Avis du vol EasyJet Bologna Paris en classe Economique

Compagnie EasyJet
Vol EZY3840
Classe Economique
Siege 2A
Avion Airbus A319
Temps de vol 02:00
Décollage 09 Mai 12, 16:45
Arrivée à 09 Mai 12, 18:45
U2   #10 sur 22 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 341 avis
DEUCALION
Par 2218
Publié le 24 mai 2012
Notre court séjour en Émilie-Romagne et dans les Marches prend fin. Nous rentrons à Paris.
J'?ai hésité à publier un reportage de vol, ayant pris peu de photos. Mais il me semble que ce trajet n'?a donné lieu à aucune publication antérieure. Faute de mieux, voici ma contribution. Je l'effacerai lorsque sera publié un reportage plus intéressant au départ de Bologne.

Nous quittons Urbino, ville natale de Raphaël. Apparemment, Walt Disney s'est inspiré du palais ducal.
photo dscn2217n

Autre vue du palais, du haut de la ville.
photo dscn22262

Il y a un aéroport plus proche, Forli, qui, pendant un temps, a permis de regagner Paris avec Ryanair.

Après avoir rendu notre Fiat500 (il n?'y a pas de station-service alentour pour faire le plein avant la restitution.Avis nous facturera 24 euros pour les 5 litres manquants.

La zone des départs est au premier étage. De nombreuses villes européennes ont des liaisons aériennes directes avec Bologne.

A côté, on constate que dans le menu complet, le MacDo est naturellement remplacé par un quart de pizza
photo dscn2248d

Il n'?y a pratiquement personne à cette heure-ci aux formalités de contrôle, mais le serpentin est maintenu ; un peu de sport, ça ne fait jamais de mal. Sur un écran à gauche, une vidéo montre ce qu?'on doit mettre dans les bacs en plastique.
photo dscn2250z

Au passage, je prends une photo d'une publicité pour une société de livraison. Les cigognes n'?apportent plus les bébés chez les jeunes mariés, mais des bouteilles de vin. Je comprends enfin la cause de la dénatalité en Italie.
photo dscn2251q

La salle d'?embarquement, en longueur, est assez sinistre. Presque toutes les boutiques sont fermées, hormis un petit duty-free. Il y a un café-comptoir à chaque extrémité. La zone d?'embarquement Easy-Jet est tout au fond. Pas de vue sur les pistes. Je ne vais tout de même pas photographier chaque boutique fermée.
photo dscn2252u

L?'embarquement commence à 16h. Comme je savais qu?à Bologne il n'y a pas d'?accès direct à l'?avion et que je suis toujours inquiet de la perspective des bousculades et de la difficulté de trouver une place pour loger mon bagage à main au-dessus de mon siège, j'ai souscrit l?'option « Speedy Boarding », qui permet, en principe, de faire partie du premier groupe de passagers à embarquer. Mais voilà, une charmante hôtesse nous prend nos feuilles d'?embarquement imprimées et nous donne en échange des cartes, qui ne portent pas la mention magique « SB ». D(?autres passagers qui sont dans notre cas protestent, S?'ensuit une empoignade devant le guichet. Finalement, le groupe SB est reconstitué et autorisé à gagner l'?appareil à pied. La passerelle à l'?avant est interdite d'?accès. On m'?explique qu'?elle est réservée pour un fauteuil roulant (auquel je souhaite silencieusement bonne chance, vu le nombre de marches à grimper). Alors que j?'arrive en haut de la passerelle arrière, une hôtesse me reproche vivement d?'être passé sous l'?aile (je suis simplement allé en ligne droite d?'un pied de passerelle à l'?autre). Je m'?excuse platement en avouant mon ignorance de l'?interdiction, trop heureux qu'on m'?accepte malgré tout à bord. Finalement, c?'est plutôt une bonne idée de faire embarquer les passagers par l'?arrière. Comme ils filent vers l'?avant pour être les premiers à sortir à l'?arrivée, au moins, ils ne bloquent pas ceux qui les suivent. Toutefois, à peine installé, je constate que la passerelle avant a été libérée (il n'y avait pas plus de fauteuil roulant que de beurre en broche) et qu'?un flot monte à la vitesse d'un cheval au galop, ce qui crée dans l'?allée un effet « mascaret » entre les deux courants contrariés, accompagné de force grognements et jurons. Tout le monde trouve finalement une place. L?'avion est plein. Après la démonstration des consignes de sécurité, nous démarrons avec un petit quart d'?heure de retard. Je prends quelques photos.

Un Boeing 737- 800de Ryanair immatriculé EI-DYF
photo dscn2255e

Un autre Boeing 737-800 de Ryanair immatriculé EI-EKR (sinon j?'aurais hésité à photographier deux fois le même, encore que ça ne soit pas le même profil).
photo dscn2257g

Un aéronef (notez que je ne me mouille pas)CRJ 900 exploité par Air One City liner immatriculé EI-DRI et l'?arrière d'?un Airbus A 319 immatriculé D-AGWL (faut-il toujours signaler l?'immatriculation, même si on la voit sur la photo ?) portant les couleurs de German Wings (qui évoquent pour moi les saucisses au curry si populaires à Berlin).
photo dscn2259p

La même saucisse, cette fois-ci en entier.
photo dscn2260a

Un aéronef Embraer 145 portant les couleurs d'?Air France de YS et un Embraer 190 celles de KLM.
photo dscn2261u

Un avion-cargo je lui trouve un look Airbus, mais je n'?en suis pas sûr)en fait: un Boeing 767-200 de Maersk (effectivement, la découpe de la vitre de custode du cockpit et le pied de l'?empennage auraient dû m?'alerter). Il est immatriculé au Danemark.
photo dscn2263r

Décollage vers le Sud-Est suivi immédiatement d?'un virage sur la gauche.


Suivent trois vues aériennes de l'?aéroport de Bologne. La ville de Bologne est sur la gauche, au-delà des limites des photos.


Nous arrivons assez rapidement au-dessus des Alpes. Le service Achats à Bord commence. Pour la modeste somme de 9 euros, je m?'offre un Perrier et un panini tomate-mozzarella délicatement passé au four. Je ne l'?ai pas photographié. Non pas par respect de son droit à l'?image, mais simplement parce que, la tablette rabattue, je suis coincé sur mon fauteuil et ne peux plus atteindre mon appareil.
photo dscn2281zmphoto dscn2282x

Le vol se déroule au-dessus d'?une épaisse couche de nuages jusqu?à ce qu?'on arrive aux abords de Paris. Il me semble apercevoir une centrale atomique.
photo dscn2289h

Encore des nuages. Au nombre de virages, j'ai eu l'?impression que le pilote préférait éviter de les traverser.
photo dscn2291zc

Et au milieu, coule une rivière : la Marne
photo dscn2292v

Je suis interrompu dans mes prises de photos par une hôtesse qui me dit « vous comprenez, il y a une pile ». Goguenarde, une jeune fille assise dans la rangée derrière lance : « Papy, éteins ton pacemaker ».

Le débarquement de fait au milieu de nulle part, où un bus vient nous cueillir.
photo dscn2295bphoto dscn2296e
Afficher la suite

Verdict

EasyJet

5.8/10
Cabine6.0
Equipage5.0
Divertissements5.0
Carte payante7.0

Bologna - BLQ

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Paris - CDG

5.0/10
Fluidité5.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté5.0

Conclusion

Pris 6 mois à l'avance, l'aller-retour a couté 116 euros par personne (moins chez que mon aller retour habituel du week end Paris Saint Brieuc en TGV, qui est mon critère de coût). C'est Easy Jet qui m'a permis d'aller (parfois plusieurs fois) à Milan, Venise, Pise, Rome, Naples, Brindisi, Madrid, Lisbonne. Mais aujourd'hui, je sature, et je pense que je vais laisser passer plusieurs mois avant de retenter l'expérience. C'est vraiment dommage que les compagnies normal cost ne fassent pas plus de promotions.

Informations sur la ligne Bologna (BLQ) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 7 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Bologna (BLQ) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 42 minutes.

  Plus d'informations

21 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.