Avis du vol La Compagnie Paris Newark en classe Affaires

Compagnie La Compagnie
Vol B0102
Classe Affaires
Siege 4F
Temps de vol 08:30
Décollage 31 Mar 17, 14:30
Arrivée à 31 Mar 17, 17:00
B0 20 avis
Flight-Report
Par SILVER 7768
Publié le 30 juin 2017
Bonjour à tous,

Créée en 2013 par Frantz Yvelin (Ancien fondateur de “L’avion”), La Compagnie est une compagnie aérienne française dont l’originalité est de proposer un produit 100% affaires à des tarifs compris entre 1000 et 2000 euros.

Très proche du concept original de “L’avion” (aujourd’hui devenue OpenSkies), La Compagnie propose des vols entre Paris et New-York à bord de deux Boeing 757-200 équipés de seulement 74 sièges affaires.

En avril 2015, La Compagnie a lancé sa ligne Londres - New York à l’aide d’un deuxième Boeing 757-200. Mais suite au Brexit en 2016 elle décidait de stopper brusquement ses opérations sur le territoire Britannique en raison des incertitudes économique suscitées par la sortie de l’Union Européenne.
Depuis, ce deuxième 757-200 renforce l’offre au départ de Paris et le transporteur propose jusqu'à 2 vols quotidiens vers New-York.

Début 2017, face à la dangereuse ascension du low-cost long-courrier, un mariage entre La Compagnie et XL Airways est annoncé. L’objectif est entre autres de réaliser des économies en mutualisant les achats de carburant et la maintenance. Afin de poursuivre sa croissance, La Compagnie devrait acquérir deux Airbus A321neo ou Boeing 737 MAX-9 à l’horizon 2018/2019 puis remplacer ses deux Boeing 757 en 2021.

La Compagnie souhaite réinventer l'expérience de la classe affaire entre Paris et New-York. Pour cela, elle s’appuie sur les salons ICARE 2 de Paris CDG et Art & Lounge de Newark, sur des repas élaborés par le chef étoilé Christophe Langrée ou encore sur un siège lit.

Flight-Report à eu le plaisir d’embarquer à bord du vol B0102 et B0101 pour faire découvrir ce produit aérien unique.

  1. Paris (CDG) – New York (EWR) | B757-200 | Affaires
  2. New York (EWR) – Paris (CDG) | B757-200 | Affaires

ENREGISTREMENT



La Compagnie opère depuis le terminal 1 de l’aéroport Paris - Charle de Gaulle. Aujourd’hui, l’enregistrement s’effectue dans le Hall 2.
photo 1
Les comptoirs d’enregistrement seront ouverts 2h30 avant le décollage. Comme le vol est en classe unique, il n’y a pas de file prioritaire. 2 hôtesses seront dédiées à cette tâche.
photo 2
Afin de gagner du temps, il est possible d’opter pour l’enregistrement en ligne proposé par La Compagnie sur son site internet ou sur son application mobile. Le service ouvre 24 heures avant le décollage puis ferme 2 heures avant le départ.
photo 3
L’opération s’effectue en quelques minutes et est très simple. Petite remarque au sujet de la carte d’embarquement : elle est envoyé au format HTML et ne s’affiche pas correctement sur tous les téléphones. L’idéal serait qu’elle soit envoyée au format PDF ou mieux : dans le wallet du téléphone.

LE SALON ICARE 2


Il est temps de rejoindre le salon ICARE 2 rénové en 2016 et situé au 11eme étage du terminal 1, avant les filtres de sécurité. Tout comme l’enregistrement, ce salon est géré par le prestataire Alyzia.
photo 4photo 5
Une quinzaine de compagnies l’utilisent. Il est également ouvert à tout passager munis d’un billet contre 30€ et aux possesseurs des cartes suivantes : Priority Pass, Lounge Club, Airport Angel et Diners Club.
photo 6
Le salon, assez lumineux et très simple, s’étend dans un style plutôt contemporain. Il possède le wifi, plusieurs télévisions qui diffusent des chaînes différentes, et bien sûr un buffet à volonté. Rien de bien original mais cela convient malgré tout !
photo 7photo 8
Il s’y trouve également une terrasse, très pratique pour les fumeurs et surement agréable lorsque la météo le permet… Pas comme ce jour-là !
photo 9

Certains sièges disposent de ports USB et prises éléctriques, d’autres de plateaux. Le côté est particulièrement appréciable.
photo 10

Découvrons le buffet
photo 11photo p1000295 1
Il est presque midi et l’offre de restauration est franchement pauvre : quelques pommes, des chips, du pain et une seule variété de mini-sandwich suédois.

Côté boissons, l’offre est un peu meilleure. Ici des softs.
photo 16
De la vodka fraîche et du vin rouge La cuvée mythique
photo 17
Quelques alcools fort. A noter que du champagne est disponible, mais sur demande auprès des hôtesses.
photo 18
Sélection simple : un petit déjeuner express qui suffira à celui qui n’en a pas pris le matin ! Le plateau du siège est très pratique pour manger ou travailler : on s’installe au fond de sa bulle puis le plateau vient se glisser au dessus des jambes.
photo 19

EMBARQUEMENT



Il est temps de rejoindre notre avion. Le passage de sécurité est rapide grâce à l’accès numéro 1 compris dans l’offre de La Compagnie. L’embarquement est prévu porte 45.
photo 20photo 21
Notre avion est le F-HCIE. Il s’agit du second appareil de la compagnie. Vous l’avez peut-être remarqué : les drapeaux français et britannique sont apposés à côté de l’immatriculation. Il s’agit de l’appareil qui effectuait les liaisons entre Londres et New-York avant sa réaffectation en France.
Construit en 1994, il a servi sous les couleurs de Thomsonfly pendant 20 ans. En 2015 il a été sérieusement modernisé puis équipé de Sharklets. Depuis, La Compagnie loue cet appareil au plus gros loueur mondial d’avions : Aercap.
Les couleurs bleue et noire de l’avion sont parfaitement choisies pour représenter le produit proposé.
photo 22photo 23
L’embarquement débute, sans priorité encore une fois car nous sommes tous dans la même classe.
photo 24
La cabine est composé de 74 sièges en configuration 2 - 2; c’est plutôt atypique sur un long-courrier d’autant plus qu’aucun rideau ne la “découpe” : l’oeil porte jusqu’aux galleys arrière (exception faite pour une sorte de “mini-cabine” au fond de l’appareil).

La sensation d’espace que confère la cabine contraste par rapport au type avion plutôt étroit qu’est le 757. L’ensemble est propre et sans bavure, les couleurs sont modernes, et le moodlight réchauffe l'atmosphère.
En revanche, il n’y a pas de placard à manteaux donc il faut placer ce dernier dans le coffre.
photo 25photo 26
La “mini-cabine” de 20 sièges à l'arrière de l’appareil.
photo 27
Dans cet avion les sièges sont des Recaro Comfort Line.
Note importante : Il ne s’agit pas de la cabine “signature” qui est assez différente et beaucoup plus personnalisée. Celle ci est présentée à bord du F-HTAG, l’autre avion de La Compagnie.
photo 28
Le pitch est généreux : 62 pouces.
photo 29
La couleur de certains élément du siège trahissent leur histoire
photo 30
Il est temps de s’installer ! L’équipage est composé de 3 PNC qui se répartissent les passagers.

LE SIÈGE


Une trousse de confort aux couleurs de la compagnie, une bouteille d’eau, une couverture et un coussin sont fournis pour le vol.
photo 31
La Compagnie propose trois coloris de trousse (bleu ciel, gris claire ou gris foncé). Aujourd’hui, nous avons la version bleue ciel.
photo 32
Le contenu de la trousse est classique mais plutôt complet. Il comprend des produits Caudalie, un masque confortable, une glace (qui a eu beaucoup de succès avant l'atterrissage), des chaussettes, un crayon, un sac, des bouchons dans un petit boitier et un kit de brosse à dent.
Il représente bien l’esprit de La Compagnie : Des couleurs contemporaines mais sobre et du branding.
photo 33
Côté divertissement, La Compagnie se démarque par sa tablette qui remplace l’IFE. C’est incontestablement l’un des points fort de leur produit même si une intégration plus poussée rendrait l'expérience encore meilleure. Nous y reviendrons plus tard.
photo 34
La Compagnie fait évoluer son produit rapidement. Ce sera le cas cette année pour ces tablettes Samsung qui seront progressivement remplacées par l’Ipad Air d’Apple. Un bon point qui renforce le sentiment premium.
Celle ci est accompagné d’un casque assez classique mais malheureusement sans la fonction réduction de bruit.
photo 35
Un petit rangement pratique pour y mettre son smartphone et son passeport se situe à côté de la tablette.
photo 36
Sur le siège, une prise 110v est disponible. Dans l’avion F-HTAG, un port USB est également disponible.
photo 37
L’appuis tête modulable et la veilleuse
photo 38
La télécommande qui permet de piloter le siège.
photo 39
Au plafond, nous retrouvons 3 autres veilleuses et un bouton qui permet d’appeler l’équipage.
photo 40
La cabine est équipé du moodlight, c’est assez rare sur un 757 et c’est particulièrement appréciable.
photo 41
Un verre d'accueil (en plastique, ce qui est assez étonnant en classe affaire européenne) est proposé : Il s’agit de champagne cranberry - fraise tagada. Une boisson sans alcool alternative est également disponible.
photo 42photo 43
Le roulage débute et le personnel naviguant présente les consignes de sécurité manuellement. Nous enchaînons très vite avec le décollage, car le trafic est faible.

Le niveau de croisière est rapidement atteint.
Anecdote amusante : l’entrée d’air des moteurs est chromée. On retrouve généralement cela sur des avions privés !
photo 48
45 minutes après le décollage, l’équipage commence le service en vol par la distribution d’un oshibori
photo 49
Puis enchaine sur l’apéritif
photo 50
Ici du champagne Piper Heidsieck accompagné de noix de cajou et cranberries.
photo 51

LA TABLETTE


Il est temps de découvrir la fameuse tablette Samsung. C’est un élément important car La Compagnie a choisi de centraliser et concentrer toutes les informations dans cet accessoire.

Malheureusement, un incident technique va compliquer la présentation : une partie du contenu dont le menu n’est pas disponible.

Le transporteur apportera des explications : Une partie du contenu est mise à jour en début de mois ( pour le menu et les événements qui changent mensuellement par exemple). Ce contenu est “chargé” à Paris et le vol a eu lieu le 31 mars, il s’agissait donc de pré-charger le contenu pour le vol retour le 1er avril.
L’erreur a eu lieu à ce moment et le contenu fut indisponible pendant les vols aller puis retour.

Fort heureusement, les divertissements ne sont pas été impactés.

Une vidéo de présentation s'exécute à l’allumage de l’écran
photo 52

Un mot sur l’interface : C’est fluide, c’est simple et c’est très agréable à utiliser. La page principale est composée de 6 menus.
photo 53
Pour la vidéo, une trentaine de films plutôt récents, septs séries et quelques documentaires sont disponibles, en anglais et en français. Il y en a pour tous les goûts.
photo 54photo 55
Côté audio, une quarantaine d’albums sont disponibles.
photo 56
Il est possible d’écouter la musique en arrière plan : pratique si on veut lire en musique par exemple.
photo 57
Sur le thème de la lecture, on retrouve des livres, une sélection de journaux et magazines. Naturellement, il suffit de “pincer / écarter” pour zoomer, comme sur son smartphone.
photo 59photo 60photo 61
La section suivante concerne le menu, la géovision et la possibilité de laisser un avis.
La Compagnie a dématérialisé le menu et la carte des boissons, elles sont donc consultables sur la tablette.
photo 63
Le système de géolocalisation avec deux cartes.
photo 64
Lorsqu’une annonce est en cours, la tablette est contrôlée.
photo 65
Enfin, un menu rapide permet de changer de section rapidement.
photo 66
Cette tablette est une bonne idée et elle semble appréciée par les passagers. Il faut dire qu’avec la mobilité qu’elle procure vous pouvez la placer n’importe où. Beaucoup s'allongent en position lit avec la tablette à proximité du visage. La définition est également excellente, mais les films ne sont pas en HD.

L’intégration pourrait être encore plus poussée avec un dock de recharge afin de supprimer les câbles par exemple. Si jamais votre tablette est à court de batterie, un membre du personnel apporte un chargeur secteur qui se branche sur l’unique prise du siège : Attention à ne pas s’emmêler les jambes ! Dans le -HTAG, ce problème de cable n’est pas présent puisqu’une prise est disponible derrière la tablette.

LE REPAS


1 heure 15 de vol, le personnel commence la distribution du repas au chariot. Celui-ci est servi sur un plateau préparé à l’avance et sans nappe ! Il est composé de l’entrée, du fromage et du dessert. Les couverts sont métalliques et personnalisés avec le logo de la compagnie.
photo 66bphoto 67
Une seul variété de pain mais servi chaud
photo 68
En entrée, choix unique : un rafraîchissant tartare de tomates et légumes grillés billes de mozzarella,
photo 69
Un deuxième service est effectué pour le plat principal. Il est possible de choisir entre un poisson ou une viande : Mijoté de boeuf aux carottes et pruneaux dénoyautés ou dos de cabillaud grenobloise et pommes de terre tournées
Je choisi le boeuf. La cuisson est parfaite mais les pommes de terre sont un peu sèches.
photo 70
Une carte de vin est disponible. Elle propose un champagne Piper-Heidsieck, un Bourgogne Chardonnay, du Saint-Emilion Grand Cru et un Bordeaux Sauternes. Un rosé Whispering Angel est également disponible mais pas visible sur la carte.
photo 71
Il est possible d’incliner le support de la tablette pour lire durant son repas par exemple.
photo 72
Les fromages : Camembert, Comté et poire séchée
photo 73
Et enfin le dessert, choix unique également : Le dessert passion chocolat .
photo 74
Repas très correct mais les assiettes en plastique et l'impossibilité de choisir un dessert rappellent que nous sommes sur une classe affaires orientée low-cost.

Les plateaux est retiré puis le repas est clôturé par une sélection de digestifs et boissons chaudes dont une sélection de thé Kusmi Tea
photo 75photo 76
A l'extérieur, nous sommes au dessus de l’Atlantique et nous croisons quelques avions
photo 77photo 78
A l'arrière de l’appareil pas de mini-bar, mais une corbeille est disposée avec un assortiment de sucreries
photo 79
Le siège est inclinable en position lit. Il ne s’agit pas d’un siège full-flat (175° maximum) mais le marchepied permet de limiter l’effet de glissement.
photo 80photo 81
Un deuxième oshibori est distribué 45 minutes avant l’arrivée
photo 82
Les terres canadiennes se dévoilent
photo 83photo 84photo 85
Puis nous enchainons sur la collation : Mini burger pavot saumon, escalopine de poulet, verrine artichaut et Cannelé nature, cupcake chocolat, financier noix de cajou
photo 86
Le commandant de bord nous informe du début de la descente. Un voile nuageux épais recouvre les Etats-unis.
photo 87

APPROCHE ET ATTERRISSAGE


L’approche débute, tous les passagers sont réveillés et les abats-jours sont relevés
photo 88
Nous perçons les nuages et les turbulences commencent à se faire sentir : c’est un atterrissage qui s’annonce sportif !
photo 89photo 90photo 91
Touchdown !
photo 92
Une météo exécrable nous accueille et beaucoup d’avions seront retardés ce jour là. Le 757-200 rejoint le satellite puis coupe ses moteurs comme l’impose la réglementation américaine afin d’être tracté jusqu’à la porte.
photo 93
Dernier coup d'oeil sur l’avion avant le passage de l’immigration
photo 94


PRATIQUE

- La Compagnie possède son propre programme de fidélité “MyCompagnie”. Depuis juin 2017, ce programme est commun avec celui d’XL Airways.
- Elle organise au minimum 1 fois par mois un événement à bord (Art, apéritif caviar, rencontre avec des artistes…).
- Les menus sont changé tous les mois, mais ils reviennent deux fois dans l’année. Depuis le 1er juin, le chef Christophe Langrée a revu la carte et il a invité 4 chefs à proposer, chaque mois, des plats signatures.
- A Paris, La compagnie propose “chauffeur et co”, son service de chauffeur haut de gamme à tarif fixe (59€).
- Il est possible d’embarquer deux bagages à main en cabine + un sac pour un poids maximum de 18kg. En soute le billet comprend deux valises dont le poids maximum est 32Kg. Skis, Surfs ou Sacs de golf sont transportés gratuitement.



Voyage réalisé par Thomas pour Flight-Report avec la participation de La Compagnie.
Afficher la suite

Conclusion

Pour un prix d'appel de 1000€ AR, La Compagnie propose de voyager dans une cabine à faible densité qui apporte mécaniquement des avantages et un personnel embarqué réactif. le rapport qualité prix est clairement imbattable. Pour le prix d’un vol en premium économique, vous obtiendrez les avantages principaux d’un vol en classe affaire; en particulier le siège angle lie-flat.

Mais si le produit correspond bien à un produit d’affaire, certains détails de service pourraient être améliorés afin de valider l'expérience Affaires (vaisselle en plastique, nappe, porte manteau).

La Compagnie s’adresse à une clientèle bien précise qui place le confort et le prix en tête des priorités au détriment de certains services. Le produit est une sorte d’hybride entre celui des compagnies traditionnelles et du low-cost, elle le définit d’ailleurs très justement comme un produit smart : optimisé pour avoir le meilleur rapport qualité/prix.

LES PLUS
- Cabine faible densité
- Siège lit qui permet de se reposer
- Professionnalisme et bienveillance du personnel
- Mobilité et contenu vidéo de la tablette

LES MOINS
- Bug du changement de contenu de la tablette
- Certains services plus proches de la premium eco que de l’affaire
- Salons un peu simples
- Manque d'homogénéité du "hard" product" : les cabines à bord des deux avions sont différentes

Informations sur la ligne Paris (CDG) Newark (EWR)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 19 avis concernant 4 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Newark (EWR).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est La Compagnie avec 7.7/10.

La durée moyenne des vols est de 8 heures et 27 minutes.

  Plus d'informations

3 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 402615 by
    Thetom59 276 Commentaires

    Merci pour ce FR :-)
    La cabine me semble bien, même si on trouve mieux ailleurs...
    Un transatlantique en Affaires à partir de 1000€, ben franchement je trouve que le prix est justifié
    Service correct selon moi

  • Comment 402731 by
    SKYTEAMCHC GOLD 9214 Commentaires

    Si l'on considère ( vu le prix) qu'il s'agit d'une premium economie c'est de loin la meilleure du marché sur cette ligne. Si l'on juge sur une prestation busines il y a quand même des progrès à faire.Dommage que le champagne cramberry soit servi dans un verre en plastique : cela change de l'offre habituelle. Le repas me parait bien de même que la collation.

  • Comment 402767 by
    tahiti777 412 Commentaires

    Merci pour ce FR très précis et détaillé.

    Pour 1000 Euros AR , ya pas photo... c'est une affaire, cette Business low cost malgré les petits bémols(angle lie-flat , vaisselle en plastique et Champagne dans un verre en plastique).Elle est quand même nettement mieux qu'une premium.
    Le Champagne -fraise Tagada était il bon?

Connectez-vous pour poster un commentaire.