Avis du vol Transavia Belgrad Amsterdam en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol HV5592
Classe Economique
Siege 22F
Temps de vol 02:30
Décollage 21 Jul 19, 12:35
Arrivée à 21 Jul 19, 15:05
TO   #3 sur 13 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 229 avis
marathon
Par SILVER 865
Publié le 1 août 2019

Routing


Ce récit est celui du vol de retour après un bien sympathique week-end allongé entre amis avgeek à Belgrade. L'aller-retour m'a été vendu par KLM avec un mix KLM + Transavia Holland.


Routing



QU'est-ce que cela change d'avoir deux segments HV ? La correspondance est assurée et j'aurais pu enregistrer un bagage en soute de bout en bout. Je n'ai pas cherché à savoir si j'aurais eu droit à un bagage gratuit pour cause de statut Elite+, en revanche, j'avais accès au salon de KL à AMS. Les vols avec HV ont crédité 5 XP chacun tout comme les vols KL, et les airmiles acquis étaient évidemment sur la base du tarif acquitté globalement.
En revanche, la prestation de HV reste inchangée : pas de choix de siège gratuit et BOB exclusivement à bord.

A l'aller, commençant par un vol KL, je me suis enregistré sans souci sur le site de KL, obtenant les BP des deux vols successifs. Au retour, l’OLCI sur le site de KLM échoue parce que le vol est effectué par Transavia


photo clipboard01a

… et il échoue sur le vol Transavia parce que nous avons des billets KLM


photo clipboard02a

Allez comprendre la logique, vu du point de vue d'un client…


BEG landside


Départ en taxi depuis l’hôtel : la course est quasiment au même tarif que le forfait aéroport-ville de 1800 RSD, soit environ 15 EUR. Bien qu’on soit dimanche matin, le trafic est loin d’être nul sur la voie rapide en direction de l’aéroport, mais je chauffeur de taxi n'éprouve pas le besoin de faire des zig-zags entre voie de gauche et bande d'arrêt d'urgence comme dans lors du trajet inverse, à notre arrivée comme pour revenir du Musée de l'Aviation.


photo img_1234a

Arrivée donc sans encombres à l’aéroport Nikola Tesla


Le terminal est en L : voici une vue panoramique depuis l’autre branche du L, c’est-à-dire depuis les baies vitrées au fond à gauche dans la photo ci-dessus.


photo img_1269-panoa

L’OLCI ayant échoué, et en l’absence de bornes automatiques, nous n’avons d’autre choix que celui d’un enregistrement manuel à BEG alors que nous n’avons que des bagages à main. La queue est longue, mais c’est ici celle d’Easyjet.


photo img_1236a-77418

Ce n’est pas très bien signalé, mais il suffit de la contourner sur la gauche pour atteindre la queue pour le vol Transavia, où il n’y a qu’une douzaine de PAX (ou couples de PAX) pour deux comptoirs en service.


photo img_1237a-57590

Bien que mon sac à dos soit d’un gabarit largement inférieur à celui garantissant l’embarquement, tenant sans problème sous un siège, l’employée l’étiquette comme n’étant pas garanti en cabine ;


photo img_2342a

Cette fois-ci, la loterie est meilleure qu’à l’aller : avec le 23A, je suis certes encore une fois à contre-jour, mais au hublot.


photo img_1245a

Je me suis abstenu de tout commentaire déplacé en ce lieu.


photo img_1240a

La queue pour le vol Easyjet s’est allongée


photo img_1241a-87085

En revanche, un bon point pour BEG qui procure des sièges pour les PAX qui peuvent s’asseoir pendant que leur compagnon de voyage fait la queue. C’est d’ailleurs là que Mme s’asseois pendant que je m’occupe de la formalité suivante.


photo img_1243a-70027

La probabilité de revenir en Serbie dans un proche avenir étant faible, tout comme l’attractivité du dinar serbe à nos prochaines destinations hors zone euro, mieux valait me débarrasser du faible reliquat des dinars retirés à un ATM quelques jours plus tôt.


photo img_1247a

Bonne nouvelle : non seulement l’écart de taux achat/vente est faible pour l’euro (3,3%, contre 7 à 8% pour les autres devises), mais ce bureau de change a des pièces de un et deux euros : je repars avec un capital de 80 dinars, dont je vous laisse calculer la contre-valeur dans la devise de votre choix.


photo img_1244a

Montée à l’étage Départs


photo img_1248a

Le FIDS landside est un bon vieil afficheur à palettes, une technologie qui fleure bon la deuxième moitié du siècle dernier.


photo img_1249a

Les vols en partage de code apparaissent sur autant de lignes successives qu’il y a de compagnies aériennes partenaires


photo img_1250a

Bien que notre vol Transavia nous ait été vendu comme étant KL2592 assuré par Transavia Airlines, il n’apparait que sous son numéro de vol Transavia.


photo img_1251a

Spotting airside à BEG


PAF et PIF : le passage est rapide et on arrive devant des boutiques duty-free, mais sans passage obligé à travers ces dernières


photo img_1252a

Changement de technologie pour le FIDS une fois airside : il alterne entre serbe…


photo img_1258a

…et anglais


photo img_1257a

Pour cause de spotting de pré-embarquement, je laisse ici nos bagages à main en consigne à Mme, assise dans un fauteuil plutôt confortable avec vue sur le tarmac.


photo img_1253a

Il y a aussi des fauteuils sans vue sur le tarmac, le long du corridor central d’une largeur très confortable.


photo img_1256a-47138

On commence par le maître des lieux, Air Serbia avec l’oiseau rare de sa flotte : son unique appareil long-courrier, un A330-200 dédié à la liaison BEG-JFK.


photo img_1265aphoto img_1272a

Un A319


photo img_1262a

Et un ATR72 au large


photo img_1254a

En zone de maintenance, A6-EIC, un A320 loué depuis mai par Air Serbia à Etihad


photo img_1288a

Un empennage défraîchi dépasse à l’arrière-plan dans la photo ci-dessus. Je n’ai pas réussi à obtenir plus de cet avion manifestement destiné à l’entraînement du personnel. Je préfère ne pas me prononcer sur son type.


photo img_1297a

Le Falcon 50 de la présidence serbe fait du béton depuis notre arrivée quatre jours plus tôt.


photo img_1255a

A320 d’Etihad, laquelle est actionnaire à 49% d’Air Serbia, le gouvernement serbe ayant conservé les 51% restant.


photo img_1266aphoto img_1285a

A320 Qatar Airways


photo img_1261a

YU-ANI, un vénérable 737-300 âgé de 33 ans, appartenant maintenant à Aviolet, la filiale charter d’Air Serbia.


photo img_1287a

A320 Wizzair


photo img_1291a

Le Musée National (très bien présenté, avec des notules systématiquement bilingues serbe / anglais) présente quelques oeuvres


photo img_1263a

Ce sont des reproductions, bien sûr : c’est dans le musée en ville qu’il faut aller pour voir l’original de ce Mondrian à gauche.


photo img_1264a

Ces panneaux évoquent le passage dans cet aéroport de différentes célébrités (dont une certaine Lady G***, en robe jaune et verte sur le premier panneau).


photo img_1276a

Incroyable mais vrai : dans ce large corridor,


photo img_1273a

… j’ai vu pour la première fois de ma vie un PAX mettre de l’argent dans un de ces fauteuils massant que j’ai vus inutilisés dans des dizaines d’aéroports asiatiques.


photo img_1274a-94717

Le réseau d’Air Serbia est modeste, tout comme l’affluence au comptoir de correspondance de son hub.


photo img_1275a

Une employée trompe son ennui derrière la maquette géante d’un programme immobilier.


photo img_1277aphoto img_1278a

Je ne suis pas allé voir dans le détail l’offre alimentaire concentrée ici


photo img_1279a

Heurs et malheurs à l'embarquement en LCC


Ayant retrouvé Mme, il est plus ou moins temps de nous diriger vers la porte d’embarquement, située à l’extrémité du terminal. Là, pas de maquette de programme immobilier haut de gamme, pas d’évocation des richesses culturelles passées et présentes du pays : c’est le purgatoire auquel sont destinés les PAX des LCC.


photo img_1292a

Le sol est couvert de ce revêtement à picots particulièrement inconfortable pour les valises à roulettes, et les sièges sont en tôle particulièrement inconfortable pour les PAX.


photo img_1295a

Même l’escalier d’accès aux WC au niveau inférieur est exigu (mais Mme qui les a expertisés les a déclarés propres).


photo img_1294a

Le 737-300 d’Aviolet vient de repousser


photo img_1296a

Attente modérée au PIF en porte


photo img_1298a-49228

Il y a 55 sièges dans cette salle étriquée, et environ 55 PAX debout :
- le taux de remplissage du 738 de 189 places est loin des quelques 90% de moyenne de HV
- cette salle doit être particulièrement inconfortable quand l’avion est complet.


photo img_1301a-90774

Il n’y a pas de WC : en cas de besoin, il faut sortir de la salle d’embarquement et passer à nouveau le PIF en porte. Pas d’accès internet non plus


photo img_1303a

La climatisation fait ce qu’elle peut, mais cela pourrait être pire


photo img_1302a

L’employée en porte édite un long listing avec une imprimante à aiguille au son délicieusement rétro.


photo img_1304a-17196

Les deux PMR du vol sont embarqués en premier


photo img_1306a

Nous sommes parmi les premiers. L’embarquement est signalé par les deux extrémités, mais il n’y a pas de contrôle des BP. La peinture de l’escalier a connu des jours meilleurs.


photo img_1307a

Passage sous la passerelle


photo img_1308a

Le cheminement est balisé


photo img_1309a

L’employée nous arrête un moment. En l'absence de sourire de sa part, je vous offre son bras droit.


photo img_1312a

… puis lâche les PAX


photo img_1314a

Je ne me presse pas : l’embarquement à pied par beau temps fait partie pour moi des plaisirs du voyage en avion.


photo img_1319a

Comment caser un moteur de plus gros diamètre en ayant un train d’atterrissage principal aux jambes si courtes ? C’est une question à plusieurs milliards de dollars à laquelle Boeing n’a pas bien répondu la deuxième fois qu'il se l'est posée.


photo img_1317a

Tout réside dans le respect de la garde au sol minimum du réacteur, aplati en face inférieure, et aussi dans quelques menus détails de localisation du centre de poussée par rapport au centre de gravité et au centre de sustentation.


photo img_1321a

L’A330 d’Air Serbia est parti en zone de maintenance


photo img_1316a

Un 320 Wizzair à la porte voisine


photo img_1318a

CRJ-900ER LOT, loué à Nordica : c’est probablement celui qui a été loué pour l’été par Air Serbia


photo img_1320a

J’arrive bon dernier à la porte, sans personne derrière moi : s’il y a d’autres PAX à embarquer par l’arrière, ils doivent être loin derrière.


photo img_1322a

Bienvenue dans une vingtaine de langues différentes


photo img_1323a

Fuselage shot


photo img_1324a

La PNC en porte arrière m’a évidemment vu prendre toutes ses photos : très souriante, elle me propose de me prendre en photo souvenir, comme il n’y a justement personne derrière moi. Ce n’est pas mes habitudes, mais je trouver inutile de casser l’ambiance. Elle va prendre son temps, prenant deux cadrages différents, car les autres PAX assis à l’arrière tardent décidément à arriver. Un bon point pour elle.


photo img_1327a-14206

La cabine d'un 738 Transavia : révision de l'aller


Les sièges verts cru de Transavia : vers l’arrière


photo img_1328a

… et vers l’avant, dans un avion encore très vide


photo img_1329a

L’alignement du hublot est correct au rang 23


photo img_1331a

Il fut un temps où il y avait une offre audio à bord de cet appareil


photo img_1438a

Il n’en reste qu’un petit coffret au pied des PAX


photo img_1332a

Pour ce qui est du pitch, c’est un peu plus généreux qu’à l’aller


photo img_1334a

Mais sans surprise, l’écartement entre accoudoirs est le même, plus étroit que dans un Airbus, car le diamètre de la cabine est inférieur.


photo img_1335a

Instant F-OITN


photo img_1380a

La fiche de sécurité recto-verso


photo img_1336aphoto img_1337a

Le magazine de vol est du type recto-verso, duty-free et publi-information touristique, respectivement.


photo img_1408a

La carte du réseau, dont les points de couleur codent l’aéroport de départ, ce qui est considérablement plus lisible qu’un fouillis de trajectoires, surtout avec trois bases à quelques dizaines de kilomètres les unes des autres aux Pays-Bas (AMS, RTM et EIN)


photo img_1405a

La boucle des ceintures de sécurité est de modèle standard, contrairement à celles plus petites du 737-700 de l’aller (à droite)


photo boucles

Boarding complete : comme je l’avais estimé dans la salle d’embarquement, l’avion est très loin d’être complet. Non seulement il n’y a personne en 23C, à côté de nos 23A+23B, mais il n’y a personne non plus en 22D+E+F, du côté droit, orienté au nord, qui aura l’éclairage le plus favorable. Je ne tarde pas à faire demi-rang à part avec Mme, elle prenant le 23C et moi le 22F. Il n’y aussi qu’un PAX de l’autre côté du couloir.
L’alignement du hublot est moins bon au rang 22 qu’au rang 23, mais c’est un détail par rapport au fait de ne pas avoir de contre-jour.


photo img_1338a

Spotting pré-décollage


L’avion repousse avec 19 minutes de retard


photo img_1342a

Arrivée d’un A319 Easyjet


photo img_1344a

… puis d’un 738 flydubai


photo img_1348a

Au contact de ce côté du terminal : le 738 flydubai, un appareil Lufthansa, un Wizzair et quatre Air Serbia. L’avion va rouler le long des deux côtés du terminal en L, mais étant à droite, je ne vais pas voir les appareils au contact


photo img_1352a

L’autre côté du terminal depuis l’accès au seuil de piste


photo img_1358a

Décollage piste 12


photo img_1359a

Après l’arrivée de cet ATR72 Air Serbia


photo img_1361a

Le début du décollage révèle qu’un A320 Aeroflot est arrivé entre temps


photo img_1364a

Le diabolo qui abrite le passionnant Musée de l’Aviation. Si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre à BEG, je vous en recommande la visite virtuelle grâce au bonus du FR de mon vol aller AMS-BEG.
 


photo img_1365a

Dernier aperçu de BEG


photo img_1366a

le payage sur BEG-AMS


Ledine, une banlieue sud-ouest de Belgrade. L’avion va tourner à gauche au large de Belgrade : il aurait fallu être assis à gauche pour voir la capitale.


photo img_1368a

Traversée du fleuve Sava qui se jette dans le Danube à Belgrade


photo img_1369a

La gare de triage de Železnik.


photo img_1370a

L’échangeur entre l’autoroute A1 qui traverse la Serbie du nord au sud, contournant Belgrade, et la route 22 qui mène à Belgrade depuis le sud.


photo img_1372a

Le Danube, avec les îles au niveau de Grocka


photo img_1373a

Pančevo, sur la rive gauche du Danube légèrement en aval de Belgrade


photo img_1375a

La trace d’un ancien cours d’eau dans les champs


photo img_1377a

Le tracé géométrique des champs entourant Kovačica, à une vingtain de km au nord de Belgrade.


photo img_1378aphoto img_1379a

Szged, ville située côté hongrois du point triple Hongrie – Roumanie - Serbie.


photo img_1382a


C’est en préparant ce FR (et avec un traitement d’image renforçant que je me suis rendu compte que j’avais capturé son aérodrome (LHUD)


photo img_1382a2

… parce qu’en vrai, c’est comme cela que j’ai vu la ville.


photo img_1382a3

Une pause nébuleuse dans l’observation du paysage.


photo img_1384a

La campagne hongroise, beaucoup moins géométrique que celle de la Voïvodine, la province située au nord de Belgrade qui est le grenier à blé de la Serbie.


photo img_1385a

Kecskemét, ville natale du compositeur Zoltán Kodály (1882–1967)


photo img_1388a


La base aérienne de Kecskemét (LHKE)


photo img_1390a

On s’approche de Budapest, dont voici l’aéroport civil (BUD)


photo img_1392a

L’autoroute M0 (le contournement de Budapest) franchissant un bras du Danube en aval de Budapest


photo img_1393a

Le centre de Budapest


photo img_1396a

Le stade Ferenc-Puskás et l’hippodrome de Kincsem


photo img_1398a

Zoom sur le cœur historique


photo img_1399a

Le célèbre Pont des Chaînes est le plus à gauche des ouvrages traversant le Danube dans cette photo.
La citadelle est au premier plan, entre les deux ponts centraux.


photo img_1399a

L’île d’ Óbuda (à gauche) et l’île Marguerite


photo img_1400a

Dernière vue générale de Budapest avant de s’éloigner


photo img_1401a

L’autoroute M0 franchit le Danube en amont de Budapest par le beau pont de Megyer.


photo img_1404a

Esztergom, sur le Danube en amont de Budapest, est l’une des plus anciennes ville de Hongrie, et en a été la capitale du X° au milieu du XIII° siècle.


photo img_1409aphoto img_1410a

Le chariot du BOB passe. Cela fait deux heures que je regrette de ne pas m’être désaltéré avant de passer le PIF en porte à BEG, mais je n’ai pas l’intention de dépenser 2,80 € pour une bouteille d’eau de 50cl.


photo img_1411a

PAX 7C, en revanche, a décidé de craquer pour de l’eau à 5 600 € le m3, mais oublié que ses moyens de paiement sont dans son bagage à main, lequel est dans le coffre à bagage. Heureusement pour les autres PAX, la demande est faible sur ce vol en milieu d’après-midi, contrairement au vol aller à l’heure du déjeuner.


photo img_1412a-81204

J’abomine la possibilité d’incliner son siège dans un appareil CC/MC : je n’ai aucun besoin de dormir (et je n’ai aucun besoin de cette inclinaison pour dormir si je suis fatigué à ce point), et l’inclinaison du dossier devant moi empiète de manière inacceptable sur mon espace vital.


photo img_1439a

Un seul PAX abaisse son dossier au rang 6, et il fallait que ce soit devant moi.
Allez-vous en utiliser un PC dans ces conditions ! Ayant le triplet pour moi tout seul, le pis-aller consiste à placer le PC sur la tablette du siège milieu et à continuer à surveiller le paysage en étant assis au hublot (photo prise depuis le siège au couloir, pour le seul besoin de me plaindre publiquement dans ce FR ;)


photo img_1415a

Entre Transavia, ses PAX et le chewing gum, c’est apparemment une grande histoire d’amour. Ces taches noires sont autant de traces de chewing gum ayant durci après s’être encrassé de poussière.


photo img_1414a

On s’approche d’un autre haut-lieu touristique et historique d’Europe Centrale


photo img_1417a

Voici Prague, sur les rives de la Vltava, un affluent de l’Elbe


photo img_1418a

A l’est du centre de Prague, l’aéroport militaire de Prague-Kbely (LKKB) joue à cache-cache derrière un nuage.


photo img_1419aphoto img_1420a

Les méandres du Berunka, un affluent de la Vltava dans laquelle il se jette un peu en amont de Prague.


photo img_1423aphoto img_1424a

Une dernière vue générale de Prague


photo img_1425a

Ayant toute liberté pour me déplacer, et la couverture nuageuse s’étant refermée…


photo img_1416a

… un petit tour d’inspection aux toilettes, pas spécialement plus étroites que d’autres


photo img_1426a

Changer les couches de leurs bébés ne fait pas partie de la culture masculine serbe


photo img_1427a

Souvenir de l’unique trajet effectué dans l’espace aérien étatsunien, lors de la livraison de cet appareil.


photo img_1428a

La cabine vue de l’arrière, avec beaucoup de sièges vides ici et là


photo img_1429a

Le coffre situé au dessus du couloir contient le petit matériel de démonstration de sécurité.


photo img_1430a

Entre temps, on est arrivé dans l’espace aérien allemand : voici Zwickau, où se trouve l’usine qui produisait la Trabant, la voiture emblématique de la RDA d’alors.


photo img_1431a

La piste en herbe de l’aérodrome de Zwickau (EDBI)


photo img_1432a

La gare de triage et l’aérodrome de Zwickau


photo img_1435a

La couverture nuageuse masque à nouveau le paysage


photo img_1436a

Ce n’est que dans la descente que le terrain redevient visible, au dessus de la province de Flevoland, entièrement gagnée sur la mer après la seconde guerre mondiale. Voici la ville de Dronten.


photo img_1442a

Au second plan, le Ketelmeer, le bras de mer résiduel séparant le Flevoland en deux


photo img_1443a

L’IJsseloog, un bassin artificiel construit à la fin des années 1990 dans le Ketelmeer pour stocker des vases polluées.


photo img_1444a

L’autoroute A6, au bord de l’Ijsselmeer, et Lelystad, la capitale du Flevoland


photo img_1446a

L’embouchure du Ketelmeer à droite dans l’Ijsselmeer à gauche


photo img_1447a

La gare de Lelystad Centrum


photo img_1449a

La différence de couleur est frappante entre le Markemeer, un lac d’eau douce à gauche, séparé par une digue de l’Ijsselmeer, communiquant avec la mer.


photo img_1451a

L’archipel artificiel de Marker Wadden, destiné à devenir une réserve naturelle pour oiseaux de mer. Cette infrastructure s’est beaucoup développée depuis que je l’ai repérée pour la première fois lors de mes navettes suédoises en 2017.


photo img_1452a

Je ne sais pas si cette autre infrastructure proche de la digue en fait partie


photo img_1454a

On revient vers la terre ferme, bien qu’en dessous du niveau de la mer : l’autoroute A7, au nord de Purmerend, dans la province de Hollande Septentrionale.


photo img_1457a

De Rijp


photo img_1458a

West-Graftdijk


photo img_1460a

L’Alkmaardermeer, vestige d’un lac drainé au XVII° siècle


photo img_1461a

Krommeniedijk


photo img_1462a

Les installations portuaires d’Ijmuiden, sur la côte en aval d’Amsterdam


photo img_1463a

Le canal reliant Amsterdam à la mer


photo img_1464a

Un cargo sur le canal


photo img_1466a

Vue générale du canal


photo img_1467a

Le seuil de piste de la Polderbaan (la piste 18L/16R, la plus excentrée d’AMS)


photo img_1469a

Survol de l’échangeur des autoroutes A5 et A9 – cette dernière est la seule visible ici.


photo img_1471a

Arrivée dans le périmètre d’AMS


photo img_1473a

Touché des roues, déploiement des spoilers et des inverseurs de poussée… 1’18" après être passé au niveau du seuil de piste de la Polderbaan : c’est dire s’il y a du roulage après avoir atterri dessus.


photo img_1474a

SPOTTING AU ROULAGE à ams


C’est parti pour une longue séance de spotting au sol

767-400ER United Airlines


photo img_1476a

737-800 Egyptair


photo img_1478a

A380 Emirates


photo img_1479a

777-300ER KLM à nez blanc


photo img_1481a

787-10 KLM en livrée du centenaire


photo img_1484a

Une bonne prise avec cet A340-300 de Surinam Airways, qui constitue le tiers de sa flotte et plus de la moitié de sa capacité de transport.


photo img_1485a

A321 Royal Jordanian


photo img_1486a

787-9 Norwegian Long Haul et l’A340 Surinam Airways


photo img_1487a

777-300ER Qatar Airways


photo img_1489a

777-300ER KLM en livrée Skyteam


photo img_1490a

747-400 KLM


photo img_1493a

Deux 737-800 TUI originaux : l’un en livrée publicitaire de Sunnycars, un loueur de voitures


photo img_1496a

Et l’autre en livrée Miami Air International, à laquelle cet avion est loué, avec juste les trois lettres TUI ajoutées à l’avant de la carlingue.


photo img_1497a

738 Transavia banal


photo img_1499a

A320 Level


photo img_1500a

737-900 KLM à nez bleu


photo img_1501a

737-800 Corendon Air


photo img_1502a

Instant Danette


photo img_1503a

… et mauvais pioche : nous sommes les premiers à être bloqués par cet employé


photo img_1504a

Débarquement au large et au loin


… pour cause de débarquement par (deuxième) PAXbus


photo img_1506a

Les PMR, eux, débarquent par la porte avant droite de l’appareil


photo img_1509a

Et le spotting continue, avec ce 738 Transavia en livrée Peter Pan


photo img_1510a

A330-200 KLM


photo img_1511a

767-300ER TUI


photo img_1512a

Un A330 Delta Air Lines dont j'ai vu tellement peu que je l'ai qualifié de 767, avant qu'Esteban n'y mette bon ordre.


photo img_1513a

777-200ER KLM Asia à nez blanc


photo img_1515a

Et pour finir, un 738 Pegasus


photo img_1519a

Après sept minutes de trajet touristique, le PAXbus nous dépose à cette porte que je n’ai pas retrouvée sur les plans.


photo img_1520a

L’accès pour les transits est fermé : il faut sortir


photo img_1521a

… traverser une salle de livraison de bagages où il y a foule


photo img_1523a-29233

… arriver landside


photo img_1524a

… trouver ce FIDS général


photo img_1526a-74489

… qui nous annonce que notre vol vers CDG est retardé d’un quart d’heure. Cela nous laisse trois quarts d’heure environ pour franchir le PIF et atteindre la porte d’embarquement : c’est mort pour aller au salon (qui n’est ni inoubliable, ni indispensable dans notre cas), mais il n’y a aucune raison de stresser.


photo img_1525a

Quatre minutes de marche pour atteindre le hall landside dédié aux vols KLM : il s’est déjà écoulé. Il s’est déjà écoulé vingt minutes depuis notre sortie de l’avion ; la suite sera dans le FR du vol AMS-CDG.  


photo img_1528a

Bonus : églises et autres batiments remarquables


Je vous propose maintenant un bonus sur quelques bâtiments remarquables de Belgrade


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Transavia

7.4/10
Cabine7.0
Equipage10.0
Divertissements8.0
Carte payante4.5

Belgrad - BEG

7.6/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services5.5
Propreté10.0

Amsterdam - AMS

7.6/10
Fluidité7.5
Accès6.0
Services7.0
Propreté10.0

Conclusion

Le pitch n'est pas pire que chez AF/KL, et cette fois-ci, le mauvais taux de remplissage nous a permis d'avoir un demi-rang chacun. Cela aurait valu une excellente note de confort si l'abaissement du fauteuil par mon voisin de devant ne l'avait pas sévèrement dégradé. Pas de chance pour HV, mais le confort en est retombé en dessous de mes attentes. Les traces de chewing gum jamais nettoyé n'arrangent rien.
J'aurais mauvaise grâce à ne pas distinguer la qualité de la PNC de l'arrière, qui a fait l'extra-mile pour mon accueil à bord. Que je ne sois pas particulièrement intéressé par les selfies n'ôte rien à son geste.
En vol au -dessus d'une terre habitée, le principal divertissement est pour moi le paysage, et avec un hublot du bon côté avec de longs pasasges sans nuages, j'ai été servi.
C'est la règle en LCC, mais je trouve particulièrement mesquin de ne pas servir gratuitement de l'eau, et elle m'a manqué.

Bonne fluidité à BEG qui est un petit aéroport.
L'accès souffre de l'absence de desserte ferrée et de l'encombrement de la voie rapide, pas trop catastrophique cette fois-ci.
Je pénalise dans les services l'impossibilité de s'enregistrer en ligne sur un premier segment HV en ayant un billet KL (mais à l'aéroport, l'enregistrement a été rapide), l'absence d'accès internet dans le terminal, le PIF en porte et l'exiguïté de la salle d'embarquement pour un LCC.

A AMS, je pénalise le long roulement et le débarquement au large générant par la suite un cheminement excessif pour notre correspondance.
La signalétique aurait pu être plus claire pour qui était en transit.

Informations sur la ligne Belgrad (BEG) Amsterdam (AMS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 3 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Belgrad (BEG) → Amsterdam (AMS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Transavia avec 7.1/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 30 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

  • Comment 514381 by
    BESMRS 2005 Commentaires

    Merci pour le FR :o)

    Les code-share HV/KL ou AF/TO n'envoient pas du rêve (pour rester poli).

    Pas de libre choix des sièges à l'avance (pourtant pratiqué par Transavia), pas de priorité à l'embarquement (idem), pas de certitude quant au sort du bagage cabine (idem), ....

    Bref, cela donne envie de passer son chemin...

    • Comment 514409 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      L'incompatibilité du partage de code à l'OLCI si le premier vol n'est pas assuré par la compagnie aérienne ayant vendu le billet m'a un peu agacé, même si elle ne prêtait pas à conséquence.
      Passer mon chemin en prenant celui du vol AF direct avait un coût excessif , à mes yeux comme à ceux de Mme. Un avantage mineur de ce routing (avec billets KL) était de rapporter deux fois plus de XP. Il n'est pas du tout certain que cela suffira à sauver mon statut d'ici la fin de l'année.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 514384 by
    rogertaylor GOLD 651 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Vol qui n'envoie pas du rêve mais belle attention du personnel en porte ^^
    il ne manque que l'odeur du chlore à cette cabine à la couleur piscine old scool pour s'y croire.

    Merci pour le bonus

    • Comment 514410 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      On notera au crédit de cette PNC qu'elle n'a pas hésité à sortir en plein soleil et à prendre le temps de deux clichés sous des angles différents, plutôt que de se contenter de m'accueillir avec le sourire au frais dans le galley.
      Ce vert très distinctif a le mérite de changer des couleurs sombres très passe-partout.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 514405 by
    Esteban TEAM GOLD 12953 Commentaires

    Merci François pour le partage !

    Bon tout aurait été plus que parfait du début à la fin si tu n'avais pas malheureusement chuté sur le 767-300 Delta qui se trouve être un A330 Delta :) Un demi coup de fouet pour la peine :)

    Un vol sans histoire avec de très jolies vues du ciel !

    A bientôt !

    • Comment 514407 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      Il faudra que je m'intéresse aux formes des vitres des cockpits : celle du TUI mieux vu juste avant sont indiscutablement différentes. Merci pour ta mansuétude; j'ai corrigé.
      Merci pour ta mansuétude, à bientôt pour le dernier segment !

    • Comment 514408 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      Il faudra que je m'intéresse aux formes des vitres des cockpits : celle du TUI mieux vu juste avant sont indiscutablement différentes. Merci pour ta mansuétude; j'ai corrigé.
      A bientôt pour le dernier segment !

  • Comment 514419 by
    Kilmarnock 5320 Commentaires

    Merci pour ce récit toujours aussi détaillé François!
    Un aéroport de départ où l'on a connu plus moderne et spacieux, mais cela reste une découverte pour moi ^^
    Air Serbia n'a donc qu'un A330 dans sa flotte... j’espère que les pannes y sont rares...
    Top l'hôtesse qui a joué le jeu des photos.
    Belles localités survolées!
    A bord nous retrouvons la cabine verte HV et les chewing gum collés qui vont avec ^^
    A bientôt!

    • Comment 514429 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      La place ne manque que dans les salles d’embarquements pour LCC, manifestement installées au coût minimum dans une extension récente.
      Quel que soit l’endroit où elle surviendrait, une panne de cet unique A330 se paye au prix fort !
      Un hublot du bon côté et pas trop de nuages au-dessus de terres habitées : c’est la combinaison gagnante pour que le vol passe agréablement, quand bien même un voisin abaisserait son dossier et les PNC n'auraient rien à offrir que leur sens de l'accueil :)
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 514441 by
    wowote 1674 Commentaires

    Bonjour François,

    Merci pour ce FR.
    Un vrai sketch ces incompatibilités pour enregistrer alors que tout s'est bien passé à l'aller !!
    Petite salle d'embarquement. Effectivement si le vol est complet, l'attente est loin d'être confortable.
    Attention sympathique de la PNC avec cette photo.
    Route très détaillée.
    Merci pour le bonus et à bientôt !

    • Comment 514461 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      Bonjour Dorothée,

      A l'aller, premier vol KL avec billet KL, et ça se débrouillait pour le vol suivant. Au retour, premier vol HV avec un billet KL suffisait à gripper la machine. A croire qu'ils n'ont pas fait beaucoup d'effort, car l'une des recettes éprouvées des LCC est de dissuader l'enregistrement manuel au comptoir.
      Pas de chance : à l'aller, notre vol HV était arrivé d'une porte "legacy", alors que c'est au retour que cela aurait vraiment fait une différence de confort.
      Reconnaître (parfois), ou identifier a posteriori (souvent, si la route ne m'est pas familière) les éléments remarquable du paysage fait partie pour moi du plaisir de prendre l'avion.

      Merci pour le commentaire; à bientôt pour le dernier segment !

  • Comment 514508 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8423 Commentaires

    Merci pour ton récit François. Joli le seul long courrier d'Air Serbia que tu as réussi à prendre en photo !
    Très bon point pour la sympathique PNC ( il semble que cela soit une qualitée partagée chez les deux transavia). pur le reste vol low cost classique avec de nouveau une belel prise avec le 787 au logo du 100 eme anniversaire de KLM.

    • Comment 514509 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      Je ne connaissais pas le détail de la flotte d'Air Serbia et sur le coup, j'ai cru qu'ils avaient deux A330 (un vu au contact, l'autre vu plus tard en zone de maintenance), mais non, c'était la même immatriculation :)
      Les propositions de photo souvenir par des PNC sont rares, et toujours sympathiques, bien que je ne sois pas demandeur.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 514541 by
    Kethu 1909 Commentaires

    Bonsoir François, merci pour ce récit !

    L'aéroport airside semble assez sympathique, sauf, forcément, la zone réservée aux LCC... J'ai cru un instant que Nordica desservait désormais BEG, quelle déception en apprenant que l'appareil est juste loué !

    Je trouve par contre intéressant de voir que la plupart des compagnies du Moyen-Orient desservent la ville. Je n'aurais pas cru le marché serbe si intéressant...

    Vol sans histoire, mais très intéressant grâce au cours de géographie, et aux retouches d'images qui manquent cruellement à mes clichés toujours trop brumeux...

    Jolie vue sur Zwickau notamment, ville auparavant assez florissante du temps de la RDA (florissante à la mode communiste), mais désormais à moitié à l'abandon, avec l'exode vers l'Allemagne de l'ouest, comme beaucoup de villes de la région. Mais je divague...

    A bientôt !

    • Comment 514655 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      La présence de cet avion Nordica m'a intrigué sur le coup, car une ligne TLL-BEG serait assez improbable :)
      Je ne serais pas surpris que des Serbes ayant des qualifications "vendables" aillent travailler dans les pays du Golfe. De là à remplir tous ces avions, c'est quand même surprenant.
      Il ne faut pas abuser des filtres numériques, mais force est de reconnaître qu'ils rendent bien service, les photos brutes étant souvent moins lisibles que l’œil ne voyait le paysage.
      Merci pour le commentaire; le FR du dernier segment est posté !

  • Comment 514754 by
    AirBretzel TEAM GOLD 8261 Commentaires

    Merci François pour ce FR.
    chauffeur de taxi n'éprouve pas le besoin de faire des zig-zags => voilà qui est plus reposant.
    Je n’ai pas compris l’étiquetage du sac à dos, qui glisse largement sous un siège.
    un A330-200 dédié à la liaison BEG-JFK. => voilà qui serait un scoop sur FR.
    je déteste ces salles d’embarquement closes.
    elle me propose de me prendre en photo souvenir,=> cela m’est arrivé ce week-end, le PNC pensant me faire plaisir alors que c’était tout le contraire.
    J’abomine la possibilité d’incliner son siège dans un appareil CC/MC =>Nous sommes d’accord.
    A bientôt

    • Comment 514852 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      Je soupçonne que ce chauffeur de taxi aurait circulé de manière tout aussi sportive un jour de semaine.
      L'étiquetage du sac à dos ? Simple absence de réflexion de l'employée.
      Je passe mon tour pour ce qui est de transiter par BEG pour aller à JFK !
      Les vitres coûtant plus cher que toute paroi pleine, il y aura toujours un marché de LCC pour des salles d'embarquement délibérément aveugles, quelle que soit l'opinion des PAX à leur sujet.
      Aux débuts de FR, j'avais tendance à refuser ces propositions de photo souvenir par des PNC, et puis je me suis dit que personne ne m'obligeait à les montrer ensuite à quiconque.
      Les dossiers inclinables en LCC m'intriguent : ils génèrent de l'inconfort pour les PAX (peu importe, pour la compagnie aérienne) et ils coûtent plus cher (ce qui est un anathème pour elle).
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 514842 by
    Lhdbzh 1073 Commentaires

    Bonsoir et merci pour ce FR,

    L’aérogare de BEG côté pile est un peu bas de plafond mais semble agréable et est surtout très spotter friendly. Côté face, il prépare le passager en LCC au dénuement et à l’ascèse : c’est triste et plus proche d’un hangar façon T3 à CDG.

    La cabine toujours parée de ces sièges vésiculeux verts façon peau de crapaud me convient sauf la possibilité d’abaisser son siège : il faut être clair, la densification des cabines n’est pas compatible avec cette fonction. Heureusement que vous aviez plusieurs options pour retrouver un peu de confort dans cet avion peu rempli.

    Même pas un verre d’eau, c’est plutôt mesquin. J’aime bcp la valorisation du m2 !

    Le bonus est magnifique. Les mosaïques sont très belles qui me rappellent la cathédrale de Monreale de Palerme et son cloître de toute beauté (je l’aime bcp. celle-là). Vos photos de nuit sont top.
    Merci pour la découverte de Juraj Dobrovic, très vasarelien.

    A bientôt pour de nouvelles découvertes !

    • Comment 514844 by
      Lhdbzh 1073 Commentaires

      m3 et non m2 !

    • Comment 514864 by
      marathon SILVER AUTEUR 9673 Commentaires

      La hauteur modeste sous plafond de BEG ne m'a pas frappé, car elle est compensée par une lumière naturelle généreuse - on était certes en plein été. En revanche, le secteur LCC fait vraiment parc à bestiaux.

      Le risque qu'il y a réclamer un dossier non inclinable, c'est que la compagnie aérienne comprenne que l'on accepte moins de confort, et en profite pour les amincir au maximum tout en grignotant le pitch pour caser un rang de plus.

      J'appelle de mes voeux une réglementation européenne qui imposerait de fournir gratuitement de l'eau aux passagers en avion. A tout le moins, un point d'eau après le PIF devrait être obligatoire.

      Superbes cathédrale et cloitre à Monreale, en effet. Certaines des photos du bonus "biblico-avgeek" de mon FR PMO-FCO en proviennent.

      Le secret des photos de nuit réside dans un mini-pied et un peu de patience.

      J'ai cru initialement à un Vasarely, mais pourquoi acheter une coûteuse oeuvre étrangère quand on a aussi bien chez soi ?

      Merci pour le commentaire, à bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.