Avis du vol Tame Baltra Quito en classe Economique

Compagnie Tame
Vol EQ 190
Classe Economique
Siege 6A
Avion Airbus A320
Temps de vol 02:05
Décollage 12 Aoû 14, 10:55
Arrivée à 12 Aoû 14, 14:00
EQ 3 avis
Pucinet
Par 2385
Publié le 27 septembre 2014
Fin de notre escapade aux îles Galápagos, ce 12 août au matin nous rentrons sur Quito depuis l’aéroport Seymour sur l’ile de Baltra.
Notre périple

Rappel de l’itinéraire :

Le retour avec la même compagnie qu’à l’aller, l’équatorienne Tame, avec un départ prévu à 12 h 30 pour une arrivée à 17 h 00, vol EQ 192, avec également une escale à Guayaquil, la capitale économique de l’Equateur. Il y a une heure de décalage entre l’archipel et le continent. OK ce n'est pas ce qui est indiqué plus haut, voir plus bas les explications.

Rappel pour ceux qui n'ont pas encore lu le FR du vol aller, le choix de la compagnie, de l'horaire, des places a été fait par le voyagiste qui propose vol + croisière.

Le matin, nous sommes au port de Ayora, il faut traverser l’ile de Santa Cruz en car pendant environ 45 minutes pour 42 kilomètres pour prendre ensuite un bac pour une traversée de 150 mètres en 5 - 10 minutes pour reprendre un autre car qui nous conduit en 5 minutes jusqu’à l’aéroport Seymour. Ce n’est pas bien rapide car il faut attendre à chaque fois.
La vue depuis le débarcadère avec l'ile de Santa Cruz en face et la route rectiligne qui la traverse.

photo Eq190_1

Nous arrivons à l’aéroport à 9 h 50, ça devrait aller pour s’enregistrer…
Une photo du panneau que je n’avais pas eu le temps de prendre lors de notre arrivée.

photo Eq190_2

L’entrée principale depuis laquelle on voit les guichets d’enregistrement des compagnies Tame, Avianca et Lan.

photo Eq190_3

Notre vol EQ 192 est affiché, prévu à 12 h 30.

photo Eq190_4

Un regard derrière moi, pendant qu’on patiente. Ce n’est pas grand. Au fond, l’accès au PIF/PAF près de la boutique. Au sol on distingue une peinture d’une tortue.

photo Eq190_5

On fait la queue et là, une bonne nouvelle se répand car on propose aux premières personnes du groupe à s’enregistrer de prendre un autre vol Tame qui part à 10 h 55 et en plus il est direct pour Quito… Ma seule crainte, car naturellement nous sommes dans la file qui n’avance pas, c’est qu’il ne reste plus de places disponibles…

photo Eq190_6

A notre tour et ouf, nous acceptons ce que la charmante agente du check-in nous propose, gagner 3 heures… car au lieu d’arriver à 17 heures à Quito, nous arriverons à 14 heures (heure locale). Bon je raterais un atterrissage – décollage à Guayaquil. Je demande un hublot, pas de souci et en plus nous avons des places à l’avant de l’appareil en 6 A. Que demander de plus ?
Cool, mais pas le temps de trainer. Il faut simplement prévenir l’agence de voyage pour avancer le transfert.
J’avais prévu un reportage photo complet à l’extérieur et l’intérieur, moi… (on devait patienter 2 heures) mais ce n’est plus d’actualité…
Donc sans tarder, on se dirige vers l’embarquement. Une petite galerie commerciale. Les prix ne sont pas affichés.



Une vitrine de sculpture bois me permet de poser la carte d’embarquement et le reçu de transit délivré lors du voyage aller.

photo Eq190_11

Après quelques pas nous voici au contrôle des bagages.

photo Eq190_12

Il n’y a personne devant nous. Les agents sont sympas, souriants. Je passe, récupère mes affaires, attend mon compagnon. Et là derrière nous, beaucoup d’agitation. Une femme s’énerve et hurle et je la vois en train de se dévêtir. Ni une ni deux je dégaine mon appareil photo. On voit ses vêtements au sol. Le personnel reste imperturbable.
Nous ne restons pas regarder, on passe en salle d’embarquement, retrouvons les personnes avec qui nous avons voyagé.

photo Eq190_13

La perturbatrice passe en salle d’embarquement, sous très bonne garde. Elle s’est rhabillée. Comme elle haussera à nouveau le ton, elle sera conduite dans une autre salle. Je ne sais pas si elle a pris le vol. J’en profite pour photographier à travers la vitre pas très propre, la salle et les personnes de la sécurité qui se marrent, c’est l’attraction du matin.



Je ne sais pas s’il y a du wi-fi, pas de photo corporate, pas eu le temps de regarder.

Une photo de la boutique attrape touriste par excellence avec un prix spécial américain, la tablette de chocolat à 8 $, de la marque soutenue par le groupe français Bongrain. Fort en marketing.

photo Eq190_18

Un peu de spotting par les baies vitrées. Un Aerogal est stationné et puis c’est tout. J’ai raté le décollage du vol de 10 h 10. Je ne vois pas notre avion qui est caché par la couverture de l’allée.



Le tri sélectif.

photo Eq190_23

Une autre vue de la salle d’embarquement

photo Eq190_24

Le bar

photo Eq190_25

C’est l’heure d’y aller. Contrôle ultra rapide, on remet la carte d’embarquement, l’hôtesse ne la regarde pas, découpe le talon et en route.

photo Eq190_26

A nous l’Airbus A320 immatriculé HC-CGW, 11 ans, arrivé à la Tame en 2008.

photo Eq190_27

Embarquement par l’avant pour nous, étant au rang 6. Les moteurs vrombissent. Une personne âgée arrivée en fauteuil roulant alors que nous étions déjà à bord, a dû monter les escaliers par ses propres moyens avec ses béquilles.



Vue d’un siège en business en passant

photo Eq190_32

Mon siège pour les heures à venir.
A la différence de l’avion que nous avions eu à l’aller, les sièges ne sont pas en cuir mais en tissu, le porte document est sous la tablette et non dessus, avec une décoration relativement sobre. L’avion a commencé sa carrière chez la salvadorienne TACA en 2003.

photo Eq190_33

Une miss sourire en porte, qui n’a pas répondu à mon « buenos dias » en rentrant dans l’avion. Ça promet.

photo Eq190_34


Le pitch est correct. Il n’y a pas de publicité façon low cost sur la tablette (ni au recto ni au verso), voir la différence sur mon FR du vol aller.
La littérature est dans la pochette. Je ne vous la refais pas, la carte en 3 volets, le magazine de la compagnie, un pavé tout en espagnol (idem, voir le vol aller pour les détails) avec les destinations nationales et internationales, la flotte de 20 avions de la Tame, etc.



L’accoudoir a vécu. Le divertissement est inactif, j’avais mon casque et l’adaptateur mais pas de musique diffusé.

photo Eq190_37-1

A l’heure, nous quittons le point de stationnement, consignes de sécurité à la main, on roule sur la piste, à droite vers la raquette puis demi-tour et décollage (en image animée sur la vidéo en bas de page).



Je vous remet une photo prise à l'aller pour se rendre compte de l'aéroport sur l'ile

photo EQ193_121

Retour au vol

L’avion est rempli à 60 % je dirais (et moi qui craignait ne pas pouvoir prendre ce vol).

photo Eq190_42photo Eq190_43

45 minutes après avoir quitté les Galápagos, nous recevons une collation, un sandwich un peu sec, façon pain doux, tranches de fromage, de jambon, salade et, pour faire passer, un verre d’eau gazeuse Güttig servi à la bouteille. Mais là c’est pas mal. Çà a le mérite d’exister, cependant c’est léger. Le service était correct mais toujours pas de sourire.

photo Eq190_44photo Eq190_45

Ensuite on somnole, on s’est levé à 5 heures.
Environ 2 heures après être parti nous survolons Quito.

photo Eq190_46

On aperçoit l’aéroport où nous allons atterrir.

photo Eq190_47photo Eq190_48

Demi-tour, ça remue encore alors qu’on s’aligne. C’est une caractéristique de ce nouvel aéroport il me semble (on a en parlé avec des locaux et tous les vols sont ainsi, ça remue et parfois il y a trop de brouillard pour atterrir mais depuis septembre il y a un système d'éclairage des pistes donc ça pourrait changer).

photo Eq190_49photo Eq190_50

Là c’est le drame, mon appareil photo n’a plus de batterie… je ne peux plus zoomer, il s’éteint tout seul. Donc je termine sans zoom marche-arrêt et obligé de finir avec mon portable et du coup j’ai fait beaucoup moins de photos, mais la caméra fonctionne toujours.

photo Eq190_51

13 h, heure des Galápagos, nous arrivons. Il est 14 h à Quito, il y a une heure de décalage. Atterrissage musclé, aérofrein de sortie.

photo Eq190_52

On vient se parquer près d’un A319 d’Aérogal/Avianca.

photo Eq190_53

On sort parmi les premiers, le cheminement est mal indiqué. On va à droite. Il y a une erreur sur le fléchage mais ça ne dérange personne, donc un agent est venu nous montrer la sortie car nous attendions devant une porte fermée. Il fallait aller à gauche, mais il fallait pousser les portes vitrées !
Pas de contrôle des passeports, si je me souviens bien.

photo Eq190_54photo Eq190_55

Récupération très lente des bagages cette fois également (pour voir la salle, détail dans mon FR AMS-UIO, ici). Mur opposé au carrousel.

photo Eq190_56

Par contre ensuite une fois sorti, c’est rapide, le parking est tout à côté, il se paie en chemin à une barrière de péage.

A 14 h 57 alors que nous sommes en voiture direction Quito, il y a eu un important tremblement de terre de magnitude 5,1. Il n’y en avait pas eu un aussi fort depuis plus de 20 ans. Il y a beaucoup de poussière mais pas de panique. Nous n’avons rien ressenti, seulement les fortes répliques le soir même et le lendemain matin.

photo Equateur  EQ 275

Nous avons eu de la chance de pouvoir prendre ce vol EQ 190 car l’aéroport de Quito a été fermé durant 2 ou 3 heures. L’épicentre était à côté, 10 kilomètres je crois. Tous les appareils électriques de l’aéroport se sont arrêtés nets, les vols ont été détournés temporairement vers Guayaquil.

Plus d’images de l’aérogare dans le FR suivant.

En bonus, quelques photos de ce séjour inoubliable :




Pour ceux qui sont arrivés jusqu'ici et qui ont encore du temps, une vidéo récapitulative de ce vol :



A suivre
Afficher la suite

Verdict

Tame

5.6/10
Cabine7.0
Equipage5.0
Divertissements4.0
Restauration6.5

Baltra - GPS

8.8/10
Fluidité9.0
Accès9.0
Services8.0
Propreté9.0

Quito - UIO

8.8/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services9.0
Propreté9.0

Conclusion

Aéroport de départ : l’aérogare est récent, moderne, avec des matériaux « écologiquement responsable », c’est joli, de la taille d'un aéroport de province, ce qui est le cas. Petite galerie, je ne crois pas qu’il y ait de salon. Heureusement que nous avons eu un avion plus tôt et en plus direct vers Quito. L'animation avec cette femme au départ met un peu de piquant. J'aime bien embarquer depuis le tarmac, sans bus, dans le bruit.
L’avion est relativement confortable, propre, siège en tissu sobre. Pas d’ife, pas de presse quotidienne à bord, un magazine de compagnie (mais uniquement en espagnol et avec des photos de descendants espagnol peau claire seulement, pas d'indigènes en photos !).
Le souvenir que j’ai de l’équipage est qu’il a fait le job, mais pas souriant, distant. Nous avons eu une collation certes légère, donc 1,5 point de plus que la moyenne.
Le nouveau Mariscal Sucre, aéroport de Quito est récent également, il faudrait revoir la signalisation et améliorer grandement la livraison des bagages. Sinon c’est propre, bien dimensionné, lumineux sur la partie supérieure.
Je sanctionne le non-respect des priorités sur la note la ponctualité.

Sur le même sujet

25 Commentaires

  • Comment 119501 by
    Horatius 1338 Commentaires

    Merci pour ce FR et le super bonus. Encore une destination qui fait rêver.
    Il me plait bien ce petit aéroport, presque trop moderne à la limite, mai sympa;
    Bon vol, même si la PNC avait une allure à la Monique sur la photo ;-)

    • Comment 302880 by
      Pucinet AUTEUR 247 Commentaires

      Merci. L'aéroport est vraiment agréable et revendique le titre du premier aéroport écologique du monde (ben oui, sûr que recevoir des avions c'est écologique)
      www.ecogal.aero/web
      Un descriptif sur une brochure www.ecogal.aero/brochureecogal/Brochureespanol.pdf
      Le personnel de la Tame n'a pas été informé qu'ils ont des clients...

  • Comment 119502 by
    cobra 3630 Commentaires

    Merci pour ce fr !:)

    Sympathique événement PIF, on était vraiment à deux feuilles près de l'hiver :))

    La cabine est correct tout comme le catering

    Le bonus est superbe, outre ce qui est proposé, les photos sont vraiment de qualité, bravo !:)
    J'ai reçu mon nouvel APN je vais essayer de piquoter un peu de mon côté pour mon prochain fr ! ^^

  • Comment 119509 by
    frobo 435 Commentaires

    Merci pour ce FR
    Et ce super bonus. Je ne parle pas de l'hystérique de GPA (Grande Poupée Allumée) mais du reste.
    Ouais l'équipage,pas trop sympa, mais combien bien de GPA? Au fait ils cultivent quoi comme champignon la-bas?
    Sinon, plutot cool le changement de vol proposé par la compagnie (vol surbooké?) parce que à voir vos photos votre vol n'avait pas l'air très plein, vous dites 60%, il semble même moins.

    • Comment 302885 by
      Pucinet AUTEUR 247 Commentaires

      Désolé mais je ne sais pas ce que veut dire GPA...
      Oui plutôt cool d'avoir eu le vol précédent.
      Sincèrement je ne sais pas combien nous étions à bord, entre 40 % et 60 % sans doute.

    • Comment 302886 by
      frobo 435 Commentaires

      GPA, en l'occurence: Grande Poupée Allumée et aucune référence à un débat qui agite bien des gens aujourd'hui (Grossesse Pour Autrui) mais référence à une madame qui a l'air un peu histéro d'ou ma qeustion sur les champignons.

    • Comment 302887 by
      Pucinet AUTEUR 247 Commentaires

      La dame en question remettait en cause de devoir passer ses affaires au scanner et donc insistait bien pour montrer au personnel qu'elle n'avait rien de dangereux sur elle, elle était visiblement prête à plus de dévêtir. Elle était complètement disjonctée.
      Pas besoin de champignons, la chimie fait des trucs formidables

  • Comment 119519 by
    PAT62 5089 Commentaires

    Magnifique couleur du ciel, un bonus Electrisant.

    Sœur sourire en guise de PNC :)

    Au final coup de chance pour le changement de vol.

    Seymour propose des séances de Streap tise en guise d'animation, cela mérite un 10 !

    Merci pour ce FR !

    • Comment 302888 by
      Pucinet AUTEUR 247 Commentaires

      Merci,
      ce n'est pas à Terrace qu'il y aurait un tel spectacle, peut-être un enlevé de doudoune pour montrer son mécontentement :)
      Oui ce fut un sacré coup de chance d'avoir eu l'opportunité de prendre ce vol car sinon nous serions arrivés forts tard sans doute.
      GPS a montré la voie à suivre pour l'animation !

    • Comment 302891 by
      Pucinet AUTEUR 247 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.
      Le personnel a été impassible, aucun mot au dessus de l'autre. La femme la plus proche,debout, lui a répété les obligations de formalités, lui a ensuite demandé de s'habiller pour pouvoir passer dans l'autre salle en lui disant qu'il y avait des enfants et que comme cela elle ne pourrait pas prendre l'avion. Le maitre chien est venu dans la salle d'embarquement lorsque la jeune femme s'est à nouveau mise à crier. Avant le maître chien était au niveau de la sécurité.
      Comme nous sommes restés finalement peu de temps, 50 minutes entre l'arrivée à l'aéroport et l'embarquement, nous n'avons pas subi les inconvénients que l'on peut ressentir dans un petit aéroport.

  • Comment 119523 by
    marathon GOLD 8752 Commentaires

    Je soupçonne l'auteur d'avoir vidé la batterie de son appareil photo au PIF :)
    Je pense que cette scène est déconnectée de la culture locale, quelle qu'elle soit. Où qu'on soit dans le monde, une personne déjantée peut faire n'importe quoi. Ce qui peut changer, en revanche, c'est la réaction du personnel.
    Je partage le goût de ces petits aéroports où l'on embarque à pied. Le seul inconvénient est qu'ils sont souvent peu user-friendly, faute de galerie dominant le tarmac... et de trafic à photographier.
    Un bon point pour Tame qui propose de prendre le vol précédent; les majors ont souvent une vision étriquée de la réservation non modifiable.
    Merci pour ce FR et son superbe bonus !

  • Comment 119531 by
    lagentsecret 8769 Commentaires

    Merci pour ce FR

    Et surtout le bonus PIF : Icare n'en a pas perdu une miette ;)
    La langue pendante et au premier rang, ouaf !

    Vol moyen avec ce sandwich comme catering

    Très joli bonus touristique

    A bientôt

  • Comment 119545 by
    AFornotAF 396 Commentaires

    Que de beaux spécimens dans ce FR, et de toutes natures en plus.
    C'est magnifique.
    Merci pour le partage.

Connectez-vous pour poster un commentaire.