Avis du vol Bahamasair Nassau Miami en classe Economique

Compagnie Bahamasair
Vol UP227
Classe Economique
Siege 7A
Temps de vol 00:55
Décollage 16 Nov 13, 15:00
Arrivée à 16 Nov 13, 15:55
UP 2 avis
pititom
Par GOLD 3185
Publié le 16 février 2014
C'est fini avec US Airways, rassurez-vous ! Après, c'est pas forcément meilleur…

1. Paris Charles de Gaulle - Francfort International en A321 avec Lufthansa (Business)
2. Francfort International - Newark Liberty en B747 avec Lufthansa (Business)
3. Newark Liberty - Charlotte Douglas International en A319 avec US Airways (Domestic First)
4. Charlotte Douglas International - Nassau Lynden Pindling en B737 avec US Airways (Domestic First)
5. Nassau Lynden Pindling - Miami International Airport en B737 avec Bahamas Air (Economy) Vous êtes ici !
6. Miami International Airport - Francfort International en A380 avec Lufthansa (Business)
7. Francfort International - Paris Charles de Gaulle en B737 avec Lufthansa (Business)


N'ayant pas de yacht privé pour me rendre dans les îles désertes aménagées en resorts de luxe, mais n'ayant pas non plus envie de me retrouver dans des barres HLM dédiées au tourisme type Atlantis, j'opte pour le Hilton de Nassau. Hasard des choses, ce FR n'est que le deuxième sur Bahamasair, et les deux FR commencent par un bonus de cet hôtel !

Notre chambre, une junior suite en angle offrant une agréable vue pour le réveil.

photo NASMIA-01

L'hôtel est intéressant à plusieurs points de vue, et donc à recommander. C'est entre-autres le seul hôtel du centre-ville à proposer une plage privée.

photo NASMIA-02

Et loin des resorts bétonnés, il est installé dans un ancien bâtiment colonial de 1923 qui avait été construit par un ami du duc de Windsor (d'où son nom de British Colonial). Bien que rénové, il conserve son cachet et a été le lieu de tournage de deux James Bond (Thunderball & Never say never again).

photo NASMIA-03

Niveau tourisme, les Bahamas sont avant tout une destination plage, donc peu d'autres structures ont été développées. Au delà du tourisme, la seule activité semble être pêcher la conche…

photo NASMIA-04

…et boire de la Kalik, la bière locale.

photo NASMIA-05

Ce qui revient au tourisme puisque les restaurants servent principalement de la conche et de la Kalik ^^ Faire boire les américains de moins de 21 ans étant une activité de tourisme à part entière. Ce n'est pas nouveau : le grand bar historique du Hilton où nous restons recevait dans les années 20 et 30 la jetset de Floride en recherche de cocktails et de Cognac pendant la prohibition. La forme a changé, pas le fond :)

photo NASMIA-06

Il y néanmoins quelques visites à faire et quelques beaux bâtiments coloniaux conservés. Comme cette rhumerie, dont le seul vecteur de vente est…celle aux touristes bien sûr !

photo NASMIA-07

Et pour terminer ce bonus touristique en écho au dernier FR de momolemomo, une baignade avec les dauphins. Ces animaux sont vraiment très intelligents…

photo NASMIA-08

Mais place au FR ! L'aéroport de Nassau dispose de deux terminaux dont un est dédié aux vols USA avec une immigration déportée qui permet de s'acquitter des formalités et arriver directement en zone domestique aux USA.

photo NASMIA-09

Le terminal est propre et moderne, mais il faut dire qu'il a été inauguré en Février 2011, soit tout récemment.

photo NASMIA-10

Voici la liste des villes desservant Nassau depuis les USA.

photo NASMIA-11

Pas de bornes libre-service, pas de file prioritaire (il n'y a pas de J sur les vols UP) et pas de stress ;) On fait la queue tranquillement, pendant qu'un orchestre live joue de la musique dans le hall.

photo NASMIA-12

UP se distingue des compagnies US sur la ligne en offrant les bagages. D'ailleurs, bien que nous voyageons en bagage cabine, la préposée à l'enregistrement semble hésiter sur la taille d'un des sacs et nous décidons de tout enregistrer.

photo NASMIA-13

Le contrôle d'émigration, bien que réalisé par la police bahamienne, ressemble à s'y méprendre à sa version américaine, avec gants bleus et une quantité effarante de gribouillis sur la carte d'embarquement !

photo NASMIA-14

Puis passage de la sécurité, avec pas mal de monde mais le guide-fil semble dire que ça pourrait être pire.

photo NASMIA-15

Documents de vol : vous avez peut être remarqué sur le FR précédent que US Airways nous avait remis la fiche de douane des Bahamas mais aussi des US pour le retour. Nous avons donc rempli cette fiche, mais notre valise est enregistrée.

photo NASMIA-16

L'explication se trouve juste après la sécurité, au niveau de l'immigration américaine. Après un contrôle standard (ESTA), l'officier d'immigration m'annonce qu'il va procéder au contrôle douanier. Il tourne son écran vers moi et me montre une photo de ma valise sur un convoyeur :
- Vous reconnaissez votre valise, c'est bien à vous ?
- Tout à fait !
- Y'a t'il quelque chose à déclarer dedans ?
- Non, rien.
- Je vous remercie.

Puis il ramasse la fiche bleue comme l'aurait fait l'officier des douanes aux USA. C'est au final plus pratique que le baggage recheck à l'arrivée aux US.

photo NASMIA-17

Une fois toutes les formalités achevées, l'attente se fera en haut.

photo NASMIA-18

Un petit air de BKK miniature ;)

photo NASMIA-19

Nous n'avons accès à aucun salon à NAS (même pas sûr qu'il y en ait…) donc direction le bar du terminal pour une dernière Kalik. Santé !

photo NASMIA-20

Puis direction la porte d'embarquement, en passant devant la zone enfants qui est assez réduite pour une destination au final assez familiale.

photo NASMIA-21

Voici notre avion, un 737-500 d'une vingtaine d'année qui aura servi pendant 4 ans dans la flotte d'Air France.

photo NASMIA-22

L'embarquement n'a pas commencé, nous devons donc patienter un peu en porte, mais il y a une connexion Wifi alors j'en profite pour faire la photo corporate du jour.

photo NASMIA-23photo NASMIA-24

Puis l'embarquement commence. Il y a très peu de monde sur ce vol apparemment.

photo NASMIA-25

Vue de la cabine, et de nos sièges (nous occupons toute une rangée en ayant encore appliqué la règle du siège neutralisé en B et D ; au vu du remplissage, aucun doute que cela va fonctionner sur ce vol).

photo NASMIA-27photo NASMIA-26photo NASMIA-28

Le pitch est assez terrifiant. On doit être sur du 28 ou 29, soit un standard LCC. Mais le vol est court.

photo NASMIA-29

Dans une vie antérieure, le siège a du connaitre un système de divertissement minimale, comme la radio.

photo NASMIA-30

Le réseau Bahamasair est surtout un réseau inter-îles d'aménagement du territoire. Trois lignes vers la Floride le complètent, surtout pour garantir un lien touristique vers les Bahamas.

photo NASMIA-31

Donc il s'agit d'une compagnie opérant surtout une offre de service public, mais quand je vois la cabine pleine à 33%, je me dis qu'il y aurait quand même moyen de mieux rentabiliser tout çà…

photo NASMIA-32

On ne risquait pas d'être mis en retard par l'embarquement ! Donc départ à l'heure et envol vers Miami.

photo NASMIA-33photo NASMIA-34

Il n'y a plus de traces des 4 ans passés chez Air France, par contre on retrouve les étiquettes des 7 ans passés chez Aerolinas Argentina.

photo NASMIA-35

La prestation en vol de Bahamasair est comme le pitch : au standard low cost.

photo NASMIA-36

La seule offre de divertissement étant le magazine de bord, je le feuillette jusqu'à la descente à Miami.

photo NASMIA-37photo NASMIA-38

Arrivée sans encombre et débarquement : notre appareil repart sans surprise sur Nassau.

photo NASMIA-39

Quand nous arrivons au tapis à bagages, les premiers sacs sont déjà sur le carrousel.

photo NASMIA-40

Direction le ridicule Miami Mover pour rejoindre les loueurs et prendre une voiture pour les 24 heures que nous avons à Miami.

photo NASMIA-41

Merci de m'avoir lu !
Afficher la suite

Verdict

Bahamasair

3.3/10
Cabine4.0
Equipage5.0
Divertissements4.0
Restauration0.0

Nassau - NAS

7.6/10
Fluidité6.0
Accès8.5
Services7.0
Propreté9.0

Miami - MIA

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Le confort est un peu limite, avec un pitch trop petit. Le vol est court, mais une toute petite collation serait bienvenue. Le divertissement se limite à une revue qui n'est pas passionnante. Mais le vol arrive à l'heure, on est encore dans du transport de base !

Sur le même sujet

31 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.