Avis du vol EVA Air Taipei Paris en classe Affaires

Compagnie EVA Air
Vol BR087
Classe Affaires
Siege 5K
Temps de vol 13:00
Décollage 09 Avr 17, 23:50
Arrivée à 10 Avr 17, 06:50
BR   #13 sur 139 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 121 avis
Flight-Report
Par GOLD 3290
Publié le 31 mai 2017
Bonjour à tous,

Flight-Report présentait EVA Air il y a un peu plus de 2 ans. La compagnie Taiwanaise exploitait alors 4 vols par semaine entre Paris-CDG et Taipei. Depuis la fin 2016 et grâce à de nouveaux droits de trafic, EVA Air a augmenté ses fréquences et propose dorénavant un vol quotidien. Une croissance importante qui s’est aussi accompagnée d’une amélioration du produit à bord avec un retrofit des cabines Economy et Elite (Premium) des Boeing 777-300ER desservant Paris.

C’est dans cette optique que nous présentons ce mois-ci une mise à jour de ce produit avec le vol Paris – Taipei effectué à bord de la nouvelle cabine Premium Economique appelé « Elite », suivi par un vol régional en cabine Affaires ou « Premium Laurel » et enfin le retour Taipei – Paris à bord du produit flagship « Royal Laurel ».

  1. Paris (CDG) – Taipei (TPE) | B777-300ER | Elite
  2. Manille (MNL) – Taipei (TPE) | A330-300 | Premium Laurel
  3. Taipei (TPE) – Paris (CDG) | B777-300ER | Royal Laurel

Il y a un peu plus de 2 ans, nous avions décrit le même vol en Business. Il s’agit ici de constater les changements apportés sur le produit phare d’EVA Air

Salon



EVA Air dispose de 4 salons à Taipei, The Garden, The Club, The Star et The Infinity. Ce dernier est réservé aux passagers Business tandis que les passagers bénéficiant d’un statut Star Alliance Gold peuvent utiliser le salon The Star. Le salon The Club est réservé aux détenteurs d'une carte de fidelité EVA Air Infinity MileageLands (statut Silver, Gold ou Diamond) ou d'une carte de crédit co-brandée Citibank (Titanium ou Platinum). Le salon The Garden est le plus exclusif et est réservé aux déténteurs d'une carte de fidelité EVA Air Infinity MileageLands Diamond ou d'une carte de crédit co-brandée American Express Black.

photo 0001

L’entrée est commune pour les salons The Star et The Infinity

photo 0004

Le salon est en forme de L. Il n’est pas très grand et ne profite que d’une vue vers l’intérieur du terminal et non vers les pistes

photo 0006

Coin informatique avec la présence d’une imprimante

photo 0005

Des quotidiens et magazines, uniquement ou presque pour la clientèle asiatique

photo 0007

La décoration est assez particulière avec cette inspiration « Star Trek »

photo 0008

Trois nouvelles douches ont fait leur apparition. Elles sont grandes avec tous les produits indispensables

photo 0008aphoto 0008b

Au niveau du buffet, l’offre est sensiblement la même.
Des hots dogs

photo 0009

Des plats chauds

photo 0010photo 0011photo 0012

Spécialités asiatiques

photo 0013photo 0014photo 0015

Pour les desserts, on retrouve quatre parfums de glace Mövenpick

photo 0016

Des viennoiseries

photo 0017

Cakes et fromages emballés

photo 0018

Choix des boissons avec des softs, du thé, du vin (mais pas de Champagne) et les spiritueux



Au final, à l’exception des douches, il ne semble pas y avoir de nouveautés dans ce salon. La décoration est spéciale ; quant à l’offre de restauration, si elle est complète, elle n’est que peu appétissante.

Embarquement



photo 0022a

L’embarquement du vol pour Paris s’effectuera en porte C7. La décoration est en l’honneur de la poste taïwanaise.

photo 0023

Comme à l’aller c’est le Hello Kitty Jet « Sanrio Family » immatriculé B-16703 qui effectuera le vol, dans ce sens-là la ligne est « Hello Kitty » les mercredis, vendredis et dimanches.

photo 0024

La salle d’embarquement n’est pas très agréable entre ces plafonds bas et les vitres teintées en vert, mais l’embarquement se fera dans l’ordre et par zone.

photo 0027photo 0028

Deux passerelles sont connectées à l’avion : la première est réservée à la Royal Laurel et la seconde à la classe Elite et Economy.
La cabine Business se compose de deux cabines pour un total de 39 sièges

photo 0029

Il s’agit du siège Cirrus de Zodiac Aerospace, rendu populaire grâce à son agencement en épis inversés, garantissant à chacun un accès direct au couloir, et une vue orientée vers les hublots pour ceux étant assis sur les côtés.

photo 0029aphoto 0029b

C’est le cas du siège 5K

photo 0030

La cabine a été armée avec un coussin « Hello Kitty » spécifique pour cet avion et le casque.

photo 0032

La couette

photo 0034

Et une paire de mules. Là aussi il s’agit d’un modèle au petit chaton !

photo 0035photo 0037photo 0038

Télécommande, prise secteur, connectique et liseuse individuelle

photo 0033

Commandes du siège

photo 0033a

Un verre d’accueil est élégamment présenté avec un oshibori sur réglette. Nouveauté : un petit chocolat est également offert. En revanche, gros bémol sur l’absence de Champagne au sol puisque seul un sparkling est proposé. Une situation incohérente au vu de la qualité du champagne qui sera proposé en vol quelques minutes plus tard !

photo 0036

Ensuite un pyjama est distribué. Celui-ci a changé ; il est de la marque APUJAN

photo 0040photo 0041

Quant au casque, il s’agit du même modèle. Il est à atténuation active du bruit ambiant ; la télécommande trahit le système un peu vieillissant de Panasonic.

photo 0041b

Roulage rapide

photo 0042photo 0043

En vol



Le vol est long, 13h45 et comme il y a deux ans on évitera soigneusement le territoire continental chinois. Il faut donc prendre un premier cap au nord-est vers la Corée avant de bifurquer et prendre la direction de l’Europe par une route polaire.

photo 0044

La trousse Rimowa, emblématique, est un vrai marqueur de luxe car celle-ci est souvent proposée en Première à l’image de THAI, ANA et Lufthansa.

photo 0046photo 0047

Le menu est aux couleurs d’Hello Kitty. On perd clairement en élégance par rapport au menu classique

photo 0048photo tpecdg

La carte des vins et des boissons

photo 2wine1photo 2wine2photo 2wine3

Dîner



Le protocole d’EVA Air se compose d’amuse- bouches « Prelude ». Davantage raffiné que les habituelles noix.
Pour les accompagner : le Champagne est du Krug Rosé. Probablement Champagne le plus onéreux qui soit servi en cabine Business. A bord des vols réguliers (non Hello Kitty), on retrouve du Veuve Clicquot Grande Dame d’un très bon niveau.

photo 0049

Bundled Roast Chicken Slice and Baby Artichoke Heart
Garlic Flavoured Cream Cheese with Peach in Mini Tartlet


photo 0049b

La nappe est aussi collector pour les aficionados du petit chaton.

photo 0050

Pas de service à la demande chez EVA Air et un dressage qui s’effectue à l’aide d’un chariot

photo 0052

Pas de choix d’entrée, mais celle-ci est accompagnée d’une réglette avec différents condiments qui n’existaient pas il y a 2 ans.

photo 0053

Assorted Bread Served with Echire Butter

photo 0053a

Couverts siglés

photo 0056

Gooseliver Pate and Cajun Prawn with caramelized Red Wine Onion Jelly

photo 0056b

Pour le plat, Il s’agissait d’un mélange terre/mer avec crevette, calamar, saint jacques, merlu accompagnés d’un risotto aux champignons et de légumes glacés.

photo 0056c

Ce plat peut être pré-commandé en ligne entre 3 semaines et 24 heures avant le vol (au choix parmi les options supplémentaires non disponible sur la carte).

photo 0057

La présentation est soignée mais les poissons sont malheureusement un peu trop cuits et les portions des éléments de la mer sont bien petites.

Pas de fromages sur ce départ tardif, on passe donc directement au dessert.

Neruda Cake

photo 0059photo 0060

C’est assez décevant, la pâtisserie est partiellement congelée (même si probablement voulu)

Une bouteille d’eau « upscale » FIJI est distribuée

photo 0060a

Il est temps de passer en full flat, un sur-matelas est dorénavant présent

photo 0061

La couette est très épaisse, peut-être un peu trop

photo 0062

Pendant le vol, on retrouve des en-cas au bar

photo 0064photo 0065

Aux commodités, une large gamme de produits HARNN

photo 0065a

L’airshow donnerait presque le vertige !

photo 0066

En-cas



En cas de petit creux au milieu de la nuit, il est possible de profiter de la carte des en-cas « Leisure Delights »

photo tpecdg

Beef Burger

photo 0067

Le burger est très correct malgré les contraintes imposées par le réchauffage à bord. Dommage cependant de ne pas avoir un fromage bien fondant.

photo 0068

Evidemment la meilleure manière de l’accompagner est le Krug Rosé !

photo 0069photo 0070

petit-déjeuner



photo tpecdg

Un peu moins de 2 heures avant l’arrivée, l’équipage s’active pour préparer le petit-déjeuner. La prise de commande avait été effectuée après le décollage de Taipei.

photo 0071

Service au plateau

photo 0072

Fruit

photo 0073

Muesli

photo 0074

Yoghurt


photo 0075

Puis le plat chaud arrive dans un second temps

photo 0077

Boursin Herb-Cheese Omelette Served with Bacon and Potatoes

photo 0077a

L’utilisation du plateau pour cette prestation est un peu dommage mais à l’échelle des petits déjeuners aériens, celui est d’un très bon niveau, bien présenté avec un service en deux temps (assiette de fruits puis plat chaud). Quant à l’omelette elle fut excellente et probablement la meilleure jamais goûtée en l’air. Comme bémol, on regrettera le yaourt en pot.

Nouvel Espresso en fin de service.

photo 0078

Des bonbons acidulés sont proposés

photo 0080

Chacun se prépare pour l’arrivée

photo 0081photo 0082

Cette route polaire et assez rare

photo 0084

C’est gris !

photo 0085photo 0086

Atterrissage au nord en 27R

photo 0087photo 0088

Vidéo:


Tentez votre chance sur notre compte Twitter

https://twitter.com/flight_report/status/870036338866876416

PRATIQUE
Les Boeing 777-300ER d’EVA Air sont configurés pour recevoir 39 passagers en classe Affaires « Royal Laurel », 56 passagers en classe Premium Economique « Elite » et 238 passagers en classe Economique.

Le WiFi est disponible à bord à partir de 11.95USD pour une heure et jusqu'à 21.95USD pour 24 heures.

Franchise bagage de 40kg en Business (« Premium Laurel » ou « Royal Laurel »)



Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’EVA Air.
Afficher la suite

Conclusion

Deux ans après le premier test, EVA Air continue de proposer un produit Business « Royal Laurel » de bonne qualité avec l’apport de quelques améliorations comme le sur-matelas ou les amuse- bouches. Cependant avec les évolutions des produits Business qui laissent plus de liberté aux passagers, EVA Air est probablement en retard en ne proposant pas de « dine anytime » qui est pourtant très apprécié sur les vols aussi longs. La cabine, si elle est encore compétitive en terme de siège, a un aspect un peu ancien avec l’absence de mood lighting qui se traduit par un éclairage jaune peu flatteur. Ce modèle Hello Kitty est l’un des premiers 777 d’EVA Air et n’en dispose donc pas, mais les derniers réceptionnés par la compagnie sont équipés du mood-lighting, d’un ciel étoilé ainsi que d’un système de divertissements plus moderne.
Les équipages sont une valeur sûre comme souvent en Asie. Très attentionnés, et aidés par le fait qu’ils soient très nombreux à officier en cabine afin d’offrir un service très personnalisé.

LES PLUS :

- Siège agréable permettant un accès direct au couloir, se transformant en lit plat et avec de nombreux rangements
- Service de nuit complet : large oreiller, couette, sur-matelas, pyjama et mules
- Carte des vins de haut vol
- Equipage au petit soin

LES MOINS :

- Salon moyen à Taipei
- Absence de mood lighting
- Pas de service à la demande « dine anytime »
- Sparkling wine en guise de verre d’accueil et choix unique de rosé comme Champagne
- Certains éléments du catering à revoir (absence de fromage, dessert)

Informations sur la ligne Taipei (TPE) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 12 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Taipei (TPE) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est EVA Air avec 8.1/10.

La durée moyenne des vols est de 13 heures et 53 minutes.

  Plus d'informations

4 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.