Avis du vol Japan Airlines Tokyo Osaka en classe Première

Compagnie Japan Airlines
Vol JL103
Classe Première
Siege 1K
Temps de vol 00:55
Décollage 29 Oct 11, 07:30
Arrivée à 29 Oct 11, 08:25
JL   #12 sur 135 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 136 avis
flyingjapans
Par 3193
Publié le 24 novembre 2011
Bonsoir,

Voici avec un peu -beaucoup- de retard la suite de mon voyage au Japon en octobre.

J'ai passé quelques jours à Tokyo, ma ville natale frappée par une catastrophe permanente. Ma principale activité a consisté en flâner et voir des amis et de la famille qui y est.
Les retrouvailles avec le Japon sont émouvantes. Surtout après 10 mois. Cela peut paraître peu, mais croyez moi, c'est une véritable souffrance de ne pas avoir sa dose d'humidité en été annuelle. Le temps en automne y est plutôt agréable, même si en fin de compte j'essaie d'éviter cette saison.

photo dsc0274l

photo dsc0294b


photo dsc0314bn

photo dsc0379m

photo dsc0387l

J'ai décidé de prolonger mon voyage jusqu'à la ville d'Osaka, que je n'avais jamais visité. Motif du voyage ? Voir mon ancienne babysitter qui s'est réinstallée au Japon et a fui Tokyo, et en même temps tester le vrai service de Première classe JAL à un moindre coup.

Lever à 5h du matin, départ par la limousine bus de 6h05 et arrivée à Haneda à 6h30.

Haneda : quelle compagnie pour quel terminal ? Facile à retenir. JAL possède le T2 à NRT et le T1 à HND. Inversement ANA a le T1 à NRT et le T2 à HND. C'est donc au T1 que j'arrive.

Là, il y a deux parties, le south wing et le north wing. Encore ce n'est qu'une question de logique : les départs pour tout le sud du Japon (Shikoku, Kyushu, sud du Honshu, Okinawa) se fait par le South Wing. Les départs pour Osaka et le reste du Japon (Tohoku et Hokkaido) se font par le North.

Les bus laissent le plus souvent leurs passagers entre les deux Wing, où une aire de stationnement est prévue.

photo dsc0402kh


Beaucoup de monde au check-in en cette matinée
photo dsc0403g

Bien que JAL fasse profiter d'un enregistrement internet je retire une vraie carte d'embarquement aux bornes.
Je me dirige vers l'entrée du lounge First. On me laisse passer, et là surprise ! Un filtre de sécurité dédié m'attend. Soit. En même temps il m'était paru étrange qu'un lounge propose l'entrée en zone publique.
Avant d'entrer le filtre, une vitrine met en avant des goodies JAL sans pour autant les vendre.

photo dsc0404yi

J'entre donc au salon Diamond Premier, proposé pour les pax F (environ une 200aine par jour, je pense) et les clients OW Emerald.
Première impression du salon : très sobre, clean, un peu sombre malheureusement bien qu'ils y aient de grandes baies vitrées (tourné vers l'ouest). Il y a un très beau bonsai à l'entrée du salon. Pardon pour la mauvaise qualité des photos

photo dsc0406ix

photo dsc0407of
Le tableau des départs ce matin, désolé pour vous je l'ai pris en japonais lol, notez qu'on y affiche la météo à destination et le nombre de siège qu'il reste. (les départs immédiats sont fréquents)

photo dsc0410j

Le buffet. Un peu décevant, je pensais qu'il y aurait des trucs salés comme des boules de riz (onigiri) au moins, et non, juste des croissants de la marque Kayser, une sélection très étoffée de boissons (expresso très très gouteux !)
Pardon je n'ai pas pris des photos de tout le buffet, je me sentais bien seul avec mon reflex et les hôtesses du salon sont très vigilantes quant à la tranquillité des passagers dans le salon. (il faut en même temps dire qu'elle n'avaient surement jamais vu un flight reporter de leur vie..)

photo dsc0411s

Le salon propose aussi un wifi sans pass.


La vue des baies vitrées, ici le TIAT inauguré il y a tout juste un an.

photo dsc0412s

photo dsc0414o

Je quitte le lounge assez rapidement car mon vol embarque (j'arriverais d'ailleurs dans les derniers) afin de quand même prendre deux ou trois photos du terminal.

Bon il ne faut pas compter sur la diversité du trafic ici, c'est que du JAL, sinon vous avez les 738 de SKY (qui s'est rendue célèbre en commandant une batterie d'A380) et des A320 de Starflyer d'un côté et de l'autre du terminal. Vous pouvez aussi évaluer la quantité du parc aérien repeint avec la nouvelle livrée. Ici, c'est 50/50.

photo dsc0421a

photo dsc0416pl

photo dsc0415u

Mon avion sera le 772 (pas de surprise car seuls équipés de la F) JA771J, livrée oneworld. Bien joué.

photo dsc0418c

photo dsc0419q

Dans la passerelle des gens prennent en photo la livrée Arashi (un groupe célèbre au japon, avec notamment Matsumoto Jun, qui joue le role de Domyoji dans Hana Yori Dango, lol)

photo dsc0423gm

Sur ce gros porteur, les classes avant embarquent spécifiquement. On se croirait dans un long courrier!

photo dsc0424bj

Sur le siège sont disposés une couverture, des écouteurs, des pantoufles, tous les magasines de bord. Il y a aussi un menu et un booklet sur un type de thé vert qu'ils servent à bord de leur avion. (précaution sanitaire oblige, et traçabilité des produits limitée, je m'en abstiendrais) mais grand amateur de thé que je suis, j'étais très déçu.

photo dsc0426q

La PNC viendra séparément nous demander ce que nous voulons boire pour le repas, temps de vol oblige elles doivent être rapide dans le service. Et toc voila que je suis mineur et que les japonais sont aussi pointilleux sur la santé, dommage adieu le saké et le champagne, sinon deux types de vin dont un recommendation of the month, deux types de bières, et le panel standard de boissons fraiches et chaudes.

Consignes de sécurité aux écrans généraux, roulage et décollage vers 7h45.

photo dsc0427p

photo dsc0428s

De suite après le décollage s'enchaine le service, deux PNC sont en charge de la cabine P. Elles servent les passagers en apportant des plateaux directement pour gagner du temps, avec les boissons directement dessus, la cabine est petite.
La prestation, le main event de ce vol.

photo dsc0439l

Très bon, très gouteux, chauffé à une température excellente, le pain n'est pas trop sec et croustillant, la soupe de mais un régal, le yaourt avec confiture exquis. Bref, excellent service pour ce vol de 50 min. A noter que les menus sont renouvelés trois fois par mois alternant menu européen (comme ici) ou japonais.

A noter l'excellente gestion du temps par les PNC, service raccourci certes, mais au moins on mange dans la tranquillité sans être pressés par l'atterrissage.

Derrière le hublot, l'une des grandes attractions de ce vol, le Mont Fuji bien sur sur lequel on a une super vue grâce au temps clair. De quoi me faire rêver.

photo dsc0435ls

photo dsc0437o

photo dsc0438j

Le legroom, rien à y reprocher bien sûr.

photo dsc0440r

Les consignes sont allumées rapidement, on atterrit rapidement mais pas de photos car la PNC ayant entendu les bruits de mon reflex elle me surveillera pour l'atterrissage. Dommage, car la densité de la ville quand vous atterrissez est impressionnante. Avez vous déjà atterri à San Diego en Californie ? C'est exactement la même chose.

La cabine durant l'atterrissage

photo dsc0442da

Vue de mon siège en partant.

photo dsc0444r

photo dsc0445uj

Dans la majorité des aéroports japonais (HND y compris) il n'y a pas de flux spécial pour l'arrivée des passagers, les départs et les arrivées sont confondues, il y a juste une sortie pour récupérer ses bagages et vous êtes sorti de l'aéroport en moins de 3 minutes.

C'est la première fois que je viens à Osaka avec un simple sac à bandoulière, mon appareil photo et mon passeport et quelques sous. Pour vous rendre au centre ville, vous pouvez emprunter le monorail + le métro (combinaison très chère mais au moins vous avez une magnifique avant-vue de la ville en hauteur) ou alors les coach qui vous mènent un peu partout en ville.


Ptit bonus, vu à l'entrée de la station du monorail.

photo dsc0449gq










Afficher la suite

Verdict

Japan Airlines

8.3/10
Cabine8.5
Equipage8.5
Restauration8.0

Conclusion

Les sièges peuvent paraitre un peu pépère à première vue, peut être qu\'une redéfinition de leur design serait appréciée, mais ils sont vraiment confortables, c\'est bien que l\'usage de gros porteurs permette ceci. Une chose que l\'Europe n\'aura malheureusement jamais.

Un IFE pourrait aussi être intéressant mais je comprends qu\'il soit dur de les rentabiliser sur des vols aussi courts. Gros point à améliorer : la nourriture au salon.

Japan Airlines vous fait profiter pour honnêtement pas grand chose d\'une vraie expérience en Première, certes minimaliste mais il ne faudrait pas oublier que ceci est un vol domestique.

Merci et à bientôt pour la suite !

Informations sur la ligne Tokyo (HND) Osaka (ITM)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 11 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Tokyo (HND) → Osaka (ITM).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Japan Airlines avec 8.1/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 4 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.