Avis du vol Lufthansa CityLine Toulouse Munich en classe Economique

Compagnie Lufthansa CityLine
Vol LH2215
Classe Economique
Siege 7D
Temps de vol 01:40
Décollage 23 Jul 13, 11:25
Arrivée à 23 Jul 13, 13:05
CL   #82 sur 136 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 71 avis
wop
Par SILVER 1982
Publié le 2 août 2013
Voici mon premier FR, qui est un peu improvisé. Je n'avais pas prévu d'en faire à l'origine, mais comme il n'y en a pas encore sur cette ligne et que j'ai quelques photos (pas assez vous me direz - pas de photo de l'avion notamment), je les partage avec vous.

Voici mon itinéraire :
  1. TLS > MUC, LH2215 (Embraer E195) : vous êtes ici !
  2. MUC > LJU, JP159 (CRJ200) : FR 4416
  3. LJU > MUC, JP158 (CRJ200) : FR 4428
  4. MUC > TLS, LH2218 (CRJ900) : FR 4429

Départ de Toulouse donc, pour une grosse semaine de vacances en Slovénie. Impression des boarding pass sur une borne, vu que comme souvent l'enregistrement a été complètement remplacé par des comptoirs dédiés à la dépose bagage.

…et là, le drame : un groupe d'une cinquantaine de japonais qui arrive pendant l'impression des cartes, et commence la queue au dépose bagage, ma prochaine étape. Soit quelques 70 personnes faisant la queue face à un unique comptoir (un autre étant dédié aux business et autre privilégiés). Une petite heure de queue en perspective.

Je tente donc mon joker : la carte Aegean Blue, ie. Star Alliance Silver, que quelques voyages en Grèce et sur *A m'ont rapporté. Son seul avantage est en théorie la priorité sur liste d'attente, mais je demande quand même à l'agent filtrant l'entrée aux files si je peux passer côté Business. Réponse ravie : Mais oui, bien sûr, allez y !.

La dépose bagage sera expédiée en quelques minutes, le temps pour l'hôtesse de ré-imprimer la carte d'embarquement du TLS-MUC qui, contrairement à celle du MUC-LJU, ne mentionnait pas mon statut Silver, seulement celui de passager fidélisé. Maigre avantage, vu que je n'aurai droit ni au salon, ni à l'embarquement prioritaire avec.

Embarquement à l'heure, pour découvrir la cabine de cet E-jet récent. Je les aime bien ces Embraer : la cabine est large et haute, la configuration 2+2 idéale, et ils ont une bonne bouille de bébé-navions, avec leurs mini-ailes et mini-réacteurs !

Une photo de ma place :
photo d3wr

C'est propre, bien blanc, et ça sent le neuf. Pas de photo du pitch, désolé, mais il était plus que bien, surtout pour un vol régional : de quoi mettre deux fois mes jambes sans toucher le siège devant. C'est en partie grâce à la pochette pour les magasines placée en hauteur, peut-être aussi vu que le siège est situé à l'avant de la cabine (zone convertible en business). Voire aussi grâce à la fine épaisseur du siège qui le rend assez dur.

Deux reproches au siège, outre sa dureté : une couture horizontale vers le bas du dossier, qui se ressent dans le dos ; et la dureté de l'appuie-tête, quasiment pas rembourré.

Après le décollage arrive le plus grand suspense du vol : que va-t-on avoir à manger sur ce vol d'une heure trente, décollant peu avant midi ? Mes sens se sont rapidement mis en action : un bruit de cassolette ? une odeur de nourriture ?

Ce sont finalement des barquettes-repas, que je n'avais jusque là jamais vu, qui nous seront servies.

photo htr6

Bretzels, salade de pommes de terre à la Munichoise et dinde panée, d'après l'étiquette. Ça ne cale pas, mais c'est appréciable d'avoir un plat adapté à l'heure de la journée sur un vol plutôt court.

Une fois tout ça avalé, il est temps de jeter un coup d'oeil par le hublot. On doit tout de même traverser les Alpes, par grand beau temps !

Côté français, avec le bébé-réacteur :
photo 4d9x

Alpes enneigées :
photo 0wr3

Bébé-winglet (moins haut que sur les E170/190, non ?) :
photo mi8b

Le grand hublot assez carré caractéristique des E-jet :
photo zpj9

Un lac, annoncé par le co-pilote (qui nous a gratifié d'une annonce touristique d'au moins trois minutes sur les lacs survolés et notre arrivée à Munich) :
photo ppvm

Et on arrive rapidement à Munich, à l'heure. C'est un aéroport que j'aime beaucoup, mais qui a un inconvénient : le paxbus, quasi incontournable quand on arrive en avion régional. Mais on a toujours de bonnes surprises à Munich… aujourd'hui, c'est le poste avion au large + passerelle !

Au large, mais avec une passerelle. Ça surprend quand on arrive dans le coin où on été installées ces choses : on voit plein de grosses passerelles en plein milieu du tarmac, loin du terminal. En fait, elles mènent à un mini-hall vitré, où on peut attendre le bus à l'abri du froid, du chaud ou des intempéries. Royal, non ? (bon si ça se trouve, ça a déjà été décrit dans un FR que je n'aurais pas lu, et je ne vous apprend rien)
photo bvb5

Un peu de spotting depuis le bus (avec de beaux reflets donc) :

Un ricain garé juste à côté de notre petit Embraer, en mode au large + passerelle donc.
photo dti9

Vue sur son mini-hall (avec un beau reflet) :
photo 9yww

Vert :
photo uuvx

Jaune :
photo f308

Bleu :
photo x69z

Grand :
photo 9ewm

Merci d'avoir lu ce mini-FR, sur un mini-avion et avec du mini-hall dedans, et à bientôt pour d'autres un peu plus longs (et avec plus de photos) !
Afficher la suite

Verdict

Lufthansa CityLine

6.8/10
Cabine7.0
Equipage6.0
Restauration7.5

Conclusion

Ponctualité : départ et arrivées à l'heure, mais -2 pour le paxbus à l'arrivée qui rallonge le trajet d'une dizaine de minutes => 18.

Confort : cabine spacieuse, super pitch, mais siège dur => 14.

Personnel : ça faisait un peu la gueule, mais le service était quand même efficace => 12.

Repas : bien au-dessus de la moyenne, bien que pas très copieux. Mais pas de quoi se plaindre sur un vol de moins de 2h => 15.

Au final, un vol assez court et agréable : ponctuel, entre deux aéroports qui figurent parmi mes préférés et avec un bel avion.

Informations sur la ligne Toulouse (TLS) Munich (MUC)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Toulouse (TLS) → Munich (MUC).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Lufthansa avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 3 heures et 58 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.