Avis du vol LATAM Madrid Frankfurt en classe Affaires

Compagnie LATAM
Vol LA704
Classe Affaires
Siege 4L
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 02:35
Décollage 01 Sep 19, 15:05
Arrivée à 01 Sep 19, 17:40
LA   #81 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 123 avis
mogoy
Par GOLD 675
Publié le 10 octobre 2019

Bonjour à tous et à toutes.


L'introduction


La genèse de ce voyage diffère de ceux effectués depuis mon retour en Europe.

Tout d'abord, il y avait une raison particulière à mon déplacement dans la capitale espagnole, alors que généralement cette année j'ai surtout voyagé par opportunisme tarifaire sur des destinations jamais ou anciennement visitées.

Ensuite, car le billet a été réservé seulement un mois avant le départ. Généralement, je planifie mes week-ends plusieurs mois à l'avance pour obtenir les meilleurs prix.

La motivation doit se chercher dans une exposition au Prado qui m'avait totalement échappée et dont vous aurez un petit aperçu en bonus sur le FR de retour.  Bref, je dois me rendre à Madrid en pleine saison estivale depuis mes aéroports de proximité très germaniques et donc friand de paëllas…
Tout cela, à réserver en plein mois de juillet. Autant vous dire que ma banquière frisait la crise d'apoplexie avant même de lancer les comparateurs de prix.

Et effectivement, les billets sont très chers ex EAP, mais aussi ex ZRH. Les vols depuis SXB ne servent à rien (un peu comme cet aéroport, je le crains, enfin sauf pour Jules67500 et on SXB-BOD sur V7). J'ai essayé plusieurs dates, en vol dans la journée ou sur le weekend, les sites des compagnies ou les OTAs. Rien n'y fait. Je vais devoir passer à la caisse.

Puis, un éclair de génie (momentané, je vous rassure) me frappe (un homme qui se frappe, n'est qu'une brute).
Le fameux vol LATAM FRA-MAD. 5ème liberté synonyme de prix doux. FRA est un peu loin depuis chez moi, mais comme le vol part en soirée, cela me permet de faire un peu de tourisme en chemin dans la journée. Allemagne+Madrid, deux produits en un. De quoi amadouer mon contrôleur de gestion interne, qui s'inquiète de mes dépenses exacerbées depuis l'Iran.

A force de prendre l'avion chaque semaine en Iran, on prend de mauvaises habitudes. Ce n'est pas Greta qui me contredira.

Je tombe donc sur un prix pas cher (je ne sais plus combien) en Y à une date compatible. Et en allongeant 209 EUR sur govoyage (moins cher que le prix de LATAM sur son site web) et en changeant de date, je peux m'offrir cette fameuse J de l'oeuvre de Momolemomo.

Tout un symbole mais aussi 120 Status Credits pour ma carte QF, ce qui pour env. 200 EUR est un yield SC/EUR du tonnerre.
Ni une, ni deux, c'est réservé.

Place au routing qui ne devrait pas occuper trop de mémoire vive de votre cerveau que je vais m’employer à rendre disponible du mieux que je peux


Routing


Au programme de ce FR : 


Le prélude


C'est en uber que j'arrive à MAD, une grosse flemme de dimanche midi m'a sournoisement empêché de redécouvrir les joies prolétariennes du métro madrilène. Au moins, ai-je pu profiter du soleil castillan, un peu plus longtemps.
Car mon séjour à Madrid s'achève : arrivé le soir, je repars le lendemain à 14h.

C'est le prix temporel à payer pour ce vol en 5ème liberté, pas vraiment calé pour les voyageurs du week-end. 


photo dsc05263photo dsc05264

La base d'Iberia a au moins le mérite de l'originalité de la couleur. Là où l'écrasante majorité des nouveaux aéroports adoptent le gris du béton. Au T4 l'effort est porté sur le bois et le jaune.


photo dsc05265

Pas forcément heureux mais original, j'admets.


photo dsc05266

Fort de mon statut et de mon billet en affaires, je me précipite au PIF prioritaire.
Mais, j'y serai refusé au sombre motif que je n'ai pas de tampon sur mon boarding pass… 


photo dsc05267

Or, il y a  un peuple fou aux comptoirs affaires d'Iberia.
Perdre 10 minutes à obtenir un tampon, ou 10 minutes dans une file d'attente economy.
Je dois faire un choix… 


photo dsc05268

Avisant le peu de monde en file normale, je préfère ravaler ma morgue et me mêler parmi les mortels.
D'aucuns diront que ce soudain tropisme social n'avait que visée scientifique.

En tout état de cause, tout se passe rapidement. Je suis satisfait, mais MAD va prendre un coup du fait de leur penchant pour la paperasserie.
En Iran, j'aurais accepté mais en Europe… 


photo dsc05269

Un coup de FIDS pour m'assurer de la porte d'embarquement.
Sans surprise, le vol décolle du satellite. 


photo dsc05270

C'est l'été et cela se voit !


photo dsc05271

Tandis que mon voisin a un joli tag que j'aurais bien récupéré sur son cadavre encore chaud.
Restons urbains, voyons… 


photo dsc05272

Enfin arrivé au terminal, la PAF est passée sans attente. Pour l'instant c'est carton plein pour MAD sauf pour l'histoire du tampon.
Je n'échappe pourtant pas à la tentation consumériste. 


photo dsc05273

Toblerone fait sa pub sur un écran longiligne qui ne manque pas de se faire remarquer.


photo dsc05274

Le lounge report, ole


Bref, hypnotisé par les trésors et l'abondance de l'offre, je passe sans remarquer l'entrée du salon qui se trouve littérallement dans la zone de duty free. Il m'aura fallu rebrousser chemin pour en trouver l'accès.

Pas bien distingué, cela, Monsieur Iberia.
Il faut dire qu'avec cette entrée toute de vermillon, ils font ce qu'ils peuvent pour ne pas être rejeté dans l'ombre. 


photo dsc05275

Le contrôle dragonne est un peu longuet … j'attendrais bien deux minutes.


photo dsc05276

C'est la première fois que je visite le salon depuis sa rénovation.
C'est toujours un moment sympathique de découvrir un nouveau salon.

La présentation de la signalétique est originale et percutante. 


photo dsc05277

La sensation d'espace est bien réelle malgré son organisation biscornue et sa faible largeur.


photo dsc05278

Je suis d'abord parti du côté gauche.
Salle de réunion non privative. 


photo dsc05279

Les prises sont présentes à chaque siège.


photo dsc05280

Et un premier buffet dans le fond.
Saumon fumé, c'est toujours intéressant même si la qualité n'est pas souvent au rendez vous. 


photo dsc05281

Petits sandwiches et charcuterie trop abondante pour ne pas être nitrée.


photo dsc05282photo dsc05283

Tortilla bien de chez elles.


photo dsc05284photo dsc05285

Des champignons chauds ayant survécu à la phase du petit-déjeuner.


photo dsc05286

Quelques fruits à peler soi-même.


photo dsc05287

Pas mal, mais on reste sur sa faim. Qu'y-a-t-il de l'autre côté ?


photo dsc05288

Avant de partir, le cul de sac avec à gauche l'entrée de la salle à manger pour pax J en LC.


photo dsc05289photo dsc05292

En passant à droite de l'entrée, une zone de repos, avec 3 couches si je me souviens bien, et des douches.


photo dsc05293

Malheureusement elles sont toutes occupées.


photo dsc05294

En face, l'espace pour les plus jeunes.


photo dsc05295

J'arrive en fin au bout de l'autre aile du salon avec un joli bar.
Les vins sont en self service. 


photo dsc05296photo dsc05298

Je décide de rester à proximité, et commence à tester l'offre.


photo dsc05299

Les docs de voyage.


photo dsc05300-43457

Et une seconde sélection toujours en mode snack car les cloches chaudes sont vides à cette heure.
Je goûterai deux vins blancs pendant le séjour : un rioja et un vin basque. Les deux assez peu intéressants. 


photo dsc05301

Elles ne seront achalandées qu'au moment de mon départ. Et je n'aurai pas le temps de les goûter !



Cela avait l'air pourtant sympathique avec du poulet et du merlu.


photo dsc05307

Sans oublier une paëlla.


photo dsc05308

Le plateau de fromage.


photo dsc05309

Allez, un pour la route !


photo dsc05310

Mon vol embarque, le FIDS ici semble être mieux maîtrisé qu'à FRA par les équipes LATAM.


photo dsc05311

Au loin, une bestiole à quatre moteurs. Un des A346 d'IB.


photo dsc05312

Je sors par l'entrée, après être entré par la sortie.


photo dsc05313

Je n'avais pas noté la présence de rack pour s'alléger le temps du lounging.


photo dsc05314

Et c'est parti pour rejoindre la porte.


photo dsc05315

Il faut reconnaître que c'est bien organisé avec des filoguides clairs.


photo dsc05316

le flight report


Voici l'objet du délit.


photo dsc05317

Pour une fois, je ne suis pas en retard :)


photo dsc05318

Je suis le premier pax après ce PMR et son accompagnant.


photo dsc05320

Malgré deux passerelles mises en place, une seule sera utilisée pour l'embarquement.


photo dsc05322

Fuselage shot.


photo dsc05323

L'instant porte. L'accueil est efficace, souriant et en français, à la vue de mon passeport !


photo dsc05324

Je m'installe à mon siège. Et j'entends le bruit caractéristique du champagne qu'on débouche.


photo dsc05325photo dsc05326

La cabine.


photo dsc05327

Le galley avec un sol imitation bois.


photo dsc05328

Juste après, c'est la classe éco.


photo dsc05329-62142photo dsc05330

Le service commence.


photo dsc05331-22557

Dehors on retrouve un appareil aux anciennes couleurs.


photo dsc05333

Le service est bien lent et je me lève pour aller demander directement une flûte, ou plus exactement un godet.
La rasade est bien limitée, les noix sont à température. 


photo dsc05334

Mon voisin asiatique, très discret est arrivé.


photo dsc05335-48839

Comme sur le vol aller, un kit de survie hivernal est mis à disposition des pax qui le demandent.


photo dsc05336

En attendant, je rattrappe le retard pris à l'aller en demandant un refill de champagne (Nicolas Feuillate).
Cette fois, la PNC prévoit large !
Celle-ci est très pro mais n'est guère souriante. Je n'ai pas de chance avec LATAM… 


photo dsc05337

Allez au boulot !


photo dsc05338

On repousse avec tout de même 25 minutes de retard - d'où le refill.
Un peu de spotting ibère en chemin. 



En piste !


photo dsc05347

Onze minutes après le décollage, nous sommes dans les airs.



Plafonnier.


photo dsc05353

Teinte bleutée du cache hublot.


photo dsc05354

Le service commence et je profite pour challenger un peu le service en demandant un pisco sur.
La mine déconfite de la PNC sera sa première expression depuis mon embarquement.
Echec, donc. 


photo dsc05356

Dehors, il n'y a pas grand chose à voir.


photo dsc05357

On est déjà à Bordeaux. Et le solide n'a pas fait son apparition.


photo dsc05358

Mais cela vient juste après cette réflexion négative.
Pas glop. Le catering consiste en un sandwich qui a bien mauvaise mine au brie et au jambon, le tout accompagné d'une salade et d'une verrine sucrée.

Ce n'est guère appétissant. 


photo dsc05359

Rabattons nous sur le liquide.
Voici la preuve indéniable que l'absence de champagne au vol aller était liée entièrement au 4 méchantes gens qui en ont abusé.
Honneur et gloire au Grand leader. 


photo dsc05360

Autopsie de la bête, une feuille de vigne pudique cache les attributs du brie.


photo dsc05362

Que serait un vol LATAM entre MAD et FRA sans un air-to-air ?
Pour une fois, j'arrive à peu près à saisir ce BA en hommage à Momolemomo ! 


photo dsc05363

La vinaigrette pour la salade, toujours chilienne (la vinaigrette) !


photo dsc05365

Puis le dessert, que je finirai cette fois.


photo dsc05366photo dsc05367

Un verre qui pourrait tomber dans mon sac, si je me montrai indélicat.


photo dsc05368

Mais il restera sur le plateau, vide.


photo dsc05369

Les couverts sont aussi logotés.


photo dsc05370

Et la porcelaine aussi !



Le vol se poursuit tranquillement au dessus de la campagne française.


photo dsc05374photo dsc05375

Et je continue mes saines lectures, avec un cognac servi au quintuple !


photo dsc05376

Puis un expresso pour se remettre d'aplomb.


photo dsc05377

Changement de cap au dessus de Paris.
Cela se fête non ? 


photo dsc05378

La cabine est bien calme, rien ne trouble sa quiétude.


photo dsc05379

Et nous arrivons bientôt.


photo dsc05381photo dsc05384

FRA est en vue.


photo dsc05386

Passage de la dernière couche de nuage.


photo dsc05389

L'usine à nuage se repose, elle a bien travaillé toute la journée.


photo dsc05392

Le centre ville de Francfort.


photo dsc05393photo dsc05394

Et nous y voilà presque.


photo dsc05395photo dsc05396

Après KE, c'est OZ.


photo dsc05397

Atterissage à 17h43 soit trois minutes de retard seulement.


photo dsc05398

Roulage.



Et l'instant danette.


photo dsc05402-84316photo dsc05403-40935

La prise de congés est tout aussi souriante que l'embarquement.


photo dsc05404photo dsc05406

Et je mettrai cinq minutes à passer la PAF, car le paraphe local me refusera l'accès malgré plusieurs tentatives avec deux passeports différents.
Cette longue queue est celle des pax non ressortissant de l'espace schengen. 


photo dsc05408

Allez zou…


photo dsc05410

Il faut que j'entame ma nouvelle Longue Marche pour retrouver mon auto.


photo dsc05411

Merci de m'avoir lu, place au bonus et je vous donne rendez vous au prochain routing où l'on retrouvera la Tortuga et tous ses amis (Leberwurst, le Squale, le coucou…) pour de nouvelles aventures en orange ou en violet !


Le bonus


Ce week end avait comme visée la visite de l'exposition Fra Angelico au Prado à l'occasion de la présentation de la fameuse Annonciation du maître après sa restauration. Mais avant cela, une toute première partie avec une expo concomittante qui s'attachait à réconcilier les grands peintres espagnols et hollandais du XVIIème en mettant en exergue les similitudes au delà des apparences et des pensées toute faites.

Peu de photo, car au Prado, on est photophobe !


photo img_1398photo img_1399

Et donc l'objet de la visite.


photo img_1400

La fameuse Thébaïde.


photo img_1403

L'annonciation restaurée.


photo img_1407

Les oeuvres de Fra Angelico étaient confrontées à des peintres contemporains.
Gentile da Fabriano, un peintre cher à mon coeur.


photo img_1404

Ou cette annonciation de Paolo Ucello.


photo img_1408

Merci de m'avoir suivi sur ce bonus court par la force des choses !

Afficher la suite

Verdict

LATAM

7.4/10
Cabine10.0
Equipage7.0
Divertissements8.5
Restauration4.0

Madrid - MAD

8.8/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services8.5
Propreté8.5

Frankfurt - FRA

7.9/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services8.5
Propreté8.0

Conclusion

Une fois de plus, l'expérience n'est pas pleinement satisfaisante. Certes, cette fois le salon tient plus que son rang. je regrette juste que les cloches ne soient pas servies non stop (-1) et les vins soient juste corrects. L'endroit est toute fois plaisant et bien équipé. Tout comme la cabine à bord mais ce qui est présenté dans l'assiette fait vraiment négligé, la présence du champagne cette fois a bien du mal à faire changer d'avis. L'image de ce sandwich est simplement désastreuse.

Notation vol.
Cabine : difficile de trouver mieux pour un vol intra européen en J.
Equipage : impression mitigée, équipage pro et dilligent mais ma PNC de rangée manquait de cette touche qui illumine un vol, à la différence de ses comparses.
Restauration : j'accorde plus d'importance au goût qu'à l'apparence mais la mine déconfite du sandwich est restée imprimée sur ma rétine.

Notation salon.
Confort : sympathique rénovation, c'est lumineux, il y a de l'espace et des équipements.
Restauration : l'offre intermédiaire est un peu minimaliste mais le chaud est joliment présenté et avait l'air soigné (ie pas que des plats en sauce, type ragougnasse).
Service : RAS.

MAD : belle fluidité au PIF/PAF, seul regret le people mover, qui casse le parcours.
FRA : Un passage PAF pas maîtrisé pour le reste ok.

Informations sur la ligne Madrid (MAD) Frankfurt (FRA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 29 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Madrid (MAD) → Frankfurt (FRA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est LAN Airlines avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 33 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

  • Comment 525854 by
    lagentsecret SILVER 10625 Commentaires

    Merci pour ce FR

    "Mais, j'y serai refusé au sombre motif que je n'ai pas de tampon sur mon boarding pass… "
    Il était écrit que ces vols seraient source de désagréments

    "Petits sandwiches et charcuterie trop abondante pour ne pas être nitrée."
    Tu es moins regardant à l'EAP ;)

    Dommage de ne pas avoir pu goûter l'offre chaude

    "Le service est bien lent et je me lève pour aller demander directement une flûte, ou plus exactement un godet."
    Mieux vaut prévenir que guérir ;)

    "La rasade est bien limitée, les noix sont à température. "
    Une bouteille à partager avec toute la cabine

    "Celle-ci est très pro mais n'est guère souriante. Je n'ai pas de chance avec LATAM… "
    Heu tu lui vides son (maigre) stock !

    "Ce n'est guère appétissant. "
    Et ce ne doit pas être meilleur que son apparence

    "Voici la preuve indéniable que l'absence de champagne au vol aller était lié entièrement au 4 méchantes gens qui en ont abusé."
    Ou que tu as attaqué la bouteille du vol retour lol

    "car le paraphe local me refusera l'accès malgré plusieurs tentatives avec deux passeports différents."
    FRA est sans pitié avec les faussaires ;)

    Joli bonus : la restauration est une réussite

    Bref un vol pas très satisfaisant

    A bientôt pour le retour du bestiaire as usual

    • Comment 527039 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Gilbert pour le com.

      C’est surtout incompréhensible car la preuve matérielle d’éligibilité n’est pas récupérée par les agents de manière à facturer IB ou LA. J’ai dû mal à comprendre.

      Tu es moins regardant à l'EAP ;)

      J’avoue, mais il n’y a que cela à y manger !

      Mieux vaut prévenir que guérir ;)

      Chat échaudé craint l’eau froide !

      Ou que tu as attaqué la bouteille du vol retour lol

      Ce n’est plus mon problème !

  • Comment 525857 by
    AirBretzel TEAM GOLD 4980 Commentaires

    Merci Quentin pour ce FR.
    Tu n'avais pas la possibilité de partir le vendredi soir pour avoir un week-end plus agréable ?
    Finalement j'ai bien fait de rentrer avec IB via LHR, il va juste falloir que je m'attèle au FR la semaine prochaine. C'était bien mieux.
    Déjà je n'ai pas eu le souci de la PIF Prioritaire, c'est quoi ce tampon obligatoire ?
    L'entrée du salon est bizarrement située mais bon il y a pire car finalement on n'a pas besoin d'arpenter le terminal.
    J'ai trouvé le choix moyen, et pour avoir testé la paella elle était à peine tiède, donc froide très rapidement.
    A bord, c'est finalement pas mal d'être à l'heure à bord , pas de stress et le champagne est encore disponible.
    Le catering est nullissime avec ce sandwich.
    Etonnant que le parafe t'ai rejeté alors qu'à l'aller celui ci n'a pas posé de problème avec même des lunettes de soleil.
    Bonus d'une exposition qui m'a énormément plu, (celle de Fra Angelico) , en tout cas pour moi une très belle découverte qui n'était pas prévu sur ma feuille de route.
    Le temps de vol affiché est de zéro est ce que tu peux juste retourner dans les horaires et revalider le FR ?
    A bientôt

    • Comment 527042 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Valérie pour le com’.

      L’objectif était l’expo avant qu’elle ne s’achève et j’ai un week end à Madrid prévu en décembre.
      Le pensum du trajet vers FRA me permettait si je partais le samedi de faire une halte. C’est ce que j’ai fait en visitant la cathédrale de Worms (je mettrai un bonus sur l’un des vols ex FRA que je viens d’accomplir).

      L’annonce du chat noir, mais les agents du PIF attendaient un truc tamponné par le comptoir J d’IB…
      Je n’ai pas cherché plus loin.

      car finalement on n'a pas besoin d'arpenter le terminal.

      Sauf si comme moi, on doit rebrousser chemin pour ne pas l’avoir vu !

      c'est finalement pas mal d'être à l'heure à bord

      Je dirais que c’est plutôt bien d’avoir un FIDS qui réflète fidèlement le déroulé des opérations !

      lors qu'à l'aller celui ci n'a pas posé de problème

      Je pense qu’ils devaient être désactivés pour raison de sécurité accrue ?

      A tout de suite, littéralement.

  • Comment 525871 by
    Loouri GOLD 409 Commentaires

    Hello et merci pour ce FR,

    Un aller retour vraiment express, à peine qualifiable de WE... Mais l'exposition à l'air vraiment intéressante et je te comprends d'y être allé, merci pour le bonus.

    A bord, le catering est très décevant, heureusement que le champagne relève le tout..

    Saint-Nazaire à la place de la Rochelle sur l'IFE, oups!

    A bientôt

    • Comment 527490 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Loouri pour le com'.

      Le but était d'aller voir une expo à moindre coût. Et pour un prix similaire à un voyage en Y, je me suis offert un vol en J avec un petit périple en Allemagne.

      Bien vu pour Saint Nazaire !

  • Comment 525892 by
    Numero_2 SILVER 9378 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La cinquième liberté européenne la plus populaire du site n'en sort pas grandie ! Le catering semble bien mieux ex-FRA.

    A bientôt.

    • Comment 527491 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Clément pour le com'.

      Nous nous efforçons de déboulonner la prestation LATAM. Malgré le catering très moche, cela reste un moyen peu onéreux de s'offrir un beau petit voyage.

      Je ne m'explique pas la différence de catering entre les deux vols, c'est assez étrange.

  • Comment 525971 by
    Chevelan GOLD 12427 Commentaires

    Le salon est vaste et même si tu trouves que c'est pauvre au niveau nourriture... Il y a de quoi faire !
    A bord si le Champagne coule à flot, le sandwich Brie/Jambon fait tâche.
    Reste la cabine agréable à l'oeil et confortable

    Merci Quentin pour ce FR, à bientôt !

    • Comment 527492 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Hervé pour le com'.

      C'est pauvre à l'heure où j'y étais, si j'avais pu goûter l'offre chaude (ou tiède pour la paëlla, paraît-il) j'en aurais retiré une meilleure image. Il y a de toute façon pire que ce salon IB. Et ils m'avaient habitué à bien pire.

  • Comment 525998 by
    Esteban TEAM GOLD 10192 Commentaires

    Merci Quentin pour le FR.

    Le plateau fait peur à voir avec cette salade et ce sandwich, on est pourtant bien en business :(

    A bientôt !

  • Comment 526331 by
    Papoumada SILVER 5629 Commentaires

    Merci Quentin pour ce FR.

    L'expérience prolétarienne esquivée sur le coup de midi t'a rattrapé sur le coup de 13h. Cette histoire de tampon, avec un billet J, est ridicule mais aussi parfaitement caractéristique des régimes bureaucratiques à haute exigence prolétarienne.

    Le salon est agréable même si l'offre chaude fonctionne en mode alternatif.

    Ce coup-ci (gloup !) c'est mieux côté liquide mais indécent pour de la J, même en 5ème liberté, côté solide. Je n'irai pas faire le détour par FRA pour me rendre à MAD.

    La seule PNC souriante était en porte.

    "le paraphe local me refusera l'accès malgré plusieurs tentatives avec deux passeports différents." ===> Ceci explique peut-être cela ! En ces temps de vigilance, 2 passeports pour un seul homme c'est suspect.

    Une mention spéciale pour le bonus à compléter au couvent San Marco.

    A bientôt !

    • Comment 527494 by
      mogoy GOLD AUTEUR 9749 Commentaires

      Merci Franck pour le com'.

      C'est assez singulier que cette procédure à MAD. Le comble étant que cela aurait dû me faire perdre du temps au point de rendre le fast track plus long à utiliser que la file normale.

      Si IB se fait facturée par MAD sur la base de ces tampons (?), MAD a perdu un client ce jour là.

      Je pourrais réiterer ce vol malgré ce catering nullissime rien que pour la requalification sur oneworld. Le gain est important pour un prix modique, un très beau rendrement... Après il faut qd mm trouver un prétexte !

      2 passeports pour un seul homme c'est suspect.

      Rien que de très normal, et la machine ne savait pas que j'en avais deux (en fait, j'en ai trois) au premier passage !

      à compléter au couvent San Marco

      Nécessite un autre vol !

Connectez-vous pour poster un commentaire.