Avis du vol American Airlines Paris Miami en classe Economique

Compagnie American Airlines
Vol AA63
Classe Economique
Siege 29H
Temps de vol 10:05
Décollage 29 Avr 14, 10:00
Arrivée à 29 Avr 14, 14:05
AA   #53 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 458 avis
nteflyjin
Par 13452
Publié le 2 mai 2014
Après un début d'année assez peu vivant du points de vue vols (en dehors de l'aller-et-retour à Beyrouth), voici un programme vacances de Pâques en famille à Saint-Martin. Je me relance sur OneWorld pour la première fois depuis bien longtemps en LC. Bon pour être honnête, c’est uniquement une question de tarifs (30% moins cher qu'AF/DL et 50% moins cher que TX) et le fait qu’on se soit fait à l’idée d’un départ de Paris plutôt que de Nantes. Routing donc en full Y :

CDG-MIA AA 767-300ER Y, c'est ici
MIA-SXM AA 757, pas de FR
SXM-MIA AA 737-800, pas de FR
MIA-LHR AA 777-200ER http://flight-report.com/fr/report-6966.html
LHR-ORY BA A319, pas de FR

Premier vol de ce long périple vers Saint-Martin, un Paris-Miami opéré par American Airlines, jamais reporté jusque là. Evidemment si vous vous attendez à des LHR-SIN en P à la Durian, préparez vous à être décus ! Il a été précédé d’un Nantes-Paris en TGV la veille, le départ à 10h empêchant une arrivée matinale à CDG à moins de prendre le AF de 6h30 depuis Nantes. Curieusement, hors pré-acheminement d’un LC AF, celui-ci n’est pas donné !

C’est donc après une nuit pas terrible dans la pas très glamour zone hôtelière de CDG que nous arrivons au T2A de bonne heure ce matin. Depuis la « fusion 2A-2C », tout est un peu mélangé mais néanmoins très bien indiqué. L’enregistrement se déroule au 2C, pas de queue excessive 2h40 avant le décollage, un TSA pre-check (extrêmement aimable) plus tard, c’est le check-in directement au comptoir sans passer par les bornes, contrairement à tous les autres passagers semble-t-il. Effet famille ? En quelques minutes, nous avons toutes nos BP jusqu’à Saint-Martin et nous pouvons passer les divers contrôles … entièrement vides.

Une fois airside, il nous reste à nous occuper, à commencer par un petit déjeuner. Petite fille #2 se lance dans une séance de spotting, je me dois donc de l’accompagner :) Peu de choses à se mettre sous la dent à cette heure. Photos non fournies car cadrées de façon quelque peu approximative par une petite fille.


Notre avion, un 767-300ER d’une vingtaine d’années, ce qui est plutôt jeune pour American Airlines
photo P1000648


L’embarquement, annoncé initialement à 9h, débute à 9h20, avec a priori un respect des différents groupes d’embarquement. En groupe 4, inutile de dire que l’avion est déjà bien rempli quand nous arrivons à bord. Et là, ce n’est pas qu’on soit surpris connaissant la flotte d’AA, mais quand même, c’est vieux voire très vieux. Et je ne parle pas (que) de l’âge des PNC !

Je savais qu’on allait se passer d’IFE individuel, mais je pensais quand même que les écrans centraux seraient LCD et pas de vieux tubes cathodiques ! Admirez les coffres à bagage, d'une génération que les moins de vingt ans, tout ça…
photo P1000657

Ne dénigrons pas tout, autres temps, autres moeurs, à l’époque la méthode boites à sardine était moins employée que maintenant. Le pitch est donc plus que raisonnable, les sièges sont assez larges et plutôt confortables. Le cendrier et les commandes sont quand même révélateurs de l’âge de la bête. Honnêtement, on n’est pas entassé, la config 2-3-2 des 767 et le pitch donnent une impression de confort plus que correcte pour de l’éco.
photo P1000654photo P1000655photo P1000656

Commande du sièges, un peu vieillottes peut-être ?
photo P1000670

Un rien d'électricité statique ?
photo statique

Autre détail que je n’ai pas eu la présence d’esprit de prendre en photo à l’embarquement, les différentes couches de peinture et le rafistolage du logo sur la carlingue. Pourtant, on ne peut pas dire que sur ses anciennes livrées, AA avait des coûts de peinture de ses avions plus élevés que la concurrence !

Cruel dilemme…
photo P1000660

Repoussage 10 minutes avant l’horaire, roulage un peu long en raison d’un décollage par le nord. Quelques petites photos de taxi-spotting, un peu plus riche que celui le long du terminal.

A32X BA
photo P1000661

737-800 El Al
photo P1000662

du 777 Air Canada
photo P1000663photo P1000664

On croise le copain qui a la nouvelle peinture (mais probablement la même cabine) pour NYC
photo P1000665photo P1000666

Lui, il ne bouge plus mais il est toujours aussi impressionnant
photo P1000667


Derrière un 767 UA au décollage. Cette fâcheuse impression qu'American est toujours derrière United…
photo P1000669

Sans atteindre la puissance des GE du 777, ça pousse raisonnablement fort et ça monte vite un 767-300.
photo P1000671

La montée et le début de croisière nous offriront quelques très belles vues sur le bocage normand puis le sud de l’Angleterre et enfin l’Irlande avant la traversée de l’atlantique entièrement au dessus d’une mer de nuages. Ca ne se dégagera un peu qu’au dessus de Terre-Neuve.

A l'est de l'Angleterre, direction l'Irlande
photo P1000674photo P1000676

L’apéritif est servi après une heure de vol environ. Le trolley nous gratifie de deux superbes Tetrapak de vin respectivement rouge et blanc que je ne me risquerai pas à goûter. Il y a quand même 3 bières différentes disponibles, ici c'est américain jusqu'au bout des ongles. Les Belges de FR auront vite fait de comprendre que le mot bière aux USA ne désigne généralement qu'un liquide qui a la couleur de la p… et le goût de flotte :)
photo P1000672photo P1000673

Dernier survol des côtes irlandaises, plus rien avant Terre-Neuve
photo P1000678photo P1000679photo P1000680

Pour le déjeuner, pas de surprise non plus, c’est « chicken or pasta ? » servi par une Air-mamie fort sympathique mais fort peu francophone. Non pas que ça me pose problème, mais sur un vol entre la France et les US, c’est assez moyen sur le principe. Elles s'adresseront à mes enfants uniquement en anglais.

Bon que dire du déjeuner ? la salade est quelconque voire pas terrible, la sauce de celle-ci archi sucrée, les pâtes un peu trop salées mais mangeables. Bon, la vache qui rit en guise de sélection du maître fromager, ah non je me suis trompé de FR, se pose un peu là. Quant aux cookies, trop sucrés et très durs, du genre à faire prospérer les dentistes des mamies du ciel. Le pain est un monument en soi : il a un look de pain au fromage tel qu’on le trouverait en Allemagne mais ça reste un pain brioché bien américanisé et pas très décongelé. Le café est une blague mais sur une compagnie américaine en Y, il n’y a pas de surprise non plus.

Vue générale du plateau
photo P1000681

Zoom salade
photo P1000684

Zoom pâtes
photo P1000687

Débarrassage express comme souvent sur les compagnies US où on est supposés manger au lance-pierres afin de permettre aux mamies de se reposer, chose bien méritée vu leur état de fatigue visible. Les rythmes n’ont pas l’air d’être les mêmes dans toutes les compagnies et évidemment passé un certain âge la récupération est plus difficile.

Le vol se poursuit tranquillement au dessus d’une mer de nuages, IFE extérieur sans trop d’intérêt. Celui de l’intérieur n’est pas terrible non plus, on a droit à la Reine des neiges, mais avec une seul prise casque en état de marche pour deux sièges. J’essaie donc de lire, hublots fermés comme il se doit, mais d’un seul coup l’ensemble des liseuses de la cabine tombent en rade. Après de nombreux essais qui prendront bien une demi-heure, le courant est rétabli avec les excuses souriantes de la CC : this is a very old plane! Ca, je crois qu’on l’avait remarqué :)

Après le film, quelques séries navrantes et pas mal de pubs. Au bout de 6h de vol, un mini-goûter avec des gâteaux apéro, un bébé kit-kat et un sablé.
photo P1000689

Pas mal de turbulences après le passage au dessus de Terre-Neuve, le symbole de ceintures attachées restera allumé très longtemps, sans que personne ne le respecte ni que personne s’attache à le faire respecter non plus.

Chez American, on ne recycle pas que les PNC, les canettes aussi. Le tout est stocké de façon très élégante sur les sièges du dernier rang.
photo IMG_0736

Enfin, une petite heure avant l’atterrissage, service d’une mini-pizza ronde et chaude avec un petit biscuit. J’ai oublié la photo, mais elle était vraiment bonne, à condition de comprendre le terme pizza au sens américain du terme et surtout pas italien. Traduire par pâte épaisse fourrée au fromage avec une espèce de béchamel au fromage fondu et petits légumes en garniture. J’adore, mais je n’appelle pas ça une pizza !

Les côtes floridiennes, aka béton à volonté
photo P1000692

Ce que je crois être l'aéroport de Long Beach
photo P1000693

Atterrissage à Miami avec beaucoup de vent de travers et donc tout l’inverse d’un kiss landing, mais c’est normal. Roulage hyper court dans ce hub d’AA où le terminal est situé devant la piste. Posés avec 10 minutes d’avance sur l’horaire, nous étions sortis de l’avion avant l’heure également ! Là où évidemment les choses vont se gâter, c’est le combo immigration-douanes-redépôt des bagages-TSA qui nous prendra en tout plus de 2h.

Ensuite, le vol MIA-SXM sera quasi-exclusivement de nuit en 757 au moins aussi vieux que le 767, remplissage de l’ordre de 30%, donc tout le monde en sièges lits avec une rangée par personne en mode marmotte. Les PNC feront un semblant de service en F à l’avant et passeront vaguement dans les rangs proposer une fois à boire sans trop insister. Je crois qu’ils n’ont même pas essayé de vendre les articles du Bob. Pas de photos et pas d’intérêt donc pas de FR.

Atterrissage à SXM en douceur, immigration-bagages en 20 minutes puis 1h à attendre le loueur de voitures daigne faire son apparition … sans voiture. Il nous a emmené en bus à Grand Case (donc à l’autre bout de l’île) récupérer la voiture. Comme on était un peu paumés (on avait pas un plan complet), on l’a ensuite forcé à nous guider jusqu’à Oyster Pond, ce qu’il a fait de bonne grâce. Raison de son absence : il n’y avait pas de vol arrivant de métropole à 21h20, donc ce n’était pas possible qu’on arrive à cette heure là. Pas un mail, un SMS ou un appel, rien. Et l’idée qu’on puisse être français et arriver de MIA ne lui a pas traversé l’esprit apparemment. A ce stade, je dois dire que Mme est fan des loueurs low cost là où je me fie plutôt aux grandes marques et je crois que j’ai marqué des points :)
Afficher la suite

Verdict

American Airlines

5.6/10
Cabine8.0
Equipage8.0
Divertissements3.5
Restauration3.0

Paris - CDG

8.5/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté9.0

Miami - MIA

7.4/10
Fluidité2.5
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Vol : vol confortable en définitive, PNC qui se sont bonifiés avec l’âge comme du bon vin (et très âgés donc très bons), absence d’IFE individuel sur un vol de 9h30 qui vaut une lourde sanction, catering à peu près nul et conforme à mes attentes. Parti en avance, arrivé en avance, RAS à ce sujet.

CDG : toujours de plus en plus efficace et souriant, ça progresse de jour en jour je trouve. Reste la mesquinerie des 15 minutes gratuites de Wifi...

MIA : procédures américaines toujours aussi lourdes et inefficaces malgré un grand nombre de PAFmen, compter au bas mot 2h30 pour une correspondance internationale qui pourrait se faire sans immigration dans la majorité du monde, ça me fait toujours braire. Question mesquinerie Wifi, pas de détail puisque pas de Wifi gratuit du tout. Pour le reste, l’aéroport est plutôt sympathique.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Miami (MIA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 21 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Miami (MIA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 58 minutes.

  Plus d'informations

34 Commentaires

  • Comment 107458 by
    fricky22 22 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Ca me rapelle mon vol CDG - JFK avec AA dans le meme avion avec ces ife centraux catodiques lol. Tres decu a l'epoque pour mon premier vrai LC, il y a deja 4 ans....
    Vivement la reforme pour ces appareils !

  • Comment 107463 by
    GRMY 1815 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    C'est dingue d'avoir une cabine aussi antique pour un vol transatlantique avec toute la concurrence qu'il y a autour...

    • Comment 293463 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      concurrence ? pas tant que ça finalement en vol direct : AF qui dessert MIA en 747 (jusqu'à il y a peu sans IFE individuel non plus, mais maintenant les avions sont impeccables) ou en 77W COI. Pour le reste, quelques vols vacances Corsair ou XL, mais rien de plus à ma connaissance. Si on rajoute un stop, ça ne m'intéresse plus vers SXM.

      En CDG-SXM, on trouve du direct AF, KL via AMS, DL ou UA via NYC (avec éventuellement changement d'aéroport) ou Atlanta et en alternative TX en direct certains jours mais le plus souvent via PTP ou FDF. Pour un trajet avec 2 enfants, j'évite les routings à plus d'un stop.

  • Comment 107464 by
    rsman 402 Commentaires

    Merci pour ce FR. Dingue que des avions vieux comme c'est le cas ici puissent voler

  • Comment 107466 by
    Horatius 1317 Commentaires

    Finalement sympa ce vol en mode vintage. Ça devient collector des IFE cathodique, j'ai pas eu ça sur mon JFK - CDG.
    Outre le grand âge de l'appareil qui aide en fait un peu au confort pour l'espace, pas pour le reste, je trouve le service limite. Et stocker les canettes comme ça, est-ce bien sûr, en cas de grosses turbulences.
    Bref un vol moyen mais qui ne semble pas vous avoir trop affecté.
    Merci pour ce FR

    • Comment 293465 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      vintage, c'est le mot. on comprend mieux pourquoi AA est une des compagnies américaines les moins chères. mais comme ce sont les vacances, je n'ai pas les mêmes exigences qu'à l'accoutumée. Et je suis tellement habitué au 3-4-3 des 77W d'Air France que l'espace devient un luxe pour moi :)

  • Comment 107467 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8234 Commentaires

    Merci pour ce FR. La cabine est vintage et n'a pas bougé depuis le temps je volais AA sur les USA ! . Apparemment les hôtesses sont les mêmes avec 20 ans de plus aussi ! ;-) Le catering est juste la pour remplir l'estomac. Au moins vous avez eu de la place pour vos jambes !

    • Comment 293466 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      mon dernier CDG-MIA était en 2002 sur AA justement et effectivement rien n'a changé, tout a juste vieilli, dont les PNC bien sûr. Idem pour le 757 qui suivait (à l'époque c'était direction LIM).

  • Comment 107469 by
    Alex Portation 783 Commentaires

    Merci pour ce FR avec un avion très vintage... Ou préhistorique si tu préfères :-)
    Et dire que certains de leurs B777 ou A321 ont été rénovés, je me demande ce qu'ils attendent pour rénover celui-ci... ou bien il arrive à sa fin de vie utile.

    Le repas est... Comment dire... Eurk !! Mais typiquement américain : trop salé, trop sucré ^^

    Jolies photos vues du ciel :-)

    Pour les contrôles à MIA, on tombe vraiment dans la paranoïa... Mais bon, welcome to Miami ;-)

    A très bientôt

    • Comment 293468 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      pas certains qu'ils les rénovent, la moitié ont plus de 30 ans. Les autres peut-être, mais ils sont tellement fiers d'avoir rénové les 772 (qui étaient déjà mieux que ceux-là) et d'avoir acheté des 773 et des 321T... Je n'ai pas pensé à faire des photos de la J, mais c'est encore plus glamour : des recliners encore plus pourris que ceux que KLM est en train de faire disparaitre, pas d'IFE donc, ceux-ci sont remplacés par des iPad prêtés par la compagnie.

    • Comment 293478 by
      Alex Portation 783 Commentaires

      Ah mais on reste dans le glamour jusqu'au bout pour ce B767 mdrrrrrrrrrrr
      Officiellement, il arrive à sa fin de vie utile. En tout cas, on ne va pas le regretter

    • Comment 293472 by
      cobra 3602 Commentaires

      Oui, depuis que je lis FR, je me suis rendu compte que DL avait fait de sacrés progrès. Ce vol pourri que je t'ai relaté n'était pas le pire, le pire du pire, de tous mes vols, était aussi en 767, sur AZ, entre FCO et YYZ. Pitch calamiteux (et je culmine à 1m70), pas d'IFE, gens bruyants à bord,une seule grande cabine éco, équipage fantôme...brrrr ^^

  • Comment 107470 by
    cobra 3602 Commentaires

    Un bon gros vol en mode vintage ! Si tu as bien décris les avantages d'une vieille cabine, à savoir considérer le pax comme un être humain qui a besoin d'espace pour vivre, le reste est vraiment bas de gamme. Ca me rappelle un vol pourri sur Delta(767) au départ de CDG pour Salt Lake City, pas d'IFE, bouffe pas terrible, long quoi...
    Du pinard en tétrapak, barbare !!héhé^^
    A part ça, vous avez survécu, et même plus, c'est le principal!:)
    Votre aéroport de Long Beach ressemble méchamment à celui de Fort Lauderdale !^^
    Merci en tous les cas !

    • Comment 293469 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      je ne me faisais pas trop d'illusion sur mon interprétation de la vue d'aéroport :)

      bon, aux US, il existe aussi du pinard en canette, ça envoie encore plus de rêve que le tetrapak.

      j'ai toujours eu de la chance avec DL que je prends assez régulièrement, addiction skyteamesque oblige, toujours des IFE, des cabines au minimum correctes. En contrepartie, je mange avant de monter dans l'avion et je prend un pull !

    • Comment 293492 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      jamais testé AZ en LC, mais leur organisation à spécificité culturelle locale (comprendre le gros bordel) en MC ne m'a jamais incité à prolonger l'aventure.

  • Comment 107473 by
    marathon GOLD 9566 Commentaires

    J'ai échoué à identifier les côtes irlandaises - n'est pas Saraoutou qui veut !
    La cabine fait vraiment antique, mais de vieux sièges peuvent être confortables, et j'en approuve la note. C'est devoir subir un IFE collectif que je pénaliserait le plus.
    C'est un vol AA : c'est moins cher, et on sait qu'on en aura pour son argent, donc moins qu'avec les concurrents.
    Excellent récit bien mené, mais je tique quand même sur la critique linguistique : au départ de MIA, AA dessert en direct des destinations où l'on parle espagnol, portugais, français, italien et allemand, et l'on ne peut attendre de PNC d'être polyglottes. En tout cas, pas de la part de PNC américaines, vue l'importance des langues vivantes dans la scolarité de ce pays, car cumuler une demi-douzaine de langues est en revanche banal pour un équipage AF sur un vol Paris <> Extrême Orient.
    Merci pour ce FR !

    • Comment 293470 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      merci ! je suis d'accord qu'au départ de MIA, AA dessert un bon paquet de destinations avec un grand nombre de langues différentes et que la scolarité ne les aide pas. Cependant, d'une part, je trouve qu'un minimum de connaissances des langues des pays d'origine et de destination des vols (surtout en LC) est sinon nécessaire du moins sympathique, notamment en cas de pb avec un pax (santé, comportement...). D'autre part, l'éducation made in US n'enseigne apparemment pas les langues étrangères, mais je ne suis pas sûr qu'ils en connaissent même l'existence.
      Effectivement dans un LC AF, on trouve toujours un bon paquet de langues à bord, dont au moins un interprète pour les vols vers l'Asie. Et je trouve que c'est un avantage certain ! D'aucuns diront que c'est le seul qu'AF a vers l'extrême-orient, mais pas moi. J'ai du faire un peu de trop de CZ/MU/CA où l'anglais n'est même pas dans la liste des langues parlées, y compris en LC.

  • Comment 107485 by
    PAT62 4977 Commentaires

    Une plongée dans les années 80-90.
    Le vin servit en Cubitainer, la grande classe.
    Au final pas de surprise puisque l'on sait à quoi s'attendre.
    Vous avez noté avec beaucoup de mansuétude, c'est tout à votre honneur.
    Merci pour ce FR !

  • Comment 107491 by
    pierrejos 1130 Commentaires

    merci pour ce fr

  • Comment 107498 by
    indianocean GOLD 6828 Commentaires

    Je dirais que votre FR a des similitudes avec ceux de Durian en F, à savoir un vol sans surprise excepté:
    - l'IFE qui date de la préhistoire. Ca existe encore les écrans centraux sur les LC?
    - le pitch très correct. Vous êtes sûr que vous n'avez pas voyagé en Y+? ^^

    Pour le reste, c'est un vol américain tout ce qu'il y a de plus banal et de moyen.

    Merci pour ce FR

  • Comment 107501 by
    Durian 1171 Commentaires

    Merci pour ce FR !
    J'aimerais bien le faire plus souvent mais ces 2 vols en First sont une exception helas ;(
    Tout a ete dit sur ce vol avec un avion prehistorique et tout a l'avenant. Cela dit, pour etre 30% moins cher que la concurrence, il n'y a pas de secret. Mais surtout, 30% de moins qu'AF pour une famille 4, ca doit faire une belle economie.

    • Comment 293494 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      exactement, ce fut le seul et unique critère me faisant pencher pour AA. J'aurais préféré DL pour les miles ou UA pour les souvenirs, mais c'était plus cher. Autre contrainte du routing : pas de mono-couloir pour le transatlantique, faut pas déconner quand même !

  • Comment 107504 by
    nicobcn TEAM GOLD 4580 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    Ce vol me rappel le mien de l'été dernier avec Aeromexico en vieux 767. Comme vous, il n'y avait pas d'IFE et des veilles télés au plafond... En revanche, le catering était meilleure, mais le vol plus long (11h30 !). AA a encore du boulot, sa révolution n'est pas finie. C'est vraiment limite de proposer un produit si bas de gamme, heureusement que le pitch était bon. C'est dommage car le 767 est vraiment confortable grâce à son 2-3-2. Dommage que AA ne suive pas l'exemple de Delta qui rénove tous ses vieux 757-767.

    A bientôt pour la suite !

    • Comment 293495 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      merci. je pense que les capacités d'investissement d'AA sont limitées, qu'il y a la fusion avec US à absorber et que sur des lignes à faible concurrence comme celle-ci, c'est clairement pas l'avion flagship qu'ils vont nous sortir. Du reste, le remplissage n'était pas extraordinaire, sans être réellement mauvais.

  • Comment 107511 by
    aurel-lil 4213 Commentaires

    Merci pour ce FR.
    Dire qu'on se plaint parfois de nos compagnies européennes ! là il y aurait de quoi face aux standards auxquels on peut parfois être habitué. Cependant, le pitch élargi et le non-effet sardine sont des bons points de cet ancien temps !
    Le catering n'est clairement pas appétissant.
    Les canettes stockées sur le siège, c'est effectivement limite, mais là aussi, le compartiment recyclage n'a pas dû être pensé à l'époque de la conception de l'avion :)

    A bientôt.

  • Comment 107540 by
    sacha787 151 Commentaires

    Merci pour ce beau FR!!!
    C'est vrai que sur la liaison Paris-Miami, AF est largement au-dessus, malgré la configuration 3-4-3 sur ses 77W.

    Petite précision, l'avion El Al est un 737-900ER et non un 737-800

  • Comment 108218 by
    pititom GOLD 10703 Commentaires

    Ces avions sont quand même antiques. Ce n'est pas la vitrine de AA, c'est sûr !

    C'est bien de recycler les canettes, mais quelle honte de les laisser comme çà sur les sièges.

    Merci pour le FR :)

  • Comment 130432 by
    fou d'aviation94 15 Commentaires

    slt la cabine ets tellement vielle

Connectez-vous pour poster un commentaire.