Avis du vol Air France Hop Paris Clermont-Ferrand en classe Economique

Compagnie Air France Hop
Vol AF7752
Classe Economique
Siege 3A
Temps de vol 01:01
Décollage 10 Jul 21, 08:35
Arrivée à 10 Jul 21, 09:36
AF   #43 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 757 avis
paulvanalsten
Par GOLD 401
Publié le 14 juillet 2021

Bonjour à tous,  
Je vous retrouve pour un troisième FR, cette fois à destination de l’Auvergne et de la préfecture du Puy-de-Dôme: Clermont-Ferrand. 
Généralement, en préparant un week-end, j’ai déjà une idée de destination et je consulte ensuite les vols. Mais pour ce week-end de juillet, j’ai fait l’inverse - en cherchant au hasard les vols intérieurs les plus abordables. Tâche  particulièrementf audacieuse pour qui n’a rien réservé un week-end de grand départ!
Après une rapide recherche, force est de constater que toutes les destinations étaient affichées à des prix estivaux.
Toutes les destinations? Non, une seule ville résiste encore et toujours à ces montants insolents :-) C’est pourquoi je jette mon dévolu sur un aller-retour vers Clermont-Ferrand (CFE) me délestant de €93.12 (incluant la réduction liée à la carte Air France Week-End). 


Routing


A Roissy CDG, l’accès au terminal 2F n’est autorisé qu’aux passagers, au niveau des portes 6 et 13. Fort des expériences passées, j’ai déjà mon Memo Voyage à la main, et il est effectivement contrôlé succinctement à l’entrée porte 6.
Pénétrant dans l’aérogare, alors que je m’attends à la grande foule, j’ai la satisfaction de le découvrir…quasiment vide.


photo 0e668b6d-0a94-47eb-bddc-0c1dca37d7c8

C’est une grossière erreur de débutant car devant moi se situe la zone d’enregistrement de Turkish Airlines…qui n’a tout simplement aucun vol à cette heure-là. En revanche, les comptoirs Air France situés près de la porte 13 reflètent clairement la cohue des grands jours. 
Tout d’abord, direction la BLS pour imprimer mon boarding pass. Puis un coup d’oeil au FIDS pour trouver la porte d’embarquement, suivi d’un instant de frayeur car je ne trouve pas mon vol AF7752. Et je découvre finalement que le responsable du FIDS ne travaille probablement qu’à l’aube et au crépuscule, puisqu’il a omis l’ensemble des vols entre 8h et 21h :-) 


photo 067839aa-0b76-4dde-a573-0bb10c729409

Etant Platinum, j’ai pu passer airside par l’ ‘’Accès n°1’’ dédié aux clients SkyPriority. L’attente était minime, tout comme l’amabilité des agents du PIF. 
Mon vol partant de la porte F41, il faut traverser tout l’aérogare, sans succomber aux sirènes du Duty-Free.  


photo e7492415-0574-40e1-8775-0d08124a4175

Le nouveau lounge unique du 2F n’est pas encore ouvert, dommage. Je me dirige vers le salon du 2F2, dont l’étage supérieur est plein à craquer. Je m’installe donc au sous-sol afin de profiter du calme ainsi que d’un buffet copieux et de qualité :-)


photo 27736176-a598-43da-9cc0-0587da018080

La photo est trompeuse car cet étage inférieur se remplira également très rapidement. Par contre, pour se sustenter, il faudra monter d’un étage. 
J’observe que le FIDS affiche exclusivement des destinations vacances…et Clermont-Ferrand. Que les Auvergnats d’origine et d’adoption me pardonnent pour cette remarque bien peu diplomatique!


photo 651b0294-db21-4c6d-b929-217f6c869b81

A 8h, il est temps de descendre vers les entrailles du 2F, non sans avoir immortalisé au préalable cet Airbus 350 venu de la lointaine Singapour.


photo ccc7464c-58e3-4c4b-a703-51a63ddafa78photo 7e95cde0-f7b6-4b4d-9f03-b01e52c566ce

Lors d’un embarquement par bus, je mets toujours un point d’honneur à attendre l’ultime seconde pour embarquer. En effet, rien n’est plus irritant que de patienter 10 minutes à bord d’un bus bondé pour finalement voir arriver d’un pas nonchalant un unique retardataire! C’était bien sûr le cas ce jour…
Ne rigolez pas, je suis convaincu que plusieurs d’entre vous pensent exactement comme moi :-)


photo c0cc9df5-f9a1-4797-8a80-db0943d60bfa-86632

Le bus démarre enfin vers le terminal 2G où est garé l’avion, un Embraer 170 F-HBXL, dont c’est le premier vol de la journée. 
 Ce matin, il n’y a aucun cerbère réfractaire à la photographie. Tant mieux!


photo 21591dfd-14f5-40c3-be1b-56e6b5b18ea0

Ah, un léger retard de 8min est prévu puisque la mise en route est attendue pour 8h33.


photo 230c96cd-bfd1-46b4-9a53-88d1e4faeb8fphoto 3f12a6f5-7304-4c33-b046-c68bbf2d1a55

Le traditionnel instant porte


photo a6cb38c1-a2b4-42b7-8a56-06bb46f83f92

suivi du non moins traditionnel fuselage shot


photo 9bcdcb34-cbe7-4fea-8fc8-9e4349bf8c89

Une classique cabine d’Embraer avec ses sièges en 2-2, une configuration que j’apprécie.


photo 101be0ce-d073-4e62-8898-2396d091e2fc

Aucun pax sur ma rangée. Je contemple cette têtière que les experts marketing d’Air France auraient vanté avec un lyrisme inégalé.


photo 8d2b0a6b-b759-4a09-9594-fe8a8c74a67a

A gauche, cet Embraer 190 s’envolera une heure plus tard vers Brest.


photo c1a1448c-4129-4fc2-a314-57e6d35ba47b

Le repoussage s’effectue à 8h35 - soit 10min après l’horaire. 
Un autre Embraer 170 est moins chanceux. A destination d’Olbia, il accuse déjà 39min de retard.


photo 7bace51e-e68f-471e-b3dc-fb759ecf9a14

Un Dash 8-400 fraîchement arrivé du Grand Duché


photo e114539d-9dfd-482f-bb14-432b1483a8dc

Le roulage est assez long. Heureusement, l’ancien employeur de Ben Smith nous cède le passage.


photo ad2c7a2a-4c2c-4ce3-a23e-dc52c3ea26b1photo e8b43e1a-228d-4487-8efb-3864afcd71ed

A 8h50, sous un ciel bien peu engageant, l’Embraer s’aligne et décolle sur la 08L, face à l’est.


photo 24c39bfc-fcdf-40af-bcae-10fd39bb9df6photo 84af008a-5738-40da-be8a-e644937d30df

J’aperçois les long-courriers du terminal 2E


photo d7d50a2e-5a92-48f2-8aaf-e204f50e1d40

puis les court-courriers stationnés au Terminal 2G (toujours fermé). 


photo a6e9311e-4173-4b12-87af-741877a91fdf

A défaut de s’amuser, la croisière se déroule au calme malgré les nuages environnants. 


photo 33e2c350-6755-40b7-885d-0cad7de5836b

Le croissant du matin n’est pas encore revenu, mais le petit ‘’snack sucré’’ l’est - depuis le 01/07/2021. Je l’accompagne d’un café. 


photo 569d97a1-e349-4eea-a36c-acde45320e31

Vers 9h10, la voix de baryton du copilote résonne de son ‘’PNC, début de descente’’. 
Au dehors, le parc naturel du Forez.


photo 7a2523bc-b2c8-48c7-9621-b030a7056b37

Touchdown à 9h33 sur la piste 08


photo 1021603b-2a0c-4afa-9ca5-901eaaa11411

Bienvenue en Auvergne!


photo 460fae97-8104-4bc2-94c8-c83065906380

Le dernier virage s’effectue à 9h36 avec un retard de 11min.


photo 74641ab7-2ed2-4c1a-88b5-932f9b853691

Ayant entendu l’annonce habituelle de distanciation sociale, les pax restent sagement assis puis débarquent tranquillement. 


photo c1fc68f7-56ef-41ed-96b5-3a5427597578photo ee43cfc8-4b41-4777-9ba8-88144fe18a86

Je rejoins le terminal


photo 8bff81d1-d7cb-4ba5-a66d-7c961e66b1d6

Un nombre impressionnant de vols est programmé pour la journée:


photo d9fb333c-901f-4b2d-9479-076bfb9da69f

La zone des arrivées, où ce n’est visiblement pas l’heure de pointe. 


photo f245372c-e534-4dbc-9cd2-9359e9da139a

Et la zone d’enregistrement qui brille également par sa fréquentation. 


photo 395230d9-edef-418b-95d8-8574c140d69d

A l’étage, je découvre une petite exposition sur l’histoire de l’aéroport. Surprenant d’apprendre qu’il y a eu des vols charters transatlantiques. Autre époque…


photo d041ce5d-c0fe-49b4-9b48-9f334d78c591photo 497383e3-1511-437a-b2a0-7fa27708fc74

Je quitte le terminal et me retrouve face à la belle silhouette d’un avion Breguet-Michelin


photo 7c236d93-53a8-4cfe-8476-2292f12033e3

Un au-revoir au F-HBXL qui prépare son retour sur CDG


photo 93083f80-089b-4aa6-bdf3-17dbb1444690

Une ligne de bus et de TER permet de rejoindre le centre-ville. 


photo e05ff02d-58cf-4bcf-8401-0e5cec1c174e

Voyons si un TER va bientôt arriver


photo 12e29519-2b5b-44ca-b7a9-8911965348e0

Ah ben non, l’offre de trains le samedi est visiblement très limitée!


photo b386507a-c1f9-424f-98fe-cb60a127d933

Ce sera donc le bus (ligne 20) qui circule environ toutes les heures le week-end. 


photo 6b4bf863-d522-4532-90cf-00d436acfd82

Et j’achève ainsi ce FR avec une vue sur le Puy-de-Dôme. 

Merci de m’avoir lu et à bientôt.


photo a998eb85-c8eb-4141-a341-5ab170325c98
Afficher la suite

Verdict

Air France Hop

7.2/10
Cabine8.5
Equipage8.5
Divertissements5.0
Restauration7.0

Paris - CDG

6.8/10
Fluidité6.5
Accès7.5
Services7.0
Propreté6.0

Clermont-Ferrand - CFE

8.5/10
Fluidité9.5
Accès8.0
Services7.0
Propreté9.5

Conclusion

Un court vol intérieur que j’ai surtout choisi pour son prix. En effet, pour un week-end de grand départ et comme je m’y suis pris très tard, il ne restait que CFE à un tarif raisonnable.
CDG reste fidèle à elle-même: les cerbères du PIF, le salon AF surchargé, l’embarquement par bus avec ses éternels retardataires.
Rien à redire sur le vol lui-même. J’apprécie la configuration 2-2 des Embraer. Et le gâteau a fait son retour pour accompagner les boissons.
CFE est un aéroport sympathique, mais surdimensionné au vu du trafic actuel. Le temps est loin où Regional y opérait un hub de correspondance.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Clermont-Ferrand (CFE)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 11 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Clermont-Ferrand (CFE).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Carpatair avec 7.6/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 0 minutes.

  Plus d'informations

0 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.