Avis du vol Air France Singapore Paris en classe Première

Compagnie Air France
Vol AF0257
Classe Première
Siege 1A
Temps de vol 13:05
Décollage 20 Jui 18, 23:05
Arrivée à 21 Jui 18, 06:10
AF   #31 sur 66 Compagnies Un minimum de 10 flights-reports sur les deux dernières années est nécessaire pour apparaitre dans le classement. 4725 avis
Larouze
Par 3699
Publié le 3 juillet 2018
Bonjour à tous,

Nous sommes le 20 juin 2018. Il est temps pour moi de quitter Singapour et de m’échapper vers ma Normandie natale pour quelques jours. Vous imaginez sûrement que j’ai besoin d’un retour aux sources pour recharger mes batteries. Je vous vois venir. Pas du tout. Comme vous, je prends de l’âge et les gens autour de moi commencent petit à petit à se marier. Bref !

Avant de passer au vif du sujet. Et, je sais que vous trémoussez d’impatience de lire mon nouveau FR. J’aimerais vous partager mon soulagement. Le mot est probablement trop faible. Car oui, mesdames et messieurs, Air France, que nous chérissons tous, a décidé de lever son préavis de grève pour la période du 23 au 26 juin 2018. Je vais pouvoir voyager en toute sérénité.

Il faut dire que l’actualité de notre compagnie tricolore est riche ces temps-ci. Malheureusement, c’est pour de mauvaises raisons (grèves à répétition, démission du PDG, brouhaha des syndicats, etc.). Je préférais nettement lire un article présentant les nouvelles cabines prévues pour les Airbus A380, ou bien, la refonte du salon La Première à Paris-CDG, ou encore l’annonce d’un nouveau partenariat d’envergure pour SkyTeam.

Certes, il est vrai que nous avons eu l’annonce du nouveau programme Flying Blue. Mais, je la considère également comme une mauvaise nouvelle (à titre personnel en tout cas). Pour moi, c’est n’est ni plus, ni moins, qu’une dévaluation pure et simple du programme de fidélité. Il suffit de regarder le gain de miles sur ce vol pour s’en persuader (déficit d’environ 20.000 miles). Allez, je vais m’en remettre, il ne fallait quand même pas imaginer que ça allait être mieux qu’avant.

Trêve d’égarement, revenons-en à nos moutons. Etant un monomaniaque du tronçon SIN/CDG, je me devais de faire ce nouveau Flight-Report. Le vol sera, une fois de plus, effectué en cabine La Première du Boeing triple 7. Je suis un être si faible !

Nous allons voir s’il y a du nouveau et des améliorations notables depuis mon dernier voyage. Vous pouvez d’ailleurs consulter les précédents flight-reports ici et . J’attends notamment Air France sur les points suivants : nouveau cocktail en partenariat avec le Ritz Paris (il est censé se renouveler tous les 3 mois et j’attends une meilleure présentation de la prestation), un plaid digne de son nom, une nouvelle trousse de confort (sans dévaluation des produits inclus cette fois-ci), et surtout voir si l’offre de restauration s’est encore améliorée.

Il est 19 heures à Singapour, je peux donc prendre mes clics et mes clacs, et me diriger vers l’aéroport Changi. J’irai en bus, comme à mon habitude. Une fois arrivé au Terminal 1, je me dirige vers le comptoir La Première, afin de procéder à mon enregistrement et à mon escorte vers le CIP Terminal. Albert m’accueille immédiatement (il m’attendait). Tout se déroulera alors extrêmement vite et bien. Une fois cette formalité expédiée, une voiture (Mercedes Classe E de dernière génération) viendra me chercher pour m’emmener au salon JetQuay.

Une fois arrivé sur place, je constate que le salon est relativement bondé ce soir (sûrement car nous sommes en juin), mais rapidement je me retrouverai tout seul. Je noterai que c’est toujours le pôle Nord dans ce salon. La climatisation doit être réglée sur 10 degrés. Quelle idée saugrenue.

On m’informe que nous serons trois PAX ce soir. Un espace aux couleurs d’Air France a été préparé (un carré regroupant plusieurs canapés et tables basses). Il y a aussi un chariot avec l’offre liquide joliment présentée. L’idée est intéressante, cela simplifie en tout cas le travail des équipes au sol. Du point de vue du passager cela me gêne un peu plus. Ce n’est pas parce que je vais être assis dans la même cabine, avec deux autres personnes, pendant 13 heures, que j’ai envie de boire un verre à 2 mètres d’eux avant d’embarquer à bord. Nous sommes vraiment sur du détail néanmoins ici.

photo af first 1photo af first 4

Jetons un œil à l’offre de restauration. La carte est identique à mon précèdent voyage (il y a six mois). Soyons honnêtes, cela me convient parfaitement. C’était très bon. Il me sera expliqué que la carte sera entièrement revue en septembre 2018. Je pourrai donc voir la différence lors de mon prochain vol en décembre. Je regrette toutefois, à nouveau, l’absence de vins français.

photo af first 2photo af first 3

Le temps file à toute vitesse, il est temps de rejoindre le salon Qantas. Nous rejoindrons ce second salon via un buggy (Rolls-Royce d’après mon escorte). Le trajet fut légèrement long, ma conductrice ne semble pas très nerveuse au volant. Nous arrivons finalement.

L’accueil au salon Qantas est chaleureux et dynamique. Je suis accompagné jusqu’à l’espace réservé pour moi. Très vite, du Champagne me sera servi (je ne sais plus lequel). On me proposera diverses collations. Je décline. Je me réserve pour le service à bord. Je n’ai pas très envie de prendre 10kg entre le décollage à Singapour et l’atterrissage à Paris.

photo af first 5

Gary (Chef d’Escale Air France KLM) que j’avais rencontré lors de mon précèdent vol viendra me rendre visite avant mon embarquement. C’est toujours un plaisir de discuter et d’échanger avec cette personne. Gary est très professionnel et adorable. Nous quittons ensuite le salon pour nous rendre en porte. L’embarquement a déjà commencé. Comme toujours mon escorte me fait passer devant tout le monde au PIF.

Une fois à bord, je suis, une fois de plus, accueilli chaleureusement par mon PNC. Il s’agit d’un homme ce soir, une première pour moi sur un vol en cabine La Première. Intéressant, voyons si cela change d’un service assuré par une femme.

photo af first 6photo af first 7photo af first 8

La trousse de confort est déjà disposée. Il n’y a donc pas le choix du coloris. Cela semble devenir une habitude. La forme de cette nouvelle trousse ressemble à l’ancienne, mais est plus fonctionnelle (fermeture aimantée et non un ruban). Toutefois, le rendu fait globalement « boite à chaussures » avec son faux cuir et sa forme. La meilleure trousse restera la dernière itération en partenariat avec Givenchy (jolie, sobre, pratique, robuste). Je l’utilise toujours d’ailleurs. Si vous voulez une jolie trousse Air France, laissez-moi vous la designer svp !

photo af first 9photo af first 10

Le contenu de la trousse n’a pas changé depuis mon dernier vol. Nous retrouvons le produit 2 en 1 pour les lèvres et les yeux. Celui-ci est d’ailleurs plutôt nul (je suis arrivé à Paris avec les lèvres totalement desséchées). De toute façon, je ne suis pas un grand fan des produits Carita. La solution pour les mains laisse la peau très huileuse. Ainsi, une fois la crème appliquée sur les mains, il devient interdit de toucher le moindre objet, sous peine de beurrer celui-ci. Le constat est identique pour la Crème des Lagons (hydratation du visage). Quand on sait qu’Air France utilise Biologique Recherche à son salon, nous pouvons nous demander pourquoi ce n’est pas le cas en vol. Je suis un fervent utilisateur de cette marque très haut de gamme, très confidentielle, très efficace et très respectueuse de la peau. Le branding est old school et moche, mais vu la qualité des produits, c’est pardonné. Bref.

Une boisson de bienvenue me sera offerte. Ce sera du Champagne, l’excellent Krug Grande Cuvée. Puis, mon pyjama me sera apporté. Je note que la pochette est un ancien modèle, au rendu beaucoup moins premium. C’est dommage. Néanmoins, le bon plaid sera chargé à bord ce soir. Le sentiment est qu’Air France ne sait pas faire de chargement parfait. L’embarquement touche à sa fin. Il est temps de repousser.

photo af first 11photo af first 31

Une fois la formalité du décollage effectuée, il me sera demandé comment je désire organiser mon vol ce soir. Nous procèderons en 3 actes, le service du diner, le repos et le petit-déjeuner. Les festivités peuvent alors débuter.

Pour l’apéritif, je demande à mon PNC si le cocktail réalisé en partenariat avec le Ritz Paris a évolué depuis que j’ai pu le goûter il y a 6 mois. Et la réponse est non. Pire encore, le cocktail n’a pas bougé d’un iota depuis son introduction il y a presque 12 mois. J’ai relu le communiqué de presse avant ce vol. Il est indiqué noir sur blanc que le cocktail sera renouvelé tous les 3 mois. Nous sommes donc en présence d’un « foutage de gueule » complet de la part d’Air France ici. Je ne serai pas surpris de la disparition du cocktail dans les prochains mois. C’est de la publicité mensongère. C’est idiot. Je continuerai donc au Champagne.

En attendant, un Oshibori tout chaud fait son entrée.

photo af first 15

Puis, vient l’heure de jeter un œil au menu de ce soir. Et c’est une déception monumentale. La carte est à 100% identique à mon précèdent vol (toujours il y a six mois). Les clients qui font SIN/CDG plusieurs fois par mois se tapent la même carte depuis tout ce temps ? Sérieusement ? A ce moment précis, mon excitation retombe comme un soufflé. iPhone en main, je consulte mes archives pour me rappeler les plats alors dégustés. Oh désespoir !

photo af first 12photo af first 13photo af first 14

Mon menu de ce soir se composera de :
Soupe : Carottes au cumin et crème fraiche à la coriandre
La soupe est délicieuse et a beaucoup de goût, j’adore
Entrée : Crevette grillée sur son tartare de crevettes, Saint-Jacques poêlée et sa pointe de caviar
L’entrée est très fraiche et légère, c’était un véritable régal. C’est peut-être un poil trop léger.
Plat 1 : Filet de bœuf Angus, sauce foie-gras
Le bœuf est cuit parfaitement, c’est un plat bon mais peu original (le foie-gras se fait trop discret)
Plat 2 : Lasagnes de champignons, asperges, sauce ratatouille
Ce second plat est ok. Il s’agit du choix végétarien. J’aurais apprécié des asperges un peu moins lilliputiennes.
Assortiment de fromage
Le service du fromage se fait au plateau et non plus sous la forme d’une assiette déjà prête. C’est une amélioration qu’il faut souligner.
Assiette de fruits coupés



La prestation du diner est donc une énorme déception ce soir. Je ne nie pas que les plats étaient bons. Le service fut aussi parfaitement exécuté par le PNC (avec la meilleure mise en place de la table à ce jour). Mais avoir exactement la même carte alors que nous payons plusieurs milliers d’euros, ce n’est pas normal. Après mon vol, Gary m’expliquera que la carte change tous les deux mois, mais selon un cycle d’un an avec trois menus différents. Vous suivez ? C’est donc le hasard des dates qui fait que j’ai eu le même menu. Je comprends mais c’est quand même nul et décevant. Il pourrait aussi y avoir un plat « signature » aux notes asiatiques.

À la suite du repas, je demande au PNC d’installer le lit et son matelas Sofitel MyBed. J’irai rejoindre Morphée dans la foulée. Mon sommeil sera excellent comme toujours en cabine La Première.

A mon réveil, et après un débarbouillage, je demande à prendre mon petit-déjeuner. Je ne m’éterniserai pas sur le sujet. L’omelette était sèche et pas incroyable. Air France n’est donc vraiment pas décidé à faire quelque chose pour son offre petit-déjeuner. Je me rassure en me disant que ce sera pour mon prochain vol de décembre, après la refonte totale des menus. Nous verrons bien. J’aimerais bien une formule du type brunch chic à composer soi-même, plutôt qu’un plat unique et grossier (comme le font les palaces parisiens).

photo af first 32photo af first 33photo af first 34

Rapidement nous approchons de notre cible et finissons par atterrir à Roissy-CDG. Bonjour Paris.

A ma descente de l’avion, mon escorte m’attend. Je suis accueilli à bras ouverts. Nous prendrons alors la voiture pour rejoindre le salon La Première (oui, je suis en correspondance). Aimez-vous notre nouvelle voiture ? Hein, quoi ? Ah oui, en effet, c’est une BMW cette fois. Vous vous êtes fâchez avec Jaguar ? Personnellement, je préfère cette nouvelle série 7.

Nous arrivons finalement au salon La Première. J’irai immédiatement prendre une longue et chaude douche. Il n’y a rien de mieux après un vol long-courrier.

photo af first 35photo af first 36

Puis, je me dirige vers l’espace de restauration. Je sais pertinemment ce que je vais prendre, mais demande à jeter un œil à la carte. Ce sera donc les excellentes coquillettes jambon et truffe noire. Ce plat est une merveille. Je pourrais en manger tous les jours.



Je vais ensuite me reposer un long moment avant de profiter d’un soin au SPA Biologique Recherche. Et là, je dois bien l’avouer, j’ai totalement craqué. Au lieu de profiter des 30 minutes gratuites, je suis parti sur un soin du visage payant d’une heure. C’était un pur bonheur. Je ne regrette pas. Enfin, si, le prix. La thérapeute était très professionnelle et très gentille. Nous aimerions y passer la journée à se faire chouchouter comme ça.

photo af first 45

Avec toutes ces activités (oui je sais, ne rien faire, n’est pas vraiment une activité), il est temps pour moi de prendre mon déjeuner (le mec bouffe tout le temps !). Le menu du jour sera :

Entrée 1 : Velouté rafraichi au concombre, menthe et yaourt
Ce velouté était divin. A la fois frais et relevé, mais surtout délicieux. J’ai adoré.
Entrée 2 : Notre foie-gras de canard confit, brioche dorée
Difficile de faire une fausse note sur ce plat. C’est un classique du salon qui est toujours très bon.
Plat : Fricassée de volaille fermières aux écrivisses
C’est le second coup de cœur du déjeuner. La volaille était très tendre et la sauce savoureuse. Et je ne parle pas de la purée qui était succulente.
Dessert : Pavlova fruits rouges et verveine
C’est un très bon dessert et surtout plutôt léger après un repas assez copieux.



Que dire ? Comme toujours l’expérience gustative signée par le Chef Alain Ducasse est une réussite qui justifie à elle seule l’achat d’un billet en cabine La Première.



Il sera ensuite temps pour moi de quitter le salon pour rejoindre l’avion qui m’emmènera à Rennes. Le transfert se fera de nouveau en BMW Série 7 (au pied de l’appareil). Les vols pour RNS partants de cette monstruosité qu’est le terminal 2G. Il parait que Beauvais est nul, mais que dire du 2G ?

photo af first 60

Merci à vous de m’avoir lu, à très vite.
Afficher la suite

Verdict

Air France

7.3/10
Cabine9.0
Equipage9.0
Divertissements7.0
Restauration4.0

Jet Quay's Lounge - CIP

4.8/10
Confort7.0
Restauration6.0
Divertissements3.0
Services3.0

Singapore - SIN

9.5/10
Fluidité10.0
Accès10.0
Services8.0
Propreté10.0

Paris - CDG

6.3/10
Fluidité8.0
Accès5.0
Services5.0
Propreté7.0

Conclusion

Ce fut donc globalement un très bon vol avec un équipage au top.

La grosse (double) déception reste l’offre de restauration qui est identique au vol effectué six mois plus tôt et à la blague du cocktail réalisé en partenariat avec le Ritz Paris. C’est vraiment dommage sur ce type de tarif.

J’aimerais aussi voir une offre innovante et audacieuse pour le petit-déjeuner. Le service du diner étant copieux, la collation peut être plus légère. Nous ne sommes pas affamés à ce moment du vol. Air France peut donc se démarquer avec une idée originale et décalée.

Informations sur la ligne Singapore (SIN) Paris (CDG)

Les contributeurs de Flight-Report ont posté 70 avis concernant 2 compagnies sur la ligne Singapore (SIN) → Paris (CDG).


Pratique

La compagnie qui obtient la meilleure moyenne est Singapore Airlines avec 8.7/10.

La durée moyenne des vols est de 13 heures et 35 minutes.

  Plus d'informations

22 Commentaires

Ce Flight-Report vous a plu ? N'hésitez pas à interagir avec son auteur en laissant un commentaire ci-dessous.
  • Comment 452885 by
    jebrs_ 85 Commentaires

    Merci de ce beau report.
    Le produit de la Première est toujours bon, mais une lassitude est acceptée pour les voyageurs fréquents. C’est assez décevant, surtout pour le prix payé.
    Sinon la cabine est toujours splendide et le service à l’air parfait.
    Merci à bientôt.

  • Comment 452887 by
    phileas75 SILVER 214 Commentaires

    Bonjour! Merci pour ce FR fort intéressant et très plaisant à lire! Dans l'ensemble même si tes commentaires peuvent sembler un peu dur, je comprends tout à fait ton exaspération lorsque l'on te promet du changement dans l'expérience en vol alors que les plats restent les mêmes... C'est malheureusement un problème qui arrive souvent à des voyageurs fréquents, quelle que soit la classe de voyage...
    Sinon je suis globalement d'accord avec toi concernant le service de petit déjeuner, qui n'est pas du tout à la hauteur d'une expérience first... autant le zapper et prendre le petit-déjeuner au salon pour pouvoir dormir un peu plus en vol :)
    Bon séjour en Normandie!

    • Comment 452890 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.
      Si je faisais ce vol une a deux fois par mois, je pourrais comprendre de revoir les memes plats.
      Mais avoir exactement la meme chose avec 6 mois d'ecart depuis mon dernier vol, je ne trouve pas cela normal.
      Pour le salon, nous sommes tous d'accord, l'offre de restauration est top.

  • Comment 452889 by
    Beleg 77 Commentaires

    Merci pour le FR ! Navrant en effet le catering qui est digne d'une classe affaires mais pas Première. Les vins sont excellents, surtout le Krug ! Heureusement qu'il y a eu une escale à CDG avec le salon. J'y serais vendredi midi et j'espère que mon vol retour sera excellent !

    • Comment 452891 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Merci pour votre commentaire.
      En parlant des vins, je trouve le choix plutot limite sur ce vol.
      Mon vol de retour a ete encore plus decevant (pourtant au depart de CDG).
      Il faut que je redige le FR.

  • Comment 452892 by
    Esteban TEAM GOLD 14375 Commentaires

    Merci beaucoup pour le partage et ce superbe flight report.

    Au delà de l'excellence du produit La Première d'Air France, il est quand même regrettable de retrouver les mêmes erreurs marketing si typiques à Air France :

    - Une ultra communication sur une nouveauté mise en place et puis après plus aucun effort pour faire ce que l'on a dit (Le cocktail du Ritz jamais renouvellé, le SPA du salon au 2E (L) et son sauna jamais mis en service, la cuisine moderne et renouvellée au salon du 2G et j'en passe)
    - Une absence de renouvellement des produits, passe encore en éco, très limite en J, mais impossible en F.

    L'impression amère que passent les dirigeants et restent les mauvaises habitudes.

    A bientôt !

    • Comment 452895 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Merci Esteban pour le feedback.
      Je suis totalement d'accord. Il faudrait arreter de communiquer en grande pompe pour ensuite ne pas assumer.
      Les medias specialises sont contents, ils ont des choses a dire de positif, sauf que derriere, le client, lui il attend pour rien.
      Esperons qu'un vrai dirigeant arrive et fasse le menage et surtout passe en mode innovation, en mode action.

  • Comment 452950 by
    wowote 1672 Commentaires

    Bonsoir,

    Merci pour ce FR. La Première fait rêver, forcément. Je comprends tout à fait votre niveau d'exigence, en 1ère tout doit être parfait...
    A bientôt
    Bonne soirée

    • Comment 453003 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Il faut etre exigeant et Air France devrait l'etre davantage. Lancer un bon produit ne fait pas tout, il faut le maintenir dans le temps.
      La concurrence n'est pas loin et ils ne rencontrent pas les memes problemes (greve, syndicats, PDG, etc.).

  • Comment 452959 by
    Nollaig GOLD 1955 Commentaires

    Merci pour ce beau FR!
    Dans mon dernier FR, Christophe avait très justement souligné la difficulté de noter un vol "navette".
    Il est vrai que celui-ci peut être lassant si les produits ne sont pas renouvelés; c'est le problème que je rencontre depuis plusieurs mois. Si en Y, cela peut éventuellement passer, cela n'est pas acceptable en J et encore moins en F.
    Le produit d'Air France reste toutefois excellent (sauf le petit déjeuner sur ce vol!) .
    A bientôt

  • Comment 453012 by
    Royan75 37 Commentaires

    Bonjour et merci pour ce FR

    Je vous rejoins concernant l'exigence que vous êtes en mesure d'avoir dans les circonstances que vous indiquez !

    A suivre pour votre prochain vol sur cette même route !

  • Comment 453032 by
    Faaa 73 Commentaires

    Merci pour votre FR. A ce niveau de confort et d'exigence que souhaite diffuser la compagnie je trouve pas très ' premium ' la serviette en papier qui accompagne la flûte de champagne sur le plateau de bienvenu.

  • Comment 453050 by
    indianocean SILVER 7174 Commentaires

    Chose qui reste invariable dans le produit La Première Air France, la qualité du service au sol tant à SIN qu'à CDG.
    Dommage pour la médiocre qualité du JetQuay et qu'il faille changer d'endroit pour un meilleur confort.
    Autant améliorer le séjour au JetQuay que de payer deux salons.

    Mais il est vrai que le billet payé ne comprend pas uniquement le service au sol et que celui en vol doit lui aussi être proche de la perfection ce qui n'est pas le cas pour le catering.

    Merci pour ce FR

    • Comment 453139 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Depuis Singapour, le client peut choisir d'aller uniquement au salon Qantas, ou uniquement au salon JetQuay, ou encore les deux (comme je le fais).
      Chaque salon a ses points forts et faibles. L'ideal serait d'avoir un salon Air France dedie...

  • Comment 453093 by
    SKYTEAMCHC GOLD 8634 Commentaires

    Merci de ce récit sur un vol qui reste très agréable grâce à la cabine et un excellent équipage. Le diner semble bien mais je comprends que tu attendes un renouvellement plus fréquent et soit déçu. c'est la Première tout de même et avoir un même menu a 6 mois d'intervalle n'est pas ce que l'on attend. Coté petit déjeuner je trouverais très bien cette idée de brunch qui permet plus de variété qu'un petit dejeuner classique.

    • Comment 453140 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Oui ce fut un tres bon vol globalement. Ne volant pas tous les mois, je m'attends a une offre de restauration differente a chaque fois. Ce qui me semble legitime, mais qui n'est pas le cas (sachant qu'on parle de La Premiere).

  • Comment 453217 by
    AirOne 2365 Commentaires

    Merci pour votre FR sur un vol qui fait bien évidemment rêver. Si je peux comprendre la déception de retrouver le même menu que la dernière fois, on peut reconnaitre qu'entre le choix et l'explication du "pas de chance vous retombez sur le même" avec le système de rotation sont des explications qui me semblent convaincantes, mais on a évidement tous le droit d'avoir une opinion différente ^^. Pour ce qui est du cocktaik du Ritz là par contre il s'agit clairement d'un abus...
    "la refonte du salon La Première à Paris-CDG," d'après les FR que j'ai lu, dont les vôtres je pense, vous trouvez que le salon La Première nécessite une refonte ? Il me semble justement au top.

    À bientôt et encore merci!

    • Comment 453286 by
      Larouze AUTEUR 82 Commentaires

      Un tres bon vol oui.
      Pour la restauration, l'explication est une chose. Et je comprends tout a fait la facon de fonctionner. Mais, je suis client, donc mon experience est d'avoir le meme menu a 6 mois d'intervalle. Et ce n'est pas normal vu les tarifs pratiques.
      Pour la refonte du salon, c'etait juste pour illustrer mon propos. Je disais simplement que je prefere lire ce genre d'actualite, plutot que des greves a repetition. Apres, une renovation est toujours positive, meme si le salon est top. Il ne faut jamais se reposer le present, surtout dans l'aviation commerciale, il faut rester leader et donc innover et se reinventer sans cesse.

Connectez-vous pour poster un commentaire.