Flight-Report

Avis du vol Ryanair Toulouse Luqa en classe Economique

Compagnie Ryanair
Vol FR3043
Classe Economique
Siege 09F
Temps de vol 02:20
Décollage 30 Mar 17, 10:20
Arrivée à 30 Mar 17, 12:40
FR   #21 sur 21 Compagnies low-cost Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 233 avis
scorph
Par GOLD 803
Publié le 1 mai 2017
Bonjour et bienvenu à bord de ce nouveau report.

Nouveau report, nouveau routing, petit week-end soleil entre amis direction Malte.

Constitution du routing :
Début février des amis me disent qu’ils partent pour un long week-end à Malte ayant trouvés des vols pas cher la veille sur Ryanair et me proposent de venir avec eux.
Pour le routing nous partons donc au plus simple tout en profitant d’un tarif imbattable de 65€ aller/retour par personne.
Ryanair a ouvert beaucoup de lignes au départ de Toulouse depuis novembre (Lisbonne, Madrid, Varsovie, Londres STN, Brussels CRL, Fès, Berlin et Malte) le vol vers Malte est programmé 2 fois par semaine le jeudi et le dimanche idéal pour un long week-end !

Ce qui nous donne le routing suivant :

Jeu 30/03/2017 FR3043 TLS-MLA Ryanair B737-800 c’est maintenant.

Dim 02/04/2017 FR3044 MLA-TLS Ryanair B737-800 c’est bientôt

J’avoue être un peu intrigué, c’est en effet mon premier vol low-cost avec la compagnie Irlandaise et on attaque avec un vol d’un peu plus de 2 heures.
Cette ligne n’est pas totalement une nouveauté, Ducourf l’avait reporté sur Air France à l’époque des bases de provinces en juillet 2012. Toutefois seul le retour avait été reporté et les photos ne sont plus visibles.

A noté qu’AF n’a pas totalement abandonné la ligne TLS-MLA car elle y effectuera 3 vols par semaines durant le mois d’aout.

Tout commence le jeudi matin, lorsque une de nos amies nous dépose tous les trois à l’aéroport avant d’aller au boulot. La dépose minute depuis la mezzanine des départs étant encore fermée.
photo p1

Mes compagnons profitent de la proximité du distributeur afin de retirer un peu d’argent. J’en profite pour prendre en photo le FIDS, malheureusement la photo réalisée avec mon téléphone n’est pas géniale.
photo p3

Nous nous dirigeons vers le PIF, malgré une affluence certaine le passage reste rapide avec un délai d’un peu plus de 5 minutes.
photo p2

Airside mes compagnons décident de prendre un café, pour ma part je fais un peu de spotting. Au programme des appareils courant comme cet Airbus A319 d’Air France en provenance de Lyon.
photo p4

L’A321 réalisant les vols Lab’line vers Paris.
photo p5

Hop ! en ATR72-600 depuis Marseille.
photo p6

Ou encore ce Crj 1000 d’Air Nostrum pour Madrid.
photo p7

Il y a toutefois beaucoup de vols et d’avions liés au fabriquant d’avion Airbus, pour commencer les avions de transport bélougas.
photo p8

Les avions d’essais avec l’A380 n°1 qui sert de banc d’essai pour le moteur de l’A350-1000 (le rose).
photo p9

En parlant du A350-1000 le voilà au loin prêt à partir pour un nouveau vol d’essai avec les Pyrénées en toile de fond.
photo p10

Et moins flagrant cet A319 de Germania qui assure un vol privatisé par l’avionneur une navette entre Toulouse et Hambourg Filkenwerder. Si vous voulez plus d’information je vous invite à consulter le FR de Gadget sur le sujet.
photo p11photo p12

Bref ce n’est pas tout mais nous avons un vol à prendre. Si dans certains aéroports français les contrôles PAF sont aléatoires pour les vols dans l’espace Schengen, j’ai bien l’impression qu’à Toulouse c’est obligatoire. La partie de l’aéroport dédiée aux vols internationaux est ridicule et du coup ça bouchonne dès le passage de la PAF.
photo p13

Petit coup de gueule contre les passagers du vol pour Madrid dont une bonne trentaine à couper la queue à l’invitation des agents pour ne pas rater leur vol, attention louable j’en conviens cela m’est déjà arrivé d’en bénéficier, mais quand la moitié des passagers sont en retard et bien ils retardent les autres passagers, au final toutes l’avance que nous avions avant le passage à fondu durant les 20 petites minutes d’attente.
Nous arrivons donc à la porte en même temps que notre appareil sans avoir à faire la queue pour intégrer le parcage, bien entendu délestés de nos valises ayant été désignés volontaires pour mettre nos valises cabines en soute gratuitement…
photo p14

Le BP grâce à la technique RYRthebest® j’ai obtenu un hublot gratuitement.
photo p15

Vue de la partie international du hall 4 avec son architecture pare-soleil moderne mais pas vraiment spotter friendly.
photo p16

Les différents personnels et véhicules de pistes s’affairent auprès de notre appareil.
photo p17

Puis les fauves sont lâchés notre appareil du jour est EI-EBX âgé d’un peu moins de 8 ans, l’embarquement se fait par l’avant à l’aide de l’escalier intégré dans le fuselage et par l’arrière à l’aide d’un escalier mobile.


Comme tous les 737NG motorisation CFM56.
photo p19

Après un accueil en porte souriant, je rejoins mon siège (09F) vue de la sellerie fatiguée et au design quelque peu daté.
photo p20photo p20bis

Continuons notre exploration du siège avec le pas passable pour 1,72m.
photo p21

Comme vous le savez, pas de pochette, pas de magazine autre que celui de la vente à bord distribué à la demande et les consignes de sécurité placardé sur le siège devant vous.
photo p22

Dehors l’avitaillement se poursuit, puis c’est au tour des bagages cabine en surnombre d’être chargés.
photo p23

Ces opérations trainent un peu alors que l’embarquement des passagers est lui terminé.
photo p24

On profite du trafic avec l’A350-900 d’essai n°1 qui part pour quelques tours de pistes et un ATR d’Avianca qui, rassurez-vous, n’opère pas un TLS-BOG mais part uniquement pour un vol d’essai avant sa livraison.


Sinon il y a aussi du classique avec Easyjet partant pour Orly et British Airways en provenance de Heathrow venant se garer à nos côtés.
photo p26photo p26bis

Enfin les portes sont fermées et nous repoussons avec 20 bonnes minutes de retard.
photo p27

Nous rejoignons la piste 14L d’où nous nous élançons avec de belles vues sur les installations d’Airbus et la banlieue à l’ouest de Toulouse on distingue d’ailleurs la base de loisir de la Ramée.


De l’autre côté de la carlingue (où se trouvent mes compagnons de voyage) on profite d’une excellente vue sur Toulouse.


Un peu plus loin c’est au tour de l’ancienne base aérienne de Francazal.
photo p30

Au loin les Pyrénées sont encore bien enneigées. Il n’y a aucun nuage et peu de brume c’est donc toute la chaîne que l’on peut voir, sublime.


Nous quittons la campagne pour le moment verdoyante de la Haute Garonne pour le Tarn avec la montagne noire, puis un peu plus loin Castres et son aéroport.


La croisière se poursuit sans l’ombre d’un nuage, on peut donc voir à la fois les Pyrénées Orientales et les côtes catalanes.
photo p33photo p33bis

Nous quittons la France au niveau de l’étang de Thau avec une belle vue sur Agde.


Quelques passages nuageux sur la méditerranée.
photo p35

Puis nous survolons les rivages de la Sardaigne au niveau de la ville d’Oristano.


Avant de quitter la Sardaigne on aperçoit au loin la ville de Cagliari.


Malheureusement mon hublot déjà peu propre commence à se couvrir de givre…
photo p38

Voici la route suivie
photo trace aller

Pendant ce temps les membres d’équipages poursuivent leurs allers-retours incessants avec les chariots de vente à bord, chouchou, beignet boissons fraiches ! Les passagers eux sont calmes et peu dépensiés ce qui agace un peu notre chef de cabine dont la mine n’est plus aussi souriante que lors de notre accueil à bord.
photo p39

Un petit regard sur notre plafonnier hold school qui contient aussi les gilets de sauvetage (une spécificité Ryanair il me semble).
photo p40

Air to sea avec un gros porte conteneur.
photo p41

Puis l’on commence notre descente vers la Méditerranée le début de la descente sera ponctué d’un message du commandant indiquant une vue sur l’Etna à gauche. Pour ma part je ne verrai que de l’eau jusqu’à l’atterrissage. Mais grâce à mes compagnons de voyage voici l’autre côté avec l’approche sur les iles Maltaises.
Gozo
photo p42photo p42bis

Comino
photo p42ter

Et enfin Malta avec un zoom sur la grotte bleu.


L'appareil s’éloigne on repasse à la vue côté droit de l’avion car l’atterrissage en piste 31 nous impose un demi-tour au large de Malte.
photo p42y

Nous survolons la zone portuaire Maltaise
photo p43

Puis la ville d’Il-Brolli et les quelques champs qu’ils l’entourent.
photo p44photo p45

Puis nous rejoignons le plancher des vaches dans un grand boum du à un atterrissage plutôt virile accompagné d’un tonnerre d’applaudissement digne des vols charters des années 90. Petit coucou aux Allemands qui remontent la piste.
photo p46

L’aéroport de Malte avec un tarmac bien remplie de curiosité avec Air Malta en livré retro mais surtout deux avions gouvernementaux. Un Bombardier Challenger de la Luftwaffe et l’A319 de la République d’Arménie.
photo p47

Les vues lors du roulage, avec le parking au large, la zone cargo avec ce 757 de DHL puis la zone militaire avec les hélicoptères de la « Forzi Armati Ta’Malta » avec un AW139 moderne mais aussi une antique Alouette III.


Pour nous ce sera parking au large + tour de pax bus.
photo p49

Cobus 3000 siglé aux couleurs de l’ile et de Mastercard.
photo p50

Débarquement avec l’équipage qui reste poli mais qui n’a plus le même sourire qu’au départ.
photo p51

Débarquement par l’escalier inclus dans l’appareil, direction le paxbus, notre voisin d’en face est un A320 d’Alpha Star, immatriculé en Arabie Saoudite c’est un avion privé mais après quelques recherches c'est un ancien Air Asia, sans doute reconfiguré toujours est-il qu’il n’a été vu qu’à Malte d’après Airliners.
photo p52photo p52bis

Dernier regard sur notre destrier avant le départ du bus.
photo p53

Après avoir parcouru quelques centaines de mètre nous arrivons au terminal, dernier regard sur le parking.
photo p54

Pas de contrôle pour les vols Schengen on file directement, après une attente d’un peu plus de 10 minutes, récupérer nos bagages.
photo p55photo p55bis

Nous passons par la zone ground side des arrivés où l’on retrouve les comptoirs des loueurs de voiture, un café Costa, mais aussi un guichet de vente de pass pour les transports Maltais.
photo p56

Nous prendrons un pass valable 7 jours pour 21€ avant de rejoindre les arrêts situés juste devant l’entrée de l’aéroport. Concernant les transports en commun Maltais point positif les bus vont aux quatres coins de l’île toutefois les fréquences sont faible environ un par heure sur toutes les lignes ils sont souvent bondés mais surtout ils ne respectent aucun horaire embêtant pour les lignes aéroport.
photo p57

C’est ici que je vous laisse, j’espère que ce report vous aura plus, et je vous retrouve si vous le souhaitez dans le report du vol retour publié de suite.
Afficher la suite

Verdict

Ryanair

5.1/10
Cabine5.5
Equipage6.0
Divertissements4.0
Carte payante5.0

Toulouse - TLS

7.8/10
Fluidité7.0
Accès8.0
Services8.0
Propreté8.0

Luqa - MLA

6.5/10
Fluidité8.0
Accès3.0
Services7.0
Propreté8.0

Conclusion

Pour une première avec Ryanair je n’ai pas été surpris, on est vraiment dans le hard low-cost toutefois il faut prendre en compte le prix payé pour ce vol avec le service fournit et quand on rajoute ces paramètres le rapport qualité prix est très bon. 32€ c’est le prix d’un aller-retour à Narbonne en voiture pour aller à la plage.

Ryanair :

Cabine : Vielle cabine aux tons flashy mais sans pub. Sièges peu pratiques, fatigués. Pitch et largeur passable pour 2 heures de vols.
Equipage : Après un accueil correct, la vente à bord ne fonctionnant pas trop sur ce vol l’équipage a rapidement perdu son sourire et sa sympathie, un petit bonus pour les pilotes ayant fait 2 annonces y compris l’Etna.
Divertissement : Heureusement que j’avais un hublot et un FR à faire sur ce vol car j’avais oublié mon magazine dans mon bagage parti en soute.
Restauration : Buy on board, tarif égal à celui d’Easyjet lui-même équivalent à ce que l’on trouve dans les aéroports français. Par contre les portions semblent plus petites et moins de choix.

Toulouse (Blagnac):

Fluidité : PIF rapide et souriant (- de 5 min) affluence moyenne, par contre PAF plutôt lente en grande partie à cause des passagers arrivés en retard appelés à couper la ligne pour avoir leur vol. Au final une bonne quarantaine de passagers en retard ont dû nous passer devant bilan nous sommes arrivés juste à l’heure.
Accès : Rapide en voiture malgré les bouchons toulousain. Le tram sinon est pratique et peu onéreux mais malheureusement pas très rapide.
Services : Des boutiques ground side et air side, prix un peu élevé. Wifi gratuit.
Propreté : Plutôt bon même si je n’ai pas exploré la partie la plus critique (les toilettes).

Malte (Luqa) :

Fluidité : Arrivé en zone cargo donc un petit tour de paxbus. Bagages livrés en moins de 10 minutes.
Accès : Bus locaux « express » qui n’ont d’express que leur nom tant leur cadencement, leur vitesse et leur tailles sont faibles... seul le prix est intéressant. Attention les horaires sont uniquement indicatifs.
Services : Des loueurs, bureau de change et bureau de vente des transports en communs Maltais pratique.
Propreté : Pas de défaut notable.

Sur le même sujet

6 Commentaires

  • Comment 395931 by
    okapi GOLD 3105 Commentaires

    Hello Scorph, voici un FR qui me rappelle de bons souvenirs. Vol effectué aussi avec FR. On reste bien dans l'esprit low-cost où tout doit aller vite mais avec un temps de vol de 2 heures, cela reste supportable. Pas de presta réalisée par leur "force de vente"?
    Une (toute) petite précision, Oristano en Sardaigne est bien plus qu'un village avec ses plus de 30 000 habitants et des plages sublimes dans les parages.
    Merci du partage! Je file lire le vol retour.
    Guillaume

    • Comment 395938 by
      scorph GOLD AUTEUR 974 Commentaires

      Merci pour ce retour Guillaume,
      Pour Ryanair comme tu le souligne ça fait le travail, j'ai craqué lors du retour pour un panini.
      Concernant les villes Italiennes je me remets à ton expertise ainsi qu'a celle de Cobra.

      Bon vols

  • Comment 395932 by
    ZuMzuM 312 Commentaires

    Merci pour ce FR avec de magnifiques photos !

  • Comment 396107 by
    Papoumada SILVER 5385 Commentaires

    Merci pour ce FR très détaillé.

    Spotting à TLS qui vaut bien un café chez Paul ou ailleurs.

    De belles images aériennes pendant la croisière grâce à la complicité des compagnes de voyage.

    Cela semble assez confus à MLA.

    Pour Ryanair, que dire, à éviter...

    A bientôt!

    • Comment 397886 by
      scorph GOLD AUTEUR 974 Commentaires

      Bonjour et merci pour ce commentaire.

      Les compagnes était malheureusement des compagnons lol.

      Sinon concernant MLA l'aéroport est petit, sans doute trop petit en hors saison. Concernant Ryanair, je pense que s'il existait une autre compagnie pour faire les vol direct je l'aurais concidérai

Connectez-vous pour poster un commentaire.