Avis du vol Air France Paris Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF787
Classe Economique
Siege 37A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 02:30
Décollage 08 Jan 17, 08:30
Arrivée à 08 Jan 17, 11:00
AF   #24 sur 94 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5956 avis
Ted34
Par 1041
Publié le 8 janvier 2017
Bonjour à tous et bienvenue dans cette boucle Corse/Méditerranée du 7 janvier !

Je n'ai pas pris ma place dans la première heure de l'ouverture des ventes, mais j'ai néanmoins réussi à me dégotter un hublot sur ce vol, un des derniers disponibles.

Nous voilà donc rendu le matin du vol, avec un lever à 5h pour être à l'heure à CDG, une fois la voiture au parking, je me rends à la zone indiquée par le FIDS et me retrouve tout d'abord à la zone SkyPriority où l'on me renvoie à la zone 10, celle pour les passagers ECO. Là, bien que pensant être matinal puisque peu de temps après l'ouverture de l'enregistrement, il y a du monde qui attend déjà, et seulement 3 comptoirs d'ouvert, mauvais point AF ! 2 autres s'ouvrent par la suite et permettent d'absorber la foule.

La zone indiquée par le FIDS
photo 16

La zone ECO, un peu plus chargée…
photo dscn1353

Les comptoirs dédiés.
photo dscn1354

Il est temps de passer la PAF (file dédiée pour ce vol spécial) et de monter dans LISA et de rejoindre le hall M :
photo dscn1355

Je prends le temps de regarder le BP et le petit fascicule dédié à ce vol.
photo 6

Je passe ensuite sans m'attarder dans le Duty Free, qui a pas dû concerner grand monde sur ce vol.
photo dscn1363

Et nous voilà devant la bête, qui est déjà en train de se faire charger de plateaux repas, à voir ce que cela nous réserve pour la suite dans le vol !
photo dscn1365

Il est temps de descendre pour la photo, c'est une belle opération de la part d'AF d'avoir réussi à obtenir que les PAX puissent accéder au pied de l'appareil, c'était vraiment sympa et un plus ! On se voit donc distribuer des gilets jaunes, et une fois descendu on pose le gilet pour récupérer un accessoire. Cela sera une combinaison de pilote pour ma part, ce qui permet de s'amuser sur quelques poses ;)
photo 1

Après ces photos, il est temps de remonter en salle d'embarquement, d'autant que l'embarquement a d'ailleurs débuté. Mais cela attendra quelques photos sans reflets de l'appareil.
photo dscn1372

Le cockpit en intense préparation !
photo dscn1374

Le personnel au sol est déjà prêt pour le repoussage.
photo dscn1377

Tandis que notre voisin nous offre le clin d'oeil d'Airbus, en attendant l'A350 dans la flotte d'AF-KLM.
photo dscn1379

Une petite collation était proposée en salle d'embarquement, et appréciée puisque je n'avais pas eu l'occasion de petit déjeuner. Rien d'extravagant mais une attention sympathique !
photo dscn1381

Tandis que ce vol un peu spécial était néanmoins affiché normalement en salle d'embarquement, avec tous ses détails.
photo dscn1382

J'embarque dans les derniers, et me retrouve devant la haie d'honneur, merci au personnel AF d'avoir acté tout du long pour la réussite de ce vol !
photo dscn1385

A l'entrée de l'avion, je ne peux résister à quelques photos de ce bel avion, tout d'abord vers l'arrière :
photo dscn1386

Puis vers l'avant, puisque c'est la porte 2L qui est utilisée pour l'embarquement :
photo dscn1387

Ce petit logo qui s'affiche pour la première fois dans la flotte d'AF :
photo dscn1388

Arrivé à l'intérieur, la majorité des passagers sont déjà installés, et ce n'est pas l'impression d'espace qui domine, même si le plafond est plutôt haut, c'est bien l'étroitesse des couloirs en particulier au niveau des galleys où le croisement est difficile dans mon ressenti.
photo 2

Je rejoins donc la classe ECO, et mon siège, le 37A, au fond de la cabine, non sans avoir dit bonjour à QuentinJo, également sur ce vol, et un peu plus à l'avant de la cabine.
photo 3

Je découvre l'IFE, avec un bel écran et un design sympathique.
photo dscn1391

Sur mon siège m'attendent quelques goodies pour ce vol, tous siglés aux couleurs du B787 AF. On peut également retrouver un oreiller, un casque audio ECO classique ainsi qu'un masque pour les yeux et une lingette rafraîchissante.
photo dscn1392photo dscn1394

Il est temps d'essayer ce siège, le confort est plutôt bon, à voir comment on réagit face un long-courrier de 8h. Le pitch paraît correct, le plus gros problème est plutôt la largeur des sièges, cela se ressent, même avec l'accoudoir levé, le voisin est bien proche, mais bon ça devient la norme….
photo dscn1395

Dehors, en cette heure matinale, tout est calme, l'A380 de tout à l'heure reste stationné à nos côtés.
photo dscn1396

C'est au tour de Thomas Pesquet d'accueillir cet appareil dans la flotte Air France, en faisant flotter à ses côtés un A380 gonflable…. ^^
photo dscn1399

En attendant le roulage, je parcours un petit peu l'IFE avec la belle modélisation de l'appareil, qui disparait si on zoom trop dans la géovision par contre. Il est intéressant de noter qu'il a planté durant le vol, mais un ingénieur Panasonic était à bord et relevait les bogues éventuels ! Je n'avais plus de bouton retour ou menu ou autre, j'étais complètement bloqué dans la géovision… C'est dommage pour un système encore tout récent !
photo dscn1400photo dscn1401

Le menu du vol est accolé au programme de cette boucle.
photo dscn1404photo 17

Le roulage débute, ainsi que les consignes de sécurité, diffusées sur chaque IFE.
photo dscn1407

C'est bien entendu !
photo dscn1408

Roulage vers le doublet Sud, la vigie Est et le terminal 2G apparaissent à travers ce grand hublot.
photo dscn1410

Tandis que je consulte cette notice de sécurité, donc la première grande image précise qu'il est interdit de dormir sous les sièges… Vu le confort en classe ECO ça se comprend de le rappeler….
photo dscn1413

Le soleil pointe le bout de son nez tandis que nous roulons vers le poste de dégivrage, passage obligatoire ce matin.
photo dscn1416

C'est l'occasion de tester le chat, qui fonctionne plutôt bien même si taper n'est pas très intuitif dès que l'on désire un accent ou autre caractère spécial…
photo dscn1415

D'autres gros stationnés nous passent le bonjour, en espérant pas être remplacés trop vite par le full composite.
photo dscn1419

On arrive sur l'aire de dégivrage sans attente, on est pas à l'heure des pointes des départs de CDG. La mise en place me paraît longue et l'opération dure quand même 20 minutes au total, ce qui met notre vol un peu en retard mais personne n'en tiendra rigueur ;)
photo dscn1425photo dscn1428

Prêt à rentrer en action !
photo dscn1429

Où l'on apprend que le dégivrage par vent supérieur à 70km/h est interdit sur cet engin.
photo dscn1430photo dscn1433

La vue extérieur disparaît progressivement.
photo dscn1434

Avant qu'on soit complètement dans le brouillard du glycol qui coule sur les hublots.
photo dscn1435

Le temps de vol prévu est de 2h40 jusqu'à Roissy CDG, ça va vite passer !
photo dscn1436

La vue s'éclaircit et il est temps de rejoindre le point d'arrêt à proximité et de se préparer pour le décollage !
photo dscn1438

On s'aligne…
photo dscn1443

Toute la cabine essaye de regarder dehors puisque cet avion n'est malheureusement pas encore équipé de caméras :
photo dscn1441

Tandis qu'une arrivée se pose sur la parallèle.
photo dscn1445

Nous on décolle ! J'avais pris en vidéo le décollage mais ça ne rend pas grand chose puisque la mise au point s'est faite sur les gouttes d'eau qui parsemaient le hublot…
photo dscn1451photo dscn1452

La première couche nuageuse est vite franchie.
photo dscn1456

Et toute la beauté de cette aile apparaît au milieu de belles couleurs.
photo dscn1458photo dscn1460

J'adore ce profil !
photo dscn1463

La géovision en vue cockpit est sympathique et présente une vue sympa, même si pas toujours parfaite niveau régalge (le zoom n'est pas réglable et était différent avec mon voisin, c'est étrange…)
photo dscn1465

Je suis dans les premiers levés pour explorer cet avion, à commencer par la porte 3L.
photo dscn1467

Et la vue à travers son petit hublot.
photo 4

Les toilettes, pas très grandes mais efficaces. Un des petits placards en bas est déjà ouvert et rempli de PQ, ça fait pas soigné !
photo dscn1471

Les sièges se vident de leurs occupants et on se croise de plus en plus difficilement dans les couloirs.
photo dscn1472

Tandis que je continue ma marche vers l'avant.
photo dscn1473

Je passe dans la premium eco, qui parait en léger progrès par rapport aux versions précédentes mais qui ne me semble toujours pas justifier le surcoût, surtout si on obtient un siège eco en issue de secours…
photo dscn1474

Le wifi à bord est toujours mis en avant, mais pas accessible gratuitement en ECO même sur ce vol, pour laisser le débit aux journalistes présents à bord et aux classes avant ;)
photo dscn1476

Tandis que la crevette s'affiche fièrement sur ce nouvel appareil.
photo dscn1478

Les PNC préparent le passage du chariot pour la collation/brunch :
photo dscn1480

Avec l'espace bar bien vide entre la premium et la business.
photo dscn1482

Dehors cela se dégage progressivement tandis que nous volons à 33000ft vers le Sud.
photo 5

A l'avant, la cabine business n'a pas des allures de vol normal…
photo dscn1490

Cela ne m'aurait pas déplu d'y être assis ;)
photo dscn1492

Le vol suit son cours.
photo dscn1494photo dscn1499

Tandis que le moteur droit répond toujours à l'appel.
photo dscn1495

Le rideau à l'avant de la business restera fermé, je n'ai même pas essayé d'y aller durant le vol, entre le monde, les journalistes et la relative courte durée du vol, cela me semblait compliquer, à charge de revanche :) Quelqu'un semble regarder ce qu'il se passe en business !
photo 7

Certains sont plus intéressés par un film que par le vol il semblerait…
photo dscn1506

La bonne ambiance règne néanmoins à bord.
photo dscn1509

Les dernières rangées de la cabine, inoccupées…
photo 8

Une vue plus globale de la cabine arrière, où un programme règne en maître sur les IFE :)
photo dscn1514

Le galley arrière continue de s'activer pour préparer le service en ECO
photo dscn1521

Et pendant ce temps là, la neige fait son apparition par les hublots.
photo 9

Dehors c'est toujours joli, mais on est pas encore en Corse ^^
photo 10

Les contreforts des Alpes apparaissent.
photo dscn1527

Et le service débute, où chacun était invité à regagner son siège.
photo dscn1532

Un petit peu de neige sur les hauteurs
photo dscn1533

Et du grand beau temps !
photo dscn1540

Voici donc le plateau déballé, plutôt bon, même si le pain était trop froid et le poulet peu intéressant…. On aimerait tout de même voir ça en ECO plus souvent !
Le champagne est accompagné de thé, je n'ouvrirai même pas la bouteille, devant être au travail l'après-midi… Cela fera néanmoins un bon souvenir !
photo dscn1549

Les Alpes nous disent à tout à l'heure
photo dscn1550

La traversée débute en direction d'Ajaccio.
photo dscn1552

Au milieu de quelques de quelques nuages pour agrémenter
photo dscn1553

Terre en vue !
photo dscn1555

Je fais donc le salut habituel, le verre vide puisque le champagne reste fermé !
photo dscn1556

On finit la descente aux aérofreins.
photo dscn1559

La vue est parfaitement dégagée pour notre plus grand plaisir !
photo dscn1563

On arrive donc sur la baie d'Ajaccio
photo dscn1566

Avec la ville, le port et l'aéroport qui apparaît en toile de fond
photo dscn1567

Une vue bien dégagée sur l'île de Beauté
photo dscn1569

On vire vers la gauche, pour continuer le tour de la Corse en sens anti-horaire.
photo dscn1572

Il faisait bon d'être côté gauche !
photo dscn1575

Avec une vue globale de la baie d'Ajaccio
photo dscn1578

Avec de la neige sur les sommets là-aussi
photo dscn1580photo dscn1582

Et le modèle du B787 qui occupe une belle partie de la Corse ^^
photo dscn1589

Tandis que celui voisin rappelle notre cap vers Bastia, notre altitude de 18000ft et une vitesse sol de 620km/h.
photo dscn1590

Cela me donne envie d'aller me promener à nouveau sur cette belle île !
photo dscn1591

L'aile du B787 nous suit toujours fièrement !
photo dscn1595

Je m'attarde sur le seul nuage qui recouvre l'île
photo dscn1597

Une dernière vue du centre de la Corse avant d'approche Bastia
photo dscn1602

Et sa piste 16-34, sans personne au point d'arrêt ou sur la piste
photo dscn1604

Une vue de la ville
photo dscn1605

Mais également à nouveau de l'intérieur des terrres
photo dscn1609

Tandis que nous reprenons notre route vers Paris
photo dscn1613

La côte Ouest apparait
photo dscn1619

Et on dit progressivement au revoir à la Corse, merci pour ces belles vues !
photo dscn1624photo dscn1629photo dscn1631

Le service s'est terminé
photo dscn1633

On se retrouve tout près de la baie de Nice
photo 11

Et de son aéroport
photo 12

Avant de rejoindre rapidement à nouveau les Alpes
photo 13

Toujours les Alpes
photo dscn1646

Côté italien avec le mont Viso selon le commandant qui commentait régulièrement notre progression
photo dscn1647

Serre-Ponçon côté Français
photo dscn1650

Le fameux raked wingtip
photo dscn1651

Et toute la surface portante
photo dscn1654

Nous avons eu la chance d'avoir Mr Gérard Feldzer durant ce vol qui nous a délivré d'intéressants commentaires, quelques anecdotes sympathiques et sa bonne humeur, merci à lui !
photo 14

Tandis que les Alpes nous font leurs adieux
photo dscn1660

L'équipage est toujours aussi souriant et avenant
photo 15

Des petites vidéos sur le B787 sont diffusées
photo dscn1670

Sur son arrosage au retour d'Everett
photo dscn1672

Et notre vol touche à sa fin…
photo dscn1673

Notre aile pointe vers l'espace, le futur du vol commercial de loisir avec retour au point de départ ?
photo dscn1674

Le Creusot… Paris se rapproche !
photo dscn1675

Le ciel bleu s'éloigne par contre
photo dscn1681

Et nous commençons notre descente sur Paris
photo dscn1683

Sur une belle couche nuageuse et toujours de belles couleurs
photo dscn1684

Il est enfin temps de feuilleter le magazine de bord, avec un article dédié :
photo dscn1685

Et l'entrée du petit nouveau sur la page de la flotte, bien destiné à remplacer les A340-300 qui totalisent le même nombre de sièges.
photo dscn1686

On surfe ensuite quelques instants entre ciel bleu et nuages avant de rejoindre définitivement la grisaille Parisienne
photo dscn1689photo dscn1690photo dscn1691

Interception de l'ILS et direction CDG, à 4000ft
photo dscn1699

Après un petit tour dans la brume on ressort sous la couche
photo dscn1704

La dernière minute avant l'atterrissage est reportée dans la vidéo ci-dessous :


Une fois posée, on sort tout et on freine plutôt fortement
photo dscn1707

On prend la sortie après un tonnerre d'applaudissement malgré ce poser pas si doux que cela !
photo dscn1711photo dscn1713

Avant de passer non loin des Américains parkés pour la journée au large
photo dscn1715

On passe près de la tour Sud et d'un A332 Jet Airways qui repousse vers l'Inde
photo dscn1719

Avant de retrouver le 2E
photo dscn1720

Et sa flotte de gros porteurs
photo dscn1723

Un A380 supporter de Paris 2024
photo dscn1724

Et en guest star, l'A350 Vietnam qui nous ouvre le chemin, marqueur du conflit entre les deux avionneurs !
photo dscn1727

On revient donc où tout a commencé
photo dscn1729

Là j'essaye d'accéder au cockpit pour une ou deux photos mais dans le but de limiter le retard pour le vol de l'après-midi, ils ont vite limité et ça sera donc pour une prochaine fois ! Je sors dans les derniers, et jette un dernier coup d'oeil à notre destrier du jour avant qu'il reparte vers le Sud Ouest
photo img_20170107_121241

Un certificat nous est distribué à la sortie, adapté au vol du jour !
photo dscn1731


Et voilà donc pour ce vol très particulier à tous points de vue. Ce fut une belle opération marketing et une belle opportunité pour les passionnés, merci à AF pour cette belle organisation ! A titre personnel, ce sera gravé dans mes mémoires, même si le B787 n'est plus nouveau mondialement, ce fut sympa d'offrir ces vols pour l'entrée dans la flotte AF, et on a eu de la chance avec la météo sur cette boucle !
Merci à Quentijo pour les discussions durant ce vol, à une prochaine j'espère !







Afficher la suite

Verdict

Air France

9.0/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements8.0
Restauration9.0

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité8.5
Accès8.5
Services7.5
Propreté7.5

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité8.5
Accès8.5
Services7.5
Propreté7.5

Conclusion

Il est difficile de noter ce vol particulier, le catering est loin de ressembler à une classe ECO par exemple. Le siège est tout à fait plaisant pour 2h de vol, et l'équipage était souriant et attentionné à soin !
Il est difficile de noter les divertissements, c'était d’anthologie pour la vue dehors, et l'IFE au top pour un vol de 2h, malgré son petit bug au milieu du vol ;)

Informations sur la ligne Paris (CDG) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 37 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air Tahiti Nui avec 7,6/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 46 minutes.

  Plus d'informations

15 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.

Connectez-vous pour poster un commentaire.