Avis du vol Etihad Airways Abu Dhabi Tokyo en classe Première

Compagnie Etihad Airways
Vol EY 878
Classe Première
Siege 2K
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 10:00
Décollage 04 Sep 17, 22:10
Arrivée à 05 Sep 17, 13:10
EY   #9 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 235 avis
jm²
Par GOLD 1241
Publié le 16 août 2019

Avant d'arriver au salon



Pourquoi ? simplement parce que j'avais besoin de dormir pour être en super forme à Tokyo et ne pas ressentir trop le décalage horaire (boulot oblige) et ensuite, parce que j'ai un mal de dos de tous les diables.

Du coup, j'ai demandé sur mon vol EY32 à avoir un buggy pour marcher le moins possible. Juste après l'atterrissage, le PNC m'a confirmé que le buggy m'attendais. Une fois sorti … foin de buggy, donc une longue marche assez pénible jusqu'au PIF puis jusqu'au First Class Lounge.

Entre un PIF bordelique au possible à AUH, ma marche assez lente, je n'ai pas beaucoup pu profiter de ce salon. 
 




Cherry on the cake … 

ce %$*+£& d'appareil photo a fait des siennes en me ruinant les fichiers qui sont pour la majeure partie … illisibles mais ça je ne m'en apercevrai que beaucoup beaucoup plus tard ("Mignnnaaaaaaardd, ma petite masse ! ").

Note personnelle : ne pas faire confiance à un compact qu'on a prêté à ses enfants
  


Le salon



Disons le clairement, même en 2017, le salon First d'Etihad est la référence aux EAU. Comme j'ai peu de temps, et que je voudrais bien prendre quelques photos avec mon portable, je cherche une prise USB puisque les normes électriques font que je n'ai pas le bon adaptateur (et que le personnel du salon n'en dispose pas en prêt). 

Le salon est très très vide à cette heure. 
   




Soyons honnête, le personnel a tout fait pour que je puisse recharger avec mon chargeur et un adaptateur … moyennement compatible, y compris en bidouillant la prise avec des cures-dents en bois pour faire céder la sécurité, mais bon, impossible de bricoler, donc pas possible de charger mon téléphone.

Malgré le mal de dos, j'explore un peu les environs. Pas le temps pour un  SPA gratuit de 20 mn, plus l'autorisation de mon médecin pour aller fumer un excellent cigare dans le fumoir, pas envie d'une petite prière dans la salle dédiée, je me dirige donc vers la salle de repos / méditation. 
 




Aussi bizarre que cela puisse paraître,  10 minutes dans cet endroit font un bien fou. Comme l'heure d'embarquement approche, je file vers le restaurant. Elle est toute aussi vide que le salon. Seul un  passager pointe son nez.
 




Pour commencer, un petit Cosmopolitan … le barman maîtrise visiblement ce cocktail !

En bas à gauche, le coupable qui m'a détruit les photos …. j'ai laissé la marque ….vengeance ….
  


photo image_add02


En entrée, quelques mézés, suivis - normalement - de coquilles Saint Jacques. 
 


photo image07


Tiens, sur la photo … le médoc qui va bien quand on a mal au dos. 

Petit problème, le service est d'une lenteur de sénateur. Du coup, les coquilles Saint-Jacques arrivent en même temps que l’hôtesse du salon qui vient me chercher pour embarquer, car je suis le dernier pax attendu. 

Heureusement que l'embarquement se fait a quelques pas du salon, parce que j'ai encore pas mal de difficultés à marcher. Impossible d'y aller en buggy, il faut descendre avec escalier mécanique. 

Je monte donc dans l'avion juste avant la fermeture des portes et file vers la place :


photo image00-78744

En vol



Dès que je le peux, je passe une commande pour un menu très léger, juste de quoi protéger mon estomac contre les attaques violentes des pillules magiques (ceux qui en prennnent me comprendront).

Langoustines et petits légumes, avec un  verre de Bourgogne si mes souvenirs sont bons (je préfère le vin rouge le soir, pour dormir)
  


photo image06


En ensuite, quelques crackers avec du fromage.
 




Ces deux plats sont parfaits avant de dormir. 

Les langoustines étaient parfaitement cuites, et surtout pas sur-cuites, et le deux fromages bien affinés, surtout le brie (belle fleur, beaucoup de goût, pas d'amertume).  

Comme je l'ai demandé, je ne serai réveillé qu'au dernier moment, j'ai donc zappé le petit déjeuner. 
 


AU FINAL …



Je n'ai pas vraiment eu le plaisir d'apprécier  tout ce que la First pouvait offrir, et les photos de la préparation du lit sont illisibles. Toutefois, passer du silence extraordinaire du mérou au Boeing 787-900 … ça fait un choc. Je n'ai pas ressenti sur ce vol les effets de la nouvelle climatisation (suppression de la bouche sèche et des yeux qui piquent) mais je mets ceci sur le dos des médicaments. 

 


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Etihad Airways

7.9/10
Cabine8.5
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration7.0

Etihad Airways First Class Lounge & Spa

8.9/10
Confort10.0
Restauration8.5
Divertissements7.0
Services10.0

Abu Dhabi - AUH

2.8/10
Fluidité0.5
Accès2.0
Services2.0
Propreté6.5

Tokyo - NRT

10.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services10.0
Propreté10.0

Conclusion

Au final, un débarquement à NRT sans mal au dos (youpeeeee). Autre point positif, le passage en douane a été rapide, beaucoup plus que d'habitude. Ils se préparent pour les JO 2020 surement ...

Comme d'habitude à NRT, pas de Fast Track, tout le monde dans la même file.

Informations sur la ligne Abu Dhabi (AUH) Tokyo (NRT)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Abu Dhabi (AUH) → Tokyo (NRT).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Etihad Airways avec 8.2/10.

La durée moyenne des vols est de 10 heures et 5 minutes.

  Plus d'informations

1 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.