Avis du vol Air India New Delhi Paris en classe Affaires

Compagnie Air India
Vol AI143
Classe Affaires
Siege 3A
Avion Boeing 787-8
Temps de vol 08:20
Décollage 02 Avr 18, 13:10
Arrivée à 02 Avr 18, 18:00
AI   #61 sur 119 Compagnies Un minimum de 20 flight-report est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 61 avis
Flight-Report
Publié le 15 mai 2018
Bonjour à tous,

La plus vieille compagnie Indienne, Air India, est présente en France depuis plus d’une décennie. La compagnie a investi massivement dans le renouvellement de sa flotte avec notamment des Airbus A320neo pour le réseau régional et des Boeing 787 Dreamliner pour le réseau long-courrier. Par ailleurs elle vient de recevoir ces dernières semaines 3 nouveaux Boeing 777-300ER qui viennent compléter sa flotte existante de 15 Triple 7.

Flight-Report s’est rendu en Inde pour tester le produit Air India en classe Affaires : nous détaillerons à la fois les vols de et vers Paris en Dreamliner, le nouveau Boeing 777-300ER sur un vol domestique et en bonus le produit régional à bord d’un Airbus A321.

Par ailleurs, retrouvez sur notre blog l’interview de Jean-Charles Hermet, Directeur des ventes Passagers en France.

  1. Paris (CDG) – Delhi (DEL) | B787-8 | Executive
  2. Delhi (DEL) – Mumbai (BOM) | B777-300ER | Executive
  3. Mumbai (BOM) – Delhi (DEL) | A321 | Executive
  4. Delhi (DEL) – Paris (CDG) | B787-8 | Executive

Salon Air India International


Tout comme du côté domestique, le salon d’Air India pour les vols internationaux est situé en mezzanine.

photo 0001

Celui-ci est plus spacieux mais la décoration est sensiblement identique.

photo 0002photo 0002a

A noter tout de même des gros fauteuils, confortables mais usés.

photo 0002b

3 postes informatiques

photo 0003

La presse

photo 0005

Au niveau restauration, le buffet est un peu plus fourni même si les éléments sont plus ou moins les mêmes que du côté domestique.

photo 0008

Sandwichs, pains, croissants et muffins

photo 0009

Quelques crudités et une salade de pâtes.

photo 0009a

De nombreux plats chauds



L’offre est importante mais pas très internationale.

Heureusement, il est possible de se faire servir un verre depuis le bar : l’offre est standard, pas de champagne mais un mousseux indien connu de la maison « Sula ».

photo 0019a

Ma (très) légère sélection accompagnée d’un Gin & Tonic, malheureusement préparé sans citron.

photo 0019b

Ce salon est globalement triste et peu avenant ; il ne dispose pas de vue sur l’extérieur et l’offre reste peu adaptée à une clientèle occidentale.

embarquement


Direction la porte pour notre vol

photo 0020

Une file est bien respectée pour les passagers Business

photo 0021

Et une petite rareté, une passerelle connectée à la porte 1 d’un Dreamliner. En effet, de nombreuses compagnies préfèrent n’utiliser que la porte 2 car des capteurs sont jugés trop proches de la porte 1 et risqueraient d’être endommagés pendant la manipulation de la passerelle.

photo 0022

A bord, il s’agit de la même cabine que nous avons déjà longuement détaillée lors du vol aller.

photo 0023photo 0024

Il s’agit du siège Aura Lite de Zodiac Aerospace.

photo 0025

L’armement cabine prévoit un oreiller et un coussin

photo 0026

Une bouteille d’eau

photo 0026a

Et une couverture rangée sous l’ottoman. Au-dessus, le contenu de la pochette.

photo 0026b

Air India a pris l’option des buses d’aération individuelles sur ses Boeing 787 Dreamliner.

photo 0026c

Un verre d’accueil est proposé, jus de pomme uniquement. (Air France propose du champagne sur ses vols au départ de l’Inde, dès la fermeture des portes).

photo 0027

Repoussage.

photo 0029photo 0030

L’extrémité très distinctive du Dreamliner qui symbolise la technologie de « smoother ride » permettant de moins ressentir les turbulences en vol.

photo 0031

Airbus A320 Air India CEO avec sharklets.

photo 0032

Du côté domestique, toute la famille Airbus monocouloir d’Air India : A319, A320 et A321.

photo 0033

Nous laissons décoller devant nous un autre 787 de la compagnie indienne

photo 0034

Et c’est notre tour.

photo 0035photo 0036

La cabine économique

photo 0038

Leur plateau repas avant l’ajout du plat chaud.

photo 0039

Retour en Business avec cette cabine intimiste qui ne comprend que 18 sièges.

photo 0039a

déjeuner


Le service commence par un apéritif : la présentation sur un chariot est très sympathique à la manière des grands hôtels et compense l’absence de menu.
Cela permet aussi d’observer l’utilisation de demi-bouteilles pour les vins et le champagne ! Compréhensible sur du moyen-courrier afin d’éviter les gâchis, plus difficile à justifier sur du long-courrier où le volume de consommation devrait être plus important.

photo 0041

3 choix de salés, tous présentés sous sachets

photo 0041aphoto 0042

Champagne Lanson

photo 0043

Comme lors du vol aller, une prise de commande est faite pour le choix de plat chaud. J’opterai pour l’alternative « non-veg » occidentale.

photo 0044

Véritables couverts épais, ce qui laisserait penser à un problème temporaire au départ de CDG.

photo 0044a

L’entrée est une simple salade de tomates, mozzarella et basilic.

photo 0045

Frais mais pas suffisamment recherché pour une entrée de classe affaires.

Yaourt nature et beurre

photo 0045a

Plusieurs choix de pains : je porte mon dévolu sur celui à l’ail.

photo 0045b

Le plat se compose de crevettes accompagnées de pommes de terre, de brocolis et de poivrons.

photo 0046

Très bon mais avec une quantité peu généreuse et une présentation en cassolette de réchauffage peu avenante.

photo 0050

Après débarrassage du plateau, c’est l’heure du chariot à fromages et desserts.

photo 0051

Sympathiquement présenté avec des noix.

photo 0052

Les desserts sont moins réussis qu’au départ de Paris : deux sortes de bavarois.

photo 0053

Une boite de chocolat est aussi offerte.

photo 0054

système de divertissements


Découvrons maintenant l’offre de divertissements d’Air India que nous n’avions pas détaillée à l’aller.
Premier constat, le casque est d’une piètre qualité et n’a rien à faire en classe Affaires : c’est un casque tout juste bon pour une classe économique. La télécommande trahit le fait qu’il s’agit d’une génération précédente de l’équipementier Thales.

photo 0055

L’interface d’accueil est vraiment basique avec les différentes sous-catégories habituelles.

photo 0056

On retrouve les nouveautés américaines comme chez à peu près toutes les compagnies (disponibles en français)

photo 0057

Par contre qu’un seul film français, c’est bien maigre !

photo 0058

L’offre est aussi très limitée pour la musique car elle est uniquement indienne.

photo 0059

Des jeux

photo 0060

Une section dédiée pour les plus jeunes

photo 0061

Quelques informations sur la compagnie et son histoire

photo 0062

Et le programme le plus important, le système de géolocalisation, celui-ci est assez complet avec différentes vues possibles et une fonction cycle dite « autoplay »

photo 0063photo 0064

L’IFE vous sera probablement suffisant pour un ou deux vols, mais si vous voyagez régulièrement avec Air India, vous risque de trouver la sélection plutôt maigre.

photo 0066

Collation


Environ une heure et demie avant l’arrivée, l’équipage s’active pour proposer la collation, j’opte pour les sandwiches ouverts.

photo 0067

Ce n’est pas de la grande gastronomie

photo 0068

Mini pilon de poulet chaud

photo 0069

Un « plum cake » et une salade de fruits frais composés essentiellement de pastèque.

photo 0070photo 0071

Le chariot passe pour une offre de boissons chaudes, pas d’Espresso mais un choix de thés de la maison anglaise Typhoo : Earl Grey, Masala Chai, Green Tea ou Black Tea.

Approche et arrivée



Nous commençons notre descente vers Charles de Gaulle avec les dernières lueurs du jour

photo 0072photo 0074

Arrivée imminente

photo 0075

On se posera au nord, ce qui s’ensuivra par un roulage au parallèle avant de regagner notre porte au Terminal 2C sous une météo ce soir-là bien maussade.

photo 0076photo 0077

Vidéo




PRATIQUE
Air India propose un vol quotidien au départ de Paris CDG vers Delhi, vol aller de nuit et vol retour de jour.
La compagnie propose une quarantaine de destinations via son hub de Delhi, vers l’Inde bien sûr, mais aussi Katmandou au Népal, Colombo au Sri Lanka, Melbourne et Sydney en Australie ou Bangkok en Thaïlande.

Les Boeing 787-8 d’Air India sont configurés pour recevoir 18 passagers en Business et 238 en Economique.

Un service de limousine est offert à Paris pour les passagers Business des classes tarifaires les plus élevés : C & D.

La franchise bagage est de 2x 32kg en Business et de 2x 23kg en Economique

Voyage réalisé par Flavien pour Flight-Report avec la participation d’Air India.
Afficher la suite

Conclusion

Si la cabine est très compétitive sur cette axe car Air India est la seule à proposer un siège full flat en non-stop, certains aspects du produits sont un peu trop connotés pour la clientèle indienne (offre au salon, musique à bord).

Le catering manque clairement de raffinement surtout au niveau de la seconde prestation, c’est le point faible de la compagnie, cependant le service de l’apéritif et du fromages/desserts effectué à l’ancienne offre un certain charme désuet.

Le système de divertissements est passable, le casque doit être changé pour un modèle à réduction de bruit, l’offre proposé est juste suffisante mais permettra tout de même de s’occuper pendant plusieurs heures.

Au final la compagnie indienne propose un produit hard d’un bon niveau, des équipages attentionnés et expérimentés mais pêche sur la restauration et les salons et dans une moindre mesure l’IFE.

LES PLUS :

- Terminal récent, correspondances faciles à Delhi
- Siège transformable en lit entièrement plat
- Derniers blockbusters américains disponibles en langue française
- Service au chariot, pas de trolley en cabine
- Bons équipages

LES MOINS :

- Salon Air India International à Delhi
- Offre de restauration
- Absence de menu et de carte des vins
- Qualité du casque
- Offre de divertissements limitée pour les films français et la musique

Sur le même sujet

4 Commentaires

Connectez-vous pour poster un commentaire.