Avis du vol Air France Paris Abidjan en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF702
Classe Economique
Siege 89K
Temps de vol 06:15
Décollage 22 Jul 16, 14:30
Arrivée à 22 Jul 16, 18:45
AF   #26 sur 96 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5883 avis
okapi
Par SILVER 2558
Publié le 1 mai 2017
Bonjour à tous. Attention, archives!
Je me suis longtemps demandé si ce FR devait être publié. Comme vous l'aurez remarqué, je ne publie pas plus vite que mon ombre et mes FR sont bien moins originaux que ce du héros Lucky Luke dont je suis fan comme beaucoup ici. J'aime prendre mon temps (lire paresse ou procrastination en la matière…)
Les récits vers le continent noir ne sont évidemment pas légion et aller en Côte d'Ivoire en 2016 ne relève plus du défi. J'ai pu visiter des pays bien plus compliqués dans le passé, y compris lors de conflits. Maintenant, Abidjan est redevenue calme. Ce voyage s'annonçait quand même très particulier car trois générations "d'okapis" allaient finalement se rencontrer, pour la première fois tous ensemble. Loin du Congo d'origine de cette faune particulière, certes, mais en Afrique tout de même. Nous avions le choix de différentes compagnies. Neil était très tenté par Turkish Airlines mais un attentat en plein aéroport un mois plus tôt excluait de facto cette option. Brussels Airlines impliquait un départ de Milan beaucoup trot tôt à mon goût. le vol utile étant à 6 heures 55. Hors de question d'essayer d'autres routings farfelus du style Egyptair, Tunisair ou RAM. Ayant déjà testé Air France et l'A380, cette dernière l'emportera. Le tarif "tribu" étant disponible pour un adulte+un enfant, nous voyagerons avec la compagnie du code barres.
Alors que je pensais avoir éliminé par mégarde une bonne partie des photos de ce voyage ou en avoir fait beaucoup moins, un peu de nettoyage de printemps d'iCloud et de dropbox m'ont permis de vous concocter quelque chose d'inédit. De plus, le décollage ce jour allait m'offrir une agréable surprise. Alors, pour toutes ces raisons et bien d'autres encore que vous découvrirez en lisant ce FR, je me permets d'ajouter un report à ma maigre banque de vols avec quelque chose de différent alors que d'habitude mes voyages sont davantage le fait de déplacement professionnels que loisirs. J'espère que vous apprécierez.
Welcome on board, Ladies and Gentlemen!

Pré-vol


Départ de Milan Linate que je ne présente pas sur ce coup, accompagné cette fois de mon gamin. Si vous m'avez suivi à Palerme en février dernier, vous avez déjà fait "connaissance" avec Neil. Ma compagne, elle, ne sera pas de la partie car son passeport italien n'était toujours pas arrivé. AF sur toute la ligne à l'aller. Un gamin un peu stressé et fatigué par la longue journée qui l'attend et par un retour de Sardaigne la veille. Tough life!
photo img_1742
Petit somme piqué en vol, pile pendant les turbulences lors de l'approche. À cet âge, on se fait encore bercer apparemment.
photo img_1748
Atterrissage en 26L. Traversée de la 26R en travaux. Ça promet un peu de retard pour toute à l'heure.
photo img_1750

Paris


Arrivée à CDG à l'heure puis transfert d'une lenteur absolue vers le terminal 2E, hall L cette fois. Nous arrivons aux filtres de police. Résultat, beaucoup trop de monde pour très peu d'espace. La note fluidité en prendra un sacré coup. Alors qu'à Milan pendant les départs en vacances, des files sont réservées pour les familles, à Paris, c'est tout le monde dans le même sac. Et comme je voyage avec un mineur, pas moyen d'aller au PARAFE (les empreintes digitales ne sont prises qu'à partir de 12 ans m'a-t-on expliqué au consulat de France où son passeport a été établi). Heureusement que le flic en poste ce jour est cordial. Neil lui fait un grand sourire et tend son passeport. Je donne le mien ainsi que le livret de famille pour s'assurer de la filiation. Contrôle des cartes d'embarquement. D'où venez-vous? Milan. Où allez-vous? Abidjan. Vous-êtes seuls? Ben, non, puisque nous sommes deux… Il ne s'attendait pas à ma réponse franche et éclate de rire. Nous aussi. Bon voyage nous dira-t-il en nous rendant les passeports. Après ces plus de 30 minutes d'attente, nous voici finalement dans le Lisa direction le satellite L. Neil me demande si c'est la ligne 14 du métro. Euh, non, pas là. J'aimerais bien pouvoir le prendre directement d'Olympiades à CDG2 mais les architectes du Grand Paris ont décidé qu'il ira à Orly, pas à Roissy. Ah cool! C'est ça oui. Heureusement que le petit train automatique amuse les gamins. Ouf, notre terminal est vite annoncé. Nous passons un PIF un peu plus expéditif que le PAF et nous retrouvons finalement airside. Quel parcours! Quand on est seul ça va mais les gens avec des enfants ou les seniors doivent en pâtir certainement un peu.
Bon, c'est un endroit agréable et bien espacé. Heureusement que j'avais prévu large pour la correspondance.
Premier contact visuel avec cet avion mythique qui nous attend. Neil l'avait déjà vu au Salon du Bourget en 2015 mais savoir que l'on va monter dedans l'excite tout autant que moi. La chose est génétique: du grand-père au petit-fils, tout ce qui vole nous attire (sauf les moustiques).
photo 1380photo img_1751
Nous partons faire un peu de spotting histoire de nous dégourdir les jambes.
photo dsc07781 large
Un coup d'éponge?
photo dsc07782 large

Embarquement


L'oiseau du jour est là. Le vol est évidemment plein. Comme d'habitude, je choisis d'embarquer parmi les derniers. Après un bref contrôle des passeports, nous montons vers la passerelle connectée au pont supérieur. L'accueil est très chaleureux. L'impression de grandeur est aussi flagrante que la photo qui aurait dû être ici. Sorry! Elle était belle pourtant cette photo avec Neil qui regarde l'avion depuis la passerelle vitrée. Tant pis. L'accueil est excellent: bienvenue jeune homme nous lance l'hôtesse en porte. Nous nous dirigeons vers nos sièges et prenons nos quartiers pour les prochaines heures. Tout est beau et nouveau pour Neil.
La doc de bord:
photo img_2306 largephoto img_2307 large

Le choix des sièges n'est pas le fruit du hasard. Ma progéniture qui m'accompagne avait bien évidemment insisté pour le pont supérieur. Un voyage à deux, c'est un voyage à deux qu'il avait dit. J'ai donc payé l'extra, il était content et une fois à bord, Monsieur s'est installé bien confortablement, côté hublot évidemment. Y'a plus de respect!
Il voit enfin "en live" la vidéo des démonstrations de sécurité à bord. Il la connait par cœur même si sa préférée reste celle de Virgin America. Je vous laisse comparer les deux à l'occasion.



Passerelles déconnectées, nous allons bientôt repousser.
photo dsc07788 large
Annonces de bienvenue en cours.
photo dsc07786 large
Vue sur le voisin Mauricien.
photo dsc07789 largephoto dsc07787 large
Repoussage avec 40 minutes de retard…
photo dsc07790 large
Même si tu vas à l'Île Maurice, tu ne pourras échapper à ta ration de sucré-salé à la sauce AF!
photo dsc07794 large

Depuis notre mini-cabine Y, on peut apercevoir la W et la J un peu plus loin. Le test Marathon est concluant. L'avion est plein dans toutes les cabines, F comprise.
photo dsc07785 large

L'envol


À ce moment, je parie encore pour un décollage en 27L ce qui devrait augmenter notre retard. La 26R est en travaux, je l'ai vu lors de notre arrivée de Milan quelques heures auparavant. Et bien non, je savais l'A380 extrêmement performant mais là, je serai totalement bluffé par le fait qu'il est capable de décoller à pleine charge sur une piste de 2700 mètres.

photo dsc07801 large
Air France 702 au point d'attente 26L.
photo dsc07802 large
Nous nous alignons en séquence derrière cet A330 TK.
photo dsc07804 large
Le décollage sera plus bruyant que mes deux autres précédents, on sent bien la puissance une fois les freins relâchés.
Airborne! C'est parti pour six heures de vol. Les turbulences sont au rendez-vous comme lors de notre approche un peu plus tôt. Sauf qu'avec un A380, les sensations ne sont pas les mêmes qu'à bord du BabyBus, Neil s'en aperçoit tout de suite.
photo dsc07806 large

Montée entre les nuages.
photo dsc07809 large
J'expliquerai la route à mon gamin parce que même si nous sommes en vacances il n'évitera pas un petit cours de géographie. Les PNC sont vite libérés. Le service apéritif va enfin commencer. J'opte évidemment pour du Champagne. Pas de la grande cuvée mais les bulles ont le mérite d'être offertes et cela ne se refuse pas. Monsieur est un enfant privilégié certes mais surtout pas gâté parce que bien élevé: Monsieur lève mon verre à FR et à ses lecteurs. Salute!
photo dsc07812 large
Je l'autorise à humecter ses lèvres avec mon Champagne (il en boit une gorgée le bougre!)…pile poil quand le steward repasse. Ben, ça alors! me lance-t-il. Je lui dis qu'il y a bien des parents qui donnent à boire du Coca et autres sal#p#ries super sucrées à leurs enfants…C'est vrai, me répond-il. L'éducation commence tôt, très tôt même si Neil ne boit que de l'eau en général.
Comme Monsieur est un enfant, il sera donc servi parmi les premiers. Jusqu'à 9 ans, apparemment, AF sert systématiquement des menus enfants. Cela ne lui a pas déplu mais il mange rarement ce genre de nourriture. Atypique au possible, il aime depuis tout petit les épinards et autres légumes dont les enfants ne veulent généralement pas entendre parler et privilégie le salé au sucré. Quant aux fruits, les seuls qu'il affectionne véritablement sont les fruits de mer (dixit). La compote de pomme sera emportée et refilée au "Vieux" à l'arrivée à destination. Je me dis que j'aurais pu commander deux menus "Océan". Ce sera pour la prochaine fois.
Nuggets de possoins et purée au fromage. Même les petits américains qui voyagent avec Air France doivent pouvoir manger ça, non?
photo img_1754
J'ai goûté et ce n'était pas mal du tout.
photo dsc07814 largephoto dsc07817 large

La salade n'a pas rencontré un franc succès. Comme moi, Neil l'a trouvée trop assaisonnée. Il s'excuse mais ne peut la finir. No problem!
photo dsc07819 large
Mon plat ce jour. J'ai oublié le menu mais c'est archi-connu. Riz et poulet, sauce crème. Salade jamaïcaine infecte ou immangeable, au choix. Dessert trop sucré. Les quartiers de pommes étaient frais.
photo dsc07820 large
Fin des agapes, café et digestif(s) pour moi, IFE à fond la caisse pour Neil. Faut pas grand chose pour être bien à bord à cet âge: couverture, oreiller, casque sur les oreilles et jeux. Monsieur a découvert le golf. Vive les goûts simples! Je me contenterai de la géovision, d'un bouquin et de quelque chose à boire.
photo img_1752 large
À mi-vol, nous irons faire connaissance avec le reste de la cabine. C'est déjà grand pour les adultes alors c'est immense aux yeux d'un enfant, surtout s'il a déjà une certaine passion pour les avions. Il repartira du galley avec la maquette de l'A380, moi avec un cognac. Chacun ses hobbies!
Le temps passe vite quand on est en bonne compagnie. Un peu avant la descente, une glace est distribuée à tous les passagers. Nous passons notre tour. Le steward trouve en effet assez peu commun qu'un enfant n'aime pas les glaces. Il reviendra avec du salé pris à l'avant pour Neil et un liquide pour son papa. Bravo!

PNC, début de descente!


Toutes les bonnes choses ont une fin. Monsieur ose me dire à l'arrivée "c'est déja fini le vol?" Six heures là-dedans c'est suffisant non? J'y suis bien me répond-il.
photo img_1757
L'approche sera suivie sur les écrans ainsi que par le hublot. Neil me demande comment c'est dehors. Je perçois alors une certaine appréhension face à l'inconnu mais je lui réponds que le but de tout voyage c'est la découverte, il verra tout cela par lui-même. Et pendant ce temps le pilote surfe entre les nuages. Nous sommes en approche sur la 21. L'atterrissage se fera à la A380. Le freinage aussi.
photo dsc00265 large
"Bienvenus à Abidjan. La température est de 29 degrés. Au nom d'Air France, nous vous souhaitons à tous d'excellentes vacances." La prise de congé était aussi chaleureuse que l'accueil à bord quelques heures plus tôt. Si les PNC de la compagnie restent parfois imprévisibles voir inconsistants sur des vols MC, le long courrier en Afrique déçoit rarement. La concurrence est rude, tous me l'ont dit. En quittant l'avion, bons derniers, histoire de laisser passer tout le monde, Monsieur Neil se fait kidnapper par les PNC qui lui demandent comment s'est passé le vol et lui proposent d'essayer les sièges en Premium, Business et La Première. Devinez lequel Monsieur a choisi pour son prochain voyage (avec une forte suggestion commerciale du PNC)? Certes, la W l'a impressionné mais la J… Alors, c'est comment? Royaaaaal!
photo dsc07821 large
Impensable donc de ne pas monter en gamme. Viens, tu vas essayer quelque chose d'encore mieux: positionnement du casque, l'écran est sorti, le confort total. Ne parlons même pas de pitch pour un passager dont les pieds touchent à peine le sol.
photo dsc07822 largephoto dsc07825 large

Non content, Monsieur se fait kidnapper de nouveau! Le CdB nous attendait pour une visite en cockpit sans son papa qui est gentiment exclu de la fête. Monsieur aura même droit à sa photo officielle en place gauche réalisée par les PN. Neil était la mascotte officielle de ce vol, sans aucun doute.
photo dsc07827 large

Monsieur et son papa remercient chaleureusement les PN pour les petits soins prodigués pendant tout ce vol et prennent congé de ce superbe avion et de l'équipage. En sortant, je demande à Neil comment il a trouvé ce vol. Fantastique me répondra-t-il. On recommence? Je lui ai dit que pour aujourd'hui c'en est assez mais il faudra bien retourner à Milan. Après, des voyages il en fera beaucoup d'autres. En première? Là, je lui ai répondu que quand il sera grand, il sera bien évidemment libre de faire chauffer sa carte de crédit pour se payer des voyages en F mais que pour l'instant, on fait en mode routard ;-) Sinon ils bosse dur en math est devient pilote comme ça j'aurai ma dose de jumpseat comme je l'ai dit récemment en route vers la Sicile. Comme c'est un petit malin, il a trouvé la parade: Le statut Plaaaatinum! Je lui ai expliqué comment fonctionne les miles chez AF et il m'a répondu qu'il va conserver les siens jusqu'à 18 ans. Les siens plus les miens seront troqués pour un tour du monde. Je lui ai dit que cela pourrait ne pas suffire. Devinez qui compensera?

Direction le bureau des visas. J'ai le mien mais il faut encore imprimer celui du bambino. Ce sera assez rapide, le préposé me reconnait depuis mon dernier voyage et me demande ce que je fais là. Après une explication de la situation, il prend nos passeports et l'affaire est réglée en moins de cinq minutes. Pour un coupe-file, y'a pas mieux. Par contre, l'attente aux bagages est interminable. Commentaire qui est bien de mon style, Neil, t'as vu, ici y a beaucoup de noirs. Ça fera rigoler pas mal de monde.
photo lugz
Malheureusement, il manque une valise à l'appel. Après quelques recherches celle-ci n'a pas été chargée à Milan. 2 sur 3 seulement, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive.
Formalités de déclaration de perte remplies, nous quittons la salle de livraison. Il est maintenant super tard. En route pour notre AirBnB. Je négocie dur un taxi pour notre destination ce qui laisse Neil assez perplexe. Dans tout cela, mon père ne savait pas que je voyageais accompagné. Une fois dans le taxi, je lui explique au téléphone la raison de mon retard. Je lui avais interdit de venir me chercher en raison de sa mauvaise santé à l'époque. Il s'enquiert de ma sécurité (comme si j'étais encore un enfant ^^) et je lui explique que je partage mon taxi avec mon copilote. Qui est-ce copilote? Tiens, je te le passe. La conversation dure quelques minutes puis Neil s'écroule sur le siège arrière. Joie et bonheur.
Bienvenue en Afrique. L'aventure peut commencer.

épilogue


En relisant le brouillon de ce récit, je me dis qu'il eût été bête en effet de ne pas le publier. J'espère que vous l'aurez apprécié autant que nous. Sa mère, une fois informée des événements du jour me dira que j'ai certainement exagéré un peu avec l'équipage mais me connaissant bien, elle est tombée d'accord sur le fait que pour un premier voyage en Afrique, Neil a eu droit à une expérience hors du commun.
En bonus, un peu de déformation professionnelle: comme je travail dans l'événementiel, je suis souvent amené à sortir des sentiers battus et proposer de nouvelles expériences à mes clients. J'ai ainsi été amené à proposer la présence de S.E. l'Ambassadeur du Japon en France à une conférence sur la robotique dans une petite ville de province ou bien organiser un dîner à bord d'un tram sillonnant la ville pour des cadres supérieurs souhaitant impressionner leurs prospects et bien d'autres choses sympathiques. Que pouvais-je m'inventer à Abidjan pour laisser une trace indélébile dans l'esprit d'un petit garçon de 9 ans? Au-delà de la rencontre entre trois générations avec un peu décoloration à chaque passage, dans nos visites de découverte de la ville avec un ami Congolais résidant sur place, nous sommes tombés par pur hasard sur la principale caserne de pompiers. Tous les petits garçons rêvent de devenir pompiers un jour ou l'autre. Nous avons été accueillis à bras ouverts après quelques secondes d'incertitudes et sommes restés près de deux heures sur place.
Neil a même pu prendre place à bord d'un camion et actionner sirènes et lance à incendie avant de finir dans la salle des commandes et de répondre à un appel en direct. Qui dit mieux? Il aura aussi visité tant d'endroits et rencontré tant de gens qu'il en parle encore aujourd'hui, d'où ce FR publié d'un commun accord.

photo img_2027 large
Garde à vous!
photo img_2113photo img_2047 large

D'en haut, la vue est toujours plus belle. Cathédrale d'Abidjan.
photo dsc07974 large

Peut-on aller en Afrique sans voir la faune locale? Si je suis contraire au principe du zoo en général, celui d'Abidjan a le mérite d'être animé par des passionnés et les espaces garantissent aux animaux un semblant de dignité qu'ils n'auraient plus forcément en pleine nature dans un pays comme la Côte d'Ivoire.
photo dsc07866 largephoto dsc07860 large
Cousins proches de l'Okapi
photo dsc07882 large

Daddy, on l'emporte? Pub au centre commercial Cap-Nord pour ceux qui connaissent le coin…
photo img_2158

Ce voyage fut un franc succès. Le retour, en revanche fut un peu plus compliqué car effectué en pleine grève des PNC avec annulation de notre correspondance à CDG et proposition d'un vol improbable avec AF et LH via FRA. Vu qu'il me reste quelques photos là aussi et toutes mes notes, il y aura peut-être un FR du retour. Lors de notre arrivée à Paris, nous sommes passés au 2G pour notre hypothétique vol vers FRA mais j'opterai pour un changement d'horaire. L'employée AF à qui nous aurons affaire comprend la problématique de ce retour à la maison compte tenu des retards accumulés. Elle nous trouve finalement de la place sur le dernier vol du soir avec AZ qui était encore en partage de codes à l'époque. Nous passerons la journée en mode repos et fête anticipée de l'anniversaire de Neil au domicile parisien. AF nous offrira 100% de bonus miles en compensation en plus de deux fois €21 de bons d'achats pour nous restaurer.
Sieste dans le RER B
photo img_2318
Andiamo a casa!
photo img_2319photo img_2326 large
La mamma nous attend à Linate. Les valises aussi; elles étaient munies d'une étiquette "Rush" bien visibles et nous attendaient au dépot des bagages depuis le matin! Il y a des précédents qui ne trompent guère.

Merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.3/10
Cabine9.0
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration8.0

Paris - CDG

6.0/10
Fluidité3.0
Accès5.0
Services8.0
Propreté8.0

Abidjan - ABJ

6.6/10
Fluidité4.0
Accès7.0
Services7.0
Propreté8.5

Conclusion

AF: Un vol LC pas trop long. De bonnes options quand on voyage avec un ou des enfants malgré une cabine (déjà) vieillissante. Un équipage qui mérite sa note. Un vrai sans fautes malgré le fait que ce vol soit plein. La restauration est jugée sur le repas enfant qui tient la route. On reste dans l'esprit cantine scolaire mais avec quelques petits plus qui font que c'est satisfaisant. Bémol: il manquait une valise à l'arrivée! La faute à Milan Airports mais pas seulement.
CDG: Un transit stressant. Il faudrait vraiment penser à revoir les parcours (comme à Milan avec des files dédiées aux familles et autres PMR). Longue attente, heureusement que les flics étaient sympas. Des divertissements disponibles et un satellite L que je ne connaissais pas encore mais qui reste convivial. Toilettes propres malgré l'affluence.
ABJ: Comme je l'ai déjà écrit, il vaut mieux en partir qu'y arriver. Un A380 dont on doit décharger les bagages, de surcroît en Afrique, ça prend une éternité. Les travaux avancent mais pas vite. Sinon, on trouve tout dans cet aéroport pas énorme mais propre.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Abidjan (ABJ)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 9 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Abidjan (ABJ).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7,5/10.

La durée moyenne des vols est de 6 heures et 21 minutes.

  Plus d'informations

24 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 395852 by
    nicobcn TEAM GOLD 7448 Commentaires
    Merci pour ce FR d'archive!

    Un excellent vol, la paris de l'A380 sur ABJ est une vraie réussite vue le remplissage.

    "je savais l'A380 extrêmement performant mais là, je serai totalement bluffé par le fait qu'il est capable de décoller à pleine charge sur une piste de 2700 mètres. ": l'avion n'était pas à pleine charge car le vol est court, seulement 6h. Le carburant est de loin ce qui pèse le plus dans l'emport d'un avion même rempli à 100%. Le 380 de la Qantas vole presque 15H entre Sydney et Dallas !

    A+
    • Comment 395854 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Merci Nicobcn. Grave oubli de ma part que le carburant pour couvrir une aussi courte distance! Merci du rappel et de la précision. N'empêche qu'avec plus de 500 pax et du cargo en veux-tu en voilà, j'ai demandé confirmation au pilote à notre descente et nous étions dans les marges. C'était quand même limite de son propre aveu en cas de problème avant V1.
      Je confirme le succès de l'A380 sur cette ligne. D'ailleurs, la fréquence augmente pour la saison hiver 2017 avec 4 ou 5 vols fixes par semaine contre 3 + le reste en 777
      Merci de la lecture!
      • Comment 395885 by
        nicobcn TEAM GOLD 7448 Commentaires
        C'est super que l'A380 fonctionne bien sur cette ligne car AF a quand même du mal à les remplir, comme la majorité des compagnies d'ailleurs.

        2700 m de piste ça reste quand même large pour un A380, celui de Emirates à Nice aura seulement 2500m pour décoller de la 4L et aucun problème n'a été évoqué. Le vol durera à peu près 6h comme celui d'AF, c'est tout à fait comparable avec le vol CDG-ABJ d'AF.

        Bonne soirée!
  • Comment 395862 by
    jules67500 GOLD 6119 Commentaires
    Merci pour ce FR !

    Sympa comme trip avec un ptiot de 9 ans ! La prestation semble correcte, même pour ton fils qui semble un peu atypique par rapport aux autres enfants ^^

    A bientôt !
    • Comment 395864 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Merci Jules pour le com'. C'est vrai que mon gamin est un peu "space" parfois mais jamais à l'ouest! Un très bon compagnon de voyage. AF s'en est bien tirée malgré un vol complet. Encore une fois, les lignes Afrique ont subi un lifting en profondeur, au moins sur le produit "humain". À bientôt!
  • Comment 395872 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10394 Commentaires
    Merci pour ce FR.

    "Neil était très tenté par Turkish Airlines mais un attentat en plein aéroport un mois plus tôt excluait de facto cette option." -> Pourtant très dommage de ne pas avoir retenu cette option, car :
    1) Les tarifs ont dû bien chuter durant la période de transition.
    2) Même si il est connu que le meurtrier revient toujours sur les lieux du crime, il est comme la foudre, ne frappe jamais deux fois au même endroit.

    "Ma compagne, elle, ne sera pas de la partie car son passeport italien n'était toujours pas arrivé." -> Pas de possibilité de faire un passeport temporaire dans l'urgence à l'aéroport (moyennant finance) comme il est possible de le faire en Suisse ?

    A bord on notera l'équipage qui vous a quasiment tout donné sans avoir à le demander (sauf la maquette peut-être... ;) ).

    A bientôt.
    • Comment 395876 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Hello Numero_2! Neil était très tenté par TK surtout après mes multiples voyages à Istanbul. Je lui ai promis un tour là-bas mais je préfère que la situation se calme un peu. En termes de tarifs, c'était plutôt comparable mais un départ aux aurores de Malpensa ne m'inspirait guère en plus d'un long voyage en 739. Absolument d'accord sur le risque minime à IST mais je ne vais plus en Turquie pour motifs professionnels. Ce n'est pas mon choix mais le client qui m'y emmenait refuse de faire courir des risques supplémentaires au staff et aux participants. Bien dommage.
      Pas de passeport en urgence en Italie à moins d'avoir une excuse des plus officielles. Je pense qu'elle s'est bien accommodée de notre absence pendant 10 jours. Ça lui a fait des vacances à elle aussi. Ce n'est que partie remise ;-)
      La maquette ne fut pas gratuite hélas mais les kits de jeux enfant ainsi que "son" étiquette Remove before flight et un stylo nous furent refilés à la sortie. Une très bonne expérience. À bientôt pour le troisième volet (je sais je suis lent, très lent à publier).
      Merci de la lecture et du com'
      Guillaume
  • Comment 395877 by
    noone18 357 Commentaires
    Merci pour ce partage.
    Un report plein d'émotion: la rédaction est à souligner.
    Bravo à cet équipage plus que parfait. Comme le dit Numero_2, l'équipage vous aura quasiment tout offert. Mais pour cela, il faut au préalable avoir reçu une bonne éducation ;) Alors bravo à vous aussi.

    Problèmes de fluidité et retard/perte bagages ... Un problème encore trop récurent à CDG (même si votre vol à 1 an d'ancienneté).
    Une de mes lectures les plus sympathiques ... Encore merci
    • Comment 395880 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Bonjour Noone18. Merci pour le commentaire. L'éducation reste la base de la vie je crois. Malheureusement, ce n'est loin d'être généralisé aujourd'hui. Même si nous donnons "tout" à notre gamin, rien n'est jamais acquis et je prétends un certain respect de règles de base. Résultats scolaires = reconnaissance de l'effort fourni, entre autres choses. L'équipage a certainement apprécié le comportement calme de l'enfant et le simple fait que "les mots magiques" soient employés à chaque interaction n'est pas passé inaperçu. Un bon vol en mode vacances. Quant aux pertes de bagages, elles sont imputables à l'agent de handling pour le compte d'Air France à Milan mais aussi à la compagnie aérienne. J'ai pu échanger avec eux sur twitter à ce sujet et ils ont reconnu leur erreur. Plutôt frustrant mais on fait avec, surtout si les bagages sont faits de façon intelligente.
      À bientôt!
  • Comment 395921 by
    BDANY38 832 Commentaires
    Merci à vous pour ce reportage. Rassurez vous on ne juge pas un reporter au nombre de reportages postés et je me mets dans ce cas. En ce qui concerne l'A380 ça fait toujours quelque chose la première fois et je suis sur que j'aurai la même réaction quand je le prendrai.
    • Comment 395933 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Hello BDANY38! Merci pour le com'. Me concernant, j'ai pas mal de brouillons en cours dont le troisième volet de mes voyages en Côte d'Ivoire en 2016. Si j'ai le choix, malgré cette cabine vieillissante, je préfère l'A380 aux plus bruyants 777 mis en service sur cette ligne.
      Merci de la lecture et à bientôt pour la suite.
  • Comment 395945 by
    BDANY38 832 Commentaires
    je fais une digression, est ce que Abijan de la région qui peut recevoir l'A380 ? en cas de problème en vol quel(s) est (sont) les aéroports de dégagement le(s) plus proches ?
    • Comment 395950 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Pour Abidjan, aucun problème si ce n'est l'absence d'une double passerelle pour les opérations d'embarquement des passagers mais ce n'est pas excessivement pénalisant. J'ai posé la question des aéroports de dégagement lors de mon troisième vol aux PNT. Accra (qui a reçu des 747/MD11 et autres 777) est à 30/40 minutes de vol environ sinon Dakar ou même Lagos peuvent aussi servir en cas de besoin. Le même problème se pose lors des vols vers JNB mais il y a une pléthore de pistes longues le long de la route. Le cas des urgences médicales au-dessus du Sahara peut être problématique mais apparemment cela n'inquiète pas les compagnies aériennes plus que cela.
  • Comment 395986 by
    Jacklamitr 1911 Commentaires
    Bonjour Guillaume :)

    Merci pour ce FR ou plutôt pour ce superbe récit ! Il aurait été dommage de ne pas le publier.

    J'ai beaucoup aimé vos divers échanges avec Neil, vous avez un bien sympathique fiston qui me semble très bien éduqué et pas compliqué à satisfaire niveau nourriture ... après tout ça, pas étonnant que les PNC aient craqué pour lui ;)

    Au final, un bon vol avec un catering bof bof (heureusement que vous avez noté le plateau enfant qui semble meilleur). Des PNC bien agréables ont fait de ce vol un très bon moment.

    Merci pour le bonus ... la photo du mini pompier avec son gros casque est géniale :))

    A bientôt !

    Katia
  • Comment 395988 by
    okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
    Bonjour Katia et un grand merci pour le commentaire. Je transmets à Neil et à sa maman. En effet, nous avons beaucoup de chance avec cet enfant, le fond est très bon! Voyager fait partie de l'éducation de base quelle que soit la distance parcourue. À cet âge, elle permet de sortir de sa propre routine et découvrir plein d'autres choses. Mon prochain FR sur cette route sera avec le menu Océan qui s'est révélé être une agréable surprise.
    Le coup du mini pompier est effectivement devenu depuis une image d’Épinal.
    Merci pour la lecture et à bientôt.
    Amicalement, Guillaume.
  • Comment 396066 by
    Esteban GOLD 19717 Commentaires
    Merci beaucoup pour ce FR que je commente avec un peu de retard. Super à lire, très, très belle narration. Franchement, chapeau.
  • Comment 396097 by
    Durian 1171 Commentaires
    Merci pour ce FR très touchant ! Stop les FR grincheux, vive les FR feelgood lol
  • Comment 396175 by
    mogoy 10181 Commentaires
    Merci Guillaume pour ce FR.

    Très sympa à lire, très détaillé. En tout cas super équipage tout le long du vol.
    • Comment 396219 by
      okapi SILVER AUTEUR 4115 Commentaires
      Merci Mogoy pour la lecture. J'attaque le troisième et dernier volet de ma série Abidjan 2016 qui nous amènera à une digne conclusion en Dreamliner...
      À bientôt.
      G
  • Comment 528930 by
    Didi-Celki 53 Commentaires
    Merci pour ce report qui met en exergue que l'on peut vous confier des enfants même pour de longs courriers.
    0 perte
    Approche éducative intéressante
    Approche de la culture du terroir français
    Réponses intéressantes à la curiosité enfantine.
    ... je vous contacte dès besoin ?

Connectez-vous pour poster un commentaire.