Avis du vol AvantiAir Tarbes Paris en classe Economique

Compagnie AvantiAir
Vol A5 712
Classe Economique
Siege 12F
Avion Fokker 100
Temps de vol 01:30
Décollage 23 Mai 19, 11:05
Arrivée à 23 Mai 19, 12:35
A8 21 avis
F-OITN
Par SILVER 627
Publié le 22 novembre 2019

Fin d'une belle série


Bonjour à tous ! Ici s'achève mon tout dernier pèlerinage spécial Fokker 100 avec ce récit consacré au vol retour vers Paris.

Vous pourrez retrouver le détail de ce routing et des précédents vols sur la ligne dans l'introduction du vol aller.


Routing


aller-retour express



Ce jour-ci, j'ai opté pour un A/R express (depuis mon CDG-SEZ-CDG en moins de 24h, vous savez que mon cas est totalement désespéré ^^) pour des raisons principalement pratique. J'ai déjà visité Lourdes et Tarbes lors de mes précédents vols, et je bossais alors le jeudi soir. Pour éviter d'être trop juste en cas de retard, le vol retour en fin de matinée m'allait à merveille.

Nous voici donc au portes du hall des départs, situé au-dessus des arrivées (à LDE, pas de circuit transit disponible, obligeant de repasser par le PIF. Les pax de mon genre se font rare ici ^^).


photo p1650819

instant F-WOMG



Ais-je besoin de vous présenter encore une fois F-WOMG ? Allez, je suis bon prince, si tout le monde n'a pas lu mes 3 autres FR LDE-ORY ;)


photo p1650820


F-WOMG est le prototype du Socata TB-31 "Oméga", conçu pour devenir un appareil d'entraînement militaire. Basé sur le TB-30 "Epsilon" qui équipait alors massivement l'école de l'Armée de l'Air, le TB-31 se différenciait par sa ligne plus effilée et le remplacement du moteur à piston par d'une monoturbine. Des sièges éjectables lui furent même rajoutés. Son développement fut coupé dans sa lancé lorsque l'armée de l'air lui préféra l'Embraer EMB 312.
F-WOMG demeurera donc l'unique exemplaire de la famille Oméga. Socata étant historiquement implanté sur le terrain de LDE, le constructeur lui offrit cet exemplaire désormais exposé dans le hall des départs


photo p1650821

LDE, cet aerogare démesurément vide



Certes, pendant la "haute saison" du pèlerinage (si je puis dire), l'aéroport de LDE accueille de très nombreux vols charters, aussi bien en monocouloir qu'en bicouloir. Cela ne concerne cependant qu'une très courte période en dehors de laquelle la zone d'enregistrement paraît totalement démesurée.


photo p1650822


Quelques vols charters sont présents ce jour. En liaisons régulières, Air France est la compagnie la plus présente avec ses 3 vols quotidiens, mais il ne faut pas oublier d'autres compagnies qui déploient au minimum 1 vol hebdomadaire : Air Malta, AlbaStar (Rome), Ryanair (Bergame, Cracovie, Dublin, Lisbonne, Londres-Stanted, Rome) et TUI fly Belgium (Bruxelles).


photo p1650823


Air France utilise les 3 premiers comptoirs d'enregistrement et dispose également d'une borne libre service.


photo p1650824


Cela me permettra de récupérer mon sésame, pas indispensable, mais je préfère avoir un BP papier sur moi et ne pas me contenter uniquement de l'appli AF.


photo p1650825


Heureusement, pas besoin de bagages en soute pour cet A/R express, la dépose est close depuis quelques minutes déjà.


photo p1650827


Le passage du PIF est expédié on ne peut plus rapidement, étant le seul à m'y présenter !
La porte d'embarquement est juste en face, avec une queue déjà bien formée alors même que l'embarquement n'a pas encore débuté. Cette fois, j'attendrai d'être le dernier pour embarquer, rien ne sert d'attendre ainsi.


photo p1650828-63652


Il n'y a pas grand chose airside, mais on peut au moins noter la présence d'un point bar-snack.


photo p1650830-22433


Derrière les vitres, notre Fokker attend ses passagers.


photo p1650831


Jusqu'à maintenant, j'avais toujours vu LDE quasi déserte. Je suis heureux d'être présent un jour où les vols charter sont plutôt bien présents.


photo p1650834photo p1650835


L'embarquement touche à sa fin, et je serai bon dernier à me présenter.


photo p1650836-44743

l'embarquement



Une fois la porte franchie, la vue sur le tarmac est bien meilleure. Au premier plan, un 737-800 AlbaStar.


photo p1650837


Focus sur le majestueux Pic du Midi de Bigorre qui nous domine du haut de ses 2876m.


photo p1650839


Panorama général avec notre magnifique oiseau.


photo p1650840photo p1650842


Au loin, les blanches et splendides cimes pyrénéennes.


photo p1650843


Un 737-800 Luxair vient de se poser et roule jusqu'à nous.


photo p1650845photo p1650847-21066


Au loin, la belle brochette de 330/340.


photo p1650846


Ne traînons cependant pas trop et rejoignons la passerelle.


photo p1650848


Oh tiens ! Un 737-800 Blue Panorama. Joli ! Une compagnie low-cost italienne basant ses avion à Malte. Tout soupçon d'avantages fiscaux ne serait que pure spéculation ;)


photo p1650849


Un petit peu de spotting pour la route, même j'ai déjà effectué la revue de détail dans l'opus précédent. On y trouve pèle-mêle deux A340-300 Air France, un A340-300 Air Mauritius, un 747-400 Saudia, 1 A330 Air Berlin, un A318 Avianca et un 737-800 Jet Airways.


photo p1650850


Triste vision que cet A380 en cours de démantèlement et le magnifique A340-600 Thai :(


photo p1650851


A330 Wow Air.


photo p1650852


Un "hum excusez-moi" retenti dans mon dos, c'est l'agent de passage qui m'invite à rejoindre la passerelle. Pas de doute, je suis bon dernier !


photo p1650853


Instant moteur n°1 ;)


photo p1650856

à bord



Evidemment, quelle ne fut pas la surprise du CC voyant surgir un pax du vol précédent. Je lui annonce donc l'objet de ma présence et que ce vol en Fokker 100 est en quelque sorte de mon cadeau d'anniversaire.
"Oh, great !" dit-il avant d'ajouter en français, "Joyeuse annivewsaiw ey bwon vol !" (accent anglais). Merci infiniment !

Revoici la cabine que je n'ai nul besoin de vous présenter. Pour ce vol retour, j'ai opté pour un siège en issue de secours, de préférence en deuxième rangée pour ne pas avoir un dossier non inclinable.


photo p1650857-88063


Le pas est ultra généreux forcément.


photo p1650858


Pour les amateurs ;)


photo p1650957photo p1650958photo p1650960


Instant bibi ;)


photo p1650860photo p1650969


Au cas où vous n'étiez pas encore au courant !


photo p1650861


Si besoin, les consignes sont affichées sur la parois. J'apprendrai par la même occasion qu'une porte en issue de secours pèse tout de même 15Kg.


photo p1650862


Les consignes sont également rappelées sur la tablette. Notons que dans les critères requis pour occuper la place, il faut porter la moustache ;)


photo p1650863

l'invité de marque !



Dans le précédent opus, je vous avais laissé entendre qu'un voisin de marque était présent. Le voici ! Un MD-80 Bulgarian Air Charter. Un appareil désormais rarissime.


photo p1650864


On peut dire que nous sommes entre cousins de même génération et même caractéristiques !


photo p1650865

allez départ !



Tiens, cette fois, nous allons démarrer les moteurs sans APU, nécessitant la présence d'un GPU (ground power unit) pour fournir l'appareil en air comprimé nécessaire pour le démarrage des deux moteurs.


photo p1650869


Une fois le moteur 2 démarré, nous repoussons puis démarrage du moteur 1. Le MD-80 bulgare apparaît alors dans (presque) tout sa longueur.


photo p1650870photo p1650871


Qu'il est beau et mythique cet avion :)


photo p1650876


Petite vue du terminal avec notre reflet.


photo p1650874


Tiens, tout là bas… Un Twin Otter ! Plutôt rare en France métropolitaine.


photo p1650881


Il est temps de rejoindre la piste pour notre envol. Saluons une dernière fois ces 2 737-800 Luxair et Blue Panorama.


photo p1650884


Puis on remonte le long de la piste.


photo p1650896


Au loin,le prototype du 350 qui ne revolera jamais.


photo p1650902


En bout d'aile, le village d'Ossun.


photo p1650906


On s'aligne en 02…


photo p1650908

décollage !




Pendant le décollage, quelques vues sur la faune locale présente du côté du terminal, avec notamment cet A300-600R en piteux état.


photo p1650915


Sont voisin, plus ancien mais encore "intact", un rare A300B4 DHL.


photo p1650916


Et enfin, un 777-200 Vietnam Airlines.


photo p1650917


A330-200 tout blanc ex-Air Berlin et A340-300 Air China.


photo p1650921


Et enfin, des 340-500 ou 600 tout blancs.


photo p1650922


Au revoir Lourdes-Tarbes ! Désormais, je ne sais quand je reviendrai ici.


photo p1650924photo p1650926


Sitôt après le décollage, sur notre droite, nous survolons Tarbes.


photo p1650928


Les hublots ovales sont très caractéristiques de cet avion et ne sont pas sans rappeler une pas si lointaine Caravelle…


photo p1650931


Un dernier regard vers les Pyrénées avant qu'ils ne s'éclipsent dans notre dos.


photo p1650932


Puis nous grimperons tranquillement jusqu'au FL350.


photo p1650935

le choix culinaire



Un titre bien pompeux vu la prestation offerte mais il faut bien varier les titres d'approche ;)
Une fois n'est pas coutume, j'avais envie de me prendre un jus de tomate. Mais je ne toucherai cependant pas au sel joyeux proposé avec celui-ci.


photo p1650942


En guise de salé, je recevrai ces biscuits à la tomate séchée et basilic que je garderai pour plus tard.


photo p1650943


L'instant belle robe vermeille est de ce fait remplacé par l'instant beau jus rougeoyant ;)


photo p1650946


En sortant de l'école, nous avons rencontré… Ce petit cumulus isolé.


photo p1650947


La chaude brume n'aide pas mais vous pourrez observer Limoges là-dessous.


photo p1650953


Le vol retour passe plus à l'ouest que le ORY-LDE. Malgré tout, on distingue très vaguement la chaîne des Puys tout au fond. Mais pour les voir, il fallait vraiment ouvrir ses yeux comme une chouette.


photo p1650956


Notre remontée sud-nord se poursuit et nous arrivons déjà au niveau de la Loire.


photo p1650964photo p1650972


Nous sommes même à la verticale de Blois d'après ma géovision un peu artisanale ;)


photo p1650963

l'approche…



Hélas, toutes les bonnes choses ont une fin. Notre retour sur le plancher des vaches est proche.


photo p1650978


La Francilienne franchissant une des lignes du réseau de la Gare de Lyon.


photo p1650981


Au loin… Paris.


photo p1650984


Vue plus générale. On aperçoit la forêt de Meudon à gauche.


photo p1650987


Nous sommes en approche piste 26.


photo p1650988


Les derniers instants du vol sont à retrouver dans la vidéo ci-dessous :




Tiens ?! Pris un peu à l'arrache mais voici un rare copain Fokker !


photo p1650993


On dégagera en bout de piste afin de rejoindre plus rapidement l'ex-terminal ouest.


photo p1650996


Vue générale d'Orly. J'aime énormément cet aéroport, malgré son aspect quelque peu vieillot, mais qui fait tout son charme.


photo p1650999


Un Embraer 135 ou 145 tout là-bas, probablement affrété par Hop!


photo p1650998


Un A320 feu Aigle Azur et deux 737-800 Transavia.


photo p1660002


Au fond, un A321 La Compagnie cache le fameux Fokker 100 aperçut lors du freinage. Je n'en saurais guère plus à son sujet.


photo p1660003


A320 Air Corsica, ATR 72-600 Hop! et 737-800 Transavia.


photo p1660005


On va se positionner au point de rencontre entre l'ancien Orly 2 et le nouvel Orly 3.


photo p1660007photo p1660008


Derniers mètres…


photo p1660012


Et c'est fini ! Merci D-AGPH pour ces 8 merveilleux vols réalisés à ton bord durant ces 2 dernières années. Il sera maintenant bien difficile de remonter à bord d'un F100.


photo p1660014photo p1660017


Là encore, le débarquement aura lieu en faux contact :) Malheureusement, pas de photos supplémentaires depuis le tarmac, les agents sont trop nombreux et veillent au grain.


photo p1660016

un retour mouvementé



Je dois ensuite retourner à Massy et pour se faire, j'opte pour le bus 91.10 qui attendait juste devant la sortie. 40min de trajet en moyenne au tarif de 1,90 €. C'est la solution la plus économique pour rentrer.
Cependant, le trajet passe par la zone commerciale attenante au marché de Rungis et c'est souvent un point noir, notamment à cause d'un carrefour très perturbé par la fréquentation plutôt soutenue du tramway 7, au niveau de la gare RER de Rungis-La Fraternelle. Notre conducteur décide alors de dérouter totalement notre trajet et de rejoindre l'autoroute A6 puis A10. Finalement, ce détour express nous permet d'arriver dans les temps, mais tant pis pour les voyageurs de la ligne qui devaient attendre entre Rungis et Massy-TGV ! Néanmoins, il n'y avait pas vraiment d'autres alternatives et celle-ci fut salvatrice pour nous, les passagers ! Merci au conducteur pour sa réactivité et son adaptation !


photo 20190523_140306


Ainsi ce conclut cet opus. Je vous retrouve très bientôt pour une prochaine série qui sera assez exceptionnelle et qui devrait plaire tout particulièrement à FFlyerCDG et Okapi ;)

Merci pour votre lecture :)

A bientôt !

Afficher la suite

Verdict

AvantiAir

8.9/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration7.5

Tarbes - LDE

8.8/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté10.0

Paris - ORY

9.8/10
Fluidité10.0
Accès9.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Un vol intérieur très classique, et dont l'attrait fut grandement renforcé par cet affrètement désormais dévolu.
Le personnel était très sympathique, avec un PNC francophone. Le placement en issue de secours était parfait question confort, alliant le pas généreux et le confort du siège inclinable.

Informations sur la ligne Tarbes (LDE) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 12 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Tarbes (LDE) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est AvantiAir avec 8.0/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 24 minutes.

  Plus d'informations

16 Commentaires

  • Comment 531027 by
    AirBretzel GOLD 8798 Commentaires

    Merci Cyrille pour ce FR.
    Notons que dans les critères requis pour occuper la place, il faut porter la moustache ;) => Stéréotype encore bien présent.
    A bientôt

  • Comment 531050 by
    ben76500 3 Commentaires

    le foker 100 aperçue à orly est en fait le foker 100 du gouvernement slovaque (ils ont un a319 aussi) ;)

  • Comment 531058 by
    Rheintalflug 33 Commentaires

    Merci pour ce FR spécialement dédié au Fokker 100. Dommage de voir disparaître ce bel oiseau des aéroports européens. J'ai bien aimé et j'en garde quelques souvenirs forts comme une approche nocturne à Funchal en Fokker 100 de PGA ou une autre approche à Salzburg dans un Fokker 100 d'Austrian.

  • Comment 531149 by
    Esteban TEAM GOLD 13707 Commentaires

    Merci Cyrille pour le partage en mode adieu à ce bel oiseau.

  • Comment 531195 by
    akivi GOLD 2707 Commentaires

    Merci Cyrille pour le récit de cet A/R qui m'aura appris la fin du F100 sur cette ligne, c'est triste ! Mais le FIDS bien fourni en compagnies exotiques montre qu'il y aura toujours moyen de rejoindre LDE de façon intéressante, même s'il faudra faire quelques détours pour cela. A bientôt !

    • Comment 532083 by
      F-OITN SILVER AUTEUR 1694 Commentaires

      Merci beaucoup Guillaume :)

      il y aura toujours moyen de rejoindre LDE de façon intéressante, même s'il faudra faire quelques détours pour cela.

      Quand on sait que même Air Tahiti Nui y vient presque une fois par an ;)
      Malheureusement, le monde du charter est difficilement accessible quand au choix du type d'avion, et d'autant plus sur des vols de "pèlerinage".
      Mieux vaut se fier à Transavia, c'est moins hasardeux ;)
      A bientôt !

  • Comment 531250 by
    lucas330 1472 Commentaires

    Merci pour ce fr.
    Ça fait toujours bizarre de voir ces beaux oiseaux, ces beaux 330, 340, 747 qui ont traversé le monde, découvert des villes différentes, le froid, le chaud, la pluie, les orages et puis de terminer comme ça, dans un coin d'un aéroport à attendre le démantèlement, mais bon, faut l'accepter.
    Un dernier adieu au Fokker 100.
    A bientôt.

  • Comment 531320 by
    okapi GOLD 3991 Commentaires

    Lucky Luke avait raison, il faut prendre ces vieilles casseroles pendant qu'il en est encore temps. Dommage que j'ai dû reporter mon vol sur cette même ligne, le Fokker ne vivra plus que par ces FR qui ont su témoigner de la particularité de ce petit avion. Pas mal ta géovision mais je doute de la possibilité de trouver une station service fournissant du Jet A1 sur la route^^
    Sinon, de bien belles vues depuis l'autre bout de la France avec notamment ce MD80 au bon goût bulgare... Comme l'a dit Akivi, va falloir être créatif pour espérer un miracle dans le coin!
    Merci pour ce(s) partage(s)!

    • Comment 532085 by
      F-OITN SILVER AUTEUR 1694 Commentaires

      Merci Guillaume :)

      il faut prendre ces vieilles casseroles pendant qu'il en est encore temps.

      Leitmotiv que je m'efforce de suivre !
      mais je doute de la possibilité de trouver une station service fournissant du Jet A1 sur la route^^

      De toute façon, ma twingo n'en voudra pas :p
      va falloir être créatif pour espérer un miracle dans le coin!

      Déjà, il y en a eu un pendant 2 ans ;)
      Je te souhaite de profiter d'un vol en Fokker, 50 ou 100 dans un proche avenir (Air Antwerpp, avant que cette compagnie ne disparaisse. Leur modèle ne me paraît pas viable à moyen terme).
      A bientôt !

  • Comment 533646 by
    mogoy GOLD 10477 Commentaires

    Merci Cyrille pour ce FR.

    Ce terminal donne des envies de le remplir. Si je reviens à Paris, je me ferai un petit weekend là-bas.

    quelle ne fut pas la surprise du CC

    Je suis toujours admiratif des PNCs de détecter ce type de personnage mm quand l’avion est rempli.

    il faut porter la moustache ;)

    Pas de soucis en Iran, la barbe de trois jours ou plus, c’est encore mieux !

    • Comment 533777 by
      F-OITN SILVER AUTEUR 1694 Commentaires

      Merci Quentin :)

      Si je reviens à Paris, je me ferai un petit weekend là-bas.

      Qui plus est avec un petit charter de derrière les fagots ? ^^
      Pas de soucis en Iran, la barbe de trois jours ou plus, c’est encore mieux !

      Au moins, il n'y aura pas grand chose à rajouter sur la bouille du monsieur de la safety card ^^
      A bientôt :)

Connectez-vous pour poster un commentaire.