Avis du vol Air France Paris London en classe Economique

Compagnie Air France
Vol af1780
Classe Economique
Siege 6A
Avion Airbus A320
Temps de vol 01:25
Décollage 08 Nov 19, 13:20
Arrivée à 08 Nov 19, 13:45
AF   #42 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4058 avis
opoman
Par GOLD 453
Publié le 15 novembre 2019
Bonjour à tous, et bienvenue sur une nouvelle série de reports avec ce qui peut apparaître comme un simple vol vers Londres, et c'est effectivement le cas.
Il s'agit en fait ici de me positionner pour le long courrier qui va suivre. Avant de poursuivre, je m'excuse pour mon absence sensible ces derniers temps, tant sur les reports que sur les commentaires. Mais j'ai hâte de vous reporter le vol suivant qui sera une exclusivité, et une nouveauté. Pour l'heure, je vais tâcher de vous mettre en haleine avec ce vol vers Londres effectué avec Air France.

En ce vendredi 8 novembre, veille de weekend prolongé, je suis assez surpris de trouver les abords de CDG plutôt dégagés, pas de problèmes pour accéder au terminal en VTC, et cette impression se confirme en entrant dans le terminal, ce n'est pas la foule des grands jours, jugez plutôt par vous même.

photo 2

De l'autre côté, une enseigne de restauration d'un grand chef, mais je n'aurai pas l'occasion de la tester aujourd'hui.

photo 1

Je me dirige vers les zones réservées aux passagers Skypriority, je souhaite en effet retirer mon (mes) cartes d'embarquement à une borne en libre service.
Pas besoin de passer par un comptoir pour moi pour faire ça, malgré tout, cela ne sera pas fluide, même pour accéder à une simple borne en libre service, les personnels au sol d'AF font blocage et vérifient l'éligibilité des passagers qui souhaitent les utiliser.
Air France ne dispose donc pas du plan cabine pour les vols opérés par… Air France soit… Le 6F a été sélectionné par mes soins quelques heures avant, et il permettra d'avoir une belle vue lors de l'approche sur Londres.

photo 3

Le passage par PARAFE sera hyper rapide et efficace. Même s'il faut trouver le couloir dédié Accès N°1 qui est bien caché entre un Relay et les WC…
En revanche, ça se corse côté PIF, regardez un peu cette masse qui se forme juste derrière les contrôles aux frontières.
Il y a bien une file dédiée pour les passagers prioritaires, signalée par ce panneau violet à gauche au milieu de la photo, mais les personnels de l'aéroport sont au mieux perdus, au pire incompétents et poussent tout le monde sans distinction ni contrôles dans la première file libre… (enfin libre…)

photo 4a

Résultat; voici la tête de la file prioritaire après déjà 20 minutes d'attente.
Paris nous aime… et c'est pourquoi il n'y a qu'un seul poste de contrôle d'ouvert. Derrière moi j'entends M. et Mme Michu pester en disant "vivement qu'Air France soit privatisé" et que "même à la SNCF c'est mieux" Je monte le volume de mon casque :)

photo 5

Alors certes, il y a des travaux, mais c'est devenu une constante à CDG et il faudra donc que l'organisation en tienne compte.
Mais quand on sait que le PDG de Paris Aéroport n'a découvert, incrédule, la situation aux arrivées que ce 10 novembre 2019 (90 minutes d'attente, ça aurait pu être pire), on comprend mieux pourquoi les choses traînent en longueur.
</fin du coup de gueule>

photo 6

Passage toujours obligatoire par le duty-free, qui commence à mettre en avant les fêtes de fin d'année.
"libre" de consommer!

photo 7

Pour ma part, je ne m'attarde pas et file vers le salon. Je n'attends pas l'ascenseur et choisi d’emprunter les escaliers, situés à gauche sur la photo, sous l'enseigne du café global.

photo 8

L'accueil est sympathique et le salon est connu ici. Il s'agit du plus ancien désormais du terminal 2E, il est assez grand et reste plutôt confortable.
Je bifurque à droite pour quelques clichés.

photo 9

L'espace est principalement composé de petites tables pour la restauration, avec quelques espaces relaxation / fauteuils dans le fond.

photo 9aphoto 12

Ainsi qu'un grand espace pouvant servir à travailler.

photo 10

Un bibliothèque est également à disposition des voyageurs souhaitant consulter quelques ouvrages, sponsorisés par Gallimard.

photo 11

Des magazines et de la presse quotidienne compétent l'offre.

photo 11a

Contrairement à beaucoup de contributeurs ici, j'arrive assez régulièrement à profiter facilement des soins Clarins proposés par AF.
C'est une excellente chose pour moi et pour le salon, une vraie valeur ajoutée.

photo 13photo 15

Le premier créneau est réservable à M+45' ce qui est un bon score pour moi.

photo 14

Le soin du visage est agréable et est complété par une décontraction des épaules et des mains.
La remise d'échantillons à la fin du soin est systématique, même si les choix sont restreints; un seul type de crème pour les hommes.

photo 15a

Zou, après le soin, je file m'installer à l'emplacement préféré des Flight Reporters, à savoir à l'étage, à gauche de l'entrée, généralement plus calme que les niveaux inférieurs, et assurément plus lumineux que la partie droite du lounge.

photo 16

Ici aussi à l'étage, directement à la sortie de l'escalier, on trouve un reliquat de presse. Plutôt bien garnie.

photo 17photo 18

Un coin réservé est prévu pour les passagers Ultimate, ils sont nombreux… à noter la présence de fleurs pour égayer un peu l'endroit.

photo 19

Pour les simples Platinum ou autre dorés ^^ pas de fleurs, mais de bons vieux fauteuils assez confortables, équipés de prise de courant et USB pour chaque assise.

photo 20photo 21

Quelques chaises hautes situées en regard des baies vitrées, ici aussi, on note des prises de courant alimentées!

photo 22

Juste derrière, une partie du buffet, liquide principalement. Tout est bien en place.

photo 23photo 24

Hydrates de carbone salés.

photo 25

Sucres alcoolisés, il y a de quoi se faire un bon apéro, à n'importe quelle heure :)

photo 26

Champagne, vins blancs et vodka sont au frais.

photo 27

Deux références de rouge plutôt agréables.

photo 28

surtout ce Châteauneuf-du-pape (encore un peu jeune cependant…)

photo 29photo 30

Jusqu'à 11h, c'est l'offre du petit-déjeuner qui est proposée aux passagers, j'arrive donc alors que les préposés mettent en place les plats pour le déjeuner.
Il y a donc un petit temps de latence dans le service et l'offre, mais ce qui est servi sera bon et plutôt qualitatif. Alors pas de cuisine ouverte ici comme au 2E-L, mais on gagne en efficacité ce que l'on perd en présentation.



C'était quoi?

photo 34

Et dans l'assiette, ça donne ça. A noter qu'il devient de plus en plus difficile de trouver du Perrier dans les salons AF, il n'y en avait plus que dans un seul frigo du haut, tout au fond!

photo 35

Puis c'est au tour du dessert de se laisser manger; j'irai les chercher en bas, où l'offre est un peu plus étoffée.
Il ne s'agit là que d'un aperçu, désolé…

photo 36

Mais de façon écrite, voila l'offre exhaustive.
Le sucré est toujours aussi bon dans les salons de la compagnie Française!

photo 37

Et voila mon choix.

photo 38

Je me mets tranquillement en route vers la porte, il n'y a pas grand monde.

photo 39

Grand bien m'en a pris car l'embarquement à commencé en avance et l'agente en porte demande à examiner ma valise cabine.
Elle essaye de me la faire mettre en soute, mais l'annonce de ma correspondance relativement courte à LHR et un grand sourire finissent de la convaincre de me laisser embarquer sans autre forme de procès que le contrôle de mon boarding pass bien entendu.
Un peu de presse en passerelle, et au bout de celle-ci les traditionnels contrôles de sécurité supplémentaires pour les vols vers Londres. Un peu de mal à comprendre leur utilité…

photo 40

Et non, ce n'est pas un FR d'archive, les appareils Joon sont toujours là

photo 41

Tout le monde est à son poste.

photo 42

Ils sont même tellement là les appareils Joon, que c'est dans une livrée bleue que nous effectuerons notre court vol ce jour.
Ça rend bien en fait :)

photo 43

A l'intérieur, c'est déjà bien plein, signe que l'embarquement a débuté bien en avance.
5 rangées de sièges J, soit 20 sièges, cette liaison est propice à l'aviation d'affaire, et prouve, si besoin en était, que même sur de courtes distances, il y a une clientèle pour voyager en classe avant.

photo 44

Mélange de rouge et de bleu, pourquoi pas, après tout c'est un appareil Joon ^^

photo 45

Et installation à ma place, juste derrière le rideau.
Je me vois contraint de changer de côté, un passager étant déjà installé à ma place au rang F. Pas de problème, et rien de grave, je raterai juste quelques photos de l'approche sur Londres. En revanche, les racks bagages sont déjà bien remplis.

Une patère est présente pour ma veste, et je m'accorde aux couleurs de la cabine avec ce bleuet de France. Symbole français de mémoire et de solidarité envers les anciens combattants; en somme l'équivalent du Poppy anglais, mais moins connu, dommage!

photo 46

Un coussin était déjà disposé sur les sièges A/C/D/F de notre rangée (et des quelques rangs derrière moi)
Peut être une attention pour les passagers Flying Blue à statut, même si on ne peut être sur de qui s'installe au siège en question.

photo 50

L'espace n'est pas des plus généreux, mais me convient tout de même.

photo 47photo 48

Le rideau bleu pétant tranche un peu avec le rouge de la cabine. On voit que d'être installé juste derrière n'est pas si gênant que cela, mais je comprends les personnes qui préfèrent se décaler d'un rang vers l'arrière pour ne pas l'avoir dans le visage.

photo 49

13h15, la passerelle est toujours connectée, ce qui m'embête un peu, ma connexion à LHR est un peu courte (2h10 sur le papier…)
Le cockpit prend la parole pour nous indiquer qu'il y a du brouillard sur Londres et que pour laisser le temps au contrôle d'absorber le trafic en attente, nous ne serons autorisés à quitter notre point de stationnement qu'à 13h30!

photo 51

Une dizaine de minutes plus tard, la cheffe de cabine viendra distribuer à quelques passagers, dont moi, une serviette rafraîchissante en nous informant que nous n'allons pas tarder à partir.
Attention à noter, même si j'aurai aimé quelques mots sur ma correspondance.

photo 52

Il sera en réalité 13h35 quand nous nous mettrons en branle.

photo 53

depuis l'extrémité de la jetée du 2E

photo 54

L'avantage de ce roulage qui s'annonce sans fin, sera une petite séance de spotting. Ici une tondeuse en provenance de Southampton.

photo 56

Là, un A330-200 de la compagnie Française en route vers Pointe Noire

photo 57photo 58

On continue notre chemin.

photo 59

Même coucou que précédemment, mais pas la même direction, Abuja et NDjamena pour celui-ci.

photo 60photo 61

Tout semble bien rangé par la bas.

photo 62

On doit se rapprocher du T1…

photo 63

Confirmé, c'est marqué sur le camembert, enfin le port-salut, enfin le terminal quoi!

photo 64photo 65

Plat de résistance; le mérou tricolore, en route pour NYC pour le pépére.

photo 66

Et un autre 380 QR.

photo 67

Bonne tête pour cet A340, décidément, j'ai jamais vu autant de Joon que depuis que la compagnie n'existe plus!

photo 69

Il est 13h55 quand nous finissons enfin par nous mettre en place pour le décollage. Je tire un peu la gueule sur l'horaire.

photo 70

On the road…

photo 70a

again…

photo 70b

Aller, feu, enfin gaz! Mais que vois-je en parallèle de nous?

photo 71photo 72

Mais oui, c'est bien un bon 787 qui vient se poser. Le temps de faire la mise au point.

photo 73

que le gros a touché le sol

photo 74

et roule en même temps que nous nous arrachons au sol.

photo 76photo 75

Cette fois, nous sommes partis!

photo 78

et nous survolons rapidement le CERAM, ou circuit de Mortefontaine.

photo 80photo 79

Dans le même temps, le spectacle se poursuit en l'air, avec cette tentative de Air-to-Air.
C'est un appareil AF, mais pas plus de détails.



C'est le moment choisi par les PNC pour distribuer la collation, mauvaise pioche pour moi avec ce sandwiche au chèvre.
A la vue de la tête de mes voisins, je me doute qu'il ne fait pas l'unanimité! Et je ne vous parle pas de l'odeur en cabine au moment de l'ouverture des 150 sachets :)

photo 84

En revanche, aucun problème sur le liquide! Et je me mets à l'heure anglaise avec ce GinTo, mais conserve la touche Française avec de l'eau gazeuse bien de chez nous.

photo 85

Prise de parole du cockpit pour nous informer de nos conditions de vol. On prévoit un bloc à 14 heures, heure locale. 45 minutes nous séparent de notre arrivée donc.
Dans le même temps, les appareils croisés se multiplient, plus nous approchons de Heathrow.



Nouvelle prise de parole de la part de notre volubile commandant de bord qui nous indique que nous avons commencé notre descente, il est 13h25 heure locale.
Pas trop vite quand même, nous sommes toujours au dessus de la Manche. Jolie vue d'ailleurs.

photo 88a

On ne nous a pas menti, on traverse rapidement la couche nuageuse.

photo 88b

Pour preuve, on tombe directement sur la Tamise.

photo 89photo 90

Sympa la maison, le terrain est petit.

photo 92

Coup de coeur perso, Twickenham!

Twickenham



Sans autre forme de transition, nous ferons un petit tour au dessus de LHR avant de nous poser.
Et pour un avgeek, l'accueil est assez sympathique!
Superbe appareil dans cette livrée Dubai Expo 2020.

photo 97photo 98

LHR est un aéroport béni pour les spotters et les passionnés.
Assez peu de suspens pour ce B777, provenance, Kuwait City!

photo 99photo 100

Un classique des lieux, Virgin Atlantic en version A340, un vieil appareil pour cette compagnie.
Il mériterait un petit coup de propre.

photo 101photo 102

Le spectacle n'est pas terminé, et même si je suis pressé de débarquer pour ma correspondance, j'admire la pente d'approche et les appareils qui y descendent.
Le maître, ou plutôt, la maîtresse des lieux. Local de l'étape en version 747.

photo 103photo 104

Superbe appareil, vraiment!



Plus de temps à perdre, je remballe mes affaires, sort dans les premiers, et me mets en route dans les couloirs du T4 de Heathrow, en suivant les panneaux de correspondance.

photo 107a

Je dois rallier le terminal 3, et j'ai un peu de chemin, surtout que je dois passer aux comptoirs d'enregistrement, repasser la sécurité, et essayer de profiter un peu du salon.
Tout est bien expliqué et minuté cependant à Londres.

photo 107b

Un bus qui passe toutes les dix minutes environ permettent de rejoindre les terminaux 2 et 3 en moins de 15 minutes.

photo 108

Tout est bien indiqué, il y a peu de risques de se perdre. Au pire, des personnels sont là pour vous aider, ils sont efficaces et souriants.

photo 108a

Une fois dans le bus je profite du trajet, qui ne durera pas beaucoup plus que 15 minutes.
J'arrive au T3 après un arrêt express au T2, le temps de débarquer quelques passagers, et de les remplacer par des nouveaux.

photo 109

Pour l'heure, mon récit s'arrête ici, pour l'instant.
Merci pour votre lecture et vos éventuels commentaires, et à très bientôt pour le second vol de cette série qui s'annonce particulièrement intéressant (pour moi en tout cas ^^)
A très vite.
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.6/10
Cabine7.5
Equipage8.0
Divertissements8.0
Restauration7.0

Air france Lounge - 2E, Hall K

8.6/10
Confort8.5
Restauration8.5
Divertissements8.5
Services9.0

Paris - CDG

6.0/10
Fluidité2.5
Accès6.5
Services6.5
Propreté8.5

London - LHR

8.3/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services8.0
Propreté8.5

Conclusion

Un bon petit vol de pré-acheminement, du grand classique pour Air France, mais le fait de partir du terminal E est une bonne chose pour les passagers.

AF:
Cabine connue et confortable, avec de petites attentions bienvenues comme le coussin et la serviette fraîche, surtout quand l'appareil est complet comme c'était le cas ce jour.
L'équipage s'est montré souriant et efficace sur ce court vol, avec une cabine J bien remplie qui plus est.
Mauvaise pioche pour le catering solide, mais le liquide tient la route et après un bon déjeuner au salon, rien de dramatique.

Salon AF 2E porte K:
On le sait désormais, c'est le plus ancien salon AF, mais il est confortable et fonctionnel.
Point positif pour l'offre de restauration et les boissons, ainsi que pour le soin Clarins.

CDG:
Point noir pour le PIF avec une attente qui a avoisiné les 45 minutes.
Les agents devraient aider à faciliter le passage, pas l'inverse.

LHR:
En correspondance, pas grand chose à signaler, tout se passe bien et assez rapidement, prévoir tout de même une marge de sécurité suffisante, les tours d'hippodrome sont un classique à Londres, et on est pas à l'abri d'un retard.
Deux heures sur le papier est un minimum pour une correspondance avec un changement de terminal.

Informations sur la ligne Paris (CDG) London (LHR)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 102 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → London (LHR).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 15 minutes.

  Plus d'informations

13 Commentaires

  • Comment 530208 by
    indianocean SILVER 6606 Commentaires

    J'avais lu sur twitter que la patron de Paris Aéroport suivait en direct les temps d'attente à la PIF et PAF dans les deux aéroports de CDG et ORY.
    Il faisait visiblement une petite sieste à ce moment-là (LOL)

    Je dirais Virgin Atlantic pour le prochain vol. Si on parvient à cumuler des miles sur FB, ce serait à coup sûr une bonne nouvelle.
    Et une 'tite visite du Club House aussi. Ca va être sympa.

    Merci Mathieu

    • Comment 530220 by
      okapi GOLD 3344 Commentaires

      Twitter, c'est bien. Instagram, c'est encore mieux ;-)

    • Comment 531237 by
      opoman GOLD AUTEUR 1298 Commentaires

      Salut Bernard, merci pour ton commentaire et désolé pour la réponse tardive,
      Bien vu pour VS, et oui, le billet ayant un numéro en 057, on cumule sur Flying Blue, miles triplés qui plus est, à l'occasion d'une promotion spéciale.
      En revanche, pas de visite du Virgin Club, la suite est déjà publiée donc... :)
      A très vite.

  • Comment 530221 by
    okapi GOLD 3344 Commentaires

    Merci Mathieu de rendre un Paris Londres (presque) aussi intéressant qu'un Paris Milan! Plus sérieusement, voilà une suite que j'attendais. C'est vrai que nous étions le même jour dans le même aéroport mais au 2F, c'était quand bien plus fluide. Salon mieux achalandé que le lendemain sur le plan solide, pour le reste, le 2E-K tient bien la route et permet d'éviter la perte de temps en LISA. Une fois à bord, sandwich au fromage de chèvre... beurk! mais lingette pour essuyer les sueurs froides d'un transfert en flux tendus?...
    Vivement la suite, elle promet!

    • Comment 531239 by
      opoman GOLD AUTEUR 1298 Commentaires

      Bonsoir Guillaume, merci pour ta lecture et le commentaire,
      Tu restes le spécialiste ès navettes :)
      Sale moment pour s'attarder au 2E, et oui, l'offre solide des salons est assez inégales, en tout cas, je note une baisse de l'offre hors période de repas.
      Pari osé pour le catering en vol, et au final, correspondance pas si tendue que ça, mais j'aime bien prendre mon temps, là c'était un poil court!
      La suite est postée (et peut etre même déjà commentée qui sait... :)
      A très bientôt.

  • Comment 530252 by
    Nollaig GOLD 1307 Commentaires

    Merci pour ce FR Mathieu!
    AF a l'avantage de ne pas proposer un BOB par rapport à BA sur cette ligne.
    Hâte de lire la suite ;)
    A bientôt

  • Comment 530262 by
    Mmk75 36 Commentaires

    Merci pour ce FR Mathieu ! Un seul choix de sandwich ? bien dommage...:( hâte de voir la suite !
    M

    • Comment 531242 by
      opoman GOLD AUTEUR 1298 Commentaires

      Hello Marek et merci pour ton commentaire (et ravi de voir que tu es toujours dans les parages :) )
      un seul choix est un non choix ^^
      La suite est en ligne, et un peu plus sympa que ce CDG-LHR à mon avis!
      A bientôt.

  • Comment 530295 by
    Esteban TEAM GOLD 10430 Commentaires

    Merci Mathieu pour le partage !

    Je penche aussi sur Virgin en suite :)

    Le choix du chèvre dans un sandwich imposé m'intriguera toujours, AF reste AF ^^

    A bientôt !

    • Comment 531243 by
      opoman GOLD AUTEUR 1298 Commentaires

      Bonsoir Stephan,
      Merci pour la lecture et le comm, je m'en vais de ce pas répondre à ton commentaire, mais c'était bien vu pour VS!
      Parti pris osé pour le catering, raté pour ma part sur ce coup :)
      A très bientôt.

  • Comment 530368 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7855 Commentaires

    Salut Mathieu ! Le prélude au salon avec soin Clarins et restauration ad hoc permet de déjà te mettre dans l'ambiance long courrier . A bord du classique sur cet appareil ex joon avec une offre liquide sympa et des petites attentions comme Air France sait en faire et qui reindnet el vol plus agréable. Hate de lire la suite : depeche toi de publier !

    • Comment 531244 by
      opoman GOLD AUTEUR 1298 Commentaires

      Salut Christophe et merci pour ton commentaire,
      Exactement, j'ai de la chance pour le soin au salon du 2E.
      Petits gestes qui montrent que le personnel à bossé un peu sa PIL et qui permettent de faire passer le temps pour agréablement,
      La suite est en ligne, mais je suis à la bourre sur les réponses au comm :)
      A très vite.

Connectez-vous pour poster un commentaire.