Avis du vol Air France Hop Mulhouse / Bâle Paris en classe Economique

Compagnie Air France Hop
Vol AF1093
Classe Economique
Siege 7A
Temps de vol 01:15
Décollage 26 Fév 20, 06:40
Arrivée à 26 Fév 20, 07:55
AF   #33 sur 69 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 864 avis
mogoy
Par BRONZE 474
Publié le 3 novembre 2020

l'introduction


Avec le reconfinement, je m'aperçois que je n'ai pas vraiment aussi avancé qu'il le fallait dans la réduction de retard de publication. Mais à vrai dire, ce ne devrait pas m'inquiéter.

Qui dit confinement, dit abstinence de vols et même si dans l'interlude j'ai eu l'occasion de recompléter le stock de retard à écluser, il n'en reste pas moins qu'il faut savoir dorénavant gérer son petit trésor de FRs à reporter pour ne pas disparaître de la une ou des hit-parades. Ou pire encore, devenir tributaire des confinements en étant l'instrument servile de la chance d'avoir pu voler ici ou là lorsque les conditions le permettent.

Bref "gérer son retard", c'est faire acte de résistance anti COVID, tout comme applaudir les soignants à 20h. Et c'est aussi efficace tout en donnant bonne conscience à peu de frais.

Le moment reste propice pour publier un aller retour - on ne peut plus banal -  à l'orée de cette nouvelle période d'immobilité forcée.
Il s'agit du dernier voyage pré covid.

Une dernière fois, des pax sans masques, des aéroports sans gel hydroalcoolique, des salons où l'on peut dévaliser le buffet sans avoir à se justifier du regard avec les employés qui dorénavant vous servent et potentiellement jugent votre gloutonnerie de nanti !

La raison de ce dernier voyage depuis les Vosges était de rechercher une maison pour ma nouvelle affectation.
Il y aura donc un (tout) petit bonus Saint Dié pour marquer le coup :  la cathédrale de Saint Dié. J'habitais à 200 mètres mais n'avais jamais pris le temps de la visiter à quelques jours de mon départ !

 Place au routing qui ne devrait pas occuper trop de mémoire vive de votre cerveau que je vais m’employer à rendre disponible du mieux que je peux.


Routing


Au programme de ce FR : un vol de la muerte naturellement, l'ultime passage au salon skyview, des adieux déchirants aux omelettes industrielles, une madeleine de Proust appropriée pour ce vol et une arrivée dans les frimas.


LE prelude


L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, donc arrivée à 5h32 au P1 de l'EAP. Grand luxe pour moi car je voyage sur notes de frais.


photo img_3944

Cinq minutes seront toutefois nécessaires pour arriver au PIF. Papi se fait vieux !
Aujourd'hui 26 février, les deux vols vers Paris sont à l'affiche. C'est désormais une photo collector avec la disparition de la route vers ORY.


photo img_3945

Bandit manchot pour ce petit matin. Bizarrement, la disparition des vols vers ORY s'affichait sans détour dès avant le confinement.
C'est un complot, nous le sachions !


photo img_3946

La lumière verte, c'est pour faire plus écolo, j'imagine.


photo img_3949-63652

Cela semble bien calme au PIF côté France. Donc, allons-y.
Je piffe frâââânnncaaais, moi  Môssieur !


photo img_3950

Pas de file au PIF et j'arrive en zone duty free à 5h44.


photo img_3951

Chemin faisant, je me dis qu'il s'agit de ma dernière fois au salon si le voyage vers Tallin devait être annulé.
Les faits m'ont donné raison.

C'est donc un moment d'émoi intense, les larmes me viennent aux yeux, l'émotion me submerge pendant cette marche funèbre.


photo img_3952

le lounge report - clap de fin


Tout comme cette image d'Epinal de mes FR ces derniers 18 mois.


photo img_3953

Les cocotiers vont me manquer, mais c'est plus ce petit pont à la japonaise, dont l'inutilité n'avait d'égal que sa valeur décorative.


photo img_3954

J'ai été fort critique sur le buffet. Ou plus exactement son manque de renouvellement.
Certains se sont montrés plus acerbes encore sur la qualité. Tout est vrai mais force est de constater que rares sont les salons d'aéroport secondaires qui se fendent d'une telle offre.

Le leberwurst étant évidemment l'étendard grotesque de l'endroit.


photo img_3955

Ah, la salade de fruits est là. Mais, il s'agit plus de fruit en conserves que de fruit frais…


photo img_3956

Je ne sais si je m'invente des malheurs, mais j'ai eu l'impression lors de mes derniers passages que les saucisses étaient de moins en moins bouillies. Voilà un sujet de thèse intéressant pour un historien dans cent ans : "De l'évolution sociologique appliquée aux coutumes alimentaires des pollueurs fréquents sud alsaciens et bâlois au début du XXIème siècle".


photo img_3958

Le sujet devrait néanmoins se tarir avec la partie de l'omelette dont la sinistre immuabilité me marquera à jamais et jusqu'à mon lit de mort.


photo img_3959

C'est pourquoi, je me contenterai de ce choix frugal.


photo img_3960

La photo est certes floue mais ce n'est pas en raison d'une consommation matinale de ces breuvages.
Pas de champagne au salon, mais on peut faire semblant, ce qui n'est déjà pas si mal.


photo img_3962

Une petite demie-heure à musarder et je quitte bientôt le salon pour rejoindre les portes.
J'ai toujours été étonné de l'organisation d'AF à l'EAP à cette heure : ils privilégient l'efficacité opérationnelle sur la prévention du risque d'aiguillage. Il est facile pour un pax de se tromper de file avec ces deux vols parisiens concomitants.


photo img_3965-27093

le flight report


Je n'ai pas profité du fait des files communes d'un embarquement skypriority. Ce dernier est généralement fait en début d'embarquement et il est nécessaire d'écourter son passage au salon pour en profiter. Bref, un choix cornélien confinant au tragique.


photo img_3967

Fuselage shot contrarié.


photo img_3968

L'accueil est souriant à bord comme souvent chez AF (et nettement plus que sur easyJet).


photo img_3969

Je m'installe à mon siège. L'espace aux genoux est sympathique sur l'embraer d'AF.


photo img_3971

Le test marathon n'est pas parfait, mais soit.


photo img_3972

Tout comme le test Horatius.


photo img_3979

A vrai dire, la propreté n'est pas pleinement satisfaisante…


photo img_3980

On repousse avec 8 minutes de retard.


photo img_3981

Pendant ce temps, je constate que je fais des émules : Mr PAX9A demande à changer de place, ce à quoi la PNC répond qu'il faudra attendre le vol de croisière. Las, une Bourbine prend l'objet de sa convoitise quelques minutes après dans la plus pure application de la méthode du squale. Ce qui poussera Mr PAX9A à faire fi des instructions qu'il a reçues pour annexer le doublet en 5AB.

Quel triste spectacle de voir la piétaille se battre pour des sièges vides. Quant à moi, protégé par l'auréole de sainteté emplatinée, je suis préservé de ces basses et viles manœuvres (enfin sur AF, hummpfff).


photo img_3982photo img_3984

Décollage à 06h47.


photo img_3986

Service souriant et poli.


photo img_3988

L'offre est toujours aussi chiche. Mais bon c'est une madeleine collector :)


photo img_3990

Les cieux hivernaux ne sont guère cléments pour l'observation aérienne.


photo img_3992

Et cela se répercute au sol, littéralement.


photo img_3993photo img_3994

Brr, il va faire froid !


photo img_3996photo img_3997

Allez une de plus pour vous préparer à l'hiver qui s'annonce !


photo img_3998photo img_4001

Nous voilà arrivés au T2G.


photo img_4002

L'instant danette pré COVID, enjoy !


photo img_4004-36182

Tandis que je prends congé de l'équipage, je jette un regard concupiscent à ce marqueur du luxe à la française.


photo img_4005

Rejoignons le hangar.


photo img_4006

Dans les entrailles du terminal.


photo img_4007

Ne reste plus qu'à récupérer le véhicule de location, cette fois-ci au T2G.


photo img_4008

Merci de m'avoir lu !


Le bonus : la cathedrale de saint die


Sévèrement endommagée pendant le second conflit mondial par les troupes allemandes en déroute, elle a été resconstruite à l'identique.
La nef romane est notable par ses chapiteaux épargnés par le dynamitage de 1944. Des vitraux du XIIIème siècle sont visibles dans l'abside.


photo img_3932

L'orgue en place depuis 2006 remplace celui détruit pendant la guerre.


photo img_3935

Deux peintures du XIVème.


photo img_3936photo img_3938

Merci de m'avoir lu !

Afficher la suite

Verdict

Air France Hop

7.1/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements6.0
Restauration6.5

Skyview EuroAirport Lounge

8.2/10
Confort8.5
Restauration8.0
Divertissements8.5
Services8.0

Mulhouse / Bâle - EAP

7.9/10
Fluidité9.0
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.5

Paris - CDG

6.8/10
Fluidité8.0
Accès5.0
Services5.5
Propreté8.5

Conclusion

Dernier passage à l'EAP forcément un peu pinçant mais j'ai fait l'essentiel des routes proposées par l'aéroport. Notamment des routes improbables ou rares comme l'EAP-KUT de W6 ou encore l'EAP-DRS de DS, deux destinations pas forcément aisées à rejoindre en vol direct même depuis les grandes plateformes aériennes. Et c'est bien là, la force de l'EAP : avoir su se remettre de la disparition de cross'air et swiss par le développement des low costs. Il faut dire que le bassin de pax est assez fortuné : Alsace, Bâle et le sud du Baden Würtemberg compte parmi les régions les plus riches des pays respectifs.

Alors naturellement, cela me faisait une heure vingt de route pour m'y rendre, mais ma vie aérienne aurait été nettemoins riche sans l'EAP, car entre SXB, FKB et ETZ, il n'y a guère que LUX qui présente un intérêt et c'est encore plus loin.

Notation vol
Cabine : propre, spacieuse, c'est un vrai plus pour le pax éligible. A vérifier dans la durée, mais le contrat est plus que rempli.
Equipage : Poli et agréable.
Divertissement : mag de bord de base.
Restauration: rien à se rouler par terre mais toujours mieux que rien !

Notation salon.
Confort : toujours au top, on a de l'espace, la terrasse est géniale et on n'est pas les uns sur les autres.
Restauration : certes pas de variété mais il y a du chaud. C'est bien plus que la normale dans cette catégorie. +1 pour la démarche d'amélioration.
Divertissement : offre de presse par internet (comme d'habitude), un succédané à la presse papier.
Service : toujours agréable.

EAP : RAS
CDG : le 2G est mal pratique, il oblige à des contorsions.

Informations sur la ligne Mulhouse / Bâle (EAP) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 78 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Mulhouse / Bâle (EAP) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 12 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 566117 by
    quentin5488 487 Commentaires

    Merci beaucoup pour ce FR cher collègue déodatiens ! Oui moi aussi je suis de Saint Dié.
    Ce FR qui nous paraissait classique en février dernier, nous parait aujourd'hui comme rare pour les utilisateurs réguliers de l'Euroairport.
    A bientôt
    Quentin5488

  • Comment 566122 by
    AirBretzel GOLD 9762 Commentaires

    Merci Quentin pour ce FR.
    gérer son petit trésor de FRs à reporter => la paresse naturelle c’est ça ? ^^
    des adieux déchirants aux omelettes industrielles => comedia del arte.
    une photo collector avec la disparition de la route vers ORY. => avec 16 vols aujourd’hui, cela peut maintenant tenir sur (presque) un écran…. #tristesse.
    l'émotion me submerge pendant cette marche funèbre. => comedia del arte (bis repetita)^^.
    Brr, il va faire froid ! => ah oui le lendemain je mangeais en terrasse à Madrid, quelle idée d’habiter un pays si froid.^^
    Bonus qui permet de découvrir Saint-Dié des Vosges.^^
    A bientôt

    • Comment 568085 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Valérie pour le com.

      Après mon année iranienne, je pense que ma paresse est plus conjoncturelle que structurelle ! Alors naturelle, je n'y crois pas ;)
      Juste un savant mélange de retenue et d'économie dans une ressource qui devient rare.

      comedia del arte

      Oui voilà qui est très vrai, et il n'y a qu'un pas avant de tomber dans la bouffonerie.

      uelle idée d’habiter un pays si froid

      On se demande bien pourquoi tous ces migrants veulent venir en Europe alors qu'ils vivent dans des pays ensoleillés... Alors que nous n'avons qu'une envie, partir en week end au sud ;p

  • Comment 566125 by
    Kilmarnock SILVER 5787 Commentaires

    Merci pour ce récit Quentin!
    En février dernier de la même année en cours, nous étions loin d'imaginer non pas 1 mais 2 confinements en 2020! Quelle année...
    "L'accueil est souriant à bord comme souvent chez AF (et nettement plus que sur easyJet)." Ah, pas de chance chez les oranges, et de la chance chez la cie tricolore alors ^^
    Belle arrivée sur le sol enneigé.
    A bientôt.

    • Comment 568086 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Benjamin pour le com.

      Annus horribilis pour nos petites natures. 2021 devrait s'annoncer sous de meilleurs augures, du moins au second semestre.
      Pour avoir pris easyJet et AF assez souvent, je dois reconnaître que les équipages AF sont souvent plus heureux de travailler. Il y a des exceptions des deux côtés naturellement mais en moyenne, c'est l'opinion personnelle que j'en tire. Et pourant la moyenne d'âge n'est pas la même - les salaires non plus....

  • Comment 566136 by
    nicobcn TEAM GOLD 6650 Commentaires

    Merci Quentin pour ce FR!

    J'étais comme toi loin d'imaginer à quel point ce dernier vol avant COVID serait potentiellement le dernier avant une révolution des modes de voyages (type 11/09 pour la sécurité).

    RAS à bord, un vol qui a le mérite d'exister face à la concurrence du TGV.

    Marrant de revoir le T2G qui n'est pas prêt de réouvrir (ce qui est une bonne nouvelle pour la CX)

    A + !

    • Comment 568087 by
      mogoy BRONZE AUTEUR 10425 Commentaires

      Merci Nicolas pour le com'.

      S'agissant d'un vol en Février, on ne savait pas encore à quelle sauce on allait être manger. A cette époque, c'étaient ces idiots d'Italiens qui ne savaient pas s'y prendre. On a vu qu'on ne valait pas mieux qu'eux.

Connectez-vous pour poster un commentaire.