Avis du vol KLM Paris Amsterdam en classe Economique

Compagnie KLM
Vol KL1246
Classe Economique
Siege 22F
Temps de vol 00:35
Décollage 23 Jul 14, 20:50
Arrivée à 23 Jul 14, 21:25
KL   #49 sur 123 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 541 avis
Pucinet
Par 2422
Publié le 25 août 2014
Il y a longtemps que je n'ai pas eu l'occasion de publier un report car pas de voyage en avion (snif…). Enfin l'été est l'occasion notre grand voyage des vacances, pour une destination pas encore vue sur FR, l'Equateur. Voici le vol de pré-acheminement par Amsterdam avec KLM qui dessert l'Equateur. Il n'y a pas (plus) de vol direct entre Paris et Quito (peut-être l'année prochaine, dixit le couple agent de voyage français installé à Quito qui a organisé notre voyage). Les autres possibilités avec 1 escale sont via Madrid avec Iberia, le vol le moins cher mais non merci pour 10 heures sans IFE, via Miami avec AA ou enfin Atlanta avec Delta mais pas envie de rajouter une demi journée de transit et les contrôles US.
Donc ce sera via Amsterdam avec KLM, qui permet également d'accumuler des miles FB. Bon voyager vers cette destination est un peu plus cher que vers l'Asie ou les Etats Unis, même en été.
Nous voyageons en Y mais les classes achetées Q, L et T (fin janvier) ne permettent pas de se surclasser en premium éco avec les miles (à suivre). Dix jours après avoir payé les billets en ligne, ma curiosité me pousse à regarder à nouveau le prix des billets (grâce à vous) et là, ce qui était prévisible -enfin vous l'avez deviné - les ordinateurs ont bien bossé et les billets sont moins chers. Argh. Un mail au service clientèle AF pour faire part de ma surprise. Je suis ensuite contacté par téléphone. La charmante femme me propose une compensation que j'accepte, à savoir deux sièges plus, en economy, pour notre vol retour (l'écart de prix entre les 2 dates est de 120 € pour 2 et les 2 sièges plus valent 140 €). Elle me fait parvenir de nouveaux billets électroniques avec les sièges modifiés.

Mercredi 23 juillet, en fin de journée après le travail, je repasse à l'appartement boucler la valise puis direction Charles de Gaulle pour le dernier vol de la journée vers Amsterdam.

Nous aurions pu ne pas pas dormir à Amsterdam et prendre le premier vol du matin mais je n'avais pas envie de me lever la nuit pour prendre le premier vol de 7h20 ni de courir le risque d'un éventuel retard pour rater mon vol annuel des grandes vacances. J'ai suivi les conseils de Pititom (je crois) pour une nuit à l'Holiday Inn Schipol. Hôtel pas trop cher, avec souvent des promos, très bonne literie.

Retour au vol, on arrive à Roissy 2 F, ça roule, pas de bouchon à l'arrivée, direction les bornes pour éviter la queue, car il y a de la queue aux guichets. La veille, pré-enregistrement sur le site, vérification des places.

photo KL1246_01


Une, deux, trois, les cartes d'embarquement et l'étiquette bagage dans la foulée sont imprimées mais y a un souci, l'étiquette porte la mention UIO comme destination. Ce n'est pas ce qu'on veut, on fait comment pour se laver et se changer ce soir à Amsterdam, tout est dans la valise ? Une hôtesse Air France (elle avait la tenue, le badge) parfois nommée Cerberine ou Monique chargée de vérifier les réservations avant de faire la queue auprès de qui je m'enquiert de savoir s'il est possible de modifier l'étiquette bagage pour récupérer nos valises à Ams, nous dit que oui mais que c'est payant (genre 200 € si je me souviens bien) et qu'il faut voir au comptoir !!! Gloups.

photo KL1246_02photo KL1246_03

Donc, pas le choix, si on veut récupérer nos bagages à Amsterdam, il faut passer par les comptoirs d'enregistrement et là, sûr va y avoir de l'attente…

photo KL1246_04

3/4 d'heures plus tard, c'est long…. un peu de temps pour faire la photo corporate et oui… maintenant qu'il y a du wifi illimité et que je n'ai pas oublié, nous avons enregistré et déposé nos valises avec le tag AMS, et on ne nous a rien demandé de payer, on a simplement rendu l'étiquette avec UIO. L'agent était cool, souriant, agréable.
Nous avons recroisé la femme d'Air France sur notre cheminement, elle s'en enquit de notre sort et avec une pointe de rajouter ah ben il a été sympa… no comment


photo KL1246_05

Direction le PIF et là, aucune attente pour moi, c'était plié en 2 minutes mais pas pour mon compagnon qui a du patienter au moins 2 à 3 minutes pendant un changement de personnel derrière l'écran, et blablabla / comment ça va/ et toi /… alors que son sac était dans le scan qui a été arrêté durant cette rotation.

photo KL1246_06photo KL1246_07

On se pose au 2 F, il y a quelques places disponibles près de la porte 33, notre avion est là.
Sans surprise c'est un Boeing bleu 737-800, nommé Albatros, immatriculé PH-BXU de mai 2006. Il est passé par la filiale Transavia.

photo KL1246_08

Et soudainement le déluge sur Roissy, un orage se déverse sur la plateforme… Il reste un peu de lecture à cette heure mais ce n'est pas terrible.



Je n'étais jamais allé jusqu'à l'extrémité du 2 F (faut déja enjamber pas mal de monde le matin je suppose) et ai remarqué qu'il y a des fauteuils individuels qui forment un mini salon, j'y suis allé pour voir la vue mais rien à shooter.
photo KL1246_13photo KL1246_14

Il est 19 h 45, on embarque pour un départ prévu à 20 h 15.

photo KL1246_15

Accueil sympathique et souriant. Direction le rang 22. Classique sur un 737 en 3 x 3.



Vue de ma place au rang 22 avec les documents à bord.


Pour moi ce pitch ça va, merci :) Luxe, on peut même incliner son siège.
photo KL1246_24photo KL1246_25

Puis le commandant prend la parole pour annoncer en néerlandais puis en anglais que nous ne partirons pas à l'heure car Aéroport de Paris a interrompu les chargements des bagages à cause de l'orage qui a frappé la plateforme. On patiente.



Et c'est reparti pour le chargement des bagages. Les portes sont fermées.
photo KL1246_29photo KL1246_30

Finalement on repousse à 20 h 30, au lieu de 20h15.
On se dirige vers le doublet nord, c'est loin, nous ne sommes pas seuls ni devant, ni derrière. Rien d'original comme avion, la piste trempée donne de bonnes images.



Nous avons décollé à 20 h 50 et sommes arrivés à l'heure… 40 minutes plus tard, à 21 h 28 (au lieu de 21 h 25 annoncé).
Pendant ce temps nous avons eu une collation, une petite Heineken pour faire honneur au pays de destination et, un sachet de sucré + un sachet de salé, accordé avec un grand sourire par notre hôtesse un peu âgée mais oh combien serviable. Etant à l'arrière, elle prend commande, va au galley arrière chercher le choix et revient avec les boissons… si si en éco. Je n'ai pas regoûté au Terra Andina même si la destination finale si prêtait (je ne sais pas s'il y en avait à bord). J'aime bien ce gobelet accumulation des clichés avec les symboles des Pays-Bas, sabot, vélo, moulin.



Atterrissage sur une piste tout proche de l'aérogare.


A l'arrivée par contre, nous avons attendu 1 à 2 minutes le placeur batman qui n'était pas à la bonne porte C4 mais à celle d'à côté où un autre avion est arrivé une minute après le nôtre. On le voit sur le film qui arrive en courant, je le voyais attendre à la C5 avant de penser à ressortir ma caméra du sac.



On quitte ce Boeing avec les remerciements souriants de l'équipage

photo KL1246_56

Direction le carrousel des bagages, la livraison fut un peu longue, il est 22 h 05 lorsque nous récupérons nos valises.
l'aérogare est calme compte tenu de l'heure et puis c'était aussi la journée de deuil à Amsterdam, aérogare sans musique ni annonces (lu sur les écrans d'information que je n'ai pas photographié), en hommage aux voyageurs du vol MH 17 abattu une semaine plus tôt sur les contrées ukrainiennes qui avait quitté ce même aéroport de Schipol. Mes pensées à l'ensemble des familles des occupants.



Nous dînons dans l'aérogare, qui se prépare à passer la nuit, la plupart des boutiques sont fermées, les restaurants aussi, il nous reste le Burger King (pas envie) et avons mangé une excellente pizza près de ces trains d'atterrissage et du réacteur.



Ensuite, la navette de l'hôtel Holiday Inn que nous avons du attendre car ratée à 1 ou 2 minutes près… C'est les vacances qui débutent. L'hôtel n'est pas tout à côté mais très bien dormi.

photo kl1246_66photo kl1246_67

Notre route du jour.
photo kl1246_68

La vidéo de ce vol


A suivre pour le vol AMS-UIO.
Afficher la suite

Verdict

KLM

7.9/10
Cabine8.5
Equipage8.0
Divertissements7.5
Restauration7.5

Paris - CDG

7.6/10
Fluidité8.5
Accès6.0
Services8.0
Propreté8.0

Amsterdam - AMS

8.1/10
Fluidité8.5
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Conclusion

Un vol de pré-acheminement qui m'a déjà donné l'impression d'être en vacances, avec un ciel dégagé au soleil couchant, avec un personnel attentionné et chaleureux bien que la cabine soit quasi complète. Le vol est très court, la compagnie prend de la marge sans doute sur le temps de roulage.

Confort cabine : ces sièges en cuir sont relativement confortables, on peut même les incliner. Les couleurs sont toutes néerlandaises, pas d'essuie main (ou alors je ne les ai pas vu en libre service ni distribué)
Equipage : un personnel aimable, serviable, qui souhaite la bienvenue et au revoir avec le sourire. Je ne me souviens plus et je ne l'ai pas noté si les annonces étaient en Français, en tout cas l'hôtesse qui nous servait ne parlait pas un mot de français.
Repas catering : je mets 7,5 pour la double ration et la bière
Divertissement : un inflight magazine, une presse à disposition dans le hall (ou à télécharger sur tablette) mais pour un vol de 30 minutes avec un job de reporter a assumer j'ai mis 7,5
Ponctualité : nous sommes partis en retard mais arrivé à l'heure, je sanctionne symboliquement

Les changements dont vous parlez dans les FR à Charles de Gaulle ne m'ont pas sauté aux yeux pour ce départ (à part le wifi). 3/4 d'attente pour atteindre les comptoirs d'enregistrement avec des gens qui stressent car ils ont des vols dans moins de 30 minutes j'en ferai autant. Une agente Air France (elle avait la tenue, le badge, etc...) venimeuse qui, au lieu d'apporter un service et de rassurer le client, donne une information de nature à s'enflammer et à pester. J'en ai marre de ces gens peu agréables au contact des clients.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Amsterdam (AMS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 92 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Amsterdam (AMS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est avec /10.

La durée moyenne des vols est de 1.0 heures et 30.0 minutes.

  Plus d'informations

7 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.