Avis du vol KLM Amsterdam Beijing en classe Affaires

Compagnie KLM
Vol KL897
Classe Affaires
Siege 1A
Temps de vol 09:10
Décollage 29 Jul 14, 17:45
Arrivée à 30 Jul 14, 08:55
KL   #51 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 640 avis
flyingjapans
Par 4780
Publié le 23 décembre 2014
Bonsoir à toutes et tous,

Reprise du routing à destination du Japon. Au dernier épisode, je m'étais copieusement crêpé le chignon avec Danila, la chef d'escale AF/KLM de Munich, pour une vicieuse histoire de visa. J'ai finalement pu repartir sur Amsterdam, mais les déconvenues ne vont pas s'arrêter là. L'épisode 6 de la saison commence :)

Rappel du routing

  1. Genève-Paris CDG (AF1843, Airbus A319, Business)
  2. Paris CDG-New York JFK (AF008, Boeing 777-200ER, NEW Business Class A Cocoon in the Sky), par JulienIP ICI
  3. New York JFK-Amsterdam (KL640, Airbus A330-200, Economy)
  4. Amsterdam-Munich (KL1791, ERJ190, Economy)
  5. Munich-Amsterdam (KL1794, Boeing 737-800, Europe Business Class)
  6. Amsterdam-Beijing Capital (KL897, Boeing 747-400 Combi, World Business Class), par biaman94 ICI
  7. Beijing Capital-Tokyo Haneda (JL022, Boeing 767-300ER, Executive Class)
  8. Tokyo Haneda-Beijing Capital (JL021, Boeing 767-300ER, Executive Class)
  9. Beijing Capital-Paris CDG (AF381, Boeing 777-300ER, Business)
  10. Paris CDG-Berlin Tegel (AF1734, Airbus A321, Business)

Arrivé de Munich aux environs de 14h, je me mets en quête non immédiatement du salon mais de la porte d'arrivée du vol Air France en provenance de CDG. Qui attends-je donc ?

photo DSC_7626

Et oui ! Il s'agit de biaman94. Nous avons découvert par hasard quelques jours avant le départ que parmi les dizaines de vol qui partent vers la Chine chaque jour nous serons sur le même, c'est à dire le KL897.
Les arrivées étaient vraiment coordonnées car les premiers passagers du vol AF sortent 5 minutes après mon arrivée sur place. Je fais ainsi connaissance de la famille biaman94. Eux souhaitant visiter Amsterdam durant le transit, je leur indique le chemin vers les arrivées. Pendant ce temps, le FRiste et moi allons patienter au salon.

photo DSC_7640

Loin de moi l'envie de vous montrer que je suis très poisseux, les déconvenues commencent dès maintenant…

Souvenez vous de l'épisode précédent : à MUC, l'agent de porte m'avait déchiré ma carte d'embarquement initiale (MUC-AMS-PEK), pour ne me délivrer qu'une carte d'embarquement MUC-AMS. Comme il n'a pu ressortir celle du vol AMS-PEK, j'ai demandé à conserver le reste de ma carte d'embarquement initiale qu'il s'apprêtait à jeter à la poubelle.

Je m'adresse d'abord à l'accueil du salon, leur expliquant mon problème. Eux non plus n'arrivent pas à imprimer la carte d'embarquement du segment AMS-PEK. On me demande de m'adresser au service desk qui sera à même de me la délivrer. Je demande donc à biaman de m'attendre sur un fauteuil pendant que je m'occupe de cette fichue carte d'embarquement.

Le service desk. Celui ci traite diverses demandes : douches, surclassements, retards/annulations ou problèmes de catégorie inclassable comme moi aujourd'hui. Il fonctionne comme un guichet à la poste : il faut attendre son tour avec un ticket numéroté.

photo DSC_7628

Je ré-explique mon problème à l'employée du service desk. Celle ci consulte ma réservation et y voit bien l'intégralité de l'itinéraire. Mais tout de suite, elle commence sérieusement à grimacer.

Que se passe t-il?
- Mon ordinateur affiche FLOWN à côté de votre vol Amsterdam-Pékin !
- Mais comment est-ce possible, alors que ce vol n'est même pas encore parti ?
- Aucune idée !


Alors ça c'est la meilleure ! Maintenant je sais que je suis capable de prendre des vols dans le futur ! Je vais finir par ouvrir un guichet de diseuse de bonne aventure ;)

Que s'est-il passé, en fait ? C'est très simple… A Munich, l'agent de porte, dans sa lancée, au lieu de ne changer que mon MUC-AMS, a pris les deux coupons de vol (MUC-AMS et AMS-PEK) pour le transformer en MUC-AMS aux horaires que je lui ai demandé… En gros, il m'avait simplement fait disparaître de la liste des passagers du AMS-PEK !

Bon, plus sérieusement : c'est embêtant, car ce vol étant considéré comme passé pour moi, impossible de sortir la carte d'embarquement (logique !). Malgré plusieurs tentatives, l'agente, bien calée, n'arrive à rien faire… Elle sort donc de son tiroir un énorme manuel poussiéreux de codage qui n'a pas du servir depuis des années :

Je vais devoir ré-écrire l'intégralité de votre billet en manuel

Ce qu'elle fait. Pendant 30 minutes, elle va ré-écrire l'ensemble du billet depuis son ordinateur.




L'avantage de cette déconvenue, et quelques révisions sur les classes tarifaires:

La classe Affaires, comme toutes les classes, est déclinée en plusieurs offres tarifaires plus ou moins chères selon le niveau de flexibilité attendu (entre autres, plus vous achetez un billet proche de la date de départ, plus la classe tarifaire sera élevée, car soit l'inventaire des places disponibles dans les classes moins onéreuses aura sûrement été vidé, soit les tarifs les plus bas imposent des délais entre la date d'achat et de voyage) : j'ai déjà eu l'occasion de le présenter ici.

A l'origine, ce billet a été acheté au meilleur tarif en classe Affaires, ce qui correspond dans la plupart des cas à la classe tarifaire Z. Au dessus de laquelle, il y a, dans un ordre croissant : I, D, C, J.

Bien évidemment, plus vous montez en gamme dans le tarif, plus le taux de gain de miles sera élevé.

Chez Air France/KLM, les gains pour la classe Affaires s'échelonnent de 125% (la classe Z dans laquelle j'ai réservé), à 175% (pour les classes J et C qui correspondent à du plein tarif).

photo Capture d’écran 2014-12-23 à 18.46.11.png

Jusque là, je ne vous apprends normalement rien, mais ce mécanisme prend tout son sens dans ma situation.

En effet, l'agent de porte à Munich a annulé ma place sur le vol AMS-PEK. A trois heures du départ, date à laquelle je me rends compte de la supercherie, il est impossible de récupérer des places en classe Z comme initialement réservé, je l'ai expliqué ci-dessus.

La seule solution pour me conserver une place sur le vol, n'étant pas personnellement responsable de la situation, c'est de m'offrir une place en classe tarifaire J, soit la plus haute et la probablement la seule encore disponible. Ce qui veut donc dire que j'ai droit à un crédit de 175% de miles sur mon compte Flying Blue :D ! Je vous vois grimacer : ça ne fait pas une énoooorme différence, mais j'ai tout de même versé une petite larme d'émotions à l'idée que je voyage dans une classe plein tarif que je n'aurais probablement jamais l'occasion de payer.

Lorsque l'agent, d'une grande expertise que je salue et remercie encore, finit de taper le billet à la main, elle m'imprime la confirmation. La permutation des classes tarifaires y est clairement visible : le segment AMS-PEK m'indique que je suis en Business, classe tarifaire J.

photo IMG_8237

En revanche, le retour sur AF est bien conservé en Business, classe tarifaire Z.

photo IMG_8238

Pour l'anecdote, avec tous ces trifouillis sur mon dossier, le récapitulatif de mon itinéraire sur internet a pris une allure assez comique.

photo KLM

Fin de cette (longue, j'en suis désolé !) parenthèse. Vous voyez donc que connaître un peu les classes tarifaires et leur fonctionnement peut, entre autres, aider à comprendre les mécanismes du rebooking.

Et c'est avec une nouvelle précieuse carte d'embarquement que je rejoins biaman à nos sièges. Cet épisode m'a donné soif. Malheureusement, point de champagne, seulement du mousseux.

photo DSC_7632

J'ai déjà présenté ce salon plus tôt dans l'année, et je dois dire que j'aime bien l'atmosphère qu'il y règne.




Pas grand chose au buffet, si ce n'est des satay ou des bolognaises version cantine de collège huppé. Je grignoterais mais je garde de la place pour le repas en vol.




C'était sans compter que ce repas en vol, j'allais l'attendre longtemps… A l'heure où nous nous apprêtions à embarquer, vos 2 FRistes découvrent que leur vol accusera 2 heures de retard. Aïe… J'ai un vol sur une réservation séparée prévue derrière. Je reste calme, car j'ai prévu 8 heures de connexion. Mais en général, lorsque des raisons de maintenance sont annoncée, le retard ne se limite généralement pas à la durée initialement annoncée.

photo DSC_7630photo DSC_7631

Pour faire passer l'attente, j'improvise un petit cours de tarification à biaman en profitant des logiciels que j'ai sur mon ordinateur, dont j'espère qu'il se servira pour ses prochaines vacances ;)
Ce après quoi nous allons sur Flightradar24 scruter tous les 747 de KL pour savoir ce que fait notre avion du jour, PH-BFE, et voir si on peut espérer un plane change pour partir à l'heure.

Nous avions la chance d'occuper des places juste au dessus de notre porte d'embarquement. Ce qui nous permet de scruter l'arrivée de l'avion. Si il arrive un jour…

photo DSC_7639

Aux environs de 19h, notre vol est repoussé à 21h30. Là, je commence sérieusement à me ronger les ongles. Mon temps de connexion fond plus vite que de la neige au soleil. En théorie, il me reste suffisamment de temps (4h), mais je m'attends encore à ce que le vol soit repoussé, voir annulé.

Je passe un coup de fil à mon père, lui demande ses codes d'accès à son compte United Airlines et lui informe que si jamais je loupe mon vol JAL de peu, je puiserais dans ses miles pour acheter une place sur le dernier vol Air China vers Tokyo qui part 1h plus tard. Bien sûr, je le rembourserais en miles JAL si jamais cela venait à se produire. C'est du négoce chez les flyingjapans. ;)

Je demande à la cerbérine si, en raison du retard important, il est possible de faire rentrer la famille de biaman94, comportant notamment 2 enfants, pour les faire attendre dans plus de confort. Elle me répond que ce n'est pas possible. Au moins j'aurais essayé…Du coup nous les rejoignons en zone d'embarquement.

photo DSC_7641

Au moment où nous allons nous renseigner à la porte, un agent reçoit un coup de fil : l'avion arrivera à la porte à 21h30. Victoire !

Je passe la sécurité (qui est en porte à AMS) au moment où je vois notre avion arriver. Vu qu'il est déchargé de tout pax, ça veut dire que l'embarquement va commencer immédiatement. A la sécurité, l'agent me demande ma carte d'embarquement de continuation, que j'ai (heureusement !) imprimé au salon.

photo DSC_7642photo DSC_7643

Une collation frugale est distribuée après la sécurité, indépendamment de la classe de voyage.

photo DSC_7644

Le sas est vite rempli de centaines de chinois très impatients de rentrer chez eux.

photo DSC_7645

Embarquement immédiat.

photo DSC_7646photo DSC_7647

A l'entrée de l'avion se trouve une offre de presse aussi bien néerlandophone que sinophone.

photo DSC_7648

Découverte de la cabine. Couvertures et coussins sont disposés sur les sièges. Pour les rangées de 2, le séparateur est également mis en place.



Pour ma part, j'occuperais le trône : j'ai nommé mon ami le 1A :)

photo DSC_7654

Dû à la courbure de la cabine, il n'y a pas de coffre de rangement directement au dessus de mon siège. La PNC me propose du coup de poser ma valise dans le placard dans le nez de l'avion… C'est classe.

photo DSC_7656

Le 1A dispose d'un espace énorme de rangement.

photo DSC_7657

Vue des sièges adjacents 1J et 1K. Et là est la première chose qui m'a dérangé : l'espace personnel varie d'un siège à l'autre. C'est difficilement visible sur cette photo, mais le repose pied du 1J est plus étriqué que celui du 1K. Ca peut paraître bête, mais pour moi, tous les sièges d'une même cabine doivent bénéficier des mêmes conditions de confort. Autre exemple : le rangement derrière le siège du 1A est beaucoup plus large que ceux des autres.

photo DSC_7658

Mais aujourd'hui, j'ai le bon siège : je prends mes quartiers.

photo DSC_7659

Coupe de Billecart-Salmon pour faire passer l'attente.

photo DSC_7660photo DSC_7661

Et ouai, je suis une star ! Mes fans m'ont repéré :D

photo DSC_7662

Trousse de courtoisie. Le stylo et le baume à lèvres sont des ajouts à cautionner, le reste est très basique.

photo DSC_7663photo DSC_7664

L'embarquement se poursuit en éco. Biaman semble déconcerté avec les compatriotes qui l'entourent. A mon avis, il rencontrera bien pire sur place ;) Perso, en Business, c'est très calme… Aucune incivilité à signaler…

photo FullSizeRender-1

Démonstrations de sécurité.

photo DSC_7665photo DSC_7666

Je crois qu'on est bien partis. Décollage à 22h15… soit 4h45 de retard :)

photo DSC_7667photo DSC_7669

Distribution d'un oshibori. Le service s'active. Il est tout de même tard.

photo DSC_7668

Apéritif. On a le choix entre des dés de fromages ou des cahouètes.

photo DSC_7670photo DSC_7671

Tout ça à 175% de miles… Ca va faire du bien au compte Flying Blue!

photo DSC_7672

Le plateau arrive. Cette entrée au saumon a déjà été présentée plusieurs fois sur ce site. Il n'empêche qu'elle était très bonne, tout comme le plat de vermicelles à côté.




Il est possible de consulter le menu sur l'IFE. Mais seulement de la classe dans laquelle on voyage. Je ne peux pas visualiser le menu de l'éco et Biaman ne peut pas voir le mien.

photo DSC_7676

En plat, je choisis le tagine de poisson. C'était excellent : bien relevé, avec ce qu'il faut de légumes pour accompagner.

photo DSC_7678photo DSC_7680

Le dessert est proposé au chariot. Il y a plusieurs choix, et j'ai demandé cette verrine aux framboises et un palet au chocolat excellents. Accompagnés d'un peu de thé.

photo DSC_7681photo DSC_7682

Je ne suis pas le premier à remarquer cette touilleuse fantaisiste :)

photo DSC_7683

Je fais un petit tour en éco pour voir comment se passe le service. Biaman étant bloqué à son siège, la conversation sera limitée.
Petite particularité des 747 KL, le galley sur une moitié droite de l'avion qui coupe la cabine Economy Comfort

photo DSC_7684

Passage aux commodités pour se préparer à la nuit.

photo DSC_7685

Et voilà… il fait plein jour :) J'ai dormi un peu plus de 5h - le vol est relativement court, 9h au plus. C'est clairement le meilleur siège J dans lequel j'ai dormi jusqu'à présent, en raison de sa largeur exceptionnelle. Malheureusement, comme je le disais au début du vol, cet espace personnel n'est pas aussi conséquent sur d'autres sièges de la même cabine.

photo DSC_7686

Les steppes chinoises. Je n'avais jamais volé dans ce coin de jour.

photo DSC_7687

On est quand même bien là :)

photo DSC_7690

Juste avant de dormir, j'ai rempli la fiche petit-déjeuner et l'ai remis à ma PNC. Une traduction chinoise est disponible au verso. Le choix est assez complet et propose deux choix de plats chauds : une omelette au fromage (ce que j'ai pris) ou bien des pancakes.

photo DSC_7691

Le plateau. Il présente bien, mais il reste pas mal de plastique.

photo DSC_7693

L'omelette fourrée au fromage fondu fut clairement excellente.

photo DSC_7694

Saumon fumé

photo DSC_7695

Une petite boite avec une salière/poivrière et le beurre, à l'instar du diner.

photo DSC_7696

L'arrivée est imminente. Biaman vient en cabine Business et après lui avoir fait essayer mon siège, nous nous rendons dans le galley où nous échangeons nos impressions sur le vol.



A l'étage se trouve une seconde cabine Business.

photo DSC_7700

Je me rends en cabine éco pour dire au revoir à biaman et à sa famille. En effet, je vais profiter d'être à l'avant de la cabine pour passer l'immigration en premier et avoir plus de temps pour faire le changement de terminaux à Beijing (KL arrive au terminal 2, et JAL part du terminal 3).

photo DSC_7702

Va falloir faire du rangement. Remarquez la Delft blue house distribuée en haut à gauche.

photo DSC_7703

Il est 13:00 locales… Il s'est ensuite écoulé 30 minutes avant l'arrivée au point de stationnement. On a rattrapé 15 maigres minutes de notre retard.

photo DSC_7704

J'ai abandonné tout espoir de voir le soleil en Chine :)



C'est très pollué (comme toujours), du coup il faut mettre du contraste pour éclaircir un peu les photos… Comme pour celle ci-dessous, d'un 787 Hainan Airlines.

photo DSC_7710

Débarquement vers les 13:30 donc.

photo DSC_7711photo DSC_7712

C'est parti pour quelques heures de transit en Chine. Et pour votre information : il va m'arriver une grosse troisième déconvenue ici.

Merci de votre lecture. Joyeux Noël :)
Afficher la suite

Verdict

KLM

7.5/10
Cabine7.5
Equipage8.5
Divertissements7.0
Restauration7.0

KLM Crown Lounge 5 - Non Schengen

8.4/10
Confort7.5
Restauration7.5
Divertissements8.5
Services10.0

Amsterdam - AMS

6.9/10
Fluidité4.0
Accès6.0
Services8.5
Propreté9.0

Beijing - PEK

4.6/10
Fluidité9.0
Accès5.0
Services3.5
Propreté1.0

Conclusion

12,20/20. Evidemment, la moyenne de ce vol a chuté en raison du retard pleinement imputable à la compagnie. Ceci justifie la note de 1/20 en ponctualité. C'est bien en dessous de ce que KLM mérite pour la qualité de ce vol.

Le niveau de confort est garanti avec cette cabine, mais comme je l'ai souligné, la variabilité de celui ci en fonction du siège occupé a fortement pénalisé la note. Préférez les sièges solo (1A, 4A, 4E) aux sièges en duo si vous êtes amenés à voyager sur KL.

Autrement, je souligne le niveau élevé de professionnalisme des agents du salon KL à AMS, à qui j'attribue la note maximale de 20.

A bientôt pour la suite!
Kristof

Informations sur la ligne Amsterdam (AMS) Beijing (PEK)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 8 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Amsterdam (AMS) → Beijing (PEK).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est China Southern avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 20 minutes.

  Plus d'informations

12 Commentaires

  • Comment 125081 by
    aurel-lil 4241 Commentaires

    Vous vous êtes pas seulement retrouvé pour voyage ensemble mais aussi pour rédiger vos FR avec Gabin :)

    bonne gestion de l'incident par KLM qui au final te recrédite de quelques miles supplémentaires. Comme quoi cette chère Davina au engendré un mal pour un bien si on voit les choses du bon côté, passé le stress (certainement) de cet incident.

    pour le retard et le salon, c'est du coup du déjà vu avec le FR d'avant !

    le 1A est visiblement le siège idéal pour voyager seul en J, d'autant plus que le rangement est vaste et la tranquillité assurée dans le nez de l'appareil. Le catering est convenable malgré quelques 'erreurs' de matériau avec cette présence importante de plastique.

    A bientôt pour la suite.

  • Comment 125082 by
    PAT62 5044 Commentaires

    Pas mal le coup du grimoire pour le rebooking :)
    Même choix pour le menu, c'est vrai que la tajine de poisson n'est pas déplaisante.
    Belle cabine et choix de siège judicieux.
    Au final 175% de miles et compensation pour le retard, pas mal.
    Merci et à bientôt pour la suite !

  • Comment 125087 by
    rom1plane 227 Commentaires

    Merci pour ce FR plein de péripétie! Du coup avec cette histoire de rebooking, le siège 1A n'avait pas été réattribué entre temps?

    • Comment 307380 by
      flyingjapans AUTEUR 1369 Commentaires

      Merci pour votre commentaire ! Votre remarque est intéressante : non, il n'a pas été réattribué mais aurait très bien pu l'être. C'est d'ailleurs ce dont l'agent du service desk m'avait mis en garde. Bon, au point où j'en étais, 1A ou pas 1A ne faisait pas une énorme différence.

  • Comment 125092 by
    biaman94 521 Commentaires

    Tiens ! On dirait le même vol que moi ... étrange ... ^^
    On dirait sur tes photos que l'offre de catering au salon est beaucoup plus conséquente que sur mes photos.
    Dans la conclusion tu dis attribuer un 20/20 au personnel du salon cependant je ne vois qu'un 15/20 ?
    Mdrrr le sms je ne m'en souvenais plus ;)
    Le hard et soft product de la J de KLM semble donc très correct !

    La dernière photo en dit long quand on sait ce qu'il t'es arrivé ahah !

    Belle expérience en tout cas, à bientôt peut être et merci pour ce FR :p

  • Comment 125093 by
    cobra 3651 Commentaires

    Merci à toi :)

    Décidément tu as pris des péripéties pour un an sur ce voyage :)
    Un bon paquet de miles fait bien passer l'attente je trouve ^^

    Ce siège trône est pas mal du tout, bien mieux que les duo séparés par une plaque en mode sniper alley.

    Le catering à l'air correct pour du KLM qui nous a habitué à pire

    Pour le reste heureusement que tu avais une méga marge à Beijing, sinon ça aurait été sportif pour se faire rebooker sur JAL qui n'est pas de l'alliance

  • Comment 125114 by
    KL651 4454 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Stress mis à part, cette annulation de résa a été compensée par le gain de miles supérieur et le retard t'a permis de toucher la compensation de 600€, donc c'est vraiment un billet J pas cher.

    On ne se rend en effet pas compte de la différence de taille entre les sièges sur les photos.
    En revanche, visuellement, cette cabine est vraiment très réussie.

    Catering vraiment plaisant, et en totalité, c'est pas si souvent en J sur KL.

  • Comment 125130 by
    Numero_2 SILVER 9372 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Les rebookings, exécuté dans ton cas grâce à l'incompétence du personnel à MUC ou dans le mien à cause de la météo, sont souvent très avantageux.
    J'avais gagné 1250 miles +25% d'Executive bonus sur un MUC-BSL grâce à ça. ^^

    Pour ma part, j'occuperais le trône : j'ai nommé mon ami le 1A :) -> Désolé de te contredire mais ce n'est pas un trône. ;)

    Pour le reste c'est du classique KL, donc rien de bien palpitant.

    A bientôt pour la suite.

  • Comment 125157 by
    indianocean SILVER 6559 Commentaires

    Beaucoup de déconvenues sur ce périple et tu me sembles pourtant toujours zen. C'est ton côté asiatique je pense.

    La mauvaise manipulation de l'agent au sol à MUC (peut-être volontaire) est de la pure incompétence, heureusement rattrapée par l'agente au Royal Crown Lounge.

    Catering correct même s'il y a encore quelques fautes de goût dans la présentation comme les fruits frais dans une barquette en plastique. Mais le siège est définitivement outdated.

    Merci Kristof

  • Comment 125166 by
    jules67500 GOLD 4594 Commentaires

    Merci Kristof pour ce FR en mode catastrophe en binôme !

    Comme le dit Indianocean, ton côté asiatique te rend calme dans ces situations de stress !

    J'aurai bien aimé être à la place de Gabin pour suivre ton cours magistral :)

    Catering sympa et siège trône, tu peux rien demander de plus.

    Le vol a du retard, certe, mais le 175% sur un vol de 4-5000 miles c'est mieux que 125% et ça compense. As-tu demandé une compensation financière comme Gabin ? Il a quand même perçu 600€ !

    A bientôt et Joyeuses fêtes :)

  • Comment 125172 by
    pititom GOLD 10236 Commentaires

    Aurais je trouvé pire chat-noir que moi en voyage ? On devrait faire un duo, ca donnerait quelquechose d'épique ! Il faut dire que tu joues un peu...quand on a un billet complexe, on évite au maximum que le personnel n'y touche car c'est source d'ennuis presque garantis !

    Par contre, pas mal la ressaisi manuelle par l'agent ; pas sur que tout le monde sache le faire, et encore moins sur qu'ils le veuillent (genre de pépin que tu envoies à quelqu'un d'autre).

    Jolie prestation de la part de KLM en vol. Je suis surpris du 7 en catering car tu utilises 3 ou 4 fois le terme excellent. Pour le confort, meme si c'est disparate, ca n'a rien à voir avec l'ancien siège !

    A bientot pour la suite de tes mésaventures ;)

  • Comment 125260 by
    Hcl75 1572 Commentaires

    Belle gestion des agents au sol, et bon à savoir que le tarif J du préacheminement répond aux règles J et non pas Z comme le reste du billet.
    Stress épouvantable à AMS pour ton vol suivant... il faut que tu apprennes le mattress run et que tu book des hôtels entre 2 billets car un jour tu risques de te prendre une gamelle !
    Excellent siège que l'on commence à voir régulièrement ^^ Par contre effectivement le siège isolé ne peut qu'être différent puisque ce sont normalement des duos contrairement aux cirrus par exemple.
    Tout est parfait dans ce vol... sauf la destination haha
    Merci a+ !

Connectez-vous pour poster un commentaire.