Avis du vol Air France Osaka Paris en classe Economique

Compagnie Air France
Vol AF291
Classe Economique
Siege 43A
Temps de vol 12:35
Décollage 30 Mai 18, 10:30
Arrivée à 30 Mai 18, 16:05
AF   #24 sur 78 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 5539 avis
marathon
Par 2901
Publié le 2 juin 2018
Ceci est le vol de retour d’un voyage hors du commun, le pèlerinage des 88 temples de Shikoku, que je présente dans les bonus de ce FR et de celui du vol aller :

CDG – KIX : AF292 (B777-200ER) Eco surclassé en Affaires – c’est
KIX – CDG : AF291 (B777-200ER) Eco – vous êtes ici

(La longueur de ce FR, elle aussi, est hors du commun. Vous êtes prévenu !)

Je n’ai utilisé qu’un seul des cinq jours de marge destinés à parer à tout incident (météorologique, en l’occurrence), et après avoir passé deux jours avec nos amies japonaises d’Osaka, il était temps de songer à rentrer à Paris. Mon billet prime était modifiable moyennant de très modestes frais de 45 EUR, mais sur son site, AF ne semblait pas être au courant.
photo clipboard01a
Il m’a suffi d’appeler la hotline AF, qui m’a basculé chez FB, où une opératrice n’a eu aucune objection de principe. Vol complet le 31 mai, mais il y avait de la place dans celui du 30 mai. Moyennant les vérifications d’usage, le changement a été fait avec efficacité et courtoisie, et dans la foulée, puisqu’il était STD – 15h, je me suis enregistré en ligne. Dépenser « à partir de » 319 EUR ou 53 200 miles pour voyager en Y+ ? Non, merci.
photo clipboard02a
Évidemment, quand on change de vol la veille, statut ou pas statut, les doublets sont déjà pris, mais j’avais de la chance : il restait quatre places au hublot, dont deux pas sur l’aile. Certes à contre-jour pendant une grande partie du vol, mais au-dessus de la Sibérie où il n’y a pas grand-chose de particulier à photographier.
photo clipboard03a
Les sièges 43A et 42A laissaient aussi ouverte la possibilité d’un siège milieu vide, donc va pour le 43A. Etre à l’avant de l’avion n’a pas beaucoup de valeur à mes yeux, contrairement à l’aller, car mon passeport européen devrait me permettre de sortir raisonnablement vite à CDG et je n’ai pas d’impératif à l’arrivée : je fais l’impasse sur les « sièges plus » (en jaune) auquel j’ai accès gratuitement pour cause de statut FB- Platinum, mais qui sont sur l’aile.
photo clipboard05a
C’est un jour de semaine : l’amie chez laquelle j’ai passé la nuit ne peut me conduire à l’aéroport, et c’est banalement en train que je vais à KIX, pour la modique somme de 1190 yen, moins cher que le RER francilien pour une distance double et un confort supérieur. Arrivée ponctuelle à KIX à STD-3h, car j’ai bien l’intention de profiter du salon, la pérennité de mon statut FB Elite+ étant plus que douteuse. Attente nulle pour accéder aux guichets d’enregistrement Skypriority, ce qui à cette heure-là n’a rien d’étonnant.
photo img_0031a
Le privilège FB-Elite que je vais apprécier, c’est un bagage en soute supplémentaire, très particulier : mon bâton de pèlerin que j’aurais regretté de devoir abandonner.
photo img_0025-26a
Contrairement à ce que j’imaginais, ce bagage en soute d’un gabarit assez particulier n’est pas unique en son genre sur ce vol : un autre pèlerin qui continue vers MRS m’a précédé, et les employées fixent l’étiquette bagage de la même manière.
photo img_0028a
Transporter un bâton de marche pendant 1 200 km ne m’a pas été particulièrement difficile, d’autant plus qu’en fait, il pesait nettement moins d’un kilo.
photo img_0075b
Mais pour AF, c’est problématique, et non sans m’avoir assuré qu’il en serait pris grand soin, l’employé me fait signer la décharge de responsabilité au dos de l’étiquette bagage.
photo img_0029a
Remarquez, AF pourrait objecter que mon bâton n’est pas sorti intact de ma manutention. Voyez la différence de longueur entre le mien à gauche et un bâton neuf dans la boutique où je l’avais acheté six semaines plus tôt : tant les semelles de mes chaussures que mon bâton ont souffert des deux millions de pas que l’application de mon téléphone a comptabilisés !
photo img_9666a
Bref, treize minutes après être descendu du train, je suis délesté de mes bagages trop lourd ou trop long pour aller en cabine, et face à un dilemme : quel est le PIF le plus rapide ? Celui qui est « Not busy » ou celui qui est « Less busy » ? Je choisis le premier, et même si l’autre était peut-être en fait « less busy than not busy », c’est le jour et la nuit par rapport à mon vol AF291 précédent, pour lequel nous étions arrivés à KIX une heure plus tard (il y avait eu une queue interminable, faisant de multiples tours et détours).
photo img_0032a
Cette fois-ci, en neuf minutes chrono, je suis airside.
photo img_0033a
Le salon utilisé par Skyteam (« Airside Lounge » : un nom pas très créatif, mais exact) se trouve juste avant le transport hectométrique vers la porte des vols internationaux de l’aile sud. C’est un inconvénient mineur, car ce trajet est court et sans surprise : rien à voir avec un salon situé landside.
photo img_0034a
J’avais un très vieux souvenir d’un salon aveugle et bondé : celui-ci n’est pas immense, mais tout en longueur le long de baies vitrées donnant sur l’une des pistes
photo img_0036aphoto img_0039a
Le salon se termine de ce côté-ci par un miroir qui agrandit l’espace visuel.
photo img_0060a
A l’autre extrémité, il y a les sanitaires, d’autant plus propres que le salon est alors quasiment vide : il n’y a qu’un couple arrivé avant moi.
photo img_0066a
Si à la fin de votre séjour au Japon, vous n’avez pas compris comment utiliser les WC japonais à douchette intégrée, c’est trop tard : les commandes sont en japonais uniquement, et les pictogrammes sont particulièrement peu évocateurs.
photo img_0065a
Il y a des douches, et vu que j’étais parmi les premiers PAX, l’attente était probablement nulle, mais je n’en ai pas éprouvé le besoin. En revanche, j’ai obtenu un kit pour se brosser les dents, disponible sur demande.
photo img_0092a
Il y a un échantillonnage linguistiquement éclectique de journaux et de magazine, mais je n’ai pas vu The Economist (ZE, pour les initiés). Je n’ai pas photographié la presse en idéogrammes, mais il y avait largement de quoi.
photo img_0061aphoto img_0062a
Pour ce qui est du catering, c’est mieux qu’un salon de compagnie aérienne japonaise, mais ce n’est quand même pas Byzance.
photo img_0040a
Fail pour ces brochettes de poulet, non pas pour le goût
photo img_0041a
Mais parce que l’extrémité de la brochette est enduite de sauce : on s’en met plein les doigts.
photo img_0055a
Inutile de soulever pour vous le couvercle de la soupe à l’oignon
photo img_0042a
Des sachets de risotto japonais au saumon. C’est uniquement en japonais qu’il est écrit de ne pas en emporter du salon : les Japonais seraient-ils chapardeurs, ou les Français indifférents à cette spécialité locale ?
photo img_0043a
De très petits onigiri
photo img_0044a
Ces bols à couvercles presque coniques contiennent des micro-portions de soupe (il faut rajouter l’eau chaude)
photo img_0046aphoto img_0048a
Quand on s’approche de ce qui serait pour un Français la fin du repas, c’est service minimum.
photo img_0049a
Une employée qui effectue le réassort me demandera courtoisement si je ne voulais pas de la sauce sur ma salade ? Bien vu, je n’avais en effet pas fait attention au fait que les salades n’étaient pas assaisonnées.
photo img_0051a
Côté boissons, outre l’offre standard de café et de thé, il y a du lait et du jus de fruit
photo img_0087a
Ainsi que ces alcools que je laisse les experts commenter.
photo img_0088aphoto img_0089a
Voici mon choix.
(J’avais dissuadé mon amie de se lever tôt pour me préparer le moindre petit déjeuner. Cela suffisait bien qu’elle ait tenu à m’emmener en voiture à la gare pour m’épargner le trajet à pied, ce qui ne manquait pas de sel par rapport aux 1200 km que je venais de parcourir avec le même sac à dos.)
photo img_0053a
Après m’être restauré, après avoir constaté que le wifi du salon offre un débit correct sans devoir passer par une laborieuse procédure de connexion, et toujours protégé par Kōbō Daishi car mon chapeau de pèlerin rappelle qu’il m’accompagne encore (同行二人 : nous sommes deux à cheminer)…
photo img_0070a
… il est temps de passer à l’étape spotting à travers ces baies vitrées. Ce n’est pas la météo qui m’a fait regretter de sacrifier deux jours de tourisme dans le Kansai pour retrouver Mme plus rapidement, car elle était catastrophique (la météo, pas Mme ! ;-)
Dans ces conditions, il est presque impossible d’avoir des clichés présentables des appareils décollant de la piste à l’arrière-plan.

A330-300 Garuda (PK-GPU)
photo img_0052a
777-200ER ANA en livrée Star Wars (JA749A)
photo img_0059a
Décollage de la piste détrempée, sur fond de pont reliant KIX à la terre ferme
photo img_0063a
777-200ER ANA en livrée standard (JA707A)
photo img_0067a
737-700 ANA (JA05AN)
photo img_0068a
A320 Vanilla Air
photo img_0073a
A321 Air Seoul
photo img_0077a
737-800 Jin Air (HL7562)
photo img_0079a
737-800 Jeju Air (HL8064)
photo img_0082a
737-400 Japan Transocean Air, une filiale de la JAL (JA8999)
photo img_0083a
« Les ailes d’Okinawa » うちなの翼
photo img_0084a
Décollage dans des gerbes d’eau d’un A320 Peach Airlines
photo img_0085a
767-300 Asiana Airlines (HL7248)
photo img_0091a
Go to gate, mais le trajet jusqu’à la porte 38 va être beaucoup plus rapide que je ne le pensais. On domine les portes d’embarquement domestique en sortant du salon.
photo img_0093a
Après un très court trajet en navette automatique, on arrive aux portes de la zone internationale sud qui sont assez spotter-friendly.
photo img_0097a
Petit tour d’horizon des appareils au contact: China Airlines, Philippine Airlines, Air France et KLM, de gauche à droite.
photo img_0095a
A330 Garuda
photo img_0098a
La moquette dans cette partie du terminal ne doit pas changer les habitudes des usagers de cette compagnie aérienne
photo img_0101a
Elle est quand même nettement plus épaisse à SIN (787 Singapore Airlines)
photo img_0100a
787-9 KLM (PH-BHM)
photo img_0102a
Arrivée d’un 737-900 Korean Air (HL7708)
photo img_0104a
777-200ER Jin Air (HL7734)
photo img_0106a
787-9 Vietnam Airlines (VN-A869)
photo img_0108a
737-800 T’way (HL8070)
photo img_0109a
Et enfin le 777-200ER Air France qui va me ramener au bercail (F-GSPQ, pour les intimes)
photo img_0110a
Entre temps, je suis passé devant cette aire de jeu pour enfants, déserte
photo img_0107a
L’embarquement est par zone : la classe affaire, puis l’Economy Premium avec les PAX à statut, puis les autres PAX de la classe économique en trois zones successives.
photo img_0103a
Passerelle à large baie vitrée sur un tarmac toujours aussi arrosé.
photo img_0112a
L’instant porte
photo img_0113a
Voici ce que je n’ai pas voulu payer 319 EUR (voire plus)
photo img_0114a
Première cabine Y
photo img_0115a
La deuxième cabine Y vue du fond de l’appareil, encore vide
photo img_0123a
Une prise de courant multistandard fait désormais partie de l’aménagement d’une bonne classe éco, et c’est le cas de cette cabine.
photo img_0124a
Le résultat du test moi est satisfaisant
photo img_0125a
En revanche, c’est de la haute densité : dossiers souffrant d’anorexie et diagramme 3-4-3 propice aux guerres de l’accoudoir.
photo img_0126a
Ma fiche de sécurité à gauche a un peu souffert
photo img_0127a
Le casque est évidemment bas de gamme. Déjà que je n’ai pas emporté mon mètre ruban pour raison de poids, je n’allais pas emporter un casque à suppression de bruit que je ne possède d’ailleurs pas.
photo img_0128a
A défaut de mètre ruban, j’ai constaté que la distance assise – aumônière remplie était très exactement la hauteur du magazine de vol AF.
photo img_0130a
Repoussage à l’heure
photo img_0131a
Je me répète à ce sujet, mais je n’aime pas la présentation de sécurité actuelle d’AF que je trouve trop maniérée. Et non, ce n’est pas pour être chic que les vols sont non-fumeur depuis environ vingt ans, mais pour la santé des PAX.
photo img_0132a
L’extrémité sud du terminal est manifestement dédiée aux LCC : A320 Jetstar
photo img_0133a
737-800 Eastar Jet (HL8035)
photo img_0134a
737-800 T’way (HL8036). Tiens, c’est le numéro suivant du précédent !
photo img_0135a
A320 Tiger Air Taiwan
photo img_0136a
737-800 T’way en livrée spéciale (HL8294)
photo img_0137a
Il y a du monde au départ, avec devant nous un 787-9 Vietnam Airlines (VN-A866)
photo img_0138a
Un 737-800 Jeju Air (HL8234)
photo img_0139a
Le 787-9 KLM
photo img_0140a
Un 737-800 ANA (JA82AN)
photo img_0141a
Un A320 Peach Airlines
photo img_0142a
Des avions cargo ANA et Fedex stationnés au niveau du seuil de piste
photo img_0144a
Derrière, il y a tout autant de monde : 747 cargo China Airlines
photo img_0145a
767 ANA
photo img_0147a
737 T’way
photo img_0148a
Il y avait encore derrière un 777 Jin Air et un A330 Garuda, mais notre avion roulait déjà trop vite et la lumière était trop faible pour avoir des photos acceptables. Un A350 Finnair saisi juste après le décollage.
photo img_0155a
737 à winglets scimitar United.
photo img_0156a
L’extrémité du terminal, avec un appareil Eva Air au premier plan
photo img_0158a
Intéressant échangeur « aplati »
photo img_0159a
Là-dessus, on pénètre dans les nuages dont la couverture va être très continue. Il ne faut jamais compter sur la géovision pour anticiper avec certitude la route aérienne.
photo img_0160a
Comme tous les programmes de géovision de ma connaissance, celui-ci affiche faute de mieux la route orthodromique à partir de la position de l’avion, laquelle n’a rien à voir avec la route aérienne que va emprunter l’avion.
photo img_0161a
Les avions CDG –KIX passent au-dessus de Beijing et se faufilent ensuite entre les zones militaires de Dalian et de Yantai jusqu’à la Corée du Sud. Cette route aérienne est peut-être trop étroite pour un trafic bidirectionnel : dans le sens inverse, les avions remontent le Japon avant d’entrer en Russie et de passer au ras de la Chine vers Khabarovsk, évitant complètement la Corée et la Chine. A moins qu’il n’y ait des considérations de vents dominants.
photo img_0171a
Dès que c’est possible, je commence ce FR, et mon PC travaille sur sa batterie : le témoin de la prise est éteint. Il va falloir tenter de tenir jusqu’à la descente vers CDG ?
photo img_0165a
Non, assez rapidement, le témoin de charge annonce la présence de tension secteur.
photo img_0169a
Le menu est distribué sous forme papier. Cette fois-ci, pas de préselection platinesque comme à l’aller (ce n’est nullement un droit), mais je vais avoir mon choix.
photo img_0167aphoto img_0168a
Distribution d’une boisson (jus de pomme pour moi) et un sachet de dix grammes de biscuits salés.
photo img_0170a
L’avion va traverser une très longue zone de turbulences ; les PNC vont rappeler à l’ordre à trois reprises une PAX présumée japonaise qui a décidément eu du mal à comprendre que ce n’était vraiment pas le moment de se lever ; le service a même été interrompu à un moment.
photo img_0176a
Le déjeuner est servi ainsi. Ce sont les employés de l’entreprise de catering japonaise ou les PNC d’AF qui ont besoin d’apprendre qu’on ne met jamais le pain à l’envers ?
photo img_0178a
Le voici déballé. Ce n’est pas de la haute gastronomie (qui en attend en éco ?), mais je l’ai apprécié
photo img_0187a
Le contenant du plat chaud et son couvercle métallique s’y prêtent parfaitement : c’est un jeu d’enfant que de faire entrer tout dedans, y compris la capsule d’eau comprimée et les deux autres couverts cassés en trois.
photo img_0190a
Le tout est glissé dans l’aumônière en attendant le débarrassage
photo img_0192a
Cela me laisse quand même plus de place qu’à mes voisines japonaises qui n'aiment manifestement pas le camembert. (Le pari du siège milieu neutralisé a été perdu, mais j'ai été rassuré de voir arriver une voisine japonaise et non française.)
photo img_0191a
Le café, pour lequel j’avais conservé le sachet de sucre et la cuillère, arrive plus tard.
photo img_0195a
- Tout va bien, Monsieur ?
- Beaucoup mieux qu’à l’aller, puisque le vol n’a pas été annulé !


Il n’était pas clair si c’était une discrète salutation platinesque de la part de la PNC qui s’est adressée ainsi à moi, mais ma pique souriante a été bien comprise (j’ai oublié la réponse élégante – j’écris ceci au premier degré).

Pour ce qui est du paysage, il a été complètement masqué par les nuages jusqu’ici (et ensuite, pendant le très long survol de la Sibérie).
photo img_0179a
Le ciel se dégage un peu ici. A gauche de la trajectoire, Birobidzhan (Биробиджа́н) est le centre administratif de l’oblast autonome juif, une curiosité créée au début des années 30 qui a permis à l’URSS de beaux discours sur son respect des minorités, tout en persécutant là aussi les Juifs qui n’avaient généralement pas choisi de venir dans ce lieu au climat aussi dissuasif que son isolement.
photo img_0182a
Contrairement aux apparences, ceci n’est pas une base aérienne, mais un long stockage de tuyaux de fort diamètre pour des pipelines à proximité immédiate de Khabarovsk au sud-ouest. Ce sont les PAX aux hublots à droite qui pouvaient voir à ce moment-là la ville, son aéroport et sa base aérienne.
photo img_0180a
Une rivière dans les sinuosités sont soulignées par les berges claires (du sable ?)
photo img_0193a
Plus tard, des sommets saupoudrés de neige
photo img_0201a
Je profite de ce que mes voisines vont aux toilettes pour faire de même. Rien de spécial à signaler à leur sujet :
photo img_0202a
En revanche, j’ai été intrigué par ce siège pliant (spécifié comme devant rester dans l’avion) entreposé ici. Merci à Biaman94 qui m'a rappelé qu'il est utilisé par les PNC, notamment pour manger leur repas au fond du galley.
photo img_0203a
Boissons en libre-service
photo img_0204a
Une PNC a fait baisser les cache-hublots après le repas : AF prendrait le mauvais exemple de KE que je boycotte pour cause d’exigence non-négociable de faire le noir dans la cabine pendant les vols LC de jour ? Je baisse à moitié le cache-hublot et aucune PNC ne reviendra à ce sujet. Pourquoi cette cabine dans l’obscurité alors qu’AF fournit un masque pour les yeux (mais pas KE) ?
photo img_0205a
C’est au bout de cinq heures de vol que la même PNC est repassée, alors que je continuais la préparation de ce FR.

- Monsieur Marathon, tout va bien, vous avez besoin de quelque chose ? N’hésitez pas !

De même que la proposition plutôt appuyée de mignonnettes d’alcool à la fin du repas (pas de chance, je ne bois jamais d’alcool), cette sollicitude avait tout d’une tentative d’attention platinesque, rendue difficile par la présence des deux PAX japonaises entre le couloir et moi. Mais en fait, je n’avais besoin de rien (sinon qu’on ne m’oblige pas à obturer totalement mon hublot, et ce ne fut pas le cas).

Soit dit en passant, j’ai été frappé par le fait que les PNC affectées à ma zone dans l’avion souriaient exclusivement lorsqu’elles s’adressaient à des PAX. Dès que le regard repartait sur le chariot (par exemple), le sourire disparaissait. Le contraste était saisissant avec les PNC de Finnair qui elles souriaient en permanence sur les quatre vols de mon A/R vers KIX six mois plus tôt.

Un intermède avec l’IFE :

Le menu des jeux a beau être repéré par une manette de jeu, il n’y en a pas, et c’est l’écran tactile qu’il faut utiliser. Une mauvaise idée à mon avis, car cela a toutes chances de déranger le PAX de devant quand les sièges sont aussi minces.
photo img_0206a
Le graphisme de la géovision est soigné et l’écran tactile est très réactif.
photo img_0207a
Heureusement qu’il est réactif, car il se met en mode « boucle entre les différents modes d’affichage » dès qu’on arrête de la manipuler, et il faut donc retrouver la bonne vue si on veut savoir où on en est approximativement.
photo img_0208a
« Approximativement », car si on peut « tourner autour de l’avion » à volonté, ce qui est très ludique, la position de l’avion de l’avion est particulièrement imprécise. Cette géovision est très frustrante si on veut identifier des lieux que l’on ne connait pas.
photo img_0209a
Un bug amusant fait disparaître l’avion et la trajectoire si on zoome dessus suffisamment.
photo img_0211aphoto img_0212a
Pour mémoire, l’affichage de type cockpit, que je trouve assez inutile.
photo img_0213a
Un programme de méditation ? Non, ça va, j’ai largement eu le temps de méditer pendant mon séjour au Japon !
photo img_0214a
La sélection de musique classique est honorable. Je suis toujours un peu agacé que les pochettes identifient surtout l’interprète et non les œuvres (il y a tout au plus le nom du compositeur, et encore pas toujours : il faut sélectionner le programme en question pour en savoir plus). On pourra m’objecter que c’est plutôt la voix de Philippe Jaroussky que les œuvres précises de Haendel qu’il interprète qui m’a fait choisir cette compilation.
photo img_0215a
Un très petit bâtonnet de glace est distribué à mi-chemin
photo img_0216a
Par la suite, mes voisines vont au galley et rapportent ces petits sandwiches en probable libre-service ; j’ai raté le coche et n’ai pas voulu les déranger pour y aller à mon tour.
photo img_0217a
Un bref aperçu de la Mer de Barents gelée
photo img_0218aphoto img_0219a
Distribution d’une serviette rafraîchissante, pas moins d’une heure et demie (!) avant le service du dîner.
photo img_0223a
Le ciel se dégage, mais ces nuages épars ne facilitent pas la localisation
photo img_0224a
Où en est-on, précisément ?
photo img_0226a
Il ne faut pas compter sur la géovision pour avoir une réponse à cette question : elle n’a malheureusement pas été faite pour cela.
photo img_0225a
C’est donc une fois chez moi que j’ai identifié l’aéroport de Lappeenranta (LPP).
(Le lecteur fera aisément la différence entre les photos brutes et retravaillées pour augmenter le contraste, dans tout ce qui suit.)
photo img_0227a
Idem dans ce paysage finlandais
photo img_0233a
… l’œil est attiré par cet aéroport, mais ce n’est pas la géovision qui va vous aider.
photo img_0232a
C’est la ville de Kovoula (à droite) et l’aéroport militaire d’Utti (UTI) à gauche
photo img_0236a
Gros plan sur UTI
photo img_0234a
Et sur Kovoula
photo img_0237a
On arrive à la Baltique
photo img_0238a
Contrairement à ce que la géovision peut laisser supposer, je ne pouvais pas voir Helsinki, car l’avion est en fait nettement plus au sud que cette trajectoire.
photo img_0240a
La preuve en est avec une très bonne vue de Tallinn sur la côte sud de la Baltique.
photo img_0241a
TLL, l’aéroport de Tallinn
photo img_0247a
La base aérienne d’Ämari (EEEI)
photo img_0250aphoto img_0252a
La petite base aérienne de Kiltsi, abandonnée depuis la fin de l’URSS
photo img_0256aphoto img_0257a
L’île de Hiiumaa
photo img_0260a
Gros plan sur l’aéroport de Kärdla (KDL) , qui n’a plus de liaison aérienne qu’avec TLL
photo img_0262a
L’île de Gotland, un lieu de villégiature très prisé par les Suédois. Pas de chance : l’avion passe à la verticale de la principale localité, la petite ville médiévale de Visby distinguée par l’Unesco dans sa liste du patrimoine mondial, et de son aéroport (VBY).
photo img_0268a
L’extrémité sud de la très longue et étroite île d’Öland.
photo img_0271a
Le pont d’Öland qui la relie à la ville de Kalmar, sur la terre ferme
photo img_0273a
C’est en collant mon appareil photo au hublot que j’ai pu saisir KLR, l’aéroport de Kalmar.
photo img_0275a
Férus de culture, les Soviétiques ont été tellement fascinés par le port de Karlskrona, classé par l’Unesco dans sa liste du patrimoine mondial de l’humanité, qu’ils ont cherché à le visiter en sous-marin en 1981. Des mauvaises langues ont prétendu qu’ils s’intéressaient aussi à la base navale moderne.
photo img_0277a
Dernières localités suédoises aperçues, en Scanie : Tomelilla
photo img_0281a
Et Ystad, rendue célèbre par Kurt Wallander, protagoniste d’une série de romans policiers
photo img_0283a
Le dîner est servi ainsi – c’est un menu identique pour tout le monde.
photo img_0285a
Le même, après déballage. Ce n’était pas très copieux : j’avais faim en arrivant chez moi, mais c’était peut-être aussi l’habitude de repas très nourrissants compensés par un effort physique important pendant mon séjour au Japon.
photo img_0286a
Aucune difficulté particulière pour compacter les emballages ; le débarrassage est arrivé avant que je n’ai réellement terminé
photo img_0291a
C’est après qu’un gobelet de café ou de thé est proposé.
photo img_0292a
Sur la côte balte allemande, les villes portuaires de Rostock
photo img_0288a
Et Wismar
photo img_0290a
Les nuages se referment
photo img_0293a
A travers des trouées dans les nuages : Munster (à ne pas confondre avec Münster)
photo img_0295a
Herford, juste au nord de Bielefeld
photo img_0297a
Quand le ciel se dégage à nouveau, ce n’est pas le charmant cœur historique de Soest, restauré après les bombardements et les combats au sol à la fin de la seconde guerre mondiale, qui a le plus attiré mon attention ici. J’ai eu un peu de mal à l’identifier car les trajectoires sur Flightradar24 semblaient décalées d’une dizaine de kilomètres vers le sud-est.
photo img_0298a
C’est le vol TK9 IST-LAX, assuré par TC-JJJ (intéressante immatriculation, soit dit au passage), un 777-300ER
photo img_0299a
Non loin de là à Neheim, les méandres de la Ruhr, l’affluent du Rhin qui est surtout connu pour avoir donné son nom au bassin industriel homonyme.
photo img_0302a
Contrairement aux barrages de Möhne et Edersee, et malgré un coup au but, le barrage de la Sorpe a résisté au bombardement de la nuit du 16 mai 1943 destiné à inonder la Ruhr, tout comme à une deuxième tentative en octobre 1944.
photo img_0303a
Le Rhin à Bonn, à travers les nuages
photo img_0306a
Annonce du CdB à STA-30’ : l’avion devra couper les réacteurs avant l’arrivée au parking et être tracté ensuite, pour des raisons de souffle des réacteurs, et donc merci à l’avance de rester assis jusqu’à l’arrivée à la porte.
Le CdB s’excuse aussi que son message d’accueil n’ait pas été diffusé dans la cabine « en raison d’un problème technique » (je le soupçonne d’avoir oublié d’appuyer sur la touche idoine).

Peu après, distribution d’un bonbon aux PAX.
photo img_0308a
La couverture nuageuse éparse donne l’impression d’un grand beau temps au sol, mais c’est une catastrophe pour se repérer en vol.
photo img_0309a
Virage pour s’aligner vers l’est
photo img_0312a
L’Oise, entre Cergy-Pontoise à gauche et Eragny à droite
photo img_0313a
Tours de télécommunication dans la forêt de Montlignon
photo img_0316a
Un grand ensemble à Gonesse
photo img_0318a
Le centre hospitalier de Gonesse
photo img_0319a
Le périmètre de CDG apparait : on va atterrir sur le doublet sud
photo img_0320a
Des gros porteurs AF au parking ; à l’arrière-plan, un A320 déclassé, utilisé à poste fixe pour la formation du personnel de l’aéroport.
photo img_0321a
Deux 757 et un MD-11 Fedex
photo img_0322a
Le Terminal 1 de CDG apparait sous l’aile
photo img_0323a
En zone de fret : un 787 et un 777 Air Austral,
photo img_0325a
Et un 777 AF et A340 Air Tahiti Nui
photo img_0327a
Le Terminal 1
photo img_0328a
AF, c’était le Concorde hier, et aujourd’hui Joon. Demain Easyjet ?
photo img_0330a
Posé des roues et freinage énergique
photo img_0332a
Arrivée d’un concurrent pour la desserte du Japon, en provenance de HND
photo img_0333a
Traversée de la piste 09L après que cet A330 XL Airways en ait décollé
photo img_0336a
Arrivé d’un A320 Joon illuminé par le soleil perçant à travers les nuages
photo img_0338a
Décollage de G-EZRS, un A320 Easyjet
photo img_0339a
777 AF en livrée Skyteam
photo img_0341a
Et JAL en livrée standard
photo img_0342a
La brochette de long-courriers au contact du Hall K du terminal 2E
photo img_0344a
L’extrémité du Hall K
photo img_0345a
L’avion passe entre le Hall K et le Hall L pour aller à une porte de l’autre côté du premier : c’est sans doute parce que le Hall L est trop près à sa droite qu’il n’est pas autorisé à aller jusqu’à la porte de manière autonome.
photo img_0346a
Dix minutes après la photo précédente, les PAX des derniers rangs sont en train de débarquer : l’avantage procuré par un siège à l’avant de l’avion n’est significatif que si ça bouchonne à l’immigration.
photo img_0348a
A318 Tarom, vu depuis la passerelle
photo img_0349a
Je doute que Paris m’attendait, mais une Parisienne, oui. Il n’y a pas assez de sas PARAFE en service pour limiter l’impact des PAX qui ne savent pas s’en servir, mais ce n’est pas lui le chemin critique pour sortir du terminal, car il faut aussi récupérer mes bagages.
photo img_0351a
La livraison des bagages commence nettement après l’heure annoncée, mais les miens arrivent rapidement : le sac à dos parmi les premiers sur le tapis à bagages standard, et mon bâton au guichet des livraisons de bagages hors gabarit. C’est peu dire que l’employé ici de dos a été déconcerté de voir arriver un objet aussi mince et léger.
photo img_0354a
Il fallait bien un statut Elite+ pour pouvoir enregistrer gratuitement en soute des bagages aussi spécifiques.
photo img_0353a
Mon entourage m’avait mis en garde contre le retour au quotidien parisien, et le choc est en effet rude, avec cette queue de 21 minutes pour acheter mon billet de RER. Un lecteur d’un de mes FR précédents m’a expliqué que soucieux de ses deniers et de l’intérêt financier de l’Etat actionnaire, Paris Aéroports présente des tarifs dissuasifs à la SNCF pour l’installation de distributeurs de billets de RER dans les salles de livraison des bagages, tarifs que la SNCF rejette, soucieuse de ses deniers et de l’intérêt financier de l’Etat actionnaire. L’intérêt tout court des voyageurs dans ce jeu à somme nulle pour lui n’entre pas dans l’équation.
photo img_0355a
C’est la fin de ce FR, et avant de reprendre votre routine, je vous propose un bonus qui en sort : le pèlerinage des 88 temples de Shikoku, suite et fin.

Bonus : Cliquez pour afficher

Merci de m’avoir lu !
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.3/10
Cabine7.5
Equipage7.0
Divertissements7.5
Restauration7.0

KIX Airside Lounge

8.0/10
Confort9.0
Restauration7.0
Divertissements8.0
Services8.0

Osaka - KIX

9.3/10
Fluidité9.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

7.5/10
Fluidité7.5
Accès4.5
Services8.0
Propreté10.0

Conclusion

"Air France en éco long-courrier, ça n'envoie pas du rêve" : telle est l'expression qui m'est venue à l'esprit au cours de ce vol. Plus précisément, sur tous les critères d'évaluation, il y avait à redire, pas catastrophique, mais interdisant l'accès au podium :

Une cabine modernisée, avec des prises électriques au siège, mais un diagramme 3-4-3 et des sièges ultra-amincis
Des écrans d'IFE tactiles réactifs et de taille honorable, mais une géovision qui tourne en boucle par défaut et ne fournissant pas de localisation précise.
Des PNC faisant un petit effort de reconnaissance de statut, mais dont le sourire disparait dès qu'elles détourne le regard
Des repas plutôt bons, mais aux quantités un peu chiches, avec la faute de goût du pain posé à l'envers.

Le salon Airside de KIX est raisonnablement près des portes utilisées par AF et ses consoeurs de Skyteam. Il est spotter-friendly, avec beaucoup de sièges orientés face aux baies vitrées. Les Européens s'attendent à mieux pour ce qui est de la restauration, mais c'est mieux que la moyenne japonaise. La connexion au réseau wifi est rapide, sans procédure laborieuse d'inscription.

Je suis manifestement arrivé en heure creuse à KIX : il y avait très peu d'attente PIF/PAF, alors que c'était catastrophique il y a six mois. Étant arrivé très en avance, l'attente était nulle à l'enregistrement Skypriority et aurait été très faible si je n'avais pas eu de statut. Je n'ai pas vu d'accès PIF/PAF prioritaire pour les PAX à statut. L'accès internet, comme au salon, est d'accès rapide.

Le passage de la PAF aurait pu être un peu plus rapide à CDG, mais sorti dans les derniers d'un 772 quasi-complet, il n'y avait rien de catastrophique.
Je pousse mon coup de gueule au sujet des automates de vente de billets de RER, en nombre bien trop insuffisants, et absents en salle de livraison des bagages. C'est inadmissible.
La livraison de mes bagages a été rapide, tant au tapis standard qu'au guichet hors gabarit.

Informations sur la ligne Osaka (KIX) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 16 avis concernant 1 compagnies sur la ligne Osaka (KIX) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Air France avec 7.5/10.

La durée moyenne des vols est de 12 heures et 29 minutes.

  Plus d'informations

50 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 448330 by
    CAP974 428 Commentaires

    Bonjour Marathon et merci pour ce superbe FR, que j'ai "dévoré" avec beaucoup de plaisir!
    Du AF classique long courrier en éco, avec une attention platinesque discrète, contrairement au vol aller !
    Le salon a KIX n'a pas changé, j'y étais passé en 2012 en transit pour Nouméa, on y apprécie la petite vue sur le tarmac.
    Enfin, que dire du bonus ? complet, pittoresque et très instructif. Il en volerait presque la vedette au FR lui-même ... heureux de voir que votre (très beau) bâton soit arrivé intact !
    En un mot, merci !

    • Comment 448350 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      J'ai oublié quand je suis allé au salon précédent utilisé par AF à KIX, mais c'était il y a très longtemps, peut-être au siècle dernier.

      Parmi d'autres récits de pèlerinage, j'en ai lu un dont l'auteur avait été contraint d'abandonner à l'aéroport son bâton, le personnel à l'enregistrement ayant refusé cette fois-là de l'emballer avec son sac à dos. Mes amies d'Osaka s'en étaient soucié et ont été amusées à la pensée de ce très léger bagage en soute.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448335 by
    biaman94 513 Commentaires

    Merci Marathon pour ce (long) FR !

    Le siège pliable en porte est utilisé par les PNC pour manger au galley ou s'assoir, il y en a 4-5 à l'arrière. ;)

  • Comment 448337 by
    Aigle_voyageur 784 Commentaires

    Merci François pour ce FR et cette belle fin de voyage spirituel. Fin de voyage qui est d'ailleurs assommante à l'arrivée à CDG et le retour aux vieilles habitudes françaises.

    "Air France en éco long-courrier, ça n'envoie pas du rêve" c'est la même chose que j'aurais dit au vu des prestations à bord.

    " dans le sens inverse, les avions remontent le Japon avant d’entrer en Russie et de passer au ras de la Chine vers Khabarovsk, évitant complètement la Corée et la Chine." Voilà pourquoi j'ai fui AF au retour du Japon.

    "Et un 777 AF et A330 Air Tahiti Nui" Au lieu d'un A330, je penche vers un A340.

    A bientôt :)

    • Comment 448352 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Je n'ai pas compris pourquoi fuir AF au motif de la route aérienne différente entre l'aller ou le retour ?
      Aïe, le temps que je voie lors d'une relecture l'erreur au sujet de l'A340 Air Tahiti Nui, vous l'aviez déjà relevée et immortalisée ;)
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448338 by
    wowote 1654 Commentaires

    Bonsoir,

    Merci pour ce FR très documenté et le bonus pour le moins original et particulièrement intéressant.
    Bonne soirée

  • Comment 448341 by
    FFlyerCDG 2626 Commentaires

    A voyage hors du commun FR qui ne l'est pas moins...
    Mais c'est pour notre plus grand plaisir !!!
    Le mien en tous cas :-)
    Peu de choses à dire sur le vol proprement dit sans surprises ni bonnes ni mauvaises.
    En revanche, le salon que je ne connaissais pas semble être très agréable, plus vaste que celui de son Alliance concurrente *A et avec une offre sensiblement plus raffinée et de meilleure qualité.
    Et le bonus est un monument à lire et à relire afin de ne pas en perdre une miette.
    En revanche, une question de pure curiosité :-)
    Ce pèlerinage est-il très majoritairement le fait de gens d'un certain âge - pour rester politiquement correct - ou est-ce une conclusion trop hâtive de ma part ?

    • Comment 448356 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Le principal inconvénient que je trouve à voler AF de/vers le Japon, c'est qu'il y a immanquablement quelques PAX qui étalent à très haute voix leur inculture sur ce pays, dans l'avion et au salon. (Il y en a probablement aussi si on vole Finnair, mais je ne les comprends pas ;)

      Agréable surprise que ce salon spotter-friendly; dommage que la météo se soit mal prêtée à l'exercice.

      J'ai vu en effet très peu de pèlerins de moins de 50 ans sur ces chemins de pèlerinage; je vois beaucoup de raisons à cela :
      - quand on a peu de congés, il faut de la motivation pour les consacrer à effectuer ce pèlerinage par tronçons successifs d'année en année. Ce sont les retraités qui ont la disponibilité nécessaire.
      - ce pèlerinage est notamment effectué en souvenirs de défunts, ce qui concerne moins souvent les jeunes. J'ai cependant rencontré une jeune pèlerine qui le faisait après avoir perdu des membres de sa famille dans le tsunami de 2011
      - une riveraine m'a dit que les étudiants le font pendant leur pause estivale (fin juillet - fin aout), en mode bivouac grâce à la chaleur, ce qui permet aussi de réduire considérablement le budget. J'en ai rencontré deux, profitant d'un hiatus entre leur diplôme début avril et leur entrée dans la vie active.
      - Last, not least, la population japonaise est très âgée : Wikipedia m'annonce près de 35% de plus de 60 ans à la fin de cette année. J'ai rencontré un pèlerin à pied de 82 ans qui avait bon pied bon œil !

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448344 by
    Esteban GOLD 17581 Commentaires

    Bonsoir François !

    Ravi de te retrouver pour ton vol retour ! Tu as un bâton de pèlerin et moi j'ai mon fouet, et comme tu ne l'as plus vu depuis longtemps, pour le plaisir, un petit coup pour le 737-900 Jeju qui est un -800 :)

    Sinon une prestation assez honorable d' AF, mais je note l'absence de menu japonais et surtout la disparition de la soupe Miso. Quel dommage.

    Superbe bonus passionnant ! J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et à m'imaginer ces semaines de pèlerinage. Ce qui m'a le plus frappé c'est la générosité des habitants sur le passage des pèlerins. L'autre chose qui m'a marqué aussi c'est que si tu ne parles et ne lis pas le japonais, tu as un sérieux problème.

    A très vite !

    • Comment 448411 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Relever l’immatriculation de ce 738 Jeju, consulter Airfleets et taper un type erroné : cela relève de l’acte manqué !

      Après sept semaines de délicieux repas japonais, il m’a fallu m’habituer à nouveau à la nourriture française de qualité éco dès ce vol de retour. J’aurais préféré un ultime répit.

      Les offrandes aux pèlerins, souvent symboliques et toujours imprévisibles, sont spécifiques à ce pèlerinage et sont pour beaucoup dans son attrait. Par ailleurs, il ne faut jamais sous-estimer la bonne volonté des Japonais pour venir en aide aux étrangers malgré l’obstacle de la langue : la communication est souvent très laborieuse mais la plupart des étrangers font avec.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448346 by
    ilyes 1789 Commentaires

    Merci pour ce FR François,

    J’apprécie les discrètes salutations platinesques dont l’hôtesse a fait preuve : pas besoin que tes voisines sqchent que tu es Platinum, mais une attention supplémentaire est appréciable.

    Je suis surpris par le choix / absence de choix pour le diner : je n’aime pas qu’on m’impose un plat. Les vols en Y amènent à systématiquement privilégier les menus spéciaux, qui sont souvent de bonnes surprises.

    À bientôt
    Ilyes

    • Comment 448412 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      A l’aller où j’ai été chouchouté comme jamais, et lors de ce vol, mon statut n’a jamais été mentionné, même par allusion.

      Un menu spécial m’aurait interdit le surclassement dont j’ai bénéficié à l’aller : c’est précisément la raison pour laquelle je n’en ai pas commandé. Au retour, il était de toute façon exclu, puisque j’ai changé de vol la veille.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448357 by
    scorph GOLD 1746 Commentaires

    Bonjour François et merci pour ce FR prolifique sur la partie aérienne ainsi que ce superbe bonus sur le pèlerinage de Shikoku ! Concernant le vol en lui même on retrouve du pur AF même si les prestations japonaises me semblent un peu mieux que ce qui ce fait sur le reste du réseau long courrier. Saon agréable et bonne vue sur les avions @KIX.

    J'espère que le retour au pays du camenbert n'est pas trop dur ...

    Bon vols !

    • Comment 448415 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Je ne sais plus faire de FR courts :)
      Je n’imaginais pas de ne pas donner ici un aperçu de ce pèlerinage.

      Quand le passage de l’immigration est rapide, et ce fut le cas pour ce voyage, KIX est un aéroport agréable. Cela tombe bien, car c’est l’une de mes destinations favorites.

      Je me suis donné les moyens d’être en contact tous les soirs avec mes bases privée et professionnelle, aidé en cela par le décalage horaire : c’était l’assurance de la sérénité pendant tout le voyage, ne pouvant avoir de mauvaises surprises au retour.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448359 by
    stray-cat-blues 37 Commentaires

    Merci pour cet excellent FR. Le bonus est génial. Bravo!

  • Comment 448375 by
    Chevelan GOLD 16440 Commentaires

    Le premier constat que l'on fait est que la météo à KIX est épouvantable ! Heureusement que ton amie t'a emmenée jusqu'à la station de train !
    Pas grand monde lors des différentes étapes, on na va pas s'en plaindre
    Même si le salon n'est pas très fourni en nourriture, tu n'es pas mort de faim ^^
    A bord, on remarque que la PNC a pris soin d'un pax platinium et que le vol c'est déroulé convenablement
    de splendides vues depuis là haut, l'IFE naturel joue à plein "tube" son rôle ^^
    Le catering n'est pas mieux que sur la concurrence mais pas pire non plus
    L'IFE a une très bonne résolution, évidemment pléthore de films en Français et d'albums musicaux intéressants
    A Paris, je serai tenté de dire, bonjour la France. Le plus important est que tu es pu récupérer ton bâton de pèlerin en entier !
    Comme tous les autres commentateurs, je me suis régalé du bonus... Fi des hôtels 5* et restaurants étoilés, transport en 1ère classe et j'en passe, la vraie vie quoi !

    Merci beaucoup pour ce partage, à bientôt !

    • Comment 448427 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Il pleuvait moins fort à Osaka qu'à KIX une bonne heure plus tard, mais j'ai en effet apprécié d'avoir évité la pluie au départ.

      AF semblait avoir pris bonne note que je ne devais pas reprendre les kilos excédentaires perdus lors du pèlerinage.

      Le programme de l’IFE extérieur est beaucoup moins riche par heure de vol que lors d’un CDG-ARN.

      Changement de date du vol à l'aller et au retour, vols directs dans des conditions que je n'aurai plus quand mon statut se sera évaporé : l'utilisation de mes airmiles pour ce voyage était pleinement justifiée.

      Sélectionner les thèmes et les photos pour ce bonus n’a pas été tâche facile ; merci pour le compliment !

      A bientôt !

  • Comment 448388 by
    Numero_2 TEAM BRONZE 10069 Commentaires

    Merci pour ce FR retour.

    Le salon multi-compagnies de KIX semble bien, en tout cas meilleur que le lounge JL que j'avais visité il y a quelques années.

    Deux prestation chaudes sur ce vol de jour de plus de 12h mais pas de distribution autre que celle de la mini-glace ? Cela me semble minimaliste.

    On notera la quasi-certitude d'avoir été reconnu en tant que Platinum, ce qui devient fréquent sur AF mais pas systématique.

    • Comment 448429 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Ce salon ne m’a pas fait regretter le choix d’un réveil très matinal à Osaka.
      Il y a au aussi les mini-sandwiches en libre-service dans le galley, mais ma culture japonaise m’a interdit de déranger mes voisines pour cela, ni une PNC d’ailleurs, malgré leur discrète incitation à ne pas hésiter à les solliciter.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448391 by
    AirBretzel GOLD 10282 Commentaires

    Merci François pour ce FR retour.
    Prestation dans la moyenne par AF, catering globalement satisfaisant, IFE correct, dommage que le sourire des PNC se perd dès qu'il n'y a plus d'interactions avec les passagers.
    Retour en France avec cette longue file pour les billets de RER, vivement l'application mobile.
    Superbe bonus de la suite de ce pèlerinage et comme dis par Hervé : la vraie vie.
    A bientôt

    • Comment 448430 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Hors spécificités liées à mon statut, les prestations d’AF ne justifient pas de payer plus cher (on se souvient quand même que je suis arrivé à KIX avec un jour de retard pour cause de grève), mais ne justifient pas non plus d’écarter AF pour aller à KIX.

      Si j’étais un usager fréquent du RER pour aller à CDG, j’achèterais un billet de retour à utiliser ou non, pouvant aussi choisir l’option taxi. Je plains les étrangers qui arrivent fatigués d’un vol LC à CDG et qui doivent comprendre les menus de ces distributeurs après fait ainsi la queue.

      Ce pèlerinage est bien différent de ce que la plupart des touristes voient du Japon, mais il n’en est pas moins, par bien des aspects, représentatif du Japon.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448460 by
    noone18 359 Commentaires

    Merci François pour ce partage.
    Superbe spotting malgré des conditions peu avantageuses.
    Je partage ton avis et trouve qu'AF devrait sérieusement penser à refaire sa vidéo des démonstrations de sécurité. On la connait par coeur, un peu de neuf serait pas mal.
    Sans en parler de mon côté, j'ai trouvé les même limites de la géovision. La disparition de l'appareil lorsque l'on zoome fort est "marrante". La vue "cockpit" n'apporte rien, l'IFE n'étant, de plus, pas synchro avec l'appareil.
    Merci pour ce beau bonus !

    @ bientôt !

  • Comment 448495 by
    Benoit75008 7247 Commentaires

    Merci Marathon pour ton excellent FR,

    Un B777 haute densité ou la guerre des accoudoirs peut rapidement voir le jour, peux-être plus avec un PAX européen qu'avec un PAX japonais.

    Le catering est correct même si je ne reste toujours pas fan des couverts en mode dinette :-)

    Excellent bonus en prime.

    Bonne soirée

    • Comment 448575 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Je n’ai jamais eu à me plaindre d’un voisin japonais (homme ou femme) dans un avion, quelle que soit la densité des sièges. Je ne peux pas en dire autant des Européens.

      Réduire progressivement la qualité et la quantité du catering ainsi que densifier la cabine permet ensuite de présenter comme une amélioration « à la demande des PAX » l’introduction d’un produit plus cher : BOB et Economy Premium. La ficelle est grosse, mais c'est déjà en cours.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448539 by
    mogoy 10315 Commentaires

    Merci François pour ce retour.

    Nul doute que les employés japonais prendront grand soin du bâton. Mais j’aurais eu mes doutes pour ceux de CDG. Un envoi par DHL m’aurait semblé plus sûr.

    Salon bien vide mais qui semble agréable. Pas de ZE mais le Point, après un mois en autarcie, c’est tjrs bien de se reconnecter.

    Vol correct avec bon confort et deux prestations chaudes.
    Mais on retiendra évidemment le bonus exceptionnel. Il faut avoir le temps effectivement… et bien parler / lire le japonais ^^!

    • Comment 448576 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Le gabarit inhabituel du bâton exigeant une manutention manuelle mais sans la moindre force physique, je n’avais guère d’inquiétude à son sujet. Il pouvait aussi tomber sans dommage.

      Je ne l’ai pas mentionné, mais le salon s’est progressivement rempli jusqu’à l’embarquement des vols AF et KL, sans être cependant bondé.

      Parler et lire le japonais apporte un plus considérable pour ce pèlerinage, mais ce n’est pas strictement indispensable, tant la notion de service est développée au Japon. Les traducteurs sur smartphone ou dédiés évitent aussi les blocages. Il faut cependant faire avec un balisage en grande partie uniquement en japonais.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448550 by
    Papoumada GOLD 6719 Commentaires

    Merci François pour ce retour après une longue période de jeûne FResque.

    Efficacité nippone retrouvée au PIF.

    Le salon est toujours agréable. Je garde un bon souvenir de mon passage en ces lieux même si l'offre n'est pas gargantuesque. La présence de moult journaux papiers en Français est un plus certain.

    Catering correct pour le 1er service même si le plateau semble (encore) avoir rétréci. Allez, un effort : dans 10 ans ce sera BoB pour tout le monde.

    "Je profite de ce que mes voisines vont aux toilettes pour faire de même. Rien de spécial à signaler à leur sujet : ====> mise en exergue de la discrétion extrême orientale?

    Grâce à ton reportage, j'apprends que la Finlande est l'autre pays du sourire et que la France est le pays du SOD (smile on demand) que l'on peut traduire aussi de bien plus désagréable façon.

    Hommage appuyé à la Kultur soviétique, à la Suède et à son flic de fiction le plus célèbre.

    Le dîner n'est pas digne de ce nom. Tout juste bon à entretenir la statistique du nombre de petits pois, mais apparemment le cœur n'y était pas. En conclusion, je me demande si pareille offre gratuite n'a pas pour but de conduire les clients à exiger un BoB correct.

    Tes discrètes voisines ont-elles préféré le Kiri au Camembert?

    La photo des deux appareils UU (tiens, un 787 en état de marche?) permet de bien visualiser la taille respective des deux appareils.

    Admirable bonus qui donne envie de prendre son bâton de pèlerin. Peut-être après avoir appris un peu de Japonais pour au moins trouver son gîte pour la nuit !

    A bientôt !

    • Comment 448628 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Deux mois d’abstinence (à part quand même la publication du FR de mon vol de l’aller) : j’ai un retard colossal de lecture !

      Je retiens qu’il me faudra manger plus au sol la prochaine fois que je rentrerai de KIX avec AF.

      Un.e voisin.e japonais.e dans un avion, c’est l’assurance de ne pas avoir le moindre souci à ce sujet.

      AF a fait le ménage au sujet de la loterie PNC de sinistre mémoire. Il y a cependant encore beaucoup de chemin à faire avant que ses PNC atteignent la qualité de service en éco de SQ ou AY, aux prestations par ailleurs très différentes.

      Finnair montre justement que l’on peut réduire les prestations (c’est BOB en vol européen) tout en laissant à long terme un bon souvenir grâce aux PNC.

      Je ne pouvais pas faire l’impasse de commentaires sur le court survol de la Suède !

      Le Kiri est beaucoup plus nippo-compatible que le camembert.

      Il est parfaitement possible d’effectuer ce pèlerinage sans connaître un mot de japonais, car on sous-estime toujours la détermination des Japonais pour mener à bon port tout étranger qui les sollicite. En revanche, les températures estivales sont redoutables pour qui ne peut venir à une autre saison.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448580 by
    phileas75 212 Commentaires

    Merci pour ce FR très complet, ainsi que le bonus touristique particulièrement intéressant... surtout vu que je vais partir à Shikoku cet été, mais plutôt pour aller aux matsuri du mois d'août :) mais ce sera avec emirates au lieu d'Air France... par plaisir de prendre mon temps :))
    Très beau spotting depuis l'aéroport d'Osaka, facilité par le vol matinal très agréable au final -
    Merci de nous dire que sur Korean ils t'obligent à fermer les volets même sur un vol de jour... c'est bon un savoir!
    En revanche, je trouve le service d'AF en éco toujours aussi chiche pour un vol de 12h... le second service semble très décevant!

    • Comment 448629 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Ah, les matsuri japonais ! Je ne m’en lasserai probablement jamais ; profitez-en bien !

      KIX a une excellente plateforme d’observation, mais il faut avoir du temps car elle n’est accessible que par un bus navette (gratuit), et il vaut mieux évidemment qu’il fasse beau. De préférence l’après-midi, en raison de la direction du soleil.

      En Affaires comme en Eco, les PNC ont été inflexibles avec moi, CCP comprise : la cabine doit être dans l’obscurité totale pendant le long vol de jour ICN-CDG. KE est désormais sur liste noire chez moi.

      La prochaine fois, je mangerai beaucoup plus au salon (ou landside quand je n’aurai plus accès au salon) : à force d’économies, les repas sont insuffisants pour la durée du vol.

      Merci pour le commentaire !

      • Comment 448714 by
        phileas75 212 Commentaires

        Merci! Le plus dur pendant les matsuri est de trouver un logement... les japonais s'y préparent tellement longtemps à l'avance que tous les hôtels de la ville sont complet... il ne reste plus qu'à rester dans la ville d'à côté (i.e. à une heure de train... mais le train est un véritable plaisir au Japon!).
        Quel dommage pour Korean!!! Je voulais partir avec eux pour la Corée du Sud en A380, mais ton commentaire m'a convaincu d'éviter cette compagnie... d'autres personnes ont-elles connue une pareille mésaventure avec cette compagnie?
        Sinon je suis entièrement d'accord avec toi lorsque tu dis qu'"Air France en éco long-courrier, ça n'envoie pas du rêve"! Les compagnies asiatiques et du moyen-orient proposent un service beaucoup plus complet en éco... le second repas d'Air France avec un seul plat est vraiment une aberration sur un vol de 12h... à titre de comparaison Emirates propose 2 services avec choix du plat principal pour un vol Dubai - Japon qui ne dure que 9h... bref à force de réduire le services les gens iront voir ailleurs ou prendre un low-cost...
        Normalement en août je serai au Japon: un FR sur le vol (avec Emirates via Dubai) et un bonus touristique original (Yosakoi matsuri de Kochi, Awa Dori Matsuri de Tokushima et un Train Report du Hello Kitty Shinkansen) sont prévus... stay tuned!!! :)

        • Comment 448717 by
          marathon AUTEUR 9834 Commentaires

          Haha, le Hello Kitty Shinkansen ! J'ai vu une publicité à ce sujet à la gare d'Osaka, après mon pèlerinage.
          Beau programme de voyage : il y aura l'embarras du choix pour de beaux bonus :)
          Bon voyage !

  • Comment 448588 by
    Michelg TEAM GOLD 3100 Commentaires

    Bonjour François,
    "Air France en éco long-courrier, ça n'envoie pas du rêve" c'est ce que l'on ressent à la lecture de ton FR comme d'habitude si complet et si richement illustré.
    J'avais quelques craintes quant à l'état de ton bâton de pèlerin à l'arrivée mais il a du bénéficier d'une protection divine.
    Le récit de ton pèlerinage nous a fait découvrir un peu plus de ce mystérieux et si attachant pays, quel passionnant récit,
    Merci d'avoir partagé avec nous cet extraordinaire voyage.

    • Comment 448630 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Si le ressenti à la lecture du FR correspond à l’expression qui m’est venue à l’esprit, c’est que mon récit est fidèle à mon expérience de vol.

      Une protection sinon divine, du moins de Kôbô Daishi en personne ! :)

      Le Japon : mystérieux, non, mais très mal connu. Attachant, certainement.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 448611 by
    AK BRONZE 1055 Commentaires

    "Air France en éco long-courrier, ça n'envoie pas du rêve" ==> Je suis d'accord, mais d'un autre côté, je ne connais aucune compagnie qui envoie du rêve en éco long courrier....

    Merci pour le reportage et le bonus. Explorer le Shikoku est l'un de mes objectifs de voyage, et ce bonus a confirmé mes envies !

    • Comment 448631 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      « Je ne connais aucune compagnie qui envoie du rêve en éco long courrier ».
      - J’en connais une : Singapore Airlines, cf. mes FR CDG <> SIN. Mais là, il s’agit de la cour des grands ;)

      Visiter Shikoku en voiture, c’est probablement très différent. Pas mieux ou moins bien, simplement différent. Ce sera d’ailleurs probablement un voyage futur pour moi également.

      Merci pour le commentaire

  • Comment 449041 by
    Alcam 2076 Commentaires

    Bonjour François et merci pour ce fr....que j’ai dû lire en 3 épisodes. Au delà du récit du vol qui n’envoie pas beaucoup de rêve effectivement, cette deuxième partie de bonus est passionnante : le sujet, la qualité du récit (comme toujours) et surtout l’éclairage culturel que tu y apportes nous embarquent et nous font découvrir beaucoup de choses, des plus anecdotiques aux plus passionnantes !

    • Comment 449083 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Tant que la modération ne m'oblige pas à modérer la longueur de mes récits, il faudra prévoir du temps pour les lire ;)
      J'ai craint d'avoir idéalisé ce pèlerinage à force d'avoir attendu de pouvoir le faire, et d'être déçu une fois sur place, mais il a été au-delà de mes espérances.
      Merci pour le commentaire !

  • Comment 449253 by
    okapi 4045 Commentaires

    Air France a raté son opération de marketing en ne repeignant pas le Concorde (au moins sur un des deux côtés) aux couleurs de Joon. Peut-être qu'easyJet ou Emirates auront l'audace de le faire à moins que MOL ne passe par là.
    Comme beaucoup, je ne donnais pas cher de ce morceau de bois une fois parti dans les coulisses mais c'était sans compter sur un coup de théâtre... Les bagagistes de CDG ont autant de cœur et/ou d'âme que leurs confrères de KIX : cela tendrait à prouver que les préjugés ne font jamais... bon ménage avec la réalité?
    J'aime beaucoup l'A380 Skymark, habilement recyclé par quelqu'un dont le sens de l'humour doit être du même goût que les pamplemousses offerts à ceux qui prennent le temps de s'arrêter. En fait, j'adore :-)
    Merci d'avoir utilisé 70 000 caractères pour partager les "contours" d'un voyage incontournable.

    • Comment 449280 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Tant que l’image du Concorde ne sera pas devenue politiquement incorrecte, il restera tel quel, même s’il n’a plus aucun rapport avec l’aviation d’aujourd’hui.

      L’arrivée à bon (aéro)port de mon bâton serait-elle la preuve de la ferveur de mes prières ? :)

      Tous mes lecteurs (hum…) auront remarqué que l’une des maquettes en bouteilles recyclées porte non seulement le logo de la JAL mais aussi sur le fuselage le nom de la clinique privée qui attire ainsi l’attention des passants de manière originale.

      J’ai utilisé largement plus de 70 000 caractères dans mes récits envoyés à mon entourage, mais pas plus que la lecture des blogs d’autres pèlerins, rien ne remplace le fait de faire soi-même ce voyage.

      Merci pour le commentaire !

  • Comment 449509 by
    Kethu GOLD 2373 Commentaires

    Bonjour François, et merci pour ce report !

    Une fois arrivé au bout de ce magnifique bonus, on en a presque oublié ce qui devait être le sujet principal du report, à savoir, le vol ! C'est signe que le bonus est passionnant, et que je l'ai lu avec grand plaisir, découvrant beaucoup de choses sur ce pèlerinage, et les territoires traversés... Le récit est tellement intéressant qu'un mail enjoignant ma douce et tendre de le lire vient d'être envoyé ! J'avais très envie de faire le pèlerinage de Saint-Jacques (pas pour motif religieux, mais plutôt pour motif d'épanouissement personnel), mais je me rends compte que, naïvement, j'ai un peu occulté qu'il existe d'autres chemins de pèlerinage de part le monde qui peuvent être tout aussi intéressant à réaliser...
    Je comptais ajouter que j'espérais que tu avais pu trouver ce que tu recherchais en faisant ce pèlerinage, mais au vu de ta réponse à Alcam notamment, j'en conclus que la réponse est oui !
    Un dernier mot au sujet de ce bonus : Si jamais par hasard l'envie te prenait d'en réaliser un récit plus détaillé sur un blog ou autre support de ce genre... Je serais bien évidemment preneur d'un lien !

    Quant au vol... Un salon correct, avec de quoi se nourrir en quantité suffisante, et à bord, du très classique Air France. Ça n'envoie certes pas du rêve, mais c'est malheureusement du même niveau que la grande majorité des compagnies aériennes, même si quelques exceptions existent. Le produit reste correct, sur tous les plans.
    J'apprécie les petites attentions (glace, bonbon) qui occupent un peu pendant le vol, tout comme les boissons et snacks à disposition... Très dommage de faire fermer les caches-hublots en vol de jour par contre.

    J'aurais crains de ne pas retrouver mon bâton une fois arrivé...

    Sympathique leçon de géographie vue du ciel... Mention spécial pour le passage estonien :)

    A bientôt !

    • Comment 449603 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Honnête sans plus : comme je l’ai écrit par ailleurs, je trouve que AF ne mérite pas de payer plus cher que la concurrence, mais ne mérite pas non plus d’être écarté a priori, que l’on prenne en considération le vol ou le salon.

      Le bonbon avant le début de la descente est sans doute destiné à ceux qui ont du mal avec la variation de pression à l’arrivée. C’est une petite attention qui améliore le confort du PAX à moindre coût : loin de moi l’idée de la dénigrer.

      Je ne peux faire la comparaison avec le pèlerinage de St Jacques : je n’aurais certainement pas autant profité de celui de Shikoku sans ma connaissance de la langue, même si elle n’est pas indispensable. Au plaisir de compter Mademoiselle dans mon lectorat :)

      Merci pour ce commentaire enthousiaste !

  • Comment 450501 by
    Leadership TEAM BRONZE 5367 Commentaires

    Merci François pour ton FR retour.
    Tu as bien fait de refuser l'offre de surclassement, vraiment beaucoup trop cher pour ce siège inconfortable.
    Le salon est assez moyen et je n'aime pas trop sa décoration, par contre à bord, je trouve les deux prestations appétissantes, surtout le saumon du plat principal, un produit qu'on retrouve assez rarement en Y.
    J'aime beaucoup cette géovision dont la vue cockpit et la modélisation de l'avion mais je comprend qu'on ne recherche pas la même chose!
    A+

    • Comment 450552 by
      marathon AUTEUR 9834 Commentaires

      Le souvenir d’un vol NRT-CDG en Premium Economy m’a vacciné contre toute velléité de voyager dans cette classe à nouveau avec AF. Par ailleurs, j’avais déjà accès au parcours Skypriority à l’aéroport du fait de mon statut.
      Je n’ai guère fait attention à la décoration du salon, car je m’étais assis face aux baies vitrées.
      Le saumon était en effet bon ; mais j’ai trouvé la quantité de nourriture un peu insuffisante.
      Très belle modélisation 3D de l’avion en effet, mais il manque une vue fournissant la position exacte, alors qu’il serait tellement simple de la fournir !
      Merci pour ton commentaire !

Connectez-vous pour poster un commentaire.