Avis du vol American Airlines Buenos Aires Miami en classe Affaires

Compagnie American Airlines
Vol AA934
Classe Affaires
Siege 3A
Temps de vol 09:10
Décollage 12 Fév 16, 10:20
Arrivée à 12 Fév 16, 17:30
AA   #33 sur 67 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 507 avis
nteflyjin
Par 2723
Publié le 23 février 2016
Ce reportage sera le dernier de la série, vous comprendrez pourquoi à la fin.

Routing théorique :
- Nantes - Paris AF7727 A318 Y - non reporté
- Paris - Amsterdam AF1140 A320 Y - non reporté
- Amsterdam - Londres BA341 A320 J - l'intro fleuve corporate http://flight-report.com/fr/report-13172.html
- Londres - New York JFK BA115 777-200ER J : http://flight-report.com/fr/report-13199.html
- New York JFK - Buenos Aires AA953 777-200ER J right there
- Buenos Aires - Iguazu AR1734 737-800 Y non reporté
- Iguazu - Buenos Aires AR1735 737-800 Y non reporté
- Buenos Aires - Miami AA934 777-200ER J Air Canada ?
- Miami - Paris CDG AA62 777-200ER J vu partir depuis mon hublot

Arrivée à l'aéroport vers 7h45. Une file assez conséquente est déjà formée devant les 4 comptoirs AA ouverts. En cherchant bien je distingue une employée qui gère une petite file à part à destination des passagers business. Ouf. Il n'y a que deux personnes devant moi, mais ça prendra un bon quart d'heure quand même.

L'explication de cette durée inhabituelle arrive lors de mon enregistrement : le vol a 1h25 de retard et une grande partie des correspondances sont donc intenables. Dont la mienne bien sûr puisque je disposais d'une 1h50 en tout. Quand on connaît l'immigration US…

Débute alors un long processus de rebooking, la première proposition consistant à me faire prendre le vol du lendemain. Avis négatif. La seconde est plus surprenante puisqu'on me propose le vol AF. Allons-y ! Je dis à l'employée que ça risque de coûter cher à AA :) la réponse tombe 2 minutes plus tard, c'est non car pas de place paraît-il. Je lui suggère alors un vol via Londres, elle m'attrape la dernière place sur le MIA-LHR de 21h05, dernier vol vers l'Europe ce soir apparemment. Puis un LHR-CDG, j'aurais préféré ORY mais ca n'a pas l'air de coller. Tant pis. Me voici avec non plus 2 mais 3 cartes d'embarquement ! Par contre arrivée CDG 15h20 au lieu de 9h50, ca fait mal.

Etat des cartes d'embarquement à cet instant, déjà en contradiction avec le routing énoncé plus haut (photo prise dans l'avion, la BP du EZE-MIA a changé à l'embarquement)
photo P1040107

Sécurité minimale expédiée en 30 secondes, immigration à peine plus longue et me voici au milieu du duty free dont je m'extirpe sans avoir vidé mon compte.

Il ne me reste plus qu'aller faire un long tour chez l'amiral pour prendre mon petit déjeuner, lire mes mails et échanger quelques bêtises sur Twitter avec des FRristes qui se reconnaîtront :)

Plutôt bien achalandé comme salon, moi qui m'attendais plutôt à un carrot club. La vue est moyenne, les sièges pas top mais il y a largement de quoi prendre un petit déjeuner très raisonnable.

50% bières, 50% sucre
photo IMG_0415

A cette heure là, c'est ça qu'il me faut
photo IMG_0416

C'est nickel, on mangerait par terre. C'est une image hein !
photo IMG_0417

En passant je vois arriver le Vol AF, ce qui attise un peu mes regrets horaires puisqu'il est équipé B&B, ce qui semble loin d'être automatique sur la destination.

Vers 11h10, l'offre déjeuner est mise en place, extrait du plateau de fromage.
photo IMG_0418

Je quitte le salon pour aller bouger un peu mes pieds. Le temps que je descende, l'embarquement est lancé. Bip et Wrong Seat pour moi ??!? Pas de surclassement possible sur cet avion sans P (ou alors on m'a menti sur la config ?). Non simplement, un siège cassé et il est pour moi.

La seule vue de jour sur notre avion que j'aurai
photo P1040096

C'est parti pour l'embarquement. Tout le monde est bien sage.
photo IMG_0419

La concurrence qui fait moyennement rêver
photo P1040097

Inside Jeff Bridges
photo P1040098

Me voici donc recasé au 3A, c'est-à-dire en sens inverse de la marche, ce qui donnera des sensations pour le moins étranges.

Le siège n'a pas changé depuis la semaine dernière, les sièges orientés vers l'arrière n'ont pas de ceinture 3 points. La boîte à pieds parait plus petite mais les accoudoirs plus grands.
photo P1040101


Télécommande du siège de la taille d'un IFE de 330/340 Air France :)
photo P1040147

Boite à bordel
photo P1040102

Par contre, il y a déjà des marques d'usure alors que le retrofit n'a commencé qu'il y a 18 mois.
photo P1040099

Repoussage vers l'avant pour moi !
photo P1040108

On croise quelques collègues 777 qui vont au parking en attendant leur vol du soir.
photo P1040111

Cher le parking ! Même pas gardé…
photo P1040112

Un menu, non flou cette fois (je m'améliore)


Décollage ensuite. L'accélération en marche arrière et de travers est assez désagréable je trouve. On est retenus par la ceinture comme au freinage, sauf que ca dure sensiblement plus longtemps. Idem pour le tout début de la montée.



Dès que le taux de montée diminue, tout va bien, on se sent même mieux qu'en marche avant !

Apéro à 37 000 pieds, le pied ! On pourrait chipoter sur la forme du verre pour le champagne… Je ne suis pas fan du Castelnau, mais ça se laisse boire. Les noix sont chaudes évidemment (non Arnaud, je parle des noix de cajou !)
photo P1040127

Immédiatement commencent les turbulences. Le plafond nuageux est particulièrement haut, il y a pas mal de nuages plus haut nous autour. Ça se calme vers Corrientes et nous sommes autorisés à nous promener.
photo P1040128photo P1040130

Géovision très agréable
photo P1040129


Je vous invite donc à visiter les toilettes ! Largement plus rénovées que celles d'Air France. Un véritable effort a été fait.
photo IMG_0420photo IMG_0421


Le Bose qui est tout sauf de la bouse.
photo P1040131

La trousse. Pas de bol, la même qu'à l'aller :)
photo P1040132

Un petit mot en passant sur le chef de cabine (seul PNC homme que je verrai sur ce vol) : adorable, il est venu dès le début du vol saluer les pax J un par un peu, prenant le temps de discuter des correspondances et d'un peu tout et rien. Il revient prendre les commandes un peu plus tard, toujours aussi prévenant ! Même le choix de la sauce salade est un prétexte à interaction. Les autres PNC sont beaucoup plus standards dans leur interactions.

Plateau sur nappe trop petite
photo P1040133

Sel et poivre en sachet qui font jaser dans les hautes sphères
photo P1040138

Entrée : salade de poulet aux raisins secs et curry. La mangue est portée disparue, l'ananas et les amandes aussi. Pas terrible.
photo P1040134


Couverts siglés la question ne se pose pas vraiment
photo P1040135

Le pain et le magnifique petit pot de beurre
photo P1040137


La salade. J'ai laissé le CC choisir la sauce, pas sûr d'avoir eu une bonne idée.
photo P1040139


Une fois celle-ci mélangée, on constate qu'elle a connu des jours meilleurs…
photo P1040140


Note pour les puristes : le service s'effectue intégralement depuis le galley avec un petit plateau.

Voici ensuite le plat principal, j'ai choisi le Boeuf, plutôt par élimination de ce qui ne me faisait pas envie mais aussi parce que je me suis dit s'il y a un endroit où le boeuf pouvait être mangeable en avion, c'était bien en Argentine.
photo P1040141photo P1040142


Passons sur la présentation pour laquelle American va devoir verser des royalties à Air France. La viande a été cuite bien trop vite alors qu'il lui aurait fallu une longue cuisson à basse température. Bref, c'est pas bon, d'autant que la viande est assez nerveuse.

Passons au dessert. Du coup, je me méfie du gâteau à la noix de coco et me cantonne aux valeurs sûres d'AA : le sundae. Pas de regrets, celui-ci est très bon et le gâteau pris par mon voisin a l'air d'être un étouffe-chrétien de compétition !
photo P1040143


Bilan assez mitigé donc sur cette première prestation. Largement dans le domaine du comestible mais rien de vraiment bon non plus.

Ici, on aime les carrés
photo P1040144


Pas grand chose de plus à vous raconter avant la seconde prestation : un peu de boulot, un peu de films, passage très réguliers des PNC pour nous convaincre d'ingurgiter des liquides ou des calories supplémentaires. Et quand par hasard on refuse (ils sont convaincants :), ils nous rappellent qu'il y a un bar très bien achalandé entre les deux cabines business.

La seconde prestation est donc proposée environ 1h30 avant l'atterrissage : un sandwich chaud très convenablement présente qui cache quelques bâtonnets de légumes et une petite sauce crème-poivre succulente.
photo P1040146


Très bon sandwich roastbeef (le flou ne change rien au goût)
photo P1040148


Les fruits, parfaits également, avantage d'un vol provenant de l'hémisphère sud !
photo P1040149


Une fois tout ceci débarrassé, on nous vire également les casques et on a droit à une vidéo sur les moyens plus ou moins rapides et plus ou moins cher pour rentrer aux USA, ou du moins à Miami. Notamment le Global Entry à 100$, business is business.

Je profite des dernières minutes avant la descente pour charger mon ordinateur, des fois que nos amis de la TSA aient envie de le tester.

La cabine est préparée tranquillement pour l'arrivée et nous descendons tranquillement depuis les 40 000 pieds atteints en croisière.
photo IMG_0422


Cette fois on ne nous demande pas de ranger les écrans, contrairement au vol New York - Buenos Aires.

Finalement je trouve la descente plus agréable dans mon siège "dos à la route". Seul petit reproche que je ferai à ce siège, les hublots ne sont pas très bien placés, ils sont trop en arrière (ou en avant dans le sens de l'avion !) et il faut vraiment se tordre pour regarder ce qui se passe dehors.


Atterrissage sur une piste éloignée, ce qui est rarissime à Miami vu qu'American est installée le long d'une des pistes en service.

Une fois débarqué, le chemin de croix de l'immigration US recommence. Pourtant ça semble bien se goupiller, je me jette sur une borne Esta, lui raconte (gentiment) ma vie et repars … Faire une queue immense pour tous les passagers dans mon cas. J'aurais mieux fait de prendre la file standard ! La file avance malgré tout relativement vite car les contrôles et interactions avec la CBP sont réduits. Pas loin de 40 minutes en tout quand même.

Normalement, ma valise est en transit international, donc je me dirige vers le PIF connexions … Qui ferme juste sous mon nez. Grrr.

Me voilà obligé de repasser landside où je tombe sur une véritable marée humaine. Les files d'attente de check-in et TSA se croisent dans tous les sens. Heureusement au fond du terminal, je découvre la zone priority d'American et son PIF dédié. Bien rempli mais négligeable par rapport aux autres files. 30 minutes quand même.

En me dirigeant vers l'admiral's club, je passe devant ma porte d'embarquement pour voir que le vol est retardé de 2h !!!
photo IMG_0424


Au salon, le rebooking de mon dernier vol sera une belle galère, la dragonne n'arrivant pas à faire la manip. Comme le matin à Buenos Aires, AA me téléphone pendant le processus. Si l'initiative est louable, le double rebooking en parallèle ne doit pas être l'idée du siècle. Si on ajoute à ca qu'elle est très moyennement aimable, je finis par lui faire remarquer qu'un double retard et une double rebooking dans la journée, ça commence à me monter sérieusement aux narines…

Bon an, mal an, elle finit par me trouver un siège dans le BA316, mais s'avère incapable de m'éditer une carte d'embarquement. Pour ça, elle m'envoie la chercher directement au salon BA, le premium Lounge au bout des portes F, soit 2x10 minutes à pieds… Vous me direz, j’ai le temps !
photo IMG_0437

De retour au salon, je découvre que j'ai oublié mon adaptateur électrique dans ma valise soute et je vais donc m'emmerder 2 bonnes heures puisque les prises du salon sont 100% standard US et qu’évidemment le salon ne dispose pas d’adaptateurs (à supposer qu’ils sachent qu’il existe d’autres formats de prise que les leurs). Je surveille le FIDS où il n'y a pas que notre vol en retard…
photo IMG_0425


Une douche juste avant l'embarquement (qui reprendra 30 minutes dans la vue) et ce sera dodo dès la montée terminée.
photo IMG_0426

Rien jusqu'au petit déjeuner qui sera strictement le même que sur le JFK-EZE déjà reporté.

Arrivée à Londres avec un retard plus que conséquent
photo IMG_0427photo IMG_0428


Transit rapide à Londres (non, ça ne veut pas dire que j’ai eu des problèmes de digestion malgré la jolie nourriture du salon BA Galleries !)
photo IMG_0429


Une petite heure de vol en mode chambrage avec un CC sur le rugby : il m’annonce à la fermeture des portes que l’Irlande mène 9-3 à la mi-temps contre la France. J’aurais donc le plaisir de lui annoncer la victoire de la France 10 à 9 au débarquement. Non, mais ! A ce moment, il est donc 17h30 au lieu de 9h50 comme prévu initialement…

2 semaines plus tard, ma réclamation à AA ma valu l'octroi de 7500 miles (soit 1000 miles l'heure de retard), c'est-à-dire pas grand chose. Pour l'instant (il me manque toujours le dernier vol BA), ce voyage m'a rapporté 17794 EQM (miles statut) + 25668 miles bonus (qui incluent la promo First & Business AA et ma réclamation notamment), soit un peu plus de 43000 miles en tout. Pas si mal. En tous cas, je recommande sans hésitation cette nouvelle business class d'American qui est vraiment à la hauteur.

Prochaines séries vers Madagascar, puis Pékin (vous croyiez vraiment que vous alliez y échapper ??) et Kuala Lumpur d'ici avril.
Afficher la suite

Verdict

American Airlines

9.0/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements9.5
Restauration8.5

American Airlines Admirals Club

9.1/10
Confort9.5
Restauration9.5
Divertissements9.0
Services8.5

Buenos Aires - EZE

8.1/10
Fluidité9.5
Accès6.5
Services8.0
Propreté8.5

Miami - MIA

6.1/10
Fluidité3.5
Accès7.0
Services7.0
Propreté7.0

Conclusion

La conclusion est mitigée : le siège est parfait, les PNC extraordinaires mais le catering moyen sur la première prestation, impeccable sur la seconde. In fine la réaction en chaîne sur la ponctualité catastrophique. Si ce vol avait été à l'heure, je me serais complètement foutu de savoir si le vol vers Londres l'était ou pas. Ce qui veut dire qu'à l'heure où j'atterris à Londres, je serais arrivé à la gare de Nantes. J'ai souvent dit que je ne sanctionnais pas le retard d'un vol quand il n'avait pas d'incidence sur la correspondance et donc l'heure finale d'arrivée, donc je serai logique en sanctionnant celui-ci doublement. Ca nous fait quand même plus de 7h de retard à l'arrivée tout compris.

Informations sur la ligne Buenos Aires (EZE) Miami (MIA)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Buenos Aires (EZE) → Miami (MIA).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est American Airlines avec 7.2/10.

La durée moyenne des vols est de 9 heures et 6 minutes.

  Plus d'informations

33 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 158628 by
    marathon GOLD 9811 Commentaires

    Je suis dubitatif face à ces sièges en sens inversé. En tout cas, ne pas avoir une vue correcte par le hublot depuis un siège au hublot en J est pour moi rigoureusement inacceptable.
    Merci pour ce FR très complet !

    • Comment 335570 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      merci ! je me suis mal exprimé, la vue sur le paysage ou le moteur est superbe, mais dans des moments comme la descente, on a une tendance naturelle à vouloir regarder dans la direction où va l'avion plus que d'où il vient.

  • Comment 158630 by
    lagentsecret GOLD 12455 Commentaires

    Merci pour ce FR

    En mode chat noir de compétition : à mon avis le seul sur le site à pouvoir te concurrencer est Ilyes lol

    Salon plutôt bien même si des bulles plus prestigieuses auraient été les bienvenues

    Dommage de ne toujours pas avoir eu de photo de la cabine car je n'ai pas compris comment étaient disposés les sièges

    ce qui donnera des sensations pour le moins étranges
    Etait-ce vraiment du au siège en sens contraire ?
    Pour avoir voler ainsi avec UA je n'ai ressenti aucune différence

    La salade. J'ai laissé le CC choisir la sauce, pas sûr d'avoir eu une bonne idée.
    Et l'emballage de la sauce est comestible ? Intéressant

    Le plat chaud ressemble à un boeuf bourguignon, j'ai bien dit ressemble...

    un sandwich chaud très convenablement présente qui cache quelques bâtonnets de légumes et une petite sauce crème-poivre succulente.
    Les légumes devant être des coeurs de palmiers et le poivre la mayonnaise au wasabi ;)
    Intéressante dégustation à l'aveugle

    Le salon arrivée était déja fermé à LHR ?

    Salon BA en mode cantine comme d'habitude n'en déplaise aux groupies

    Transit rapide à Londres (non, ça ne veut pas dire que j’ai eu des problèmes de digestion malgré la jolie nourriture du salon BA Galleries !)
    Ce n'est pas bon mais c'est coloré pour reprendre une formule (surfaite) des Skyteameux

    A bientôt et merci pour cette série : d'alléchantes perspectives de vols AF Broyé & Boudiné à venir

    • Comment 335571 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      merci pour ces commentaires. Je pense que je devrais tenter un vol avec Ilyes, à nous deux, on devrait pouvoir déclencher une jolie catastrophe en termes d'horaires.

      sensations étranges = l'accélération que j'ai trouvée perturbante (mais ça dure 30 secondes) et la descente où on se tord le cou pour regarder, comme dit à marathon, plus naturellement vers où l'on va plutôt que d'où l'on vient.

      la sauce est servie au galley, je n'ai jamais vu la couleur du tube acheté au supermarché sans doute :)

      oui, la suite promet, mais je reviens à mes valeurs comme le dit très bien Pat62. on verra surtout que ce n'est plus moi qui paie mais mon employeur !

    • Comment 335573 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci Clément. Mes contradictions ne sont qu'apparentes (enfin j'espère) : comme le montre la réponse à marathon, ce n'est pas très gênant, la torsion est limitée. pour les PNC, effectivement CC très au dessus de la moyenne, les autres pas forcément ... mais j'ai été servi à 99% par le CC. d'où ma note école des fans sur les PNC.
      je suis aussi fermement hostile aux correspondances aux USA, surtout dans les très grands aéroports comme MIA ou JFK (à PHL généralement ça se passe de façon très soft), mais bon, le rapport qualité-prix du billet a fait que...
      quant au catering, effectivement, pas terrible, j'ai eu nettement mieux sur les autres vols.

  • Comment 158642 by
    Numero_2 10004 Commentaires

    Merci pour ce FR.

    Formidable salon puisqu'il propose un frigo entier de Warsteiner ! ^^

    Ces marques d'usure (ou de négligence ?) sont vraiment moches et gâchent la lecture du menu. ;)

    Un catering digne d'une AA des mauvais jours.

    Encore un transit qui confirme si besoin était que les correspondances internationales aux USA ne sont pas une bonne idée.

    siège parfait mais qui impose des contorsion sans nom à son occupant pour pouvoir observer l'extérieur par le hublot ?
    PNC extraordinaires alors que seul le CCP était sympathique ???
    J'avoue avoir sauté une (ou plusieurs) cases entre le récit et la notation !

    A bientôt.

  • Comment 158656 by
    indianocean SILVER 7174 Commentaires

    La seconde est plus surprenante puisqu'on me propose le vol AF. Allons-y ! Je dis à l'employée que ça risque de coûter cher à AA :) (..) c'est non car pas de place paraît-il--> j'aime beaucoup le parait-il. Elle a du être effrayée du montant à payer.

    Me voici avec non plus 2 mais 3 cartes d'embarquement ! --> quel bonheur pour un Flight Reporter de passer ses heures dans un avion et dans un aéroport.

    Enfin un qui reconnaît que décoller en étant assis en sens inverse est désagréable.

    Très bien le chef de cabine. Dommage qu'il n'ait pas su insuffler son professionnalisme à son équipe.

    Pas de bol pour la longue file formée après l'esta automatique. Faudra choisir la prochaine fois.

    Il va falloir prendre des leçons auprès de pititom sur le sujet comment négocier avec un personnel au sol AA

    Merci pour ce FR qui nous prouve que les Américains ne sont bons que dans la conception des sundaes.

    • Comment 335578 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci Bernard !
      je n'irais pas jusqu'à dire que les américains ne sont bons que dans les sundaes. Le hard product est quand même plus que sympathique, à l'instar de celui de CX et désormais partiellement celui d'AF. Mais taratata, Zodiac est une marque française :)

      A vrai dire, si AA m'avait re-rerouté AF, j'aurais été plus que content, le vol du jour étant un de ceux opéré avec la nouvelle cabine. Donc hard product identique (dans le bon sens en plus), vol direct vers l'Europe. Mais un billet J plein pot aller simple n'a pas du les motiver de trop. Ca devait aller facilement chercher dans les 4000€. Curieux qu'ils n'aient pas cherché à me caser sur le BA ou le IB par contre qui auraient été logiques.

      et pour conclure, je suis très loin du stade pititom aka je booke volontairement des vols dont on sait d'avance que les connexions vont foirer :)

  • Comment 158661 by
    aurel-lil 4210 Commentaires

    Merci pour ce FR !

    AA en gestion finale, ça donne une solution mais dans la difficulté malgré tout^^

    salon propre c'est déjà ça.

    alors comme ça on est en J et on se plaint :) jamais testé ce siège inverse, peut être un jour pour pouvoir donner mon avis, en général être à l’envers ne me dérange pas mais l'effet montée doit être surprenant effectivement.

    je trouve que AA a déjà fait mieux sur le catering, à croire que ce vol n'est pas une priorité pour eux question image.

    bon personnel et bons toilettes, alors ce vol est sauf au final lol.

    la dernière photo ne fait pas rêver et pourtant on est pas dans X-files, elle est bien réelle !!

    A bientôt.

  • Comment 158664 by
    ilyes GOLD 1806 Commentaires

    Merci pour ce FR,

    Je t'ai transmis ma chkoumoune on dirait. C'est lourd ces routings qui déconnent dans tous les sens...

    Le salon a l'air mieux achalandé que la plupart des salons américains - tu es bien tombé.

    Catering à la présentation Air Francaise. Oupsy.

    Je suis assez sceptique sur les sièges inversés, mais tant que je n'ai pas essayé, je me pronconce pas.

    A bientôt
    ilyes

    • Comment 335582 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci Ilyes, ma chatnoiritude en avion n'est pas nouvelle malheureusement... J'ai passé quelques nuits dans des hôtels aux frais de compagnies aériennes diverses en allant même jusqu'à deux de suite sur un bête et simple NRT-CDG-NTE : un à Tokyo pour pb technique sur l'avion, puis une à Paris car avec le retard accumulé, on avait raté le denier vol vers Nantes. Cerise sur la gâteau, le lendemain matin, le bus entre le Holiday Inn et le 2D (à l'époque) est tombé en panne !! moralité, je suis blindé, je râle sur le principe, mais je reste assez fataliste...

      à bientôt

  • Comment 158671 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8631 Commentaires

    Merci de ce FR.
    Une impression d'ensemble mitigée avec du très bon et du très moyen.
    Le catering n'est pas impressionant et la nappe trop petite a un coté cheap. Le splash du plat principal dépasse largement ceux d'Air France (qui se sont en plus beaucoup réduits).
    Décoller en sens inverse ne me dit rien qui vaille, mais cela reste personnel. C'est domage car le fauteuil semble confortable et bien concu.
    Bon point pour les toilettes ou en effet Air France ne fait aucun effort sur le design.
    Le CCP semble avoir été excellent ce qui rend le vol tout de suite le vol plus sympa. Ce rerouting est quand même bien galère.

    • Comment 335585 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci ! malgré le retard, je garde un très très bon souvenir de ce vol. Après tout, un 777 décolle en 30 petites secondes. Je me dis d'ailleurs que ce qui est perturbant est le double effet sens inverse ET sièges pas vraiment dans l'axe.
      Quant à la quantité de sauce qui dépasse, j'avoue sur mes rares vols AF en J, ça s'était effectivement considérablement réduit ces derniers temps.

  • Comment 158689 by
    nico83et13 GOLD 2164 Commentaires

    Merci pour le FR Guillaume.

    Le lounge est beaucoup mieux fourni qu'au US.
    Je l'aime vraiment ce siège, mais en sens inverse au décollage ça doit faire bizarre.
    Le catering m'aurait pas plu à moi aussi, heureusement le sundae est toujours présent pour sauver l'honneur.
    Les toilettes sont vraiment jolies.
    Le casque Bose est vraiment top.
    Tiens Mulder et Scully sont de retour pour la dernière photo... On est vraiment aux frontières du réel....

    A bientôt pour le suite car dimanche départ pour la bétaillère....A+

    • Comment 335587 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci Nico,

      c'est vrai qu'en y repensant, le lounge est vraiment pas mal. D'ailleurs celui de CDG est aussi nettement au dessus des standards US. Celui-ci de Miami était plutôt bien fourni, mais immense, blindé et son personnel était d'une amabilité très limitée.

      ah le Galleries... très moyennement envie d'y retourner :)

      1 bétaillère seulement la semaine prochaine puisque j'ai réussi à choper le vol en 772 au retour, ça devrait être un peu plus civilisé (sur un avion en moins bon état probablement).

      a+

  • Comment 158745 by
    pititom GOLD 11123 Commentaires

    Nous en avions discuté, je suis surpris que AA n'est pas bien géré le rebooking. D'ailleurs, qu'ils aient proposé le vol AF ne me surprend pas du tout, quel qu'en soit le prix. C'est la vision très complaisante que j'ai d'AA au niveau du rebooking.

    Il est clair que le service ensuite peut encore être amélioré. Personnellement, ces nappes de tailles B738 utilisées partout sans accord avec la taille de la tablette me choque. Bon ca ne change pas le gout, mais quand même. Pour le boeuf, je n'aurais pas misé sur l'argentin, la viande y étant excellente mais les préparations / cuissons jamais au goût français.

    Joli le nouveau salon. En plus tu partais de la D15, c'est à dire à la sortie du salon, c'est pratique ;)

    Beaux sièges, il me tarde de les essayer. Mais pour l'instant mon BUE-DFW prévu en 787 est remisé en 772 non retrofité...je crains le pire :(

    Merci pour ce FR !

    • Comment 335694 by
      nteflyjin AUTEUR 676 Commentaires

      Merci Thomas. oui, salon pile en face de la porte, impeccable même si moins nécessaire en attendant autant.
      Globalement, le rebooking ex-EZE a été très bien géré, il fallait deviner que ça allait merder aussi à MIA pour être plus efficace.

      aie, les anciens 777 sont vraiment craignos en J. En Y, à la limite en 3-3-3, ils sont plutôt confortables. Cela dit, je me demande ce que vaut la cabine du 787 qui est quand même au moins 20 centimètres moins large que le 777 avec une config 1-2-1 identique. Où est le loup ?

  • Comment 158750 by
    cobra 3597 Commentaires

    Merci Guigui !:)

    Moi je ne raconte jamais de bêtises...jamais promis(regard à la Cahuzac) !^^

    La cabine est toujours sympa

    La bouffe à l'air vraiment limite limite, tout comme l'indemnisation de AA

    Tu as eu le bon PNC, chanceux va ^^

    Au final, le retard et ses conséquences, devrait donner un 0 à la note de ponctualité.

    A pluche !

  • Comment 158812 by
    Glamasyou06 1 Commentaires

    Bonjour, j'étais sur le même vol (Deux rangs devant de l'autre côté) avec une réservation BA. J'ai été dédommagé à hauteur de 600€!

    • Comment 335747 by
      marathon GOLD 9811 Commentaires

      Le règlement 261-2004 stipule que La protection accordée aux passagers partant d'un aéroport situé dans un État membre devrait être étendue à ceux qui quittent un aéroport situé dans un pays tiers à destination d'un aéroport situé dans un État membre, lorsque le vol est assuré par un transporteur communautaire (je cite le texte d'origine).
      Le vol était assuré par AA, donc BA n'était nullement tenu de vous indemniser.

  • Comment 159986 by
    CDG Addict 1646 Commentaires

    Merci pour ce bon FR. Bon vol sur AA mis à part le retard et la première prestation du catering.
    La deuxième a par contre l'air suculente. Retard assez conséquent sur les deux vols, ça fait beaucoup.
    A bientôt.

Connectez-vous pour poster un commentaire.