Avis du vol Qatar Airways Abu Dhabi Doha en classe Economique

Compagnie Qatar Airways
Vol QR1041
Classe Economique
Siege 37A
Temps de vol 01:10
Décollage 19 Avr 17, 05:50
Arrivée à 19 Avr 17, 06:00
QR   #7 sur 136 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 508 avis
Twila_75
Par 1273
Publié le 15 octobre 2017
Bonjour à tous,

Avec bien du retard, suite et (presque) fin de mes vacances pascales dans la capitale émiratie.

CDG-DOH, QR, Y, A350-900
DOH-AUH, QR, Y, A320
AUH-DOH, QR, Y, A350-900 : ici même
DOH-CDG, QR, Y, A380 : coming soon


Ce vol est l'occasion pour moi de présenter un appareil qui était à l’époque une exclu sur FR, et qui devrait le rester pour quelques temps encore, puisque ce vol n’existe tout simplement plus à la suite du différend diplomatique entre le Qatar et la plupart des pays du CCG…

Mais comme toujours on débute avec un bonus touristique, consacrée à la très étendue et méconnue capitale émiratie

Tout d'abord l'inévitable - et superbe - mosquée Sheikh Zayed

photo img_0620photo img_0792photo img_0549

Et les non moins emblématiques Etihad Towers, avec à sa droite mon hotel (dans la tour dorée) : le Bab Al-Qasr, dernier en date à avoir ouvert dans la ville au moment de séjour (le grand Hyatt juste à côté lui a ravi cette distinction entre temps)

photo img_1201

Vue de la Corniche depuis le sommet de ces mêmes Etihad Towers

photo img_1147

Les principaux gratte-ciel de la ville se retrouvent sur cette longue promenade en front de mer

photo img_0453photo img_0498

On y trouve aussi le luxueux Emirates Palace et ses couloirs tout de marbre et de dorures



Le Hyatt Capital Gate, bâtiment le plus incliné au monde (à voir depuis l'autoroute, photo compliquée à réaliser !)

photo img_0926

A ne pas manquer, la possibilité de faire du vélo sur le circuit de F1 de Yas Marina plusieurs soirs dans la semaine

photo img_0978

Place maintenant à la nature, avec la plage - pavillon bleu - de l'île de Saadiyat, sur laquelle le Louvre ouvrira prochainement ses portes

photo img_0932

Et enfin, petite excursion dans les terres, direction Al-Ain, la ville Oasis, et le sommet du Mont Jebel Hafeet, haut de 1249 et plus haut sommet des Emirats arabes unis.
Vue du sommet, malheureusement brouillée par la chaleur et la poussière en cette saison

photo img_1395

Marché aux chameaux d'Al-Ain

photo img_1459

Le fort à l'architecture traditionnelle

photo img_1537

Les palmeraies pour la production de dattes

photo img_1491


——————————————————————-

Retour aux choses sérieuses avec un départ nocturne en taxi pour l’aéroport, où nous serons en une vingtaine de minutes.

photo img_1639

Le hall de départ du terminal 3 n’est pas gigantesque mais à cette heure-ci c’est suffisant, d’autant que les comptoirs de QR sont situés quasi en face de l’entrée. L’enregistrement des bagages sera rapide et le personnel au sol courtois.

photo img_1640

La communication autour du futur aéroport ne peut se faire qu’autour de la tour de contrôle, le reste n’étant pas opérationnel à ce jour.

photo img_1642

Peu de départs sont prévus et le trafic reste très local. Rien à voir avec le FIDS de DXB à une heure comparable !

photo img_1643

Le passage du PIF/PAF sera d’autant plus rapide que les passeports européens sont désormais éligibles aux eGates, c’est-à-dire des sas PARAFE 2.0 qui font appel à un scanner rétinien.

Un travelator nous emmène jusqu’au satellite, bien connu pour ses belles mosaïques vertes. Pour le reste l’âge du terminal ne pardonne pas, c’est exigü, mal fichu et les boutiques du duty free sont bien loin de l’image que l’on se fait d’un aéroport du Golfe…



Pas grand-chose à se mettre sous la dent à part ce camélidé en briques danoises.

photo img_1648

Direction la salle d’embarquement. Le couloir ne m’inspire rien qui vaille.

photo img_1649

Effectivement, c’est tout juste dimensionné pour les passagers d’un A320… dommage notre avion du jour fait le double de sièges !
Pour tout arranger il y flotte une odeur de renfermé particulièrement désagréable à cette heure matinale…

photo img_1650

Heureusement le Wifi fonctionne bien.

photo img_1651

Embarquement ! Je laisse les plus observateurs constater la particularité de cet A350 ;)

photo img_1652

Pour les autres (impossible d’avoir suffisamment de recul pour immortaliser le ‘M’ …)

photo img_1654

Il s’agit de PR-XTG de LATAM, devenu A7-AMA et opéré par Qatar Airways suite à un accord de leasing entre les 2 compagnies consécutif au ralentissement de la demande en Amérique Latine.

Si le mood lighting ne change pas, pour le reste l'aménagement de la cabine est assez différent de celui de QR et seule la têtière ornée de l'Oryx rappelle que l'on est sur un avion QR.

photo img_1656photo img_1657photo img_1659

L'IFE est plus petit que celui des 'vrais' A350 qataris, et l'écran n'est pas inclinable. Point positif, la prise casque se situe dans l'accoudoir sur les appareils de LATAM, ce qui évite de tout débrancher pour laisser passer le voisin.
Le système Oryx One a bien été installé et les autocollants de sécurité sur la table changés.

photo img_1660

Pas de doute on est bien chez QR !

photo img_1667

Chacun ses goûts, mais je préfère la musique anglo-saxonne… ce sera le dernier album de James Arthur.

photo img_1668

Comme à l'aller, les consignes de sécurité à la page et en affichage numérique rappellent que l'on vole sur un appareil de dernière génération.

photo img_1662

Le pitch est moins bon que sur les A350 de QR

photo img_1666

L'embarquement se fait, comme toujours chez QR, assez longtemps avant le repoussage malgré le remplissage assez faible de ce vol (max 50%). L'occasion de voir que le jour se lève bien plus rapidement que chez nous sous ces latitudes chaudes (une quinzaine de minutes sépare ces 2 clichés)

photo img_1664photo img_1669

Repoussage avec 10 minutes d'avance.

photo img_1672

La plus belle des livrées d'Etihad au roulage

photo img_1675

Un copain sud américain

photo img_1677

C'est parti, dans un silence assourdissant mais avec une belle poussée et une montée rapide

photo img_1678

Le soleil ne devrait pas tarder !

photo img_1679photo img_1680

Et voilà, avec le beau winglet rouge en prime

photo img_1684

Dernières vues des faubourgs et de la côte émiratie



C'est l'heure du second petit-déjeuner de la journée, ou plutôt de la nuit. Je tente le snack vegan et c'est une réussite, les légumes sont frais et la sauce légèrement sucrée.
Soit dit en passant, il semblerait les compagnies du Golfe ne connaissent pas la notion de petit déjeuner sucré sur les vols matinaux, puisque Emirates sert le même type de collation vers 5 heures du matin…ce qui n'est finalement pas pour me déplaire.

photo img_1686photo img_1687

Nous sommes à mi-chemin et je somnolerai jusqu'à la fin…

photo img_1691

Lors de la descente ce message fait son apparition sur l'IFE… pas certain que ce soit la consigne de sécurité la plus efficace mais ça suffira sans doute à en rassurer sans doute quelques uns !

photo img_1689

Approche finale, avec la drôle d'impression que l'on va tenter un amerrissage jusqu'au dernier moment



On se gare juste à côté de l'A380 qui m'emmènera jusqu'à Paris dans la foulée.
Dernière vue de la cabine, avec la J dont les teintes sont réussies mais qui présente manifestement un hard product moins abouti que les appareils habituels de QR (aménagés en 1-2-1).

photo img_1700

Décidément je ne l'aurai jamais ce satané "M" !

photo img_1701

Surtout que Doha n'est pas très spotter-friendly…

Merci pour la lecture. A très vite pour le dernier segment de ce voyage !
Afficher la suite

Verdict

Qatar Airways

8.6/10
Cabine8.5
Equipage7.5
Divertissements8.5
Restauration10.0

Abu Dhabi - AUH

7.6/10
Fluidité9.0
Accès7.5
Services5.5
Propreté8.5

Doha - DOH

9.6/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services9.0
Propreté9.5

Conclusion

Une belle surprise que d'avoir droit à un A350 pour un vol d'une heure, et encore plus d'avoir l'opportunité de voler sur un appareil de LATAM à cette occasion.
Certes la comparaison entre le hard product de QR et celui de LATAM n'est pas à l'avantage de la sud-américaine, mais la cabine reste confortable et élégante et ce n'est pas un vol aussi court qui me permettra d'établir un jugement complet de la cabine, d'où des notes finalement quasi comparables à celles attribués au produit QR sur A350.

Abu Dhabi : vivement l'inauguration du nouvel aéroport, celui là a plus que fait son temps et n'est clairement pas au niveau de ce que l'on est en droit d'attendre dans la capitale des Emirats arabes unis.

Doha : correspondance rapide du fait de l'arrivée en bi-couloir, propre et agréable.

Sur le même sujet

6 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.