Avis du vol Etihad Airways Abu Dhabi Kuala Lumpur en classe Affaires

Compagnie Etihad Airways
Vol EY 418
Classe Affaires
Siege 09G
Temps de vol 07:15
Décollage 09 Aoû 15, 02:35
Arrivée à 09 Aoû 15, 13:50
EY   #6 sur 72 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 251 avis
lfpg
Par 2287
Publié le 20 septembre 2015
2ème segment de notre périple estival avec rappel du routing :

- CDG-AUH sur EY - B777-300 en J : http://flight-report.com/fr/report-11624.html
- AUH-KUL sur EY - A330-200 en J : C'est ici !
- KUL-SIN sur SQ - A330-300 en Y : http://flight-report.com/fr/report-11780.html
- SIN-KUL sur SQ - A330-300 en Y : http://flight-report.com/fr/report-11785.html
- KUL-AUH sur EY - A330-200 en J : à venir
- AUH-CDG sur EY - A340-600 en J : à venir

Après la visite de la mosquée du Cheikh Zayed, pour passer nos 6 heures d'escale après être arrivés de CDG, nous voici revenus à l'aéroport pour profiter des 3 heures restantes.

Nous rentrons par le hall dédié aux passagers J & F. A cette heure (23h), nous sommes les seuls à passer d'autant plus que nous n'avions pas de bagages à enregistrer. Je dois dire que c'est la première fois que je me retrouve le seul passager à l'enregistrement dans un aéroport ! Bizarre sensation, mais agréable puisqu'il ne nous a fallu moins de 120 secondes (!) entre la sortie du taxi et la sortie du PAF / PIF … (nous nous sommes répartis les 4 sur plusieurs files, toutes vides mais avec quand même des agents présents)

photo 20150808_224613

Notre seule hâte à ce moment était de rejoindre le salon du terminal 3 (je ne savais pas que celui du terminal 1 venait juste de rouvrir quelques jours plus tôt après une vaste rénovation) après avoir eu le plaisir du hammam en extérieur par 41 degrés humide lors de la visite de la mosquée. Bon, j'exagère : il est vrai que sur le coup des 23 heures, nous avons senti un net rafraîchissement nocturne vu que la température est tombée à 37 degrés …

(désolé pour le flou sur certaines photos mais mon smartphone a été victime de buée à cause de la condensation)

photo 20150808_230521

Le salon va commencer à se remplir rapidement

photo 20150809_011015

Il faut savoir se repérer et trouver le spa

photo 20150809_010948

Voici l'entrée du SPA de la chaîne Six Senses :

photo 20150808_235910

Nous passerons d'abord par les douches (après 5 minutes d'attente) et réserverons un massage gratuit de 15 minutes pour lequel nous devrons revenir 45 minutes après. Le personnel d'accueil est très pro et courtois. Les tranches de réservation sont toutes les 15 minutes avec un menu de types de massages très complet. Ce sera une relaxation du dos en ce qui me concerne. Un petit détail : pour plus de rapidité, les massages se font habillés (en T-Shirt ou chemise) et assis, le visage coincé sur un support avec serviette.

photo 20150808_233611photo 20150808_233542

Direction la douche tant attendue !

photo 20150808_233523photo 20150808_233531photo 20150808_233526

Les cabinets de douche sont au nombre de 6 je crois et sont fermés par des portes automatiques dont le fonctionnement m'a semblé un moment assez mystérieux pour leur verrouillage : deux boutons avec voyants rouge et vert. L'endroit est très propre et nettoyé en permanence par plusieurs employés parfaitement bienveillants. Je leur avais aussi demandé un kit de rasage que j'ai obtenu en moins de 30 secondes.

photo 20150808_232553photo 20150808_232602

Après s'être rafraîchis, nous partons dans l'exploration de ce très vaste et moderne salon composé de plusieurs espaces restaurant, lounge, bar, travail enfant.

photo 20150809_010640

Le catering est complet et fréquemment approvisionné, notamment pour la partie desserts :

photo 20150809_010627

Très bel espace boissons avec un barman disposé à vous préparer tout type de cocktail grâce à une grande variété d'alcools :

photo 20150809_010614photo 20150809_002114

Vue l'heure tardive, nous décidons que nous ne dînerons pas dans l'avion et nous préférons nous faire un dîner light (quoique …) arrosé au Jacquart rosé bien frais …

photo 20150809_002502photo 20150809_005304

Nous partons du salon 45 minutes avant le départ du vol qui a lieu au terminal 1 : il faudra compter environ 15 minutes de marche

photo 20150809_012323

Le terminal 1 est toujours caractéristique par son aspect soucoupe volante que j'apprécie beaucoup mais il est clair qu'il n'est plus adapté à l'affluence générée par le trafic actuel. Les satellites d'embarquement se retrouvent rapidement saturés et les règles de priorité d'embarquement des passagers ont du mal à être respectés vu qu'il faut gérer de gros attroupements.

photo 20150809_012330

L'accueil dans la cabine très zen et calme contraste avec l'ambiance du terminal.

photo 20150809_015217

Pendant l'embarquement, le nouveau film de promo d'Etihad passe en boucle sur toutes les destinations dorénavant desservies ainsi que la description des différentes compagnies filiales. La nouvelle musique est vraiment bien et zen. Malheureusement, elle n'est pas récupérable sur Internet. Si quelqu'un la trouve, qu'il me contacte en PM. Je sais juste que l'auteur est Ramesh Sathiah qui a spécialement composé cet air pour EY.

photo 20150809_015210

Mon siège côté couloir : à noter que ce vol devait initialement être opéré par Virgin Australia. 2 mois avant le départ, j'ai reçu un mail d'EY m'informant que le vol serait finalement opéré en propre. Ils ont visiblement reçu suffisamment d'appareils dans leur flotte depuis ! Cela a modifié nos placements initiaux mais n'a au final pas été gênant du tout.

A noter que j'ai trouvé que le siège était plus confortable que celui du premier vol CDG-AUH en 777. Différence de version ?

photo 20150809_015150

Une partie de la famille a bien pris place …

photo 20150809_015138

Verre d'accueil (sans alcool pour moi vu l'heure très avancée de la nuit) et oshibori

photo 20150809_021314

Le sommeil commençant à vivement manifester ses effets, surtout après les coupes de champagne du salon, nous déclinerons le manu du dîner qui nous est proposé avant le décollage. D'ailleurs, la grande majorité de nos voisins de cabine feront de même.

Moodlight, taxiway puis décollage …

photo 20150809_025749

Dès les 10.000 pieds franchis, tous les sièges passent en mode lit horizontal et la cabine sera plongée dans le noir (il est environ 03:00 locales. Seules 2 personnes dîneront à la lueur de leurs liseuses. Donc, à partir de là, je n'ai quasiment plus pris de photos.

Après une très bonne nuit courte de 6 heures (j'ai dormi en continu avec une seule interruption provoquée par les pleurs d'un de mes petits voisins américains placés devant), les PNC viennent nous réveiller un par un pour nous proposer le petit déjeuner et ce que nous avions commandé au départ. Le réveil se fait quelque part au dessus de l'océan indien oriental :

photo 20150809_082237

Pour moi, ce sera des sortes de chaussons aux dattes, qui seront délicieuses (mais pas très light, certes !) :

photo 20150809_082223


La suite dans le prochain report.
En bonus, quelques clichés des principales étapes de notre circuit en Malaisie :

Kuala Lumpur :

photo 20150810_122318photo 20150810_153225

Batu Caves :

photo 20150811_113902

Penang :

photo 20150812_143117

Cameron Highlands :

photo 20150814_100416

Parc Taman Negara :

photo 20150816_121455

Iles Perenthian :

photo 20150818_155142

Tioman Island :

photo 20150820_185411

Malacca :

photo 20150823_104250photo 20150823_215704






















Afficher la suite

Verdict

Etihad Airways

8.1/10
Cabine9.0
Equipage8.5
Divertissements6.5
Restauration8.5

Etihad Airways Business Class Lounge

8.2/10
Confort8.5
Restauration8.5
Divertissements7.5
Services8.5

Abu Dhabi - AUH

7.9/10
Fluidité8.0
Accès8.0
Services7.5
Propreté8.0

Kuala Lumpur - KUL

7.9/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Compagnie :
Une cabine très agréable, surtout pour un vol de nuit. Equipage très pro est serviable, plus homogène en terme de service que sur le vol CDG-AUH. Ont parfaitement su gérer le souhait de repose des passagers ainsi que leur réveil progressif.
Repas :
Je ne jugerai ici que le petit déjeuner qui était riche en choix et original. J'ai vraiment aimé les chaussons aux dattes qui m'ont bien tenu au ventre le reste de la journée.
Salon :
Celui du terminal 3 est une référence. L'idée d'introduire un Spa Six Senses est vraiment un plus. Juste un bémol : malgré sa taille, il commence à avoir du mal à absorber le pic d'affluence de minuit. Attendons l'ouverture du nouveau terminal pour lui donner de l'air.
Aéroport AUH :
Fluidité exceptionnelle dans notre cas car personne dans le terminal, donc note max s'il n'y avait que le T3. En revanche, l'affluence au terminal 1 ainsi que sa connexion tordue avec le T1 m'obligent à pondérer la note vers le bas
Aéroport KUL :
Bonne fluidité grâce au fast track pour les passagers J. En revanche, retrouver les agences de location de voiture est un jeu de piste. pourquoi les avoir placés au fond d'un bâtiment de parking après plusieurs ascenseurs ?

Sur le même sujet

1 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.