Avis du vol Air France Paris Lyon en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF7640
Classe Affaires
Siege 07A
Avion Boeing 787-9
Temps de vol 01:15
Décollage 28 Oct 17, 07:50
Arrivée à 28 Oct 17, 09:05
AF   #42 sur 120 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 3363 avis
okapi
Par GOLD 671
Publié le 9 mai 2018
C'est à la suite de l'une de mes publications qu'est née l'envie de faire un vol ensemble. Malheureusement, les dates de nos prochains voyages respectifs ne collent pas vraiment. C'était sans compter sur l'envie absolue de refaire un tour dans cet avion fort sympathique qu'est le 787 sans devoir casser ma tirelire ou me taper du long-courrier vers des destinations qui ne m'intéressent pas et puis voilà, je me lance. Je n'irai pas à Milan pour le week-end, le combo prix/horaires n'étant pas compatibles avec ma définition de classe économique et encore moins avec mes impératifs professionnels. J'informe mon nouveau correspondant que j'ai trouvé une place. La logistique sera un peu laborieuse, c'est de ma faute(!) mais finalement nous tombons d'accord sur les sièges à choisir à bord ainsi que d'un point de rencontre. Tout est prêt et… j'attends ce moment avec impatience.

Je n'en suis pas à mon premier tour en Dreamliner entre Paris et Lyon, loin s'en faut, ma dernière publication à ce sujet parlait d'un vol A/R fait juste pour le fun le 15 octobre 2017. Mission céleste doublement accomplie alors si vous ne les avez pas lus, repentez-vous et cliquez là où il se doit :

1. L'immatriculée conception - Paris CDG - Lyon Saint Exupéry
2. Un disciple peu discipliné - Lyon Saint-Exupéry - Paris CDG



CHI VA PIANO VA SANO



J'étais loin de me douter que les notes jouées par le Maestro Ludovico Einaudi sur un de mes instruments de musique favoris écoutées en mode relax la veille du départ allaient jouer un rôle fondamental dans cette rencontre vraiment spéciale.

Mes impératifs professionnels ne me laissent guère de temps libre mais ne pas se préparer en temps et en heure, c'est risquer l'échec. Je pars de Paris, lui de quelque banlieue reculée, évidemment située à l'opposée de l'aéroport Charles de Gaulle. Quelques emails et autres sms plus tard, et le rendez-vous est confirmé. Mais c'est une proposition inhabituelle que je reçois quelques jours avant le départ :

"(…) j'irai à CDG en voiture donc si tu es dans Paris ou pas trop loin, je peux te récupérer au passage et t'éviter le taxi façon Marathon ou le RER ;) (en plus le samedi matin, il n'y a personne sur la route)"

J'évite les taxis comme la peste et préfère les bus de nuit. Quant à sa dernière affirmation, j'hésiterais à me prononcer aussi vite, les concepteurs de l'Aéroport qui nous aime ayant travaillé tout sauf l'approche des lieux selon les plus basiques concepts de fluidité. Et puis, l'okapi ne monte pas facilement dans la voiture du premier venu, qu'on se le dise. Et si le gars est un chauffard ambulant? Si il ne se réveille pas à l'heure? Si il change d'avis et oublie de me prévenir? Si il reste coincé dans les embouteillages? Oh et puis zut, laissons couler pour une fois, il faut savoir vivre dangereusement.


CHI VA PIANO VA SANO E… LONTANO



Je ne vais pas vraiment loin mais force est de constater qu'Air France et KLM ne se sont toujours pas mises d'accord sur l'art et la manière de présenter un horaire à leurs clients. Peu importe, je me suis prémuni contre ces aléas en programmant mon réveil suffisamment tôt pour ne pas devoir courir.

photo img_0961

J'ai regardé sur Google Maps le temps de trajet à pied de mon domicile au point de rencontre, 14 minutes. C'est bon, j'en compte 20 ce qui me laissera le temps de fumer une cigarette en marchant et un peu de marge, on n'est jamais trop prudent. Arrivé ponctuel, mon "correspondant" m'informe qu'il sera sur place dans un quart d'heure environ. J'ai oublié de lui demander quel type de véhicule il conduit et comme je n'ai jamais vu sa bobine, va falloir aller au feeling. Me reconnaître ne devrait pas lui poser trop de problème, je suis bien le seul à traîner dans le coin.

On dirait presque un coup fourré. D'ailleurs… Je constate qu'il y a du gibier dans les parages.

photo img_0962

Et si je décidais de m'échapper après coup, je pourrais même réquisitionner un taxi.

photo img_0963

Heureusement que je suis plutôt pacifiste. Et aussi patient que ponctuel. Première voiture qui s'arrête : deux gars à l'air plutôt louche me regardent; Ça doit être des flics. Je les ignore, ils en font autant. Et puis quelques instants plus tard, un autre véhicule approche et accoste. La vitre côté passager se baisse et le conducteur me lance un "okapi?"

C'est évident, c'est un fan de la première heure. Espérons qu'il ne me demande pas d'autographe! Au moins, je suis rassuré, il ne m'a pas demandé le tarif…

Je confirme mon identité et m'installe à bord. Ça va, c'est propre, le gars n'a pas l'air méchant du tout et ça ne sent ni le chien mouillé ni l'alcool. En route, mauvaise troupe! Et puis le courant passe, naturellement. Une conversation aussi matinale avec un inconnu, cela faisait bien longtemps que cela ne m'était plus arrivé. Tout tournera autour de l'aérien, des navettes de Monsieur Marathon et des miennes, de la musique (j'apprends qu'il est musicien), de CDG et de ses embouteillages que voici pointer devant nous…

photo img_0964

Il est 5 heures 50 quand nous pénétrons dans l'antre du parking souterrain de CDG2F

photo img_0965

Quelques minutes plus tard, nous voici en marche vers l'intérieur du terminal.

photo img_0969

Pour arriver dans un endroit qui m'est bien plus familier que ces souterrains.

photo img_0970 large


PIZZICATO



Pendant le temps de trajet, j'ai eu le temps d’échafauder quelques plans. Comment vais-je le présenter aux contrôles et à l'entrée du salon? À l'heure du mariage pour tous, je me suis dit que le faire passer pour mon conjoint pourrait nous être utile car il ne dispose d'aucun statut et je suis encarté Gold à cet instant. Pas sûr qu'il apprécie la boutade et puis, quitte à paraître absurde, il sera mon "fils", spirituel évidemment. J'ai déjà un enfant blond, ça devrait passer. Première leçon de resquille gentille qui ne sera pas la dernière…

Il retire sa carte d'embarquement auprès d'un bandit manchot, j'irai en faire de même près de la zone Sky Priority avec l'Accès Numéro 1 en toile de fond. J'aime bien mes nouveaux privilèges. Aucun souci d'ailleurs pour faire passer mon acolyte à ce premier contrôle.

photo img_0972 largephoto img_0975 large

Nous voici libérés de cette première contrainte, direction le salon Air France pour un petit déjeuner réparateur. Je présente mon invité comme membre immédiat d'une improbable mais pas impossible filiation ce qui a le don d'amuser les gardiennes du zoo. J'ai presque le double de son âge! Nous irons prendre place à l'étage inférieur, garantie de places assises loin des cohues du matin.

photo img_0981 large

Voici une partie de notre sélection. J'ai pris la photo avant qu'il ne mette la main sur le stock de compote de pommes!

photo dsc04235 large

20 minutes plus tard, nous quittons ces lieux. L'embarquement va bientôt commencer. Il a l'air pressé mon co-pax!

photo img_0984 large

Et nous voici en route vers notre porte mais une pause technique s'impose. Je vais avoir la confirmation de son talent…

photo img_0986 large

La verrière en témoin complice…

photo dsc04240 large

Quelques rares passants s'arrêteront tout aussi impressionnés que moi. L'élève était en fait un maître. Sacré cachottier!

photo dsc04238 large


STACCATISSIMO




Plus détaché qu'un avion au contact, tu meurs et c'est en porte F43 que nous avons rendez-vous.

photo dsc04241 large

Un tour des pistes en bus sera nécessaire, notre avion est parqué au 2E. Andiamo!

photo dsc04242 largephoto dsc04244 large

Spotting minimal en raison des conditions d'éclairage et de la conduite sportive.

photo dsc04245 largephoto dsc04247 large

Quelques instants plus tard…

photo dsc04249 largephoto dsc04251 large

Montons les marches vers la passerelle.

photo dsc04252 large

Pour aller rejoindre la bonne porte.

photo dsc04254 large

Je suis en bonne compagnie, maintenant c'est certain!

photo img_0992 large

L'objet de convoitise est pile devant nous.

photo dsc04256 large


ADAGIO



Une petite séquence photo pour se mettre en forme

photo dsc04257 large

Instant nez+crabe

photo dsc04259 large

Instant moteur

photo dsc04260 large

Fuselage shot

photo dsc04263 large

Et l'incontournable instant porte.

photo dsc04262 large

L'accueil est sympathique, j'en profite pour expliquer à la Cheffe de Cabine la raison première de notre présence à bord et demander s'il est possible d'accueillir un court instant mon compagnon de route. C'est avec sa bénédiction qu'il partira visiter ce qui peut l'être.

photo dsc04264 large

Installation en cabine business. J'ai fait provision d'eau gazeuse au salon, en plus d'un test H2Okapi en porte précédemment.

photo dsc04268 large

Le reste des passagers arrive petit à petit.

photo dsc04270 large

Et dans cette cabine que l'on ne présente plus…

photo dsc04277 largephoto dsc04278 large

je suis invité à jouer au chat.

photo dsc04272 large

Qui fera la souris?

photo dsc04275 large

La note de ponctualité pour le vol d'Alger ne sera pas très bonne…

photo dsc04281 large

Il est 8 heures 5 et ça embarque encore…

photo dsc04284 large

… tandis que chez nous, c'est terminé.

photo dsc04287 largephoto dsc04286 large

Le concert va pouvoir commencer. Silence dans la salle!

photo dsc04291 large

Notre voisin nous ressemble étrangement. Dommage qu'il ne fùt pas disponible pour ce vol, ça m'aurait changé un peu d'immatriculation.

photo dsc04290 large

L'opération repoussage a été rondement menée. Un vrai succès!

photo dsc04294 large

Et nous abandonnons Bravo Charlie a sa prochaine mission du jour.

photo dsc04297 largephoto dsc04303 large

Ciao!

photo dsc04305 large

Ça mitraille dans tous les sens. Deux FRistes dans un même avion, forcément, c'est de bonne augure!

photo dsc04312 large

Le temps de roulage vers la 26R en usage ce matin est court. Place! Le soleil nous attend.


POCO A POCO CRESCENDO




Le ton est donné. Mes photos du moment seraient superflues. Rien de mieux que cette vidéo où l'on entend tout de même l'okapi en mode paparazzi…



Une fois en l'air, j'ai la confirmation que ma bonne étoile est avec moi ce matin-là.

photo dsc04398 large

Ce qui permet de voir Paris d'en haut.

photo dsc04402 large

Mais aussi Versailles

photo dsc04407 large

Et surtout…

photo dsc04410 large

L'aéroport du sud Parisien que nous laisserons sur notre gauche pour continuer la montée…

photo dsc04414 large

tandis que le jour se lève.

photo dsc04418 large


FORTISSIMO !




Nous ne sommes pas venus pour rien. Le roi Soleil a délaissé son château survolé il y a quelques secondes à peine pour venir éclairer notre cabine. Une des plus belles aubes en avion de mémoire d'okapi… et pourtant, j'en ai vu plus d'une. Le passager Indien derrière moi préfère passer son tour, nous prendrons sa ration bien volontiers.

photo dsc04419 largephoto dsc04423_b large

La consigne lumineuse qui nous demandait de rester attachés est éteinte, je pars à la chasse de nouveauté dans cet avion que je commence à bien connaitre. Instant porte supplémentaire, depuis le galley cette fois.

photo dsc04421 large

Pour mieux voir les détails, faut s'approcher un peu et surtout changer de côté.

photo dsc04422 largephoto dsc04426 large

La vue est belle. Pas de doute possible!

photo dsc04425 large

À propos de détails, certains ne me passeront pas inaperçus.



Une PNC qui passe par là m'invite à rejoindre ma place pour le service qui va commencer.

photo dsc04434 largephoto dsc04432 large

Mon voisin de devant est logé à la même enseigne, comme ça, pas de jaloux!

photo dsc04435 large

Quel meilleure perspective pour une collation en plein ciel?

photo dsc04440 large

Celle de l'aube parfaite.

photo dsc04443 large

Ça valait le coup de se réveiller aussi tôt, n'est-ce pas?

photo dsc04446 largephoto dsc04450 large

Les mêmes photos pour un même plaisir…

photo dsc04452 large

Le ciel est décidément l'un des plus beaux endroits sur terre.

photo dsc04454 large

Et comme le temps passe vite, c'est au-dessus de l'Iran que je finirai mon "repas"…

photo dsc04461 large

Et de Stockholm que je marathoniserai ce qui peut l'être…

photo dsc04465 large

L'heure tourne…

photo dsc04475 large

Alors pour aller chercher encore un peu d'inédit, il va falloir se dépêcher!

photo dsc04483 large

parce que la fin libératrice de ce vol est proche.

photo dsc04485 large

Je profite des derniers instants pour préparer l'arrivée. C'est dans le galley que je trouverai de quoi meubler l'attente.

photo dsc04491 large

Cacher les détails ne servira à rien. L'okapi est un animal toujours à l’affût d'un coup fourré^^ et je n'essuierai aucun refus…

photo dsc04492 large

Le doublé du jour? Pas la peine de le planquer, j'ai du flair!

photo dsc04494 largephoto dsc04493 large

Mais comme je suis bien élevé, je ne me sers pas tout seul. À l'hôtesse qui passait par là, je demanderai si c'est tout ce qu'il y a à bord. C'est suffisant pour un si court vol me répondra-t-elle. Permettez-moi d'en douter Mademoiselle, dis-je en indiquant la feuille accrochée devant moi; Nous sommes nombreux ce matin…même si un animal manque à l'appel. Sa bonne humeur pardonnera ma curiosité mais elle était avisée dès le départ que j'étais à bord!

photo dsc04498 large

Rappelez-vous que parfois, je ne manque pas d'air…

photo dsc04486 large

Ce qui se passera après mes considérations, vous ne le verrez pas. Je suis invité à rejoindre mon siège et les secrets doivent le rester ;-)

photo dsc04470 large

Je partagerai une partie du butin du jour avec qui l'a bien mérité.

photo dsc04624 large

Ce qui n'est pas secret par contre, c'est que notre vitesse va…


DECRESCENDO




L'approche est un autre moment privilégié pendant un vol. La vue ne démérite pas cette fois encore.

photo dsc04503 large

Les montagnes sont éclairées comme les meilleurs matins.

photo dsc04510 large

Lyon et ses confluences s'offrent à nous.

photo dsc04512 large

C'est clair maintenant, nous allons faire un grand tour avant d'atterrir.

photo dsc04514 large

Tant mieux, plus de possibilités de photographier ce qui rend chaque vol unique.

photo dsc04515 largephoto dsc04516 large

Quel paysage!

photo dsc04519 large

Dire que ces nuages ne sont que vapeur d'eau!

photo dsc04522 large

Tiens, à propos de vapeur, il fait quoi l'abruti à ma droite? Si tu n'es pas un okapi averti, tu croiras qu'il lit son journal

photo dsc04523 large

Et même qu'il a des problèmes de vue, non?

photo dsc04528 large

C'est pile le moment où je l'engueule copieusement. Comme il fait mine de ne pas comprendre le français, il aura droit aussi à la version anglaise et pas diplomatique du tout! Le gars s'est mis à vapoter alors qu'il ne manque que cinq minutes à l'atterrissage!!! Mon voisin de devant a l'air étonné. Je lui rappelle qu'une alarme fumée à bord n'est pas vraiment la façon la plus sympa de conclure ce vol. Le gars s'excuse, je lui conseille fortement de se tenir à carreau. Pendant ce temps, nous allons jouer avec la vapeur d'eau, la vraie. Non mais!

photo dsc04535 largephoto dsc04539 large

Le cap est mis vers le nord, progressivement. On vire pour une approche finale sur la 35R

photo dsc04541 largephoto dsc04543 large

La vanité et la gloire iront de paire…

photo dsc04544 largephoto dsc04552 large

Train et traînées sortis

photo dsc04554 large

Traversée de la couche de crasse

photo dsc04556 large

Et hop! on ressort de l'autre côté, chez les vaches.

photo dsc04559 large

Il suffit de suivre la route toute tracée.

photo dsc04562 large

Jusqu'à la piste où le pilote posera les roues de ce bel oiseau

photo dsc04565 largephoto dsc04566 large

Et pendant qu'un A319 easyJet s'élance sur la parallèle…

photo dsc04569 large

Nous freinons à coup de spoilers et reverses.

photo dsc04573 large

Chacun son tour.

photo dsc04576 large

Il est temps de quitter la piste pour aller traverser la 35L



et rejoindre notre point de parking.

photo dsc04609 large

Où nous attend un collègue en sol mineur.

photo dsc04613 large

Désarmement logique des toboggans et vérification de la porte opposée. Nous quitterons cet avion rapidement.

photo dsc04625 largephoto dsc04626 large

Encore un truc à mettre à jour parce que ce matin, ils ne sont pas venus nous souhaiter la bienvenue…ou bien ils n'ont pas été avisés de ma présence!

photo dsc04628 large

Dernier regard sur notre fidèle destrier dont la ponctualité n'a pas fait défaut ce matin. 10/10

photo dsc04627 large

Tiens, ça me rappelle quelque chose...

photo dsc04632 large

Le voisin se fait servir.

photo dsc04633 large

Une bonne occasion pour accompagner mon accompagnant vers un lieu inattendu.


RUBATO



Merci à F-OITN de m'avoir permis de faire ce parcours avec lui. Si les voyages enrichissent ceux qui les font, c'est surtout parce qu'ils permettent des rencontres autrement très improbables. J'emporte avec moi plein de bons souvenirs et l'assurance d'avoir appris quelque chose. Le reste de ma matinée sera plus terre à terre. Je ne devrais même pas avoir accès au salon Le Patio puisque j'ai fini mon périple. D'ailleurs, je ne devrais même plus être airside mais bon, quitter mon nouveau camarade de jeu sans partager avec lui une première leçon de resquille serait peu convenable. Un sourire et un peu de franchise sera tout ce dont j'ai besoin pour le faire patienter du bon côté. Pourquoi? Parce que j'ai acquis en très peu de temps la ferme conviction que c'est exactement ce qu'il aurait fait s'il avait été à ma place.

photo dsc04635 large

Au gamin qui viendra faire ses courses au salon avec moi, je devrais offrir quelques bonbons. Les enfants aiment ça d'habitude, non?

photo dsc04636 large

Savoir ce qu'il a pris d'autre, ce n'est pas à moi de le dire. Nous nous séparons en porte. Il embarquera parmi les prioritaires. Deuxième leçon du jour : Dans la vie, on obtient uniquement ce que l'on sait négocier, poliment. En ce qui me concerne, ma sortie de ce terminal se fera par un accès dérobé, non sans un peu de spotting. Bon voyage à ceux qui repartent.

photo dsc04641 largephoto dsc04644 large


A CAPPELLA




Pour sortir, point de sentiers battus, l'arrière boutique est vide, j'en profite!

photo dsc04647 largephoto dsc04648 large

Quand je vous disais que l'endroit est vide! Ce tapis rouge n'a pas été déroulé pour moi.

photo dsc04649 large

Personne n'a été prévenu que je suis dans la place. Pourtant j'étais prêt à répondre de mes actes.

photo dsc04650 large

Alors au détour d'une baie vitrée supplémentaire, je revois l'oiseau de rêve une dernière fois… bon envol!

photo dsc04652 large

Pour moi, c'est par là que ça se passe.

photo dsc04653 largephoto dsc04654 large

Y'a pas un chat. Juste un okapi en vadrouille.

photo dsc04655 large

Pourtant le coin est joli!

photo dsc04656 large

Ce sera pour une prochaine fois.

photo dsc04657 large

J'irai rejoindre mes amis locaux. Le ciel s'est bien éclairci en fin de matinée. Décidément, c'est vraiment une belle journée à laquelle j'ai eu droit!


Comme dans toute bonne histoire, le point de vue qui compte, ce n'est pas forcément celui de qui la raconte. À lire absolument -> l'autre version des faits par F-OITN


Voilà, c'est tout pour le moment. La suite au prochain numéro.
Comme d'habitude, merci de m'avoir lu. N'hésitez pas à commenter voir critiquer (mais pas trop non plus, faut pas exagérer). Si vous avez aimé, mettez un Like en dessous sinon vous en mettrez deux!
À bientôt pour de nouveaux envols.
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.6/10
Cabine8.0
Equipage9.5
Divertissements8.0
Restauration5.0

Air France Lounge, 2F - F2

8.3/10
Confort9.0
Restauration8.0
Divertissements8.0
Services8.0

Paris - CDG

7.1/10
Fluidité10.0
Accès3.0
Services7.5
Propreté8.0

Lyon - LYS

6.3/10
Fluidité10.0
Accès3.0
Services3.0
Propreté9.0

Conclusion

Les notes parlent d'elles-mêmes. Ce vol fut un vrai moment de plaisir, partagé en excellente compagnie. Chacun se forgera sa propre opinion des autres et de ce qui nous entoure mais l'ouverture d'esprit n'a pas son pareil pour nous faire apprécier les détails, tous les détails, y compris les plus insignifiants. J'en ai bien profité. Merci à mon chauffeur pour m'avoir si bien conduit. D'autres occasions de monter dans son véhicule se représenteront et je serai au rendez-vous.

Informations sur la ligne Paris (CDG) Lyon (LYS)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 10 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Paris (CDG) → Lyon (LYS).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.4/10.

La durée moyenne des vols est de 1 heures et 11 minutes.

  Plus d'informations

14 Commentaires

  • Comment 444244 by
    Esteban TEAM GOLD 5219 Commentaires

    Merci Guillaume pour ce nouvel opus fort bien narré !! Comme d'habitude, je dirai : comme d'habitude :)

    Belle visite du 789 en détail. Toujours sympa de voler avec un co pax avgeek et mélomane !

    A bientôt !

    • Comment 444246 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Merci Stefan pour ta lecture! Il me reste encore quelques variations sur le thème mais cette publication était nécessaire avant de dévoiler mon retour d'expériences sur le vol inaugural CDG-CTA effectué en très bonne compagnie. Je pourrai surtout rétablir la vérité puisqu'il a reçu sa qualification de mythomane en plus de celle de mélomane :-D et comme tu peux l'imaginer, je ne serai pas avare de mots.
      Merci d'avoir apprécié tous les détails autour d'une porte, parce qu'il y en a beaucoup. À bientôt!

  • Comment 444258 by
    Mathieum76 SILVER 161 Commentaires

    Hello,
    Merci pour ce report, très distrayant comme d'habitude :)
    Je trouve dommage qu’Air France/Hop persiste avec ce cake au citron en collation. Ils ont d’autres biscuits meilleurs pourtant.
    Malgré la courte distance, cela reste une super chance de pouvoir faire ce vol à bord du 787-9.
    À bientôt

    • Comment 444275 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Ah mais je l'aime bien moi ce cake au citron! C'est vrai qu'avec le café, ce n'est pas forcément le meilleur des mariages gustatifs mais à la loterie des petits gâteaux, si la Madeleine l'emporte haut la main, le cake n'est finalement pas si mauvais que cela. On pourrait surtout reprocher à AF un certain manque d'audace en ne proposant qu'un choix unique mais sur un si court moment, réduire la charge de travail face à des passagers parfois indécis est un avantage précieux pour l'équipage.
      "une super chance de pouvoir faire ce vol à bord du 787-9." -> Je n'ai pas hésité à la saisir et j'ai pu récidiver en étant un poil plus créatif que d'habitude mais ce sera l'objet d'un prochain FR. J'aime bien cet avion.
      Merci du commentaire! À bientôt!

  • Comment 444292 by
    AirBretzel GOLD 1150 Commentaires

    merci Guillaume pour ce FR en duo avec F-OITN.
    C'est toujours plus agréable un vol en bonne compagnie.
    J'ai également eu une passagère qui avait un comportement étrange, à intervalle régulier elle mettait la tête dans un grand sac à main : verdict elle était en train de vapoter : n'importe quoi ..
    A bientôt

    • Comment 444293 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Le plus dingue dans tout cela, c'est que nous étions déjà en finale. Fumeur oui mais pas toxico! Je peux me retenir des heures durant, le gars n'en pouvait plus, apparemment. De la pure folie. Il a compris l'irresponsabilité de son geste mais je le vois bien récidiver dans les toilettes d'un avion : la hantise de tous les PNC!
      Heureusement que le vol en lui-même fut un très agréable moment; il est surtout le prélude à une belle après-midi que je vais pouvoir raconter librement ^^
      Merci pour ta lecture...

  • Comment 444296 by
    flodu55 295 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR toujours aussi bien raconté avec un très bel avion. Je n'aurais jamais imaginé un passager entrain de vapoter pendant le vol, comme quoi tout arrive ... malheureusement !
    Cordialement, Florent

    • Comment 444308 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Le vapotage à bord était aussi pour moi une première mais selon certains PNC rencontrés, ce n'est malheureusement pas si rare. Le problème, c'est que les détecteurs de fumée sur certains appareils sont vraiment sensible et un départ de feu dans un tel environnement devient vite la hantise de tout un équipage. De plus, quand il manque si peu avant l'atterrissage, faut vraiment être accro et idiot pour commettre une telle folie. On ne meurt pas d'abstinence.
      Un bien bel avion en effet qui m'a offert d'autres surprises et qui n'a pas fini de me narguer, surtout en moyen courrier. À suivre donc...
      Merci pour la lecture de ce prélude. À bientôt!

  • Comment 444449 by
    FFlyerCDG 1831 Commentaires

    Merci Guillaume pour cet opus en mode "Un AVGeek accompagne un AVGeek" qui commence de façon bien improbable sur un morceau de trottoir parisien :-)
    En revanche, nul besoin d'autant de stratagèmes voire d'imagination pour faire entrer ton protégé au salon puisque même un "pauvre" Gold bénéficie d'un invité en ces lieux !
    Vol sans histoires si ce n'est le plaisir d'une rédaction en arroseur/arrosé ou, plus exactement, en photographe/photographié.
    Enfin presque sans histoires car cet épisode du "Vapoteur Masqué" me laisse sans voix...
    Et ceux qui me connaissent bien sur ce site savent que c'est chose presque impossible :-)

    • Comment 444453 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Tu l'auras compris, c'est à des heures improbables que je fais mes meilleures rencontres, trottoirs ou couloirs, mêmes combats, mêmes victoires. N'étant que Gold à l'époque, je n'étais pas encore suffisamment au fait avec les règles d'invitation à la débauche de jeunes mâles dans les salons huppés du nord parisien. Te laisser sans voix? Diantre, j'en suis flatté. Me voici donc condamner à récidiver. Je limiterai cette fois les vapeurs à des exhalations Milanaises que tu sauras reconnaître. L'inconscient à côté de moi a bien failli me laisser sans voix lui aussi!
      Au risque de me répéter, pour te paraphraser, le véritable invité/gagnant du jour, c'est moi. Cette rencontre a été le prélude d'une belle complicité dont je puis me vanter fièrement et c'est chose plutôt rare chez moi, dixit certaines qui me connaissent depuis longtemps. La suite arrive...
      Merci d'avoir pris le temps de me (nous) lire.

  • Comment 444506 by
    F-OITN SILVER 1113 Commentaires

    Merci infiniment pour ce FR qui a réusit l'exploit de me faire rougir ! Au risque de renvoyer la balle éternellement, le succès de ce vol était également dû à ta présence et à ton don pour mettre à l'aise tes interlocuteurs. Le courant est instantanément passé ! La preuve c'est qu'on a récidivé récemment et que ça risque de continuer encore ;)
    "L'élève était en fait un maître. Sacré cachottier!" => Je pourrai te retourner le compliment ! ;) D'ailleurs, c'est fait !!
    "Qui fera la souris?" => Excellentissime !!!!
    Je te dois un magnifique moment passé dans un avion d'exception, un lever de soleil magnifique sur les Alpes et une CCP (et ses collègues) très sympa !
    Merci, merci et merci ô Grand Maître !
    A très bientôt pour de nouvelles aventures aériennes !

    • Comment 444541 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      "ce FR qui a réusit l'exploit de me faire rougir" -> L'avantage du teint mat, c'est que rougir est plus discret.
      "le succès de ce vol était également dû à ta présence" -> également? Mince, moi qui m'était attribué tout le mérite...
      "Le courant est instantanément passé !" -> honoré de savoir que ma formation en électrotechnique a finalement servi à quelque chose ^^
      "D'ailleurs, c'est fait !!" -> tu me l'as retourné mais maintenant, il est à l'envers...
      ""Qui fera la souris?" => Excellentissime !!!!" -> c'est lui qu'a commencé Msieur, c'est pas moi!
      "merci ô Grand Maître !" -> c'est ce que je me dis tous les matins quand je me regarde dans la glace...

  • Comment 444641 by
    mogoy GOLD 6763 Commentaires

    Merci pour ce FR plein de complicité à quatre mains, quoi d'autre pour le pianiste de la communauté.
    Voilà une étrange association de malfaiteurs, chapardeurs à l'occasion des précieux cakes au citron - en même temps si c'est tout ce qu'il y a à piquer...
    l'okapi sait gratter le sol à la recherche de jeunes pousses fraîches et tendres, mais ce nouveau pré n'est guère généreux. Que des cakes...
    Mais c'est oublier qu'il n'y a pas de service affaire en nostre bon royaume. Reste l'appareil et sa cabine qui assurent un confort qui devrait être la norme plutôt que l'exception.
    A bientôt.

    • Comment 444737 by
      okapi GOLD AUTEUR 2016 Commentaires

      Je n'avais pas de grandes attentes ce jour-là, ni avec Air France en Domestic First ou Business qui d'ailleurs était vendue comme de l'économie avec un supplément. Je n'ai pas été déçu étant venu surtout pour voir l'aube et reprendre cet avion si intéressant. Quant à ma rencontre du jour, que dire d'autre? Le courant est passé sans difficultés et l'envie chapardeuse de me livrer à quelques gamineries a été entièrement comblée. L'essence du voyage, c'est la rencontre, ce matin-là, j'ai fait le plein!
      Merci pour ta lecture et le com.

Connectez-vous pour poster un commentaire.