Avis du vol easyJet Rome Paris en classe Economique

Compagnie easyJet
Vol EC4244
Classe Economique
Siege 9F
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:10
Décollage 10 Fév 20, 15:10
Arrivée à 10 Fév 20, 17:20
U2   #8 sur 12 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 706 avis
marathon
Par 950
Publié le 22 mars 2020

Routing


C'est le vol de retour d'un A/R à Rome en compagnie du mari d'une ex-collègue – appelons-les Pierre et Leila. Leila avait profité de sa démission de mon entreprise pour s'offrir deux semaines de vacances scolaires avec ses filles dans sa famille à BEY, et nous avait proposé deux A/R qui allaient être inutilisés pour le prix modeste du changement de noms.
Le routing était donc celui-ci :


Routing


Un routing d'une banalité absolue, mais pas le déroulement des vols : retard non négligeable du vol aller, annulation du vol de retour. Voici pour la bande annonce, passons au film des événements !


Bons baisers de la part de Ciara


Pierre et nous n'avions aucune raison de visiter Rome ensemble, d'autant que nous avions choisi des hôtels situés dans des quartiers différents. De son côté, Pierre a tellement marché qu'il s'est retrouvé au bord de l'épuisement en milieu d'après-midi le dimanche et est parti bien plus tôt que nécessaire à FCO. Il y est déjà depuis quelque temps quand nous n'en sommes qu'à acheter nos billets de train à la gare Roma-Termini.


photo img_9507a

Comme son nom l'indique, cette gare est en terminus, notamment du Leonardo Express, le train effectuant une navette sans arrêt entre cette gare et FCO.


photo img_9508a

Arrivée à FCO après un trajet confortable, mais c'est le calme avant la tempête.


photo img_9509a

Un FIDS en mode chinois


photo img_9510a

Et là, la mauvaise nouvelle qui n'était déjà plus un scoop pour nous. Le vol vers PVG était annulé pour cause de coronavirus, mais on ne parlait pas encore de fermeture des frontières pour la même raison en Europe.


photo img_9511a

Vous avez du mal avec le chinois ? Très bien, quelle langue préférez-vous ?


photo img_9512a

Si ce n'était pas un scoop, c'est qu'à son arrivée à FCO, parmi les premiers PAX du vol EJU4246, Pierre a vu lui aussi ce panneau, et découvert sur l'application Easyjet qu'il n'y avait que quelques places disponibles pour un rebooking le lendemain. Sinon, c'était trois jours plus tard, ou bien le lendemain vers NCE, LYS, ou TLS, le trajet de continuation jusqu'à destination finale étant bien sûr à la charge des intéressés. Il a appelé sa femme au Liban : "Il me faut le numéro de portable de François, immédiatement !". Elle l'avait, et j'ai donné notre feu vert, alors que nous étions à la première photo de ce récit, en train d'acheter nos billets de train à Termini.


photo img_9514a

La cause de l'annulation ? La fermeture des aéroports britanniques en raison de la tempête Ciara. Paris n'était pas encore concerné (les vols AF et VY à un horaire proche du nôtre étaient maintenus) : je soupçonne que l'équipage devant assurer notre vol était coincé au Royaume Uni, car l'avion ne faisait que des rotations vers FCO et NAP les jours précédents.


photo img_9517a

Photos d'ambiance : les PAX qui arrivent enfin au comptoir apprennent qu'Easyjet leur propose un vol dans trois jours


photo img_9522a-78943

Pendant qu'une employée fait patienter ceux qui ont une promesse de nuit d'hôtel prise en charge. Pierre a pris le temps de faire noter que bien que sur un même PNR, nous ne souhaitons pas partager une chambre à trois (on ne saurait être trop prudent !). Tout cela est griffonné sur un bloc-note qui n'inspire pas confiance, pour ce qui est du risque de perte d'information.


photo img_9523a-17490

Pierre et Mme (en train de manger le sandwich acheté à la gare) assis


photo img_9526a-17994

… stratégiquement placés pas trop loin de l'escalier mécanique vers la sortie au rez-de-chaussée. Au fond, c'est la file d'attente des PAX.


photo img_9527a-80591

Et si Pierre n'était pas arrivé aussi tôt à FCO ? J'ai compté 126 PAX dans cette file d'attente pour atteindre le comptoir, ce qui n'avait rien d'étonnant en soi.


photo img_9530a-34997

Le rush vers l'employée qui a une liste de chambres d'hôtel, traitée de manière toujours aussi manuelle.


photo img_9533a-75213

En contrebas, le hall landside plutôt vide


photo img_9535a

Une sculpture évoquant vaguement un globe terrestre


photo img_9536a

Enfin l'annonce que le transfert vers l'hôtel va commencer. Trois cars sont en effet stationnés à l'extérieur du terminal.


photo img_9540a

Les Marathon et Pierre sont assis non loin de l'escalier mécanique vers le niveau inférieur et réagissent au quart de tour, ce qui va se révéler être un avantage tactique déterminant. Pour le PMR englué dans la foule, en revanche, ça va être plus compliqué.


photo img_9541a-13420

Pas de temps à perdre dans le hall


photo img_9542a

On vise le car de tête.


photo img_9543a

Le PMR aurait pu avoir ses chances, mais il se fait fermement refouler à la porte proche du car de tête : allez faire la queue comme tout le monde ! Tiens donc, en situation de crise à FCO, un PMR passe en dernier ?


photo img_9544a

Le car de tête affiche rapidement complet


photo img_9545a-51340

Il est 21h15 quand notre car quitte le terminal


photo img_9546a

Vu à travers les vitres du terminal, le FIDS affiche encore notre vol, mais pas celui vers PVG.


photo img_9549a

Hebergement et nourriture des PAX, the easyjet Experience


Vingt minutes de trajet autoroutier dans la nuit et arrivée au Wyndham Rome Midas, 250 chambres aux environs de 60€ la nuit (photo prise le lendemain matin).


photo img_9572a

Il n'y a du personnel que pour deux queues à la réception, et l'attente va être longue, très longue pour les PAX arrivés par le dernier car, car rien n'a été préparé à l'avance et chaque PAX doit remplir sa fiche d'hôtel.


photo img_9552a-86929

A gauche, les sacs de papier sur les chariots à roulette sont les dîners pour chaque PAX.


photo img_9555a

Arrivée à 22h15 dans cette chambre, sobre mais plutôt vaste


photo img_9556a

C'est le moment de déballer le dîner de gala fourni par easyJet, que mes lecteurs vont longtemps m'envier


photo img_9557a

Tada !
Une tranche de rôti de porc froid (tant pis pour les musulmans et les juifs; nous sommes dans la très catholique Italie), un peu de salade, et 6 (six) frites, évidemment froides.


photo img_9559a

Mme n'avait que trois frites, et Pierre deux seulement, avec une clémentine, bien plus petite que nos poires.

Entre temps, Leila, elle, était bien arrivée à BEY avec ses filles… non sans quelques péripéties, car à peine était-elle arrivée à FRA que l'aéroport fermait, pour cause de détection d'un drône dans l'espace aérien. Le temps (plusieurs heures) que la police règle le problème, il s'était accumulé tellement de vols retardés que l'heure du couvre-feu est arrivée : report du vol au lendemain. Donc hébergement comme nous dans un hôtel plutôt confortable, mais pour le dîner, LH accordait à ses PAX un bon de 67 EUR. Avec 201 EUR pour un adulte et deux jeunes enfants, on mange très bien, même dans un aéroport ! Je regrette de ne pas avoir de photo de leur dîner pour illustrer cette cruelle comparaison entre LH et EZY.


photo img_9558a

Quand j'ai envoyé à mes collègues cette photo de mon dîner en amoureux avec Mme, ils ont beaucoup relativisé la chance que j'avais d'être gracieusement nourri par easyJet, et de participer à une réunion avec eux en audioconférence depuis cette chambre d'hôtel – tout comme d'autres mis en quarantaine chez eux pour cause de retour de voyage dans des zones "dangereuses". 
(C'était l'époque où la crise sanitaire et le confinement généralisé de la population étaient encore des concepts très abstraits pour les Européens.)
PS : on remarquera qu'easyJet fournit une fourchette par PAX, mais pas de couteau. Il y a des jours où je me félicite d'emporter quelques couverts de plastique pour pouvoir pique-niquer de manière imprévue dans la chambre…


photo img_9561a

Remarquez, l'hôtel, lui, est d'un standing supérieur à celui qui nous a hébergés pour ce week-end (un ex-Holiday Inn Express)


photo img_9566a

Mlaheureusement, en février, la piscine en plein air ne compte pas comme un plus de confort.


photo img_9567a

Le lendemain matin, en revanche, le petit déjeuner n'est pas fourni par easyJet : c'est le buffet standard de l'hôtel


photo img_9568a

Et ce standard est nettement au-dessus de celui de notre hôtel précédent


photo img_9569a

Inutile de chercher à se couper une tranche d'ananas, mais les autres fruits sont bien réels.


photo img_9570a

La principale distraction de Mme dans la matinée aura été d'entendre une absconse réunion technique de son mari qui ne s'est jamais autant félicité d'avoir emporté son ordinateur professionnel en week-end.


Trajet vers FCO (bis)


Attente dans le hall du car qui va nous ramener à FCO


photo img_9574a-81644

Le voici qui arrive : il est 12h49


photo img_9575a

Ce trajet est l'occasion de découvrir le principal attrait touristique à proximité de cet hôtel : la Via Aurelia, c'est-à-dire la voie romaine Rome – Pise. Sobrement nommée Strada Statale 1 (Route Nationale N°1) par l'administration, elle a quelque peu changé depuis sa mise en service en l'an 241 de notre ère, mais conserve son nom romain d'origine pour les habitants.


photo img_9576a

Le trajet sur cette antique voie romaine ne dure pas : le car bifurque vers l'A91 en direction de Fiumicino (FCO).


photo img_9578a

Le paysage entre Rome et la côte est aussi passionnant que la découverte de la Via Aurelia.


photo img_9579a

C'est bien la première fois que je vais à FCO par la route, et que je vois donc de l'extérieur un train Leonardo Express sur la ligne, ici à l'approche de l'aéroport


photo img_9581a

Approche des terminaux


photo img_9582a

Et plus précisément du Terminal 3


photo img_9584a

… où l'on retrouve la sculpture de globe terrestre en bois déjà vue la veille.


photo img_9585a

Que nous dit le FIDS cette fois-ci ?


photo img_9587a

Il y a beaucoup moins de rouge


photo img_9586a

Mais toujours autant de chinois


photo img_9590a

FCO, airside


FCO, si vous ne connaissez pas, c'est un dédale aux interminables cheminements airside


photo img_9591aphoto img_9592a

Je suis un peu médisant : il s'est écoulé 16 minutes depuis l'arrivée dans le hall landside, y compris le passage du PIF (rapide car en heure creuse)


photo img_9593a

Rien d'anormal à la porte D1 où il n'y a encore personne, car le car nous a déposé à FCO à 13h10 pour un embarquement à 14h30.


photo img_9594a

Pierre va s'allonger sur l'une de ces banquettes que j'ai trouvées esthétiques, mais inconfortables.


photo img_9597a

Une prise électrique inattendue


photo img_9598a

Inattendue, car il est rarissime de trouver des prises de type G (britannique) en dehors des pays où elles constituent le standard local. Elles sont d'autant plus incongrues ici que nous sommes en zone Schengen : les PAX qui embarquent ici ne peuvent pas aller aux îles britanniques.


photo img_9599a

Mais à peine plus loin, il y a des sièges moins esthétiques, mais plus confortables, avec des prises électriques de type E/F et C, compatibles avec le type L spécifique à l'Italie.


photo img_9600a-21550

Embarquement


L'embarquement, ou plutôt la mise en attente des PAX après contrôle des BP et pièces d'identité, est lancé à l'heure.


photo img_9601a

Sans réelle surprise, c'est un embarquement en faux contact : easyJet ne paye pas la mise à disposition d'une passerelle.


photo img_9603a

Embarquement par l'avant…


photo img_9604a-90678

… et par l'arrière


photo img_9607a

Fuselage shot


photo img_9610a

Eurowings fait avec easyJet partie des rares LCC ayant des A319 à haute densité, donc à deux sorties de secours sur l'aile, comme celui-ci.


photo img_9611a

La cabine d'un A320 easyJet


La cabine, encore assez vide


photo img_9614a-85283

Le hublot est un peu trop en arrière, mais ça ira.


photo img_9615a

Mon voisin de devant est un professionnel de la musique classique qui ne fera pas un bruit de tout le voyage, et pour cause…


photo img_9616a

Peu importe que son manche dépasse largement du haut du siège.


photo img_9618a-53342

Je ne vais pas pinailler pour un minuscule débris de papier oublié sur la moquette


photo img_9617a

Non, ce n'est pas un pari du siège milieu neutralisé ! Non seulement l'avion est évidemment complet, mais Pierre et les Marathon sont naturellement ensemble. Cependant, pour éviter d'avoir notre valise de cabine mise en soute d'autorité, nous nous sommes mis dans la file d'attente de l'embarquement dès qu'elle a commencé à se constituer, alors que Pierre qui voyage très léger a attendu tranquillement avant d'embarquer parmi les derniers.


photo img_9621a

Pitch correct


photo img_9623a

Et largeur entre accoudoirs sans surprise


photo img_9622a

La fiche de sécurité recto-verso


photo img_9619a

un peu de spotting au sol


Repoussage


photo img_9624a

A320 Swiss


photo img_9634a

738 Ryanair


photo img_9636a

Deux 737-400 et un ATR72 de Poste Air Cargo, ex Mistral Air


photo img_9643a

en vol - un peu de géographie italo-française


Décollage piste 25 et franchissement de la piste 16R/34L


photo img_9644a

Réacteur et winglet rouges


photo img_9648a

La presqu'île d'Orbetello a la partuclarité très rare d'avoir un double tombolo (isthme la reliant à la terre ferme).


photo img_9650a

L'isthme central où se trouve la cité d'Orbetello constitue un troisième tombolo, en partie artificiel.


photo img_9651a

Follonica, au second plan


photo img_9652a

Piombino


photo img_9653a

Qui dit Piombino dit canal de Piombino, le nom du bras de mer séparant l'île d'Elbe du continent. La voici, mais l'avion passe malheureusement trop près pour la voir en entier.


photo img_9655a

Portoferraio, l'agglomération principale de l'île


photo img_9660a

Dernière vue de Piombino, et de l'Italie


photo img_9661a

L'avion contourne ensuite le cap Corse que les PAX assis à gauche ont dû bien voir, puis tourne droit vers ORY (merci Flightradar24)


photo clipboard01a

Entre temps, il passe plus ou moins parallèlement à la côte Riviera italienne. Derrière les sommets enneigés du Parc Naturel de Marguareis à droite, la plaine du Piémont.


photo img_9668a

La côte de Monaco à San Stefano al Mare


photo img_9667a2

Zoom sur Monaco à gauche et Roquebrune – Cap Martin au centre


photo img_9667a

Nice, la rade de Villefranche et la presqu'île de St-Jean Cap Ferrat. A l'arrière plan à gauche, la basse vallée du Var.


photo img_9670ab

Plan plus large avec NCE à gauche


photo img_9669ab

Derrière nous, l'autoroute E80 passe de tunnel en viaduc en arrière de la Riviera italienne. On aperçoit tout juste à l'extrémité de cette photo l'embouchure de la Roya, au bout des quartiers est de Vintimille.


photo img_9672ab

L'avion oblique ici vers le nord. Au premier plan, Monaco, puis la péninsule de Roquebrune – Cap Martin.


photo img_9674a

Au-delà des Alpes enneigées, la plaine italienne du Piémont avec Cuneo et (beaucoup plus loin) Turin.


photo img_9677a

L'avion reste cependant en France dans cette partie de vol, contrairement à l'aller où il était allé nettement plus à l'est.


photo img_9679a

Vue générale…


photo img_9680a

… et zoom sur le confluent du Guil et de la Durance à Mont Dauphin.


photo img_9681a

La haute vallée de la Durance


photo img_9684a

C'est fini pour la géographie alpine : les nuages se referment. Un éclairage intéressant entre deux couches de nuages lors de la descente.


photo img_9685a

Il fait évidemment très gris sur la région parisienne


photo img_9688a

La N406 traverse une zone à vocation largement industrielle à Valenton, avec une partie de ses installations ferroviaires et (à gauche) la station d'épuration d'eau Seine Amont. On distingue à peine à l'horizon la tour Maine Montparnasse.


photo img_9690a

Cachée en partie par le réacteur, l'extrémité de la ligne à grande vitesse Paris Lyon


photo img_9691a

La gare de triage de Villeneuve Saint Georges


photo img_9694a

La Seine et Villeneuve le Roi à gauche


photo img_9697a

Posé des roues, déploiement des inverseurs de poussée.


photo img_9701a

A330-200 Air Algérie


photo img_9703a

A320 Air Corsica


photo img_9706a

A330-200 Level


photo img_9709a

777-300ER Air France


photo img_9710a

738 Transavia


photo img_9712a

A320 easyjet


photo img_9715a

738 Royal Air Maroc


photo img_9717a

Un autre A320 easyJet, vu après être sortis du nôtre qui est au contact.


photo img_9723a

Descente vers le niveau Arrivées


photo img_9724a

Passage devant des aubettes désaffectées


photo img_9725a

… à travers une salle de livraison des bagages surdimensionnée


photo img_9726a

Et l'expérience aidant, je sais maintenant qu'il ne faut pas chercher de signalétique pour Orlybus, mais prendre la section gratuite d'Orlyval pour aller au Terminal 4.


photo img_9727a-36810

… avec un panorama d'ORY au crépuscule


photo img_9729a

… puis faire un long cheminement dans le susdit Terminal 4


photo img_9731a

… pour arriver à la porte 48. Ca ne se devine pas, et rien n'est fait pour aider un PAX à le deviner.


photo img_9732a-72311

Prendre l'Orlybus (9,50 € : plutôt cher, mais moins cher que l'Orlyval + RER), cela se mérite !


photo img_9733a

Si vous lisez ce récit dans les semaines suivant sa publication, il est fort probable que vous avez tout le temps de le commenter, confiné que vous êtes chez vous comme l'auteur. N'hésitez pas !^^ et à défaut, un petit like sera toujours apprécié pour me faire oublier que j'aurais dû être en vol pour une semaine de vacances dépaysantes à l'heure à laquelle je le termine.  


Bonus : rome, vu depuis la coupole de la basilique St Pierre


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

easyJet

6.6/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements8.0
Carte payante2.5

Rome - FCO

7.0/10
Fluidité8.0
Accès7.0
Services3.0
Propreté10.0

Paris - ORY

8.1/10
Fluidité8.0
Accès6.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

Pris isolément, ce vol était d'une grande banalité, avec une cabine guère différente de celle des legacies, un équipage qui a fait son travail, un hublot qui m'a procuré un divertissement à ma convenance. Nous n'avons pas envisagé d'acheter de la nourriture à bord, ayant a dessein mangé suffisamment au buffet du petit déjeuner pour tenir jusqu'au soir.

Le Leonardo Express est confortable, pratique parce que partant du centre ville, et rapide, mais à 14 €, il est plutôt cher. Encore que la distance étant supérieure, le tarif au kilomètre est à peu près le même que celui du RER entre CDG et le centre de Paris, sans parler du très cher Orlyval.
Je fustige dans la note de services l'impréparation des services au sol et l'amateurisme de la gestion des PAX : comment se fait-il que les fiches d'hôtel n'aient pas été préremplies, par exemple ? S'ajoute à cela qu'Easyjet ne dépense pas un centime pour reprotéger ses PAX sur des vols de la concurrence, quitte à les faire attendre trois jours (j'ai entendu des PAX qui ont préféré acheter un retour sur Vueling le lendemain matin, pour limiter les dégâts). Quant au dîner permettant à easyJet de respecter ses obligations légales en la matière, mieux vaut en rire, mais cela lui vaut une sale note en restauration.

ORY, semblable à lui-même, desservi par des bus dont la station de départ de l'aéroport est un secret bien gardé. (C'est une histoire de travaux en cours, m'a-t-on expliqué, mais aucune signalétique provisoire n'a été mise en place).

Informations sur la ligne Rome (FCO) Paris (ORY)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Rome (FCO) → Paris (ORY).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est easyJet avec 6.6/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 5 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 547529 by
    nicobcn TEAM GOLD 6848 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Et bien comme je le pensais déjà, mieux vaut ne pas avoir de problème lorsque l'on voyage sur une compagnie low-cost! Car bien que l'hôtel soit correct, le reste est à la hauteur de la prestation, c'est-à-dire low-cost...

    Le coup du dîner est par contre vraiment abusé, on n'attend pas un dîner gastronomique non plus, mais au moins de quoi tenir...

    Bonne soirée !

  • Comment 547552 by
    flyers_du_78 237 Commentaires

    Merci pour ce FR!
    La prestation d'EasyJet, symbolisée par ce dîner, pour faire patienter ses PAXs avant de leur trouver un autre vol est très décevante... Le buffet de l'hôtel fait un impressionnant contraste avec le dîner servi par la compagnie... Merci pour cette leçon de géographie et ces beaux paysages! ;-)
    C'est un vrai casse-tête de trouver l'OrlyBus visiblement!
    A bientôt!

    • Comment 548140 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Rien dans la réglementation n'impose un délai de prise en charge des PAX à reprotéger : le personnel était logiquement débordé par la nécessité de traiter la plus grande partie des PAX de plusieurs vols (il est probable que des PAX romains ont géré le problème à distance sur l'application et n'avaient pas besoin d'hébergement).
      La leçon de géographie m'a demandé du travail de préparation, car c'est un sujet que je maîtrise mal, n'étant pas habitué de la ligne.
      Paris Aéroport semble avoir oublié de mettre une signalétique provisoire pour l'Orlybus.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547570 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10069 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Qui me conforte dans l’idée que faire des voyages européens via FRA, MUC ou ZRH n’est pas forcément une mauvaise idée en cas de pépin. ;)

    Je me souviens de la remarque du serveur du restaurant de l’hôtel de MUC où LH m’avait envoyé pour la nuit : « Si vous êtes envoyé par Lufthansa, vous pouvez choisir ce que vous voulez sur le menu, et accompagner ça de quelques bières ». ^^

    Il y a des jours où je me félicite d'emporter quelques couverts de plastique pour pouvoir pique-niquer de manière imprévue dans la chambre

    Et moi je suis surpris que notre Mètre n’ait pas de couteau suisse dans sa banane !

    A bientôt.

    • Comment 548141 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      J'ai volé AF pour aller à FCO avec Mme la dernière fois, mais je n'avais pas le choix de la compagnie aérienne pour ces billets qui nous ont été proposés au dernier moment
      Un couteau suisse, pourquoi pas, mais à condition que ses lames mesurent moins de 6 cm, contrôle de sûreté oblige ! ^^
      A bientôt !

  • Comment 547596 by
    Aubin BRONZE 217 Commentaires

    Merci d'avoir partagé tes péripéties. Je pense que j'aurais préféré réserver un hôtel moi-même pour ensuite me faire rembourser par mon assurance voyage de CB.

    • Comment 548144 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Nous avons sérieusement envisagé de nous loger par nous-mêmes, nous doutant que l'hôtel offert par easyJet ne permettrait pas de faire du tourisme le lendemain matin, mais mon impératif professionnel réduisait beaucoup l'intérêt de cette option.
      Cela m'intéressait aussi d'observer de bout en bout la prestation d'easyJet en pareilles circonstances. ^^
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547601 by
    saintpiev GOLD 1949 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Cette mésaventure est arrivé à plusieurs membres de ma famille ; et la durée de réacheminement est d'environ 3 jours...
    L'été dernier à NAP, ma sœur et sa famille, de retour de vacances, avaient été logé dans un superbe hôtel pendant 4j jours. Comme ils ne reprenaient pas le travail tout de suite, c'était des vacances prolongées gratuites !
    Autrement ça doit être particulièrement pénible.
    Au moins as-tu peu obtenir l'indemnisation de 250 euros ?
    Merci pour le superbe bonus ; je suis monté 2 fois tout en haut de la coupole de Saint-Pierre. La vue est magnifique et on ne s'en lasse pas. Au dessus de la nef, il y avait même un bar. Existe t-il toujours ?
    Au fait, j'ai compté tes frites et je n'en ai compté que 5 !!!
    A bientôt

    • Comment 548145 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Si je n'avais pas été en activité, et aussi un peu juste en nombre de jours de congés, c'est l'option extension de 3 jours de notre séjour que nous aurions choisi, mais la localisation de cet hôtel était inadaptée à un séjour touristique.
      Il y a en effet une buvette (et je crois un petit magasin de souvenirs) sur la terrasse, mais je ne m'y suis pas attardé.
      J'avais noté six frites dans mes notes de voyage, mais la photo n'en montre que cinq. Est-ce que je n'étais plus capable de compter jusqu'à cinq ce soir là, ou bien est-ce que la faim m'a fait dévorer le sixième des légumes de mon dîner ? ^^
      Merci pour le commentaire, à bientôt !

  • Comment 547664 by
    momolemomo GOLD 8483 Commentaires

    Le repas offert est risible mais au moins la chambre est correcte. La gestion est quasi catastrophique mais on s’y attend presque venant d’une low-cost.
    Un vol qui offre de belles vues.
    Merci pour ce Fr!

    • Comment 548505 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Comment attendre mieux qu'une gestion low-cost de la part d'un LCC ? (Je soupçonne qu'easyJet a des prix de gros dans cet hôtel.)
      J'aurai au moins eu le bonus de paysages qui auraient été dans la nuit par le vol initialement prévu.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547681 by
    Esteban GOLD 17581 Commentaires

    Merci pour le partage François !

    Rebooking géré correctement grace à la rapidité de réaction de Pierre :)

    Après l'hôtel est correct mais le dîner est pathétique. On dira que c'est mieux que rien.

    A bientôt !!

    • Comment 548506 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Le peu que je savais de Pierre avant ce voyage me suffisait pour ne pas être surpris par sa réactivité.
      On peut reconnaître en effet que les PAX n'ont pas été abandonnés à leur sort.
      Peut-on encore répondre "à bientôt" en ces temps de confinement généralisé ? ;)

  • Comment 547685 by
    AirOne 2459 Commentaires

    Merci pour ce FR qui démontre qu'en cas de problème les low-cost offrent un service low-cost... Et encore en dehors de la très longue attente pour les pax le logement a été gérée ce qui n'est pas toujours le cas pour d'autres compagnies à la gestion encore plus hasardeuse ... Par contre le repas, cette blague ... La portion est ridicule, le tout semble pas franchement bon et vous avez dû craquer pour une frite car je n'en compte que 5 ahah.
    Pour le reste, le vol est standard et fait le boulot mais on voit bien que niveau reprotection de ses passagers EasyJet ne fait rien. Dommage...

    À bientôt!

    • Comment 548507 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Je n'attendais pas du luxe de la part d'easyJet, mais je m'attendais néanmoins de sa part à être logé et nourri (même si c'était à l'économie). Il y a en effet des compagnies aériennes moins scrupuleuses en pareilles circonstances.
      Combien de frites peut-on espérer au maximum de la part d'easyJet : cinq ou six ? Heureusement qu'il y avait le buffet du petit-déjeuner pour se rattraper le lendemain !
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547705 by
    AirBretzel GOLD 10282 Commentaires

    Merci François pour ce FR.
    Je vois bien madame attendre pendant que tu prends en photo chaque version du FDIS.^^

    nous ne souhaitons pas partager une chambre à trois (on ne saurait être trop prudent !).

    Madame était d'accord ?^^
    le dîner de gala fourni par easyJet

    Il faut dire que c'est quand même un scoop , quand au frites froides cela ne m'étonne pas vu la qualité du sac et l'attente.
    Mais il faut remercier Pierre d'avoir été là pour avoir les dernières places pour au moins rentrer le lendemain.
    L'orlybus, bien compliqué comme cheminement.
    A bientôt

    • Comment 548508 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Je vois bien madame attendre pendant que tu prends en photo chaque version du FIDS.^^

      Oui, mais cette fois-là, l'avion était annulé et la reprotection assurée. Il y a eu des reportages photographiques dans des conditions beaucoup plus stressantes pour Mme. ^^
      Madame était d'accord ? (pour partager une chambre à trois)

      Cette démarche était à l'initiative spontanée de Pierre, qui n'a pas été désavoué. On ne saura pas si easyJet aurait tenté d'économiser une chambre en logeant les trois PAX adultes sur un même PNR dans une même chambre.
      Mais il faut remercier Pierre d'avoir été là pour avoir les dernières places pour au moins rentrer le lendemain.

      Il a été justement et abondamment remercié; c'était bien le moins.
      L'Orlybus, bien compliqué comme cheminement.

      C'est faisable sans expérience, mais plutôt laborieux et déconcertant.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547876 by
    NZ1 1298 Commentaires

    Merci pour le partage !
    Vol tout à fait classique même si avant de cliquer, je n'imaginais pas l’auteur se voir infliger une vulgaire assiette de viande froide, de salade peu nourrissante et de quelques pauvres frites qui ne représentent même pas l’équivalent d’une patate. Ce diner inattendu est risible
    Le vol et ses multiples vues ainsi que le bonus sont au contraire très généreux et nourrissants pour le lecteur. Rome vue du ciel ou presque !
    Le lecteur a aussi apprécié la visite virtuelle du Vatican. Virtuelle, tout comme le seront les ceremonies de pâques cette année. Le pape ne sera visible qu’en streaming, cas de force majeure oblige ^^
    A bientôt

    • Comment 548509 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Vol tout à fait classique même si avant de cliquer, je n'imaginais pas l’auteur se voir infliger une vulgaire assiette de viande froide, de salade peu nourrissante et de quelques pauvres frites qui ne représentent même pas l’équivalent d’une patate.

      Ne pouvant considérer ce dîner comme faisant partie du catering du vol, je ne pouvais pas le mettre en photo de titre.
      Ce diner inattendu est risible

      Il m'a néanmoins fait rire ^^
      Le vol et ses multiples vues ainsi que le bonus sont au contraire très généreux et nourrissants pour le lecteur. Rome vue du ciel ou presque !

      Beau temps à Rome, beau temps lors du vol de retour de jour et hublot du côté opposé au soleil : ce week-end allongé n'a pas été un fiasco.

      Il faudra attendre quelque temps avant une nouvelle publication de ma part, crise sanitaire oblige.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 547912 by
    Riton75 558 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Superbes photos vyes aeriennes!
    Il m'est arrivé de passer une nuit à Limoges suite à un train bloqué.... La SNCF avait été plus performante semble t'il tant au niveau du plateau repas (complet avec des fraises... Tagada) que de la résa de l'hôtel...
    A bientôt

    • Comment 548510 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Superbes photos vues aeriennes!

      En avion, c'est souvent ce que je vois en dehors de l'avion qui m'intéresse le plus ^^
      Il m'est arrivé de passer une nuit à Limoges suite à un train bloqué.... La SNCF avait été plus performante semble t'il tant au niveau du plateau repas (complet avec des fraises... Tagada) que de la résa de l'hôtel...

      La SNCF n'est pas un exploitant ferroviaire low-cost. Ceci explique (en partie) cela. ^^
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 564707 by
    mogoy 10315 Commentaires

    Merci François pour ce FR.

    Comme quoi, être paresseux peut avoir du bon, cette longue file d'attente est désespérante.
    Evidemment le repas a un bien triste mine, mais au moins vous aviez à manger !
    Maigre consolation s'il en est.

    De bien belles vues tout le long du vol : un autre intérêt à cet IRROP !

    • Comment 564734 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Paresseux, non, mais excessivement ambitieux dans ses promenades, et aussi très réactif face à la situation.
      A défaut d'avoir bien dîné, j'ai eu le plaisir de savoir que mon FR à venir sortirait de l'ordinaire, et le fait est que nous nous sommes couchés sans avoir faim.
      Et contrairement à d'autres PAX, je pouvais être au travail ce lundi matin sans être sur mon lieu de travail.
      Merci pour le commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.