Avis du vol Air France Singapore Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF257
Classe Economique
Siege 23F
Temps de vol 13:25
Décollage 04 Jan 13, 23:20
Arrivée à 05 Jan 13, 05:45
AF   #41 sur 134 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4059 avis
Moeji
Par 3257
Publié le 11 janvier 2013
Bonjour !

1er vol : MEL-PER http://www.flight-report.com/reportage/2970/qantas/MEL-PER.html
2e vol : PER-SIN http://www.flight-report.com/reportage/2992/PER/SIN.html
3e vol : SIN-CDG (vous y êtes !)


Voilà donc le troisième et dernier épisode de mon retour vers Paris, après des vacances de Noël passées à Melbourne.
A la fin de mon deuxième FR, je vous avais laissé à Singapore, en escale.

Après être sorti de l'A333, à 17h30, j'ai devant moi 5h30 heures à tuer avant l'embarquement de mon vol Air France. Au programme donc, visite complète du T1. Il est clair que Singapour est réellement un excellent aéroport, notamment au niveau des activités et les divertissements proposés aux passagers. En outre, j'ai visité un des nombreux jardins de l'aéroport ainsi que les boutiques, et je suis allé jeter un ?il à la piscine (depuis l'extérieur seulement). Le Wifi gratuit est vraiment apprécié. Concernant la restauration, l'offre est fournie, cependant j'ai regretté le manque de variété : de nombreux cafés et de nombreux fast-foods, mais vraiment peu de stands de nourriture équilibrée. Pour ma part, j'ai juste pris un smoothie mangue, un paquet de chips et un Subway.
J'ai en revanche vraiment apprécié la qualité des zones de repos : sièges (voire transats) confortables et situés dans des zones calmes. J'ai donc passé la majorité de ces 5h30 sur un transat, avec vue sur le tarmac :

photo 324523DSC05003
(A la toute base il faisait jour en fait…)


Un autre bon point, l'aéroport de SIN est vraiment spotter friendly, même depuis l'intérieur (vitres non-teintée). Je vous épargne les Singapore Airlines et autres Silk Air. Bref, après avoir pris le 343 Finnair OW, qui venait juste d'arriver, je me dirige vers la porte D49, afin de reconnaître le terrain pour l'embarquement de mon prochain vol (qui est tout de même dans plus de 3 heures !).

photo 582746DSC04992photo 640250DSC05001


Alors que je marchais tranquillement sur les tapis roulants, j'aperçus soudain un nez très facilement reconnaissable : un 787 au roulage. Sorry, Excuse me, Sorry… Bref, je bouscule tous ceux qui sont non-rangés sur le côté (il est pourtant marqué Keep Left), pour finalement faire demi-tour et prendre les tapis roulants dans l'autre sens. Imaginez la tête des gens quand ils m'ont vu repasser en courant dans l'autre sens !
En courant, j'arrive finalement à rattraper le Dreamliner. En fait, il roulait tout simplement pour la porte.
Voici donc ma première rencontre avec le Dreamliner ! Malheureusement, c'est sûrement le plus moche en service actuellement je pense, JA828J :



Après ça, je repère l'emplacement de la porte D49 et je retourne à mon transat. Spotting, spotting, puis il est l'heure de retourner à la porte :

photo 955289DSC05014

Que de Français dans cette salle d'embarquement… la fin des vacances est proche.

Voilà l'oiseau : F-GZNC, en ancienne livrée Air France.

photo 584721DSC05015

Je parle, je parle, mais je n'ai toujours pas parlé du vol à proprement parlé. Désolé, mais ça va être très rapide : vol Air France 257, décollage prévu à 23h20 pour une arrivée prévue à 6h20. Un vol de nuit donc.

Malheureusement pour vous, j'avais déjà deux vols derrière moi et c'était un vol de nuit, donc je n'ai vraiment pas pris beaucoup de photos.

Embarquement rapide. Mon siège est le 23F, au premier rang de la classe économique. Dès l'embarquement, je demande à la PNC la plus proche s'il est possible d'accéder au cockpit, comme d'habitude. Elle me répond qu'elle demandera et qu'elle viendra pour me donner une réponse.

Bref, embarquement rapide, roulage court : on décolle avec 5 minutes d'avance je crois. Immédiatement après le décollage, je m'effondre de sommeil. C'est mon voisin Néerlandais qui me réveillera afin de me faire passer mon plateau repas pour le dîner. Alors j'ai eu le droit directement au poulet-pommes de terre-haricots verts, pas de choix donc. Mais je suppose que le menu a été distribué pendant mon sommeil. Encore une fois, j'étais tellement pâteux dans mon réveil, que j'ai oublié de prendre une photo du plateau.
Après mon repas, je déploie mon écran d'IFE, qui est situé dans l'accoudoir du siège. J'ai trouvé l'interface de l'IFE vraiment très enfantine, et pas du tout agréable. Toutefois, le choix des programme est complet. Cependant, je n'en aurais pas besoin puisque je passerai la majorité du vol à dormir ou… dans le cockpit !
En effet, au dessus de la Turquie, la PNC est venue me cherche pour me faire visiter le cockpit. Je remonte donc le couloir, passant en Premium Eco, Business et Première (d'ailleurs y'avait que 2 pax en Première) et accède au cockpit.

Aujourd'hui, ce 77W est piloté par 4 pilotes : le CDB, la FO et 2 pilotes supplémentaires. La PNC s'est arrangée pour que ma visite se fasse pendant que le PNC et la FO soient de quart. Le jumpseat vaut décidément tous les sièges de Première !
Ces PNT étaient tout simplement géniaux ! Nous avons discuté pendant 30-40 minutes. Nous avons discuté de vol en aéroclub, de vol montagne et de classes prépas. La FO était une jeune femme de 28 ans et le CDB avait la soixantaine. Y'a pas à dire, le marron-Boeing est quand même plus classe que le gris-Airbus !

photo 920126DSC05019
(Photo prise après l'atterro)

Après cette rencontre enrichissante, je retourne à mon siège pour terminer ma nuit. Mais avant cela, je me rends au bar self-service. Je n'avais encore jamais vu ça à bord d'un vol LC. Rien d'exceptionnel, mais toujours très pratique. Les PNC nous distribuent des glaces vanille-chocolat, qui s'avéra bonne. Après ça, je me rendors rapidement.

photo 337625DSC05017photo 510656DSC05016

Je me réveille peu de temps avant le petit-déjeuner. Ne buvant ni café ni thé le matin, j'ai grandement apprécié le chocolat-chaud, que m'a proposé le PNC. Peu de compagnies proposent du chocolat-chaud, je pense. Au menu : fromages-jambon, croissant, pain, confiture, beurre, jus d'orange et chocolat-chaud, donc. Alors j'ai été très déçu par le pain d'AF : il était particulièrement mou et sans saveur. Même le pain sur QF475 était meilleur. Le croissant était cependant bon.

photo 995351DSC05018

Après ça, reprise des plateaux, puis descente sur Paris. Finalement, nous sommes arrivés avec 20 minutes d'avance !

Comme d'habitude, les agents de la PAF sont très peu nombreux, alors qu'arrivent les vols de SIN, DKR, une autre destination africaine et un autre vol je crois. La reprise des valises a été très rapide (sûrement parce que ma valise venait d'une correspondance).

Bienvenue en France, le temps est nuageux avec un température extérieure de 12°. L'Australie me manque déjà ;)
Afficher la suite

Verdict

Air France

8.0/10
Cabine8.0
Equipage8.5
Restauration7.5

Conclusion

Ponctualité : 23/20 ! 20 minutes d\'avance ça ne se refuse pas.
Confort : Les sièges au rang 23 bénéficient d\'un espace supplémentaire. Mais ayant les jambes trop grandes, j\'aime mettre mes pieds sous le siège frontal, ce que je ne pouvais pas faire du fait du mur en face de mon siège. Cependant, le siège est confortable et la cabine est agréable.
Personnel : Les PNC étaient très agréables et très professionnels, encore une fois.
Repas : Une bonne note pour les repas, la glace, et pour le bar, mais diminuée pour l\'histoire du pain. Aller, ça sera finalement une note correcte.

Voilà tout pour MEL-PER-SIN-CDG ! Merci d\'avoir lu mes aventures, et à une prochaine fois peut-être ;)

Informations sur la ligne Singapore (SIN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 69 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Singapore (SIN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.7/10.

La durée moyenne des vols est de 13 heures et 34 minutes.

  Plus d'informations

31 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.