Avis du vol Transavia Paris Porto en classe Economique

Compagnie Transavia
Vol TO7602
Classe Economique
Siege 4E
Temps de vol 02:20
Décollage 15 Jan 24, 08:50
Arrivée à 15 Jan 24, 10:10
TO   #7 sur 23 Compagnies low-cost Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 352 avis
Flight-Report
Publié le 22 janvier 2024

C'est en décembre 2021 que le groupe Air France KLM a annoncé une commande de 100 Airbus de la famille A320neo dans le but de remplacer les Boeing 737 des flottes de KLM, Transavia Holland et Transavia France. Cette commande historique marque un tournant pour des compagnies qui n'avaient jusque là jamais exploité d'Airbus mono-couloirs. Une transition qui s'annonce progressive et s'étalant sur les 6 prochaines années.

Pour Transavia France, c'est un Airbus A320neo, habilement immatriculé F-GNEO qui marque le début du renouveau de la compagnie low-cost du groupe. Livré officiellement en décembre 2023, l'appareil a été mis en service le lundi 15 janvier 2024 entre Paris et Porto. Flight-Report était présent pour vivre avec les équipes de Transavia la mise en service commercial de cet avion encore plus vert !


Routing

  • TO7602 - Economique - Paris → Porto - Airbus A320neo Vous etes ici

ENREGISTREMENT


C'est au petit matin et avant la levée du jour qu'on se retrouve à Orly 3, le quartier général de Transavia à l'aéroport sud parisien.


photo 0000photo 0002

Je récupère ma carte d'embarquement, l'assignation des sièges ayant déjà été faite, je ne pourrais pas changer mon peu désirable siège 4E.


photo 0000a

Après un rapide passage des formalités, il est temps de rejoindre notre porte E10 pour voir la star du jour.

Notre Airbus A320neo est difficilement visible mais il est bien là pour le premier vol commercial de sa carrière !


photo 0002b

embarquement


Pour fêter ce moment historique, la compagnie a mis en place quelques goodies en porte : sablés, portes-clés et étiquettes bagages.


photo 0003photo 0004

Et pour la délégation "d'influenceurs avgeeks" présents, quelques souvenirs supplémentaires : remove before flight "A320neo", jeu de carte, clé USB, stylo, porte clé et tote bag.


photo 0005

En porte : tapis vert, cubes commémoratifs et lettre géantes d'Airbus ont été disposés.


photo 0006photo 0012

Si les passagers s'impatientent de monter à bord…


photo 0010

… place d'abord à la photo de l'équipe du jour pour célébrer ce vol inaugural.

Sont présents : Olivier Mazzucchelli (Président Directeur Général de Transavia France) à droite, Nicolas Hénin (Directeur Général Adjoint Commercial et Marketing pour Transavia France) à gauche, et bien sûr, le personnel navigant technique et commercial composé de deux commandants de bord, d'un chef de cabine et de trois hôtesses de l'air.


photo 0011

L'écran d'information du vol affiche également la mention spéciale " ***VOL INAUGURAL 1ST A320neo***".


photo 0011a

L'embarquement s'effectue de manière habituelle en donnant la priorité aux passagers nécessitant une assistance.
 
La star du jour, notre Airbus A320neo immatriculé donc F-GNEO est propulsé par deux moteurs LEAP-1A de CFM International (consortium entre General Electric Aviation et Safran Aircraft Engines).


photo 0014photo 0015

la cabine


Ce tout nouvel A320neo est aussi équipé de la dernière finition "Airspace" d'Airbus en cabine.


photo 0016photo 0017g

Low-cost oblige, la cabine Transavia de cet Airbus A320neo a été configuré en une seule classe, soit 186 sièges en 6 de front. On retrouve la teinte verte sur les sièges qui reste la signature visuelle de la compagnie à bas coût du groupe Air France KLM.


photo 0017

Nouveauté avec l'embossage du logo au niveau des têtières.


photo 0017d

L'espacement entre les sièges est constant avec 29 pouces soit 73,6cm (sauf quelques rangées à 28 pouces).


photo 0017a

La définition de la cabine a été menée conjointement par Transavia France et Transavia Holland, les équipes ont ainsi choisi le siège SL3710 de l'équipementier allemand Recaro.


photo 0017b

Ce siège a l'avantage d'être 3kg plus léger que le modèle sur Boeing 737, tout en offrant quelques gains de confort comme des accoudoirs plus longs et une tablette élargie de 5cm.


photo 0017e

En revanche, l'option de têtière ajustable n'a pas été sélectionnée, une façon de marquer sa différence avec les dernières cabines d'Air France (Airbus A220) et de KLM (Boeing 737) qui en sont dotées.


photo 0017c

Sans surprise, Transavia a opté pour l'option Cabin Flex d'Airbus permettant d'intégrer deux toilettes au niveau du galley arrière.


photo 0018a

Au total, l'avion est équipé de 3 toilettes, soit deux à l'arrière et une à l'avant (la plus spacieuse).


Par ailleurs, pour s'adapter aux différentes phases du vol, plusieurs scénarios lumineux sont possibles grâce à un éclairage LED multicolor.


photo 0017f

Enfin, la compagnie a opté pour l'option "XL bins" d'Airbus permettant d'augmenter la capacité des coffres à bagages de 37%, soit l'équivalent de 8 bagages standards au lieu de 5.


photo 0018

Pour les plus grands, les rangées 12 et 13 aux issues de secours …


photo 0018b

… et 1 au premier rang, offrent sensiblement plus de place pour les jambes.


photo 0018c

Ces derniers sont aussi les seuls à pouvoir profiter d'un support pour leur tablette ou smartphone.


photo 0018d

Pas de mécanisme d'inclinaison pour le siège, mais un dossier déjà pré-incliné de 15°.


photo 0018e

Un porte gobelet a été intégré à la coque du siège ..


photo 0019

… ainsi qu'une prise USB-C de 60W.


photo 0020

La pochette pour la littérature se retrouve classiquement en contrebas.


photo 0021

Contenu fourni avec le magazine de bord de la saison : la boutique des produits hors-taxes, le carte payante du "buy on board" et la fiche de sécurité.


photo 0021aphoto 0021b

A notre droite, F-HTVA, l'un des 70 Boeing 737-800 de la flotte de Transavia France.


photo 0022

Pas de water salute mais nous aurons le droit à un dégivrage pour le premier vol commercial de cet avion.


photo 0024

Mot de bienvenue par le commandant de bord puis par le chef de cabine, suivi par la présentation des consignes de sécurité.


photo 0025photo 0026

C'est parti pour notre roulage.


photo 0027

L'éclairage cabine passe dans une teinte bleutée pour le décollage.


photo 0028

Départ depuis la piste 24.


photo 0029

en vol


photo 0030

Au revoir Paris !


photo 0031photo 0032

Un premier vol quasi-complet en ce lundi matin.


photo 0036photo 0037

Pour fêter cet événement, distribution à tous les passagers d'un flyer présentant l'Airbus A320neo et d'une carte à gratter pour tenter de gagner un billet d'avion pour 2 personnes.


photo 0037a

Notre vol se poursuit au dessus des nuages.


photo 0038

L'occasion d'observer le sharklet qui permet de réduire à lui seul la consommation de 3,5%.


photo 0039

petit-déjeuner


Prestation habituelle payante sur ce vol.


photo 0040photo 0041

J'opte pour la formule à 7,50 € comprenant une boisson chaude, un jus d'orange et un excellent pain au chocolat.
Mais comme c'est un vol festif, il faut bien célébrer ça avec des bulles ! La bouteille de champagne Joseph Perrier de 20 cl est facturée 14 €.


photo 0042photo 0043photo 0043a

approche et arrivée


La météo n'est pas plus clémente à Porto qu'à Paris, c'est même bien pire !


photo 0044

Et nous voici arrivés à bon port.


photo 0049

Pour les pilotes de Transavia, l'Airbus A320neo nécessite un nouveau stage de qualification intitulé OCC (Operator Conversion Course), facilité par l'investissement dans un simulateur installé en Octobre 2023 près d'Orly.


photo 0057

En tout cas, la promesse de diminution de 15% de consommation de carburant (et autant de CO2) par rapport au Boeing 737-800 a été parfaitement observée dès ce premier vol.


photo 0058

Dernières vues de notre avion à son retour à Paris Orly et sous une météo plus agréable.


photo 0062photo 0063

vidéo



PRATIQUE
Le groupe Air France KLM a commandé 100 Airbus A320neo/A321neo en décembre 2023 pour le renouvellement des flottes de Transavia et de KLM. La ventilation entre les compagnies et les sous-types n'est pas connue et reste évolutive.

D'ici fin 2024, Transavia France prévoit d'opérer 13 Airbus A320neo et de faire sortir 3 Boeing 737-800, soit une flotte de 81 appareils. La compagnie ambitionne d'être 100% Airbus à l'horizon 2030.

Les Airbus A320neo de Transavia sont configurés pour recevoir 186 passagers en une seule classe unique.

Pendant la saison hiver 2023/2024 (Jusqu'au 30 mars 2024) la compagnie Transavia France prévoit d'opérer en Airbus A320neo certains de ses vols au départ de Paris Orly vers Agadir, Barcelone, Berlin, Casablanca, Djerba, Faro, Lisbonne, Marrakech, Montpellier, Palma de Majorque, Porto, Prague, Séville, Ténerife, Stockholm & Valence.

Pendant la saison été 2024 (Du 31 mars 2024 au 26 octobre 2024) la compagnie Transavia France prévoit d'opérer en Airbus A320neo certains de ses vols au départ de Paris Orly vers Agadir, Athènes, Barcelone, Berlin, Brindisi, Casablanca, Catane, Copenhague, Djerba, Faro, Fès, Ibiza, Kos, La Canée, Lisbonne, Malte, Marrakech, Minorque, Montpellier, Oslo, Palma de Majorque, Porto, Prague, Rhodes, Séville, Tanger, Ténerife, Stockholm, Valence, Venise & Vienne.


Voyage réalisé par Flavien avec la participation de Transavia France.

Afficher la suite

Conclusion

La mise en service des premiers Airbus (A320neo pour Transavia France et A321neo pour Transavia Holland) chez Transavia marque un nouveau chapitre et dessine l’ambition future de la compagnie. Cette transition progressive du Boeing 737NG à l’Airbus A320neo prendra plusieurs années mais sera facilitée par des synergies avec Air France qui opère déjà des Airbus de la famille A320.
Si les premiers Airbus livrés pour la filiale française sont des A320neo, la compagnie n’exclut pas d’accueillir aussi des A321neo qui seraient utiles sur certaines routes, ils seraient ainsi configurés avec 232 sièges.

Pas de grande surprise à bord, les choix faits dans la cabine maximisent la densification et la simplification du produit. Transavia souhaite se battre avec les mêmes armes que Ryanair, easyJet ou WizzAir. Concrètement, cela se traduit par un siège qui ne s’incline plus et bientôt par le fait de rendre payant les bagages cabines. Les coffres à bagages plus spacieux et cette future politique payante lui permettra aussi de gagner en rapidité lors des embarquements et des débarquements et donc d’être plus compétitive.

Niveau nouveauté, on apprécie l’ajout des prise USB-C, très utile pour recharger ses appareils énergivores, d’autant plus que les vols de Transavia sont relativement longs (à l’échelle de l’Europe) avec 1.550 km en moyenne et s’étirant maintenant du Cap Vert à l’ouest à Dubai à l’est.

Reste l’épineuse question des voyageurs fréquents (d’affaires ou de loisir) ayant l’habitude de prendre Air France au départ d’Orly et qui devront bientôt choisir entre partir de Charles de Gaulle ou passer chez une compagnie low-cost. Transavia a déjà fait un pas vers eux en rejoignant le programme Flying Blue, mais la question principale reste la reconnaissance des statuts, en particulier pour les fast track, les salons, le choix du siège et le gain de XP. La compagnie nous assure que ces discussions sont en cours afin de ne pas faire filer ces clients à la concurrence.

LES PLUS :
- Aéroport d’Orly le plus proche de Paris, en particulier en juin prochain avec le prolongement de la ligne 14 au sud
- Parcours passager agréable à Orly 3
- Assise du siège plus large avec 19 pouces (48,2 cm)
- Coffres à bagages bien plus capacitaires
- Eclairage d’ambiance
- Large tablette et porte gobelet
- Prise USB-C

LES MOINS :
- Pas de support tablette/smartphone à l’exception du premier rang
- Offre de divertissements limitée au magazine de bord (WiFi absent)
- Confort limité pour les plus grands (peu de rangées avec pas amélioré, pas de têtière ajustable)

Informations sur la ligne Paris (ORY) Porto (OPO)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 28 avis concernant 5 compagnies sur la ligne Paris (ORY) → Porto (OPO).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est TAP Air Portugal avec 7,2/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 38 minutes.

  Plus d'informations

6 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 643183 by
    Naxxar356 253 Commentaires
    Parcours passager agréable à Orly 3? On voit bien que ce n'était pas au mois de juillet où il nous a fallu 1h20 pour passer airside...
    Sinon, très bonne surprise, TO a conservé la livrée vert pomme de ses sièges pour ses A320neo, j'avais trop peur qu'ils l'abandonnent.
    Pour tout le reste, cela reste une low cost... Et encore, le BoB n'est pas si mal, 14€ la petite bouteille de champagne ? Je connais une chaîne de cinéma qui vend la même petite bouteille mais d'une marque de moindre qualité à 18€!
  • Comment 643184 by
    raf SILVER 286 Commentaires
    Merci pour ce FR,
    Cest du bon low-cost. Sièges moches, cabine serré... Bref mis à part l'avion qui en lui même est un Airbus et donc à mon sens beaucoup plus fiable que les 737, le reste RAS on s'en passe.
    À bientôt
    • Comment 643244 by
      AME1977 73 Commentaires
      Plus fiable ? un A320 ?


      je dirai plutôt qu'une compagnie aérienne choisira un avion plutôt qu'un autre pour des raisons financières.
      un pilote choisira un boeing plutôt qu'un airbus parce qu'il est pilote et qu'il veut piloter avant tout...

      L'aviation est une question d'argent, et il ne s'agit pas de gagner de l'argent, mais d'en perdre le moins possible.
  • Comment 643191 by
    jm² BRONZE 683 Commentaires
    Merci pour ce FR et les informations bien utiles

    de rendre payant les bagages cabines


    Ca a le don de me rendre méchant. Autant je trouve ça justifié en soute, autant en en cabine je trouve ça mesquin et mange crotte d'autant plus que tout le monde sait que les gens ont un bagage cabine - même petit. En espérant que l'Europe impose la gratuité comme elle a su imposer l'USB-C qui est un réel progrès par rapport à l'USB-A. Je note d'ailleurs que c'est une prise USB-C qui est proposée et qui marque bien ce changement.
    • Comment 643202 by
      AK 1103 Commentaires
      Je suis tout à fait d'accord avec vous. Je peux à la rigueur comprendre pour les bagages en soute, vu que cela engendre quelques coûts. Mais bon, résultat, tout le monde s'est mis à voyager principalement avec des voyages cabines. Résultat, les coffres à bagages sont trop petits pour que chacun emporte un bagage cabine, et cela engendre des retards et autres désagréments. Résultat, on fait payer l'usage des coffres à bagages... C'est lunaire ! Pour moi c'est presque de la tromperie sur les prix d'indiquer séparément le prix d'un bagage cabine, car selon moi c'est indispensable pour voyager. Ca devrait être inclus dans le tarif quoi qu'il arrive. Ce sont les compagnies aériennes qui ont crée le problème en facturant tous les bagages, et ce n'est pas en les facturant encore plus que ça va arranger les choses...
  • Comment 643227 by
    Dams971 82 Commentaires
    Je suis d'accord avec vous à 100%, Transavia se moque du monde avec leur excuse de gagner du temps, car c'est abusé de faire payer des bagages cabine, soi-disant pour s'aligner avec Easyjet etc.. Ajoutons à ça que Transavia veut prendre la place d'Air France. Donc Air France part de Orly et nous laisse avec un Transavia faisant payer des bagages cabines, vraiment du n'importe quoi les dirigeants

Connectez-vous pour poster un commentaire.