Avis du vol Air France Catania Paris en classe Affaires

Compagnie Air France
Vol AF 1291
Classe Affaires
Siege 04A
Avion Airbus A319
Temps de vol 02:45
Décollage 27 Avr 18, 16:50
Arrivée à 27 Avr 18, 19:35
AF   #40 sur 133 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4006 avis
F-OITN
Par GOLD 1093
Publié le 3 mai 2018

"A la conquête de la Sicile" opus 2 : Le Retour !



  • Vol AF 1290 CDG-CTA (319, Y) : Cliquez ici - "A la conquête de la Sicile"
  • Vol AF 1291 CTA-CDG (319, J) : Vous y êtes ! - "L'effet Okapi"
  • Vol AF 7648 CDG-LYS (320, Y) : Cliquez ici - "Leçon de resquille n°1"
  • Vol AF 7401 LYS-ORY (AR1, Y) : Cliquez ici - "Un moyen de locomotion rapide pour gens pas pressés"
  • Vol ???????? CDG-??? (???) : Prochainement… - "Les ibères sont rudes"
  • Vol ???????? ???-??? (???) : Prochainement… - "Le plus long de tous"
  • Vol ???????? ???-CDG (???) : Prochainement… - "Wait and see…"

Nous n'avions que peu de temps sur place et dès notre arrivée, nous chercherons à humecter brièvement l'air de la Sicile. En chemin, nous passons par le niveau des départs avec de nombreux comptoirs dédiés à l'autochtone vert.
photo p1460463

Direction la sortie, face à ce palmier, signe que nous sommes quelques peu descendus en latitude.
photo p1460460

Plus que respirer l'air sicilien, ce qui m'intéressait le plus était évidemment la vue directe sur le Géant, le plus haut volcan d'Europe (mais point le plus grand, puisque notre bon vieux massif du Cantal, bien que fortement érodé, possède un diamètre 2 fois supérieur et encore bien visible aujourd'hui). Catane est dépendante des humeurs de la demeure d’Héphaïstos (d'après la mythologie grecque), même si la dernière coulée de lave à avoir atteint ses remparts remonte à 1669.
photo p1460471

Si c'est la première fois que je viens en Sicile par la voie des airs, je m'y étais déjà rendu en 2008, au terme d'un long mais riche voyage en voiture depuis la France, en descendant l'italie et ses trésors jusqu'à sa botte. Et évidemment, l'intérêt de ma venue en Sicile était à 90% motivée par des raisons volcanologiques. J'avais ainsi pu grimper jusqu'aux cratères sommitaux de l'Etna (après 2 tentatives infructueuses pour cause de météo capricieuse) et faire également l'ascension du Stromboli, au cœur des iles éoliennes, seul volcan sur la planète en éruption permanente depuis 2000 ans.

Pour faire un bref bonus façon Rodo_af ^^, l'accès à l'Etna est facilité de nos jours grâce au Funivia dell'Etna, une installation à l'histoire tourmentée et intimement liée aux mouvements d'humeur du Géant, partant du refuge Sapienza sur la commune de Nicolosi et rejoignant la côte 2500, visibles au loin depuis l'aéroport de Catane. La ténacité des locaux à faire tourner une station de ski sur l'un des volcans les plus actifs du monde tient lieu de l'exploit et mérite d'être relatée :

Bonus : Cliquez pour afficher


Après ce bref aparté montagnard, retournons à nos moutons, enfin plus spécialement à l'intérieur du terminal.

Le Maître me fait découvrir cet imposant et curieux monument troué. Il s'agit tout simplement des bouches de sortie de l'air conditionné.
photo p1460478photo p1460479

Notre vol est toujours prévu "ritardo", ce qui n'a rien d'étonnant puisque ce retard n'a pu être rattrapé à l'aller.
photo p1460480

Direction maintenant le PIF prioritaire.
photo p1460482

Malheureusement, le cerbère nous refuse l'accès, réservé aux pax Alitalia, AF n'ayant pas jugé bon d'offrir cet accès prioritaire à ses passagers skypriority.
Qu'à cela ne tienne, l'Okapi m'emmène dans la file normale et… passe sous le ruban séparant la file prioritaire des autres files. Un agent vient tout de suite à notre rencontre et entame avec Okapi une discussion animée dans la langue transalpine que je ne comprends guère. Ce que je trouve fascinant en Italie, c'est que les mots ouvrent bien mieux les portes qu'avec de simples accords d'entreprises et nous pouvons ainsi continuer à déposer nos affaires dans les bacs du PIF prioritaire. C'était la leçon de resquille numéro 1 ! La flamme magique nous a encore accordé un beau coup de pouce ^^ (voir le premier opus).

Lorsque nous arriverons au hall des départs, l'embarquement de notre vol est sur le point de débuter.
photo p1460483

Après avoir pris le temps de déguster une chaude boisson locale (café pour l'Okapi, chocolat pour moi), nous embarquerons parmi les derniers pax.
photo p1460484

A l'occasion de l'ouverture de la ligne, les siciliens ont fait plus fort que les français et nous offrent ces généreux coffrets.
photo p1460487photo p1460488

A l'intérieur, de succulentes pâtisseries siciliennes.
photo p1460512

Ici, pas de passerelle aveugle.
photo p1460490

Un rapide coup d’œil à nos voisins et… que vois-je ?
photo p1460492

Un bon vieux MD-80 de chez Bulgarian Air Charter !
photo p1460491

Accueil en porte par la CC qui me reconnaît et qui s'adresse ainsi : "Ah ! Je vais vous demander de vous installer en 4A". En 4A ?
photo p1460493

Mais, le 4A est juste devant le rideau ! L'effet Okapi est passé par là, où serait-ce encore la présence de la flamme magique ? Toujours est-il que nous aurons la grande joie d'être surclassés.
photo p1460496photo p1460497

Myrtille sur la tarte (parce que je n'aime pas les cerises, même sur un gâteau), nous n'auront pas de voisin. (Il n'y avait que 2 pax en J pour ce retour).
photo p1460499

Test Marathon passable, mais je n'en tiendrai pas rigueur.
photo p1460500

Test Horatius réussit.
photo p1460501

La prise USB est opérationnelle.
photo p1460503

Instant F-OITN ^^
photo p1460506

La CC nous informe que nous devrons nous contenter du service Y, du fait que le catering J n'est prévu que pour les 2 pax, ce qui ne nous dérange nullement !

La passerelle se retire avec toujours notre demi-heure de retard…
photo p1460508

…puis on repousse.
photo p1460509

Après un bref roulage, nous décollerons piste 08
photo p1460519

Au revoir, Fontanarossa !
photo p1460521photo p1460522

Ciao l'Etna !
photo p1460523photo p1460524

Bye bye la Sicile !
photo p1460530photo p1460532

Tel ces navires prêts à appareiller, nous prenons le large…
photo p1460535photo p1460541

…avant de s'engouffrer dans la couette nuageuse…
photo p1460552photo p1460557

La montée se poursuit dans une atmosphère sereine, malgré quelques inévitables turbulences.
photo p1460569

Nous voici de retour au pays du beau temps éternel, au milieu d'un océan de cumulus.
photo p1460565photo p1460567

On ne se lasse pas d'un pareil spectacle !
photo p1460570photo p1460571

Pendant ce temps, la CC prépare la cabine pour le service et le rideau est tiré.
photo p1460600

L'absence de pax sur la rangée de droite nous permettent également d'admirer le paysage de l'autre côté.
photo p1460577

Le jeu de l'ombre des nuages sur le reflet du soleil étincelant la surface de la mer est juste sublime !
photo p1460580

Les nuages sont malheureusement assez nombreux, ce qui ne m'empêchera pas de photographier in extremis un petit bout de Stromboli. On voit ici son principal village.
photo p1460587

Tandis qu'au large, le petit bout de rocher que l'on peut observer est le Strombolicchio. Coiffé d'un phare alimenté par énergie solaire, ce petit ilot escarpé de 43m de haut est une ancienne cheminée volcanique vieille de plus de 200 000 ans, vestige de la première phase de l'évolution géologique du complexe volcanique de Stromboli.
photo p1460589

Retournons à gauche avec les 2 dernières iles éoliennes de l'ouest, Filicudi (au premier plan) et Alicudi (derrière Filicudi).
photo p1460597photo p1460594

Focus sur Filicudi.
photo p1460592

Ombres délicates…
photo p1460601

…sur houle d'or.
photo p1460608

En parlant de liquide doré, le vent doit être bigrement puissant pour faire grimper les embruns jusqu'à ces 2 verres ! Okapi et moi trinquons à la réussite de cette magnifique journée, rendue encore plus belle par cet équipage exceptionnel.
photo p1460610

Une fois n'est pas coutume, je ne signerai pas ce FR à l'eau ;)
photo p1460615

Le plateau repas nous est servit. La CC nous informe que le plat fut préparé spécialement pour ce vol par une entreprise italienne, et les desserts furent tous fait à la main et différents pour l'ensemble des pax en Y.
photo p1460617photo p1460620

Découvrons maintenant le plat chaud.
photo p1460622

Si la présentation ne paye pas de mine, le contenu s'avère fort bon, avec une viande tendre et goûtue. C'est tout aussi bon qu'à l'aller !
photo p1460624

Après cet excellent repas, la CC vient me demande si je désire une boisson chaude. J'opte pour du thé, pour lequel j'aurai le droit au protocole de la J.
photo p1460637

Pendant ce temps, nous survolons maintenant l'Île d'Elbe.
photo p1460629

La CC revient vers nous pour discuter d'un peu de tout, de nos passions respectives et de nos activités professionnelles. Nous évoquons le plaisir d'écrire et de raconter autour d'un vol, ce qui amène la CC à nous lire une anecdote en Afrique qu'elle a rédigée, nous livrant ainsi une partie de son histoire. Un grand moment de passion et d’émerveillement qui est commun à tous ceux qui font du ciel leur métier et leur passion.

A la suite, en regardant rêveusement ce spectacle chaque jour renouvelé du couché du soleil sur une mer de nuages, je pensais aux critiques envers les PNC qu'on pouvait lire sur certains FR. Ces critiques sont bien d'actualité et se retrouvent dans de nombreux métier (dans mon domaine par exemple, en tant que musicien, je le vois beaucoup, malheureusement).
Je me permet de dire qu'il faut (pour certains) arrêter de critiquer les gens sur sa première impression, sur son apparence. Tout le monde a son propre caractère, ouvert, plus froid, distant… Tout le monde réagit différemment face aux vols qui s'enchaînent en heures décalées (fatigue, moins souriant…). Pourtant, derrière chaque être humain, il y a une histoire. Et découvrir cette histoire bouleverse totalement l'impression que l'on a d'une personne.
Certains ici vantent le service exceptionnel de certaines compagnies asiatiques, de la beauté et le sens du service aigüe de ses PNC. Pourtant, les conditions de vie de ces PNC sont loin d'être joyeux, la sélection au physique existe (ce qui est pour moi une des pires discriminations), et un service toujours parfait, presque robotique, a beaucoup moins d'âme qu'un service moins parfait en apparence, mais effectué par des PNC qui agissent de leur propre gré et qui sourient (ou non) sans qu'un protocole absurde le leur oblige. Je préfère un pianiste froid, qui ne bouge pas, mais qui fait chanter son instrument qu'un pianiste démonstratif qui en met plein la vue à coup de gestes inutiles mais photogéniques. Lors d'un concert, je préfère le plaisir de l'ouie et du talent à faire vivre un texte musical que de la vue. Lors d'un vol, je préfère le plaisir des échanges simples et du service effectué par des passionnés que les protocoles millimétrés qui ne laissent pas passer l'âme de celui qui les effectue en leur interdisant tout ce qui pourrait être négatif.

Ceci n'est évidemment que mon humble avis, une simple réflexion parmi d'autres, alors que mon esprit était perdu au milieu d'une mer de nuage et bercé par le récit d'une CC passionnée, troublé d'avoir eu une première mauvaise impression et heureux de ne l'avoir pas écoutée pour découvrir au final une personne absolument fantastique.
photo p1460644

Petit air to air non identifié passant au-dessous de nous.
photo p1460660photo p1460662

Puis un autre au-dessus cette fois.
photo p1460664photo p1460667

Rê va bientôt rejoindre le ventre de Nout…
photo p1460680photo p1460694

…puis disparaître dans un flamboiement de couleurs…
photo p1460681

…pour ne plus qu'éclairer le sommet des nuages.
photo p1460709photo p1460716

"Entre deux".
photo p1460717

En finale piste 26 gauche.
photo p1460726photo p1460732

Traversée de la 08L/26R
photo p1460734

En chemin, nous croiserons ce mérou émirati.
photo p1460739

777-300 Japan Airlines un peu coupé (la photo bien cadrée étant trop floue).
photo p1460742

777-200 Delta.
photo p1460744

Et nous voici de retour au T2E (duquel nous devrons rejoindre le 2F par paxbus, vol Schengen oblige).
photo p1460752

Ce retard ne nous fera pas oublier ce merveilleux vol passé avec une CC d'exception et un équipage absolument charmant. Un grand merci surtout à Okapi pour cette invitation réussie !
photo p1460753

Merci pour votre lecture :)
A très vite !
Afficher la suite

Verdict

Air France

9.5/10
Cabine8.0
Equipage10.0
Divertissements10.0
Restauration10.0

Catania - CTA

7.9/10
Fluidité10.0
Accès7.5
Services7.0
Propreté7.0

Paris - CDG

9.3/10
Fluidité10.0
Accès8.0
Services9.0
Propreté10.0

Conclusion

Un vol fabuleux à tout points de vue.
La seule ombre au tableau serait l'arrivée au 2E pour un débarquement au 2F, mais cela ne me dérange pas spécialement.

Informations sur la ligne Catania (CTA) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 4 avis concernant 3 compagnies sur la ligne Catania (CTA) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 2 heures et 42 minutes.

  Plus d'informations

8 Commentaires

  • Comment 443437 by
    Esteban TEAM GOLD 10128 Commentaires

    Merci pour cette suite à quatre mains (ou presque !)

    Sympathique les attentions en porte alors qu'à Paris c'était nada ...

    Et surtout le surclassement par l'équipage. Top.

    La prestation à bord est vraiment bien, et quel bonheur de tomber sur des équipages de passionnés !

    A bientôt !

    • Comment 443979 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1495 Commentaires

      Merci Stephan :)
      Pour les siciliens, la nouveauté est grande alors que pour Air France, cela n'est qu'une ligne saisonnière et donc pas forcément reconductible. Notons tout de même l'effort particulier sur le catering.
      Quand au surclassement, un grand merci à la CC pour ce geste ! Elle a fait de ce vol un moment exceptionnel.

  • Comment 443442 by
    Kilmarnock SILVER 4377 Commentaires

    Merci pour ce retour Cyrille! (accompagné de notre ami Okapi ^^)
    Belle attention italienne avec ce "paquet" en porte d'embarquement... les produits semblent de qualité en plus.
    Ah! Un surclassement! Toujours agréable ces surprises, dommage pour le manque de catering J mais c'est compréhensible. Puis le bon catering éco fait oublier tous ça, avec bien évidemment ce partage que vous avez eu avec l’excellente CC.
    Intéressant ton passage sur la perception des personnes, cela arrive à tout le monde d'avoir un premier avis sur quelqu'un, qui change complétement au fur et à mesure qu'on passe du temps avec, que ce soit en positif ou négatif ;)
    A+

    • Comment 443981 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1495 Commentaires

      Merci Benjamin :)
      Les gâteaux siciliens étaient succulents ;)
      Pour le surclassement en J à la porte, il est très rare de bénéficier du catering en J, à moins d'un no show, vu qu'on ne charge que le catering nécessaire aux gens qui ont payé pour être en J, surclassement lors de l'OLCI compris. Et vu la qualité du catering éco, c'est loin d'être dramatique ;)

  • Comment 443543 by
    SKYTEAMCHC TEAM GOLD 7768 Commentaires

    Merci por ce récit du vol retour de cetet très breve escapade Sicilienne !
    Jolie attention cette boite de patisserie locale ainsi que le surcalssement meme si le plateau est celui de l'eco. Cela permet de fêter ce vol au chmapagne avec Okapi ! . La richesse d'un voyage passe autant par les personnes que l'on rnecontre que par ce que l'on découvre et les PNC font parti de ce voyage. J'apprécie également la diversité des profils et personnalités plus que la standardisation mais j'attends également une certain chaleur humaine et une envie de la part des PNC qui ont en charge le bien être des passagers (et leur sécurité). Il semble que ta CC remplisse ces critères parfaitement.

    • Comment 443984 by
      F-OITN GOLD AUTEUR 1495 Commentaires

      Merci Christophe :)
      Les siciliens ont le sens de la nouveauté, même si elle est saisonnière, contrairement à AF ;)
      Il va sans dire qu'on attends tout de même un minimum de chaleur humaine de la part des PNC et que l'on peut tomber sur des gens peu sympathiques et respectueux des valeurs de leur métier, ce qui arrive désormais assez rarement chez AF je trouve. Mais j'apprécie la liberté d'action qu'on peut donner aux PNC, contrairement à certaines régions du globe où le service (de qualité) est (trop) millimétré.

  • Comment 443893 by
    mogoy GOLD 9734 Commentaires

    Merci Cyrille pour cette suite.
    Après l'effet Okapi, l'effet champagne surclassé. Magnifiques photos qui se marient très bien avec ce vol d'esthète.

Connectez-vous pour poster un commentaire.