Avis du vol Ethiopian Airlines Addis Ababa Paris en classe Affaires

Compagnie Ethiopian Airlines
Vol ET734
Classe Affaires
Siege 6A
Temps de vol 07:40
Décollage 27 Fév 22, 00:30
Arrivée à 27 Fév 22, 06:10
ET   #42 sur 94 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 113 avis
Flight-Report
Publié le 6 avril 2022

Sur un continent où le secteur aéronautique se compose essentiellement de compagnies régionales et de tailles modestes, Ethiopian Airlines se démarque nettement avec ses 125 appareils et sa stratégie de hub and spoke depuis sa base d'Addis Abeba. La compagnie, qui a fêté son 76e anniversaire en décembre 2021, est présente depuis plusieurs dizaines d'années en France où elle fait d'ailleurs parti des rares compagnies à ne jamais avoir cessé de voler pendant la pandémie de covid-19. Pour soutenir sa stratégie de super-connecteur, l'aéroport d'Addis Abeba a par ailleurs inauguré un nouveau terminal fin 2020 de 43,000m² lui permettant d'accueillir 22 millions de passagers par an.

Au départ de Paris Charles de Gaulle, la compagnie éthiopienne propose un vol quotidien opéré par son avion flagship : l'Airbus A350-900. 4 de ses 18 Airbus A350 sont d'ailleurs équipés d'un nouveau siège en classe Affaires (Cloud Nine) offrant un accès direct au couloir pour tous ses passagers.

C'est à l'occasion d'un déplacement à Addis Abeba que Flight-Report à pu découvrir les deux produits Cloud Nine disponibles sur Airbus A350, le centre d'entrainement des équipages et bien sûr le nouveau terminal 2 de l'aéroport Bole. 


Routing


Avant de débuter notre trajet retour vers Paris Charles de Gaulle, Flight-Report a eu l’opportunité de visiter le siège d’Ethiopian Airlines et plus particulièrement son centre de formation pour la maintenance et l’entrainement du personnels navigants commerciaux et techniques.


photo 0000

dans les coulisses de la formation d'ethiopian airlines


L’histoire d’Ethiopian Airline est remarquable et débute en 1935 avec le colonel John Charles Robinson, l’un des premiers aviateurs afro-américain et qui formera dix ans plus tard, les premiers pilotes de la compagnie.


photo 0000a

Les équipements de formation pour les hôtesses et stewards sont modernes, on y retrouve notamment plusieurs simulateurs de portes, seriez-vous reconnaître les types d’appareil ?


photo 0008photo 0009photo 0010

Mais aussi du système de divertissements, la compagnie étant cliente de l’équipementier Thales.


photo 0011

Plusieurs scénarios d’urgences peuvent être simulés dans ces cabines plus vraies que nature.



Au niveau de la maintenance, la compagnie a acquis des compétences pour réparer des pièces en composite, c’est devenu important maintenant que la compagnie exploite majoritairement des Boeing 787 et Airbus A350 pour ses liaisons long-courriers.


photo 0017

Le workshop regroupe de nombreuses pièces détachées et notamment les fameuses boites noires, elles sont particulièrement lourdes !


photo 0018

Mais l’investissement le plus lourd et le plus remarquable est fait pour les pilotes avec la présence de 7 simulateurs sur vérins (full flight simulators). C’est le plus grand centre de formation PNT du continent africain et même des pilotes des compagnies étrangères viennent se former ici.


photo 0018a

Au programme du jour pour notre équipage de Boeing 777, plusieurs décollage avec panne moteur après la vitesse de décision (V1) suivi par plusieurs atterrissages par faible visibilité.


photo 0019photo 0020

L’instructeur est assis dans le cockpit et peut simuler les différents scénarios météo et bien évidement les pannes.


photo 0021

Le lendemain, retour à l'aéroport d'Addis Abeba Bole et son nouveau Terminal 2.

L'accès au niveau départ par la passerelle n'est pas encore disponible et il faut donc passer par le rez-de-chaussée. 


photo 0022

Une première partie de cette extension a été inauguré en 2019 et ADPI fait d'ailleurs parti des prestataires.


photo 0023

Un premier filtre de sécurité est à passer au pied du terminal avant de pouvoir accéder au niveau supérieur.


photo 0024

Les volumes sont grands et le terminal est lumineux.


photo 0025

enregistrement


La première allée d'enregistrement est entièrement réservée aux passagers Club Nine et Star Alliance Gold.


photo 0026photo 0028photo 0029

Avec une zone d'attente adjacente plus confortable.


photo 0027

Il est aussi possible de récupérer sa carte d'embarquement directement depuis l'une des bornes automatiques.


photo 0030

C'est l'option que je choisis


photo 0031

L'émigration et la sécurité se passent rapidement grâce au files prioritaires "Gold Track".

La salle d'embarquement est toute en longueur avec la même armature de toit visible mais plus bas de plafond.


photo 0031a

On retrouve plusieurs salons, restaurants…


photo 0032

…et boutiques diverses


photo 0033photo 0033a

Certaines n'étant pas encore ouvertes


photo 0034

Je profite de mon avance pour faire un peu de spotting bien que l'après-midi soit particulièrement calme, les deux plages de correspondances de la compagnie étant tôt le matin et tard le soir.

Dash 8-400 qui opèrent la majorité des liaisons domestiques et quelques unes des liaisons internationales les plus proches. 


photo 0035

La compagnie en possède 21.


photo 0038

Un Boeing 737-800 en préparation pour Istanbul, c'est l'un des 21 exemplaires, à noter que 3 d'entre eux ont été transformés en full cargo.


photo 0038a

L'un des 4 Boeing 777-300ER d'Ethiopian, l'appareil le plus capacitaire de sa flotte avec un total de 393 sièges.


photo 0038b

Ethiopian dispose de 3 salons dans ce nouveau terminal. On commence par le Sheba Silver Lounge qui est offert pour ses membres Silver du Sheba Club, il est partiellement ouvert sur le terminal…


photo 0041

Puis nous avons le Sheba Cloud Nine Lounge et enfin le Sheba Platinum Star Gold Lounge qui se trouvent côte à côte.


photo 0042

sheba cloud nine lounge


Voyageant en classe affaires, j'ai donc accès au Sheba Cloud Nine Lounge.

L'accueil est cordial et on tombe dans un premier temps sur cet espacé dédié au café, L'Éthiopie étant le cinquième plus gros producteur au monde.


photo 0042a

Le salon est tout en longueur avec de la lumière naturelle au bout du couloir.


photo 0042b

Différentes zones d'attente


photo 0042cphoto 0042dphoto 0042e

La zone principale regroupe l'espace restauration et le bar.


photo 0043aphoto 0043bphoto 0043

Des fauteuils confortables font face à la vue…


photo 0044

…non pas vers les avions mais vers le parking et la ville d'Addis Abeba en arrière plan.


photo 0045

Dans les autres espaces, une salle TV…


photo 0047

…une zone pour les jeunes enfants…


photo 0053

…les fumeurs…


photo 0054

…et enfin les dormeurs !


photo 0054a

Des douches sont aussi accessibles pour se rafraîchir avant le vol


photo 0054b

Et pour nos appareils énergivores, de nombreuses prises AC et USB sont présentes dans le sol mais elles sont bien souvent trop difficiles à sortir ou alors cassées.


photo 0054c

Toutes les boissons alcoolisées sont à commander depuis le bar.


photo 0056

On y retrouve les mêmes alcools et vins que ceux à bord…


photo 0056a

…y compris le champagne Lallier.


photo 0057

Les softs sont eux en libre service


photo 0058

Les verres sont particulièrement imposants, en particulier les coupes avec leurs énormes pieds, cela change des compagnies qui utilisent des verres dinettes même au sol.


photo 0058aphoto 0061

La restauration est répartie entre ce buffet dédié pour les entrées.



Et la zone principale qui regroupe de nombreux plats chauds proposant des spécialités éthiopiennes (Doro Wot, Miser Key Wot) et des plats internationaux plus classiques.



Et les desserts : fruits frais coupés ou pâtisseries.


photo 0078photo 0079

La stratégie de hub d'Ethiopian Airlines s'illustre parfaitement avec le panneau d'affichage des vols , la quasi-totalité des vols européens partent entre 22h et 2h du matin.


photo 0079a

Avec 26 Dreamliner dans sa flotte, le Boeing 787 compose la colonne vertébrale de la stratégie long-courrier de la compagnie.

Dont 19 exemplaires de la version -8, la plus courte… 


photo 0080

…et 7 exemplaires de la version -9.


photo 0080a

Du côté Airbus, ce sont 18 Airbus A350-900 dont ici le dixième livré avec un sticker "10th A350" pour l'occasion.


photo 0081

Mais pour nous ce soir, c'est le ET-AYA, l'un des plus récents de la flotte et qui dispose donc de la nouvelle cabine Cloud Nine.


photo 0085photo 0086

embarquement


L'embarquement est organisé par zone…


photo 0090

…avec la zone 1 réservé pour les passagers prioritaires.


photo 0090aphoto 0090b

Une seule passerelle est connectée au niveau de la porte 2 gauche.


photo 0091photo 0091a

Accueil à bord souriant avec la distribution de deux lingettes désinfectantes comme à l'aller.


photo 0091b

Certaines des photos de la cabine ci-dessous ont été prises lors du Dubai Air Show 2021.

On commence par la cabine économique, un total de 318 sièges configurée en 9 de front. 


photo 0092photo 0092a

Les écrans sont plus grands par rapport aux premiers A350 de la compagnie.


photo 0092b

Et la nouvelle classe Affaires Cloud Nine, 30 sièges entre les portes 1 et 2.


photo 0093a

Une configuration en quinconce qui permet d'offrir un accès direct à tous les passagers. Il s'agit du siège Optima de l'équipementier français Safran Seats.


photo 0093b

Les sièges au centre alternent entre ceux séparés par la tablette…


photo 0093c

…et ceux côte à côte, plus adaptés pour les couples.


photo 0093d

Sur les côtés, les sièges sont soit proches de l'aller (rangées impaires) soit proches du hublot (rangées paires).


photo 0094

Les gabarits plus important préféreront le siège côté allée plus large et plus accessible.


photo 0094a

Alors que ceux voulant plus d'intimité et être plus proche du hublot préféreront un siège coté hublot, comme ce fut mon cas sur ce vol.


photo 0096

L'armement cabine comprend l'oreiller et la couverture.


photo 0097

Le casque dans le rangement sur le côté qui regroupe aussi la fiche de sécurité.


photo 0099photo 0112

Liseuse individuelle au niveau de la tête


photo 0098

Les commandes du siège sont très simplifiées avec une indication verte quand celui-ci est correctement remonté.


photo 0100

L'écran en face est fixe et d'une bonne dimension. Il s'agit ici du système de divertissements Thales qui ne souffre donc pas des problèmes de reflets d'autres fournisseurs.


photo 0101

La boite à pieds est profonde et assez large, elle dispose aussi d'un rétro-éclairage.


photo 0102

Le coffre de rangement renferme la télécommande de l'IFE et un miroir.


photo 0103

Alors que les prises (AC et USB) sont directement accessibles en dessous.


photo 0104

Les deux (petits) accoudoirs sont relevable pour gagner en largeur d'assise, notamment pendant la nuit.


photo 0106photo 0107

La têtière ajustable 


photo 0108

Il est possible d'avancer un peu le panneau extérieur du siège pour gagner en intimité, mais on est loin d'une véritable porte.


photo 0109

Une patère :


photo 0110

Et enfin la tablette qui se trouve sous l'écran, il suffit de pousser pour la faire sortir.


photo 0111

L'équipage distribue dans un premier temps une bouteille d'eau et la trousse de confort.


photo 0112a

Suivis par un verre d’accueil, j'opte pour du champagne. 


photo 0113

Et enfin des stickers si on souhaite être réveillé.


photo 0117

Le système de divertissements étant accessible au sol, j'en profite pour débuter un film car le temps de vol est court.


photo 0114

Prêt au départ !


photo 0118

Roulage pour la piste 07R.


photo 0119

Au revoir Addis Abeba!


photo 0120

En vol


Cap au nord-ouest.


photo 0121

Il faut compter un peu plus de 7 heures de temps de vol dans ce sens là pour rejoindre Paris.


photo 0122

diner


Le service débute rapidement, en raison de l'horaire tardif du départ, il n'y a pas de service apéritif contrairement à l'aller, cependant le service reste sans plateau et à l’assiette.


photo 0133

Sans les opercules de protection et après la proposition de pains chauds.


photo 0134

L'entrée se compose de crevettes marinées et de houmous.


photo 0135

Salade verte avec olives, poivrons jaunes, olives, concombres et tomates séchées.


photo 0137

Parmi les plats chauds, j'opte pour le saumon accompagné de légumes


photo 0138

Le service se termine avec le passage du chariot à fromages, fruits frais et desserts.


photo 0139

Je fais l'impasse sur le fromage et les fruits mais j'accepte l'entremet au chocolat blanc et fruits rouges.


photo 0140

Un diner d'une bonne tenue et bien présenté, avec le reproche cependant de ne pas avoir de menu.


système de divertissements


Le casque à atténuation passive du bruit ambiant et la télécommande tactile de l'IFE


photo 0140a

L'interface est disponible dans 6 langues dont le français.


photo 0140b

L'écran d'accueil est simple avec les différentes catégories directement accessibles.


photo 0140c

On retrouve une centaine de films mais assez peu de nouveautés.


photo 0140d

Mais tout de même deux films français dans la sélection européennes.


photo 0140e

De nombreux programmes TV dont plusieurs pour les avgeeks…


photo 0140f

…comme ce reportage d'une heure et demie passionnant mais que je n'ai découvert qu'en fin de vol :(


photo 0140k

De la musique


photo 0140g

Des jeux


photo 0140h

Le QR code pour accéder au menu (mais qui ne fonctionne pas)


photo 0140i

Et enfin de nombreuses pages sur la compagnie.


photo 0140j

repos


Le siège est transformable en lit plat.


photo 0141photo 0142

Le silence de l'A350 est vraiment appréciable sur les vols de nuit.

Je me réveille alors que nous survolons le Lac Leman. 


photo 0143

Le temps est dégagé et on distingue facilement la ville de Genève.


photo 0144

petit-déjeuner


Le petit-déjeuner est sensiblement identiquement à l'aller : proposition d'une boisson chaude accompagné d'une assiette de viennoiseries.


photo 0145

approche et arrivée


Approche pour une arrivée face à l'est avec vertical terrain comme le veut la procédure tôt le matin (j'imagine pour réduire les nuisances sonores des riverains)


photo 0146photo 0147

Atterissage en 08R suivi d'un roulage pour un parking au large du Terminal 2A.


photo 0149photo 0150

Le premier bus est réservé aux passagers business, il nous déposera au Terminal 2C suivi par une vérification de tous les passagers par la croix rouge de notre preuve de vaccination ou de notre test.


vidéo



PRATIQUE
Ethiopian Airlines
est présente en France au départ de Paris Charles de Gaulle avec un vol quotidien et au départ de Marseille Provence avec trois vols par semaine (via Genève).

La compagnie propose des correspondances rapides via Addis Abeba vers près de 80 destinations de 39 pays africains comme par exemple l'Afrique du Sud, le Kenya, la Tanzanie, les Seychelles ou bien encore Madagascar.

Les Airbus A350-900 sont configurés pour accueillir 30 passagers en classes affaires (Cloud Nine) et 318 passagers en classe économique. 


Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d'Ethiopian Airlines.

Afficher la suite

Conclusion

Avec ses vols de nuit tant à l'aller qu'au retour, Ethiopian propose un temps de voyage optimisé vers ses nombreuses destinations africaines. L'Airbus A350 qui est proposé au départ de Paris est un superbe appareil bien que l'aménagement retenu pour ses premiers exemplaires n'offre pas un accès direct au couloir. Si on apprécie fortement le service à l'assiette et la qualité du catering, on regrette tout de même l'absence de menu et de carte des vins. A noter également que la compagnie n'a pas pris l'option de l'éclairage d'ambiance (mood lighting) et des caméras extérieures pourtant bien appréciés des clients. Le petit déjeuner avant l'arrivée est léger mais a le mérite de maximiser le temps de repos sur ce vol relativement court.

LES PLUS :
- Nouveau Terminal d'Addis Abeba
- Zone d'enregistrement dédiée et passage rapide des formalités pour les passagers Cloud Nine
- Salon Ethiopian Airlines spacieux, agréable, avec tous les services attendus, offre de restauration importante et bar complet
- Cabine aérée et spacieuse grâce notamment à l'absence de coffres à bagages au centre
- Nouveau siège offrant un accès direct au couloir et une meilleure intimité
- Equipage agréable et très présent
- Service complet à l'assiette avec de nombreux choix de l'entrée au dessert
- Choix important de vins
- Confort de l'Airbus A350 : silence à bord, pressurisation plus basse, air moins sec
- Grand écran HD, interface en français et casque à atténuation passive du bruit ambiant
- Compagnie membre de Star Alliance

LES MOINS :
- Nombre limités de films récents sur le système de divertissements
- Pas de menu ni de carte des vins imprimés
- Absence de mood lighting
- Petit-déjeuner léger
- Débarquement souvent au large à Paris

Informations sur la ligne Addis Ababa (ADD) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Addis Ababa (ADD) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Ethiopian Airlines avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 7 heures et 56 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 600025 by
    GregLYS TEAM SILVER 1459 Commentaires
    Merci pour ce report.

    Plus je lis de reports sur ET et son A350, plus je rêve de voyager avec.

    Service d’un très bon niveau, confort correct, la prestation est sérieuse.

    Super cette visite du centre formation. On voit que cette compagnie est vraiment une référence sur le continent africain.
    • Comment 600076 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 486 Commentaires
      Bonjour Greg et merci pour ton commentaire.
      ET est une compagnie sérieuse avec une flotte moderne et maintenant un nouveau terminal qui facilite les correspondances.
      Son réseau en Afrique est inégalé.
  • Comment 600032 by
    TonTonChristian SILVER 847 Commentaires
    Merci Flavien pour ce récit de ce vol sponsorisé.
    Merci également pour la description des sièges centraux "honeymoon".
    Il semble que ce soit les mêmes de ceux d'AF dans leur nouvelle cabine B777 COI et sur leur A350.
    On dit que les sièges centraux dit "honeymoon" sont moins larges que ceux des hublots et moins confortable.. Etait-ce le cas ?
    A bientôt pour d'autres aventures.
    • Comment 600078 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 486 Commentaires
      Bonjour Christian,
      Oui il s'agit du même siège qu'AF (359, 77W COI) : le Optima de Safran Seats.
      Les sièges honeymoon sont comme les sièges côté hublot, donc un peu moins large que ceux proche des allées.
      A bientôt
  • Comment 600040 by
    Aigle_voyageur 856 Commentaires
    Merci Flavien pour ce vol de retour. :)

    Superbe visite des locaux de formation d'ET ainsi que son hub, avec une référence à l'actualité aéronautique en ce moment (au niveau du simulateur).

    Ça fait drôle de proposer un lounge pour les passagers "Silver" en "semi-intimité" quand on voit ailleurs que seuls les passagers "Business Class" et encartés Gold ou plus sont autorisés. Est-ce qu'il acceptait éventuellement des passagers voyageant en Economy ou sans statut ?

    Sympa l'entrée du Lounge dédié au café surtout quand l’Éthiopie, en plus d'être un important producteur, serait connu comme étant le berceau de la boisson...

    Pour ce qui est de la configuration par rapport au vol aller, y a pas photo.

    A bientôt. ;)
    • Comment 600079 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 486 Commentaires
      Bonjour, avec plaisir!
      Un super moment de voir les coulisses et de suivre une séance d'entrainement pendant une heure dans la cabine du simulateur!
      Le salon Silver est uniquement pour les membres ShebaMiles voyageant en classe économique,
      Cette configuration est en effet plus appréciable tout en gardant la même capacité.
      A+
  • Comment 600155 by
    Mathieu82 640 Commentaires
    Merci pour ce FR avec les coulisses. Très bel avion ce 350 (mon préféré). Belle cabine. Par contre je suis d'accord, petit déjeuner léger. Après le vol est court. Et le parking au loin n'est pas très premium. Sans doute pour une question de coût. Merci
    • Comment 600249 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 486 Commentaires
      Tracter un avion n'est pas gratuit et comme l'avion doit rester toute la journée à CDG, c'est assez courant que le débarquement se fasse au large, d'autant plus que les places manquent le matin au 2A/C (ce qui n'est pas le cas le soir au départ).
      A+
  • Comment 600266 by
    padawan SILVER 2022 Commentaires
    Merci pour le retour !
    Très intéressante expérience au siège d'ET : ils sont sacrément équipés !
    S'agit-il vraiment d'un nouveau terminal ? Si je compare avec d'autres FR, il semblerait que cela soit plutôt une rénovation (qui a surtout profité aux 3 salons qui ont été déplacés).
    Belle presta à bord, aussi qualitative qu'à l'aller.
    L'avion reste toute la journée à CDG ? Avant Covid, les vols continuaient jusqu'à BRU et l'avion passait la journée à BRU (où le parking est moins cher qu'à CDG).
    • Comment 600487 by
      Flight-Report TEAM AUTEUR 486 Commentaires
      Si j'ai bien compris, il s'agit d'une extension du terminal existant (T1) et ce nouveau bâtiment (T2) est bien neuf mais il a ouvert en plusieurs phases plus ou moins terminés.
      Le vol vers BRU est détagué depuis plusieurs années de CDG donc en effet l'avion reste bien à Paris toute la journée.
      à bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.