Avis du vol Air France New York Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol 007
Classe Affaires
Siege 4A
Temps de vol 07:40
Décollage 31 Mai 22, 19:30
Arrivée à 01 Jui 22, 09:10
AF   #20 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5176 avis
opoman
Par BRONZE 2924
Publié le 6 août 2022

Bonjour à tous,
Aller, après une petite semaine passée à NYC, il est temps de rentrer en France.
Et pour le retour, je vous propose quelque chose d'un peu moins exotique que pour l'aller. En effet, je privilégie un vol direct, à un horaire qui me permettra d'enchaîner directement sur ma journée de travail. C'est donc avec Air France, sur la 007 que je retrouverais Paris.


Routing


A l'aeroport


Pour ma dernière nuit dans la grosse pomme, pas de folie en plein Manhattan, je choisi de retenter l'expérience du TWA hôtel qui m'avait enthousiasmé lors de mon passage précédent en Novembre 2019. Quelques photos suivront en bonus, mais clairement, la qualité n'était pas au rendez-vous et le Covid à fait beaucoup de mal au lieu!
C'est donc depuis le TWA situé au terminal 5 que je me mettrais en route relativement tôt (en effet, le check-out standard au TWA est à 11h, et il vous sera demandé 50$ hors-taxes pour pousser jusqu'à 14h puis 25$ de plus par heure supplémentaire)


photo 1

Le temps est magnifique, et le bâtiment superbe sous ce soleil!
L'hôtel a l'énorme avantage d'être connecté directement à l'aéroport par l'AirTrain, qui est accessible à seulement quelques encablures.
Il relie tous les terminaux de JFK en une boucle, et la fréquence est tout à fait correcte.


photo 2

En moins de 8 minutes, je suis au terminal 1 qui accueille, entre autres, les vols Air France.
Le patriotisme Américain est résumé sur cette (belle) photo, qui vous accueille dès la sortie de l'AirTrain


photo 3

En contre-bas, il est possible de voir l'affluence sur les contrôles, pour l'instant, tout est particulièrement calme, avec sur la gauche, la file dédiée aux passagers prioritaires.


photo 4

L'enregistrement des vols AF s'effectue sur la partie droite du terminal. Et à partir de 16h30, c'est un enchainement de vols AF qui partent de JFK:
AF23 à 16h30 // AF15 à 17h 30 // AF7 à 19h30 // AF11 à 21h… et les kioskes d'enregistrement pour les bagages sont pour l'instant fermés.
Idem pour la zone censée accueillir les passagers La Première… (j'espère au moins qu'il est possible d'anticiper son enregistrement en prévenant en avance de son arrivée)


photo 5

A 13h, les comptoirs ouvrent. Il y a véritablement foule au dépose bagages, et des agents AF passent parmi les files pour indiquer que pour le moment, seuls les passagers des vols de 16h30 et de 17h30 sont autorisés à déposer leurs bagages. Je fais la sourde oreille, et bien m'en a pris puisqu'à mon arrivée au comptoir SkyPriority, l'employé m'indique qu'il est anormal de faire patienter des passagers haute contribution alors que les comptoirs sont ouverts. Je le remercie chaleureusement et passe devant l'imposante file d'attente.


photo 6

A gauche toute après le dépose bagages, la file prioritaire étant située de l'autre côté, tout comme l'accès général en fait :)
Et vous retrouvez, vue du sol, la zone que je vous présentais il y a quelques photos!
Assez peu de monde, mais assez peu de scanners ouverts également. Les agents sont, comme souvent très peu aimables… on nous demande d'enlever nos chaussures. Et ils en rajoutent une couche en spécifiant que si un bagage est mis de côté pour un screening supplémentaire, son propriétaire devra s'armer de patience - annonçant jusqu'à 90 minutes pour procéder à ce contrôle supplémentaire. Même en ayant l'habitude de voyager, je croise les doigts pour ne rien avoir laissé trainer!


photo 7

Plus de 25 minutes pour passer l'obstacle, mais je peux souffler, ça aurait pu être pire de ce que je comprends.


photo 8

Au terminal 1 de JFK, on est pas obligé de passer par une zone de Duty Free oppressante pour aller aux portes. Certes, il y a quelques boutiques, mais rien qui ne ressemble à un parcours tortueux réfléchis par un spécialiste du marketing qui aurait pu travailler chez Ikea.


photo 9photo 10

Le salon AF, visible de loin, est situé au bout du terminal, tout proche de la porte N°1


photo 11

Il y a de moins en moins de kakemono, j'ai souvenir d'une époque où l'entrée était entourée d'une dizaine de silhouettes d'hôtesses en carton!
A noter cependant l'accès aux passagers Saudia et JAL.


Salon: AF JFK Lounge


photo 12

Il n'y a encore quasiment personne, et j'en profite pour discuter rapidement avec l'agent en charge de l'accueil.
Il m'indique que les soins au salon viennent de réouvrir mais qu'aujourd'hui la préposée n'est pas là.
En face de lui, un totem qui date un peu, puisque les célébrations datent d'il y a un an! Pour ceux que ça intéresse, le vol inaugural, effectué en DC4, mettra près de 24h pour rallier Orly à NYC, non sans avoir fait deux escales entre-temps (en Irlande et à Terre Neuve)


photo 13

En cas d'affluence, une zone d'attente est située juste à l'entrée du salon.


photo 14

Derrière le comptoir d'accueil, les escaliers menant à l'étage, et dont les conditions d'accès ont évoluées ces dernières années. En effet, à l'époque, seuls les passagers Business étaient éligibles à cet accès, mais post-covid tout le monde peut y accéder.


photo 15

Des sanitaires sont présents dans le salon, à gauche sur la photo.


photo 16

En continuant tout droit, on accède aux espaces de détente.
Les télécommandes pour les TV sont disponibles sur demande.


photo 17photo 18

On sait chez qui l'on est!


photo 19photo 20

Bon en revanche qu'est ce qui cloche ici? Le salon a été refait à neuf toute fin 2018, et il n'a pas du voir passer beaucoup de monde au cours des deux dernières années, mais la moquette est dans un état déplorable. Aurait-il été compliqué de la changer, ou à minima de la nettoyer pendant la pandémie. C'est dégueulasse et ça fait clairement mauvais effet, après les pax pourraient aussi se responsabiliser un minimum!


photo 21photo 22

La zone de restauration du RDC, avec quelques tables pour en profiter.


photo 23

Et le protocole est adapté pour répondre aux contraintes sanitaires.


photo 24

ah ben oui, là il y à quand même peu de risque de propagation de la maladie… il est 13h30 pour indication.


photo 25

Dans les faits, seuls ces quelques sandwiches sont disponibles pour le moment.


photo 26

et venez pas me parler de l'excuse sanitaire pour justifier cela, sinon il faut être irréprochable, et cet emballage ouvert devrait éliminer de fait ce sandwich.


photo 27

Ah non, j'ai été mauvaise langue, des produits laitiers, des hydrates de carbone et quelques fruits complètent l'offre du moment.


photo 28photo 29

Alors, oui il est encore tôt et le gros de la foule n'est pas encore là, mais il n'y a sans doute pas que les passagers AF qui utilisent ce salon, et il n'est pas normal d'avoir une offre aussi pauvre pour les premiers arrivants.
L'offre liquide est quant à elle, parfaitement en place, avec quelques hard, des vins, y compris du champagne, et des softs.


photo 30photo 31

Sans surprise, la presse n'a pas survécu au covid, et ces étales désespérément vides, à défaut de retrouver leur utilité première, pourrait être mieux utilisées non?


photo 32

Le wifi fonctionnera correctement, me permettant de suivre Roland Garros, et le code n'a pas changé depuis mon dernier passage il y a près de 3 ans.


photo 33-52205

Quelques douches sont disponibles dans les sanitaires et sont accessibles sans autre contrainte que de franchir les portes.
Des kits serviettes sont directement mises à disposition.


photo 34photo 35

Une fois revigoré, je file m'installer à l'étage qui est nettement plus lumineux,


photo 35a

mais dont l'utilisation semble avoir été pensée pour la restauration des passagers plutôt que pour leur repos.



La vue est très agréable et permet de jeter un dernier coup d'oeil à la grosse pomme avant de partir!


photo 49photo 50

Il faut finalement attendre plus de 14h pour pouvoir manger quelque chose de décent avec la mise en place de ces cocottes en fonte bien de chez nous. L'offre est répliquée en haut et en bas du salon.


photo 41

Y compris sur les boissons.


photo 44photo 45

Le menu est disponible en scannant un QR code.


photo 42

et dans les faits, cela donne ce qui suit:


photo 43

Les plats chauds ne sont pas en libre service, alors que les boissons, elles le sont (allez comprendre)
Et j'arriverai sans mal à trouver de quoi me sustenter (ici des pates en guise d'entrée, et sans illustration, le bœuf bourguignon qui pourrait respecter un peu plus les marqueurs qu'on est en droit de retrouver pour un tel plat)


photo 46

L'ensemble est bon, et vous aurez pu voir sur la photo précédente que je n'ai pas mangé seul.
J'ai en effet réussi à inviter un des amis avec qui je viens de passer la semaine à NYC, bien que celui-ci ne soit pas sur le même vol que moi (dans les faits, il rentrait sur ORY 15 minutes après moi)

Enfin, la spécificité de ce salon au départ de JFK, c'est de proposer le dine service qui permet, uniquement pour les passagers J, de se restaurer au sol avec les mêmes plats que ceux proposés en vol. Cependant cette option n'est prévue que pour les passagers des vols les plus tardifs, à savoir AF009, AF011 et AF017.
Des tables sont donc un peu plus élégamment dressées, toujours à l'étage supérieur du salon.


photo 47photo 48

Des annonces sont faites dans le salon pour prévenir du début des opérations d'embarquement.
C'est donc vers 18h50 que nous quitterons les lieux, qui ne sont pas désagréables, mais qui pourraient être améliorés (meilleure nettoyage, plus grande disponibilité de l'offre solide dès le début de l'après-midi, retour des services d'avant Covid presse, massages…)
Mais ce fichu virus se rappelle toujours à nous!


photo 51

Arrivé en porte, je constate beaucoup de monde dans les files prioritaires, qui sont relativement bien indiquées.


photo 52photo 54

Le jetbridge n'est guerre engageant, mais ce ne sont que quelques mètres qui me sépare de l'entrée de l'appareil.
2 passerelles sont utilisées, une pour La Première, l'autre pour… les autres, dont moi :)


photo 55

Le vol - AF007 - JFK-CDG - Business class


L'accueil à bord est quelconque, l'équipage semblant occupé. Et je retrouve avec plaisir cette cabine J dans laquelle je n'ai pas mis les pieds depuis un bon moment.


photo 56photo 57

Elle est ultra connue ici, mais pour d'éventuels nouveaux lecteurs, j'en remets les principales caractéristiques:
Config en 1-2-1, full flat, full access, full privacy (même si les nouveaux aménagements sur 777 amélioreront encore cet aspect)


photo 58

Sur le siège sont disposés un oreiller confortable, une couverture légère, ainsi qu'un cintre


photo 59

Ma veste sera d'ailleurs rapidement récupérée. On poursuit le tour du proprio, avec la connectique qui permet de charger ses appareils électroniques, une petite bouteille d'eau.


photo 61

Et mon installation qui sera complète une fois que j'aurai enfilé mes chaussons; personnels, depuis qu'AF n'en fourni plus.


photo 62

Le verre d'accueil est proposé comme suit, le seul verre d'eau ne semble pas avoir un grand succès!


photo 63

Petite vue volée sur le cockpit et la P qui semble pleine à 50%.
(dans les faits, elle sera remplie à 75% en raison d'un no-show de dernière minute, j'aurais bien pris la place de ce passager)


photo 65

Alors qu'on nous informe que nous recherchons un pax et ses bagages, la distribution des trousses de confort s'effectue.
Deux couleurs plutôt sobres.


photo 66

Mon choix se porte sur le gris, et je constate satisfait que je serai le premier utilisateur de son contenu.


photo 67photo 68

Contenu qui s'avère standard, mais de qualité, avec deux produits Clarins. En revanche, il n'y a bien qu'un seul stylo, je voulais vérifier quelque chose. La nouvelle version du dit stylo est bien moins quali que l'ancienne, on est passé d'un stylo en métal à un stylo en plastique, à l'usage ça revient au même, mais le ressenti lui est différent :)


photo 69

Puis on enchaine, avec le menu de ce qui sera proposé pendant le vol.


photo 70

A noter que, quelques jours avant le vol, je recevrai un mail d'AF pour me proposer de choisir mon plat à l'avance.
C'est un service que j'apprécie particulièrement et qui pour le coup, me semble réellement efficace pour réduire le gaspillage et s'inscrire dans une démarche d'amélioration.


photo m8

Prise de parole du commandant à 20h pour nous informer que nous entrons dans la phase d'attente, ce qui permet de zieuter les alentours et d'apercevoir de l'italien (qui me fait absolument pas envie),


photo 72

avec un petit frenchie derrière. L'offre d'AF depuis et vers NYC est impressionnante en cette période de reprise de l'activité


photo 73

Puis un 789 de la RAM, alors que nous avons débuté notre roulage.


photo 74

Nous passons proches des hangars de Jet Blue que j'ai eu l'occasion de voir la veille depuis le TWA hôtel (nous y reviendrons dans le bonus :) )


photo 74a

Et avec un tel appareil, il est certain que les membres Prime d'Amazon auront leurs trucs dès le lendemain!


photo 74b

le capitaine nous informe que nous sommes N°4 au décollage, ce qui me va parfaitement. Cela me laissera le temps d'apprécier ce moment; je suis un fan absolu de ces vues.


photo 75photo 77

Même si je préfére le 747 dans sa version passager, ce gros pépére dans cette lumière ne me laisse pas de marbre!


photo 78

Côté cargo de JFK


photo 81

Au loin, cette skyline, dont j'espère ne jamais me lasser, mais il y a en réalité assez peu de chance pour que cela arrive :)


photo 82photo 83photo 85

L'heure est venue pour notre 777 de s'arracher au tarmac de New-York, et c'est le nez collé au hublot que je vivrais ce moment.
L'immense ville s'éloignant rapidement, j'en profite une dernière fois.


photo 86aphoto 86b

Je me rends compte qu'avec tout ça, je n'ai pas fini mon tour de siège, mais avouez que ça valait le coup!
Les contrôles, sommes toutes classiques, sont assez mal situés, votre coude ayant une fâcheuse tendance à les activer sans réelle volonté de le faire!


photo 87

L'IFE, utilisable depuis l'embarquement propose un bon nombre d'options, avec quelques unes favorites des reporters (caméras et plan interactif).
Mais il vous permet aussi de contrôler quelques éléments du sièges (comme les éclairages par exemple)


photo 90

Cet écran de taille respectable est complété par une télécommande tactile elle aussi qui vous permet d'interagir avec l'écran même si vous êtes loin de lui (position allongée par exemple)


photo 88photo 89

Une pub surgit de nulle part pour nous faire la promotion du wifi à bord…


photo 91

Reflexe conditionné, je dégaine mon téléphone pour vérifier cela illico!


photo 91a

Les tarifs (à noter que certains titulaires de carte Amex AF pouvaient bénéficier d'un remboursement des achats effectués sur le Wi-Fi Air France)
A souligner également que la connexion est "gratuite" (disons incluse) en cabine P.


photo 91b

Peu de temps après, Mike, chef de cabine en formation sur ce vol, viendra se présenter à moi, et me confirmera que mon choix de plat précommandé est bien disponible. Je ne le reverrais plus jusqu'à notre arrivée.
En revanche, je serai pris en charge par une PNC des plus adorable (Jennifer), qui est ravie que je souligne avec joie le retour de la dive serviette chaude, autrement appelée oshibori


photo 92

Et je salue tout autant le retour de l'apéritif, même si celui-ci est toujours proposé par défaut au champagne, et accompagné de ces crêpes au fromage que je ne peux toucher.


photo 93

Je demande s'il est possible d'avoir un whisky plutôt que du champagne et rend en même temps les gavottes à ma PNC qui s'enquière de savoir si je n'aime pas celà. Voici comment elle me proposera l'apéritif quelques instants plus tard!


photo 94

J'apprécie le moment, mais ce retour d'un service "plus normal" allonge assez fortement le protocole et il est 21h30 passée quand la table est dressée.


photo 95

Qu'y avait-il dans le menu qui nous a été remis avant le décollage?
Une tartine pour nous présenter le chef invité.


photo m1

Une entrée, 4 plats, fromage et pas moins de 3 desserts annoncés (nous savons tous ici de quoi il retourne :) )


photo m2

Et pour le coup l'inénarrable tartine sur Paolo, dont je ne peux plus entendre parler personnellement (comme le maître affineur!)


photo m4

Fallait-il être meilleur sommelier du monde pour proposer 4 crus?


photo m5

et des apéritifs aussi génériques que Gin/vodka/bitter?


photo m6photo m7

Le plateau sera proposé ainsi, et un service de poivre en grain au moulin viendra compléter le tout.


photo 96

Je réarrange le tout à ma sauce, en débarrassant le plateau sur le côté.


photo 98

Et quelle ne fut pas ma surprise de voir un bon nombre de passagers faire de même, obligeant une PNC à un passage pour récupérer ces plateaux vides!
Alors, l'entrée est très bonne, le foie gras étant bien préparé, mais c'est minuscule. Le truc de quinoa sert à rien ^^


photo 99

En plat, j'avais réservé la crépine de volaille. Ici aussi, plutôt bonne, même si je trouve la présentation pas top et que je cherche toujours le foie gras énoncé dans le menu.


photo 100

Et enfin le trio de desserts, ou plutôt le trio de miniatures, ici aussi, très bons, mais clairement du foutage de gueule en termes de portion (et dont le contenu ne correspond en rien à l'intitulé du menu)


photo 101

Pour finir ce repas très correct, notre PNC de choc me propose digestif, thés, cafés. Je reste sage et apprécie un expresso decaf.
Un vrai plus la machine à expresso.


photo 102

22h30 quand je fini mon café et me décide à aller faire un petit, mais tout petit tour!
La cabine est toujours allumée alors que nombre de passagers passent en mode repos.


photo 103

Cette cabine J sera finalement bien remplie.


photo 104

Je n'irai pas plus loin que l'Eco-premium, elle aussi bien pleine, le service étant toujours en cours derrière.


photo 105

Puis regagne ma place à 22h50, les lumières ont été éteintes, et je m'endormirais devant un film que je connais par cœur! (ça fait plaisir)


photo 106

Je dormirais bien, mais clairement pas assez (3 heures seulement), la cabine étant rallumée 1h15 avant l'atterrissage, ce qui n'est pas mal, mais il est pour mon horloge interne 2h du mat, rude!
Le menu du pdj est classique.


photo m3

Dans les faits, on me proposera effectivement le plat chaud, que je décline, n'ayant ni faim, ni envie de manger du fromage :)
C'est toujours Jennifer qui officie et elle s'enquière de mon état de fraîcheur malgré cette courte nuit, tout en me proposant la version continentale du plateau.


photo 107

et pour finir de me réveiller, j'enchaine sur un nouvel expresso, c'est que je bosse à mon arrivée, il s'agirait de se remettre les yeux en face des trous!


photo 108

Et une fois l'ensemble de la cabine réveillée, j'en profite pour jeter un œil dehors.


photo 109

A M-25 de l'atterrissage, le CDB prendra la parole pour nous donner les dernières infos sur le vol. Il est content d'avoir eu un court vol grâce au concours du contrôle aérien.


photo 110

Je reverrais Mike peu de temps avant le toucher des roues, il me demandera si tout s'est bien passé, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas vraiment à l'écoute, le tout semble très mécanique.
9h05 heure de Paris quand nos roues touchent le sol Français.


photo 111

Un roulage d'une dizaine de minutes, ce qui laisse le temps à Jennifer de venir me voir une dernière fois pour me remettre ma veste.
Je la remercie pour son professionnalisme et sa gentillesse, ça fait plaisir d'avoir des équipages de cette qualité.


photo 112

A peine stationné, l'instant Danette prend tout son sens et Jean Michel Pressé, tel Edmund Hillary, partira à l'assaut du mont 777 en crapahutant sur son siège… God!


photo 113

Nouveau et dernier sourire en porte, puis sortie rapide après une courte marche dans CDG.
25-30 minutes pour la livraison des bagages soit!


Arrivée à CDG Terminal 2E


photo 114

Cheminement rapide dans le hall L, suivi d'un tour de petit train pour rallier les portes K et les tapis bagages.


photo 115photo 116

Et là, tout se gâte car, on le sait, Paris (et la préfecture de police) nous aime!


photo 117

J'ose pouvoir esquiver ce boxon grâce à la file N°1 bien matérialisée.


photo 118photo 119

Mais non, il me faudra faire le queue, cette dernière étant fermée. Les écrans indiquent 45 minutes ou plus d'attente.


photo 120photo 121

Dans les faits, c'est une panne du système PARAFE qui aurait causé ce bordel. Ceux qui voyagent beaucoup savent comme moi que, d'une, ces systèmes sont perpétuellement inopérants, de deux même fonctionnels, les temps d'attentes sont toujours problématiques!


Article du Parisien sur le sujet


photo 119aphoto 122

Les 45 minutes seront plus ou moins respectées, malgré de nombreux resquilleurs, sponsorisés et aidés par les personnels de Paris Aéroport: pas étonnant que les gens commencent à péter des câbles dans la file.
10h15 à l'horloge quand je sors des tensa-guides, et je suis sorti de l'appareil dans les premiers!


photo 124

Au moins, les valises sont arrivées avant nous, et la mienne tourne déjà sur le carrousel quand j'arrive.


photo 125

Je la récupère rapidement et commence ma journée de travail avec un peu de retard à cause de cet évènement.
Il ne me reste qu'à vous remercier pour votre lecture et à rédiger la conclusion dans la rubrique idoine.

Pour les plus curieux, je vous propose une petite visite du TWA hôtel, que j'avais déjà fréquenté (et présenté dans un FR précédent) mais ça, c'était avant le covid, vous verrez que dans l'hôtellerie comme dans l'aérien, le virus a changé la donne et à bon dos pour justifier une sacrée descente en gamme.


Bonus : Cliquez pour afficher
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.5/10
Cabine8.0
Equipage9.5
Divertissements8.5
Restauration8.0

Air France Lounge

7.1/10
Confort6.0
Restauration6.5
Divertissements8.5
Services7.5

New York - JFK

7.8/10
Fluidité6.5
Accès9.0
Services6.5
Propreté9.0

Paris - CDG

4.9/10
Fluidité2.0
Accès6.5
Services2.0
Propreté9.0

Conclusion

L'offre d'AF en ce moment au départ de JFK est ultra importe ce qui permet de trouver un horaire qui correspond à ce que l'on souhaite sans trop de soucis. Les appareils alignés sur cette liaison sont, sauf erreur de ma part, tous rétro-fités et donc proposent une offre uniforme, voyons dans les détails ce que ça donne.

JFK:
Correctement relié au TWA hôtel, dans mon cas, c'est un vrai avantage (et une des raisons pour lesquelles j'ai choisi d'y séjourner). Pour les autres, l'arrivée depuis Manhattan peut s'avérer un peu plus longue et compliquée, que ce soit en transport en commun ou en Taxi.
Je sanctionne l'ouverture tardive des comptoirs d'AF, vu le nombre de vol, une présence, même symbolique en continue ne serait pas superflue.
Idem pour les PIF, avec qui plus est des employés habitués à être désagréables et qui n'usurpent pas ici leur réputation.
Un accès rapide dédié a au moins le mérite d'exister, même s'il ne s'agit que d'un coupe file.
Air France Lounge:
Je suis embêté, surtout si je dois le comparer au club house lounge de Virgin Atlantic qui m'a accueilli pour le vol aller, mais essayons de rester terre à terre et factuel.
Le confort est correct, avec suffisamment de place assises pour tout le monde, mais un nettoyage en profondeur ne serait pas superflu.
Idem sur le catering, l'offre est suffisante et correcte, mais il faudrait qu'elle soit proposée en continue, dès l'ouverture du lounge.
Pour le reste, douches, wifi, TV, c'est correct. On attend de retrouver les soins qui sont un vrai plus pour un salon, et le retour d'une offre de presse (aller AF, nombre de concurrents ont réintroduits les journaux)
Air France:
Une cabine connue mais qui est confortable. Sur cette appareil, tout était fonctionnel et bien entretenu.
Un équipage efficace et une PNC dévouée qui font toute la différence, c'est ce qu'on aime retrouver chez AF, on sentait la majorité du personnel ravi de revoler dans un contexte 'normal'
IFE de qualité, Wi-Fi efficace à bord, connectique cohérente, sur les services RAS.
Le catering est également dans la norme, une amélioration à porter sur les desserts, y en a marre de ce trio qui diminue de mois en mois.
Et si de plus en plus de gens virent leur plateau, peut être qu'AF entendra le message (mais je n'y crois pas trop :) )
CDG:
Le mouton noir, comme souvent serais-je tenté de dire. Une panne informatique ça peut arriver, mais on reconnait l'efficacité d'une organisation à son adaptation à l'imprévu. Il ne fallait attendre de miracle, ni de la part de la préfecture, ni de ADP... Une note sanction car même hors panne, c'est toujours une tannée de passer cet obstacle. Trop compliqué de garder une file N°1 ouverte avec un guichet dédié ou un personnel ADP chargé de la régulation entre les passagers éligibles et les accès généraux?

Informations sur la ligne New York (JFK) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 98 avis concernant 5 compagnies sur la ligne New York (JFK) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 7 heures et 4 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 608849 by
    QuentinNZ TEAM GOLD 971 Commentaires

    Merci pour ce report qui me remémore le même vol effectué 6 mois plus tôt.
    Ado catastrophique au retour hors Schengen.
    Le pax avec ses chaussures debout sur le siège…. Ça me sidère.
    À bientôt

    • Comment 608889 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      hello Quentin et merci pour le commentaire,
      Comme je le disais, l'arrivée à CDG, problèmes informatiques ou non est toujours une gageure.
      Il manque peut être un petit appui-pied pour que les petits gabarits arrivent à récupérer leurs affaires... A ben non, mon mètre 65 et moi même nous en sortons très bien sans faire de cirque :)
      A très vite

  • Comment 608858 by
    Simaz33 83 Commentaires

    Super FR, toujours aussi bien détaillés !
    A JFK, AF propose une offre solide. Dommage que le salon ne suive pas.. il a pourtant un excellent potentiel !
    A bord la cabine best en J est toujours une valeur sûre, la PNC semblait proactive, ça fait plaisir ;)
    Arrivé à CDG un chaos qui dure.. mais pas de la faute d’ADP, ni de la PP (Préfecture de police). La mission PAF relève directement de la DGPN (Direction générale de la police nationale) via la DCPAF (Direction centrale de la police aux frontières). Le Ministère de l’Intérieur a annoncé le recrutement de contractuels pour palier aux manques d’effectifs. Gageons que ça arrive vite.
    Parafe c’est encore une autre histoire.. jamais eu de problème en revanche de mon côté ^^
    À bientôt !

    • Comment 608890 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      Bonjour et merci pour le compliment en premier lieu, Merci également pour ces éclaircissements concernant ADP la PP et la DGPN, pas étonnant qu'entre tous ces protagonistes, la réactivité ne soit pas de mise :)
      L'offre AF est rodée à JFK, et encore heureux avec autant de rotations qu'en ce moment, mais justement une si grande présence pourrait justifier quelques menues améliorations, comme je le disais; un comptoir ou une présence élargie au check-in, et surtout une meilleure consistance de l'offre au salon, pourvu que je sois tombé sur un moins bon jour (mais pour les moquettes, j'en doute :) )
      A bientôt pour un prochain FR!

  • Comment 608934 by
    Leadership TEAM GOLD 5339 Commentaires

    Hello Matthieu,
    Merci pour ton super FR sur cette route emblématique.
    Pour info, j'ai du modifier le type avion (777-300ER iso 777-300) :)

  • Comment 608955 by
    Esteban GOLD 16839 Commentaires

    Merci Mathieu pour le partage !

    Les "heures" pour enregistrer sont quand même une blague, heureusement que ton agent a fait preuve de bon sens, si un passager haute contribution veut enregistrer plus tôt, je ne vois pas ce qui est problèmatique.

    Le salon a bien mal vieilli, c'était quand même un flagship à son ouverture. Dommage.

    A bord, chouette service et repas assez qualitatif dans son ensemble.

    Puis que dire sur l'arrivée à CDG. So Paris vous aime ^^

    A bientôt !

    • Comment 609012 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      Salut Stéphan et merci pour ces quelques lignes!
      Au delà du passager haute contribution, je pense que les desk (au moins en nombre limité) devraient enregistrer n'importe quel pax.
      Mais si j'en crois les récents problèmes rencontrés en Europe, on s'achemine vers une nouvelle contrainte, celle de ne pas arriver trop tôt à l'aéroport, mais suffisamment quand même pour être sur d'embarquer... ca va dans le sens de ce que Delta pousse également en limitant l'accès de ses lounges à 3 heures avant le départ.
      Pour le salon, je crois qu'il est toujours considéré comme flagship, mais qui aurait du plomb dans l'aile!
      Rien à signaler en vol, enfin si, que tout s'est bien passé, grâce à un excellent équipage et pour l'arrivée à Paris idem, rien à signaler sinon que tout s'est mal passé, comme souvent :)

  • Comment 608986 by
    airberlin GOLD 1631 Commentaires

    Merci Mathieu pour ce FR plus que copieux. Il ne manque vraiment rien. Je suis comme toi peu convaincu du choix du T1 pour AF quand sa sœur elle est chez Delta au T2 au cœur des connections du hub. J’entends dire c’est pour le salon de la compagnie… hors mon ressenti en mars dernier fut comme le tien, mais quel salon flagship ??? Une offre vraiment basique inférieure à Delta. A bord c’est bien mieux. Il faut le dire AF propose un produit de qualité. Dommage de vouloir en rajouter avec les meilleurs chefs et sommelier pour proposer un champagne moyen et des vins des plus classiques. Avant il y avait qq pépites. Peut-être reviendront elles…
    Je vois que toi tu n’as pas eu la petite visite du cockpit. Tu n’avais visiblement pas la carte de fidélité GP 😉. Tu as bien de la chance d’avoir pu faire le décollage collé au hublot, moi je n’y arrive pas sur cette configuration. C’est son plus gros défaut je trouve.
    A très bientôt, moi je vais aller voir l’aller que j’ai manqué il semble.

    • Comment 609013 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      Bonjour Vincent et merci pour ton commentaire!
      Si tu lis le FR aller après ce FR retour tu comprendras pourquoi plus que T1, le T4 aurait ma préférence rien que pour le ClubHouse de Virgin :)
      (D'ailleurs, je crois que DL opère uniquement ses vols intérieurs du T2, pour l'international c'est depuis le T4 non?)
      Quand même dommage d'avoir un endroit avec un gros potentiel pour le laisser tomber en décrépitude!
      En vol, c'est solide comme tu le dis, mais comme toi, j'ai remarqué que l'offre de vins était sur une tendance "baissière" serais-je tenté de dire/
      Joker pour le cockpit ("ça a fait pschitt" comme dirait Chirac) mais bien moins de problème pour être collé au hublot dans cette config que sur celle du vol aller :) J'aime bien ce siège, même s'il manque parfois un peu de rangement.
      J'aimerai bien tester les aménagements en quinconce chez AF pour voir ce que ça donne!
      Je te laisse jeter un oeil à l'aller, attention, comme à mon habitude, le FR est "un peu" long :)
      A très bientôt.

  • Comment 609042 by
    Kethu GOLD 2293 Commentaires

    Merci Mathieu pour ce récit fort complet et agréable à lire !

    Je commence par commenter le bonus (dans l'ordre chronologique des choses quoi) : Je n'ai pas encore eu le temps de jeter un œil à ton FR précédent sur l'hôtel, mais juste la présentation du Dry Martini semble bien résumer ce qu'est devenu l'hôtel... Moi qui l'avait en tête pour mon prochain voyage à NYC dans quelques mois... Je vais oublier hein :)

    Sinon, voir la belle reprise d'AF sur JFK, ça fait plaisir ! Par contre, les comptoirs d'enregistrement entièrement restrictifs au niveau des vols (pour pax haute contrib ou pas d'ailleurs), ça fait moins plaisir.

    Certaines choses ne changent pas, crise du Covid ou pas, dommage que ça soit le cas pour les agents du PIF... 90' d'attente pour un scan complémentaire, j'ose espérer que c'est une simple menace, et pas une réalité...

    Le salon fait pâle figure, l'offre est correcte mais sans plus, mais surtout, je le trouve particulièrement banal niveau aménagement... Même le salon du 2K à CDG est plus sympathique, et pourtant, il se fait vieux.

    A bord, le produit est connu, de bonne qualité :) Si c'est couplé à un bon service, c'est top ! (Dommage pour un CC en formation d'être aussi mécanique, espérons qu'il ne devienne pas un Monique une fois l'expérience acquise)

    La possibilité de choisir son plat chaud à l'avance est une bonne idée, mais je crois que je préfère avoir la surprise de la découverte du menu à bord (et ensuite la déconvenue quand on me dira qu'il n'y a plus mon choix en stock :P ).
    Je suis étonné de ne pas avoir eu ton avis sur le plateau de fromages ^^ (il me semble que fut un temps, ils précisaient "fromages affinés", le retrait de cette mention fait un mensonge de moins sur le menu !)

    Et en effet, faire tout un foin sur le sommelier qui sélectionne un Saint-Joseph de 2021 alors que vieillis ils sont tellement meilleurs... Bon :)

    L'arrivée à CDG est comme on les aime, tout est calculé pour éviter au passager d'attendre sa valise devant le tapis bagage :)

    A bientôt !

    • Comment 609144 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      Hello Robin et merci pour ce long commentaire!
      Il faut voir si le TWA retrouve de sa superbe après la crise Covid, et je pense qu'il est de toutes façons plus agréable hors saison (en hiver) mais rien n'est fait pour améliorer l'expérience client (peu de personnel, et celui-ci est désinvolte)
      AF revient en force à NYC globalement, avec des liaisons vers JFK depuis CDG ET ORY et cet hiver depuis CDG vers Newark également.
      Pour les salons, la comparaison est assez éloquente, le 2E-K est plus vieux que le lounge de JFK et comme tu le dis il est mieux aménagé; il y a pourtant du potentiel avec cet espace ouvert et lumineux!
      Ca m'a vraiment fait plaisir de retrouver un service et des PNC enjoué, dans une cabine que j'apprécie et qui est confortable.
      Ce service de choix de plat avant le vol, pourrait laisser espérer le retour du choix de plats spéciaux comme c'était le cas il y a déjà quelques années, pour les fromages, tu verras qu'ils sont sur la photo de l'entrée pour le FR, mais ma PNC les a retiré en faisant le service de boisson!
      Comme le soulignait Vincent, la sélection du sommelier semble en recul, et je ne garde pas un souvenir particulier des bouteilles servies à bord ce jour là.
      Un peu de positivisme pour finir, j'aime bien, effectivement, le temps d'attente du bagage était nul (tout comme la gestion de l'arrivée :) )
      Merci encore et à très vite.

  • Comment 609084 by
    sconnie83 GOLD 3062 Commentaires

    Merci Mathieu pour ce FR !
    C’est courageux d’enchaîner une journée de travail après un vol transatlantique de nuit.
    Un « late check-out » pas donné à l’hôtel TWA.
    Manifestement tout est fait pour que le bagage ne soit pas déposé tôt.
    D’une façon générale cela semble difficile de pouvoir profiter d’un soin dans un salon Air France.
    Le salon est lumineux mais il vieillit mal. Une offre de restauration pas à la hauteur jusqu’à 14h ce qui est tard surtout pour des Américains qui mangent tôt.
    De très belles vues sur Manhattan et un roulage qui semble n’avoir pas duré trop longtemps.
    A bord dommage pour ce dessert bon mais réduit en quantité.
    Des contrôles très longs à l’arrivée comme souvent hélas.
    Merci également pour le bonus hôtelier.

    • Comment 609145 by
      opoman BRONZE AUTEUR 1364 Commentaires

      Salut Stéphane et merci pour ces quelques lignes!
      La généralisation du télétravail permet d'enchainer ce genre de vol avec une journée de boulot (c'est en fait la sieste entre midi et 14h qui permet de le faire ^^)
      L'ensemble des prestations au TWA sont hors de prix, surtout si l'on considère le prix initial de la chambre, et le fait que tous les extras sont affichés Hors-taxes, comme c'est la norme aux US. Si la qualité était au rendez-vous du prix payé, la pilule passerait mieux, mais ce n'est pas le cas, et il ne fait pas bon comparer les prestations d'une année sur l'autre.
      Ca risque bien de devenir la norme que d'avoir des créneaux très précis pour accéder à l'aéroport et déposer ses bagages.
      De façon générale, avec les marges que je me prends, je ne me plains pas de la disponibilité des soins; même s'il est vrai que peu de gens peuvent en profiter (ex au 2F avec grosso-modo une 10 aine de créneaux disponibles par demi-journée, il vaut mieux arriver pile au moment où la feuille pour s'inscrire est sortie)
      J'avoue avoir apprécié le coucher de soleil sur NYC, dans une cabine connue, mais très confortable.
      Pas de petites économies à bord, et même plus de glace pour compléter ce trio de mini-mignardises :)
      Est-il nécessaire de rappeler que CDG à été élu meilleur aéroport d'Europe?
      Sur cette bonne blague, excellente journée!

Connectez-vous pour poster un commentaire.