Avis du vol Air France Paris Lyon en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF7640
Classe Affaires
Siege 03A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 01:15
Décollage 29 Mai 17, 07:50
Arrivée à 29 Mai 17, 09:05
AF   #40 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3895 avis
okapi
Par GOLD 1154
Publié le 4 juillet 2017

Sommaire

Certaines activités sont plus chronophages que d'autres. La lecture des flight-reports peut se ranger dans la catégorie des choses à faire quand on a du temps libre devant soi. Tout autant que l'écriture! Avec plus de 53000 caractères, et 115 photos, mon dernier départ de Roissy donnait matière à réflexion quant à l'utilité d'être prolixe dans l'art et la manière de raconter une expérience en vol. N'étant pas fin dentellier de profession, je vous suggère donc de prendre votre mal en patience pour cette nouvelle publication et faire de nécessité vertu en acceptant de m'accompagner pour ce nouveau récit qui, en dépit de tout bon sens, sera aussi long dans sa description qu'il fût bref dans son exécution.
Vol court par excellence, je me suis attaché aux "instants" et aux tests plus ou moins officiels pour respecter d'un peu plus près la charte graphique de tout flight-report qui se respecte. Certains se reconnaîtrons, d'autres pas.

Suite de mon week-end aéronautique dont le parcours est indiqué ci-après:

À la carte:
AZ358 ✈ LIN - CDG — Certains l'aiment chaud!
AF7640 ✈ CDG - LYS — T'as pris ta douche ce matin?
AF7551 ✈ MPL - ORY — Les Dupont/Dupond, en chair et en os!



Je n'avais aucune raison particulière de me rendre dans cette belle ville de Lyon à cette date. Certes, j'y ai quelques amis mais comme c'est d'un lundi que nous parlons, ils bossent les veinards! Donc, il me fallait trouver d'abord un pré-acheminement de Milan à Paris. C'est lisible ICI. Quant à la suite de la journée en question, je pouvais certes rentrer à Paris comme j'étais arrivé mais cela me paraissait d'emblée trop peu original pour moi. Pas question non plus de retourner sur Milan en Embraer 145. C'est le terrain de prédilection d'un certain Savoyard. Un peu comme si je me mettais à flight-reporter sur du Paris - Stockholm…quoique (!) Je voulais un vol vers ou depuis une ville que je ne connaissais pas encore et cette solution devait être aussi logique que flexible, aussi bon marché qu'intéressante, mais matière à flight-report avant tout! La suite est clairement affichée et sa publication arrivera dans la foulée, pour changer!

Madame, Monsieur, bonjour et bienvenue à bord. La représentation qui va suivre concerne un vol très spécial…

Depuis son entrée dans la flotte d'Air France, le Boeing 787 a été utilisé comme instrument marketing sur différentes routes. Si les boucles France et les vols sur Londres Heathrow ainsi que Montréal ont été amplement décrits sur ce site, j'ai eu, pour ma part, le privilège d'être à bord d'un vol spécial entre Milan Malpensa et l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle. Ce vol est reporté dans son intégralité ici.
Peu avant la mise en vente de cette liaison extraordinaire depuis la capitale lombarde, il était déjà question de lancer une opération commerciale entre Paris CDG et Lyon Saint-Exupéry. Dès que les ventes ont ouvert, j'ai dépensé la modique somme de 50 euros et 16 centimes pour m'assurer une place à bord le 29 mai 2017.

photo price

Non content d'avoir claqué les deniers familiaux, je me suis dis que je pouvais essayer quelque chose de nouveau. Le moment de l'enregistrement en ligne sera l'occasion de prouver que l'appli KLM tend à fonctionner un peu mieux que sa consœur française, n'est-ce-pas Esteban? Certes, chez Air France mes préférences sont respectées et c'est bien d'un siège avec hublot qu'il s'agit mais pile poil sur l'aile. Hors de question d'en rester là. Je tente un changement de place. Vous remarquerez que la nuit m'est toujours aussi propice…H-30!

photo img_8136photo img_8137

Puisque c'est possible, changeons de siège.


photo plan-cabine-lc-plan-b787-900-276


Et bien non. Pas moyen de récupérer un siège ailleurs en éco qui me permette des photos comme je voudrais. Je repère de la place en cabine J (02A). Impossible de procéder à l'achat de ce siège via l'appli mobile. Je peux sélectionner mais pas confirmer. Pourtant, l'excitation est à son comble (oui je sais je devrais m'exciter sur d'autres choses à trois heures du mat' mais bon, on fait avec les moyens du bord…).

photo img_8138

Je me dis qu'il vaut mieux aller se coucher et que je retenterai demain matin. Au pire, je ferai cela par téléphone. On verra bien. L'idée de génie me parvient en milieu de matinée: je dégaine l'appli KLM et là, bingo, je peux payer cash ou en miles. Vu que ces dernières ne me servent pas à grand chose d'autre que m'octroyer quelques menus plaisirs, j'accepte de régler les 5500 miles pour m'assurer un siège en 03A.

photo img_8143

Bingo!

photo img_8144photo img_8145

Ouf! C'est dans la poche. Je dormirai tranquille ce soir. Allez, trêve de préliminaires ou vous allez refroidir!

EN ROUTE!



Mon oracle portable me rappelle qu'il faut sortir. L'aventure n'attend que moi!

photo img_8152

5 heures 35, le métro m'attend. À cette heure, c'est désert.

photo img_8154

Un quart d'heure plus tard, ce n'est pas la foule des grands jours à Châtelet non plus. Je ne m'en plains pas. C'est presque cool le RER B à cette heure. Enfin, presque.

photo img_8157 large

Et 45 minutes plus tard, le FIDS confirme que je suis bien au bon endroit. Sauf qu'un retard est à prévoir. De toutes façons, je le savais, cela fait trois jours que je suis l'avion à la trace sur Planefinder!

photo img_8160 large

Hop! Direction l'enregistrement, j'ai déjà mon BP dans mon téléphone et même si je privilégie un contact humain puisque désormais bien réveillé, je tente un passage au bandit manchot :

photo img_8161 largephoto img_8163 large

Puis, passage auprès du comptoir Sky Priority pour le retrait d'une nouvelle carte d'embarquement en espérant quelque chose de joliment décoré. Raté mais l'hôtesse qui me reçoit me reconnait. Sa mémoire lui fait autant défaut que la mienne quant à l'occasion de notre précédente rencontre. Je lui propose d'énumérer les destinations de mes vols précédents: Milan Linate? Non. Milan Malpensa? Non. Milan tout court? ;-D Joie et bonne humeur ce matin sont au rendez-vous. En fait, je me souviens bien que c'était un vol pour la capitale des Lombards. Elle souhaite m'informer qu'aujourd'hui, un nouvel avion est mis en place. Mademoiselle, ce nouvel avion est précisément le but de ma présence dans ce terminal ce matin. Ah bon? Oui, F-HRBA est une connaissance. Alors vous savez peut-être qu'il est légèrement en retard. Bien sûr, il est parti en retard pour YUL hier après-midi et a cumulé une heure. Et bien, vous en savez des choses me dit-elle avec le sourire. Je lui explique ma passion et elle me répond alors: Vous ne serez pas déçu aujourd'hui. Ah bon? Elle acquiesce en me rendant mon passeport ainsi que ma carte d'embarquement. Notre idylle n'aura pas duré pas plus de deux minutes. Bref et intense…mais satisfaisant. N'allez pas vous faire des films pour autant.
Je prends congé et me dirige vers le PIF: Bondé!

photo img_8164photo img_8165

OK, direction l'extérieur pour prendre un peu d'air. Je ne risque rien avec les occupants du véhicule au premier plan. Je ne transporte pas de bicarbonate dans mon sac à dos.

photo dsc09121 large

Avanti!

photo dsc09122 large

L'instant Jacklamitr alias @KatiaTime ;-)

photo dsc09123 large

Après un passage du PIF plutôt rapide, un moment de recueillement, s'il vous plait. l'endroit n'est pas encore trop fréquenté!

photo dsc09130 large

Commençons par l'instant H2Okapi (?) En tous cas, ça marche.

photo dsc09124 large

Et puis l'instant presse! Oups…

photo dsc09127 large

Ahhh, là, c'est mieux!

photo dsc09128 large

Que dit le grand Manitou? Facile, ce totem me rappelle qu'il serait grand temps pour moi de me présenter en porte!

photo dsc09129 large

Oui mais voilà, la porte F23 n'existe pas ou en tous cas je ne la vois pas. En fait, elle existe mais je n'y ai jamais mis les pieds. Mais où peut-elle bien être? Bravo ADP pour la signalétique à l'italienne. Aussi inutile que peu visible.
photo dsc09131 large
Deux secondes d'adrénaline plus tard, je descends d'un étage!
photo dsc09132 large
Cet endroit est une véritable nouveauté pour moi. La promesse d'Aéroports de Paris est encore clairement affichée. On verra plus tard si c'était de bonne augure!
photo dsc09133 large
L'endroit est petit et au complet. Heureusement que les pax en Sky Priority sont appelés à embarquer en premier. Je réponds donc à cet appel et fait scanner mon BP après présentation de ma carte en plastique. Vite délivré, j'embarque avec d'autres premiums dans un Cobus.
photo img_8170
Un paxbus à Roissy ça donne la possibilité de spotter quelques spécimen intéressants de près.
B777 AF
photo img_8171 largephoto img_8172 large
A340 AF et MK surexposé
photo img_8173 largephoto img_8175 large
Et finalement l'objet de convoitise du jour!
photo img_8176 large
Cyrano serait jaloux d'un tel nez!
photo img_8180 large
Nous sommes autorisés à quitter le bus pour rejoindre la passerelle via des escaliers.
photo img_8184 largephoto dsc09136 large
Voici donc venu l'instant porte pour Esteban
photo dsc09143 large
Et l'instant poignée de porte. L'accueil est très chaleureux. Contrôle du BP et invitation à gauche. Ça fait toujours du bien ^^
photo dsc09144_b large
L'okapi prend ses quartiers:
photo img_8185
et ses aises aussi, avec retenue toutefois!
photo dsc09171 large
Cette partie de la cabine m'est encore inconnue. Alors que d'autres prennent place, je pars à la découverte de mon univers pour les 50 prochaines minutes.
photo dsc09148 large
Espaces de rangement (un okapi peut en cacher un autre!)
photo dsc09174 large
Vitres teintées
photo dsc09153 largephoto dsc09159 large
Commandes électriques, dont certaines sont franchement mal placées, il faut le souligner!
photo dsc09183 largephoto dsc09195 large
Sièges coquilles qui incitent à la débauche. On se croirait dans une pub pour une bagnole!
photo dsc09188 large
Et pendant que l'on s'affaire dans le cockpit à finaliser la paperasse du jour
photo dsc09172 large
je vous présente la mienne, assez complète d'ailleurs mais beaucoup moins technique.
photo dsc09189 large
Tel un nanti, l'okapi, animal giraffidé court en pattes, s'étale facilement et sans déborder. Opération zéro bavures réussie? En tous cas, les sabots ne sauraient souiller cet ottoman! Les puristes apprécieront.
photo dsc09184 large
Un verre de bienvenue est proposé pour meubler l'attente. Pas de bulles ni de millésime mais l'effort mérite d'être loué. C'est présenté au plateau et j'étanche ma soif du moment avec grand plaisir. Les plus attentifs d'entre vous noteront que cette fois, j'ai trouvé la prise USB pour charger mon iPhone ;-)
photo dsc09185 large
J'engage la conversation avec la CdC qui passe saluer chaque passager. Elle est munie d'une tablette pense-bête. Les platinums sont salués comme il se doit. Le silver que je suis ne démérite pas et recevra les éloges tout aussi précieuses. Les excuses pour ce retard sont présentées de façon sincère. Je réponds que cela me permettra de profiter quelques minutes de plus du confort de ce bel avion. La question qui suit peut paraître saugrenue mais en fait, elle me permettra de lier tout de suite avec cet équipage qui sent bon la super motivation. Savez-vous que cet avion est tout nouveau et qu'Air France le met en ligne tous les matins entre Paris et Lyon? Madame, savez-vous que ce vol inaugural est précisément le but de ma présence à bord? Je lui explique mon parcours et les raisons qui me poussent à être de la fête aujourd'hui. Elle n'en revient pas. Je lui raconte également mon vol AF1831 entre MXP et CDG et en profite pour demander si quelque chose de spécial est prévu pour l'occasion. Elle me dit que les pompiers devraient nous accueillir à l'arrivée. Elle me demande si j'y ai déjà eu droit. Je lui fais donc voir rapidement quelques photos du vol Milan Paris en 787. Elle me dit que j'ai de la chance car cela ne lui est jamais arrivé. Il y a une première fois à tout. Vous verrez c'est plutôt marrant de prendre une douche habillé ;-) Le reste de la conversation est assez simple: l'équipage pourra constater que je ferai beaucoup de photos à bord mais que je préserverai l'anonymat des PNC. Faites donc toutes les photos que vous voulez alors! Toutes? Nous verrons bien à l'arrivée, Madame. Merci pour cet accueil platinesque.
C'est donc dans la bonne humeur que je continue ma visite pré-vol. Pas question de déroger à mes obligations: le test Marathon est à réaliser sous divers angles!
photo dsc09179 largephoto dsc09180 large
Mais mon préféré restera celui-ci
photo dsc09182 large
Les derniers passagers arrivent et embarquent. Nous allons pouvoir bientôt partir!
photo dsc09165 large
Mais d'autres personnes occupent la passerelle. Il s'agit de personnels AF venus immortaliser cet instant. On n'a pas droit tous les jours à du Dreamliner en mode vol inaugural pour Lyon!
photo dsc09175 largephoto dsc09177 large
Le plafonnier nous invite, par procuration, à attacher nos ceintures. Les consignes de sécurité sont diffusées sur tous les écrans. Entre autres choses, il est important de savoir que fumer est interdit à bord. C'est valable aussi pour les batteries qui équipent cet avion, j'espère!
photo dsc09196 large
Notre confort et notre sécurité sont la priorité à bord.
photo dsc09203 large
Mademoiselle X nous rappellera également un détail fondamental du savoir-vivre à la française: tout comme dans l'A380, la pipe est interdite dans les espaces de soulagement.
photo dsc09207 large
Le moodlighting entre en fonction
photo dsc09209 large
et l'okapi passe en mode selfie mondial!
photo dsc09214 large
Passerelle déconnectée à 8 heures 56.

Et nous débutons le repoussage en croisant un Embraer 170 qui se dirige vers son terminal

Le 2G, justement, le voici, quelques instants plus tard.
photo dsc09216 large
Le CdB prend la parole pour nous souhaiter la bienvenue et nous donner quelques infos concernant ce vol. Il s'excuse lui aussi du retard. Décidément, c'est une manie. Une bonne manie.
photo dsc09219 large
Notre callsign aujourd'hui n'est pas celui que l'on croit. Notre roulage se poursuit à vitesse soutenue. Un peu de retard à rattraper?
photo dsc09220 large
Air France 57LY au point d'attente 26R.
photo dsc09221 largephoto dsc09222 large
AFR57LY alignez-vous 26R et attendez.
photo dsc09224 largephoto dsc09226 large
AFR57LY, les vents du 210, 5 à 8 noeuds, autorisés au décollage. Les moteurs font leur show. La poussée est moins ressentie; c'est évidemment dû à la position de l'assise. 1 point en moins sur la note cabine. Faut dire que mon dernier décollage en 787 était bien plus puissant et j'étais assis en W. L'avion était loin d'être plein et les pilotes étaient en mode formation: il fallait épater la galerie.

La montée se fait rapide, le beau temps est au rendez-vous sur toute la route. Un peu de vent nous secoue et c'est tant mieux!

Nous laissons l'aéroport du Bourget sur notre gauche
photo dsc09239 largephoto dsc09243 large
Ainsi que le Stade de France
photo dsc09246 largephoto dsc09251 large
Notre virage à gauche se poursuit. Direction le sud!!!
photo dsc09255 largephoto dsc09256 large
J'en profite pour sortir la tablette et regarder les détails. Le ménage aurait pu être mieux fait…

Mais c'est dehors qu'il y a quelque chose de plus intéressant à observer.
photo dsc09261 large
Orly se dévoile sous nos yeux.
photo dsc09262 large
Et Fleury-Mérogis avec les différents quartiers qui composent la célèbre Maison d'arrêt éponyme. Seul endroit de la région parisienne où les loyers ne sont pas chers.
photo dsc09268 large
La géovision est disponible. Dommage qu'Air France n'ait choisi d'installer les caméras à bord.
photo dsc09269 large
Nous avons largement dépassé les 10,000 pieds. J'en profite pour me lever et mieux photographier ce qui peut l'être. Mon espace vital bien éclairé.
photo dsc09271 large
L'aile est tout simplement magnifique!
photo dsc09272 large
Puis ce moteur qui nous pousse vers notre destination.
photo dsc09274 large
Le paysage n'est pas en reste. Quelques nuages traversent la moitié nord du pays.
photo dsc09277 large
Et les chariots traversent l'ensemble de la cabine. Il est grand temps de nous restaurer, n'est-ce-pas? Point de frivolités sur un vol aussi court, nous n'aurions pas le temps d'en profiter mais café et madeleine nous sont offertes avec le sourire. Je ne prendrai pas le jus d'orange mais qu'Esteban se rassure, il était bien au menu ce matin ;-)
photo dsc09280 largephoto dsc09281 large
Agapes terminées, allons faire un tour. Désolé Katia, les toilettes étaient toujours occupées. L'idée y est quand même, non? Bon, la prochaine fois je mettrai une jupe^^
photo dsc09295 large
Et vue que je suis dans les parages, je poursuis ma visite avec les espaces galley
photo dsc09298 largephoto dsc09299 large
Et quelques autres instants porte pour le ou les amateurs…
photo dsc09294 largephoto dsc09291 large
Autre équipement fondamental, ce siège pour PNC
photo dsc09292 large
La CdC repasse par là avec sa boite de madeleines. Elle m'invite à me resservir. Je dois attirer le sucré-salé autant que les moustiques. C'est si gentiment offert que je ne saurais refuser. Mon voisin du moment refusera car il tient à sa ligne. D'ailleurs, nous entamons la discussion sur le thème évident de l'aéronautique et plus particulièrement sur cet avion. J'apprends qu'il fait vraiment un sale boulot: pilote d'hélico, il va à Lyon pour un convoyage. Y'en a vraiment qui n'ont pas de chance! Discussion très sympathique qui a pour seul inconvénient de faire passer le temps encore plus vite. Le CdB informe son équipage du début de descente. À ce moment-là, je comprends mieux ceux d'entre vous qui ont jubilé lors de tours d'hippodromes imposés à LHR.
Je tarde à regagner mon siège mais finalement obtempère. En passant, une dernière photo de la porte et de ce que l'on peut voir par le mini hublot de celle-ci
photo dsc09302 large
La géovision sur la télécommande confirme le temps restant dans les airs.
photo dsc09307 large
Nous avons perdu de l'altitude, c'est indéniable mais gagné beaucoup plus en termes de visibilité.
photo dsc09303 large
Dernier passage en cabine par les PNC pour un contrôle. C'est bien calme par ici! Les rideaux sont attachés tout comme les passagers.
photo dsc09311 large
Le sol se rapproche inexorablement, ou bien c'est nous? En tous cas, "pour la cabine, cinq minutes!"
photo dsc09316 largephoto dsc09317 large
J'aime trop la vue par ces multiples hublots à disposition
photo dsc09318 largephoto dsc09319 large

Finale et courte finale pour un posé en douceur sur la 18L. Moi qui avait espéré une 36R, c'est raté!

Le freinage est aussi puissant que la piste est raccourcie.
photo dsc09328 large
Spoilers et reverses entraperçus depuis mon siège.
photo dsc09329 large
Nous traversons la piste parallèle.
photo dsc09331 largephoto dsc09333 large
Il n'y a pas grand monde sur le tarmac. Le roulage n'en sera que plus court.
photo dsc09335 large
Transavia, DHL, FrenchPost et easyJet dorent au soleil en attendant leurs prochaines missions.
photo dsc09339 largephoto dsc09340 large
Austrian, British Airways et Aegean se partage un autre espace (désolé mais je ne connais pas les terminaux de St Ex)
photo dsc09348 large
Il y a même un Beech 1900 TwinJet
photo dsc09350 large
À ce moment, la CdC me regarde d'un air complice. Nous avions convenu que le premier des deux qui apercevrait les pompiers ferait signe à l'autre. C'est ensemble que nous les voyons!
photo dsc09352 large
Yesssss!!! C'est parti pour la douche. Non Hervé, ceci n'est pas un dégivrage ;-)
photo dsc09354 largephoto dsc09359 large
Tout va tellement vite. La CdC aura à peine le temps de faire son annonce en français que les jets d'eau commencent à fuser sur la carlingue de l'avion.


En vidéo, ça donne un truc comme ça. Du rapide mais franchement, quand on est un minimum #avgeek, ce serait dommage de manquer une telle occasion. Mon deuxième Water Salute de l'année. Merci Air France et merci au Boeing 787-9 Dreamliner. Inutile de dire qu'à bord, les applaudissements étaient à la hauteur de l'émotion.



Nous poursuivons notre roulage jusqu'au point de parking.
photo dsc09391 large

Du coup, je peux dire fièrement que l'okapi est un animal très propre: il a pris sa douche ce matin.
La passerelle est connectée, le comité d'accueil est là. Un grand événement pour Lyon. tout le monde se lève pour….


Et voilà. Digne conclusion d'un vol unique en son genre. J'en conviens, aller de Paris à Lyon en 2017 n'est plus une aventure. La démocratisation de l'accès aux moyens de transport fait que ce serait même presque devenu banal. Merci à cet équipage qui a su partager une passion pour l'aviation. Peu de métiers présentent ce que les Américains appellent familièrement un "esprit de corps". L'aérien en fait partie. Je me sens privilégié, je devais donc partager ce moment avec vous. Mieux vaux tard que jamais.
Avant de quitter l'avion, je demande s'il est possible d'avoir un accès au cockpit. J'explique à ma PNC attitrée que ma précédente requête n'avait pu être prise en compte lors du vol Milan - Paris en raison de la présence de l'examinateur. "Venez!" sera la réponse que j'attendais. Merci aux PNT avec qui échanger quelques mots fut vraiment le couronnement de cette matinée. Oui, j'ai vraiment pu faire toutes les photos que je voulais.
photo dsc09410 largephoto dsc09409 large

Je sortirai, comme bien souvent, bon dernier de l'appareil. La CdC me demande si je suis de la partie sur le vol du retour, je lui explique mes projets pour le reste de la journée mais promets également de renouveler l'expérience bientôt. Je remercie chaleureusement tout l'équipage pour leurs efforts aujourd'hui et je leur souhaite un excellent vol de retour.
photo dsc09418 large
Cher Monsieur Esteban, vous reprendrez bien un dernier instant porte en guise de dessert?
photo dsc09417 largephoto dsc09420 large
Les surprises ne finissent jamais. Un comité d'accueil est organisé. Une annonce est faite: voici le dernier des passagers! Je répondrai: En toute modestie, Mesdames et Messieurs, dernier certes, mais pas des moindres! J'ai droit aux photos officielles ainsi qu'à mon certificat.
photo dsc09423 large
Je n'ai pas caché les visages de ceux qui n'ont pas caché leurs sincères sourires. J'espère qu'ils et elles ne m'en voudront pas.
photo dsc09428 largephoto dsc09431 large
Dernier regard sur ce bel oiseau
photo dsc09436 largephoto dsc09435 large
et sur la route du jour
photo img_8193
Un article de presse sur le fait du jour est lisible ICI
En quittant le terminal, un peu de spotting s'impose. On ne change pas les habitudes enracinées!
photo dsc09438 largephoto dsc09440 large
Direction la sortie avec ce cousin Batave ou Brésilien
photo dsc09443 largephoto dsc09444 large
La vie est faite de choix et de décisions. Parfois la réponse s'impose d'elle-même…
photo dsc09447 large
Des interrogations, on en a tous. Le reste de la journée me donnera justement l'occasion de répondre avec une certaine aisance à certaines questions posées. C'est à découvrir dans le troisième et dernier volet de ce récit.

Pour conclure, je ne regrette pas d'avoir choisi de passer cette journée avec Air France, toujours aussi réactive sur les réseaux sociaux.
photo tweet7640_1photo tweet7640_2
La compagnie m'adressera également un mail le lendemain pour me présenter ses excuses pour le retard et 1200 miles de compensation. En anglais dans l'application KLM, cela s'appelle "Gesture of goodwill". De la bonne volonté, il en faut bien plus souvent qu'on ne le pense. Les satisfactions qui en découlent dépassent souvent toutes les espérances. Justement, quelques jours plus tard, c'est ceci que je reçois dans ma boite mail.
photo mailphoto shot


Bon, assez, bavardé, mon prochain moyen de locomotion est sur le point d'arriver. Vous noterez comme moi que les Lyonnais ne savent vraiment pas dessiner les trains. Heureusement que celui que je dois prendre est beaucoup moins moche, non mais!
photo train
Direction les mers du Sud. Point de retraite toutefois, l'okapi doit encore cotiser plusieurs décennies si il veut mériter ses vacances prolongées. La suite au prochain numéro!

Merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.8/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements9.0
Restauration4.0

Paris - CDG

8.0/10
Fluidité8.0
Accès9.0
Services7.0
Propreté8.0

Lyon - LYS

7.5/10
Fluidité9.0
Accès8.0
Services7.0
Propreté6.0

Conclusion

Vue la somme dépensée, je considère ma matinée très bien remplie. Certes ce vol est trop court pour bien en profiter mais comme tout s'est bien passé, ce fut une très belle opportunité.
AF = Pourquoi ne pas noter d'un 10/10 cette très belle cabine? Il manque une touche de rouge, la fameuse virgule AF ou alors elle est tellement discrète que je ne l'ai pas vue. L'accoudoir a un défaut de conception: les boutons de commande des mouvements de siège sont bien trop mal positionnés. Et puis je ne suis pas fan du "herringbone". L'équipage mérite son 10/10 sans aucun doute possible. La restauration est ce qu'elle est. Elle a le mérite d'exister mais un (tout) petit effort en plus ce matin aurait fait la différence. L'accès au cockpit ainsi que tous les autres moments du vol contribuent à la note Divertissements qui aurait déjà été haute vue l'offre IFE.
CDG = RAS à part la signalétique pauvre concernant les portes d'en bas. De l'eau du robinet gratuite. Pas eu le temps de tester les prises de courant. C'est peut-être mieux ainsi ;-)
LYS = Aéroport de province, calme comme on les aime, bien connecté mais desservi par un tram trop cher heureusement pas usité ce jour. Toilettes à l'arrivée pas propre. Pas bien!

Informations sur la ligne Paris (CDG) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 44 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 12 minutes.

  Plus d'informations

27 Commentaires

  • Comment 402893 by
    Futur38 101 Commentaires

    Merci pour ce superbe FR sur un superbe avion avec un superbe équipage écrit par un superbe auteur !

  • Comment 402903 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7647 Commentaires

    Merci de ce report très complet pour ce vol particulier. Les divers "instants" , tests , rituels et références typique des FR y sont ;-)
    Un vol au service classqiue dans un appareil qui ne l'est pas sur la ligne. C'est vrai qu'un petit plus en catering pour un tel vol n'auarit pas fait de mal.
    Pour les photos de visage je crois que les personnels qui participent à des événements spéciaux ont donné à la cie leur autorisation pour cela; De toute façon si l'un d'entre eux n'était pas ok il (elle) te l'aurait fait remaqruer vu que tu ne te cachait pas.
    Quel coquin quand meme proposer une douche habillé à une PNC après avoir flirté avec une agente au sol à CDG . !

    • Comment 402974 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Hello Christophe. Merci d'avoir pris le temps de me lire. Je m'en tire de mieux en mieux dans mon respect des divers instants. J'admets que la complicité avec certains (lire certaines) personnel(le)s AF a contribué à la bonne humeur du jour. J'ai surtout été frappé par l'enthousiasme de tout l'équipage. Ils y croient et cela fera peut-être avancer une compagnie qui revient de loin.
      La douche habillé reste très chaste...
      Je me demande qui a mis des "thumbs down sur vos commentaires". Je ne'en vois pas l'utilité. Mystère et boules de gomme.
      À bientôt!

  • Comment 402905 by
    Jacklamitr 2014 Commentaires

    Bonjour Guillaume :)

    Merci pour ce FR et les différents clins d'œil ;)

    Ça valait vraiment le coup de se lever de si tôt pour prendre une douche ^^ (Lol)

    Très belles photos ainsi qu'une narration très agréable ... c'est la formule magique d'un FR de ce Cher Okapi :)!

    À bientôt !

    Katia

    • Comment 402976 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Bonjour Katia et merci. La douche, le matin ça réveille et aiguise l'esprit. Les FRs n'en sont que plus frais.
      La formule magique est très simple: essayer de s'amuser autant que possible lors de l'écriture. Des fois je ris même tout seul dans mon coin.
      À très vite pour les prochains envols!

  • Comment 402916 by
    Papoumada SILVER 5589 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce reportage qui frôle le grand art.

    Un MC dans un wide body qui plus est dans un siège J est un instant agréable, avec ou sans sucré-salé.

    A bientôt !

  • Comment 402920 by
    Chevelan GOLD 12272 Commentaires

    "C'est le terrain de prédilection d'un certain Savoyard. "=> Mais de qui parle t'il ?
    Un vol qui ne t'a pas laissé indifférent avec des PNC tous aussi émus que toi à l'arrivée
    le voyage par lui même est anecdotique
    Bonne douche sans glycol, (j'ai retenu), et accueil au débarquement digne d'un homme en marche...
    Les lyonnais savent aussi bien dessiner que les Italiens, l'Okapi est taquin ! :)

    Merci Guillaume pour ce récit, à bientôt...

    • Comment 403026 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Mais de qui parle-t-il? On se le demande!!!
      La douche ne nous a pas calmés, apparemment. Moment effectivement aussi spécial que privilégié.
      L'okapi taquine mais pour le coup, ce train est aussi moche que la signalétique fait souvent défaut de l'autre côté des Alpes.
      Merci d'avoir lu et commenté!

  • Comment 402922 by
    Montassar 49 Commentaires

    Merci pour ce FR :-) juste pour info j'étais présent à bord de ce vol aussi j'ai une dizaine de FR en retard ?

  • Comment 402937 by
    Gaetan SILVER 2162 Commentaires

    Merci pour ce FR plein d'humour !

    Pas de Air Scuzi cette fois-ci mais pleins d'excuses quand même pour le retard. Cependant, le retard n'est qu'un détail pour le but du jour, voler en 787 ! Vol standard par son catering mais hors norme par l'appareil exploité et l'équipage !

    A bientot

    • Comment 403027 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Merci Gaetan. C'est vrai que le retard m'a permis de profiter un tout petit peu plus de cette belle cabine. L'avion est effectivement extraordinaire et au final, 1200 miles récupérées sur le compte amortissent le coût du surclassement. Une très bonne affaire, sans aucun doute!
      AZ ne perd rien pour attendre, j'ai une nouvelle série avec eux en prépa ;.)
      À bientôt!

  • Comment 402963 by
    TRISTAR 18 Commentaires

    Ce vol court donne envie d'en faire un long avec les prestations Affaire. Les pilotes sont en formation comme ils le furent à l'arrivée du 777 qui faisait des CDG-LHR, j'en avais profité.
    Merci pour ce FR riche en écriture ! Faire prendre une douche à une hôtesse...franchement ! Elles sont propres toute la journée ?

    • Comment 403033 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      En effet, belle cabine dans laquelle on peut se laisser aller à rêver d'y passer de longues heures.
      Un équipage aux petits soins malgré le maque cruel de temps.
      La douche avec l'hôtesse n'était pas comprise dans le prix de l'upgrade. Un très agréable moment en bonne compagnie. Merci de m'avoir lu!
      À bientôt

  • Comment 403151 by
    mogoy GOLD 9677 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce FR

    Beaucoup d'interaction avec les employés AF pour sublimer cette petite gâterie matinale qu'on s'offre en pleine insomnie.
    A 55Kmiles "l'upgrade" ce n'est pas donné surtout en rapport aux 15 EUR cash demandés. Mais si tu ne fais rien de tes miles, autant s'en débarrasser pour découvrir l'offre hard de la J d'un long courrier.

    Vol assez remarquable avec un équipage au top et bien sûr un appareil exceptionnel sur une route qui l'est moins.

    PS : 3 FRs publiés le 4 juillet, tu dois être américain pour avoir du temps libre le 4 juillet ^^

    • Comment 403166 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Hello Quentin! Merci pour ce com'
      L'upgrade était à 5500 miles pas 55K !
      Ce vol était effectivement une excellent occasion pour découvrir l'avant de l'appareil. J'en suis plus que satisfait.
      L’œil observateur: mes nouveaux maîtres sont en effet basés outre-Atlantique et outre-Manche. Cette semaine est donc propice à la publication ;-) Mais basé en France, le 14 juillet sera férié. Que va donc faire l'okapi???
      Au fait, bien arrivé sur place? Hâte de lire la suite des événements. Encore merci pour la pause mousse!

  • Comment 404096 by
    yukun 742 Commentaires

    Merci pour ce FR ^^

    Un équipage vraiment sympa apparemment!
    Ils ont réussi a rendre le vol encore plus agréable, alors que voler dans un gros-porteur sur une ligne CC c'est déjà très bien!

    Te reste-t-il encore des water salute a faire cette année? x)

    A la prochaine ^^/

    • Comment 404104 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Merci Yukun de la lecture. C'était un vol hors du commun, effectivement. Je reprendrai certainement ce même vol dès que possible. Je n'ai pas encore testé la classe éco!
      Pour les douches, j'aimerais bien trouver la perle rare mais rien n'est moins sûr!
      À bientôt!

  • Comment 404116 by
    marathon GOLD 9489 Commentaires

    Les contre-expertises sur CDG-ARN sont les bienvenues, même sans choix de menu spécial ;)
    15 EUR ou 5 500 miles, ce qui met la valeur du mile à 2,7 €/kmiles : pas vraiment une affaire, mais si c'est ça ou les perdre, pourquoi pas !
    Merci pour ce récit au final humide !

    • Comment 407771 by
      okapi GOLD AUTEUR 3258 Commentaires

      Merci pour ce com' vu avec autant de retard que je publie mes nouveaux FR. Shame on me!
      Les Paris Milan ne rapportent pas suffisamment de miles pour asseoir un statut ni justifier d'économies à long-terme. C'était là une bonne occasion de tester un nouveau siège. Le retard au départ de CDG fut compensé par 1200 miles donc au final, j'ai même économisé quelque chose. À bientôt!

Connectez-vous pour poster un commentaire.