Avis du vol American Airlines Miami London en classe Economique

Compagnie American Airlines
Vol AA38
Classe Economique
Siege 35A
Temps de vol 19:10
Décollage 08 Mai 14, 10:50
Arrivée à 08 Mai 14, 11:00
AA   #53 sur 121 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 457 avis
nteflyjin
Par 4042
Publié le 10 mai 2014
Je savais bien que cette plaque d'immatriculation du meilleur goût vous pousserait à lire de FR :)

Les vacances à Saint-Martin touchent à leur fin, il est temps de rentrer à la maison ! Pour une fois, vous aurez droit à un bonus spotto-touristique (néologisme de mon cru), destination oblige. En plus, nous sommes allés passer une journée à Saint Barth dont l'aérodrome est presque aussi célèbre que celui de Saint-Martin et sa célèbre Maho Beach maintes fois reportée ici.

Rappel du routing :
CDG-MIA AA 767-300ER Y http://flight-report.com/fr/report-6893.html
MIA-SXM AA 757, pas de FR
SXM-MIA AA 737-800 pas de FR
MIA-LHR AA 777-200ER maintenant
LHR-ORY BA A319 pas de FR


Mini spotting à Maho Beach, SXM

Du Twin Otter qui assure de multiples liaisons (régulières ou privées) avec Saint Barth notamment
photo IMG_3095

737 Air Jamaica qu'on n'a pas l'habitude de voir.
photo IMG_3098

Britten Norman Islander d'Anguilla de Trans Anguilla Airways qui comme son nom ne l'indique pas dessert plutôt Saint Barth
photo P1000751photo IMG_3117

La reine des Schtroumpfs au départ
photo P1000743

Une fois en l'air
photo P1000746

757 US en provenance de CLT
photo P1000750

un 737-700 de WesJet depuis Toronto, enfin un extrait…
photo P1000754

encore une tondeuse à gazon
photo P1000759

le 757 d'AA arrivant de Miami
photo P1000763

Un autre gros : 330-300 d'Air Caraïbes depuis Orly
photo P1000779photo P1000780

Mini spotting à SBH, aéroport Gustav III Saint Barthélémy

Je vous la fais courte, l'aéroport de Saint Barth est doté d'une piste extrêmement courte à l'approche complexe puisque située juste derrière une belle colline. Les photos sont prises depuis la route quasi au sommet de la colline. Les avions passent au ras de la route et atterrissent en contrebas. L'atterrissage par la mer est possible quand le vent tombe, ce qui est rare. C'est très spectaculaire, mais ça ne rend pas très bien en photos, certains FR vers/de SBH rendent beaucoup mieux (chercher SBH dans les destinations sur FR).
photo P1000808photo P1000813photo P1000815

Pour finir, le spotting ne se limite pas aux avions ici !
photo IMG_3025photo P1000795


Place au FR !

Après un transit tranquille de Saint-Martin à Juliana sur un 737-800 flambant pour American (à peine 12 ans !) sans événement notable, nous voici à Miami où nous passons l'immigration en 10 minutes. Les bagages sont déjà sur le tapis quand nous arrivons, la douane nous garde à peine plus d'une minute. Enfin devant notre air sympathique (je me fais des illusions peut-être ?) on nous envoie dans la file TSA pre Check dont nous ressortons quelques minutes après. Donc, oui on peut faire un transit international en 30 minutes à Miami, mais il faut juste avoir du bol !

Notre 777-200 du jour, aperçu juste avant le coucher du soleil
photo IMG_0742

Après avoir absorbé une quantité de lipides suffisante pour les dix prochaines années (traduire : après avoir visité le food court en face de la porte d'embarquement), nous rejoignons la salle d'attente pour écouter les enchères, c'est-à-dire combien un candidat au débarquement va pouvoir se faire offrir. Il y avait de la marge avec pas moins de 5 passagers en stand-by au moment ou débute l'embarquement. Bilan la dernière annonce proposera 1000US$ + logement et repas. Pas énorme si on considère que les compagnies américaines ne donnent pas du cash mais des bons voyages. Je ne sais pas si la réglementation européenne s'applique pour un vol AA vers l'Angleterre ? Normalement pour ça, c'est 600€ en cash mini. Je ne sais pas s'ils ont trouvé preneur.

Nous embarquons avec le quatrième groupe, c'est-à-dire dans le tout dernier groupe voire dans les tous deniers passagers dans un 777-200 qui va aussi sur ses 12 ans. Les enfants sont rassurés, il y a des IFE individuels sur les sièges :)

Petite fille est rassurée !
photo P1000821

IFE
photo P1000820

Que dire de ce 777 ? Je les ai pris pas mal entre 2002 entre 2005 ou j'allais pas mal aux USA et en Amérique latine, c'était le top … pour l'époque ! Aujourd'hui les standards ont bien évolué. En détail ça donne :

Les sièges sont donc dans cette étrange configuration en 2-5-2. Très agréable quand on est dans les rangs de 2, mais probablement très désagréable quand on est au milieu d'un rang de 5. Mine de rien, ça ne faut que 9 sièges de front et une impression un peu moins bétaillère que le 3-4-3 auquel je suis habitué. Le sièges sont les mêmes que sur 767, leur look a probablement été à la mode mais il y a bien longtemps ! Le tissu de ceux-ci et la moquette d'un Admiral Club doivent venir du même fournisseur.

Le pitch reste bon, le siège est large
photo P1000823

La business est en 2-3-2 avec des sièges toboggans et des IFE qu'on trouve en Y chez Etihad. Elle ne fait même pas envie. Pas vu la First, on est entrés par la porte 2.

L’IFE est au format timbre poste standardisé par Air France. Par contre ce n'est pas de la vidéo à la demande mais juste de la multi-diffusion d'une douzaine de films. Pas touts récents qui plus est. Juste une vidéo de 4 minutes en guise de présentation (rien dans le canard de bord) et rien sur comment choisir la langue non plus alors que la plupart des films sont diffusés en au moins 3 langues apparemment. La langue de l’IFE n’implique aucune pré-sélection sur la langue du film, celle-ci se fait via le réglage du canal audio sur la télécommande au petit bonheur la chance. Les écouteurs distribués sont minables (vendus 5US$ sur les vols intérieurs, le SXM-MIA semblant tenter dans cette catégorie d’ailleurs…).

Petite vue de la cabine, au fond le grand écran qui diffuse la géovision. Il ne sera pas coupé du vol, sympa pour les passagers en bulkhead
photo P1000824

Je crois que c'est flyingjapans qui fustigeait le look de l'IFE de Delta, que dira-t-il de celui-ci ??
photo P1000825

Je ne l’avais pas mentionné à l’aller, mais aucune trousse de confort de quelque genre que ce soit n’est distribuée. Donc, pas de bouchons d’oreilles, pas de masque, rien. Heureusement que j’ai encore quelques stocks d’origine AF pour la plupart. Pour une fois, j’ai trouvé le 777 pas trop bruyant, est-ce le fait que celui-ci était motorisé RR Trent et pas GE ?

Après 35 minutes de vol, le repas est servi en mode express. Pas d'apéritif, distribution des plateaux au pas de charge, le chariot des boissons suivra assez longuement plus tard. Pas de tetrapak de vin cette fois, mais une bonne vieille bouteille d'1.5l tout en plastique. Le rêve.

Comme d’hab, chicken or pasta. On mixe pour la famille, histoire d'avoir des photos des deux mixtures, je n'ose même pas dire plat. Le poulet est pseudo-teriaki, c'est à dire qu'il y a un peu de sauce soja sucrée qui nage au fond. La vache qui rit au cheddar est juste immangeable, seul le brownie sauve vaguement la mise. De tous mes vols transatlantiques seuls Air France et Air Caraïbes (pas toujours) m'ont toujours nourri correctement, en prestation principale j'entends. J'ai quelques (mauvais) souvenirs de BA et d'Air Canada, Delta reste au dessus de AA pour moi et United est à géométrie variable, souvent la meilleure parfois la pire des compagnies américaines. Il faudra que j'essaie LH pour le bœuf chou - fraise des bois :)

Vue générale du (petit) plateau
photo P1000826

Pseudo-poulet pseudo-teriaki
photo P1000827

Raviolis au fromage (choix de petite fille qui les a trouvés particulièrement mauvais)
photo P1000828


Les boissons à peine servies, le chariot repasse pour débarrasser et préparer la cabine pour la courte nuit. Les enfants ont approximativement à 50% de leur plateau.

Passons donc en mode marmotte puisque l'inclinaison du siège est plutôt bonne et que le programme de cinéma ne fait pas envie.

Les sièges sont corrects pour dormir, mais la nuit sera gâchée par des turbulences permanentes et suffisamment fortes pour nous secouer sur nos sièges. Difficile de le reprocher à American quand même !

Le petit déjeuner est standard pour un vol depuis la côte est des USA : jus d'orange en boîte, yaourt et un croissant (chaud), le tout accompagné d’un jus de chaussette vaguement tiédasse. Même pas possible d’avoir un refill, le service ayant commencé 45 minutes avant l’atterrissage. Il faudra ensuite que les pilotes annoncent un « landing 2 minutes » pour que les pax quittent la file devant les toilettes et courent s’assoir et s’attacher. A nouveau aucun respect des consignes et aucune volonté de les faire respecter. A noter le signal « attachez vos ceintures » resté allumé tout le vol, ce qui ne va pas dans le sens du respect de celles-ci.

Petit déjeuner
photo P1000829


Approche ultra-connue sur Londres (campagne puis ville, nuages bien épais…)
photo P1000830photo P1000831photo P1000832

Image dérobée du stade de Wimbledon, aucun match en cours désolé.
photo P1000833

A319 Air Canada. Il s'est perdu ? Vérification faite, il semble effectuer la liaison entre Terre-Neuve et Heathrow
photo P1000834

Un seul hippodrome avant l’atterrissage avec quelques minutes d’avance à Heathrow, c’est plus qu’appréciable. Le débarquement se fera au T3 et la correspondance au T5. Un kilomètre à pied, ça use, ça use, un kilomètre à pieds, ça use les souliers… En gros, on aura parcouru tout le T3 à pieds, que c’est long. Tout ça pour arriver à un bus en zone restreinte qui nous emmènera au T5 pour vérification des passeports et sécurité très très lente malgré un nombre de postes ouverts très importantes et à peine quelques personnes par poste.

La suite vite fait : 45 minutes de retard sur le BA332 jusqu’à Orly, pas mal sur un vol de la même durée. Le tout effectué par un A319 dont la cabine était plus que défraichie. Vol un peu Orangina également, on a été convenablement secoués en raison du fort vent arrière dont nous avons bénéficiés. Atterrissage avec 40 minutes de retard à Orly, immigation+bagages express (si, si c’est possible à Orly), mais nous raterons notre TGV pour 1 minute à Massy après le holdup Orlyval, ce qui nous permettra de passer 2h (il y avait un autre train 1h30 après mais archi-plein) dans cette riante gare TGV. Si j’avais quelques photos, je ferais volontiers un FR sur le vol BA pour les allumer sur leur ponctualité.

Au bilan général de cette série de 4 vols AA + 1 BA : niveau rapport qualité-prix, c'est très défendable. Moins cher que Corsair/TX ou des compagnies simili-charters, même si le produit soft est finalement moins bon. Le côté US legacy garantit un espace de vie à bord qui remplace largement à mon sens un IFE de qualité à l'heure des tablettes. Pour le catering, il suffit de manger avant et le souci est réglé. Cela dit, rien ne vous empêche de mettre un peu plus dans vos billets d'avion pour un produit supérieur !

Rendez-vous dans 3 semaines pour une une navette vers PEK. A moins que je ne vous offre un petit FR spécial tondeuse à gazon NTE-ORY-CFE pour marquer la transition des Fokker 50 VLM vers les ATR Hop.
Afficher la suite

Verdict

American Airlines

5.4/10
Cabine8.5
Equipage6.0
Divertissements5.5
Restauration1.5

Miami - MIA

7.4/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services7.0
Propreté8.5

London - LHR

7.9/10
Fluidité4.5
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Vol : la ligne Miami-Londres est une pseudo flagship entre deux hubs AA/OneWorld, elle est donc desservie en 777 « moderne ». Il faudrait pouvoir comparer avec le premier vol de la soirée en 77W (BA opérant un 747 quotidien). Evidemment le produit est quelque peu supérieur à celui offert en 767, mais sans plus. Il y a bien un IFE individuel mais celui-ci n’a pas de VOD et est très limité en taille d’écran, en résolution, en esthétique et en choix de films. Le catering est à la limite du comestible. Le siège reste confortable, relativement large et d’une inclinaison correcte. L’avion, bien qu’aux nouvelles couleurs, fait déjà veillot. On notera le grand écran central qui a diffusé la géo-vision toute la nuit, sympa pour les pax qui ont pris la lumière pleine tronche pendant 9h, les toilettes pas vraiment propres, un équipage sympa mais qui semblait chercher à battre le record du service le plus rapide et qui a totalement disparu entre les deux services.

MIA : tout s’est nettement mieux passé qu’à aller, donc RAS. toujours pas de Wifi gratuit

LHR : que c’est long, transports pas super bien organisés par rapport à la taille de l’aéroport, sécurité plus que pointilleuse et longue, Wifi gratuit 45 minutes = très raisonnables, la plupart des cafés sont hors de prix. J'aime beaucoup l'architecture du T5.

Informations sur la ligne Miami (MIA) London (LHR)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 11 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Miami (MIA) → London (LHR).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Virgin Atlantic avec 8.0/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 19 minutes.

  Plus d'informations

9 Commentaires

  • Comment 108083 by
    marathon GOLD 9566 Commentaires

    Je connaissais la configuration de SBH, mais pas l'existence de cette route : cela doit être effectivement beaucoup plus impressionnant à voir. On aperçoit deux personnes au delà de la piste, mais je suppose qu'il n'y a pas d'accès public à la section de plage en bout de piste?
    Quant à SXM depuis Maho Beach, on ne s'en lasse pas, même si les photos sont si faciles à prendre... ou à rater :)
    C'est moins le format philatélique de l'IFE que l'absence de VOD qui fait vraiment siècle dernier. On en a pour son argent, et comme c'est 30%-50% moins cher que la concurrence...
    LHR ne me fait pas envie pour un transit et ce n'est pas ce FR qui changera mon avis. Merci pour ce récit !

    • Comment 293893 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      la zone en bout de piste à SBH n'est pas ouverte au public (mais facile d'accès par la plage), les deux personnes n'ont rien à faire là. La première zone de bouées délimite ensuite une interdiction de baignade, le couloir la prolongeant une interdiction de navigation.

  • Comment 108086 by
    PAT62 4977 Commentaires

    Si j'ai bien compris le but de ce voyage est de prendre du bon temps au soleil
    dans les îles sans se ruiner en billet d'avion.
    Le produit AA répond au cahier des charges en se positionnant sur ce créneau.
    Vu la maigre différence entre la version 767 et 777, il est possible de faire
    le trajet retour sans transiter par Londres ?
    Merci pour ce FR !

    • Comment 293894 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      oui, on aurait pu prendre le vol direct MIA-CDG, mais il avait deux inconvénients : d'une part il était plus cher, d'autre part, il décolle à 17h35 ce qui nous obligeait à partir par le SXM-MIA du matin au lieu du 15h20. et franchement, je m'attendais à nettement mieux sur le 777 :(

  • Comment 108091 by
    flyingjapans 1355 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    La cabine, l'IFE sont clairement archaique, que dire d'une configuration en 2-5-2!

    On généralisera en disant que les IFE ne sont pas le point fort des compagnies américaines.

    Au final, une note moyenne pour un vol moyen.

    A bientôt!

    • Comment 293895 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      certes, la user experience des IFE des compagnies américaines n'est pas leur point fort, mais DL fournit quand même la VOD et un choix de films autrement plus important. Là, ça fait carrément vol charter tellement tout est archaïque. Mais comme les prix aussi, je ne me plains pas !

  • Comment 108115 by
    nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

    Edit : je m'étais trompé de numéro de vol AA36 redevient AA38, désolé pour la confusion

  • Comment 108160 by
    aurel-lil 4213 Commentaires

    Merci pour ce FR et le bonus.
    Effectivement cet avion ne fait pas tout jeune, l'IFE est clairement dépassé.

    A bientôt.

  • Comment 108210 by
    Papoumada SILVER 5895 Commentaires

    Les images d'atterrissage sur la plage sont toujours impressionnantes. La piste qui semble terminer la route donne une sensation fort inhabituelle.

    Est-ce le ton du propos, mais j'ai le sentiment que le produit AA ferait passer le produit MD pour du 5 étoiles ! Néanmoins, vous notez un bon rapport qualité-prix, ce qui doit signifier que ce n'était vraiment pas cher. Le seul point positif paraît être l'espace dont on jouit et l'inclinaison du siège, ce qui n'est pas rien.

    Merci et à bientôt !

Connectez-vous pour poster un commentaire.