Avis du vol Brussels Airlines Brussels Lyon en classe Affaires

Compagnie Brussels Airlines
Vol SN3587
Classe Affaires
Siege 2F
Avion Airbus A319
Temps de vol 01:25
Décollage 11 Jul 21, 09:30
Arrivée à 11 Jul 21, 10:55
SN   #66 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 223 avis
wop
Par SILVER 630
Publié le 21 juillet 2021

Bonjour à tous,

Voici le dernier opus de cet itinéraire qui nous a amené à Douala, au Cameroun, par la triangulaire Bruxelles - Daoula - Yaoundé - Bruxelles de Brussels Airlines. Du moins quand tout se passe comme prévu. Et ce dernier vol réservera lui aussi quelques surprises !

Il se terminera en outre par un petit bonus touristique camerouno-lyonnais.



Après le débarquement en provenance de Douala aux portes "B", je vous avais laissés après le PIF à Bruxelles, en direction des portes "A" et du salon qui s'y trouve.


photo dsc_0922photo dsc_0927

Le hall offre une belle vue sur les appareils. À droite les portes B, et notamment notre 330, le seul à avoir les winglets blancs, et le bleu de la dérive ne continuant pas sur le fuselage.


photo dsc_0929

À gauche, les portes A (et T au fond), et notamment OO-SSB, l'A319 avec lequel nous quitterons le terminal tout à l'heure (notez que je ne dis pas qu'on atteindra Lyon avec. Quel suspense.)


photo dsc_0928

Nous sommes sur la planète Terre en 2021, on ne coupe pas au centre commercial avant d'atteindre le salon. On aperçoit la nouvelle partie du salon sur la 3e photo.


photo dsc_0930photo dsc_0931

L'accueil au "Loft by Lexus" est toujours aussi sympathique.


photo dsc_0956

Je m'enquiert de pouvoir utiliser les "nap rooms" pour finir la nuit. L'hôtesse à l'entrée se confond en excuse. Espace clos, covid, c'est fermé. Mince. Les douches ? Même motif, même punition. "Mais nous avons des fauteuils massants que vous pouvez incliner pour dormir, je vous y conduit si vous le souhaitez". Bon, je vais trouver mon chemin.

Je vois qu'on essaie de m'amadouer avec ces maquettes disposées à l'entrée.


photo dsc_0934

Direction le fond du salon, en passant derrière l'unique buffet ouvert, avec l'offre du petit déjeuner. Voilà le mot de passe du Wifi que je n'avais pas trouvé lors de ma première visite.


photo dsc_0936photo dsc_0937

Commençons par un brin de toilette, à défaut de douche.

Non, pas avec ça.


photo dsc_0938

Plutôt avec cet oshibori, offert par la maison. Ou son sponsor.


photo dsc_0939

Voici ce que nous ratons.


photo dsc_0942photo dsc_0941

Ah, la porte n'est pas fermé… petit coup d'oeil à l'intérieur. Dommage, aussi ça paraissait intéressant.


photo dsc_0943

Je continue donc mon chemin vers les fameux fauteuils massants. L'espace est inoccupé, la lumière est vaguement tamisée, malgré l'ouverture sur les boutiques du terminal.


photo dsc_0944

J'ai jusque là plus souvent vu ce genre de fauteuils plantés comme de vulgaires manèges au milieu de terminaux, produisant un bruit strident au bout de quelques secondes d'occupation par un fessier ne daignant pas insérer de pièce dans le monnayeur. Mais ici rien de tout ça. C'est mon masseur personnel, qui utilisera des techniques ancestrales.


photo dsc_0945

Autant je n'ai pas voulu prendre de risques avec les toilettes lavantes, il n'est pas envisageable de me mettre face à tant de boutons en espérant que je n'y touche pas. La sieste se transformera en une session de massage par monsieur Pan Hasonic.
Et il faut dire que c'est très sonique. Les divers bruits pneumatiques viennent un peu gâcher l'expérience relaxante. Mais avec un casque sur les oreilles et de la musique, c'est tout à fait appréciable.


photo dsc_0948photo dsc_0947

Après une demi-heure de cette "expérience", je rejoins le buffet pour reprendre des forces.


photo dsc_0949photo dsc_0951photo dsc_0952

Direction la grande baie vitrée, pour se réveiller face au soleil levant….


photo dsc_0950photo dsc_0953

Huuuuum. En fait non. Il est à peine 7h du matin, après une courte nuit, mes yeux ne sont pas encore prêts à ça. Retour vers le fond du salon pour se glisser dans un grand fauteuil en cuir de M. Lex Husse.


photo dsc_0954

Autant esthétiquement le salon est très réussi, le branding est un peu très omniprésent. Dans cette partie du salon, difficile de poser le regard quelque part sans tomber sur une promotion de la marque de voitures japonaise ou d'une de ses partenaires.

9h. Il est temps de rejoindre la porte A45, où OO-SSB, notre A319 du jour (ou "l'un de nos A319 du jour…" ?) nous attend. Un peu derrière lui, j'ai bien l'impression que c'est l'A330 de tout à l'heure qui a été tracté des portes B vers les T, pour un nouveau départ vers l'Afrique. On le reconnaît à sa livrée plus blanche que les autres avions.


photo dsc_1049-96411

L'embarquement est justement en train de commencer avec l'appel des passagers prioritaires, après un appel nominatif de quelques passagers dont les documents covid devaient être vérifiés.


photo dsc_0958photo dsc_0959photo dsc_0960

La cabine n'est pas encore tout à fait prête, on attendra une petite minute avant d'être accueilli par de nombreuses salutations, et surtout la pulvérisation d'accueil, de rigueur chez SN.


photo dsc_0961

La cabine est connue, un panonceau sur la têtière indique que la classe éco commence au 3e rang.


photo dsc_0962photo dsc_0963

9h20, tout le monde est à bord, fin de chargement des bagages, le copilote nous annonce 1h05 de vol, des turbulences légères en vol et pour l'instant 16° à Lyon. Pour l'instant.


photo dsc_0966

Porte fermée à 9h25, et repoussage 5 minutes plus tard, parfaitement à l'heure. L'avion est plutôt rempli, 80 à 90% à vue d’œil.


photo dsc_0967photo dsc_0968

Et on s'arrête là.

Un repoussage devant nous ?

Un problème de créneau ?

Des bagages à bord en trop ?

Le commandant de bord finit par prendre la parole. L'avion a un problème technique. Nous allons rouler vers un poste qui est en train de nous être assigné, pour voir si le problème peut être réglé, ou s'il faudra changer d'avion.

C'était en effet trop bien parti. On sort du cul-de-sac entre les portes A et B, et on contourne les portes B. Ça nous éloigne du hall Schengen (le A) tout ça… cela permet au passage de voir de près ces trois A319 qui hibernent. Je me suis demandé plus tôt quels pouvaient être ces animaux, ne reconnaissant pas la forme des vitres du cockpit… j'ai été trompé par les protections.


photo dsc_0971photo dsc_0972_1

Et ces deux Dreamliners d'United de l'autre côté du hall B. L'A320 ou 319 au milieu paraît minuscule.


photo dsc_0973_1

09h45. "Ici votre commandant de bord. Nous sommes stationnés sur ce poste situé au plus près de notre maintenance. Les techniciens sont déjà en train d'intervenir, nous attendons un escalier pour en savoir plus. Il est probable que nous ayons à changer d'avion pour partir sur Lyon, nous vous tenons informés au plus tard dans quinze minutes".


photo dsc_0975_1

09h50. Arrivée de l'assistant en escale, avec un groupe électrogène, des cales et le fameux escalier.


photo dsc_0977_1photo dsc_0978

10h05, des nouvelles du poste de pilotage. "Un technicien investigue le problème avec nous, un deuxième arrive. Nous avons la possibilité de changer pour un avion qui va se poser dans 30 minutes, s'il n'est pas possible de partir avec le notre plus vite"

Il y a en effet de l'animation devant.


photo dsc_0983_1

Une agent sol de Brussels Airlines est également à bord, visiblement pour faire le lien avec les opérations et aider à organiser l'éventuel transbordement.

10h18. Le deuxième technicien annoncé embarque. Lui a un gilet jaune plein de tâches de cambouis, signe évident de compétence. On est en de bonnes mains.


photo dsc_0984

Pendant ce temps, un défilé commence vers les toilettes. Une passagère africaine vient s'enquérir du retard, quelqu'un l'attend à destination. Une hôtesse lui prêtera son téléphone portable personnel pour passer un coup de fil.

On s'occupe en regardant le paysage, qui varie assez peu. Ah si, un avion d'Iberia qui passe par là, et pas des moindres. A330-200 ?


photo dsc_0985_1

10h30. L'équipage nous annonce que les deux techniciens prendront leur décision d'ici 10 minutes. Soit partir avec cet avion, soit changer pour celui qui arrive dans 8 minutes. Précisément.

10h38, les PNC commencent à parler vivres. To breakfast or not to breakfast? Ça emballe des croissants et fait des aller-retours du galley avant vers l'arrière…

10h40, right on time, annonce du commandant de bord. Le verdict est tombé, on débarque pour piquer l'avion qui vient de se poser (avant que quelqu'un d'autre ait la même idée ?). Départ estimé dans une heure, le temps de trouver les bus, et de recharger bagages et catering (important ça, le catering !). Grand prince, il nous indique qu'on a le droit d'utiliser les toilettes et d'appeler nos proches.

Deux minutes plus tard, la machinerie brusseloise s'est mise en branle pour assurer la suite des opérations. Un tapis à bagages est déjà en train de vider les soutes. L'agent du sol scrute l'arrivée des bus, et cause breakfast avec les PNC.

Voilà justement le catering qui se pointe, alors qu'on est toujours à bord.


photo dsc_0986

10h55, deux bus sont là, pour notre débarquement, pile à l'heure d'arrivée prévue. Sauf qu'on a fait 1 kilomètre au lieu de 500.


photo screenshot_20210711-103452_1

Le commandant de bord nous indique qu'on va pouvoir débarquer "row by row", et qu'on espère partir au plus vite une fois dans le nouvel avion, le copilote et une hôtesse ont pris de l'avance et devraient déjà s'y trouver pour préparer le vol. Il aura fait toutes ses annonces en anglais, les principales informations étant traduites en français et flamand par une hôtesse ensuite.

C'est justement en version trilingue qu'on est invités à débarquer, pour les passagers de classe affaires dans un premier temps.
Direction donc le bus, sous bonne escorte.


photo dsc_0988-85015photo dsc_0989-83160photo dsc_0990

On repart en direction du hall A, d'où on vient. Plus précisément vers les portes situées côté Nord, les plus éloignées donc. On y arrive au bout d'une dizaine de minutes de trajet, nous faisant passer devant cet A320neo arborant la nouvelle livrée de la compagnie grecque.


photo dsc_0991_1

Et voilà OO-SSU, tout juste arrivé. Il devait repartir pour Naples, mais ce sera finalement notre deuxième (et dernier ?) A319 du jour, direction Lyon !


photo dsc_0992photo dsc_0993

11h20, après dix minutes d'attente, le temps que la préparation de l'avion se termine, nous pouvons quitter le bus et rejoindre la passerelle.


photo dsc_0996-53592

Nouvel instant (presque) porte, nouvelle pulvérisation d'accueil, on recommence à zéro.


photo dsc_0997-21994

Nouvelle découverte du siège et de la cabine.


photo dsc_0998photo dsc_0999

Juste à côté, le OO-SSS vient d'arriver et récupère le vol pour Naples que notre nouvel avion aurait dû opérer. Il n'aura qu'une vingtaine de minutes de retard.


photo dsc_1000

11h40 : le CDB annonce un départ à 50. Passagers et bagages sont à bord, nous attendons uniquement les derniers documents nécessaires pour le vol. Le vol durera 1h10.


11h48, portes fermées, les PNC sont dans les starting-blocks !


photo dsc_1001

Distribution d'une lingette désinfectante (qu'on n'a pas eu au premier embarquement), puis démonstrations de sécurité.


photo dsc_1002

Notre nouveau départ a lieu a 11h51 d'après cet écran.


photo dsc_1003_1photo dsc_1006

Le décollage offre de belles vues sur Bruxelles. On distingue bien au premier plan le quartier Reyers, site du Mediapark devant à terme rassembler de nombreuses entreprises de l'audiovisuel telles que la RTBF et RTL.
Plus loin, le parc du cinquantenaire. À sa droite, la Commission Européenne (le grand batiment à quatre branches). On distingue le quartier royal au fond à droite, entre autres.


photo dsc_1007_2photo dsc_1008

Puis Woluwe-Saint-Lambert


photo dsc_1009_1

Qui sera la dernière ville visible avant de rejoindre le beau temps.


photo dsc_1010

Il est maintenant midi, et un doute m'envahit soudain. Est-ce que va avoir à manger ? On a vu le déchargement du catering, mais pas le chargement. J'ai aperçu en embarquant des charriots étiquetés avec l'immatriculation de notre nouvel avion dans l'office. Mais contiennent-ils bien les plateaux prévus ?


photo dsc_1011

Oui, tout va bien ! Voici le plateau servi. Le petit pain et le croissant sont tièdes, mais un peu secs. Je ne serais pas surpris qu'ils ait été réchauffés à deux reprises.


photo dsc_1012

Et la même chose après déballage. L'assiette de charcuteries et fromage n'était pas présente lors du vol aller, je ne sais pas si c'est un ajout lié à notre retard.


photo dsc_1013

Les boissons sont en tout cas limitées aux boissons chaudes du petit déjeuner, je me contente d'une bouteille d'eau.


photo dsc_1014photo dsc_1015-94847

Je fais un tour aux toilettes, c'est moins classe que dans l'A330, mais propre.


photo dsc_1016

12h35, alors que nous descendions jusque là plein sud, un virage à hauteur de Besançon nous fait mettre le cap sur Lyon.


photo dsc_1017

12h45, annonce du début de descente et d'une arrivée dans 20 minutes. Il fait désormais 21 degrés à Lyon.
Il semble y avoir de spectaculaires vues sur les Alpes du côté gauche, je dois me contenter des alentours de Lons-le-Saunier. Ici l'Ain, et plus précisément le lac et barrage de Vouglans.


photo dsc_1020photo dsc_1022

Ambérieu-en-Bugey, et son fameux musée du Cheminot.


photo dsc_1024_1

…et sa base aérienne, dont les bâtiments sont judicieusement cachés par un nuage.


photo dsc_1025_1

Et finalement, Lyon et l'aéroport finissent par apparaître. On continue au sud parallèlement à la piste, en vue d'un virage par la droite pour se poser face au Nord.


photo dsc_1026photo dsc_1028_1

Virage que voici.


photo dsc_1029_1

Le château de Fallavier, en bas de la photo


photo dsc_1031_1

Et on se pose finalement à 13h05, soit "à peine" deux heures de retard.


photo dsc_1033photo dsc_1035_1photo dsc_1036

Air Corsica est là en force, avec deux 320neo, s'il vous plaît ! Débarquement sur le coup de 13h10, pour rejoindre un hall bagages bien rempli. Le terminal 1 a réellement rouvert cette semaine, mais à ce moment là il n'accueillait qu'un vol par jour, autant dire que les trois tapis du T2 n'étaient pas de trop !


photo dsc_1037photo dsc_1038-98962photo dsc_1039-62017

Les dessertes de l'aéroport par bus et autocar ont également repris !


photo dsc_1040

Les bagages mettront presque une demi-heure à sortir, il est 13h40 quand les premiers sont livrés. Autant vous dire qu'avec le déchargement-rechargement de la soute à Bruxelles, les priorités ne sont pas respectées.


photo dsc_1041

13h50, je quitte enfin l'aéroport avec le Rhônexpress. Astuce utile aux voyageurs de passage : la mezzanine en haut de la gare TGV offre un espace de travail d'un côté, et des transats de l'autre. #salonClasseEco


photo dsc_1042photo dsc_1043photo dsc_1044

Bon, vous voulez avoir des nouvelles de ce brave OO-SSB ? Il a visiblement passé cinq jours à Bruxelles… on n'était pas près de repartir avec ! Il a ensuite tenté un aller-retour à Milan qui n'a pas été un franc succès… mais impossible de savoir si c'était à nouveau un problème technique.


photo screenshot_20210717-175550_1

Sur ce, j'ai du sommeil à récupérer, je vous laisse avec un petit bonus Camerounais et lyonnais, pour vous récompenser d'avoir tenu jusque là !
Et bientôt de nouveaux récits. Avec un peu moins de surprises, mais non moins intéressants… ✈


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Brussels Airlines

7.8/10
Cabine7.0
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration8.5

THE LOFT by Brussels Airlines

7.4/10
Confort8.5
Restauration7.5
Divertissements7.5
Services6.0

Brussels - BRU

8.2/10
Fluidité8.5
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.5

Lyon - LYS

7.4/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services6.5
Propreté8.0

Conclusion

C'est la fin de mon épopée avec Brussels ! Malgré quelques péripéties, l'expérience aura été plaisante. L'amabilité et la bonne communication des équipages y contribue, tout comme la qualité générale du produit en classe Affaires.
Les aéroports de Bruxelles et de Lyon sont dans la moyenne haute. Je regrette toujours l'offre de restauration un peu limite à Lyon.
Le salon à Bruxelles est de très bonne facture, avec une restauration simple mais adéquate, et une grande variété d'espaces où s'installer. La fermeture temporaire des douches et chambres lui fait tout de même perdre quelques points.

Informations sur la ligne Brussels (BRU) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 14 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Brussels (BRU) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France Hop avec 7.3/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 17 minutes.

  Plus d'informations

16 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 576428 by
    F-OITN GOLD 1751 Commentaires

    Merci Wop pour cet opus où décidément rien ne se passe comme prévu !
    Comme souvent, j'aime bien lors qu'il y a ce genre d'aléas, car cela permet de voir la réactivité des équipes derrière et Brussels Airlines montre ici le professionnalisme de ses équipes. Un bon point aussi pour la PNC qui n'hésite pas à prêter son téléphone à une passagère !
    Tout est bien qui finit bien !
    Je n'avais jamais remarqué que les A319 SN étaient à haute densité (2 issues de secours sur les ailes au lieu d'une, comme Easyjet).
    Magnifiques maquettes à l'entrée du salon. J'aurai adoré voler à bord du 320 Rackham le Rouge !
    A bientôt :)

    • Comment 576684 by
      wop SILVER AUTEUR 343 Commentaires

      En effet, une bonne gestion et une bonne communication de l'équipage, ça a contribué à ce que tout le monde reste calme.
      J'ai posté mon vol avec F-HAPL, si tu veux de ses nouvelles. ;)

  • Comment 576446 by
    scorph GOLD 1520 Commentaires

    Bonjour Wop et merci pour ce report, décidément cette J Européenne de SN ressemble encore à quelques chose surtout quand on la compare avec ce qui ce fait sur LH... Si en plus le lounge est bon à BRU pourquoi ne pas tenter l'expérience Belge.
    Bonne gestion de l'aléa technique de la part de la part de la compagnie.
    Bonus très sympa, j'ai découvert la semaine dernière à l'approche de LYS que l'on voyait très bien la ruine du château de Fallavier.
    Bon vols !

  • Comment 576473 by
    nicobcn TEAM GOLD 6504 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Un incident bien géré par SN, le fait d'être dans le hub aide :)

    A bord une prestation adaptée au temps de vol et bien meilleure que ce que l'on retrouve sur LH sur des vols plus longs...

    A bientôt !

  • Comment 576529 by
    Esteban TEAM GOLD 16238 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage !

    Un incident très bien géré avec ce bord à bord qui se fait quand même assez rare.

    Le plateau est bien plus appétissant qu'à l'aller avec la charcuterie et les fromages.

    A bientôt !

    • Comment 576687 by
      wop SILVER AUTEUR 343 Commentaires

      C'est en effet un beau plateau. Intéressant bord à bord, mon premier. Le fait qu'on nous annonce très rapidement qu'on avait un plan B, le 2e avion, si le 1er ne pouvait pas être réparé a été très rassurant sur la poursuite du voyage.

  • Comment 576547 by
    AirBretzel GOLD 9661 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Un salon bien équipé, même si les douches ou les « nap rooms » sont fermés.
    Quel suspens pour savoir s’il y aura changement d’avion ou pas.
    Ouf le plateau du petit déjeuner est bien là.
    A bientôt

  • Comment 576633 by
    Papoumada SILVER 6566 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Covid = nap rooms et douches fermées : ça calme....

    "un gilet jaune plein de tâches de cambouis, signe évident de compétence. " ==> Un message politique subliminal?^^

    Le retard a-t-il excédé les 3 heures ouvrant droit à des compensations européenes?

    SN gère au mieux l'incident.

    J'adore la conduite défensive !

    Merci pour le bonus à la gloire des gambas XXL et des équipements made in China.

    A bientôt !

  • Comment 576742 by
    tsow SILVER 1994 Commentaires

    Merci pour ce FR!

    Le passage au salon est bien agréable, c'est un espace sympathique même si on se croirait effectivement parfois chez un concessionnaire automobile^^

    Problème technique très bien géré par SN à BRU.

    A bord, le plateau est très appétissant pour ce type de vol, c'est au-dessus de la moyenne européenne.

    À bientôt!

  • Comment 576891 by
    momolemomo GOLD 8011 Commentaires

    Dommage pour la nap room, elle avait l’air vraiment bien. Il y en a combien?
    “un avion d'Iberia qui passe par là, et pas des moindres. A330-200 ?” —> Je l’ai vu plusieurs fois sur Flightradar. Il y a quelques opportunités pour voler en Europe en 330 d’Iberia en ce moment.
    Ça a été laborieux mais le vol est bien parti ^^. Belle vue sur Bruxelles.
    Merci pour ce Fr et le bonus

    • Comment 577187 by
      wop SILVER AUTEUR 343 Commentaires

      Merci pour le commentaire. Il me semble qu'il y avait en tout 8 nap rooms + douches, 4 de chaque. Plus d'autres douches dans la section actuellement fermée vers le bar à bière.

Connectez-vous pour poster un commentaire.