses dons linguistiques capte l’annonce de l’embarquement du vol vers Parigi, car le FIDS, lui, me dit qu’il ne se passe encore rien porte B04 (la porte devait être initialement B5, ce qui ne change pas grand-chose).


photo img_4979a

Le cheminement vers la porte B04 ? C’est simple, il suffit de suivre à l’envers la signalétique vers le salon, enfin non, les portes B sont raisonnablement bien signalées. Non, ce n’est pas un supporter du président français : cette entreprise de vêtements de sport sponsorise un club d’Udine


photo img_4980a

Embarquement et revue de détail du siège


Avec un tel jeu de piste, l’embarquement Skypriority ne permet de doubler que les derniers attardés non-Skypriority.


photo img_4981a

Il aurait fallu quitter le salon cinq minutes avant l’annonce de l’embarquement, ou dix minutes avant l’affichage de l’embarquement au FIDS.


photo img_4982a-35036

Fuselage shot grillagé


photo img_4984a

Instant playstation


photo img_4983a-20405

Et instant porte


photo img_4985a

Deux rangs de J seulement, identifiés par des repose-tête bleus et blancs


photo img_4986a

Le rang 6, mon rang fétiche dans les A32x AF parce que devant l’aile avec un hublot correctement aligné, suffisamment en arrière pour être rarement requalifié en J.


photo img_4987a

Un A321 Alitalia à une porte voisine


photo img_4988a

C’est quand même mieux avec un wingtip fence décoré, non ?


photo img_4989a

La moquette est propre


photo img_4991a

Je n’en dirai pas autant de ma tablette (à droite) ou de celle de Mme (à gauche).


photo img_50623a

Patère utilisable à condition d’avoir un cordon de petite taille au col


photo img_4992a

Les boucles de ceintures n’auront pas besoin d’être remplacées à l’arrêt de l’experience Joon


photo img_4993a

Rien d’inhabituel pour ce qui est du pitch par rapport à un A320 AF, puisque c’en était un (et cela va en revenir très prochainement un). Cela suffit pour nous, sans être généreux, mais c’est inconfortable pour les PAX de grande taille.


photo img_4994a

La largeur entre accoudoirs est encore plus banale


photo img_4995a

On est coincé à son siège quand on est au hublot, mais on bénéficie d’un bonus de largeur entre l’accoudoir et la paroi de la cabine.


photo img_4996a

Prise USB en extrémité d’accoudoir


photo img_5012a

La prise USB est effectivement opérationnelle


photo img_5059a

Le PSU, a.k.a. instant F-OITN


photo img_5000a

C’est après que les coffres à bagage ont été fermés que l’on découvre ces numéros de rang. Une mauvaise bonne idée, car ils sont invisibles quand le coffre est ouvert, donc quand on y met ses bagages.


photo img_5058a

Fiche de sécurité recto-verso, dont le principal intérêt pour moi est de me rappeler que c’est un A320.


photo img_50012a

« Jamais deux sans trois », disent les francophones qui sont pessimistes, « Third time is a charm », disent les anglophones qui sont optimistes : c’est le deuxième dicton qui s’applique dans mon cas, car après deux vols Joon sans wifi (CDG-TXL et CDG-FCO), je découvre que le réseau est opérationnel pour ce troisième et dernier vol avec Joon.


photo img_5013a

Encore faut-il que l’équipage arrête de parler, pour des informations pas toujours indispensables pour le confort ou la sécurité. Je ne suis vraiment pas convaincu que le temps de vol et l’altitude de croisière soient cruciaux au point qu’il faille masquer la géovision.


photo img_5014a

Spotting à FCO


En attendant donc, un coup d’œil à l’extérieur avec un 737-800 Blue Panorama, une compagnie aérienne italienne à bas coûts et charter.


photo img_4997a

A320 Eurowings


photo img_5003a

Photographier les avions qui atterrissent au loin derrière cet A320 Alitalia ?


photo img_5006a

Non, l’air chaud dégrade trop la résolution


photo img_5003a

Mieux vaut se cantonner au sol (A319 Alitalia)


photo img_5007a

737-800 KLM


photo img_5008a

Départ du bloc avec un quart d’heure de retard : la ponctualité rsique de ne pas être au rendez-vous.
Vu après la fin du repoussage : Bulgaria Air


photo img_5011a

La lumière baisse dangereusement : je n’ai pas fait mieux avec ce 737 Transavia


photo img_5015a

E-190 Alitalia en livrée Skyteam


photo img_5018a

A319 Alitalia


photo img_5019a

E-175 Alitalia


photo img_5022a

YouJoon existe, je l'ai rencontré


Il y a du monde devant nous et l’IFE extérieur s’assombrit : voyons ce que nous propose ce qui tient lieu d’IFE intérieur. Il m’informe que c’est un vol FCO-CDG, ce qui est rassurant.


photo img_502332a

Tout d’abord la géovision (« airmap ») : comme d’autres FRistes l’ont souligné avant moi, sa résolution est excessivement médiocre. Elle permet de visualiser la route aérienne,
… mais n’est d’aucune aide pour identifier une ville ou une infrastructure notable car le fond plan est très pauvre et le zoom très limité. Le haut de l’écran affiche l’altitude, la distance parcourue


photo img_5045a

… la distance totale à parcourir et la vitesse, mais c’est tout. (Non, contrairement à ce que la photo ci-dessus pourrait faire supposer, nous n’allons pas atterrir à Saint Marin.)


photo img_5048a

Quoi d’autre ? Quelques jeux, je n’ai pas regardé l’offre de courts-métrages…


photo img_5025a

…mais l’offre de musique m’a profondément agacé, car Joon semble avoir des idées bien arrêtées sur mes goûts musicaux.


photo img_5028a

… et non, mille fois non, ce ne sont pas mes concerts préférés.


photo img_5029a

Pas plus que les ambiances musicales de ces villes : je doute que ce programme ait jamais été à l’affiche de la Berliner Philarmonie.


photo img_50267a

En vol


Vient enfin notre tour de décoller piste 25. On croise la piste 16R/34L


photo img_5050a

Focene, coincée entre la piste précitée et la mer


photo img_5051a

Virage au dessus de la mer pour prendre le cap de CDG


photo img_5053a

Le paysage s’assombrit


photo img_5054a

Que voit-on avant que la nuit ne soit complètement tombée ?


photo img_5055a

Comment voulez-vous que je vous le dise avec une cartographie aussi pauvre ?


photo img_505760a

Le dîner


Jusqu’à la fin de sa courte vie, le positionnement de Joon aura été d’autant plus incompréhensible que les prestations en vol auront été imprévisibles :
- CDG-TXL : pas de contenu par wifi, BOB uniquement
- CDG-FCO : pas de contenu par wifi, catering standard AF
- FCO-CDG : du contenu par wifi, catering standard AF

Voici en effet avant déballage les deux sandwiches reçus par nous deux (ainsi que mon café + verre d’eau plate)


photo img_5065a

Après déballage, le sandwich au jambon – emmental reçu par Mme (avec jus de pomme + Perrier comme eau pétillante)


photo img_5067a

Autopsie du sandwich œuf tomate herbes que j’ai choisi. (En vrai, il y a beaucoup moins qu’un œuf et une tomate dans ce sandwich. Je doute aussi qu’il y ait une herbe complète.)


photo img_5068a

On en est où ? Pff, encore une annonce PNC…


photo img_5069a

Ca y est, ils ont fini de parler. Nous survolons la Méditerranée, mais la géovision nous place au-dessus de la terre, à l'ouest de Florence)


photo img_5070a

Tiens donc, aurais-je suscité des vocations de compactage des emballages après le repas ? Le résultat est perfectible, mais le but est atteint : libérer la tablette.


photo img_5071a

Voyons de mon côté : les emballages de nos deux repas, avant compactage


photo img_5072a

Et après. Mais ne pourrait-on pas faire mieux ?


photo img_5073a

Les emballages de plastique soudé sont fragiles, mais en les manipulant avec précaution, il est possible de compacter les restes des deux prestations en un seul paquet.


photo img_5075a

Commentaire résigné de Mme : "C'est bien du Marathon !".


photo img_5076a

Le CdB interrompt la géovision (pour ce qu’elle sert) pour annoncer une belle vue sur le Mont Blanc à gauche,


photo img_5079a

… mais au grand regret de Mme (« On est toujours du mauvais côté… »), il n’y a rien de particulier à droite.


photo img_5080a

Dernières lueurs du soleil à l’horizon


photo img_5089a

Paris by night


J’aurai quand même dû regarder la géovision à partir du début de la descente (photo prise avec les cahots du roulage au sol après l’atterrissage, donc avec un sérieux flou de bougé),


photo img_5122a

… car c’est in extremis que j’ai saisi une belle vue générale nocturne de CDG que nous allons largement dépasser au sud avant d’atterrir vers l’est, découvrant une vue spectaculaire de Paris et ses banlieues ouest et nord.


photo img_5092a

Juste après, un premier aperçu de l’aéroport du Bourget (LBG), enfin, il faut le savoir ! C’est la tache noire dans l’axe du réacteur, juste au-dessus du bord du hublot.


photo img_5094a

St Denis, devant le réacteur, et au ras du hublot, un petit bout de la mince Ile St-Denis dans la boucle de la Seine à Genevilliers, avec le pont de la N186 illuminé en bleu.


photo img_5096a

Au seond plan au centre, se prolongeant jusqu’au coin inférieur droit de la photo,la forêt de Montmorency


photo img_5098a

Sartrouville, la Seine, Maisons-Laffitte et la forêt de St Germain en Laye


photo img_5100a

Le pont entre Sartrouville (au premier plan) et Maisons-Laffitte (sur la rive opposée), juste devant le réacteur. Dans la forêt, la ligne incurvée et illuminée est le triage d’Achères.


photo img_5101a

De la forêt de St Germain en Laye au premier plan jusqu’à Paris au centre et au-delà.


photo img_5107a

Au ras du bord inférieur de la photo, Maisons-Laffitte, et la Seine. La D308 fait une chicane, traverse tout droit Sartrouville, puis oblique à gauche pour atteindre le pont de Bezons qui traverse un autre méandre de la Seine. La tache noire à droite est la plaine maraîchère de Montesson. Encore un peu plus loin, on aperçoit l’axe de La Défense et des Champs Elysées, qui traverse encore un méandre de la Seine : elle apparaît ainsi trois fois dans cette photo. Le point lumineux de la Tour Eiffel est légèrement à droite.


photo img_5108a

Un petit coup de zoom vers Paris depuis presque le même endroit


photo img_5110a

La Seine traverse cette photo de droite à gauche au-dessus du réacteur, avec les darses de Gennevilliers dans le quart inférieur gauche de la photo, et Paris au fond.


photo img_5113a

Zoom sur la Tour Eiffel, avec l’éclairage bleuté de la tour Montparnasse à sa gauche


photo img_5114a

Au centre, le Parc de La Courneuve


photo img_5118a

LBG au centre droit


photo img_5119a

Au premier plan, ce sont parmi les champs les plus proches de Paris plein nord de la capitale.


photo img_5121a

Annonce des terminaux (2E évidemment) et des halls des correspondances long-courrier avec les vols AF188 (HKG), AF406 (SCL) et AF228 (EZE). Atterrissage, roulage et dernier virage auprès d’un A320 AF en livrée Skyteam


photo img_5126a

Instant Danette


photo img_5128a

Cinq minutes plus tard, nous sommes dans la passerelle


photo img_5132a

L’avion est arrivé avec 19 minutes de retard au bloc ; il n’y a pas eu un mot d’excuses de la part de l’équipage. En revanche, des personnels attendant les PAX short-conn à la sortie de la passerelle.


photo img_5131a

Deneir aperçu de cet appareil à dérive bleue.


photo img_5133a

Traversée de la salle de livraison des bagages


photo img_5134a

Et sortie landside


photo img_5135a

Long cheminement vers la station du RER


photo img_5136a

Pour ce qui est de CDG Express, la presse nous a appris qu’il faudra attendre encore un peu plus.


photo img_5005a

Mais inutile pour moi d’acheter un billet de RER, car je l’avais acheté à l’aller


photo img_5137a

Onze minutes d’attente pour le prochain train, mais désormais, c’est la branche de Mitry qui est coupée pour cause de travaux.


photo img_5138a

Le trajet dans cette rame sera très banal. On aperçoit au second plan que le quai remonte pour que les dernières portes du train soient à niveau pour les PMR.


photo img_5139a

Merci de m’avoir lu !


Bonus : le ciel de Rome


Je vous propose en épilogue un court bonus sur Rome, tel que vu quand on a un peu la tête en l'air


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Joon

7.1/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements6.5
Restauration7.0

Casa Alitalia Piazza Venezia

7.2/10
Confort8.0
Restauration8.0
Divertissements6.0
Services7.0

Rome - FCO

8.4/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté10.0

Paris - CDG

8.4/10
Fluidité8.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Confort sans surprise dans cet A320 ex-AF et futur ex-JN, mais les tablettes n'avaient pas été nettoyées.
L'équipage a fait son travail qui avait déjà basculé en mode AF, ce dont on ne se plaindra pas, pour son catering. Je suggère de choisir le banalissime sandwich jambon - emmental qui fait le job, plutôt que le médiocre sandwich œuf tomate herbes qui fait baisser la note de restauration.
Pour ce qui est des divertissements, c'était enfin la découverte du contenu JN diffusé par wifi sur les téléphones et tablettes des PAX : il laisse un très fort souvenir d'inachevé, avec une réalisation à l'économie qui déçoit, quelqu'elle soit. Mention spéciale contre la géovision qui ne fournit pas l'information souhaitée : une localisation de l'avion permettant d'identifier le paysage observé. Il reste à espérer qu'Air France apprendra de ce premier essai au BYOD.

Confort et restauration corrects sans plus au salon Alitalia dont la rédaction de ce FR me fait découvrir qu'il s'appelle Piazza Venezia.
Je pénalise les notes de divertissement et de services pour cause d'accès laborieux à internet et de masquage des baies vitrées quine sont jamais nettoyées.

Fluidité supérieure à la moyenne à FCO pour un accès Skypriority au PIF, mais services en retrait pour cause d'employée un peu à côté de ses pompes au PIF. Utiliser une borne automatique pour aller plus vite que le comptoir Skypriority ne m'a pas choqué.
L'accessibilité de FCO aurait été bonne si le cheminement n'avait pas été si long et (probablement) mal signalé.

Fluidité correcte à CDG; l'accessibilité est pénalisée par le cadencement au quart d'heure de la desserte par le RER et par le fait que tous les trains sont omnibus.

Informations sur la ligne Rome (FCO) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 39 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Rome (FCO) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Kuwait Airways avec 7.6/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 5 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 506414 by
    Rastignac 418 Commentaires

    Merci pour le reportage de ce FR très complet.

    À bientôt !

  • Comment 506415 by
    BESMRS GOLD 1369 Commentaires

    Grazie mille per questo FR :)

    Le Léonardo express est à Trenitalia ce que l'Arlanda express pourrait être aux SJ (je sais c'est une concession au privée): une vache à lait !!!

    Maintenant quoi d'étonnant qu'une louve (de touristes) soit tirée par le Sénat et le peuple romain ?
    Les latinistes me comprendront :)

    Sic transit gloria mundi !

    • Comment 506813 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      Rien de tel qu’un aéroport pour justifier de gonfler le tarif d’une liaison ferroviaire.

      SPQR, c’est l’acronyme de l’entreprise des eaux usées de Rome, si j’en crois les plaques d’égout de la ville.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506428 by
    Papoumada SILVER 5420 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    Sans les yeux de lynx de Dame Marathon, on se demande où vous auriez pu finir !!!

    La PIFwoman stakhanoviste arrondit-elle ses fins de mois dans le négoce des bagages cabine faussement égarés?

    Le jeu de piste vers le salon me rappelle quelques souvenirs agacés. Les lieux n'ont pas changé depuis ma désormais ancienne visite, l'offre non plus. Quoi de plus normal dans le salon de la "ville éternelle"...

    Vol MC classique en Europe avec un service qui a au plus le mérite d'exister.

    je confirme que le pas est très insuffisant.

    La visite de la Rome Antique sponsorisée par l'aède irlandais?

    A bientôt !

    • Comment 506814 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      Sans les yeux de lynx de Dame Marathon, on se demande où vous auriez pu finir !!!

      Probablement dans le vol Vueling pour CDG, horresco referens !
      La PIFwoman stakhanoviste arrondit-elle ses fins de mois dans le négoce des bagages cabine faussement égarés?

      Après la confiscation parfois abusive d’objets anodins sous prétexte de sécurité, le détournement de bagages sous prétexte d’efficacité !

      Nous avons eu beaucoup de mal à trouver le salon de FCO lors de notre premier escale ici, mais notre mémoire est intacte.

      AF s’est rendu compte qu’il est plus rentable de sacrifier le confort du premier décile (par la taille) de la population en augmentant la capacité en sièges de 10%. Surtout que le susdit premier décile achète quand même des billets.

      Je ne m’attendais pas à cette invasion aérienne irlandaise

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506436 by
    Chevelan GOLD 11513 Commentaires

    Ce n'est plus Rome mais Athènes, FCO est un Labyrinthe, tu as dû suivre le fil de Madame Marathon pour arriver sans encombre au salon...
    Ce dernier n'est pas mal du tout, sauf pour le spotting, le jambon cru est délicieux et les lasagnes donnent envie. Je me souviens d'éclats de voix chantante dans l'office attenant au bar, ou le café y est diablement bon !
    La signalétique n'est pas le point fort dans cet aérogare, je m'étais aussi égaré...
    A bord, le pas n'est pas terrible et Joon termine sa carrière en se basant sur un catering AF, d'ailleurs le sandwich de Madame m'a donné faim, (il est 11h30, plus qu'une demi heure à attendre)
    On reconnait bien la tour Eiffel sur l'un de tes clichés nocturne.
    Balade à Rome en position du guetteur d'avions, gare au torticolis ^^

    Merci pour cet opus, à bientôt.

    • Comment 506835 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      FCO est un un bon exemple de lieu dont les gestionnaires ne perçoivent le fouillis et la médiocrité de la signalétique pour les primo-arrivants. L’expérience montre qu’il n’est pas très difficile à maîtriser, ce qui les incite d’autant moins à s’attaquer au problème.

      On est récompensé du jeu de piste vers le salon par un catering correct, et du jeu de piste inverse vers la porte d’embarquement par un sandwich correct.

      Les projecteurs tournants de la Tour Eiffel la rendent généralement facile à repérer dans le panorama nocturne de Paris.

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 506463 by
    AirBretzel TEAM GOLD 3871 Commentaires

    Merci François pour ce FR.
    Même en visitant une ville aussi riche que Rome tu arrives à faire du spotting, bravo.
    Comme dit par Hervé la signalétique serait à revoir à FCO, je m'y suis aussi également égaré un jour.
    un vol joon avec sandwich AF. Vivement un produit plus simple.
    A bientôt

    • Comment 506837 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      C'est Mme qui a fait du spotting la première à Rome... depuis la fenêtre de notre chambre d'hôtel le lendemain matin de notre arrivée. Pour une fois, j'ai pu lui annoncer d'emblée le type précis de l'appareil ;)
      Me voici rassuré de n'être pas le seul à avoir eu du mal avec les cheminements dans FCO.
      Merci pour le commentaire; à bientôt !

  • Comment 506470 by
    AirOne 1361 Commentaires

    Merci pour ce FR qui commence par un long labyrinthe qui cherche à s'assurer de votre réelle envie de prendre l'avion ahah. Pour le Leonardo Express, on peut aussi utiliser un train de banlieue beaucoup moins onéreux et pas tellement plus long avec une rame plus original mais pas plus confortable par contre ;)
    C'est aéroport est vraiment triste car on ne voit que difficilement voir peu les avions sur la piste, ce qui ne donne pas un résultat très plaisant pour un avgeek ou même un non avgeek. La fin de Joon est proche au vu du retour du prestation AF tout à fait classique à bord, de quoi s'en sortir décemment par rapport à l'ancien produit de la compagnie.
    "les dernières portes du train soient à niveau pour les PMR." c'est une astuce habilement utilisée sur pas mal de gare du RER C aussi avec une zone identique d'une rame avec un accès facilité sur les gares, c'est un progrès mais qui met du temps à arriver hélas.

    • Comment 506818 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      L’arrivée nocturne à FCO à l’aller m’avait mis en garde contre la longueur du cheminement entre l’avion et le quai. Je prends note de l’option train de banlieue !

      FCO fait partie de ces aéroports que les gestionnaires s’ingénient à rendre peu agréables, probablement sans même s’en rendre compte.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506483 by
    wowote 1280 Commentaires

    Bonsoir,

    Merci pour ce FR très apprécié notamment pour le bonus très original !
    La configuration des voitures Leonardo express n'est pas très pratique si l'on a une lourde valise. En revanche il a le mérite d'être direct :)
    Sandwich jambon qui aurait eu mes faveurs.
    A bientôt

    • Comment 506819 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      Le sujet de ce bonus est très répétitif. Cela évite de passer une visite de Rome à ne regarder que les avions, ce qui serait quand même dommage !

      Quand on est usager régulier du RER parisien, tous les autres trains de desserte d’aéroport semblent bien agencés, même quand ils ne le sont guère.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506496 by
    NZ1 SILVER 1073 Commentaires

    Merci pour le partage !
    Tous les chemins mènent a Rome mais il est bien difficile d’en repartir. La signalétique n’était pas très claire, il faut connaître les lieux pour se repérer facilement
    Encore des changements au niveau du catering et du réseau wifi. Je note tout de même que les prestations s’améliorent au fil des vols. Peut être que cette pauvre compagnie ne méritait pas un effondrement si prématurée
    Très jolies vues à l’approche de CDG, la ville lumière n’a jamais aussi bien porté son nom
    Comme d’habitude, le bonus est original et plaisant pour le lecteur, qu’il soit Avgeek, Travelgeek ou un peu des deux
    A bientôt

    • Comment 506827 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      FCO n’est pas un labyrinthe impossible, mais il est prudent de prévoir une large marge d’errance à la recherche du cheminement correct, lors de son premier passage.

      Le fait que les prestations de Joon s’améliorent en fin de vie montre à quel point le produit a été insuffisamment testé avant son lancement. Reste que son positionnement hybride n’avait guère sa place entre AF et Transavia.

      Les vents dominants et la météo permettent rarement un tel panorama pendant la descente vers CDG.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506510 by
    Esteban TEAM GOLD 8974 Commentaires

    Merci François et Françoise pour le report !

    Bon j'ai le plaisir de sortir un mini coup de fouet car non, définitivement, ton voisin AZ n'est pas un jumeau, car c'est un 321 alors que tu volais en 320 :)

    Service AF sur du métal JN, décidément la fin de vie de JN est vraiment un chaos sans nom.

    A bientôt !

  • Comment 506670 by
    lagentsecret SILVER 10369 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Un aéroport pas très agréable

    Un vol AF somme toute classique avec sandwichs si ce n'est cette fameuse app Joon qui devait révolutionner l'aérien mais qui s'avère de piètre qualité

    Bonus intéressant qui met en valeur le photobombing de Ryan Air

    A bientôt

    • Comment 506830 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      Je continue de me demander si AF connaît le concept du bêta-test, vue sa propension à déployer des produits mal conçus.

      Les couloirs de descente vers CIA illustrent le quasi-monopole de Ryanair pour son activité civile.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 506716 by
    mogoy GOLD 9169 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    "A 14 EUR le trajet, ce train n’est pas bon marché," toujours moins cher que le fort redouté CDG express qui perd tout intérêt pour une coterie de plus de deux personnes face au Taxi. Et encore, à deux, le prix est quasi identique à une course Paris-CDG en taxi : pourquoi se taper le métro avec tout ce qui va avec dès lors ? Le seul avantage serait d'éviter les embouteillages à l'arrivée à CDG mais on perd aussi du temps pour rejoindre la gare de l'est en contrepartie...

    "exceptionnellement en service en montée ET à la descente." champagne !

    Salon honnête.

    A bord, c'est bizarre cette prestation standard et pas du BoB...

    • Comment 506831 by
      marathon GOLD AUTEUR 9336 Commentaires

      Tout est dit sur CDG Express : pas assez efficace pour un client premium, trop cher pour un client ordinaire.

      Champagne peut-être pas, mais peut-être du prosecco pour les escaliers mécaniques ? ;)

      Il y aurait une intéressante étude de cas à réaliser sur Joon, pour qui aurait accès aux décideurs de ce raté.

      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.