Avis du vol Ryanair La Rochelle Marseille en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR2003
Classe Economique
Siege
Temps de vol 01:20
Décollage 25 Nov 23, 14:35
Arrivée à 25 Nov 23, 15:55
FR   #21 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 395 avis
paulvanalsten
Par BRONZE 510
Publié le 16 décembre 2023

Bonjour à tous, 
Je vous retrouve aujourd’hui pour un vol intérieur qui m’emmènera de l’Atlantique à la Méditerranée. 
Ayant pris quelques jours de congés, j’avais prévu - comme souvent en automne/hiver - de les passer à Aix-en-Provence. Mais cette fois-ci, en plus des trajets en TGV, j’ai cherché à ajouter un parcours en avion. C’est un pur caprice avgeek, je l’assume volontiers. 
Mais le problème fin novembre, c’est la météo! Côté nord-ouest et nord-est, pluie et vent sont au rendez-vous. Les RNS-MRS, CFR-MRS ou SXB-MRS avec Volotea attendront donc une autre fois. Côté sud-ouest, il fait meilleur et j’avoue avoir lorgné le TLS-MRS de Twin Jet. Mais à 330€ l’aller-simple, c’est tout de suite rédhibitoire! Finalement, c’est en regardant la carte de Google Flights que je découvre par hasard l’existence improbable d’une liaison La Rochelle-Marseille avec Ryanair. Etonnant de voir qu’un tel vol fonctionne toute l’année! 


En tout cas je suis doublement content car cela me fera découvrir La Rochelle et enrichira le site avec une liaison pas encore reportée. Il doit y avoir un Dieu des avgeeks car tant l’horaire que le prix me conviennent. Après le vendredi entier à La Rochelle, un départ à 14h35 le samedi me laissera encore de bonnes heures sur place sans pour autant arriver trop tard à Aix. Et le tarif s’affiche à 23,99€; en y rajoutant le TGV Paris-La Rochelle à 60€ le tout ne revient pas beaucoup plus cher qu’un TGV direct Paris-Aix. 


Routing

  • TGV Inoui - Paris —> La Rochelle Non reporté
  • FR2003 - Economique - La Rochelle —> Marseille - Boeing 737-800 Vous etes ici
  • TGV Inoui - Aix-en-Provence TGV —> Paris Non reporté

Sur mes deux jours passés à La Rochelle, la météo a montré ses deux faces: la mauvaise le vendredi avec des nuages bas toute la journée, la bonne le lendemain avec un beau soleil d’automne. 
J’en profite pour immortaliser cette très belle ville, à commencer par les tours emblématiques marquant l’entrée du Vieux-Port: la tour de la Chaîne et la tour Saint-Nicolas. 


photo f2ab5286-2487-4e30-bbe3-5cb46ca1d3c7

Le vol ne partant que l’après-midi, j’ai encore du temps pour arpenter les petites rues de la Vieille Ville.
Au détour d’une place je tombe sur le magnifique Hôtel de Ville. Répertorié aux Monuments historiques, c’est le plus vieil hôtel de ville français encore en fonction. 


photo 286af6c8-ad23-4afc-95f3-d41f5beb793f

La Rochelle possède un patrimoine historique et architectural vraiment riche; mais à force de l’admirer il ne faudrait quand même pas louper l’avion! Vers 12h45 je décide donc de me mettre en route.
Souvent les petits aéroports régionaux sont peu ou pas desservis par les transports en commun, et le taxi reste alors l’unique option. Mais ici, une bonne nouvelle m’attend car la ligne de bus 1b relie le centre-ville à l’aéroport situé sur la commune de Laleu. 


photo f141f849-125d-444e-85fe-32808877a641

Au niveau des horaires, la fréquence n’a absolument rien à envier aux grandes métropoles: un bus toutes les 20min en semaine, 30min le samedi, et toutes les heures le dimanche. J’avoue être assez bluffé!
Un bus part à 12h59 et arrive à 13h22 à l’aéroport. Y être 1h15 avant le décollage sera amplement suffisant. 


photo fd47ae23-e930-4a84-90bc-0339b191d146

Le ticket unitaire coûte 1,30€ et le paiement s’effectue à bord en sans contact. 
Pendant le trajet, je regarde la signalisation routière qui dégage un petit parfum d’été: Île de Ré, port de La Pallice (le 6ème port français en tonnage de marchandises). LRH - ‘’Aéroport de La Rochelle - Île de Ré’’ - est situé à seulement 4km du centre-ville, à proximité du pont menant à l’île de Ré. 


photo 7cfbdc9b-22ec-47f9-a1cd-f301beec0543

20min suffisent à rejoindre LRH et le bus me dépose devant l’aérogare. En tout cas, bravo pour cette desserte pratique et économique!


photo 19dcbc8b-2e2a-479c-bb83-44c6a1593f07-70643

Je craignais que LRH ne soit un simple hangar; je découvre au contraire un petit bâtiment très esthétique qui a un côté un peu scandinave. 
La haute saison estivale voit probablement une affluence importante mais en cette fin novembre les pax ne sont pas légion. 


photo af7c73c0-73fc-4f57-b34c-39ab12c0f042

Une oeuvre certes très design, mais je crains que mon séant y soit inconfortablement assis :-)


photo 8c73ced9-d15a-4959-aed4-bdab490974b5

Tour de contrôle


photo dc72587e-3dc1-4a34-89d2-76ed910d1328

Un café Trib’s est ouvert avec une petite terrasse extérieure. Mais avec du vent et seulement 8°C, elle ne trouve aucun amateur.


photo 2b1698ac-a11f-4f53-9baf-f08e326eb721

A l’intérieur il n’y a pas foule. Ce n’est pas étonnant car LRH n’accueille que deux vols le samedi: un à 9h15 vers OPO, et le mien à 14h35 vers MRS.
Le petit terminal est lumineux et agréable. Agréable en tout cas en hiver, car en pleine saison estivale et avec plusieurs vols simultanés, on doit vite se marcher sur les pieds. 


photo c4c60f6d-04e0-4cf8-b52d-0e5fef7af688-77469

Entre nous, je préfère ce message de bienvenue à ‘’Paris vous aime’’  :-)
Néanmoins je suis jaloux car je n’ai pas réussi à prendre la même photo!


photo e9173264-93ee-4c2d-bac9-ab46c1c2761b

Il y a huit guichets de check-in: n°1 à 4 pour Ryanair et (derrière le mur vert) n°5 à 8 pour EasyJet. 


photo be967dc7-9f4a-48b7-b5f9-1ff8ed57e596

Le FIDS des arrivées apparaît bien esseulé. Pour aujourd’hui il ne reste qu’un seul vol…et il est en retard!
Par prudence je préfère vérifier sur FlightRadar qui confirme que l’avion a bien quitté MRS et atteindra LRH à 14h29. Bon ça va, le retard reste supportable.


photo 8ed49bdd-c401-4d69-9404-a0b5a1b93d27

Comme toujours sur les LCC, les appels à se rendre en porte retentissent très tôt. Il n’est que 13h50 et pourtant les ‘’passagers du vol FR2003 à destination de Marseille sont invités à se présenter immédiatement en porte’’. Je rigole intérieurement en apercevant certains pax se lever précipitamment et piquer un sprint vers le PIF!
Avgeek de longue date, vous comme moi ne tombons pas dans le panneau et je préfère rester landside, dégustant un grand café acheté chez Trib’s. En revanche il faut se passer de Wifi; il y a bien un portail de connexion mais mes tentatives de login se soldent par un échec. 


photo 42d31001-e5a0-42cf-a92f-b209c5debf38

Tout en patientant, j’observe les interactions entre les pax et le personnel. Que ce soit au check-in ou au comptoir d’information, les employés sont extrêmement serviables et aimables. Bravo à eux.


photo 0d7644fb-3f0a-47d5-9e1b-d521a8bacbbb

Tout comme le reste de l’aéroport, les toilettes sont impeccables.


photo da1634df-7cb9-4836-80e4-8e055979d810

L’avion est encore en approche sur LRH mais je décide de passer airside à 14h15, et ce pour une raison purement pragmatique: cela me laissera un peu de temps afin de prendre d’autres photos pour mon FR!
Le passage du PIF ne prend que quelques minutes avec deux agentes très souriantes.  


photo ad239dc2-58b1-4895-b1a7-7f1d5de83b2b-87812

Tout comme le FIDS des arrivées, celui des départs se tourne les pouces avec le deuxième et déjà dernier vol de la journée.


photo 84e84c30-716a-4733-8c34-c9370409accb

LRH dispose de quatre halls d’embarquement qui sont modulables et flexibles entre eux. Chacun disposant de ses guérites de la PAF, un hall peut ainsi traiter indifféremment vols Schengen et non-Schengen. 
Aujourd’hui c’est le grand luxe: tous les halls sont ouverts pour l’unique vol intérieur de la journée. Il n’y a donc aucun souci pour trouver une place libre. 


photo e40022d5-695b-40d5-879d-a7bcaa731f5c

Une boutique duty-free et un café Trib’s agrémentent la zone d’embarquement. 


photo 06578089-e23e-456d-9b80-7cf19a28465a

Au niveau propreté, il n’y a absolument rien à redire; tout est nickel landside comme airside. 


photo c1cd4604-f775-4076-a4fc-e5e97dd00e1e-93590

S’il fallait faire une critique, c’est le peu de fenêtres avec vue. Mais d’un autre côté il n’y a pas grand chose à spotter non plus!


photo c7fbe96c-334e-40ce-b58e-93f442ffcbac

Et on a vite fait le tour du propriétaire. 


photo f422a2e4-46bb-4c74-bf4f-d9a98c320712

Le programme d’hiver est réduit à sa plus simple expression: deux destinations (MRS et OPO) deux fois par semaine (lundi et samedi). Mais cela a au moins le mérite d’exister en basse saison. 


photo 8a52affd-2e73-468d-9740-9ceed1a9aa71

A 14h33 précises l’avion se pose sur la piste 09 de LRH, salué par un groupe de volatiles. L’appareil du jour est le B737-800 9H-QDA opéré par la filiale Malta Air.
Petite déception: au moment de la réservation, je m’étais réjoui à l’idée d’essayer le nouveau B737-8Max. Encore la veille du départ, Flightradar indiquait que 9H-VUP assurerait le vol. Mais bon, il y a dû avoir un changement de dernière minute :-(


photo ec33f88f-f0a2-4810-8271-7f11c7db7d50

L’embarquement s’effectue sur deux portes. La porte n°2 est réservée aux pax Sky Priority Boarding tandis que les autres utilisent la n°3. Dans les deux cas, les premiers dans la file ont vraisemblablement poireauté debout depuis quasiment une heure. 
Inutile de se presser - je préfère monter dans les derniers, n’ayant de toute façon pas pris l’embarquement prioritaire. 


photo 8e0a3595-f5fd-4bf4-a35a-982099fbc44a-52019

Le personnel en porte est aimable et souriant: rapide contrôle du BP et de ma pièce d’identité, puis j’entame le pèlerinage vers l’avion. 


photo dd4cc4e5-75e8-43ca-bd90-55b87fa06469

Ah j’adore les embarquements par piste…mais en étant chaudement couvert. Car avec 8°C et un vent de nord-est, il fait tout de même frisquet!

Basé à MRS, 9H-QDA a d’abord effectué un aller-retour sur Fès, avant d’entamer son vol MRS-LRH.


photo 75565124-452f-4a1d-9faa-716d146f84a3

Dernier coup d’oeil sur LRH dont je garderai un très bon souvenir: bus fréquent depuis le centre-ville, personnel très souriant, attente confortable. Mais le fait de voyager en basse saison y contribue aussi. 


photo b924978f-4808-47f8-ba69-60d8ed281955

Pour une liaison n’opérant que 2 fois par semaine, je constate qu’il y a tout de même du monde. Le vol sera rempli aux deux-tiers environ. 


photo c410cfd8-b3c0-4b9f-901e-6d1f6f5feadf-98704

Instant winglet que seuls les avgeeks sont à même de comprendre


photo 2dfd3946-1b58-4da0-95d0-d6a8803cbec1

L’un des deux moteurs CFM56-7B qui me transportera sur les 600km séparant LRH de MRS


photo 3910541a-e391-4562-b9c1-f893e3a88ccc-79069

Peu importe legacy ou LCC, embarquer à bord d’un avion reste toujours un intense moment d’émotion.
Ça y est, je vais tomber dans le pathos :-) 


photo 682c2323-c3ad-4de1-b1b8-9411b4445c0e

Fuselage shot…d’un avion américain, d’une compagnie irlandaise, à immatriculation maltaise, effectuant un vol intérieur français. Vive la mondialisation!


photo d09c22f4-f986-48ff-8269-5a69ff503f0b

Que deviendrait un FR sans son instant porte?


photo d7d0139e-717c-410c-bdc9-d087a91261b3

L’accueil en porte est souriant. J’avais pré-acheté un siège hublot vers l’arrière de l’appareil. En montant à bord, je constate que le siège du milieu reste libre sur pas mal de rangées…SAUF sur la mienne! Grrr, ça a vraiment le don de m’énerver!  
Etant le dernier à embarquer, j’en profite donc pour m’asseoir au tout dernier rang où je serai plus tranquille.


photo 911d46ab-cf89-417d-9fe9-e70e968525e7

En m’installant au 34F (et avec le 34E libre!), une bonne surprise m’attend. Moi qui craignais de passer le vol les genoux collés au siège de devant, je trouve au contraire que le pas est généreux - comparable à AF et en tout cas meilleur que Volotea ou EasyJet. 
La mauvaise surprise est l’état du hublot: il est franchement dégueulasse :-(  Heureusement que j’emporte toujours quelques lingettes désinfectantes en voyage.


photo 59a881c6-2d17-462e-b52c-6ef977555e4d

Hormis une PNC espagnole, le reste de l’équipage est français. D’ailleurs, hormis les consignes de sécurité, toutes les annonces ne seront faites qu’en français.
Tout le monde est installé et pourtant la porte avant reste toujours ouverte. Pour son unique annonce de tout le vol, le Cdb nous informe alors d’un léger retard car il est “encore en conversation technique avec Dublin”. C’est tout! Je crois que c’est la première fois que j’entends une annonce aussi peu explicite! 

Finalement nous mettons en route à 15h16 - avec tout de même 41min de retard sur l’horaire. Le roulage est court, nous remontons ensuite une partie de la piste, demi-tour sur la raquette, puis c’est enfin le décollage sur la piste 09.


photo d8db6d50-1a87-4fa7-ad86-a459929d3cf4

Grâce à une procédure de départ tout en courbes, l’IFE naturel démarre immédiatement et j’admire le panorama sur La Rochelle:
le Vieux-Port et le quartier du Gabut (au centre), la Vieille Ville (en haut à droite), le CHU (en bas à droite)


photo img_4093photo 91f9bf7d-581e-45a9-a3eb-2f777ddacd82

Vous avez aimé la photo?
Allez, j’en rajoute une deuxième - avec cette fois-ci la gare en plus! 


photo 9fc54be6-6d6b-4d5e-978c-b3015a47efc5

Et jamais deux sans trois! 
C’était ma première visite à La Rochelle et j’en garderai un souvenir très sympathique - en particulier la Vieille Ville.


photo 810f6b02-cae4-4461-a3ce-ae5320eb2ca0

Depuis le port de La Pallice, le Pont de l’Île de Ré relie le continent…à l’Île de Ré.
Ouvert en 1988 et d’une longueur de 2926m, c’est le deuxième plus long pont de France après celui de St-Nazaire.


photo 4d87260d-c0ac-489b-a746-1208bb83efdf

C’est ensuite la petite Île d’Aix et la grande Île d’Oléron que je découvre sous un magnifique soleil d’automne. J’ai bien fait d’avoir nettoyé à fond le hublot!


photo e4a2fc33-9476-44b9-8c37-5e0396100bb7

L’estuaire de la Charente


photo 68df1a4c-50c1-45d3-8e68-61ee353ecc13

L’avion met le cap vers l’est et le vol se poursuit tranquillement ponctué par plusieurs intermèdes commerciaux: 
premier passage avec le BoB (peu d’amateurs), puis un second avec des promotions Black Friday sur les cosmétiques (une dizaine d’acheteurs), et enfin un dernier passage avec la vente de cartes à gratter (0 amateur).
Au sud de Clermont-Ferrand, nous virons à droite - cap au sud…et vers les nuages. 


photo 93123d9d-680c-4851-af34-b3946c00f7fa

L’IFE naturel fait une pause au-dessus de la Lozère et de l’Ardèche, malheureusement cachés par les nuages.


photo 13c3ff8b-f0f1-49b9-8a47-d3628e6732b2

Mais le ciel se dégage à nouveau dans la basse vallée du Rhône, à l’approche d’Avignon. 


photo 772a2e10-d87a-44fe-9f6f-1983df01ce90

Pendant la descente, j’aperçois au loin les étendues de la Camargue


photo a1b68ff4-871f-468a-becb-1dc04420d32c

Nous survolons ensuite l’étang de Berre et ses salins


photo 8a331ddb-1d31-4952-95be-a0a67e2a87ce

Après être passé à la verticale de l’aéroport Marseille-Provence, nous atteignons le littoral de la Côte Bleue au-dessus de Carry-le-Rouet, port dans lequel Fernandel possédait une grande villa.
L’appareil effectue ensuite un virage à 180°C au-dessus de la mer, l’atterrissage se faisant face au nord en raison d’un fort mistral. 


photo c098931c-2067-403b-886d-08ee3e6bfb07photo img_4095

Le panorama durant l’approche finale s’avère grandiose et je reste le nez littéralement collé au hublot!
Mon appareil photo immortalise l’archipel inhabité du Riou constitué de petites îles (île Jarre, île Calseraigne) et de l’île de Riou (la plus grande de l’archipel). 


photo 001fcdc9-5a63-4f56-badc-ecef1d6fd979

Situé entre Marseille et Cassis, le Parc national des Calanques est tout aussi spectaculaire. 
Je me régale de la vue mais à force de mitrailler à travers le hublot, je vais finir par souffrir d’une tendinite de l’index :-)


photo dac7720f-a59f-4d25-b66a-74caa84a1349

Massif de Marseilleveyre abritant plusieurs calanques dont celle des Goudes en bas à droite


photo 55431cbc-56c2-42e6-aa0f-91741773ead3

Puis la cité phocéenne se dévoile enfin - avec les plages du Prado et le port de la Pointe Rouge


photo e665090f-5509-4213-873c-72011311fb2b

Emblème de Marseille, la basilique Notre-Dame-de-la-Garde - “la Bonne Mère” - veille sur la ville.


photo cb2acfbe-4870-4a85-a1f3-93100f2a3ce5

Tout en étant ballotté par les rafales de mistral, l’avion longe la Corniche Kennedy parsemée de petites plages. 


photo 123b86d7-fece-4d5c-8ed0-c93ab7dc97eb

L’IFE naturel est vraiment exceptionnel sur ce vol et je ne résiste pas à la vue “carte postale” sur Marseille: 
le célèbre Vieux-Port dont l’entrée est gardée par le Fort St-Jean au nord et le Palais du Pharo au sud.


photo 7183e2b9-cb43-4522-9707-caca83ba4ec0

Le Vieux-Port cède ensuite la place au grand port maritime de Marseille. Deux navires de Corsica Linea y apportent une touche rouge vif.


photo 46d18369-0e15-45dd-aa31-c46dfe25f77b

Un immense paquebot Costa rappelle que Marseille est le premier port de croisière de France et le 4ème de Méditerranée.


photo 85b2b37c-d8d0-44a3-9890-a077ccf2db41

Tout est relatif: vu du ciel, le même navire Costa paraît vraiment minuscule.


photo bc54d9db-f6a5-4733-82a9-cd9938dad7ca

Le plancher des vaches se rapproche progressivement, nous survolons l’échangeur entre autoroutes A7 et A55.


photo 80997533-0d7a-4015-a96e-360ee81a8edb

Le mistral continue de souffler par violentes rafales et je souhaite intérieurement une remise de gaz afin de pimenter le FR :-)


photo 63b7c84e-dc03-4082-9279-e3cbc0a344bc

Un voeu malheureusement pas exaucé - au contraire, il y a un intermède sans vent et nous nous posons tout en douceur sur la piste 31L (et non sur la 31R habituelle car elle est en travaux)


photo 9ccb1d95-ecc0-481c-bd2e-4a6b4b7f8bc1

Durant le roulage nous passons devant les hangars de DHL où stationne le 752 OE-LNQ. Livré en 2002 il a d’abord assuré 15 ans de loyaux services chez AA, avant de passer chez DHL puis DHL Austria. 


photo cd158094-39fa-4f35-af64-292f20e07b92

Les compagnies legacy et certaines LCC (par exemple V7, TO) opèrent au terminal 1 historique. 
Le terminal 2 plus basique héberge FR, U2 (la compagnie, pas le groupe rock), et plus surprenant, EI en saison.
Le roulage est très court et nous atteignons rapidement le parking, à côté du 738 9H-QBM à destination d’Agadir.


photo 8e3d095f-c0c5-478f-bdb7-ad6377f0dde0

Avec le coup de frein final à 16h22, nous accusons 27min de retard à l’arrivée: une performance bien peu “O’Leary-compatible” :-)
Forcément il y a spontanément un instant Danette et je préfère rester tranquillement assis. D’ailleurs bien m’en a pris, car le CC informe qu’en raison du vent violent le débarquement s’effectue uniquement par la porte avant. Et vu que je suis au tout dernier rang…


photo a724f243-3c80-49cc-94fb-088d99da2d1a-97641

Par le hublot, je remarque un appareil d’un autre âge dans la zone de fret. 
Le B737-300 EC-KLR et ses vénérables 36 années effectue désormais des rotations cargo avec RNS et TUN.


photo c9c94ef5-cfb2-4069-8ede-6f2c58848619

Haha, pendant tout le vol je ne m’étais pas aperçu de cette bannière publicitaire juste au-dessus de ma tête.  


photo 274c5a95-a6d0-4e3c-aa72-750649417e31

Le vol n’étant pas complet, le débarquement est assez fluide. Et c’est un ciel limpide mais un mistral glacial qui m’accueillent sur le tarmac de MRS.  


photo 47dd8585-ae5a-44e9-ad76-a2d46211eb85

Il est temps de prendre congé de 9H-QDA qui repartira dans deux heures vers RBA. 


photo b94c0824-38b0-4ff0-8b79-2a4d9c3851ad

Un peu comme au terminal 2G de CDG, je m’attendais à rejoindre rapidement la sortie. 
Que nenni! Il faut au contraire parcourir tout un dédale de couloirs. 


photo 18c4e30a-3b57-4abd-acf3-881cb48dfaf6

Les coursives sont loin d’être glamour.


photo edcb5563-1485-455b-8f2a-b9d33190d4f3

Mais on se retrouve tout de suite plongé dans l’ambiance locale! :-)


photo 3a149fe5-6116-4652-bb0e-88fce9060ac6

Toutes les fenêtres sont opaques. Toutes? Non, une résiste encore et toujours.
Et c’est à travers elle que ma collection de photos s’enrichit d’un spécimen supplémentaire: l’Embraer 175 PH-EXP de la compagnie batave.


photo fe565ca3-f82f-4063-830d-c131a21420d6

“Et ça continue encore et encore…
C'est que le début d'accord, d'accord
…”
En tout cas je n’en vois toujours pas le bout - ni des couloirs, ni des autocollants!


photo 8d6294a8-f59e-43e3-ad24-35e01e32a736

Ah ben c’est pas trop tôt; après la Longue Marche j’arrive enfin à la salle de livraison bagages qui est tout aussi basique que le reste du terminal 2. 


photo dd2f1c95-d75d-49fc-9a10-fd0348624132-71968

En revanche je ne m’explique pas pourquoi il y a si peu de pax autour du carrousel. 
Soit la livraison de bagages a été sacrément efficace et rapide, soit très peu de personnes ont enregistré des valises.
La question reste encore aujourd’hui non élucidée…


photo 02af669c-886a-45d7-a6b4-63ed5465ff6c

Autant la livraison bagages est déserte, autant la sortie est bondée de personnes accueillant leurs proches et amis. En jouant quelque peu des coudes, je photographie l’unique FIDS des arrivées. Atterrir en provenance de La Rochelle, ce n’est tout de même pas courant!


photo 6dbeb6f5-4676-4dee-b5a2-d003bcdbd1d7

L’avantage du terminal 2 est qu’il se trouve juste en face des arrêts de bus. Et avec un mistral d’autant plus glacial que le soleil s’est couché, chaque mètre à pied est une épreuve :-)  Je cours donc me réfugier dans la navette qui relie l’aéroport à Aix-en-Provence. 


photo cb4d43e4-6efd-4786-9993-49ad6e87280d

Et c’est avec l’itinéraire du jour que ce FR se termine. Comme à chaque fois, merci à ceux et celles qui ont pris le temps de le lire, et à bientôt!


photo img_4094

Informations de vol:
Ryanair FR2003 LRH-MRS
Boeing B737-800 9H-QDA
Prévu: 14:35-15:55 (1h20min) / Réel: 15:13-16:22 (1h09min) - Retard 27min

Afficher la suite

Verdict

Ryanair

7.5/10
Cabine8.0
Equipage7.0
Divertissements8.0
Carte payante7.0

La Rochelle - LRH

9.0/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services7.0
Propreté9.0

Marseille - MRS

6.6/10
Fluidité6.5
Accès9.0
Services7.0
Propreté4.0

Conclusion

Ce n’était qu’un simple vol intérieur mais qui a offert de très beaux moments.
Bravo à LRH - un petit aéroport propre et sympathique, très bien desservi par le bus et avec un personnel souriant. Mais je suis conscient que je voyageais en basse saison. C’est même surprenant que cette liaison LRH-MRS existe aussi l’hiver mais tant mieux.
Très bonne surprise avec Ryanair. Je m’attendais au pire, tout s’est au contraire bien passé, sauf pour la saleté du hublot. Dommage aussi que je n’aie pas pu essayer le B737-8Max.
IFE naturel: les photos parlent d’elles-mêmes, c’était tout simplement magnifique.
MRS terminal 2: c’est le point faible du voyage. Que de couloirs à arpenter pour atteindre la sortie!

Sur le même sujet

16 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 641119 by
    ChrisB GOLD 3578 Commentaires
    Merci Paul pour le récit et l'exclu sur ces petites transversales où on aimerait bien revoir du AF!
    De jolies photos de La Rochelle que je ne connais pas!
    Le terminal est tout mignon et lumineux, fort agréable.
    LOL l'instant "se présenter immediatement en porte pour un embarquement immédiat" alors que l'avion n'est même pas immédiatement en approche!
    Comment était l'atterrissage sur Ryanair?
    je m’étais réjoui à l’idée d’essayer le nouveau B737-8Max.

    moi il me fait peur!
    quelles somptueueses photos à l'arrivée avec ces belles couleurs
    • Comment 641482 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci pour les commentaires.
      La Rochelle est tout aussi sympathique que son aéroport!
      “ Comment était l'atterrissage sur Ryanair?” => tout à fait normal, rien de low-cost…à l’inverse du Terminal 2 de MRS :-)
      A bientôt
  • Comment 641156 by
    Naxxar356 242 Commentaires
    Comme quoi, un simple vol intérieur peut offrir de si beaux clichés ! LA ROCHELLE, inconnue pour moi aussi bien au niveau aérien que terrestre !
    MRS bien connue, merci pour votre FR et la beauté de vos photos !
    Au final, un vol RYANAIR qui fait le job sur une liaison hélas abandonnée par AF...
    • Comment 641483 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci de m’avoir lu.
      Un superbe panorama qui a compensé le fait que ce ne soit “que” un simple vol intérieur.
      FR a la réputation qu’on lui connaît mais sur ce vol précis, je n’ai pas grand chose à lui reprocher.
      A bientôt
  • Comment 641179 by
    SKYTEAMCHC GOLD 10303 Commentaires
    Merci pour ce partage. L'aéroport de La Rochelle est petit mais agréable. Un embarquement à pied au large qui permet de photographier l'avion sous presque toutes ses coutures et de très jolies vues au décollage comme à l'atterrissage.
  • Comment 641181 by
    AirBretzel GOLD 11458 Commentaires
    Merci pour ce FR.
    Je ne m'attendais pas à un aéroport aussi joli pour La Rochelle.
    Et ici , même avec deux vols, il y a un service de transport en commun à un prix ultra compétitif.
    Très belles photos de Marseille à l'atterrissage.
    A bientôt
    • Comment 641485 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci pour les commentaires.
      Moi aussi j’ai été très agréablement surpris par LRH, en tout cas cela fait honneur à la ville.
      “il y a un service de transport en commun à un prix ultra compétitif” => rien à redire. C’est pareil qu’à Caen que j’ai utilisé en début d’année. Dans les deux cas la desserte en bus est à en faire rougir les gros aéroports!
      A bientôt
  • Comment 641191 by
    momolemomo GOLD 9703 Commentaires
    Merci pour ce FR sur une ligne peu commune.
    Les vues au départ sont superbes! J'ai eu de bons retours sur La Rochelle, que je ne connais que par le rugby ^^
    L'approche sur Marseille est une de mes favorites de France!
    • Comment 641486 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci de m’avoir lu.
      “ une ligne peu commune” => c’est certain, d’autant plus en cette saison. Je pensais vraiment qu’une telle ligne ne fonctionnerait que l’été. D’ailleurs on aime ou on déteste FR mais je lui reconnais au moins le mérite de faire exister cette transversale inattendue.
      “ La Rochelle, que je ne connais que par le rugby” => moi c’est par Fort Boyard. A chacun ses références :-)
  • Comment 641200 by
    GregLYS TEAM SILVER 1407 Commentaires
    Merci pour ce report.

    Je n’aime ni l’avion, ni la compagnie, mais je dois bine avouer que j’ai vraiment bien aimé la lecture de ce récit.

    LRH, ça fait partie de mes objectifs, U2 à une liaison avec LYS ce qui n’est pas pour me déplaire.

    La liaison en transports urbains est très aisée et ça, je l’avais déjà repéré. C’est tellement rare cette simplicité à ce niveau tarifaire.

    Bons vols
    • Comment 641487 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci pour les commentaires.
      Je craignais le pire en réservant FR. Mais sur ce vol précis, finalement je n’ai rien trouvé à lui reprocher. Il a bien fait le job, sur une liaison transversale un peu inattendue.
      “C’est tellement rare cette simplicité à ce niveau tarifaire” => vous avez très bien résumé. De plus gros aéroports devraient s’en inspirer.
      A bientôt
  • Comment 641228 by
    AFR002 BRONZE 422 Commentaires
    Merci pour ce FR

    FR n'est pas une compagnie que j'affectionne particulièrement, mais votre récit rend ce FR agréable

    LRH, aéroport que je ne connais pas, une architecture très sympa et contemporaine avec tout ce qu'il faut pour y passer un moment agréable en attendant son avion alors que d'autres se précipitent vers le PIF dès l'annonce faite

    Petite déception: au moment de la réservation, je m’étais réjoui à l’idée d’essayer le nouveau B737-8Max.

    Voler dans un fer à repasser contrôlé par des ordinateurs, sondes etc... pour le faire voler, mais sans moi

    A cette époque de l'année, le soleil rasant vous a permis de faire de beaux clichés et/ou de beau contre-jour

    A bientôt
    Philippe
    • Comment 641488 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci de m’avoir consacré quelques minutes.
      LRH a été impeccable à chaque étape: au niveau de la desserte en bus, de l’amabilité du personnel, de la propreté. Ensuite c’était fin novembre; en plein été, avec plusieurs vols simultanés, c’est peut-être loins agréable.
      FR restera toujours FR, mais il a bien fait le job sur mon vol.
      A bientôt
  • Comment 641272 by
    Michelg TEAM GOLD 4496 Commentaires
    Le départ de cet aéroport bien coquet fait presque oublier la compagnie. On est loin de l’ambiance de BVA.
    Fuselage shot…d’un avion américain, d’une compagnie irlandaise, à immatriculation maltaise, effectuant un vol intérieur français. Vive la mondialisation!

    En ajoutant des conditions sociales comme au Bangladesh, la boucle est bouclée.
    Mais la liaison à le mérite d’exister.
    C’est une très bonne chose d’embarquer en dernier…
    Les vues tant au départ qu’à l’arrivée sont superbes. Quel dommage que le hublot soit sale.
    Merci pour le partage Paul et à bientôt.
    • Comment 641489 by
      paulvanalsten BRONZE AUTEUR 712 Commentaires
      Merci pour les commentaires.
      “ En ajoutant des conditions sociales comme au Bangladesh, la boucle est bouclée. Mais la liaison à le mérite d’exister” => c’est parfaitement résumé. FR - avec la réputation qu’on lui connaît - offre une liaison que d’autres LCC ne desserviraient pas forcément. Je me dis parfois que c’est comme au restaurant: les plats sont bons, mais il faut oublier ce qui se passe dans les cuisines!
      A bientôt

Connectez-vous pour poster un commentaire.